French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chanson] - Si les Pierres - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 5 Juin 2011 - 19:48

J'ai eu envie de partager avec vous une comédie musicale, écrite il y a six ans, histoire de faire mentir les mauvaises langues qui disent que je n'écris que des horreurs!!!
Si les paroles des chansons et la partie "parlée" sont de mon cru, les musiques ne m'appartiennent pas plus que les arrangements musicaux.
De toute façon, vous n'aurez ici que les textes. Si certains d'entre vous voulaient avoir le son aussi, envoyez-moi un MP qu'on voit comment procéder...


En préambule, voici l'argument de présentation:


Connaissez-vous la différence entre un Querquevillais et un citoyen lambda ? Lorsque vous vous enquerrez du château de Querqueville, le citoyen lambda sera bien en peine de vous renseigner. Le Querquevillais, lui, vous dira d’aller à la mairie. Une fois à la mairie, vous demanderez à nouveau où est le château : on vous apprendra alors que vous y êtes !

Et oui, la mairie c’est un château (et mon cul c’est une tasse à café !). Qui n’a pas admiré sa ligne altière (évidemment, je parle du château), ses tours élancées, ses arcs en plein cintres etc.

Possesseur d’une si auguste bâtisse, la municipalité souhaite, bien entendu, la mettre en valeur. C’est pourquoi elle projette d’organiser un son et lumière au mois de juin 2005. Pourquoi pas ?

Alors, quelle est donc l’histoire de ce château ? Que s’y est-il passé ? Quels personnages illustres l’ont honoré de leur présence ? C’est simple : il ne s’est rien passé ! Rien de rien ! Cette gourde d’Histoire a oublié de s’arrêter à Querqueville. Pas folle l’Histoire : il lui faut des lieux prestigieux : Versailles, Chambord, Waterloo ou même Varennes. Mais Querqueville… Peut-être qu’on avait oublié de lui dire qu’il y avait un château à cet endroit-là. Alors elle n’est pas passée l’Histoire : les révolutionnaires n’ont pas jugé bon de piller le château ; les barricades n’ont fleuri ni en 1830, ni en 1848 ; les Communards sont restés à Paris ; les Prussiens n’ont pas trouvé la route qui menait à la bâtisse et il n’y a pas eu de mois de mai en 1968.

Bref : le néant…

Enfin, pas tout à fait. Car, bien entendu, le château a été habité depuis sa construction aux alentours de 1730. Mais, ses occupants successifs n’ont pas laissé une grande trace dans l’Histoire. On connaît tout de même leurs noms. Il faut dire qu’ils s’appelaient Barbou les premiers habitants. Barbou, ça ne fait pas très sérieux dans un livre d’histoire : vous imaginez : Barbou Ier, Barbou II et je ne vous parle même pas de Barbou VII ! De Barbou à Lucas de Couville en passant par les Le Fevre de la Grimonière, rien, nada : ces gens-là n’ont rien fait, rien senti, rien vécu : ça n’était pas la peine de faire construire un château ! Bon, j’exagère un peu : il y a bien eu un Jean-Baptiste Barbou qui a trouvé le moyen de mourir devant le tribunal révolutionnaire. Mort de peur dit-on. Légende ou vérité ? En tout cas, voilà au moins un destin qui sortait un tant soit peu de l’ordinaire. Par ailleurs, une autre légende raconte que Napoléon, invité au château, décida qu’il serait une demeure fort agréable pour le roi de Rome. Si rien ne le confirme, rien ne l’infirme, alors, évidemment, nous ne pouvions pas ne pas faire état du seul événement ressemblant très fort à un véritable épisode historique.

Enfin, avec tout ça, ce n’était pas une mince affaire que d’élaborer une trame pour une comédie musicale.

On a tout de même réussi à leur forger une existence à nos ectoplasmes. Bon bien sûr, c’est notre vision des choses et peut-être qu’on va se retourner dans certaines tombes. Mais s’il y a des témoins pour nous prouver que nous avons tort, promis juré nous ferons publier un démenti dans le prochain bulletin municipal. Par contre, nous avons veillé à respecter la logique historique : vous ne verrez pas Jean-Baptiste Barbou téléphoner ou Gabrielle Basan porter des minijupes : promis, juré !

La première période débute en 1663 par le mariage de Jacques Barbou avec Gabrielle Basan. Il nous a en effet parut important de situer l’origine de la construction du château. Ce mariage se présente en trois scènes :
- Dans la première, Jacques Barbou se félicite d’épouser Gabrielle et de gravir ainsi un échelon de plus dans l’échelle sociale ;
- La seconde scène voit Gabrielle, résignée à ce mariage qu’elle ne désire pas, écrire une lettre d’adieu à celui qu’elle aime ;
- La troisième scène est le mariage proprement dit.
Dans la mesure où le château n’existe pas encore, ces trois scènes se dérouleront à l’écart de celui-ci.
La seconde partie de cette première période aborde la construction du château en deux scènes :
- L’une où Jacques Barbou fils, décide de faire bâtir une demeure plus conforme à son rang ;
- L’autre est le chœur des bâtisseurs durant lequel, petit à petit, le château apparaîtra dans la lumière.

La deuxième période couvre la fin de l’ancien régime, la Révolution et la restauration.
Une première partie décrit, en deux scènes, une réception vers 1780 :
- La première scène est un chant dans lequel, du majordome à la châtelaine, en passant par la cuisinière et les marmitons, chacun s’affaire à préparer la réception du soir ; à l’issue de ce chant, les invités arrivent.
- La seconde scène sera un menuet.
Arrive ensuite la partie consacrée à la Révolution qui s’ouvre sur la décision de Jean-Baptiste Barbou de refaire construire le château face à la mer.
Vient ensuite un chant révolutionnaire durant lequel le château est investi et son propriétaire arrêté ;
Le chant suivant est une prière adressée par Marie-Charlotte Barbou aux soldats de la République, prière dans laquelle, entourée de ses gens, elle redit haut et fort sa foi en Dieu et en son roi.
Le chant suivant est basé sur l’une des légendes de l’histoire du château, disant que Jean-Baptiste Barbou est mort de peur en comparaissant devant le tribunal révolutionnaire.
Le dernier chant consacré à cette période est un chant qui décrit le retour au château des habitants qui se sont exilés.

La troisième période est consacrée à l’Empire.
La première scène voit la noblesse d’ancien régime s’offusquer de l’émergence de la noblesse d’empire, la seconde présentant ces mêmes personnes s’interroger sur la personnalité et les compétences de Napoléon.
Le troisième chant est consacré à la visite que Napoléon fit à Cherbourg en 1811 pour renforcer la digue.
Le quatrième et le cinquième, basés eux-aussi sur une légende locale, montrent les Lefèvre de la Grimonière désirer la visite de Napoléon chez eux, puis Napoléon, charmé par le lieu, proclamer que le roi de Rome aurait son palais à l’emplacement du château.
Vient ensuite un chant présentant le retour de la grande armée, vaincue à Waterloo.
La dernière scène de cette période voit les nobles d’ancien régime se réjouir du retour de la royauté.

Le final est un chant qui situe le château dans le contexte historique général, disant qu’il a vu passer bien des générations et se succéder plusieurs régimes politiques et que, si les pierres pouvaient parler, elles auraient sans doute beaucoup à dire.


*****
Voilà: le menu vous sied-il? Dois-je passer les plats ou retourner pleurer dans ma cuisine?


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Sam 16 Juil 2011 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 5 Juin 2011 - 20:04

Le début de ton intro est d'une telle musicalité ! Tu joues sur les mots avec tant d'aisance que cela se boit comme du petit lait ! Tout en poésie et en finesse.

Quant au menu ! C'est un vrai festin ! Retourne dans ta cuisine ... pour nous passer les plats !
Revenir en haut Aller en bas
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 5 Juin 2011 - 20:08

Citation :
le menu vous sied-il? Dois-je passer les plats ou retourner pleurer dans ma cuisine?

Tu veux vraiment une réponse ben moi j'ai bien aimé et j'ai bien dans ta description du château et de l'histoire qui l'a oublié . Sinon personne n'a dit que tu ne faisais pas dans la "guimauve" style Petite Maison dans la Prairie non Dame Cissy tu as du talent et je devant votre grandeur je voudrai bien en avoir un petit peu aussi parce que tout ce que ta plume pond est impressionnant . Tu arrives à nous faire rire, sourire, pleurer, râler, et je suis bien placé pour l'affirmer, avec toi nous expérimentons toutes les émotions et c'est pas plus mal, ça donne du peps .


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 5 Juin 2011 - 22:21

Tu peux passer les plats, j'ai faim... Et j'ai une grande boite de mouchoir en papier pour sécher tes petites larmes... Non tu n'écris pas que des horreurs (pas toujours)... Et oui tu es très douée pour écrire de la guimauve bien dégoulinante (enfin pas trop parce que j'en ai partout là)...

Qu'est-ce que tu veux que je te dise... Que ta plume est magistrale, que tu sais mieux que personne faire passer les émotions, les sentiments, la tendresse et l'amour... C'EST VRAI... TA PLUME C'EST DE L'OR...

Cissy, je fais de l'hypoglycémie, je mangerais bien un petit quelque chose... et en musique s'te plait...

PS : Aragone, j'adore ton nouvel avatar



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 40
Localisation : juste derrière vous ^^

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 4:17

Tu dis que c'est pour faire taire les mauvaises langues si ma mémoire est bonne tu n'avais pas repris "sérieusement" l'écriture, de plus c'est une comédie musicale, commandais par une municipalité, jouée et enregistrée devant un public donc impossible pour toi de déraper.... et si tu nous mettais celle dont tu avais détournée les paroles?


**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 13:34

catouchka a écrit:
Tu peux passer les plats, j'ai faim... Et j'ai une grande boite de mouchoir en papier pour sécher tes petites larmes... Non tu n'écris pas que des horreurs (pas toujours)... Et oui tu es très douée pour écrire de la guimauve bien dégoulinante (enfin pas trop parce que j'en ai partout là)...

Qu'est-ce que tu veux que je te dise... Que ta plume est magistrale, que tu sais mieux que personne faire passer les émotions, les sentiments, la tendresse et l'amour... C'EST VRAI... TA PLUME C'EST DE L'OR...

Cissy, je fais de l'hypoglycémie, je mangerais bien un petit quelque chose... et en musique s'te plait...

PS : Aragone, j'adore ton nouvel avatar

C'est ce que je lui ai dit et c'est une joie de la lire à chaque fois .

Merci, j'avais envie de changer et tu sais que le Gallois est le doudou du marécage et bientôt il y aura une nouvelle bannière également, elle est en chantier .


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 49
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 16:23

Oui!
L'intro est déjà alléchante alors j'adorerais découvrir ta comédie musicale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 19:34

Aragone et Catouchka, un grand merci de vos compliments qui me font
Merci aussi à celles qui sont venues s'installer ici... alors je commence, par le commencement...


Musique d'intro puis lumière sur le marronnier dans la cour, c'est lui le narrateur (dès que j'ai un peu de temps, je cherche des photos).


Scène 1

Hé ho ! Hé vous ! Ohé, je suis là ! Non là, regardez… par ici ! Encore un peu plus à gauche. Voilà ! vous y êtes ! Enfin… ne suis-je pas assez grand maintenant ? Il y a quatre cents ans de cela, je ne dis pas… Vous auriez sans doute eu bien du mal à me distinguer au milieu ce champ. A perte de vue, rien que de l’eau, des arbres et de l’herbe et, parmi tout cela, tranquillement, je grandissais.

Cette terre, dite de la Valette, était cultivée par les Gain, des fermiers dont les enfants, à l’automne, venaient ramasser les fruits qui tombaient de mes branches. En réalité, elle appartenait à Robert Barbou, un bourgeois très en vu à Querqueville, qui fut anoblit pour services rendus à la couronne.

Jusqu’en 1663, j’entendis fort peu parler de cette famille Barbou. C’est en effet cette année-là que les choses commencèrent à évoluer autour de moi, même si, dans un premier temps, je ne fus pas capable de déterminer l’importance des événements auxquels allais assister.

Ce matin-là, je vis le jeune Jacques Barbou, petit fils de Robert, en compagnie de deux de ses amis. Ils parlaient du mariage qui devait avoir lieu le lendemain : Jacques devait épouser Gabrielle Basan. Cette jeune fille n’était pas n’importe qui : elle était apparentée aux Basan de Flamanville, l’une des plus ancienne et plus puissante famille de la région. Sans la solide fortune amassée par son grand-père, Jacques n’aurait jamais pu prétendre à une telle alliance.

C’était l’union de la noblesse de robe et de la noblesse d’épée : grâce à Jacques, Gabrielle allait vivre à l’abri du besoin ; grâce à Gabrielle, Jacques aurait désormais un pied dans le petit monde huppé et fort sélectif de la noblesse locale. Mariage de raison, comme il était de coutume en cette époque-là. On disait toujours : « Marions-les d’abord, l’amour viendra après. » Parfois c’était vrai.

Ainsi donc, en ce beau jour de mai 1663, Jacques Barbou se vantait de sa bonne fortune auprès de ses compagnons.

Chant : Demain je me marie

Soliste :
Demain les amis,
Demain enfin je me marie.
Je me marie avec Gabrielle
Plaise au ciel que notre noce soit belle.
Demain compagnons,
Demain ne serai plus garçon.
Quell’ belle alliance !
Quell’ providence !
C’est l’évidence :
Demain ce sera mon jour de chance !

Demain les amis,
Demain enfin je me marie.
En fins gants blancs et en bel habit
Elégant, je s’rai l’plus beau des partis.
Demain à l’église
Quand ell’ me verra ma promise :
Aura au cœur
Un grand bonheur,
Tell’ment de joie
A l’idée d’être enfin unie à moi.

Chœurs :
Bien sûr ce n’est pas la plus belle,
La plus exquise des demoiselles,
Mais ce n’est pas ce qui importe chez elle.
Ell’ n’est pas très intelligente,
Qu’importe si bientôt elle enfante :
Avoir un fils est la seul’ chose importante !

Dialogue :
- Tout d’même, l’est pas bien av’nante.
- Oui, mais son nom l’embellit tout de suite !
- Pour sûr, à vache à lait on r’garde pas la tête mais le pis.
- Et du pis, ça elle en a ma foi ! (geste à l’appui)
- T’en tèt’rai bien une goutte mon cochon !
- Eh dame ! C’qu’est bon pour le p’tit monsieur l’est bon pour nous aut’ itou.
- Ouais, mais c’qu’est pour le p’tit monsieur l’est pas pour toi mon gars.
- Si j’en crois c’quon en dit, ça s’rait bien pas pour lui non plus.
- Ce s’rait donc ben vrai c’t’histoire de galant ?
- Dame ! L’est p’têt’ pas si neuv’ que ça la p’tiote.

Chœurs :
Elle a le nom, lui la richesse,
Lui l’expérience, elle la jeunesse,
La vraie noblesse.

Dialogue :
- Si c’est ça la vraie noblesse, alors vive la fausse !
- Pour sûr que nos mignonnes sont plus girondes.
- Et moins maniéreuses…

Chœurs :
Mêm’ si la dot est symbolique,
Il fait une affaire magnifique,
Un contrat unique, fantastique !

Soliste :
Nos famill’ faisant alliance
Etendront vit’ leur dominance.
Le hameau, le villag’, le comté, la région :
Partout on citera mon nom :

Chœurs :
« C’est un Barbou,
L’est pas comm’ nous.
C’est un Barbou
Et c’est tout ! »

Chœurs :
Il a la prestance et l’allure
Fortun’ position qui rassurent,
Cela est sûr.

Dialogue :
- C’est bien pour ça qu’son père a dit oui.
- Pardi ! Il sait de quel côté la tartine est beurrée.

Chœurs :
Elle saura lui faire honneur,
Et veiller sur son intérieur
Avec rigueur,
Sans erreur.

Soliste :
Ell’ n’a rien d’extraordinaire,
Rien qui la rende particulière :
Cheveux blonds, yeux bleutés, lèvres roses, et teint clair,
Et pourtant je serai très fier ;

Chœurs :
C’est une Basan de Flamanville :
Ça compte à Querqueville

Soliste :
Demain les amis,
Demain enfin je me marie.
Je me marie avec Gabrielle
Plaise au ciel que notre noce soit belle.
Demain compagnons,
Demain ne serai plus garçon.
Quell’ belle alliance !
Quell’ providence !
C’est l’évidence :
Demain ce sera mon jour de chance !
Demain les amis,
Demain enfin je me marie.
En fins gants blancs et en bel habit
Elégant, je s’rai l’plus beau des partis.
Demain à l’église
Prendrai la main de ma promise,
Un peu nerveuse,
Mais si heureuse,
Je vous le dis:
A ce moment où elle me dira oui,
Ce sera l'plus beau jour de sa vie!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 20:14

c'est très intéressant cette histoire et les commentaires sur la Dame sont tordants, surtout qu'ils sont en patois ça me rappelle les vieux charentais quand ils content leurs histoires, un vrai bonheur ma ptite Dame Asteur nous voila en train de suivre le mariage de la belle Gabrielle Basan avec Jacques Barbou .



Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 20:31

C'est génial ! j'adoreeeeeeeee. Je suis dans les gradins et je n'en perds pas une miette. Les dialogues sont Il me faut la photo du narrateur et aussi la musique... Je prends trop mon pied là... Je suis comme un gosse avec ta comédie musicale et ça fait un bien fou...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 6 Juin 2011 - 21:16

Un grand merci à toutes les deux...
Comme je le disais, pour la musique, envoie-moi un MP qu'on voit comment on peut faire...
La scène II demain... (sinon vous allez me faire une indigestion et après ça va être )


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 49
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 7 Juin 2011 - 20:31

J'adore ce début.
Je me suis beaucoup amusée à le lire.
Bravo .
A demain pour la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 7 Juin 2011 - 22:43

Merci Ozias... Voici la scène II. Plus nostalgique

Scène II

Ah ! Il ne doutait de rien le gaillard ! Pourtant, j’eus oui dire, à cette époque-là, que la damoiselle en question n’était pas si enchantée que cela du mariage. La pauvrette avait en effet rencontré, quelques mois auparavant un jeune homme…. Henri de Chantorre, troisième fils d’un petit baron désargenté de la région de Valognes.. Mais Gabrielle savait bien qu’elle se devait d’épouser qui son père lui désignerait, et, elle savait tout aussi bien qu’il ne lui désignerait pas quelqu’un qui n’était point susceptible de redorer son blason. Elevée dans le respect de la religion et de la famille, elle s’était résignée à ce mariage, et, ce jour-là, sous le couvert de quelque confrère sans doute moins majestueux que moi, elle écrivait à son bel amant, sa dernière lettre.

ADIEU MON AMANT


Je viens vous dire adieu,
Je renonce à tous nos vœux.
Je dois obéir à mon père :
Le sort nous est contraire.
Je me dois à ma famille,
Tel est le destin des filles ;
Défier mon pèr’, c’est défier Dieu :
Cela je ne peux !
Quel que soit mon désir,
Jamais ne pourrais trahir,
Jamais ne saurais faire offense,
C’est la fin de l’insouciance :
Adieu l’espérance.

Nous n’aurons eu qu’un été, mais il restera gravé en moi à tout jamais. Nous ne tiendrons pas nos belles promesses. J’aurais pourtant tant aimé qu’on nous laisse une chance ! Si seulement mon père acceptait de vous parler, peut-être qu’il comprendrait…

Me restera en mémoire
Des lambeaux de notre histoire.
J’écris à l’encre indélébile,
Ma peine inutile.
Peut-être dans l’au-delà,
Un jour nous nous retrouverons :
Je vivrai pour ce moment-là,
Où nous nous reverrons.
Vous devrez vivre sans moi,
Ailleurs engagez votre foi.
Et je veux qu’un prochain jour
Soyiez heureux mon cher amour.
Adieu pour toujours.

Le soleil va se coucher et je pense à la charmille où nous nous retrouvions ; à ces fleurs parfumées qui nous faisaient un îlot de paix dans lequel nous oubliions le monde. Le monde se rappelle cruellement à nous aujourd’hui. Pourquoi nous ? Nous n’admirerons plus jamais un coucher de soleil ensemble…

Au moment de dire oui,
Dans l’humble chapelle bénie :
Lorsque je serai à genoux,
Et qu’il se dira mon époux
Je penserai à vous…

Pensez à moi quelquefois, je ne vous oublierai pas.
Votre Gabrielle.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 7 Juin 2011 - 23:00

pauvre petite, devoir rompre avec l'élu de son cœur pour honorer les vœux de son père heureusement que ce temps est révolu
une question ils ont eu un été, ils ont été amants ou bien ils ont eu une relation platonique, parce que pour le mariage, elle n'est plus innocente comme le voudrait la bienséance ou un truc du genre .



Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 7 Juin 2011 - 23:06

Alors ça... à chacun de se faire sa propre opinion...
Merci de ton commentaire...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 6:05

Quelle belle lettre d'amour à l'élu de son cœur... Je hais les mariages arrangés et les histoires d'amour qui finissent mal... Très belle scène II, j'ai hâte de lire la prochaine... Merci Cissy



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 18:23

Merci Cat'... Je déteste tout autant que toi ces mariages où les filles ne sont que du bétail qu'on échange contre une alliance... Et dire que ça perdure dans certains milieux!!!

Voici la suite.

Scène III

Pour un beau mariage, ce fut un beau mariage. C’est l’évêque de Coutances en personne qui a béni la noce.
Tout ce que le Cotentin comptait de noblesse était là : les Mesnildot Champeaux, les Pelée de Varenne, les de Blangy, Erneault de Chantore ou Courtois de Sainte-Colombe, sans compter, consécration suprême, les Basan de Flamanville. Ah ! notre Jacques rayonnait.

Evêque : Mes biens chers frères, nous voici réunis aujourd’hui pour bénir l’union de cet homme et de cette femme. Par cette cérémonie, ils s’engagent devant Dieu à mener existence commune, dans le respect de la religion chrétienne, et à élever les enfants que Notre Seigneur leur accordera dans la foi de leurs pères.
- Jacques, Robert, Baptiste, acceptes-tu de prendre cette femme pour épouse devant Notre Seigneur ? T’engages-tu à l’honorer, la chérir, la protéger, lui être fidèle et subvenir à ses besoins et celui de vos enfants dans la richesse ou la pauvreté, la santé ou la maladie, le bonheur ou les épreuves, jusqu’à ce que la mort vous sépare ?
- Gabrielle, Marie, Charlotte, Louise, acceptes-tu de prendre cet homme pour époux devant Notre Seigneur ? T’engages-tu à l’honorer, le chérir, le servir, lui obéir, lui être fidèle et le soutenir, dans la richesse ou la pauvreté, la santé ou la maladie, le bonheur ou les épreuves, jusqu’à ce que la mort vous sépare ?
Seigneur, bénissez cet anneau afin que celle qui le portera demeure envers son époux d’une fidélité inviolable et d’un soutien indéfectible tout au long de la vie qu’il te plaira de leur accorder.

(Jacques passe l’anneau au doigt de Gabrielle)

- Je vous déclare maintenant mari et femme. Allez dans la paix du Christ notre Seigneur, ainsi soit-Il.

*****

Tout ce que le Cotentin comptait de noblesse était là. On avait installé une table magnifique dans le parc : elle ployait sous le poids des rôtis de cygnes, pâtés d’alouettes, montagnes d’artichauts et de confiseries, j’en passe et des meilleures : vous détailler la tablée prendrait des heures.
Là-bas, sur le côté, on avait installé un petit orchestre qui faisait danser nos aristocrates mais, je dois avouer que mes regards étaient plutôt attirés vers l’aire réservée au peuple : c’était tellement moins guindé. Les musiciens locaux faisaient danser nos paysans dont les sabots battaient joyeusement les pelouses. Des jongleurs et ménestrels égayaient l’assemblée de leurs mille tours de passe-passe. C’était bruyant, coloré, sans façon et mille fois plus amusant que la réception officielle ou chacun veillait à tenir son rang du mieux qu’il le pouvait.

Tiens, je revois l’évêque qui, après s’être copieusement restauré, se pavanait de groupe en groupe, bouffi de son importance et sûr de détenir la vérité. Autour de lui, toute une cours de bigotes et de quémandeurs, pensant gagner une part de paradis en s’insinuant dans les bonnes grâces d’un ministre du culte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 18:27

Scène IV

Ah oui, ce fut une belle noce. On dansa jusqu’au bout de la nuit et je ne me souviens même pas d’avoir vu les mariés s’éclipser. Par contre, durant la nuit, alors que le silence était revenu : il faut vous dire que j’ai une vue imprenable sur la chambre nuptiale… Et puis non, il est des souvenirs qu’il faut savoir taire !

Par contre, j’ai vu, de mes centaines d’yeux vus, dans cette même chambre, naître le petit Jacques. Vous dire en quelle année exactement….

Mais ce dont je me souviens, comme si c’était hier, c’est de ce jour de mai 1730 où une certaine agitation a commencé à se manifester autour de moi. En vérité, ça a commencé par la venue de Jacques et d’un humain assez bizarre, tout en verbe et en gestes, accompagnés de deux jeunes apprentis. Sur le moment, je n’ai pas tout compris, puis, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un architecte ; lequel architecte était chargé par notre Jacques de lui construire un vrai château.

Barbou est fébrile du début à la fin du dialogue.
Barbou : - Ah ! Maître Laplanche ! Vous voici enfin !
Architecte : - Mes respects Messire Barbou.
Barbou : - Avez-vous bien apporté tout ce dont nous étions convenus ?
Architecte : - Il me semble bien. Voyons : nous avons la maquette…
Barbou : - Et les plans ?! Les plans ! Père exigera de voir les plans bien sûr !
Architecte : - Tranquillisez-vous. Les plans sont ici.
Barbou : Vous avez bien tout votre matériel… Il faudra prendre des mesures, faire des croquis…
Architecte : Ne vous inquiétez pas vous dis-je. Tout y est.
Barbou : Parce que père va vouloir tout regarder, tout vérifier. Vous savez, à son âge, on aime penser que l’on dirige encore les choses.
Architecte : Mais c’est tout naturel. N’ayez crainte, je pense que monsieur votre père sera satisfait.
Barbou : Le voici justement…. Je compte sur vous…


Pour faire bisquer les voisins

Soliste :
Je voudrais, par ici,
L’imposant corps de logis,
Qu’il se dress’, droit et fier,
Au milieu de la prairie,
Qu’il prenne la lumière
Comme un coin de paradis,
Qu’on l’admire de loin
Pour fair’ bisquer les voisins !

Chœurs :
Il voudrait, par ici,
L’imposant corps de logis,
Qu’il se dress’, droit et fier,
Au milieu de la prairie,
Qu’il prenne la lumière
Comme un coin de paradis,
Qu’on l’admire de loin
Pour fair’ bisquer les voisins !

Soliste :
On soignera l’architecture
Des fondations jusqu’à la toiture.
Je veux que toutes les pièces soient claires,
Et qu’elles laissent entrer la lumière,
Chœurs :
On soignera l’architecture
Des cav’s jusqu’à la toiture.
Tu veux que toutes les pièces soient claires,
Et qu’ell’ laiss’t entrer la lumière,
Soliste :
On ne choisira comme matériau
Que ce qui est noble, ce qui est beau.

Soliste :
Je n’veux rien d’ordinaire,
Pas une grande chaumière,
Pas plus qu’il ne me faut
Un manoir de nobliau,
Je veux un bâtiment
Dont on parlera longtemps,
Avec de beaux jardins
Pour fair’ bisquer les voisins.

Chœurs :
Il n’veut rien d’ordinaire,
Pas une grande chaumière,
Pas plus qu’il ne lui faut
Un manoir de nobliau,
Il veut un bâtiment
Dont on parlera longtemps,
Avec de beaux jardins
Pour fair’ bisquer les voisins.

Soliste :
Il faudra que l’on dise autour de moi
Que ma demeure est digne d’un roi,
Que tout le monde pense de mon château
Qu’il est bien plus beau que Chenonceau
Chœurs :
Il faut qu’on pense autour de toi
Ta demeure digne d’un roi,
Que tout le monde voit ton château
Plus beau que Chenonceau
Soliste :
Je souhaite qu’il provoque l’envie
De tous les gens qui comptent en Normandie
Que les dames dans leurs potins de boudoirs
Colportent qu’on se doit de le voir.
Même si un jour on doit m’accuser
De péter bien plus haut que j’ai le cul,
Avec chœurs :
Moi je veux un château, (un beau, un vrai),
Qui prouvera que j’ai vécu !
(Toi tu veux un château, (un beau, un vrai),
Qui prouvera que t’as vécu !)

Parlé:
Descendant d’un Robert Barbou anobli en 1644, Jacques sentait toujours sur lui le mépris policé que la noblesse d’épée montre envers la noblesse de robe. Et son mariage avec une Basan de Flamanville n’y changeait rien. Il voulait donc une demeure qui ferait rentrer au fond de leur gorge la morgue de tous ces hobereaux de province peut-être mieux nés, mais moins riches que lui !


Soliste :
Je le veux ce château
Plus beau que ceux d’environ,
Je voudrais qu’il soit haut,
Qu’on le voit à l’horizon.
Berceau de la famille,
Qu’on lui élève des grilles
Tout de cuivre et d’airain
Pour fair’ bisquer les voisins.

Chœurs :
Il le veut ce château
Plus beau que ceux d’environ,
Il voudrait qu’il soit haut,
Qu’on le voit à l’horizon.
Berceau de sa famille,
Qu’on lui élève des grilles
Tout de cuivre et d’airain
Pour fair’ bisquer les voisins.

Soliste :
Et quand je les recevrai en ces lieux
Je veux qu’ils en prennent plein les yeux,
Je veux enfin que l’on vante partout
Le magnifique château des Barbou.
Chœurs :
Tu les recevras en ces lieux
Pour qu’ils en prenn’nt plein les yeux,
Tu veux enfin que l’on vante partout
Le beau château des Barbou.
Soliste :
Et même, ce qui serait encore mieux,
Que d’aucun en soit plutôt envieux.

Soliste :
Il faut dans la grand salle,
Poser la marqueterie,
Des lustres de cristal,
Et les plus riches soieries :
Du brocard, de la moire ;
De la nacre et de l’ivoire,
Rien qui soit anodin
Pour fair’ bisquer les voisins !

Chœurs :
Il faut dans la grand salle,
Poser la marqueterie,
Des lustres de cristal,
Et les plus riches soieries :
Du brocard, de la moire ;
De la nacre et de l’ivoire,
Rien qui soit anodin
Pour fair’ bisquer les voisins !

Soliste :
Je ne veux surtout pas du tout venant,
Ni sapin, ni frêne, ni bois blanc,
Mais de l’ébène et puis de l’acajou,
De belles dorur’ relevant le tout,
Chœurs :
Tu ne veux pas du tout venant,
Sapin, frêne, ni bois blanc,
Mais de l’ébène et puis de l’acajou,
De bell’ dorur’s partout,

Soliste :
J’aimerais enfin de la magnificence
Jusque dans les cabinets d’aisance
Il faut que les tous grands noms de la France
Viennent apprécier ma résidence,
Pour qu’on puisse un jour y recevoir le roi
Avec toute la pompe qu’il se doit
Avec chœurs :
Je veux avoir le plus beau château demain
Pour fair’ bisquer les voisins !
(Tu veux avoir le plus beau château demain
Pour fair’ bisquer les voisins)


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 49
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 19:03

Je viens de lire les trois dernières scénes de ta comédie musicale et je n'ai qu'un mot à dire.
J'adore!!!!

La scène II, est touchante, elle montre le cruel destin d'une jeune fille de cette époque.
Et puis, dans la scène IV on voit Jacques, le fils de Gabrielle en plein projet de construction!!!!

La suite, c'est pour quand?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 19:12

Magnifique, j'adore toujours autant... Le mariage... La mariage et la bénédiction de l'évêque... ces mots, Cissy... Ces mots là " le servir, lui obéir...
Seigneur, bénissez
cet anneau afin que celle qui le portera demeure envers son époux d’une
fidélité inviolable et d’un soutien indéfectible tout au long de la vie
qu’il te plaira de leur accorder
." Tu ne m'as pas entendu hurler quand j'ai lu ça... Ça, plus que tout autre chose...jamais, jamais je ne pourrai supporter d'entendre ou de lire ça sans réagir... et là c'est la femme bien ancrée dans son siècle qui te l'affirme...

Quel coquin ce narrateur, il en a vu de belles du haut de longues branches... Et ce Jacques, quel mégalomane... "Faire bisquer les voisins"... J'adore ça et j'imagine très la musique tu as choisi pour cette chanson...

La suite, j'adore...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 8 Juin 2011 - 19:20

Un grand merci Ozias et Catouchka, la suite demain.
Cat' juste une petite précision: je n'ai pas choisi les musiques, c'est notre chef de choeur qui l'a fait... On a travaillé en commun sur certaines, mais le musicien c'est lui et ses choix étaient toujours si bons que je n'avais aucun mal à m'adapter pour écrire les paroles...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 9 Juin 2011 - 20:28

Scène V

(Se dirigeant vers l’endroit où sont réunis les maîtres artisans).
Architecte : Nous en sommes donc convenus.
Barbou : Et en ce qui concerne la main d’œuvre ?
Architecte : Tout est prévu. D’ailleurs, je puis, dès à présent vous présenter les maîtres artisans qui dirigent la construction.
Barbou : Sous votre contrôle tout de même ?
Architecte : Sous mon contrôle, cela va de soi. Ces maîtres artisans, tous parmi les meilleurs de leur profession, ont su recruter des compagnons de valeur.
Barbou : De valeur, oui ! C’est absolument indispensable ! Il me faut les meilleurs ! Qu’ils ne regardent pas à la dépense.
Architecte : Vous pourrez leur faire confiance à ce sujet. Vous verrez, en un rien de temps, vous aurez une demeure plus belle que toutes celle que l’on a pu voir jusqu’ici.
Barbou : A tout le moins !
Architecte : Me permettrez-vous de vous présenter ?
Barbou : Mais faites donc.
Ils rejoignent les maîtres artisans : salutations, conciliabules.

Introduction : chantier
Bruits (burin sur pierre, scie, eau que l’on déverse…)

Les ouvriers s’interpellent d’un endroit à l’autre :
- Empoté, pas cette masse là !
- Apporte-moi encore de l’ieau !
- Vingt Diou ! Elle est dure cte-là !
- Sangdieu de christi de bonne dame ! (etc…)
- Et là, c’est-y mieux ?
- Faut-y que j’le fasse moi-même ?
- Hé ho ! Jeannot ! par ici !
- Dis donc faignasse, tu vas t-y t’y mettre au boulot !


Choeur des bâtisseurs

Tour à tour taille la pierre, porte les seaux,
Porte le sable et la chaux,
Chaque jour, battre le fer tant qu’il est chaud :
Il faut bâtir ce château.

Pour des mois, pour des semaines, jour après jour,
De l’aurore au crépuscule,
Chaque fois la même peine et les seaux lourds,
La truelle et la spatule,

Planche à planche, pierre après pierre, clou après clou,
Toujours le cœur à l’ouvrage,
Sans dimanche, dans la poussière et dans la boue,
Bouillant d’ardeur et de rage,

Sous la pluie, dans la chaleur ou dans le vent,
Qu’il neige ou gèle à pierr’ fendre,
C’est ainsi : plus de labeur et moins de temps,
Pas de repos à attendre.

Allons sans répit les bâtisseurs,
A nos outils, mettons-y du cœur !

On verra droit vers le ciel toujours plus haut
Monter un mur après l’autre
Ce sera comme un soleil et ce château
S’ra toujours un peu le nôtre
Nous gravons sur chaque pierre pour le futur
Chacun sa marque ou son signe
Un fleuron qui nous rend fiers et qui rassure
Qui au destin nous désigne

Et les jours, et les semaines, et les saisons
Défilent en ronde sans fin
Et toujours pass’t à la chaîn’ pierr’s et moellons
Dont le poids courbe nos reins

Allons sans répit les bâtisseurs,
A nos outils, mettons-y du cœur !

Tous ensemble, gens de métier, nous oeuvrerons.
Tous ensemble, chacun son fait, nous bâtirons.
Un château s’élèvera sur ce champ
Un château qui défiera l’ire du temps.
Il s’ra beau, se dressera bien fièrement :
C’est le seigneur qui nous le demande
Mais c’est notre honneur qui le commande.
Compagnons, unissons nos forces
Pour ériger ce bâtiment.
Que parmi nous chacun s’efforce
De tenir ses engagements.
Que chacun ait sa tâche à cœur
Pour l’honneur de sa profession ;
Banni qui fera une erreur :
L’opprobre sera sur son nom.


Pour ce pain qu’on nous assur’ matin et soir
Il faut donner en quittance
De nos mains la force pure et le savoir
Et toute l’intelligence

Gens d’honneur, tous valeureux, fiers tâcherons,
Entre nous il n’est qu’une loi ;
Gens de cœur, pas de sang bleu, mais des couillons
Accrochés où il se doit,

Tous enfants de Salomon, tous compagnons
Unis par le même esprit,
Cœur battant à l’unisson nous bâtissons
C’est l’œuvre de toute une vie.

Charpentiers ou menuisiers ou forgerons
Chacun sa spécialité
Les cloutiers, les serruriers ou les maçons,
Toujours vaillants, toujours prêts

Allons sans répit les bâtisseurs,
A nos outils, mettons-y du cœur !

Apprêtons, maîtres tailleurs, les blocs de pierre
A la boucharde au couteau
Travaillons d’un même cœur dans la lumière
Taillons le cœur du château

A nos auges maîtres maçons, à nos bâtis
Choisissons nos matériaux
On nous jauge sans concession sans compromis
Aucun vice aucun défaut

Menuisiers : pleur’ le sapin, souffre l’érable,
Gémissent chêne et bouleau
Ecoutez , et sous nos mains impitoyables
Vole le bois en copeaux

Allons sans répit les bâtisseurs,
A nos outils, mettons-y du cœur !

Tous ensemble, gens de métier, nous oeuvrerons.
Tous ensemble, chacun son fait, nous bâtirons.
Un château s’élèvera sur ce champ
Un château qui défiera l’ire du temps.
Il s’ra beau, se dressera bien fièrement :
C’est le seigneur qui nous le demande
Mais c’est notre honneur qui le commande.

Compagnons, unissons nos forces
Pour ériger ce bâtiment.
Que parmi nous chacun s’efforce
De tenir ses engagements.
Que chacun ait sa tâche à cœur
Pour l’honneur de sa profession ;
Banni qui fera une erreur :
L’opprobre sera sur son nom.

Tour à tour taille la pierre, porte les seaux :
Il nous faut bâtir ce château.


Dernière édition par Cissy le Ven 10 Juin 2011 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 49
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 9 Juin 2011 - 20:51

C'est étonnant ce que tu arrives à faire passer dans tes textes!!!
Dans ce chapitre, j'arrive parfaitement à visualiser le chantier de construcion.
J'imagine une sorte de "fourmilière" où les hommes travaillent, crient, s'interpellent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 9 Juin 2011 - 21:28

Magnifique... ta prose est superbe sur ce texte... Je suis avec tous ces hommes sur le chantier et je les vois suer sang et eau et poser chaque pierre à l'édifice... Et je vois le château prendre forme peut à peut... Et je les entends chanter et siffler et mettre beaucoup de cœur à l'ouvrage...

Je suis curieuse... Il y avait combien de spectateurs à ta comédie musicale et qu'en ont-il pensé ? Parce que moi jusqu'à présent, je n'en pense que du bien...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Ven 10 Juin 2011 - 21:21

Un grand merci à vous Ozias et Catouchka...
Nous avons donné la représentation (sous la pluie), trois soirs devant environ cinq cents personnes à chaque fois. Et je crois qu'ils ont apprécié (la pluie en moins... )


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chanson] - Si les Pierres - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: