French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeVen 17 Juil 2009 - 14:01

2 frères pour deux affaires.

12 victimes, 6 bombes humaines, 6 masques, 2 affaires.

Les personnages de cette fiction ne m'appartiennent pas et je ne tire aucun bénéfice de leur utilisation dans cette histoire.


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Deuxfr10

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 2frare10

Résumé:


Don a une double enquête à mener. Ces dernières sont assez spéciales. Il demande alors Charlie de l'aider pour une d'entre elle. Cependant, à leur tour les frères Eppes deviennent les cibles des criminels.
(Certains passage notés seront plus violents que d'autre. Ils seront notés quand cela sera choquant un peu.)


Dernière édition par juliabaku le Dim 29 Mai 2011 - 11:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeVen 17 Juil 2009 - 14:15

Le soleil brillait dans les rues de Los Angeles, tout comme dans les différentes forêts et parcs des alentours. Profitant de cette journée ensoleillé, Charlie, Larry et Amita faisaient une balade au coeur d'un parc, faisant une randonnée, ils goûtaient au plaisir de l'air frais après toute une semaine où ils avaient travaillé au F.B.I. sur une affaire de contrefaçon. Heureux de se sentir libres dans ce paysage, le couple et leur ami Larry avaient fini leur pique-nique.

Charlie: Enfin!!! Un peu de calme après tout cette action. Même si j'adore travailler avec Don, il me fallait une bonne dose d'oxygène !!! J'avais hâte de ressortir par ce beau temps.

Amita: C'est pour ça que l'on est là. C'est vrai que c'est magnifique.

Larry: Le calme, la nature et le... (bruit de téléphone) Portable?

Aussitôt Larry se mit à chercher dans son sac son téléphone portable et le décrocha.

Charlie: (regard noir à son ami) Héé !!! On avait dit pas de portable durant la randonnée !!!

Amita: C'est vrai, on pouvait le prendre mais on devait l'éteindre tant que l'on était en forêt !!

Larry: (après la discussion) C'est Don. Il a besoin de nous et...

Charlie: (ne le laissant pas finir sa phrase et prenant le téléphone de la main de Larry. Il répond, las) Qu'est-ce qui se passe?

Don: On a une nouvelle affaire sur les bras, et j'aurais besoin de ton génie mathématique.

Charlie: (légèrement déçu tente quelque chose.) Tu as besoin de nous tout de suite ?

Don: (hésitant) Euh...Le plus vite sera le mieux...Mais au fait, pourquoi ton téléphone est éteint ?

Charlie: On est en train de faire une petite pause en forêt, et normalement, on devait rester au calme environ une demi heure.(regard noir vers Larry)

Don: Ah !!! Désolé, je savais pas.

Charlie: Bon, on finit notre petite randonnée, et on devrait être là dans une heure.

Don: Je te remercie petit frère.

Charlie: Bye.

Charlie raccrocha le portable de Larry et lui rendant moins heureux qu'avant. Il ne pourrait pas profiter maintenant du maximum de sa randonnée, alors qu'une enquête est en cours.

Bureau du F.B.I.:

Don raccrocha lui aussi. Il passa ses mains sur sa figure. Lui n'avait pas eu vraiment de pause. Juste après avoir amené son rapport au directeur, celui-ci l'avait remis une affaire encore plus compliquée. En cinq jours, cinq personnes avaient été retrouvées mortes noyées, avec un masque en fer sur elles, tout prêt de puits. Dans un premier temps, l'ancienne équipe qui s'occupait de cette affaire, avait pensé à rituel satanique. Mais visiblement le problème était plus compliqué, car ils n’avaient rien trouvé ressemblant à un rituel de ce genre dans toutes leurs connaissances, ni même avec l'aide de professeurs d'université les plus reconnus pour les histoires de rituels sataniques. Les corps avaient été découverts à chaque fois par des randonneurs ou des passants qui voyaient un puits bouché par une barrière, et un corps flottant à la surface.

Les autopsies de leur corps, avaient permis de voir, que les victimes avaient été soit menottées soit enchaînées, ce qui faisaient qu'ils ne pouvaient même pas nager, ni soulever la barrière. Les médecins légistes avaient aussi remarqué à leur cou un appareil étrange, qui d'après eux permettait de contracter les cordes vocales, empêchant ainsi la victime d'appeler au secours. Mais l'agresseur n'avait pas fait que ça. Il les avaient aussi violées. Mais même avec tout ces indices ils n'avaient rien trouvé.
C'était maintenant à Don de se charger de cette enquête. Et en même temps, il savait que le directeur lui avait donné une autre affaire sur laquelle enquêter. Celle d'un malade qui sévissait en ville depuis aussi cinq jours. Il avait posé des bombes sur des hommes et des femmes et après leur avoir posé des tonnes de questions, il les avait faits exploser. Et l'agresseur avait publié ça sur internet. Visiblement, les enquêteurs avaient eux aussi essayé de tracer la vidéo. Mais cependant, ils ne savaient pas à qui s'adresser, et cinq mort en cinq jours, cela en faisait trop. Les enquêteurs avaient alors entendu parler de l'équipe de Charlie qui avait put repérer un agresseur qui avait publié ses tueries par internet. Ils avaient alors demandé si la même équipe pouvait être placée dessus. Bien entendu, qui disait Charlie Eppes, disait Don Eppes. Les enquêteurs en avaient parlé directement avec le directeur, qui en avait fait part à Don. C'était d'ailleurs pour cette enquête qu'il l'avait contacté.
L'autre enquête allait devoir se passer du mathématicien. Qui sait, les affaires seraient peut être réglées plus vite, si Charlie arrivait tout de suite à résoudre l'affaire des bombes ?
Tandis que Don soupirait une énième fois de la fatigue que lui provoquaient ces enquêtes, Colby et Liz arrivèrent.

Don: Dites moi que vous avez du nouveau sur cet agresseur qui noie ses victimes ?

Colby: On a demandé une nouvelle autopsie, et apparemment les victimes avaient un taux faible de somnifère dans le corps.

Don: Donc, l'agresseur a tout fait pour que ses victimes ne puissent pas s'en sortir.

Liz: Par contre, au niveau d'un lien entre les différentes victimes, on fait chou blanc. Le premier était postier, le second était boulanger, le troisième agent de change dans une banque, le quatrième un homme d'affaire important, et le dernier un infirmier.

Don: Bon, du côté des victimes rien...Nada...

Liz: Non, Edouard, Louis, Richard, Arthur n'ont rien en commun.

Don: Il faut de nouveau fouiller et interroger les familles. Ils ont bien dû se rencontrer quelque part ou alors avoir un ennemi commun. On ne pas se faire assassiner comme ça !!!

Colby: OK. Sinon, on a pas eu de nouvelle disparition pour l'instant.

Don: Tans mieux, mais revérifie quand même. Il se peut qu'il l'ait enlevé depuis très peu de temps. C'est d'ailleurs souvent pour ça qu'au début les familles ne s'inquiètent pas.

Colby: Ouais, jusqu'à ce qu'ils reçoivent un colis avec des photos et les cheveux de leur proche.

Don: Justement. Il a dû choisir un lieu en commun. Un endroit qui des puits à proximité pour être sur d'arriver à ses fins après l'acte en lui même.

Liz: OK. On va voir ça.

Les deux agents partirent, alors que Nikki et David arrivaient.

Don: Et vous qu'avez-vous trouvé ?

David: Mis à part qu'il faut avoir des connaissances particulière en explosifs ? Rien de surprenant. Les victimes sont mortes dans une explosion avec du C4.

Don: Un explosif basique, mais souvent utilisé par les militaires.

Nikki: Il ne leur manque aucun stock. Nous allions faire un tour dans les chantiers de construction, et nous avons envoyé des messages un peu partout sur les bases de l’armée afin qu'ils vérifient s'ils n'ont vraiment jamais perdu de C4.

Don: OK. Et du côté des victimes ?

Nikki: Des pères de familles tranquilles, des maris fidèles. Des métiers différents, des familles complètement différentes, en gros tout est différent.

David: Et pour Charlie ?

Don: Il va arriver d'ici… (regardant sa montre) une grosse demi-heure. Je vous l'envoie pour l'enquête dés qu'il arrive.

Nikki: Bien, on va peut être pouvoir avancer un peu plus dans notre affaire.

Don: Je l'espère. Bon continuez sur votre voie. J'arrive.

Alors que Nikki et David partaient à leur travail, Don alla boire un café à l’extérieur. Lui aussi voulait profiter du peu de soleil qu'il y avait. Cela lui faisait tellement de bien. Combien de fois avait-il passé heures sans aller voir le soleil, sans profiter pour faire une pause ? Pourtant combien de fois, son psy avait-il précisé qu'il fallait qu'il laisse parfois son équipe, et qu'il s'accorde, à lui aussi, des pauses ? Arrivant toute enjouée, Robin alla voir son agent préféré.

Robin: Salut Don. C'est un beau temps pas vrai ?

Don: Un magnifique temps.

Robin: Je me disais qu'il serait intéressant que l'on fasse une petite balade ce week-end pour
profiter de ce beau temps.

Don: C'est que... J'aimerais bien moi aussi. Mais...

Robin:(prenant le visage de l'agent dans ses mains) Tu as encore une affaire sur les bras. OK, on verra ça plus tard. Mais tu as le temps d'aller manger quelque chose avec moi en face.

Bien qu'il hésitât, il céda au caprice de sa fiancée. Un petit repas en amoureux n'allait pas le tuer. Il allait en profiter un peu comme lui avait conseillé son psy, et à deux ils allèrent manger au café.

Forêt:

Finissant leur promenade, les professeurs se rendirent vers leur voiture. La colère de Charlie envers son ami avait fini par passer. Il allait aider son frère, et c'est tout ce qui comptait. Mais avant qu'ils ne montent dans sa voiture, Charlie fit signe à ses amis.

Charlie: J'arrive, je vais prendre de quoi manger. Vu que l'on repart sur une enquête, nous avons plus de risque de rester là bas longtemps. Je vais acheter nos réserves.

Larry et Amita répondirent par un petit rire.

Superette:

Charlie entra dans la superette, et après avoir salué la jeune caissière, il alla dans le rayon des repas tout prêts. Il observa ce qu'il y avait comme repas, en n'oubliant pas les goûts de chacun. De la nourriture blanche pour Larry Ce qui donna un sandwich au poulet avec une sauce blanche, une petite salade pour Amita, et pour lui, il allait prendre peut être une soupe déshydratée où il ne faudrait qu'ajouter de l'eau pour manger une délicieuse soupe. Il prit aussi des hot dog à faire réchauffer pour l'équipe de Don et Don lui même. Ainsi chacun aurait de quoi manger durant l'enquête. Il se dirigea ensuite vers la caisse. Visiblement la femme avait fini une petite discussion au téléphone, et répondit à Charlie par un grand sourire. Charlie pouvait lire sur l'étiquette de la blouse de la jeune femme: Elise.

Elise: Bien ça fera 20 $.

Charlie tendit sa carte, et pendant qu'il composait son code, Elise engagea la conversation.

Elise: J'ai lu votre livre. La théorie de l'amitié. Elle est très intéressante !!!

Charlie: Oh merci !

Elise: Tien ? Je ne savais pas que vous vous nommiez Charles !! Cela me fait penser à Charlemagne. Un vrai prénom de Roi.

Charlie se sentit gêné par la dernière réflexion de la jeune femme, et après avoir donné le ticket de caisses, et l’avoir saluée, il se dirigea dans la voiture afin d'aller au F.B.I..

Café:

Don avait pris un éclair au café, tandis que Robin avait préféré un framboisier. Les deux fiancées avaient parlé de tout et de rien, préférant imaginer un magnifique week-end ensemble. Mais leur repas romantique se finit très mal. Alors qu'un serveur allait donner son café à un client, un autre client se leva furieux et poussa le serveur qui sans le faire exprès tacha la chemise de l'homme. Tout de suite le serveur présenta ses excuses, mais le client ne l'entendait pas comme ça. Il prit le serveur par le col et le menaça. Don dut intervenir afin d'éviter le moindre blessé.
Dés que le retour au calme fut établi, le client s'en alla
De leur côté les deux amoureux partirent eux aussi chacun à leur occupations. En se promettant d'aller manger quelque chose dans un coin plus tranquille la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeVen 17 Juil 2009 - 20:59

Début prometteur, donc je n'aurais qu'une revendication: :lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 17:33

Bureau du F.B.I.:

Alors qu'il rentrait pour aller à son bureau, Don fut surpris de voir son frère et ses amis déjà sur son affaire du poseur de bombes.
Don: Charlie ? Mais je croyais que tu arriverais plus tard.
Charlie: Tu m'avais bien dit que c'était important, donc on a fait le plus vite qu'on pouvait pour t'aider.
Don: Merci frangin.
Charlie: Par la même occasion, comme on se doutait qu'on allait sûrement rester longtemps ici, on a apporté des vivres.

Don posa son regard vers la table, qui était remplis de mets, tel que des hot dog, une salade, un sandwich et une soupe instantanée. Il sourit en regardant son frère.

Don: T'as vraiment pensé à tout!

Charlie souriait à son frère, tout en regardant avec Amita le logiciel qu'ils étaient en train d'utiliser.

Don: Donc, qu'est-ce que ton logiciel va faire ?
Amita: Il va nous permettre de localiser d’où ont été diffusées les vidéos. D'habitude on ne peut pas savoir après une diffusion d’où elle a été réalisée mais...
Charlie: Grâce à une formule mathématique, on peut déterminer approximativement d’où elle a été diffusée, parce qu'avant tout, une diffusion en direct laisse toujours des traces, et après on fait comme dans l'histoire du petit Poucet, et on récupère les petites pierres, pour retrouver d’où elle a été diffusée.
David: Mais si toutes les vidéos ne sont pas diffusées du même endroit?
Charlie: Alors on appliquera un tracé pour savoir où il serait probable de trouver le point d'origine...Euh les points d'origines où il serait probable de trouver notre agresseur.
Don: Bon travail charlie.
Charlie: Il faut aussi remercier Amita. Sans elle, on ne pourrait pas faire tout ça.

Amita remarqua cette attention particulière tandis que Larry se demandait comment un être humain était capable de faire ça à un de ses semblables.
Puis, Charlie remarqua qu'il n'y avait ni Colby ni Liz dans les bureaux. Il ne tarda pas à faire la remarque à son frère, qui ne sembla pas à l'aise.

Don: Ils sont sur une autre affaire que nous menons en parallèle.

Les deux frères sortirent du bureau.

Charlie: Tu sais, si tu as besoin de mes maths pour...
Don: Non, Charlie. Je préfère que tu te concentres sur notre affaire de bombes. Je pense que l'on va réussir pour l'instant. Je t'appellerai si vraiment on a un souci.

Soudain le téléphone de Don se mit à sonner. Il décrocha et entendit la voix de Colby.

Colby: Don, on vient d'avoir une disparition dans le secteur que l'on avait déterminé.
Don: OK Colby, ne bouge pas j'arrive.

Don raccrocha et, avant que son frère ne puisse dire quoi que ce soit, il disparut parmi les nombreux agent du F.B.I. et s'engouffra dans un ascenseur.
Légèrement déçu, Charlie se dit qu'il valait peut être mieux qu'il ne soit pas impliqué lui aussi dans ce cas. Mais sa curiosité envers cette enquête lui titillait l'esprit. Voyant son ami dans cet état, Larry alla le rejoindre. Et Nikki ne tarda pas à arriver, cherchant Don.

Nikki: Mais où est Don?
Charlie: Colby l'a appelé. Il semblerait qu'il aille sur une autre affaire.
Nikki: Ah, l'affaire du tueur masqué !
Larry: Tueur masqué?
Nikki: Oui, je croyais que Don vous en avait parlé.

Voyant le regard de Charlie, Nikki hésita à en parler un peu plus. Mais Charlie étant devenu plus curieux, il argumenta que le logiciel qu'il avait mis au point pour l'affaire des bombes était en place, et qu’Amita pouvait toute seule manipuler ce dernier. D'ailleurs, elle n'allait pas avoir besoin de lui, car n'étant pas particulièrement doué avec les ordinateurs, il lui avait laissé la liberté à chaque fois qu'il utilisait cet outil. Lui préférait utiliser les feuilles et les tableaux, ce qui était c'est vrai sa petite faiblesse. Il devait demander souvent aux autres d'utiliser les logiciels les plus récents à sa place, car il se concentrait plus sur l'aspect théorique. Après avoir entendu ces arguments, Nikki donna une copie à Charlie du dossier, en espérant pouvoir trouver quelque chose pour aider Don.
Feuilletant les pages brièvement, Larry regardant par dessus son épaule, Charlie vit tout de suite comment faire.

Charlie: Tu penses comme moi?
Larry: Oui, mettre en place un filtre pour permettre de trouver tout ce qu'il y a en commun entre les différentes victimes.
Charlie: Et puis on pourrait ajouter aussi les comparaisons avec ceux qui auraient plus de chances d'être des victimes potentielles.
Nikki: Il est capable de faire ça?
Larry: Il a déjà fait ça.
Charlie: J'ai déjà le logiciel dans mon ordinateur. Il suffit de remettre les données correspondant à cette affaire, et faire un tri. Pour pouvoir déterminer les plus grands risques que votre tueur s'en prenne à certaines personne, et puis aussi trouver les sites où il préférerait aller.
Nikki: Ca va vous prendre beaucoup de temps?
Charlie: Je ne suis pas doué avec ce logiciel mais...
Larry: Même si je n'ai pas le don d'Amita, je devrais m'en sortir Charles.
Charlie: Merci. On va rentrer à la fac, et nous mettrons tout de suite le logiciel en application.

En ville:

Don arriva près d'une petite maison où Colby et Liz l'attendaient.

Don: Qu'est-ce que l'on a?
Liz: Philippe 36 ans, marié, aucun enfant, peintre. Sa femme n'a pas eu de nouvelles de lui depuis maintenant dix heures, mais ce qui la trouble le plus c'est ça.

Liz tendit un carton où il y avait des photos de cet homme Liz tendit un carton où il y avait des photos de cet homme pris en train de faire son travail, mais aussi quand il s'était fait agresser, et ses cheveux coupé dans un sachet plastique.

Colby: C'est le même mode opératoire.
Liz: Ce qui veut dire que...
Don: OK, vous allez me quadriller cette zone, et déterminer s'il a déjà eu des problèmes, et essayer de trouver un lien. Colby, si tu pouvais aussi dire à toutes les forces disponibles de faire une recherche d'un puit qui serait bouché par un grillage…

Colby obéit et partit tout de suite à la recherche de ce qu'avait dit son patron.

Calsci: Bureau de Charlie:

Depuis maintenant plusieurs heures, Charlie travaillait avec Larry pour pouvoir déterminer où était et qui pourrait être la prochaine victime. Ils avaient reçu l'identification de la dernière victime découverte. Le temps était compté, et les deux scientifiques tentaient, avec l'aide de leurs assistants, de trouver l'endroit le plus probable pour retrouver la prochaine victime.
Don entra dans la pièce avec l’idée de faire travailler Charlie sur cette affaire, mais quelle fut sa surprise en le voyant déjà dessus !

Don: Mais Charlie qu'est-ce que tu fais?

Charlie baissa les yeux, en pensant qu'il allait encore se disputer avec son frère. Mais ce dernier tourna la tête.

Don: Qui t'a donné ces informations? Et puis tu ne peux pas faire travailler n'importe qui sur nos affaires.
Charlie: Je ne leur ai pas dit de quoi il s’agissait. Ils ne sont là que pour la frappe sur l'ordinateur. Et il faut que tu trouves la victime avant qu'elle ne soit morte non?

Don se reprit. Cette fois son petit frère avait raison. Il fallait retrouver le disparu le plus vite possible, il ne leur restait plus que 6 heures avant qu'il ne meure noyé comme les autres victimes.

Garçon: Professeur!!! Je crois que j'ai quelque chose!!!

Charlie et Don allèrent voir l'élève qui montra alors cinq endroits où il y avait de fortes chances que la victime se trouve.

Don: Parfait, on va aller inspecter chacun des endroits. Merci petit frère.

Don reprit son téléphone portable, appelant les autorités du coin pour permettre de quadriller le terrain, et de retrouver la victime peut-être avant sa mort.

Bureau du F.B.I.:

Depuis maintenant plusieurs heures, Amita travaillait avec David pour déterminer où pourrait être l’agresseur à la bombe. C'est alors qu'il découvrirent deux endroits : un quartier résidentiel et un quartier d'affaires.

David: Bien, je vais demander à Nikki d'aller de l'autre côté, et nous allons essayer de trouver si notre agresseur est bien là bas. Merci Amita.

Amita sourit, et rangea ses affaires afin d'aller rejoindre son petit ami, et Larry à la faculté.
Elle prit sa petite salade et se rendit vers les ascenseurs.

Forêt:

Don avait eu un message de la part de policiers qui étaient en train d'ouvrir un puit avec une barrière. Presqu'aussitôt, il s'était précipité pour voir si l'on pouvait tirer quelqu'un de vivant de là. Mais quand il arriva, il était déjà trop tard. Découvrant, sur un brancard, un corps inerte auquel on avait enlevé le masque de fer qui lui cachait le visage, et de ce collier qui, lui, empêchait autrefois de parler, Don passa sa main sur son visage. Il était encore arrivé trop tard ! Mais maintenant, Charlie avait permis de trouver les endroits susceptibles d’être ceux où se passeraient les prochaines agressions. Ce qui voulait dire que les recherches se feraient plus rapidement. Mais Don n'aimait pas ce qu’il allait devoir faire. Il allait devoir présenter ses condoléances à la femme de cet homme. Et il devait aussi trouver l’ordure qui lui avait fait ça. Il avait dû déjà trouver sa prochaine proie, et peut être l'avait-il déjà enlevée.
Après un petit examen du corps, Don s'en alla dans sa voiture, pour passer un coup de fil à Colby et Liz afin de leur annoncer la mauvaise nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 17:42

Bureau du F.B.I.:
David travaillait sur tout les dossiers des anciens détenus ou individus susceptibles de s'en prendre à des personnes en utilisant desbombes. Mais aucun ne correspondait, soit trop âgé, soit pas assez dégourdi. D'autres étaient déjà sous surveillance policière. Mais lespoliciers avaient fait chou blanc, puisque le maniaque à la bombe n’était pas parmi ces personnes. Puis, plus il cherchait des correspondances avec le lieu de résidence, et le lieu de travail, plus il s'éloignait de leur agresseur. En effet, les rares personnes qui se trouvaient sur les deux listes, n'avaient pas de dossier criminel au F.B.I.. C'étaient d'ailleurs souvent des personnes assez âgées. Pourtant, une personne se détacha du lot : Ricardo JUSTE, un ancien professeur d'histoire, plus particulièrement du Moyen Age. Il était marié avec une femme qui était physicienne. Cette dernière avait pas mal tenté de se révolter contre le gouvernement, en créant de fausse bombes pour faire peur. Mais cela n'avait jamais eu de conséquences sur les vies des habitants. David pensait tenir une piste, avant que Nikki lui apporte deux dossiers.

Nikki: Ricardo est en fauteuil roulant. Il n'aurait pas pu les kidnapper. Quand à sa femme, elle est morte, il y a de ça une semaine.

David: De quoi?

Nikki: Apparemment, elle se serait pendue.

David: Encore une fausse piste.

Les deux agents soupiraient. Allaient-ils enfin trouver qui avait
fait ça ? Ils comptèrent alors sur Charlie pour trouver leur criminel.


Calsci : Bureau de Charlie

18H00:Charlie regardait son horloge, et voyait ses amis préparer leurs affaires pour partir. Les divers élèves étaient déjà tous partis. Amita regardait Charlie qui était plus concentré sur l'horloge qu'à ranger
ses affaires.

Amita: Charlie tu viens? On va continuer notre travail chez toi.

Charlie: Partez devant. J'ai failli oublié que j'ai rendez-vous dans quinze minutes avec un parent d'élève.

Larry: (inquiet) Tu as eu des problèmes avec un élève?

Charlie: Oh, non...Je dois juste parler de la possibilité que cet élève devienne mon assistant dans mes recherches.

Larry: Oh!

Amita: Je vois. Alors à tout à l'heure.

Avant de partir, Amita laissa un petit baiser à son fiancé qui lui souriait. Et la regarda partir avec un petit pincement au coeur. Elle aussi avait été son assistante, et maintenant on lui avait demandé d'avoir un nouvel assistant dans ses recherches. Il aurait aimé qu'Amita soit là pour le conseiller. Mais l'enquête de Don était prioritaire à ses doutes pour un simple assistant. C'était à lui de jouer pour l'avenir de cet élève. Et puis, il travaillait bien. Sa famille devait être fière de lui. Charlie attendit alors tout en corrigeant ses copies.

Une heure plus tard toujours au Bureau du F.B.I.:

19H00:

Don était revenu au bureau. Soupirant, il avait encore en tête les images de la femme de Philippe qui pleurait son mari. Et en même temps, le rapport de Nikki et David ne lui avait pas donné le moral non plus. L'analyse de Charlie n'avait pas été encore suffisante. Cependant, il espérait les coincer, et leur faire payer leur crimes. Voyant arriver ses collègues fatigués, Don se leva de sa chaise et se dirigea vers eux.

Don: Vous avez l'air crevés. Vous devriez vous reposez une heure ou deux.

David: Il faut qu'on trouve qui a fait ça!!

Don: Je reste ici pour l'instant. Profitez-en soit pour dormir, soit pour aller manger quelque chose à l'extérieur.

Colby: OK. Qui veut venir avec moi ? C'est moi qui paye!

Liz: J'suis volontaire!!!

Nikki: Je préfère me reposer un peu.

David: Je vous laisse à deux. Je vais aller prendre une douche, et je reviendrai une fois changé.

Don: Tu sais tu peux aller te...

David: Il vaut mieux être deux au bureau. Je reviens dans vingt minutes.

Don: Bon d'accord.

Colby: (mettant son bras derrière l'épaule de Liz.) Alors tu veux manger où?

Liz: N’importe où sauf le dernier resto où tu nous as emmenés. C'était infect.

Les agents rirent de la dernière remarque de Liz. Il était vrai que Colby avait le don de les emmener dans des restos où, tout n'était pas forcément bon. Se dirigeant tous les quatre vers l'ascenseur, ils disparurent laissant Don seul dans son bureau. Il regardait les différents visages des victimes des deux affaires. Les uns apeurés par la mort lente, la noyade, ne pouvant même pas crier au secours, souffrant sûrement de cela, plus d'un choc psychologique, du port de ce masque, mais aussi du viol qui avait dû se produire. Combien de temps avaient-ils put résister à la folie? De plus ils n'avaient aucun moyende s'enfuir. Quand aux autres, les bombes posées autour de leur corps les avaient brûlés mais ils avaient été victimes de brûlures par fer à souder faites juste avant l’explosion. Et plus les questions leur étaient posées, plus leur stress montait au point où il devenait intense. Puis le maniaque les tuait comme on abat un animal, comme le lui avaient montré les diverses vidéos faites par ce tueur fou. Alors qu'il se tournait vers son ordinateur, il remarqua la page habituelle du maniaque en train de diffuser une nouvelle vidéo. Et Don reconnut
immédiatement la victime. C'était le gars qui avait agressé le serveur. Il se faisait agresser en direct, mais la voix de l'agresseur était transformée. La peur pouvait se lire dans les yeux de la victime, alors que quelques heures plus tôt il semblait si hostile. Prenant son téléphone, Don composa le numéro de David. Mais il tomba sur sa boîte vocale. Laissant un message sur sa boîte, il téléphona immédiatement à Amita. Tout en se précipitant vers l'ascenseur pour aller sauver la victime.

Amita: Allo?

Don: Ici Don. Je voudrais que tu te connectes sur le site dont je t'ai parlé.
Notre agresseur est en train de sévir.

Amita: OK, j'y suis. Je vais lancer la poursuite. Larry, connecte-toi, et mets-moi les calculs de Charlie.

Don: (surpris) Charlie n'est pas avec vous?

Amita: Il est en réunion avec un parent d'élève. Il nous a demandé de rentrer, et il nous rejoindra plus tard.

Don: OK. Moi je vais aller essayer de sauver notre victime.

Amita: Sois prudent Don.

Don: Oui, merci.

Don raccrocha alors son téléphone, et prit sa voiture, tout en appelant les autorités afin de boucler le secteur. L'agent se mit à courir pour aller vers le café. Il n'avait pas loin à aller, et, se trouvant près des locaux du F.B.I., si jamais il se passait quelque chose, les autres agents seraient là pour soutenir leur collègue. Tout en traversant la route, Don mettait son gilet pare-balles. Il se demandait quelle pouvait être l'identité de l’agresseur. Peut être une personne qui avait vu que le serveur s'était fait agressé et qui avait voulu lui rendre justice ? Ou alors l'agresseur avait suivi cet homme et avait déjà décidé de faire de lui sa prochaine victime.

19H30 : Café.

Don venait de pénétrer par la porte arrière du café. Il avait demandé à ce que tout le monde reste en position, afin qu'il puisse surprendre l'agresseur et l'arrêter sans commettre l'erreur de tuer la victime. Il restait en contact avec toute l'équipe de policiers qui était sur place. Rentrant sans faire de bruit, Don essaya d'évaluer la situation. A première vue, l'agresseur de voulait pas montrer son visage. Il restait dans l'obscurité. Il semblait tout de même observer sa victime. L'agresseur continuait à poser ses questions. A l'opposé de la pièce, dans un coin obscur de celle ci, Don avait son arme en main. Si quelque chose dégénérait il pouvait à tout moment tirer sur cette personne.
Cependant, l'agresseur arrêta de parler. La victime se mit à hurler alors.

Victime: JE VOUS EN SUPPLIE!!! JE PEUX VOUS DONNER TOUT CE QUE VOUS VOULEZ!!!!

L'agresseur le regarda. Mais il pensait sûrement à autre chose. Puis il se mit à ouvrir le feu très très près de la cachette de Don. Entendant la détonation, les agents du F.B.I. pénétrèrent dans le bâtiment, effrayant l'agresseur, et leur permettant de remarquer que le fait que l'on ne voyait pas son visage était dû au fait qu'il portait une cagoule noire. Il se mit alors à courir en tirant vers les agents, tout en gardant aussi son détonateur en main.

Agresseur: SI VOUS FAITES QUOI QUE CE SOIT JE FAIS TOUT EXPLOSER!!!!

Les agents ne bougèrent pas, tandis que Don restait caché, puisque l'homme continuait à reculer. L'arme en main, Don devait intervenir, mais il devait faire aussi attention que l'agresseur n'appuie pas sur le bouton de son détonateur. Cela allait être dur. Il recula pour se cacher dans la réserve. Là, il pourrait intervenir avec une meilleure opportunité que dans le couloir. L'agresseur arriva, tandis que les agents restaient dans l'autre salle. Il ferma la porte à clé. Don saisit alors sa chance, et se précipita vers lui, arrachant la télécommande de ses mains. L'agresseur se retourna aussi vite qu'il le pouvait pour essayer de tirer une balle. Don avec son autre main libre, porta un coup sur la main armée de son agresseur. Ce dernier perdit son arme, mais il s'engagea dans un combat au corps à corps avec l'agent du F.B.I.. Don n'allait pas le laisser faire, et il lui asséna un coup de pied dans le ventre. Ayant un peu de temps devant lui, il posa la télécommande sur une table éloignée de l'agresseur pour reprendre le corps à corps qui s'engageait. On entendait derrière la porte, les agents qui s'occupaient de la victime, et d'autre qui essayaient d'ouvrir la porte. L'agresseur sentait que son temps se réduisait. Il devait agir le plus vite possible. Ne réfléchissant plus, il essaya de prendre Don par les bras afin de le bloquer. Mais l'homme n'imaginait pas que Don était si fort au corps à corps. Et celui-ci put le repousser aisément. L'agresseur tomba au milieu des différents ustensiles de cuisine. Là il trouva une poêle et feignant d'être assommé, il la prit. Don allait récupérer son arme qui était à terre, quand il reçut le coup de poêle sur la tête. Il tomba à terre, et mit sa main sur la partie douloureuse. Mais l'agresseur, n'allait pas
rester là. Il le prit par les cheveux et claqua sa tête contre le sol, ce qui provoqua une blessure, assommant par la même occasion l'agent du F.B.I.. Trouvant la situation opportune, l’homme prit le corps de l'agent, et le cacha en sécurité derrière une cuisinière. Puis il prit sa télécommande, et après s'être mis dans un coin pour se protéger, il
appuya sur le bouton.

Les agents qui se trouvaient dans la pièce étaient au nombre de onze. Un périmètre de sécurité avait été mis en
place. Dehors, David venait d'arriver, et s'était dépêché de s'habiller. Il demanda aux agents qui étaient les plus éloignés du périmètre ce qui se passait. Alors qu'il allait avoir sa réponse, un bruit sourd accompagné d'un souffle chaud et de débris lui en tint lieu. David vit l'avant du bâtiment exploser, les vitres se cassant, les flammes sortant de l'avant salle. David hurla alors le nom de Don, en espérant de tout son coeur, qu'il n'était pas dans la pièce au
moment où il y avait eu cette explosion.

Heureusement pour lui, ou peut être pas, l'agresseur n'en n'avait pas fini avec Don. Il l'avait laissé en vie. Il l'avait protégé, et le tirait désormais en dehors des flammes qui avaient pu entrer un peu dans la réserve. C'était surtout la porte qui avait pris les plus gros dégâts de l'explosion, le reste étant peu amoché. Il traîna le corps de Don inconscient jusqu'à l'extérieur, où une voiture était stationnée, à l'abri de tout intrus, dans une petite ruelle sombre. Il enclencha la clé, et ouvrit la portière passager. Il fit monter Don et l'attacha avec ce qu'il avait sous la main : de la ficelle qu'il utilisait pour emballer les repas. Il prit aussi un bandeau qu'il utilisa comme bâillon. Il allongea Don à l'arrière du véhicule, sous les sièges. Puis il ferma la porte. Les agents n'allaient pas le voir partir, trop occupés à éteindre l'incendie, et peut être les croyant tous mort. La ruelle finissait sur un accès à l'autoroute. Il monta à l'avant du véhicule, enleva sa cagoule et démarra sa voiture pour partir avec sa prochaine victime.

19H30 : Parking de Calsci:

Charlie venait enfin de terminer sa journée à la fac. Alors qu'il se dirigeait vers sa voiture, il vit une ombre près de cette dernière. Au début, il fut surpris, puis il distingua mieux les traits de la personne, et reconnut Elise, la vendeuse de la superette. Etonné, mais sur ses gardes il alla voir la jeune femme.

Charlie: Que faites-vous là?

Elise: La dernière fois, vous n'aviez pas put dédicacer mon livre. Alors j'ai cherché comment vous trouver. Et voilà.

Charlie: Vous avez cherché pendant longtemps? Vous n'avez pas trouvé mon bureau ? Pourtant les étudiants auraient put vous l’indiquer.

Elise: C'est que je suis plutôt timide. Je n'ai pas l'habitude de sortir de chez moi. Et puis je ne voulais pas vous déranger.

Charlie haussa des épaules, et soupira un peu. Apparemment, Elise ne semblait pas être une fan prête à tout, puisqu'aussitôt que Charlie était arrivé, elle s'était éloignée de la voiture, et n'avait pas fait de grands gestes comme l'auraient fait certains fans.

Charlie: Bon, je vous dédicace votre livre : à Elise comment? Elise donna son livre, tandis que Charlie ouvrait un stylo et posait le livre sur le capot de sa voiture.

Elise: Ecrivez pour: "Elise Sleeping."

Charlie fut surpris du nom qu'elle donna. Mais il savait bien que certains noms pouvaient être bizarres. Alors qu'il écrivait sa dédicace, il ressentit une piqûre au niveau de son bras. Sentant cette douleur aigue, il se retourna vite et vit Elise avec une seringue en main.

Charlie:(D'une voix faible.) Qu'est ce que vous m'avez fait ?

Charlie posa son dos contre sa voiture, et commença à se sentir de plus en plus faible. Ses jambes ne le tenant plus, et ayant le tournis, il dut s'asseoir, et il ne put plus se relever. Ses paupières
commençaient à être lourdes, Elise se rapprocha de lui, et lui caressa la joue.

Elise: Ne vous inquiétez pas. Je vais bien m'occuper de vous.
Essayant de résister à cette énorme fatigue, et voulant lutter contre cette femme, Charlie se rendit compte qu'il était trop tard. Son corps était trop faible, ses yeux ne pouvaient plus tenir ouverts. Tout était déjà noir autour de lui. Il était 19H40.

19H40: Garage de Charlie.

Amita et Larry étaient sans voix, après avoir assisté à la scène avant l'arrêt de la communication. Cependant, ils avaient vu que Don avait pu tout de même rentrer dans la réserve, un peu avant cette explosion, Amita composa le numéro de portable de Don. Mais elle tomba sur sa boîte vocale. Craignant le pire, elle composa alors le numéro du
portable de Charlie. Mais elle tomba encore sur une boîte vocale. Etonnée, elle regarda Larry qui avait le visage figé. Figé sur le résultat possible des prochaines victimes du tueur masqué. Parmi tous les noms de la liste il y avait...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 25 Juil 2009 - 23:06

Salut

J'ai rectifier ton post, j'espére que la mise en forme te convient ^^

Maintenant ..... :moij\'envuexen


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 626718suitsignCali ** [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeLun 27 Juil 2009 - 15:07

Merci d'avoir changer la mise en page, si elle ne convenait pas.

Sinon, sinon, la suite une autre fois. Elle est déjà écrite et corriger (par Nonna...Ma seconde correctrice, j'en ai deux lol.)

Pour l'instant je dois finir d'autre histoires avant.

N'hésitez pas à me dire si quelques chose ne vous plaît pas, ou une erreur de syntaxe ou d'écriture. (parfois je suis un peu maladroite pas vrai grand-mère.^^) :mangaconfu:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeLun 27 Juil 2009 - 21:44

:mangacolére: :mangacolére:

Tu es surtout maladroite en m'appelant grand-mère!!!! :grrrrrrrrr:

Ca va mal finir cette histoire!!! :letempsestlong

Sinon, j'aime beaucoup ton histoire mais bon, tu ne peux pas nous laisser en plan comme ça :lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 16:17

19H 41: Décombres du café.

David s'était protégé avec ce qu'il avait pu. Il avait été témoin, comme la plupart des curieux qui se trouvaient là au moment de l'explosion. Pris de panique, les gens hurlaient, et couraient dans tout les sens. Gardant son sang froid habituel, David hurla alors les ordres.
David: Bouclez le périmètre!!! Appelez des ambulances, et les pompiers. Il faut essayer de trouver s'il...Le nombre de corps qu'il y a. Il me faut aussi le nombre d'agents qui demandés pour cette mission. Nous devons...compter le nombre de victimes à l'intérieur, et soigner les blessés ici.
Différents agents qui se trouvaient là s'étaient occupés de regrouper les nombreux témoins, et les blessés dans un même endroit. David prit son téléphone afin de convoquer au plutôt le reste de l'équipe, mais il devait d'abord s'assurer que Don était toujours en vie. N'ayant pas de réponse, il composa le numéro de Colby.

Colby: Qu'est-ce qu'il y a David?
David: On a un gros problème là. Il y a eu une explosion au café juste en face du F.B.I..
Colby:(s'inquiétant) Il y a eu des victimes?
David: Don était parti pour faire l'arrestation du maniaque à la bombe.
Colby:QUOI!!! Il était sous notre nez et...Tu as bien dit que Don est allé là-bas? Est-ce qu'il va bien?
David: J'ai essayé son portable, mais je tombe sur sa boîte vocale.
Colby: Alors il est peut être vivant.
David: J'en sais rien. Il devait avoir une intervention. On va compter le nombre de... de victimes, et on pourra constater après ce qui doit être constaté.
Colby: Bon, Liz et moi allons te rejoindre au plus vite.
David: Merci... :mangamerci:
Colby: Et David!
David: Quoi?!
Colby: Tant qu'on a pas prouvé que Don est mort, on ne le considère pas comme tel. Tu ferais mieux de prévenir Amita et Larry pour qu'ils prennent soin de Charlie et d'Alan.
David: Oui, vu que ce soir ça sera sûrement dans la presse, Charlie va nécessairement faire le lien. Je vais l'appeler tout de suite.

Colby et David raccrochèrent, et tandis que les ambulances et les véhicules des pompiers prenaient place, David s'éloigna pour téléphoner à Larry. Il valait mieux composer directement son numéro que celui de Charlie. Larry et Amita allaient sûrement pouvoir transmettre les mots si durs à prononcer pour lui. Savoir que peut être...Non, cette idée il s’ôta aussitôt cette idée de l'esprit car comme Colby lui avait dit, il ne fallait pas tirer de conclusion trop hâtives.

Larry répondit alors à son coup de fil.

David: C'est David.
Larry:(paniqué) David!!! Qu'est-ce qui s'est passé? On a vu une explosion, et nous n'avons plus d'image. :manganon:
David: Vous étiez en lien sur le site?
Amita:(prenant le téléphone des mains de Larry.) Oui, Don nous a appelés pour nous prévenir qu'il allait faire une intervention. Nous avons tout suivi. Don était dans l'arrière salle du café.
David: (légèrement rassuré)Alors il s'en est peut être sorti. Il y a eu une explosion. Les pompiers vont nous dire combien de cadavres ils ont découverts...Et Charlie, il tient le coup?
Larry:(reprenant le téléphone.) Nous sommes inquiets David. Amita a essayé de le rappeler, mais il n'a pas répondu.
David: (étonné) Peut être qu'il travaillait trop, ou qu'il a oublié son portable.
Larry: (d'un ton encore plus paniqué) Il n'y a pas que ça...Je veux dire que... :mangaconfu:
Amita:(retour du téléphone dans ces mains.) Il devait être avec un parent d'élève. Et nous avons une liste pour le tueur masqué.
David:(ne voyant pas le rapport) Et? :mangaintero:
Amita: Charlie est sur la liste. Il a comme d'autres, un fort taux de probabilité de se faire kidnapper et tuer par ce meurtrier.
David: (prenant enfin au sérieux les deux professeurs.) OK, j'enverrai Liz directement sur les lieux pour voir si Charlie ne serait pas encore là bas. Mais il n'a pas LA plus grande chance de ce faire kidnapper?
Amita: C'est vrai mais... :mangaheinçacra
David: Restons positifs. On va retrouver Charlie et Don. Ne paniquez pas. Je vous tiens au courant. Surtout ménagez Alan.
Amita: Bien. Nous ferons du mieux que nous le pourrons.

David et Amita raccrochèrent avec un gros doute en eux. Don et Charlie ne répondaient pas. Et même pire, Don pouvait être mort, et Charlie kidnappé. Ce n'était pas bon, alors là pas bon du tout.

Les pompiers arrivèrent. L'un d'eux se dirigea vers l'agent du F.B.I..

Pompier: Nous avons compté le nombre de victimes et vu les dégâts.
David: Alors?
Pompier: Nous avons trouvé douze corps. Brûlés et... éparpillés dans toutes la pièce.
David: L'explosion s'est-elle étendue dans la réserve derrière ? Avez-vous trouvé des corps dans cette réserve?
Pompier: Non. La réserve n'avait que la porte cassée. Ah, un de nos hommes a aussi trouvé ça à l'extérieur, par la porte arrière.

Le pompier tendit la carte du F.B.I. de Don, et son portable. Apparemment, Don avait pu s'en sortir. Mais peut être avait-il été blessé, ou pire aux prises avec cet agresseur. Un agent du F.B.I. arriva au niveau du pompier et de David.

Agent: Dans cette équipe, 11 personnes sont entrées, plus votre chef, cela fait douze. D'après nos vidéos, tirées directement du site qui diffusait en direct ce massacre, seulement les 11 agents et la victime étaient dans la pièce.

Colby et Liz arrivèrent à leur tour.

David: Je vous remercie. Vous pouvez disposer.

Le pompier retourna à son occupation principale: ranger le matériel maintenant que l'incendie avait été maîtrisé.. Quand à l'agent du F.B.I., il alla récolter le plus d'information possible sur ces vidéos. David regroupa l'équipe.

Colby: Nikki va arriver. Elle vient de se réveiller.
Liz: Est-ce que... :mangaintero:
David: D'après les pompiers, Don ne serait pas mort. Il n'y avait que 12 corps dans le café, et aucun dans la réserve. Amita m'a dit, quand je l'ai appelée, que Don y était.
Colby: Bon, au moins, on sait qu'il est en vie. Le problème c'est qu'il doit être avec l'agresseur.
David: (se rappelant de la conversation avec Amita.) Euh, liz, tu peux aller à l'université ?
Liz:(étonnée) Pourquoi? :mangaintero:
David:(prenant un air sérieux.) Amita a tenté d'appeler Charlie : il devait rentrer après un rendez-vous avec un parent, mais il n'a pas répondu.
Colby: Il a pu simplement éteindre son portable. :mangahein::
David: Leur crainte est fondée. Ils ont eu une liste de noms pour des victimes probables pour le tueur masqué. Charlie en fait partie.
Colby:(étonné) Quoi!!!! Tu veux dire que peut être lui aussi a été kidnappé? :manganon:
David: C'est pour ça que je voudrais que tu y ailles Liz. Afin de nous assurer du contraire.
Liz: Mais je... :manga!!!!:
Colby:(arrêtant Liz.) Je vais y aller. Toi, cherche avec David si vous pourriez trouver d'autre indice. Il vaut mieux que j'y aille.
Liz:(reconnaissante.) Merci.

Colby courut :mangaenforme: en direction d'où il était stationné. Il devait retrouver Charlie, et s'assurer qu'il ne lui était rien arrivé.
David et Liz eux observaient les pompiers en train de finir de ranger le matériel.
Il fallait arrêter ces malades. Cela pour la vie des prochaines victimes, qui pourraient être les frères Eppes.

Parking de Calsci:

19H50:Colby arriva à son tour sur le parking. Se garant rapidement, il sortit tel un diable à ressort de sa boîte, pour foncer aussitôt afin de voir si Charlie était encore dans l'enceinte de la fac. Mais ce qui le frappa tout de suite, c'était qu'aucune lumière n'était allumée. Se tournant pour regarder les voitures, il constata que celle de Charlie était là. Il alla près de cette dernière, et trouva, à terre, le portable de Charlie, et une seringue. Colby la mit son nez afin de sentir le produit. Tout de suite il le reconnut, et comprit que Charlie avait visiblement lui aussi disparu, kidnappé. Les deux frères étaient bien impliqués dans ces affaires macabres.
Il décrocha son téléphone portable, et composa le numéro de David.

David: Tu as fait vite Colby. Rassure moi, et dis moi que Charlie est bien là.
Colby: Désolé...On est arrivé trop tard. J'ai retrouvé son portable, et une seringue contenant un produit. Je ne suis pas sûr, mais je pencherais pour un sédatif.

David lança un juron peu correct au téléphone, alors que Colby relevait les indices avec ce qu'il avait sous la main.

David: Je t'envoie une équipe tout de suite.
Colby: OK, je reste sur place. Euh...David.
David: Quoi?
Colby: Tu veux que je téléphone à Amita où tu préféres le faire toi-même ?

David se rappela alors de l'inquiétude d'Amita. Et il avait promis de lui donner des nouvelles. De toute évidence, elle allait les aider.

David: Je vais le faire. Je t'envoie Nikki. Elle vient d'arriver.
Colby: OK.

Garage de Charlie:

20H00: Tournant en rond depuis le dernier appel de David, Amita et Larry se demandaient si Charlie et Don allaient bien. Certes Don avaient des chances de s'en être sorti. Mais au final, n'avait-il pas été kidnappé par cet agresseur ? Quant à Charlie, le fait qu'il soit sur la liste prouvait qu'il fallait faire attention à lui. Le téléphone de Larry se mit à sonner. Presque immédiatement, Amita se jetta dessus, et répondit à l’appel. Alan entra dans la pièce. Et voyant les mines des deux scientifiques, il se demanda de qui se passait.

Larry: Venez Alan. Je vais vous expliquer. Amita. Tu viens nous annoncer les nouvelles.

Mais Larry n'eut pas le temps de retourner au salon, qu'il vit Amita s'effondrer en larme. Alan se précipita vers Amita, et vit sur l'ordinateur, une liste de victimes potentielles et parmi elles, Charlie. Il prit alors doucement le téléphone des mains d'Amita.

Alan: Allo, ici Alan Eppes.
David: Alan?
Alan: Que se passe-t-il? Pourquoi Amita pleure-t-elle?
David: Restez calme Monsieur Eppes. Est-ce que vous êtes assis?
Alan: David!!!! Qu'est-ce qui se passe?
David: (Mal à l'aise.) Don, était en intervention... Ca c'est mal passé.
Alan: Non...Don...
David: Alan, nous n'avons pas retrouvé le corps de Don. On suppose que l'agresseur l'a kidnappé.
Alan: Oh non...(s'asseyant sur un fauteuil, puis regardant de nouveau la liste.) Mais...Et Charlie?
David: J'ai...J'ai demandé à Colby d'aller voir à son bureau, car Amita et Larry avaient un doute. Ils avaient raison. Colby a retrouvé son portable et une seringue. Il est possible que...

Alan lança un cri de désespoir, David l'entendit et se mordit la lèvre inférieure. Il aurait préféré ne pas lui annoncer comme ça. Mais, il en était presque quasiment sûr : Don et Charlie étaient portés disparus, peut-être, non, sûrement enlevés par les criminels qu'ils chassaient.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeDim 2 Aoû 2009 - 14:53

Quelque part en ville:

La voiture s'était arrêtée et entrait désormais dans un lieu pour l'instant inconnu de Don, qui commençait à se réveiller. Encore sonné par la blessure qu'il avait sur la tête, il remarqua, à la teinture du sol devenu rouge, qu'il avait dû perdre beaucoup de sang. Ce qui expliquait son étourdissement. Soudain un gros doute s’imposa dans son esprit. Et tout en essayant de mettre ses idées en place, il se souvint qu'avant son évanouissement il était en intervention. Apparemment, l'agresseur avait réussi à prendre le dessus sur lui, et peut-être que...
Don s'imagina alors que l'agresseur avait pu déclencher la bombe. Peut-être que tous les agents à l'intérieur étaient morts à cause de lui. Don s'en voulait de ne pas avoir pu arrêter plus tôt le criminel. Il essayait de se rappeler pourquoi l'agresseur avait tiré de son côté. Peut-être l'avait-il vu? Mais soudain, il se rappela du visage surpris quand il s'était confronté à lui. Non, l'agresseur avait tiré pour effrayer la victime, et maintenant les agents et la victime avaient dû le payer de leur vie. Don s'en voulait. Il aurait dû hurler de ne pas intervenir, et être le seul impliqué, ou le seul à mourir.
Sa douleur à la tête, commençait à le gêner sérieusement, en plus de sa conscience qui lui pesait. Comment allait-il vivre avec ça? Il aurait dû attendre David. Lui aurait su trouver un moyen de calmer l'agresseur.
Tiré de ses pensées, Don sentit deux mains le prendre par les épaules, le traînant à terre. L'agent essaya de se débattre, mais l'agresseur n'était pas patient, et le frappa au visage.
Agresseur: Tu vas te calmer!!!! Tu as failli faire tout rater. Pour ça, ce sera toi la prochaine victime. Tes copains du F.B.I. vont se mordre les doigts d'avoir essayé de m'attraper.
Don n’avait pas seulement mal à la tête, mais aux yeux, habitué dans la voiture à être dans l'obscurité, il avait du mal à se faire à la clarté du jour. Puis ses yeux commencèrent à s’habituer, et il sentit qu'on venait de le faire asseoir sur une chaise. Là il sentit qu'on l'attacher en plus sur la chaise, et qu'on lui posait autre chose qu’il ne put identifier sur le champ. Don essaya une nouvelle fois de se débattre. Quand il vit enfin le visage de son agresseur, il fut surpris de constater qu'il s'agissait de...

Endroit Inconnu


(ATTENTION!!! Cette scène est assez choquante, ne lisez pas si vous êtes sensible.)


Charlie se réveilla sur un lit de camp, à cause de rayons de soleil qui frappaient son visage. Ayant une sorte de brouillard devant les yeux, et les idées peu claires, il se rendit compte qu'il n'était plus sur le parking de la faculté. Même pire : il ne savait pas où il se trouvait. Il essaya de voir des indices lui permettant de donner la nature de l'endroit où il se trouvait. Mais, sentant encore les effets du sédatif, il renonça le temps de ramener ses facultés intellectuelles et physiques à la normale. Il évita de se tourner, et essaya de se souvenir des dernières images qu'il lui restaient en mémoire. Il se souvenait de cette femme, Elise qui lui avait demandé un autographe, puis, une douleur aiguë sur son bras, elle l'avait injecté quelque chose qui l'avait endormi. Il s'était laissé faire, ne pouvant pas réagir face à ce qu'elle avait fait. Tout devenait clair!!! Comme sa vue revenait, bien qu'un peu brouillée, il put constater qu'il se trouvait dans une caravane, visiblement quelques part en forêt, de part les arbres qui étaient visibles par la fenêtre, et les oiseaux qui gazouillaient. Puis il tourna son regard vers le sol afin de voir s'il y avait un indice supplémentaire pour lui dire dans quelle forêt il se trouvait. Mais se qu'il y avait c'était un paquet où se trouvait des photos de lui, et dans un sachet plastique...SES CHEVEUX? Soudain il se sentit comme nu, et voulut toucher sa tête pour constater si cette femme lui avait coupé ses bouclettes. A cet instant, il remarqua que ses mains étaient solidement attachées derrière son dos. Il lui était donc impossible de toucher sa tête. Il remarqua alors aussi que ses pieds étaient attachés. Mais il sentait encore autre chose à son cou. Quelque chose de froid. Et si ses mains n'étaient pas attachées, elles auraient essayé de sentir sa nature de l’objet, et peut-être de l'enlever. Essayant de se relever, sentant ses forces revenir, il dut renoncer en retombant tout de suite sur le lit de camp. Sa tête continuait de lui jouer des tours. S'il ne pouvait pas bouger, il devait chercher des yeux où était son agresseur. Puis, en se tournant légèrement pour voir toute la pièce, il vit alors un masque sur un chevet. Ce masque il avait déjà vu dans ce dossier de son frère : cela voulait dire que...Non, ce n'était pas possible. Mais apparemment, c'était très simple à relier comme fait. L'enlèvement, la caravane en forêt, le masque... Il était le prochain sur la liste du tueur masqué.
Entendant un bruit, Charlie ne bougea plus, devenant raide. Il avait assez lu cette affaire pour connaître les prochains détails. Il sut alors qu'il allait subir le même sort que les autres victimes, et sûrement il allait subir cet atroce acte qu'il essayait de ne pas s'imaginer. Il vit alors Elise entrer, posant des ciseaux sur la table. Puis elle s'approcha du lit, elle prit une chaise et s'assit face à cette victime. Charlie se recroquevilla en la voyant s'approcher, et tenta de hurler.. Mais, la stupeur fut de rigueur quand il constata qu'aucun son ne sortit de sa gorge.
Elise:Tu n'es pas le premier à essayer. Je t'ai mis un collier contractant tes cordes vocales, tu ne peux pas parler. Povre* chou ! Comment tu vas faire maintenant pour te sauver?
Charlie suait à grosse goûtes, mais il ne pouvait pas faire autre chose que se reculer sur le lit. Jusqu'à remarquer que s'il continuait ainsi, il allait tomber à terre. Charlie ne pouvait pas aller plus loin et devait faire face à son agresseur. Voyant la jeune femme s'approcher, il tenta, avec ses faibles forces de donner un coup avec ses jambes. Mais Elise fit rouler le mathématicien pour le coucher sur le dos. Elle lui enleva son pantalon. Et tout en souriant, elle se mit face à lui, posant sa main contre le torse de sa victime.

Elise: Non, non, non...On va être une gentille victime et tu va te laisser faire. Si tu restes sage, tu ne souffriras pas trop...

Charlie tenta à nouveau de se débattre, de se libérer de l'emprise de son agresseur, mais la femme avait le dessus sur lui. Il fit alors des mimiques, comme s'il avait envie de hurler au secours, de crier à l'aide, d’arracher les mots de son coeur pour qu'on le laisse tranquille. Les larmes commencèrent à couler, alors qu'il voyait son bourreau prête à faire cet acte qui, dans son idée, était répugnant, comme tout ce qu’il allait vivre après. Il ne le voulait pas. Son esprit si brillant commençait à céder à la panique, et à oublier tous les principes mathématiques qu'il avait encore en tête. Elise caressa le visage du pauvre mathématicien, et approcha son visage du sien.

Elise: Tu es prêt mon garçon ?

Et en même temps que l'acte en lui même, elle l'embrassa langoureusement. Charlie tenta de se libérer une nouvelle fois de l'emprise, mais rien n'y fit. Cette femme le tenait, et n'allait pas le laissait partir comme ça. Il espérait tant que Don arrive et empêche une nouvelle fois qu'elle l'embrasse, qu'elle continue cet acte, mais...

*"povre" existe bel et bien: terme du XIe siècle povre ou poure : pauvre

Quelques part en ville:

Un vieil appartement qui commençait à ne plus très bien tenir, c'était là que l'agent du F.B.I. et l'agresseur se trouvaient.
Don ne pouvait pas y croire, et pourtant cet agresseur, il le connaissait. Il l'avait défendu. Il n'aurait jamais pensé que c'était lui. Le serveur qui avait été agressé par le client était donc le maniaque de la bombe. Ce dernier enleva le bâillon de la bouche de l'agent.

Don: Pourquoi faites-vous ça?
Agresseur: Je m'appelle Jules, et je suis aussi content que vous de vous avoir avec moi pour la prochaine émission.
Don: Vous êtes fou!!!
Jules: Non, je veux juste réparer les erreurs de la société!

Don ouvrit de grand yeux.

Don: Comment ça? Corriger les erreurs de la société?
Jules: Ma mère a été traitée comme une terroriste, alors qu'au départ elle avait demandé calmement à votre société de faire attention à certains endroit où il y a plus de risques que les personnes se fassent attaquer. Mais évidement, vous l'avez tout de suite accusée avant de chercher si elle avait raison. Et si vous l'aviez écoutée, et fait se qu'elle vous avait dit, il n'y aurait pas eu d'accident le 11 Septembre.

Don se mordit la lèvre : le fait que son agresseur avait commencé à hausser le ton lui faisait mal à sa tête. Mais avec les dernières révélations qu'il venait de faire, Don se disait que son petit frère allait pouvoir le sauver, qu'il ferait le lien entre la famille de ce type, et le fait qu'il l'ait kidnappé. Et il espérait qu'il arriverait avant de se faire à son tour agresser. Apparemment, Jules lui avait attaché une ceinture. Les bombes n'étaient pas encore là. Visiblement tout n'était pas encore prêt.

Jules: Vous pouvez crier autant que vous voulez, personne ne passe par ici. C'est bien trop dangereux. Le bâtiment va être détruit. Je vais encore chercher une nouvelle caméra, un ordinateur et les derniers composants. Ne vous inquiétez pas, je vais vous donner aussi de quoi manger. A bientôt agent Eppes.

L'agresseur sorti alors pour aller chercher sa liste de course. Afin de faire vivre à Don la même chose qu'à ces autres victimes. Don tenta alors de se délivrer durant ce temps où son agresseur n'était pas là. Mais visiblement, il l'avait très très bien attaché, l’encerclant plusieurs fois, avec de nombreuses couches de cordes. Il lui était donc impossible de se délivrer, physiquement.
Regardant une des fenêtres cassées, Don poussa un soupir, et finit par dire.

Don: Petit frère, je t'en prie trouve vite une solution pour me retrouver.

Cependant sa réponse n'allait sûrement pas venir de Charlie, car ce dernier ne pouvait lui non plus intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeDim 2 Aoû 2009 - 17:57

Sadique! Tu n'as pas honte de nous laisser en plan comme ça? :mangacolére:
:lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeDim 2 Aoû 2009 - 20:08

hé Nonna, tu n'as pas le droit de dire ça toi, c'est toi qui m'as corrigé je te signale, donc tu l'as déjà lu en entier. Les autres qui me disent ça je peux le comprendre, mais pas toi, na...

Héhé, sinon, le suspens j'ai pas envie d'envoyer la suite maintenant, sinon, c'est moins agréable.^^ (et surtout, j'aurais plus rien à envoyer aprés alors... :mangaben: )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeMer 5 Aoû 2009 - 12:29

Bureau du F.B.I.:

La nuit avait été courte pour les agents du F.B.I., ainsi que pour les professeurs. Ils avaient travaillé toute la nuit afin de déterminer des lieux probables où pourraient être enfermés les deux frères Eppes. Alan était aussi venu, et David tentait de le réconforter comme il le pouvait. Robin arriva en courant vers le reste de l'équipe.

Robin: C'est vrai? Don a été enlevé, tout comme Charlie?
Colby: Oui, et ce monstre a tué aussi 11 agents. Tu imagines!!!
Nikki: Cela montre qu'il n'a plus de limite. Qu'il n'a pas peur des autorités.
Amita:(essayant de garder la tête froide, mais parlant entre deux crises de larmes.) Peut-être...Qu'il faudrait...Comparer avec des personnes...Ayant des problèmes avec le F.B.I..
Liz:(prenant par les épaules Amita.) En gros voir qui aurait plus de chances d'être assez violent pour tuer des agents du F.B.I..
Nikki: On avait bien un homme, qui avait une femme comme cela, mais il ne peut pas marcher et sa femme est morte.
Colby: Attend, qui dit femme et homme, dit enfants!

Tout le monde se retourna vers Colby, et Nikki tapa furtivement le nom de la femme dans l'ordinateur.

Nikki: C'est ça. Deux enfants. Un garçon et une fille. Jules, et Elise. Apparemment le premier a loupé sa licence dans une faculté de sciences, et l'autre dans une faculté d'histoire.
Colby: Ca peut être un début de piste. On sait où ils habitent? Où il travaillent?
Nikki: D'aprés les fichiers, Elise travaille dans une superette, et Jules...(le visage changeant d'expression.) Il n'a pas de métier. Apparemment il fait des métiers par intermittence. Il faut aller voir dans les boîtes d'embauche. Quant à leur adresse. (imprimant deux fiches.) Voilà.
Colby: OK. Liz, Nikki. Vous êtes chargées de cette affaire. Prenez en priorité le frère, il a plus le profil pour faire cet acte.(regardant Amita et Larry.) Ecoutez, on aurait besoin de vous pour essayer de localiser Don. Vous pourriez le faire?
Amita: (toujours dans le même état.) Mais Charlie?
Colby: J'ai peut être une solution. Quelqu'un qui va nous aider.

Tout le monde le regarda avec un air étrange, tandis qu'il prenait son téléphone et composait un numéro de téléphone.

Robin elle se tourna vers la salle, où Alan pleurait pour ses deux fils, et que David tentait de réconforter. Elle entra alors dans la pièce, et regarda les deux hommes.

Robin: David, tu peux sortir s'il te plaît. Je crois que Colby aura besoin de toi.
David: Mais...
Robin: Je vais rester avec Alan. Occupe toi plutôt de retrouver les deux frères. Tu sera plus utile là-bas.

David tourna alors les talons et se dirigea vers les bureaux, en ayant un pincement au coeur pour le pauvre Alan.

Robin posa une main réconfortante sur celle d'Alan qui se mit à parler tout en pleurant.

Alan: Comment ça a pu arriver? Pourquoi Eux? Les deux en plus!!!

Robin le regarda, il était presque un père pour elle. Il l'écoutait quand elle avait un souci avec Don, et il lui avait donné beaucoup de conseils afin de maintenir leur couple solide.

Robin: On ne sait pas comment réagissent ces malades. Mais sachez une chose. Toute l'équipe vas tout faire pour les retrouver vivants. Vivants, d'accord Alan ? Il vaudrait mieux pour vous ne pas rester ici. Cela va vous faire plus souffrir qu'autre chose. Je vais vous raccompagner chez vous.

Alan se laissa faire, trop abattu par les événements, mais aussi rassuré par les mots de Robin. Il savait aussi bien qu'elle que David, Colby, Nikki, Liz, même Amita et Larry feraient tout pour les retrouver. Tout.

Alors qu'ils partaient, Colby raccrocha son téléphone.

David: A qui tu téléphonais?
Colby: A Ian Edgerton.
David: Tu crois qu'il va pouvoir nous aider sur ce coup là?
Colby: Oui. De toute façon, nous avons besoin d'aide. Et il sera le bienvenu. Si le tueur masqué envoie ses victimes dans un puits en forêt, Ian sera notre meilleur chance.

David hocha de la tête. La meilleur chance pour retrouver Charlie vivant était de faire confiance à cet homme.

Colby:(regardant Amita) Ian a aussi appelé Osvalt afin qu'il puisse vous aider. Il vous sera plus utile d'avoir plusieurs cerveaux ensemble.
Amita: Merci...

Colby et David se mirent alors au travail afin de trouver les agresseurs pour pouvoir sauver les frères Eppes.

Caravane:

Charlie pleurait toutes les larmes de son corps. Cette femme lui avait fait une chose qu'il trouvait ignoble. Lorsque l'effet du sédatif avait disparu, la jeune femme lui avait injecté une autre produit le paralysant complètement, ne le laissant que respirer. Charlie ne pouvait que pleurer et respirer. Mais il pouvait entendre son bourreau en train de mettre du ruban adhésif pour fermer le carton qui contenait ses cheveux et les photos. Elle voulait sûrement faire, en plus, souffrir sa famille et ses amis. Comprenant qu'il n'avait plus beaucoup de temps devant lui, Charlie essayait de garder un peu de sang-froid. Mais comment garder du sang froid quand on est prisonnier, et que l'on ne peut pas bouger ? Après avoir fini d'emballer son carton, elle prit le masque sur le chevet et s'approcha de Charlie, caressant de nouveau son visage larmoyant.

Elise: Je vous avais dit que vous aviez le prénom d'un roi. Vous saviez ce que certains rois faisaient subir à leurs rivaux? Ils leur mettaient un masque et les emprisonnaient.

Charlie compris alors que cette femme était folle, qu'elle avait une trop grande admiration pour cette époque lointaine. Mais ce qu'elle venait de lui dire n'avait aucun sens. Il n'y avait personne qui était un rival pour lui et il ne connaissait pas spécialement cette femme pour savoir s'il avait fait du mal à quelqu'un de sa famille. Son regard se fixa de nouveau sur le masque.

Elise: Mon père m'a enseigné l'art de la torture utilisée au moyen âge. Je trouve le supplice du puits le plus efficace. Mon père vous admire beaucoup. Il a aimé votre convergence de Eppes. Mais cependant, je sais que vous avez eu une personne qui a contesté votre avancée.

Charlie se souvint alors de ce jour où Marshall était venu pour détruire cette belle théorie, qui finit par être de nouveau sa plus belle oeuvre, quand il avait repéré son erreur et l’avait corrigée.

Elise: Je ne fais qu'aider un rival.

Charlie ne s'imaginait pas Marshall faire ce genre de chose. Cet homme était plutôt du genre à se battre à coups de mathématiques avec lui, et non pas engager quelqu'un pour le tuer. Elle avait donc agit par folie? Pour autant qu'il sache, il ne pouvait qu'émettre des hypothèses.

Elise: Je ne fais qu'aider le peuple, aider le peuple à exterminer cette vermine de roi.

Charlie se souvint alors de tous les prénoms. Tous avaient un rapport avec un roi. C'était seulement pour le prénom qu'elle s'était attaqué à eux? Sa folie aurait été guidée par cette passion? Une passion si prenante qu'elle faisait d’un être humain un véritable monstre.

Elise: Mais maintenant, je vais vous mettre ce masque, et vous allez à votre tour subir cette torture. Au nom du peuple.

Ne pouvant toujours pas bouger, Charlie devait être spectateur de ce qu'il allait sûrement le hanter durant plusieurs années. La jeune femme prit le masque, et bougea légèrement la tête du mathématicien, afin de la faire entrer dedans. Ce masque de honte était souvent utilisé au Moyen Age. Avec un cadenas à l'arrière, la jeune femme le ferma lentement. Le visage de Charlie fut enfermé. Il ne pourrait ainsi plus avoir les sensations de l'extérieur avec la peau de son visage, ne sentant uniquement que le froid du métal sur sa peau. Il se demandait se qu'il allait lui arriver après. Comment Elise allait-elle l'enfermer dans un puits ? La réponse allait lui arriver plus vite qu'il ne le prévoyait. Tendant une nouvelle seringue avec un nouveau produit, elle le lui injecta une nouvelle fois dans le bras.

Elise: Adieu, professeur Eppes.

Charie vit alors de la brume devant ses yeux, et vit s'éloigner la jeune femme.

Elise: Vous allez payer pour votre rivalité.

Ce fut sur ce dernier mot, que Charlie s'endormit en ne sentant que le froid du métal sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 8 Aoû 2009 - 17:08

Maison des Eppes:

Robin et Alan venaient d'arriver à la maison de son fils. Charlie, lui avait racheté la maison, comme pour garder tous les souvenirs qu'elle leur avait donnés. Mais ils remarquèrent alors un paquet sur le pas de la porte. Craignant de savoir se qui était à l'intérieur, Robin téléphona à David.

David: Quoi? Un carton à la porte de la maison ?
Robin: On vous attends?
David: Je crains fort que...

Alan n'avait pas attendu que Robin lui donne l'autorisation : il commença à déballer le carton. Là, il vit les photos de son cadet, et ses cheveux dans un sachet plastique. Il se mit à les serrer fort contre lui, en pleurant. Robin prévint alors David au téléphone et essaya de réconforter, ce père qui eut alors le cœur brisé en deux.

Bureau du F.B.I.:

En entendant de nouveau ce cri de détresse, David eut un pincement au coeur. Puis une main vient se poser sur son épaule. Il se retourna et vit Ian devant lui.

Ian: J'ai fait aussi vite que je pouvais. Alors c'est dans quelle forêt que l'on a retrouvé les corps?

David fit le topo à Ian, tout en raccrochant le téléphone, tandis qu'Osvlat partait en direction d'Amita et de Larry.

Ian: Bien, d'instinct, je dirais que la prochaine fois il ira là-bas.

Ian pointa du doigt un petit parc, un peu éloigné du centre ville. Colby le regarda.

Colby: Pourquoi là bas?
Ian: Il y a peu de monde, on peut facilement cacher quelqu'un.
David: OK. Colby tu vas avec lui. Moi, je vais essayer de trouver un moyen pour continuer les calculs de Charlie.
Colby: Tu n'as qu'à appeler le matheux qui se battait souvent avec Charlie...Euh, comment il s'appellait déjà?
David: Marshall. Bonne idée. Bonne chance les mecs.

Ian prit alors sa veste et se dirigea avec Colby dans les ascenseurs.
Pendant ce temps, dans l'autre salle, Osvalt venait d'améliorer la recherche de l'endroit où pouvait être Don.

Osvalt: Il faut peut-être partir du principe qu'il a un compte internet. Donc il va se connecter, et il va avoir un numéro ID, qui peut être localisé.
Larry: Pourquoi nous n'avons pas pensé à ça plus tôt?
Amita:...

Larry vit alors le visage d'Amita qui semblait être épuisée. Osvalt mit sa main sur son épaule.

Osvalt: Vous devriez aller vous reposer, je vais continuer le travail pour vous.
Amita: Non, il faut que je fasse quelque chose sinon je vais devenir folle.

Agence de recrutement:


Liz et Nikki avaient fait chou blanc sur l'adresse de Jules et celle d'Elise. Elles avaient donc décidé de se diriger vers l'agence de recrutement pour savoir où était le dernier boulot de Jules.

Liz:(montrant sa plaque à une femme.) F.B.I., nous voudrions savoir où a travaillé un certain Jules JUSTE hier.
Secrétaire: Je ne peux pas vous le dire si vous n'avez pas de mandat pour ouvrir ce dossier.
Nikki: (montrant un mandat.) Celui là vous suffit-il?
Secrétaire: Bon, alors...Jules JUSTE... Il travaillait dans le café Oranaïs.

Nikki et Liz se regardèrent droit dans les yeux. C'était le café en face du F.B.I.. Il travaillait donc sous leur yeux, et ils avaient dû être déjà servis par ce monstre. Les deux filles remercièrent la secrétaire, et reçurent un coup de fil d'Amita.

Liz: Liz, j'écoute.
Amita: (paniquée) Liz!!!! Don est en train de se faire agresser en direct!!!

Vieil appartement:

Don était maintenant face à une caméra, et il devait répondre à des questions de son agresseur. Les deux premières questions avaient été sur sa vie privée. Et, à chacune d'elle il avait eu droit à des brûlures faites au fer chaud.
Pour la troisième fois, Don subit une brûlure sur son avant bras gauche. Il gémit alors de douleur, tout en regardant la caméra.

Jules: Je vais corser les choses, et voir si vous connaissez aussi bien ce qui s'est passé avant d'arriver ici. D'après vous, combien d'hommes sont entrés dans la pièce avant du café?

Don grimaça de douleur. Ces souvenirs lui faisaient mal. Mais il n'y avait pas que ça. Il savait que s'il ne répondait pas, il allait mourir dans une explosion. Une belle explosion. Quand Jules était revenu, il lui avait fallut peu de temps pour mettre en place les dispositifs.

Don: Onze...onze agents du F.B.I..
Jules:(souriant.) Bien, vous savez compter. Pas aussi bien que votre frère, mais vous savez compter.

Don réagit alors en lançant un regard noir vers l'homme. Ce dernier souriait, et coupa le son du micro, afin que personne ne l'entende. Puis il s'approcha de l'oreille de l'agent et murmura.

Jules: Qui sait ? Il est peut être pas aussi bon que vous le dites, et il va vous laisser mourir.

Ignorant la blessure qu'il avait déjà à cet endroit, Don donna un coup de tête à son agresseur qui s'écarta après avoir reçut le coup. Don était vraiment en colère. Il savait très bien que son frère le cherchait, qu'il allait le retrouver, et le sortir de cette situation. Jules prit alors son morceau de fer, et le réchauffa pour ensuite l'appliquer sur l'une des jambes de Don, qui se mit à hurler.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 8 Aoû 2009 - 18:35

Toi aussi tu te met à torturer activement Don?
il ne va pas en rester grand chose du p'tit :mangadémoniaqu

:lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 626718suitsignCali ** [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeMar 11 Aoû 2009 - 19:49

Cali a écrit:
Toi aussi tu te met à torturer activement Don?
il ne va pas en rester grand chose du p'tit :mangadémoniaqu

:lasuite!plusvi

Vive la torture de Don!!! :mangadémoniaqu Bon là c'est bien Nonna qui m'a appris ça, pas vrai?

Puits:

Se réveillant, entouré d'une couverture, et sentant de l'eau, Charlie comprit qu'il était enfermé dans un des puits. Il ne pouvait que voir la hauteur du puits. Il devait faire une dizaine de mètres. Et l'eau commençait déjà à couler : 30 cm de flotte. L'eau fit que Charlie se réveilla un peu plus vite que l'autre fois. Il se débattit pour enlever la couverture. Cette dernière tomba dans l'eau, et Charlie remarqua qu'il était toujours attaché. Il ne pouvait pas parler, et le masque lui semblait lourd. Le fer lui semblait lourd. Charlie ne pouvait cependant toujours pas se délivrer, et même en voyant une échelle qui se trouvait prés de lui, il savait, oui, il savait qu'une fois en haut, une barrière allait le bloquer. Alors il fallait qu'il patiente, en espérant que son grand frère vienne le chercher. Il était certain que Don n'allait pas l'abandonner.
Il s'imagina alors la tête de Don quand il le verrait avec des cheveux court, et sûrement il allait se moquer de lui. Il s'imaginait que ce dernier lui dirait: "Tiens tu lance une nouvelle mode pour séduire tes étudiantes ?"
Cela le fit un peu rire : s'imaginer le visage de son frère le soulageait. Mais très vite, d'autre images vinrent le submerger, et le hanter. Les premières étant de ce viol atroce, durant lequel il ne pouvait ni parler, ni supplier, ni se défendre, puis la mise du masque. Il était lourd, froid, empêchant les mouvements du cou. Le mathématicien changea complètement de sentiment, allant du rire avec le visage de son frère, aux larmes, blessé par le viol suivi du port du masque.
Dans sa tête il se disait: "Don, viens vite je t'en supplie."

Parc:

Ian et Colby venaient d'entrer dans le parc, avec eux, une troupe de shérifs.

Ian: (parlant aux shérifs) Vous, vous allez à l'est. Colby et moi allons prendre à l'Est. Si vous voyez quoi que se soit, vous nous appelez, c'est bien compris?

Shérifs: Oui!!!

Chacun se dirigea vers l'endroit indiqué. Il fallut 20 bonnes minutes de marche pour Colby et Ian avant d'arriver prés d'une caravane.

Colby: Mais c'est une caravane?

Ian: (regardant par terre, et voyant une mèche de cheveux ainsi que des traces.) Et là, une mèche de cheveux. Ainsi que de belles traces : des chaussures de pointures 38, et quelque chose ou quelqu'un qu'on a traîné.

Colby: (regardant les traces.) Vous croyez que...

Ian: C'est récent. Nous allons suivre ces traces et voir où ça nous emmène.

Ian et Colby suivirent le chemin.

Vieil appartement:


Don était épuisé : les questions fusaient, et le fer chaud aussi. Il devait réfléchir, et se remémorer chacun des événements qui s'était produit. Mais il gardait en lui l'espoir qu'il soit retrouvé. L'espoir qu'un jour, il puisse se pardonner ce qui venait d'arriver.

Jules: Eh bien, bravo. Apparemment, il n'y a pas que votre petit frère qui sait bien répondre aux questions. Cela doit être le génie des Eppes.

Don ne répondit que par un regard de haine et de colère envers cet agresseur.

Jules: Mais, cela va être la fin du voyage pour vous, agent Eppes. La fin. Quels sont vos derniers mots?

Don cherchait. Que pourrait-il dire? Il savait dés le début qu'il allait mourir, il pensait à son frère, qui regardait peut être la vidéo. A son père, qui devait avoir peur. A Robin, avec qui il voulait faire sa vie entière et avoir des enfants, une famille. Et à toutes ces familles qui avaient perdu leur proches. Il regarda alors la caméra, et alors qu'il allait dire ses dernière paroles, on entendit le bruit d'une porte se cassant.

Nikki: F.B.I.!!! On ne bouge plus!!!!

Jules regarda vers la jeune femme. Il était surpris, mais pas apeuré. Il tendit la télécommande et comme il l’avait fait avec Don il la regarda.

Jules: Vous allez faire quoi? Il me suffit de presser sur le bouton et on est tous morts.

Mais l'agresseur n'avait pas fait attention, que Nikki n'était pas seule. Le prenant à l'arrière, et donnant un coup sur sa main, Liz prit la télécommande. Sans attendre Nikki arriva comme une flèche sur l'agresseur pour lui donner un coup de poing avant qu'il ne puisse réagir, et braqua son arme vers lui. Mais il n'allait pas se laisser faire. Il prit son pistolet et tira des balles. Les deux femmes répliquèrent, mais l'homme réussit tout de même à s'enfuir, laissant Don, et les deux femmes dans le vieil appartement.

Liz: Nikki!!! Charge toi de Don, je vais aller lui courir après.

Liz posa la télécommande, et courut derrière l'homme. Nikki ne se perdit pas de temps, et elle téléphona immédiatement pour avoir des renforts, des démineurs et une ambulance.
Courant à travers les couloirs, se cachant à divers endroit pour éviter les balles, Liz et Jules se livraient à une course poursuite. Malheureusement pour elle, l'agresseur connaissait bien le lieu, contrairement à l'agent Warner. Cette dernière le perdit de vue 30 secondes, ce qui lui suffit pour s'échapper. Elle prit alors son talkie-walkie.

Liz: Ici l'agent Warner, quelqu'un a-t-il trouvé notre agresseur?

Equipe1: Rien en vue.

Equipe 2: RAS.

Equipe 3: Nada. Aucun suspect en vue.

Nikki: Il n'est pas revenu.

Liz: OK, et les démineurs?

Nikki: Ils ont enlevé les bombes sur Don. On va à l'hôpital.

Liz: OK, je reste sur place, nous autres on essaye de trouver s'il est encore là. Nikki fais attention à toi.

Nikki: Oui, bien reçu.

Liz reparti à la recherche de l'agresseur alors que Nikki s'occupait de Don.

Don:(d'une voix faible.) C'est Charlie qui vous a amenés ici?

Nikki baissa les yeux, et Don comprit qu'il se passait quelque chose.

Don: Nikki, qu'est ce qui se passe?

Nikki: Don, il faut que tu saches que...

Puits:


Charlie avait réussi par un effort considérable à se relever, puisque maintenant l'eau faisait 1 mètre de profondeur. Et l'eau continuait à monter, et à une vitesse de plus en plus rapide.
Il commençait à avoir peur. En 25 minutes, l'eau avait doublé de volume. Et vu l'état de la progression de cette dernière, d'ici dix minutes, l'eau serait au niveau de son cou. La panique l'envahissait. Il allait sûrement mourir comme les autres victimes, noyé, seul, en proie à la folie. Mourir avec ces dernières images en tête. Charlie ne le voulait pas. Mais comment se sortir d'une telle situation ?


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeMar 11 Aoû 2009 - 23:29

:Cpôjuste: Mon pauvre petit Donnie....

Ceci dit: :lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeMer 12 Aoû 2009 - 19:48

Forêt:

Ian et Colby marchaient depuis 10 minutes. Colby avait été plus long que Ian, et rattrapa son retard. Il avait prit une clé qui se trouvait dans la caravane, ainsi qu'une cisaille. Ian s'étonna et demanda à Colby se qu'il comptait en faire.

Colby: Si l'on suit la logique de notre criminel, il enferme ses victimes dans un puits, qui est bouché par une grille. Cette grille doit être cadenassée. Les autres fois, on n’avait pas le matériel nécessaire.

Ian: OK...(montrant du doigt quelque chose.) Là bas!!!

Colby regarda en direction de Ian, et vit le puits. Ils coururent vers l'endroit désigné par le sniper. Courant, en oubliant les traces, mais en gardant leurs armes en main, il progressèrent vers le lieu si convoité.

Intérieur du puits:

L'eau était au niveau du cou de Charlie. Et même en se tenant à la pointe des pieds, l'eau l'atteignait. Charlie se demandait si on allait le retrouver avant qu'il ne finisse la tête sous l'eau. Non, il fallait en être sur. Cependant l'eau continuait à monter en même temps que le mathématicien commençait à fatiguer. Il n'allait plus tenir longtemps. Et ces images qui lui revenaient en tête l'affaiblissaient davantage.
Soudain comme par miracle, Charlie entendit la voix de Ian.

Extérieur du puits:

Ian: Professeur, on arrive!!! Tenez bon.

N'entendant pas de réponse, Colby prit la cisaille et cassa le cadenas qui empêchait d'ouvrir la grille. Aussitôt fait, ils se mirent à deux pour l'ouvrir. Ian enleva sa veste, posa son arme, et prit l'échelle, mais avant de descendre il regarda Colby.

Ian: Appelle tout de suite une ambulance et les pompiers, où cas où.

Colby hocha la tête, et prit son téléphone pour composer les numéros demandés par le sniper. Mais avant qu'il descende, Colby lui donna la clé.

Colby: Peut être ça servira à ouvrir le masque.

Ian la prit et descendit.

Intérieur du puits:


Ian: J'arrive Eppes. Ne bougez pas.

Charlie voyait son billet pour sortir d'ici arriver. Mais l'eau venait d'atteindre sa bouche, et Charlie ne pouvait que respirer par le nez. Entravé par ses mains et ses pieds liés, il ne pouvait même pas nager. Il devait se contenter d'attendre. Mais plus l'agent descendait, et plus l'eau montait. Commençant à avoir un sérieux doute pour savoir si l'agent arriverait à temps, Charlie prit une grande inspiration, en voyant l'eau monter jusqu'à son nez. Puis, elle l’atteint, et allait bientôt le recouvrir entièrement.
Ian lui faisait du plus vite qu'il le pouvait. Il savait qu'après une certaine hauteur, il pourrait sauter. Mais il devait aussi s'assurer de ne pas se blesser et surtout de ne pas blesser Charlie aussi. Quand il fut assez près, il vit que Charlie avait été submergé par l'eau, et que tout n'était plus qu'une question de secondes. Il sauta dans l'eau. Quand il fut assez proche de Charlie, il prit son couteau et détacha les cordes qui l'entravait avant de remonter à la surface.
Recrachant l'eau qu'il avait accumulée, Charlie tentait de reprendre sa respiration. Mais le masque qu'il portait avait conservé encore de l'eau à l'intérieur. Ian, le tenait, pour éviter qu'il coule. Il le regarda, et lui demanda.

Ian: Vous pensez que vous auriez assez de forces pour remonter l'échelle?

Charlie aurait voulut répondre, mais il était encore trop faible, il tremblait, et semblait ne plus avoir assez de forces de faire quoique se soit. N'ayant aucune réponse, Ian se mit à hurler pour que Colby l'entende.

Ian: Colby!!!! Il faudrait de l'aide!!!!

Colby:(hurlant à son tour ) Les pompiers arrivent!!! ils sont à quelques mètres!!! On apporte de quoi aller vous cherchez. Tenez bon!!

Charlie s'accrochait aux barreaux de l'échelle, puisque Ian l'avait rapproché de la paroi du puit. Il fallait faire vite, l'eau continuait à monter, et Charlie était de plus en plus faible. Et puis, les deux hommes entendirent les sirènes de pompiers être très proches. Puis ils entendirent différentes voix, et du bruit qui montrait que l'on s'apprêtait à les sortir d'ici. Ian regarda Charlie. Puis il prit la clé que Colby lui avait donnée.

Ian: Ecoutez Eppes, je vais voir si la clé ouvre le masque. Ne bougez pas. Je vais vous lâcher le temps de l'ouvrir.

Charlie ne répondit que par un hochement de tête. Ian alla derrière le professeur de mathématique, et mit la clé dans le cadenas. Celle-ci entra parfaitement, et après un petit tour, le cadenas céda. Ian jeta le cadenas au fond du puit, et ouvrit le masque. Quand il fut débarrassé du masque, Ian le jeta au fond du puit.
Enfin libéré du masque Charlie pouvait reprendre sa respiration un peu plus normalement. Mais ne pouvait toujours pas parler. Tout de suite il mit sa main sur sa tête, afin de constater si ses cheveux avaient vraiment été coupés. Ian se remit près du professeur et le soutint afin qu'il évite de couler. Il remarqua alors le collier de fer que Charlie avait autour du cou, et fut surpris par cette torture. Il comprenait maintenant pourquoi le professeur ne lui répondait pas. Ils durent remonter d'un cran, afin d'éviter que l'eau ne les atteigne trop rapidement.
Puis un pompier arriva attaché à une corde, il avait avec lui de quoi ramener Charlie en haut sans qu'il ne se fatigue. Ian le laissa à sa charge, et Charlie qui était trop faible pour dire quoique ce soit se laissa porter par le pompier. Ian, lui, remonta par l'échelle.

Extérieur du puits:

Colby attendait impatiemment à la sortie du puits pour aider Charlie. Un ambulancier, un infirmier et un médecin étaient présents pour soigner au plus vite le patient. Et des soins il y allait en avoir pour Charlie. Puis Colby vit le pompier portant toujours Charlie dans ses bras. Aussitôt ses collègues et Colby s'affairèrent pour les faire sortir du puits. Colby remarqua aussi le collier de fer qui contractait ses cordes vocales. Charlie tremblait, il semblait perdu, fatigué, épuisé...

Médecin: Il faudrait lui enlever ce collier.

Pompier: C'est bloqué par un cadenas à chiffres.

Médecin: Quoi!!! Faut lui enlever!!!

Colby prit sa cisaille.

Colby: Tenez le, je vais essayer de le casser.

Le pompier tint Charlie qui semblait crier sans émettre aucun son, et commença à se débattre. Les médecins ne comprenaient pas, Colby fit alors le plus vite pour casser ce cadenas. En 30 secondes le problème fut réglé. Il s’attendait à entendre crier Charlie, mais ce dernier continua à faire des mimiques sans émettre aucun son. Un pompier et l'ambulancier durent tenir Charlie afin qu'il se fasse soigner. Ian arriva à son tour et alla voir le mathématicien.

Ian: Professeur, laissez-vous faire bon sang.

Colby: Charlie!!!

Charlie se calma en entendant la voix de ses deux amis, et se laissa faire, arrêtant de se débattre. Le médecin fit rapidement un premier diagnostic, et ils le mirent sur le brancard. Colby alla dans l'ambulance avec lui alors que Ian restait sur place afin de chercher divers indices.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeDim 16 Aoû 2009 - 19:42

Ambulance 2:

Charlie était à semi conscient. Il semblait être blessé psychologiquement, et ne semblait pas être franchement décidé à laisser le médecin et l'infirmier le soigner. Colby avait beau lui dire de se calmer, Charlie ne voulait pas obéir. C'est alors qu'il reçut un coup de téléphone sur son portable, Colby répondit.

Colby: Granger.

Nikki: Je suis dans une ambulance. On a retrouvé Don.

Colby: Super, moi, je suis avec Charlie dans une ambulance aussi.

Nikki: Quoi!!! Vous l'avez retrouvé ?

Don:(ayant pris le téléphone.) COLBY!!!! PASSE MOI CHARLIE!!!

Colby: Don...Il faut que...Charlie n'arrive pas à parler.

Don: Laisse moi au moins lui parler.

Colby mit alors le téléphone au creux de l'oreille de Charlie, cela allait peut-être l'aider à se sentir mieux.

Don: Charlie!!! Charlie!!! C'est Don. Tu n'as rien petit frère ? Parle moi!!!

Charlie se calma en entendant la voix de son frère, et une nouvelle fois il voulut répondre, mais on ne pouvait voir que ses lèvres bouger, et aucun son ne sortait. Charlie pleurait, il ne savait pas comment faire pour dire à son frère qu'il allait bien. Qu'il ne fallait pas s'inquiéter pour lui. Qu'il se demandait si lui n'avait rien. Puis il vit, près de Colby, un petit carnet de note et un stylo, qui étaient pris souvent pour les dépositions. Charlie montra du doigt à Colby le carnet, et mit le haut parleur. Colby lui donna le stylo et le carnet, et frénétiquement, Charlie se mit à gratter sur le papier des mots. Et le montra à Colby.

Dessus il était écrit:

"Dis à mon frère que je vais bien. Et demande lui s'il va bien!"

Colby hocha de la tête.

Colby: Don, Charlie vient d'écrire qu'il allait bien, il te demande si tu vas bien.

Ambulance 1:

Don se rassura à moitié d'entendre ça. Il aurait préféré entendre son frère lui dire qu'il allait bien, plutôt que passer par l'intermédiaire de Colby. Mais tant qu'ils étaient séparé, les frères Eppes ne pouvaient que communiquer par ce moyen. Don continua la discussion jusqu'à l'arrivé à l'hôpital.

Aprés l'entrée de Charlie et Don à l'hôpital.

Hôpital.

Depuis maintenant une bonne trentaine de minutes, Alan attendait dans le couloir des nouvelles d'un des deux fils ou des deux. Il était inquiet, mais il savait que ses deux fils étaient enfin sauvés. Mais à quel prix ! Les deux avaient dû subir quelque chose d'abominable. Amita et Robin étaient présentes afin de soutenir le père de famille et de pouvoir aider leur petit ami respectif. C'est alors qu'un médecin arriva. Il arrivait vers les proches du patient.

Alan se leva et alla à sa rencontre.

Alan: Docteur?

Docteur: Je viens de finir d'ausculter votre fils. Votre cadet.

Amita se leva et alla vers Alan. Elle mit sa main sur l'épaule du père de famille.

Docteur: Nous avons dû l'endormir, et l'attacher car il était violent durant les examens.

Alan: Qu'est ce qu'il a?

Docteur: Il était en hypothermie, mais cela est réglé. Cependant...

Alan: Cependant quoi?

Docteur: Cependant, votre fils semble être plus affecté psychologiquement...Il...Il a d'ailleurs perdu sa voix, mais ce n'est pas de nature pathologique. Du moins, pas physique. Cela est dû au traumatisme qu'il a subi. Il serait possible qu'il retrouve sa voix dans une semaine, un mois...Ou une année, voire plus.
Docteur (prenant un voix beaucoup plus petite et plus sombre) : Il y a aussi autre chose. Savez-vous si votre fils avait eu des rapports sexuels avant son enlèvement?

Amita regarda le médecin, et mit sa main devant sa bouche. Alan comprit la situation. Charlie n'avait pas uniquement subi un choc psychologique par le port du masque et de ce collier, mais aussi à cause de l'acte en lui même.

Alan passa sa main dans ses cheveux. Son fils avait donc subi beaucoup plus de traumatismes qu'il ne le pensait. Un brancardier arriva amenant Charlie endormi, les cheveux coupés court. Amita le vit arriver, et regarda Alan qui fit signe qu'elle pouvait rester à son chevet.

Alan: Docteur. Et Don? Mon autre fils!

Docteur: C'est un de mes collègue qui s'occupe de lui. Mais il va sûrement arriver.

Ce qui ne tarda pas à arriver. Un femme arriva et regarda son collègue qui s'en alla. Robin alla alors près du père de son petit ami.

Femme: Votre fils va bien. Il a des brûlures, mais il va se rétablir. Sa jambe est dans un état assez sérieux, mais elle devrait se rétablir en moins d'un mois.

Alan se rassura. Mais la femme le regarda une nouvelle fois, avec un air un peu plus fermé.

Femme: Il a été un peu choqué quand il a entendu que ses collègues qui ont fait l'intervention sont morts. Mais apparemment le fait que son frère ait subit une telle agression l'a remotivé. Il a insisté pour être avec lui, et je crois bien que cela pourrait aider son frère. Nous allons donc les placer dans la même chambre.

A son tour sur un lit qui l'amena dans la chambre, de Charlie, Don était là bien réveillé. Robin alla vers son petit ami. Ce dernier lui sourit en la voyant. En entrant dans sa chambre, il remarqua que Charlie était endormi et attaché. S'étonnant il ne tarda pas à demander des explications. Amita s'en chargea, tout en continuant à observer son tendre et bien aimé.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeLun 17 Aoû 2009 - 12:58

Super !!!

Plus je te lis plus je vois que tu prends les manies de Cissy (tortures, sadisme....)....

Bon ce n'est pas tout ça mais.... :lasuitee!!.:


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 626718suitsignCali ** [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 22 Aoû 2009 - 18:28

Peut être parce que on a déjà travaillé en collaboration pour deux histoires déjà.^^

Bureau du F.B.I.:


Ian, David et Liz attendaient des nouvelles des deux frères Eppes. Nikki et Colby étant sur place, ils attendaient avec impatience de leurs nouvelles. Cependant, ils continuèrent leur enquête.

Liz
: J'ai fait quelques recherches sur notre maniaque des bombes. Visiblement, c'est bien celui que j'ai vu.

David
: On va donc pouvoir lancer des avis de recherche à son nom. Mais maintenant il faut savoir comment il peut se déplacer.

Ian
: Je peux toujours faire avec ce que je sais, mais si on avait un coup de pouce.

David regarda Ian. C'était vrai que si Charlie pouvait les aider cela aurait été bienvenu. Mais le choc qu'il avait reçu devait être terrible. Puis l'ascenseur s'ouvrit et la personne qui venait d'arriver se dirigea vers les agents.

David
: Oh!!! Marshall!!! Je suis heureux que tu aies pu venir. (montrant Ian.) Marshall, voici l'agent Ian Edgerton, un sniper de Quantico. Ian, voici le professeur Marshall Penfield. Un mathématicien tout comme Charlie. Il nous a aidé dans plusieurs affaires.

Ian:(serrant la main du nouvel arrivant.) Enchanté.

Marshall
:(répondant) Moi de même. Bon, nous avons quoi?

Ian
: Deux criminels. Un identifié et l'autre non.

David
: L'un d'eux à 6 morts à son actifs, l'autre à tué plus de monde mais...

Marshall regarda le dossier tendu par David : dossier complet, bien sur copié. Mais en lisant les deux dossiers, le professeur se rendit compte des noms des deux dernières victimes. Il ouvrit de grands yeux en lisant les noms des frères Eppes.

Marshall
: Comment vont-ils?

David
: Nous attendons des nouvelles d'eux justement. Mais ce qui serait génial ce serait de trouver qui a fait ça au plus vite, avant qu'ils s'en prennent à leur prochaine victime. Jules Juste a déjà tué plusieurs agents du F.B.I.. L'autre semble se cantonner heureusement à seulement ces victimes.

Marshall passa sa main sur son menton. L'affaire était plus compliquée que ce qui paraissait. Et le fait que ces victimes ne soient pas tuées, pourrait changer toute la donne. Encore plus pour en ce qui concernait Jules.

Ian
: Qu’y a-t-il?

Marshall
: Je pourrais peut être faire quelques équations pour déterminer les réactions de vos tueurs. Mais ça me sera très difficiles. Deux personnes peuvent réagir de façon très différente à la même situation.

Ian
: En gros, on aura approximativement les événements qui pourraient arriver.

Marshall
: Je penses que Jules, sera plus facile à débusquer que l'autre criminel.

David
: Essayez tout de même. Nous sommes preneurs de tout. Nous, nous allons chercher avec les caméras de surveillance, et les témoins si l'on trouve quelque chose, sur l'identité du criminel masqué.

Ian
: Peut être qu’il faudra interrogé Charlie.

Osvalt
: Il n'arrive pas à parler!

Tous se retournèrent vers Osvalt qui venait d'arriver.

Osvalt: Je viens d'avoir Alan au téléphone. Il m'a dit que ses deux fils n'ont que quelques blessures. Mais Charlie semble être sous le choc.

Ian: Ce n'est pas étonnant, vu se qui s'est passé. Et pourquoi n'a-t-il plus de voix?

Osvalt
: D'après les médecins, se serait à cause du choc psychologique.

Liz
: Il se renferme sur lui même.

Osvalt
: Don était choqué aussi pour la mort des agents.

David
: D'ailleurs, comment ça se fait que personne n'accompagnait Don derrière lui? D'habitude il y a toujours quelqu'un!

Marshall
: D'après ce que je viens de lire, il y aurait eu un message de quelqu'un au talkie-walkie : la section 2 aurait eu l'ordre de rentrer par devant avec la section 1 et laissé Don seul. Ensuite, les talkie-walkie auraient subi des interférences.

Ian
: Quelqu'un donnait des fausses pistes!

David
: Alors, on ne recherche pas un seul criminel, mais bien un complice en plus de Jules Juste!

Osvalt
: Et qui a pu voir sûrement tout ce qui se passait.

Liz
: Dommage que l'on n'ait plus de caméra du café.

Marshall
: Non,mais on a celles du F.B.I. et des parkings.

Osvalt
: On pourra les comparer pour voir qui aurait plus de chances d'être notre complice.

Ian: Et comment vous allez faire?

Marshall: Par l’asymétrie du visage.

Osvalt
: Et du long visionnage.

David
: OK. Liz tu va me chercher ça. Moi j'essaye de contacter Nikki et Colby, et je vais aller chercher les cassettes du F.B.I. et des parkings aux alentours du café.

Ian
: Je vais aller chercher des cassettes de vidéo surveillance de la Fac.

David: Nous les avons déjà ici, mais il y a un angle mort à l'endroit où Charlie a été kidnappé.

Ian
: La personne a dû l'observer et bouger. Sinon, elle n'aurait pas pu prendre ces photos. (il lui montre des photos de Charlie.) Elles sont récentes. Il a donc dû se rapprocher, et se faire remarquer.

David
: OK, je te laisse y aller Ian.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 22 Aoû 2009 - 18:46

Et non Cali, s'il y en a une qui déteint sur l'autre c'est JB sur moi!!!!! :mangadémoniaqu

Allez, la suite, et que ça saute!!!! :lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 28
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 29 Aoû 2009 - 18:43

En dehors de l'hôpital:

Nikki et Colby étaient en train de boire un café, ils avaient préféré laisser les deux frères seuls un petit moment, pour qu'ils reprennent leurs esprits tranquillement, entourés uniquement d'Alan, Amita et Robin. Larry arriva vers eux paniqué.

Larry: Alors?
Colby: Calmez-vous Larry. Ils sont sortis d'affaire. Mais il leur faudra du temps.
Larry:(soupir de soulagement.)Heureusement que vous êtes arrivés à temps.
Nikki: Je n'imagine pas ce qui se serait passé si l'on était pas arrivé au bon moment.
Colby: Moi non plus. Déjà perdre nos agents nous a pas mal affectés. Alors perdre Don et Charlie...

Nikki, Larry et Colby respectèrent alors une minute de silence. Durant tout le trajet, Charlie et Don avaient communiqué par l'intermédiaire de Colby et de son carnet. D'ailleurs il le lui avait laissé. Cela allait l'aider.

Larry, lui, se demandait comment Charlie allait faire pour remonter la pente. Il avait déjà eu du mal avec des événements beaucoup moins forts, alors que là, il avait été la cible, et même pire : il avait subi la chose la plus terrible pour un homme.

Nikki, elle, semblait être aussi très inquiète, mais pour Don. Si la mort des agents avait trop affecté son moral, il se pourrait que lui non plus ne sache pas s'en remettre. C'est alors que le téléphone de Colby se mit à sonner.

Colby: Agent Granger, j'écoute!
David: Colby. Je suis au F.B.I.. Comment ça va vous?
Colby: Ben on va bien. Nous allions monter voir comment vont les frères Eppes, et leur père.
David: OK. Nous, de notre côté, on continue d'avancer sur notre enquête. J'aurais une faveur à te demander Colby.
Colby: Laquelle?
David: Est-ce que tu pourrais interroger Don pour nous donner plus d'information sur Jules ?
Colby: OK. On va voir ce que je pourrai faire. Et pour Charlie?
David: Tu le connais comme moi. On aura du mal à le faire parler s'il est enfermé dans sa bulle.
Colby: Donc je le laisse tranquille. Nous allons essayer de faire parler Don. Tu veux que Nikki revienne t'aider?
David: Non, je préfère qu'elle reste avec toi pour l'instant.
Colby: OK. Sinon, comment vous allez faire pour trouver nos assassins?
David: J'ai appelé Marshall, il est aidé de Osvalt.
Larry: Si je peux aider en quoi que ce soit...
Colby: Larry demande s'il peut faire quelque chose.
David: Une tête en plus nous aiderait bien.
Colby:( A Larry.) Vous pouvez aller aider Marshall et Osvalt au F.B.I..
Larry: Je me mets en route. Je reviendrai tout à l'heure pour voir Charlie.(il part.)
Colby: Bon, il est en route. Nous on va se charger de notre enquête.
David: Bon courage.
Colby: A toi aussi. Je te dirai ce que j’apprendrai.

Les deux agents raccrochèrent. Colby regarda alors Nikki.

Nikki: Bon alors on va interroger Don?
Colby; Ouais. Il faut aller le voir.

Chambre d'hôpital.

Amita venait de finir son récit à Don pour tout lui expliquer. Charlie était toujours en train de dormir, mais on voyait à son visage qu'il faisait sans aucun doute des cauchemars. Don s'inquiétait. Est-ce que son petit frère si fragile allait-il réussir à s'en sortir ? En tout cas, lui allait tout faire pour l'aider afin qu'il aille mieux. Robin était assise aux côtés de son fiancé. Elle avait eu peur de le perdre. Mais heureusement son équipe était toujours là pour eux. D'ailleurs il leur avait montré souvent cette idée.

Alan entra dans la pièce, et observa ce qui se passait.

Alan: Don, tu es réveillé...
Don: Est-ce que ça va papa?
Alan: J'ai eu tellement peur...Tellement peur de vous perdre tous les deux.

Puis son regard se tourna vers Charlie qui était toujours endormi. Il le regarda tristement. Les médecins lui avaient expliqué ce qui arrivait à Charlie. Et il savait qu'à son réveil il serait possible que son comportement ne soit pas le même que celui d'autrefois.
Don remarqua cette inquiétude sur le front de son père.

Don: Papa, qu'est-ce qui se passe?
Alan:(se réveillant de ses pensées.) Ah...Euh, trois fois rien, mais...

Avant qu'il ne puisse commencer sa phrase, Colby et Nikki pénétrèrent dans la chambre.

Colby: Salut Don. comment ça va?
Don: Salut Colby. Ca devrait bien aller. Demain normalement, je pourrai sortir d'ici. Merci d'avoir sauvé mon frère.
Colby: Ce n'est rien. Il fait parti de l'équipe, donc c'est normal qu'on aille le sauver.
Nikki: Don, on aurait quelques questions à te poser.
Colby: C'est par rapport à ... ton agresseur.
Don: Ah?

Peu surpris, Don commença alors à lui dire tout ce qu'il savait sur cet homme, ce pourquoi il avait fait ces actes. Colby voulut noter sur son carnet, mais se souvint qu'il l’avait donné à Charlie. Il demanda alors à Nikki de prendre les notes à sa place.
Dés qu'il eut finit, Don demanda à Colby.

Don: Vous avez retrouvé celui qui a fait ça à Charlie?
Colby: Ian est en train de rechercher.
Don: Ian est ici?
Colby: Ainsi que Marshall, et Osvalt.
Don: Vous avez sorti la grosse artillerie.
Nikki: En quelques sorte. Larry est parti leur prêter main forte.
Don: Dès que je pourrai sortir je reviendrai au bureau pour vous aider.
Alan: Donnie. On a parlé avec les médecins et...

Tout le monde se retourna vers Alan qui venait de recommencer sa phrase.

Alan: Les médecins pensent que le fait que tu te fasses soigner, et le fait que tu commences à aller mieux pourrait influer sur la guérison de Charlie.
Colby: En gros, le fait que l'aîné accepte de se faire soigner influencera le cadet à faire de même.
Don: Ce qui veut dire que je devrai rester plus longtemps à l'hôpital.

Lentement, comme s'il venait de sortir d'un horrible cauchemar, Charlie se réveilla dans son lit. Encore terrifié de ce qui lui était arrivé, il chercha tout de suite un indice pouvant lui dire qu'il était en sécurité, que le cauchemar était fini. Il tomba tout de suite sur le visage d'Amita qui souriait maintenant à son fiancé.

Amita: Ca va Charlie?

Charlie lui souriait. Il était donc sauvé. Tout était donc derrière lui.
Alan alla vers son cadet pour voir comment il allait. Don lui aussi aurait voulu constater le bon état de santé de son frère.
Remarquant qu'il était attaché, Charlie lança à sa fiancé un regard interrogateur.

Amita: Ils t'ont mis ces attaches, parce que tu étais violent lors des examens.

Alan, lui, serra les dents. Il savait au fond de lui que Charlie s'était montré aussi violent parce qu'il avait subit un traumatisme lié à cet acte.
Charlie voulut répondre une nouvelle fois. Mais quand il essaya de parler, encore une fois, sa voix de suivait pas ses gestes. Aucun son ne sortait. Colby, chercha du regard le carnet qu'il avait donné à Charlie. Et le tendit de nouveau au professeur.

Colby: Garde-le pour l'instant.

Charlie se remit à gratter sur le papier, et le montra à Amita.
Il était écrit: "Elle a été arrêter?"

Colby s'étonna que Charlie veuille déjà savoir des nouvelles de son agresseur. Mais ce dernier semblait encore terrifié. Colby hocha de la tête négativement. Cependant maintenant ils avaient une piste en plus.

Colby: Nous n'avons rien. Enfin, d'après toi c'est une femme.

Charlie hocha de la tête positivement. Il se souvenait parfaitement du visage de la femme, mais essayait de ne pas la revoir. Cela lui faisait mal, à en pleurer. Ne supportant pas de voir son frère pleurer, Don demanda alors à Colby de ne plus lui poser de questions sur cette affaire. Ce dernier accepta sans aucune condition. Il pouvait comprendre qu'il ne veuille pas reparler de cette agression si récente.

Mais Charlie insista et réécrit plusieurs questions à Colby.

"Comment m'avez-vous retrouvé?"
"Qui est au courant?"
"Personne d'autre n'a-t-il été blessé?"


Charlie voulait oublier son agression, et pour cela il voulait travailler. Il voulait les aider dans leur affaire.

Amita, Alan se rassurèrent de voir alors Charlie si combatif, si motivé. Cela leur plaisait mieux que les pronostics que leur avaient annoncés ces médecins. Pour finir, Charlie reprenait du poil de la bête. Même s'il restait blessé par cela, il voulait le combattre. Il voulait que cette blessure se referme, qu'il oublie ce qui s'était passé pour repartir de l'avant. Même si pour cela il devait de nouveau souffrir.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Sign310
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 29 Aoû 2009 - 19:16

:lasuite!svp:


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 626718suitsignCali ** [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37659
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitimeSam 29 Aoû 2009 - 21:50

Je dirai même plus: :lasuite!plusvi


[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Signat10[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Empty
MessageSujet: Re: [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG   [Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Numb3rs] - Deux frères pour deux affaire - ???/??? - PG
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Divers :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Divers-
Sauter vers: