French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Nouvelle] - L'indifférence - PG13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Lun 2 Aoû 2010 - 0:27

Sur la magnifique chanson de Gilbert Bécaud, j'ai écrit ce petit texte qui me trottait dans la tête depuis quelque temps. J'espère qu'il vous plaira.


L’indifférence
Il était rentré chez lui, comme tous les jours, vers 18 h 00. Comme tous les jours il avait salué d’un signe de tête son voisin qui sortait prendre son poste. Il devait être veilleur de nuit ou quelque chose du genre. Il ne se souvenait pas. L’avait-il même jamais su ? Pourtant il y avait maintenant six ans qu’ils vivaient dans deux appartements mitoyens, dans ce petit immeuble abritant douze ménages.

Mais à part un bonjour bonsoir qui s’était très vite mué en ce petit signe par concession à la politesse, il ne lui avait jamais parlé. Ca ne le regardait pas ce que faisait son voisin. Il avait sa vie, l’autre avait la sienne… Chacun chez soi… Chacun pour soi…


Les mauvais coups, les lâchetés
Quelle importance
Laisse-moi te dire
Laisse-moi te dire et te redire ce que tu sais
Ce qui détruit le monde c'est :
L'indifférence
Du plus loin qu’il se souvienne, on lui avait toujours appris à se mêler de ses affaires.

- Ca ne te regarde pas.

- Ce ne sont pas nos oignons.

- Ne t’en mêle surtout pas.

Et tant de phrases du même genre qui avait bercé son enfance et son adolescence.

Petit à petit il avait intériorisé la leçon : ne pas s’occuper de ce qui se passait, se contenter de vivre sa vie, sans faire de vague, sans rien demander, sans rien recevoir…


Elle a rompu et corrompu
Même l'enfance
Un homme marche
Un homme marche, tombe, crève dans la rue
Eh bien personne ne l'a vu
L'indifférence
Vers vingt heures, comme tous les soirs, le bruit s’éleva au-dessus de lui. Les cris d’abord…

Il soupira, maudissant le sort qui avait voulu que, sept mois plus tôt, emménage ce couple avec un jeune enfant. Il les avait croisés le jour de leur déménagement : lui fort, massif, rougeaud, l’air pas commode et le visage déjà couperosé qui annonçait le gros buveur, déjà marqué bien qu’il n’eut pas plus de trente ou trente-cinq ans. Elle, petite, menue, blonde, si effacée qu’on aurait dit qu’elle n’existait pas. Et le gamin : une petite chose de quatre ou cinq ans aussi effarouché qu’une souris, qui avait tout juste montré son museau au coin de la porte avant de s’enfuir en entendant le pas de son père qui remontait l’escalier.

Il n’y avait pas eu de bonjour entre eux : l’homme ne semblait pas particulièrement désireux d’entamer la conversation, la femme incapable de le faire. Et comme ça l’arrangeait bien, il n’avait pas insisté.

Depuis il ne les avait quasiment plus jamais vus, par contre, dès le troisième soir il avait commencé à les entendre.


L'indifférence
Elle te tue à petits coups
L'indifférence
Tu es l'agneau, elle est le loup
L'indifférence
Un peu de haine, un peu d'amour
Mais quelque chose
C’était toujours pareil : d’abord des vociférations entrecoupés de silences, enfin de silences pour lui. Vraisemblablement cela devait correspondre à des protestations de la part de la femme. Très vite le ton montait, puis venait les bruits…

Au départ il n’avait pas bien compris… Maintenant il savait… Ces claquements, ces coups sourds qui résonnaient.

Puis il y avait les cris ensuite et les plaintes…

Il s’y était habitué : il suffisait de monter le son de la télévision et ça masquait une partie du raffut.


L'indifférence
Chez toi tu n'es qu'un inconnu
L'indifférence
Tes enfants ne te parlent plus
L'indifférence
Tes vieux n'écoutent même plus
Quand tu leur causes
C’était gênant ces scènes qui se répétaient soir après soir depuis des mois… Mais ce n’était pas ses affaires, il n’avait pas à s’en mêler.

Chacun chez soi…

Il y avait eu une amélioration durant deux mois. Il se souvenait qu’un soir les pompiers étaient venus. Il n’avait pu s’empêcher de se pencher à la fenêtre, comme les autres habitants…

On pouvait ne pas se mêler des affaires des autres, ça n’empêchait pas de s’intéresser non ?

Les pompiers étaient montés à l’étage au-dessus puis redescendus en emmenant la femme et l’enfant. L’homme les suivait, titubant un peu sur ses jambes, semblant inquiet.

Il ne savait pas au juste quand la femme était revenue… Un jour simplement il l’avait vue, frêle silhouette qui partait vers le centre commercial, voûtée comme une petite vieille.

Un autre il avait entraperçu le gosse sur le balcon, un soir où il avait levé les yeux vers le ciel en rentrant chez lui, petite silhouette furtive derrière les barreaux de la balustrade, comme déjà en prison.


Vous vous aimez et vous avez
Un lit qui danse
Mais elle guette
Elle vous guette et joue au chat à la souris
Mon jour viendra qu'elle se dit
L'indifférence
Après ça il y avait eu deux ou trois semaines de calme. C’était agréable de pouvoir écouter ses émissions préférées sans avoir à utiliser la télécommande pour régler le son en fonction du bruit ambiant.

Il adorait ces émissions où des gens venaient raconter les vicissitudes de leur vie, des plus amusantes aux plus pathétiques… Il adorait encore plus tous ces jeux de télé-réalité que d’aucuns appelaient télé-poubelle et qui faisaient ressurgir ce que chacun a de plus laid en lui très souvent, de plus beau parfois, tout ce qui le confortait dans sa certitude que l’homme ne valait pas qu’on s’intéresse à lui parce qu’il n’y avait rien qui soit digne de cet intérêt.

Et puis un soir, les cris avaient repris.


L'indifférence
Elle te tue à petits coups
L'indifférence
Tu es l'agneau, elle est le loup
L'indifférence
Un peu de haine, un peu d'amour
Mais quelque chose
Et ce soir ne faisait pas exception. D’abord il y avait eu des jurons, puis la voix en colère qui enflait entre chaque silence… En tendant l’oreille, peut-être aurait-il pu discerner des supplications, des prières… Mais tout ce qu’il avait envie d’entendre, c’était quel secret bien caché allait avouer le candidat qui était sur la sellette dans son émission du soir.

Avec un soupir il haussa le son… Puis il le haussa encore quand les cris devinrent des hurlements. Il distinguait la voix de l’homme qui grondait, et celle de la femme qui maintenant se plaignait et lançait des appels au secours.

Il mit la télé au maximum : ce n’était pas possible d’être aussi bruyant.


L'indifférence
Tu es cocu et tu t'en fous
L'indifférence
Elle fait ses petits dans la boue
L'indifférence
Y a plus de haine, y a plus d'amour
Y a plus grand-chose
Il y eut un nouveau cri puis un grand bruit et puis le silence… Il tendit l’oreille, jeta un coup d’œil étonné à la pendule : d’habitude ça durait bien plus longtemps que ça…

Il baissa le son, attentif… Rien… ou peut-être, comme un bruit de fond une mélopée plaintive… On aurait dit un petit animal qui geignait… En se concentrant un peu, il lui sembla distinguer des pleurs…

« Maman… »

Il remonta un peu le volume : les rires des candidats de l’émission et les pitreries affligeantes du présentateur ne tardèrent pas à couvrir la plainte.

Y avait-il eu une plainte d’ailleurs ?


L'indifférence
Avant qu'on en soit tous crevés
D'indifférence
Je voudrai la voir crucifier
L'indifférence
Qu'elle serait belle écartelée
L'indifférence
Le lendemain soir le calme régna, le jour suivant aussi et le suivant… Il s’en réjouit. Quel bonheur de pouvoir jouir de sa soirée sans interruption.

Et puis le quatrième jour, alors qu’il rentrait du travail, il vit l’attroupement au bas de son entrée d’immeuble. Il y avait plusieurs voitures de police, un fourgon de pompiers, une fourgonnette du SAMU.

Alors qu’il se dirigeait vers le couloir, il croisa la procession : d’abord les pompiers poussant une civière sur laquelle gisait une silhouette recouverte d’une couverture qui la dissimulait entièrement, puis les médecins entourant un autre brancard sur lequel il reconnut l’enfant, les yeux creux, le regard fixe, si maigre qu’on aurait dit l’un de ces gosses qu’on voit dans ces spots qui en appelle à la générosité des autres pour la famine dans tel ou tel pays du monde, enfin deux policiers qui escortait l’homme en larmes, les mains menottées dans le dos.

- Il a fini par la tuer…

La phrase lui sembla voler de lèvres en lèvres dans le groupe de badauds.

Il haussa les épaules, rentra chez lui et alluma la télévision. Ce soir et tous les soirs suivants, il allait pouvoir regarder ses émissions en paix.


FIN


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Sam 18 Juin 2011 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Lun 2 Aoû 2010 - 7:10

Mais quel pôv mec!!! Pauvre, lamentable sale type...
J'aime beaucoup cet OS. Très réaliste, et en même temps flippant et touchant...On sait que beaucoup de gens sont comme ça, malheureusement. Très bien écrit, les paroles bien choisies ^^
Bravo miss, mercii!
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Lun 2 Aoû 2010 - 16:45

Merci à toi pour ce commentaire JsMélie...
Et oui... ça devient malheureusement la norme que de fermer les yeux et de se boucher les oreilles... :mangaheinçacra


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Lun 2 Aoû 2010 - 19:19


Je ne m'attendais pas à cette fin.
Enfin si, je me doutais que la madame, elle allait mal finir.
Mais c'est la réaction du voisin qui m'a frappée.

Encore une fois, je ne peux que m'incliner

Oh, oui, et tu pourra me traiter d'ignare ou de je ne sais quoi d'équivalent, mais je ne connaissais pas du tout la chanson. Je me coucherais moins bête ce soir, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Lun 2 Aoû 2010 - 22:28

Mais non ma chère Sam... c'est un problème de génération je pense... :mangaclind'oe En tout cas je ne saurais que te conseiller de l'écouter, elle est vraiment prenante... :mangaj'aime: :mangaj'aime:
Et merci pour ton compliment... :mangamerci:


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Pandi
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Tigre
Messages : 6415
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 43
Localisation : Montréal, Québec

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Mar 3 Aoû 2010 - 21:52

Ouf! Je ne sais pas quoi dire. (Inspire/Expire) C'est si réaliste que ça en fait mal. J'ai des frissons. C'est incroyable, jusqu'où va nous conduire l'indifférence?

Bravo!


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t916-pandihttp://www.frenchficsfanart.com/t916-pandi
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Mar 3 Aoû 2010 - 22:16

Merci Pandi... :mangaclind'oe


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 38
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Jeu 5 Aoû 2010 - 9:47

très bien écrit, et malheureusement tellement vrai. Les gens sont de plus en plus indifférent. surtout fasse aux cris de détresses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   Jeu 5 Aoû 2010 - 19:54

Tu as parfaitement compris ce que je voulais faire passer dans cette petite fic...
Merci... :mangamerci:


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nouvelle] - L'indifférence - PG13   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle] - L'indifférence - PG13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: