French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mar 10 Mai 2011 - 9:03

Bonjour à vous!^^

Je me suis dis que me changer un peu les idées serait pas mal... du fait d'avoir en tête 5 histoires... donc je fais une série de on shot... une famille en quelque sorte.

Pour le premier on verra si c'est genre fanfiction ou pas, disons que je vais le faire en plusieurs partis donc c'est un peu ambigu...^^




THE GAMER !!! (OU PLAYER ? ON SAIT PAS TROP EN FAIT…)


LE GAMER…. TROLLER… C’EST SA VIE… PARCE QUE DANS SA TÊTE… C’EST MILLENIUM !!!


Il s’agit là de créatures sombres et étranges qui ne vivent pas vraiment dans notre monde bien qu’ils soient physiquement présents une fois devant leur objet de torture, qui pour eux est un objet de bonheur… allez savoir pourquoi l’humain est tordu, ou du moins certains, je ne le sais pas moi-même… et une fois devant leur play… peu importe laquelle… ils ne peuvent plus s’en passer…

Arf, on me dira, mais world of warcraft fait aussi un carnage chez la population des individus équipés d’un ordinateur. La chose est la même… à la différence près que wow est un dessin animé face aux jeux réalistes tels que call of duty 7… et il n’y a pas forcément cette touche d’amusement et de divertissement comme dans halo… mais ne comparons pas un étron à Dieu (Halo.^^)

Enfin bref… quelque soit le jeu… le gamer est une créature spéciale… il se nourrit de pizza ou de toutes sortes de cochonneries… en buvant du coca cola ou d’autres boissons dans le genre. Nous allons en prendre un comme ça et lui donner un nom… Big Kévine 69 ! On a là un cas typique d’ados qui cherche à s’affirmer et à se donner un genre de part son pseudo que nous allons décortiquer.

Big… à quoi veut-il bien faire référence ? Est-ce un gros joueur ? Un super ranker ? Un mec de haut niveau ? Un gars bien foutu ? On n’en sait rien… Kévine… sans doute pour se donner un genre… le boulet qui se prend pour un boulet ou du moins en dérision… le boulet qui fait le boulet, qui fait genre que c’est un boulet… normal… puisqu’il s’agit d’un boulet… sans parler du fait qu’en se donnant ce genre c’est une façon de dire « je ne suis pas un boulet » en mettant en avant sa nature profonde… donc on l’aura compris… ça se mord la queue… Et 69, probablement un manque quelque part… peut-être zéro conquête et cent pour cent refoulé en plus d’être frustré de ne pas avoir de rencontre amoureuse… ou alors encore pour se donner un genre ou faire de l’humour raté… tout à l’image de ce cher… Big Kévine 69 !

Comment vivent-ils ? Y a-t-il une meute ? Une hiérarchie ? Difficile à dire… un gamer pur et dur pense que ceux qui ne sont pas sur sa console sont des gros déchets… il pense que tout le monde devrait être sur une play car selon lui ayant les meilleurs jeux en tous les domaines et étant la meilleurs console qu’il soit. Il est donc dépourvu d’objectivité… il n’est pas capable d’admettre qu’ailleurs y a mieux… du fait qu’il est absolument persuadé que son jeu fétiche est le meilleur qu’il soit.

On voit donc que notre ami Big Kévine 69 est dépourvus de toute logique du fait de ne fonctionner que sur ce qu’il convoite et aime… sa playstation ! On m’a dit une fois… qu’est ce qui est plus con qu’un gamer ? Un geek ? Fau, un autre gamer… moralité y sont plus cons les uns que les autres et aucun ne peut rattraper l’autre… et on les ramasse à la petite cuillère quand leur mère de substitution (leur play… et oui moi aussi je suis atterré… comment une machine peut remplacer celle qui nous a mis au monde ? On se le demande !) tombe en panne (ou meure, pour eux, c’est un choc terrible…)

Justement, qu’est ce qu’un player ou alors notre cher Big Kévine 69… déteste plus que les gamer sur les autre supports comme la Xbox ou le pc ? Les coupures de courant bien entendu…

Justement ils détestent aussi quand ils ne peuvent plus jouer en ligne ! Il va sans dire que tout système a forcément une faille car étant créé par les humains et de ce fait ne pouvant être parfait, les humains n’étant pas parfaits eux même… de ce fait quand une play se fait pirater notre gros boulet 69 va trouver à dire par exemple que sony leur devra des indemnités parce qu’ils n’ont pas été capables de l’en empêcher. Simple argument bidon pour troller ce qui pour eux est toute leur vie… et du fait qu’il lui manque des notions, il ne va pas réfléchir par lui-même et se dire qu’en effet même sa « mère de substitution » n’est pas parfaite, qu’elle est faillible.

De ce fait… il ne comprendra pas qu’on puisse y nuire… du fait que pour lui y a rien de mieux et que c’est un peu comme… un dieu ou une déesse. Lamentable et pitoyable n’est ce pas ? Il critique quelque chose qui pour lui représente toute sa vie… n’importe n’awak total quoi. Boulet qui rêve d’un 69 ne peut l’admettre car convainque du contraire, ce qui est à la limite de la mythomanie… c’est un troll… il s’avère que certains Kévines, player qui se gavent de leur maman adoptive qu’ils affectionnent plus que leur proches ou autant, dans les moins pires des cas… peuvent se montrer asocial, sauf avec des congénères… et encore…

Leur niveau est assez limité en attaque, ça s’arrête généralement au physique et à ce qu’ils appellent le mental des gens, autrement dit, leurs goûts, leurs couleurs, et ce que Kévine croit qu’ils ont en tête… et justement Troll allias Kévine va se baser sur ses préjugés… et insulter avec toutes sortes de surnoms plus dégradants les uns que les autres mais tous à son image… bien qu’il arrive qu’il soit beau à l’extérieur… ça n’empêche pas qu’il soit pourri à l’intérieur.

Du fait d’être limité en attaque… parfois sur la famille de l’individu pris pour cible… le Kévine peut toucher un certain temps, ou suivant les gens très peu de temps et pas du tout après… On peut appliquer une méthode anti-troll pour lutter contre un player tel que Big Kévine 69… mais ces trucs là ont une particularité… comme des terminator qu’ils croient qu’ils sont… dans certains cas (ou alors ils s’imaginent être des soldats balaises dans un de leur jeu tout aussi limité qu’eux) ils sont infatigables. De ce fait ils peuvent harceler une personne indéfiniment même si celle-ci ne leur prête pas attention.

Le troll kévinien croit tout simplement que l’autre ne dit rien parce qu’il ne sait pas quoi dire ou répondre aux surnoms moisis qu’il lui donne et à ses insultes insignifiantes. En même temps, quand un Kévine tente une agression, un geek ne peut que se dire dans sa tête « no comment » (sans commentaires.) Le déchet qui se prend pour de l’or parce qu’il est super trop fort avec sa manette de play dans ses mains va se croire en position de force et s’afficher en tant que tel. Mais il va sans dire que… le troll kévinien étant infatigable il ne s’arrêtera pas… il est donc capable d’autosuffisance et donc pas besoin de le nourrir en lui parlant pour qu’il puisse s’activer et continuer de nuire.

Ceci étant, la méthode don’t feed the troll (ne nourrissez pas le troll ou ne pas nourrir le troll) est donc inutile contre ce genre d’individu potentiellement nuisible. Il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen de lutter efficacement contre ce genre de parasite infect. De plus leur répondre ne fera que renforcer en eux l’impression qu’ils existent… même s’ils n’ont pas besoin qu’on leur réponde pour qu’ils croient exister parce qu’ils ne parlent… en nous rabaissant ou nous insultant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mar 10 Mai 2011 - 12:26

J'aime beaucoup ce côté "manuel scientifique" totalement ironique pour parler ... des "trolls" ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: tu a toute a fait rézon !!   Mar 10 Mai 2011 - 16:15

Les geek de la play devienne violent et méchant pfff prise de tête tout le temp tu a fait un texte réaliste !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mar 10 Mai 2011 - 16:18

lol ouais c'est pas fau... hélas, les mots de suffisent pas à décrire "la chose" répugnante qu'ils sont.^^

N'empêche, moi j'ai été geek de la play aussi... mais j'ai évolué positivement, j'ai finis par arrêté (même si je suis allé sur un pc lol.)

Et puis même, je n'étais pas si mauvais que ça, bien au contraire, ça n'a pas fait de moi un... monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: mdr   Mar 10 Mai 2011 - 16:26

tes toujour aussi geek cherche pas et ya a tmtc qui deviene mechant et stupide a force de se retrouver face a la play voila a part se faire chié devant une play voila la perssonne que tmct tu conait ;)
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mar 10 Mai 2011 - 21:55

Zuran: on dirait que tu ne portes pas les accrocs des jeux dans ton coeur? En tout cas description très imagée et pleine d'humour.

Barbeau: je me permets de te rappeler que le langage sms est proscrit sur ce forum sauf sur autorisation spéciale de l'Admin pour des cas particuliers... Donc merci d'écrire tes phrases en entier... je sais, c'est plus long, mais ça t'occupera...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14141
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mar 10 Mai 2011 - 22:51

je me suis jamais autant bidonner en lisant un texte, d'avoir partagé avec nous zuran j'ai appris pleins de trucs et je ne me doutais pas qu'il y avait des jeunes à ce point focalisé sur leur joujou


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Mer 11 Mai 2011 - 17:42

Ouais et d'autant plus déroutant quand ils nous traitent d facho parce qu'on est pas pour leur play... et c'est pire si on est contre...

Content que ça vous plaise.^^

Perso je suis... "resté sur le cul" comme on dit... quand on m'a traité de fasciste... pour un truc aussi dérisoire et pourri... d'ailleurs y a des années j'étais aussi drogué, mais voilà... on me l'a enlevé et c'est pas plus mal bien que je sois allé sur un pc... là je commence à décrocher des jeux et à me focaliser sur l'écriture.^^

Donc je suis geek mais sans vraiment l'être.^^

Je dirais à la limite artisan, du fait d'écrire.^^
Revenir en haut Aller en bas
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 40
Localisation : juste derrière vous ^^

MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Jeu 12 Mai 2011 - 19:07

:mangadémoniaqu :mangadémoniaqu :mangadémoniaqu tu as l'art et la manière de dire les choses


**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Dim 6 Nov 2011 - 10:42


Merci bien.^^

Voici un texte que j'ai écris pour manifester mon indignation devant une communauté d'individus mal intentionnés qui en plus de cela se permet toutes les crasses imaginables à mon égard et bien entendu vue que c'est une dictature je n'ai même pas le droit d'exposer les fait et les choses telles qu'elles sont à mon sujet... la police de la pensée vient et supprime tout sans ménagement. Seule leur histoire compte, celle des autres n'existe pas.

Donc voilà, un texte (j'en ferai un autre) pour dénoncer ces agissements.




Je tien à signaler que ceci est avant tout l'histoire d'un fake sur un personne et les détails sont là pour le faire comprendre.

Il y a au moins deux point de vu qui s'opposent à prendre en compte. Donc deux versions des faits pour une même chose.

Qui entre le héro et la masse d'abrutis connaît la vérité sur ses origines et ce qu'il est vraiment ?




La vie est belle.




La main au gant noir saisit le téléphone et le porta à une oreille d'elfe entourée de cheveux blancs mi-longs. Sa peau pâle, ses yeux d'argent foncés et scintillants, ses vêtements sombres dont son manteau ténébreux, il se donnait ce que l'on appelait « un genre. »

_Oui ? Dante à l'appareil... ah... votre chat perché sur un arbre... mmm... j'arrive...

Un homme arriva, la quarantaine et bien portant. Il le connaissait depuis bien longtemps, le guerrier l'avait sauvé à plusieurs reprises et il ne put s'empêcher de le suivre pour finalement devenir un véritable ami. Personne ne l'appréciait pour ça mais il s'en fichait éperdument. Il connaissait les origines cet être singulier... sans doute devait-il être le seul car on apprenait une toute autre version aux gens dans les manuels d'histoire. Tout le monde haïssait ce démon répugnant, cette créature contre nature.

Il se demandait bien des fois pourquoi il continuait de se battre pour protéger les humains qui le méprisaient tant. La voix grave et douce du guerrier se fit entendre, il sortait... dérangé par un vulgaire chat coincé dans un arbre. Mais il aimait répondre à ce genre d'agressions, de provocations puériles. Il habitait une vaste pièce avec peu de décorations, une chambre et une douche avec des toilettes. Cela lui suffisait largement. Peu de gens voir personne n'acceptait ce dernier pour travailler et on ne lui versait pas toujours ses primes sous diverses prétextes.

C'était un pariât, un monstre détesté et rejeté de tous sans la moindre chance d'être écouté et compris un jour. Personne ne voulait voir ou entendre la vérité à son sujet... puisque celle-ci fut remplacée par un mensonge et n'existait plus, effacée de l'histoire et du temps. On en disait long sur ses origines et sa nature sans même le connaître... parce que d'autres l'avaient dit... parce que c'était inscrit quelque part et que personne ne remettait en question tout cela. D'ailleurs qui s'y risquerait ? Pourquoi remettre en question l'histoire si il n'en existait qu'une ?

Et quand bien même un tel individu serait vite remis dans le « droit chemin » par les autres. On ne pouvait accepter ou tolérer une chose aussi absurde. Némerod, l'ami de Dante, le savait parfaitement. Il avait déjà eu des problèmes et fut secouru par le guerrier qui s'en retrouva d'avantage diabolisé et stigmatisé. Comment pouvait-il tenir face à une chose aussi malsaine à son égard alors qu'il n'avait strictement rien demandé ? Quand il arriva à son point de rendez-vous, la bonne femme tenait le chat dans ses bras, un sourire faussement désolé aux lèvres.

_Il vient de descendre à l'instant... je vous laisse un pourboire pour le déplacement.

Elle lui tendit quelques misérables pièces. Les humains avaient beau être infects avec lui, il n'en restaient pas moins en guerre contre les monstres depuis des siècles. Alors que la technologie offrait la possibilité d'explorer le système solaire et d'ici vingt à trente ans permettrait de coloniser d'autres mondes, l'humanité affrontaient yomas et dragons dans une guerre incessante et meurtrière. Les démons commençait à tomber... ils n'arrivaient plus à suivre les armes, les armées et la technologie humaine mais ils tenaient bon.

_Ah, deux crédit... ce sera toujours ça de pris... peut-être une vulgaire représentation à échelle égale de votre cœur flétri enrobé de noirceur...

_(voix déformée) Dante... « Dante le bâtard »... le fruit d'une claymore violée par une bande de yomas qui l'ont recouverte de leur semence salace !

_Ah... tu as été un bon élève, dommage que ton apprentissage s'arrête ici !

Il empoigna le manche de son épée, le même modèle que celle de sa mère mais en plus longue et un peu plus large mais aussi nettement plus aiguisé. Une détonation raisonna dans le parc avec un panache de fumé et une pluie de morceaux de terre et de pierre. Il était en retrait, jambe écartées, une main au sol et son arme en arrière dans l'autre main, tête relevé en direction du monstre.

_Encore un hybride éveillé... décidément, ils en font beaucoup ces temps-ci... les troupes viendraient-elles à manquer... quel dommage !

_Et quand ils en auront finis avec les monstres... crois-tu qu'ils te laisseront vivre parmi eux alors que tu n'es à leurs yeux qu'un vulgaire déchet, un virus nuisible ?!

_...

_Exactement Dante le bâtard... tu n'as pas ta place dans ce monde ! Ni parmi nous, ni parmi les humains ! Tu es seul !

_(sombre)... sans doute... la faute à pas de chance peut-être... qui sait...

_Pourquoi tu t’obstines à protéger ces créatures faibles, ces êtres mauvais et hargneux ?! Tu es parfaitement conscient du sort qu'ils te réserve quand tout cela sera finis, quand il n'y aura plus aucun démons tu sera le dernier !

Il baissa les yeux, détournât la tête, incertain. Cette créature bestiale avec bien raison. Les humains lui réserveraient une fin horrible et douloureuse... étaient-ils encore « humains » en fin de compte ? Il avait vécu heureux avec les siens... et aujourd'hui on ne lui laissait que souffrance, malheur et mépris sans aucun état d'âme juste à cause de ses origines et de ce qu'il était et de ce qu'on racontait qu'il était à tort et à travers.

_Ils me tueront sans doute... peut-être serais-je le dernier être humain vivant alors...

_Héhé... le dernier être humain... tu n'es qu'un quart humain... mais tout le reste est yoma... crois-tu sincèrement que tu en es vraiment un juste parce que tu en as du sang dans les veines ? Tu es une créature pitoyable... tu n'as pas vécu tout ce temps pour rien n'est-ce pas ? Personne ne supporterait ce poids qu'ils font peser sur tes épaules... il y a donc quelque chose qui te pousse à vivre ou survivre pas vrai ? Pourquoi tu te considère comme un humain... en es-tu seulement à la hauteur ?

_Mon père était bien humain, lui...

_HAHAHAHAHAH !!! Je n'ai jamais entendu parler d'une chose aussi aberrante qu'un yoma doté d'une âme et d'une conscience humaine ! Visiblement, les manuels d'histoires ne disent pas tout ! Par exemple, ils ne disent pas que tu es complètement barré ! Je vais pratiquer une euthanasie et tu ne souffrira plus ! De toute façon ils n'ont plus besoin de toi pour nous éliminer... tu n'est qu'un moyen d'accélérer les choses...

Les yeux d'argent brillèrent comme deux braises brûlantes de puissance, des craquements se firent entendre, sa peau devint marrons très sombre et sa carrure augmenta. Sa puissance montait rapidement. Le démon aux longs bras noirs et au corps recouvert de fourrure rouge foncé eut un sourire à sa gueule de loup baveuse dévoilant ses crocs comme des poignards le jaugea avec moquerie.

_Au fait... j'en ai vu des pires que toi !

Il disparut dans un mirage, réapparaissant face à son ennemi qui balaya le guerrier d'un grand coup de son bras rachitique. Malheureusement pour lui, un violent mouvement de lame le lui trancha et le démon aux yeux d'argent disparut à nouveau pour venir pile en-dessous et transperça sa tête par-dessous, la lame venant sortir du crâne avec un jet de liquide violet poisseux. Le monstre semblait figé, convulsé de spasme nerveux, le liquide empestant une odeur horrible venant salir le long de l'épée qui trancha violemment le reste de la tête en deux.

Une horde de yoma aux grimaces repoussantes l'entoura avec leur cris bestiaux et leurs sourire déformés. Ils n'avaient pas été impressionnés par sa puissance et au contraire voulaient le défier. L'autre esquissa un sourire mauvais à ses lèvres fines et sa langue vin les lécher d'une façon provocante. Ils disaient tous la même chose : « dante la bâtard on aura ta peau sale monstre. »

Des doigts fusèrent, d'autres chargèrent et certains sautèrent autour de lui. Il esquiva sans peine les projectiles et il sauta d'un élégant saut périlleux pour atterrir trois mètre plus loin. Comme figés un court instant dans leur action, les monstres volèrent en plusieurs parties dans des geyser de sang violet. Un policier intervint alors et le sermonna comme il se devait.

_Dégradation de la voix publique ! Cela vous en coûtera une amande et le nettoyage de cette crasse dont vous êtes fait ! Vous même êtes une pollutions ne serait-ce que visuelle, je vous met donc une amande supplémentaire pour cela !



_Oh, tu arrives tard, pas trop fatigué des combats de la journée, il y en avait beaucoup ?

_Non, juste un abrutis qui m'a fait nettoyer et payer une amande pour avoir salis le jardin et aussi pollué les autres de part mon apparition.

_Tchi ! Ils ne reculeront devant rien !

_Nous devrions nous faire nos adieux... quand il n'y aura plus de monstres je serai le dernier, tu devrais retourner ta veste au plus vite... mais je ne pense pas qu'ils feront preuve d'indulgence pour autant toutefois... qui tente rien n'a rien...

Il s'installa sur son canapé fort confortable pour somnoler un peu et se reposer de cette journée humiliante parmi tant d'autres. Son ami vint à lui, fixant alors le portrait de sa mère dessiné avec une fidélité sans précédant sur une feuille dans un cadre en verre bien protégé. Dante y tenait énormément. Son épée noire luisante était un souvenir du passé... forgée dans le métal d'une autre lame... faite à l'image de celle de sa mère... c'était le souvenir et le symbole même de ses origines mais aussi de son histoire.

Némerod comme d'autres connaissaient l'existence passé de deux espèces de yomas singulières... les berserker et les angélis, des créature sombres et funestes, des prédateurs dangereux pourvus d'un semblant d'âme humaine. Personne ne savait ce qu'il en était devenus depuis des siècles. Certains disaient qu'ils avaient disparus car pourchassés par les autres monstres à cause de leur humanité et du fait qu'ils avaient choisis le camp des humains et donc qu'ils furent considérés comme des traîtres, des déviants.

Bien sûr cela n'était qu'une supposition... mais on en trouvait quasiment plus aujourd'hui. L'organisation avait disparue, les dragons eux continuèrent d'exister jusqu'à ces jours de guerre où ils disparaissaient. Dante n'avait jamais pleuré en sa connaissance, pas une seule fois il avait versé la moindre larme. Il encaissait et serrait les dents, ne pliant pas sous la poids qui pesait lourd sur ses épaules. Il endurait quelque chose d'inhumain... Némerod ne connaissait que ses origines, pas son histoire.

Le guerrier ne s'était jamais confié même après vingts ans qu'il le connaissait et toutes ces années d'amitié qui les unissait. À l'époque Némerode désirait devenir un bon reporter et se mit en tête de percer les secrets de Dante. Il se disait qu'un gros scoop valait toutes les médailles du monde. Les spécialistes prétendaient que du fait de son quart d'humain le démon devait sans doute avoir une autre forme mais personne ne l'avait jamais vu ainsi et le jeune homme fut dévoré de curiosité.

À son contact il finit par changer du tout au tout. Sa femme le quitta mais aussi tous ses soit disant amis. Au final il finit hors jeu comme Dante. Le démon lui avait dit de tourner sa veste, difficile de faire croire aux autres que l'on avait changé d'avis au sujet de ce bâtard après toutes ces années d'amitié et il faudrait une raison en béton. Il finirait dans un trou avec une balle dans la tête probablement... ou passerait le restant de ses jours en prison ou alors lobotomisée pour ne plus parler et ainsi ne plus mentir au sujet de ce monstre.

De ce fait l'histoire resterait toujours la même... Dante en serait supprimé à jamais... rayé de la carte définitivement... il n'aurait jamais existé. Pour le moment on cherchait à le détruire. Une fois fait on cherchera à l'effacer... et on ne retiendra que la guerre entre les hommes et les monstres. Un combat où les valeureux et courageux soldats seraient tombés pour la mère patrie victorieuse. L'homme à la quarantaine savait ce qui se passerait, comment les choses se dérouleraient et finiraient... il en eut envie de vomir mais ça ne sortait pas alors il ne pouvait que le ravaler.

Cet être autant exclu du monde des humains que de celui des démons n'avait donc pas sa place ici. Il ne pouvait donc pas exister et cela légitimait tout à son égard. Il fallait le briser, le réduire en miette, le broyer, lui faire comprendre sa véritable valeur et ce qu'il était vraiment. Sa venue au monde était une aberration. La chose immonde dans le ventre de cette claymore qui avait finie dans une tournante avec des yomas était une monstruosité éjectée dans la crasse et au milieu des rats poisseux et des vomissures mélangées aux excréments. Là il fut dans son élément... un déchet répugnant parmi d'autres déchets moins répugnants que lui. C'était comme un horrible furoncle qui avait grossis et macéré durant neuf mois avant de percer et de se déverser... une infection.

Némerod connaissait la chanson par cœur à ce sujet. Un être dépourvus d'éducation... né avec un faux jumeaux et tous les deux incestueux avec leur génitrice incapable de les élever décemment. Ils jouaient avec les morts qu'ils soient bêtes ou humains... ils n'étaient bons qu'à tuer alors on réussit à les dresser pour abattre les monstres. Dès lors leurs soif de sang n'eut aucune limite et ils massacraient sauvagement toute créature inhumaine comme eux. Nous avions alors affaire à des animaux bestiaux et primitifs qui parfois violaient des femmes souvent à deux.

Le passé de cet individu semblait bien cruel et barbare... l'histoire était écrite par ceux qui l'écrasaient en nombre et en masse. Il ne pouvait donc rien faire... et s'en retrouvait vaincu. Le vainqueur avait ainsi l'avantage de raconter l'histoire du vaincu à sa guise et à sa sauce. D'ailleurs comment pouvait-il protester ? Personne ne le croirait et il ne pouvait briser ses chaînes et faire tomber la cuirasse de glace devant lui ni même enlever sa muselière. Il endurait donc tout cela sans rien pouvoir faire. Comment pouvait-il encore protéger les humains dans de telles conditions ?

Les pourritures de ce monde avec leur divagations d'esprits malades ne connaissaient pas son histoire et la vérité à son sujet. Ils se permettaient tout à son sujet, ils n'hésitaient pas à lui faire des crasses juste parce qu'ils ne pouvaient pas la voir. C'était un tas d'immondices sans âme qui se permettait les menteries sur un être différent d'eux et donc à détruire.

Il s'accrochait à la vie, sachant que s'il refusait d'obéir ils le tueraient... et que de toute façon un jour ou l'autre ils en finiraient avec lui. Dante tenait bon, il ne disait rien, ne montrait rien, mais en lui la rage grondait comme jamais. Némerod n'était capable que d'admirer cet homme qui en dépit de cette situation désespérée et de cette cause perdue faisait quand même front et face sans jamais se courber sous cette masse monstrueuse. Il connaissait l'issue de tout cela, mais il se battait quand même. Pourquoi ?

Quelque chose le poussait à survivre à tout ça, à ne pas sombrer dans la folie. Il y avait forcément une raison logique à sa survie dans cet enfer où il brûlait sans jamais crier sa souffrance.

_On se connaît depuis bien longtemps... si tu as des choses à dire je suis à ton écoute... je sais que tu supporte quelque chose que rien ni personne ne devrait supporter...

_Désolé... mon existence passée appartient à ce qui fut avant... elle ne sera jamais sue de tous... je l'emporterai dans mon trépas... le poids de la vérité à mon sujet n'est pas négligeable. Tu as parfaitement conscience du mensonge... et il sera d'autant plus insupportable que la vérité est complètement différente de celui-ci. Je ne peux pas te mettre ça sur la conscience, t'infliger cette douleur, tu es mon ami, pas mon martyr.

_Je comprend... j'ai préparé quelque chose, si tu a faim...

_Je ne mangerai pas ce soir... mon estomac ne le supportera pas...

_Je vois... à vrais dire... je ne pense pas avoir bien faim non plus au final et je crois que comme toit cela finira par ressortir. Bien... je dois te quitter...

_Essaie de passer une bonne nuit...

_Bien, merci, mais je ne crois pas que je dormirais bien ou en paix ce soir... le mal ne dort jamais et le tourment est toujours présent quoi qu'on fasse où qu'on aille.

_À qui le dis-tu mon ami, à qui le dis-tu...




NOTE D'AUTEUR :

Mmmm... comme il est agréable de vivre une existence aussi chaleureuse et paisible dans un rêve doux et envoûtant tel une délicieuse caresse !

(au héro) Ne t'inquiète pas cher Dante, la leçon n'est pas finie pour toi. Tu sais que c'est pour ton bien qu'on le fait parce qu'on tient énormément à toi et que tu as une grande place dans nos cœurs ! Tu restera à jamais comme notre illustre héro et sauveur dans nos mémoires ce devrait être un grand honneur pour toi de te savoir si précieux à nos yeux. Peu de gens ont la chance que tu as alors profites-sen bien mon ami ! Les portes du paradis te sont grandes ouvertes ! Tu aura aussi droit à une glorieuse épitaphe et tu trouvera ton chemin dans l'adversité ! Ceci est donc une épreuve du feu.




On shot terminé... si ça c'est pas un horrible fake.

(dans les temps anciens on comptait une génération de guerrières tous les sept ans.)

On a la version des fait officielle... voici la vrai version des faits.


En génération 78-79 Flora connut un être singulier, hybride entre berserker et angelis. Ces créatures faisaient partis des expériences de l'organisation pour créer des armes.

Ça avait été un sucés sauf sur le plan de l'obéissance. Les angélis devaient remplacer les claymore et les berserker servir à en créer.

La jeune femme finit par s'éprendre de cet hybride qui lui aussi tomba sous sons charme et ils eurent trois enfants. Des jumeaux, Dante et Virgile (fan de DMC oblige) et une petite fille, Nora.

Ils vécurent heureux durant vingts longues et paisible années... puis un jours un monstre incroyablement puissant les massacra sous les yeux de Dante impuissant et immobilisé, laissé pour mort.

Au fil des siècles cette créature a finit par inventer une jolie histoire sur Dante et en 2084 tout le monde la connaît... mais la vérité elle n'existe plus et Dante semble bien être le seul à la connaître.

Ainsi soit-il.


Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Dim 6 Nov 2011 - 19:47

Euh... tu as passé un mauvais week-end Zuran?
C'est très très noir cette histoire... et difficile à lire jusqu'au bout.
Mais elle est aussi très bien menée...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Lun 7 Nov 2011 - 11:53

Ben disons que j'ai eu des sursaut de souvenir qui ont provoqué mauvaise humeur, colère et je ne sais plus quoi encore...

C'est très noir d'autant plus que ça raconte une menterie sur un type qui n'a rien et rien demandé à personne...
Revenir en haut Aller en bas
Louzanes
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Rat
Messages : 8401
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 44
Localisation : Sous l'étang !!!! Venez me chercher si vous l'osez

MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Ven 2 Déc 2011 - 17:44

Même si j'aime beaucoup ta façon d'écrire. Là entre les deux histoires mises je suis larguée

En haut, j'ai capté de quoi tu parlais et je me suis bien marrée mais ensuite la suite, il faudra que tu m'expliques s'il s'agit bien du même sujet mais traiter différemment
c'est pour que je marque comme terminée ou comme en cours clin d\'oeil


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2930-louzanes
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG   Dim 4 Déc 2011 - 16:37

Disons que ce récit parle d'un fake, d'une menterie racontée sur quelqu'un qu'on montre du doigt à tort et à travers et qu'on lui fait des crasses parce qu'on peut pas le voir... sous toutes sortes de mauvais prétextes.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Texte court] - Les trolls... on en voit tous les jours... - PG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: