French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chanson] - Si les Pierres - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Sam 18 Juin 2011 - 12:57

Marie Charlotte de retour le chateau reprend vie après après un long moment d'abandon.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Sam 18 Juin 2011 - 18:22



SCENE 14

En Angleterre, Marie-Charlotte avait rencontré François Hyacinthe Le Febvre de la Grimonière. Elle l’avait épousé et lui avait donné deux beaux enfants : Robert Augustin Hyacynthe et Caroline.

A nouveau, des enfants jouaient sous mes branches.

Bien que leur ayant permis de rentrer dans leurs droits, Napoléon Ier était loin de faire l’unanimité chez ces légitimistes qui appelaient un roi de tous leur vœux. Celui qu’ils nommaient vulgairement Buonaparté n’était pour eux qu’un arriviste un peu chanceux usurpant une place qui revenait de droit au frère du pauvre roi défunt. Quant à la noblesse dite d’empire, ils n’avaient pas de mots assez forts pour la fustiger. C’en était même amusant : hier, la noblesse d’épée écrasait de son mépris la jeune noblesse de robe. Aujourd’hui, les deux castes réunies se coalisaient pour dire pis que pendre de la toute nouvelle noblesse d’empire, refusant d’en reconnaître la légitimité.

Noble d’empire sortant en compagnie d’un ami : - Et oui ! sacrée belle cambuse que celle-là. Mais Cristi qu’il fait chaud là-dedans ! Je suis plus crevé qu’après dix lieues en marche forcée pour se rapprocher des lignes ennemies. Tous ces ronds de jambes et ses salamalecs ! Rien à faire : j’aimerai toujours mieux monter les gueuses que les marches des salons !
Quel ramassis de culs pincés ! J’te jure, les femmes doivent pas écarter les fesses bien souvent ! Même au plumard ils doivent pas s’amuser ces gens-là !

Mais qui sont ces parvenus ?

Mais qui sont ces parvenus,
Tristes sires m’as-tu vu ?
Ces vilains comt’ en sabots,
Et ces manants maréchaux ?
Tous ces nobles malséants,
Grossiers, bruyants odorants,
Nouveaux venus, nouveaux riches,
Qui se veulent nés et trichent ?
Ils ont appris les manières
Au champ de bataille,
Celles des mercenaires,
De la valetaille,
Celles des cantinières
Et de la piétaille
Ne sont que va-t-en guerre !
Et les voilà là, qui tiennent salon :
Tenue d’apparat sentant le graillon ;
Et ce monde-là n’est que décadence,
L’est tombée bien bas, notre pauvre France !
Noblesse d’empire, cadeau à la famille,
Ca ne veut rien dire, nobless’ de pacotille !
C’est la Franc’ qu’ils pillent !

Mais qui sont ces parvenus,
Ces avortons mal venus ?
Des surgeons de fausse-couche,
Qui par malheur ont fait souche ?
Par leur existence même ils outragent
La mémoire de nos pères, et quell’ rage
De n’pouvoir les fair’ taire
Aller à l’abordage
De leurs vaisseaux de verre
Qui tous feront naufrage !
Leurs femmes laid’ et grasses
Glouss’ et font des mines :
Ell’s auraient leur place
Au fond d’nos cuisines.
Faut-il qu’on s’résigne
A servir des bonnes
Dont la langue est digne
De celle de Cambronne ?
Ont appris la culture
Au cul de leurs bestiaux
Et pensent qu’Epicure
Fut tambour à Eylau
Ou fifre à Marengo.
Pour eux la bonne musique
C’est cell’ des tambours des cliques.
Su’ l’ parquet des salons
Font claquer les talons
Comme s’ils marchaient ma foi
Toujours au pas de loi.
Gardent le régiment
Imprimé dans leur sang.
Fermons la porte
Au monde qu’ils apportent :
Le diable les emporte !

Mais qui sont ces parvenus,
Des parvenus toujours à toi et à tu.
Leurs lettr’ de noblesse
Sont beuv’ries et pillages :
Rustauds qu’on tient en laisse
Jusqu’à l’heur’ du saccage.
Et ils se donnent du comte,
Se donnent du duc et aussi du marquis !
Et ils s’en racontent
Les sauveurs du pays,
Au nom de la Patrie !
Le prince de Vauleau
S’écoute discourir,
Le vicomt’ de Quelsot
Glause à n’en plus finir.
Ces vilains, ces marauds
Aux march’ de leur Empire
Tout parés, tout fiérots,
Elit’ du peu, du pire !
Ayant sous leurs souliers
Un peu de leur fumier
Mais arborant rosette
Comm’ cocotte coquette.
Que viennent-ils faire
Tous ces sans manières ?
Des gentilhommières
Ils font des chaumières.
Fermons la porte
Au monde qu’ils apportent.
Le diable les emporte !

Mais qui sont ces parvenus,
Ces tristes individus ?
Qui signaient encor’ d’un’ croix,
Y’a pas si longtemps de ça.
Eux qui dormaient encor’ aux écuries
Quand nous nous triomphions à Paris.
Leurs pèr’ nous regardaient
De l’envie dans les yeux :
Les fils, pour se marier,
Prétendent au sang bleu !
Péter dans la soie
Plutôt qu’dans la paille
Ne donn’ pas de droit
Noblesse qui vaille !
Dieu seul fait les rois,
Lui seul donne un rang :
Il n’est pas de loi
Qui change le sang.
Perdu est le pays
Aux mains de ces marauds,
Tous ces bourgeois honnis
Qui s’prenn’ pour des héros !
Ont la légion d’honneur,
Bout de ruban sans valeur
Pour rehausser leur prestige,
Anoblir l’homme lige,
Mais seront à jamais
Descendants de fermiers
De noblesse au rabais
Noblesse trafiquée
Sans légitimité.
Noblesse d’Empire
Cela ne veut rien dire
Ces titres qui font rire !
Fermons donc la porte
Au monde qu’ils apportent
Et que le diable emporte
Tous ceux qui les supportent !

Mais qui sont ces parvenus,
Ces nouveaux venus,
Ces sires m’as-tu vu ?
La patrie est perdue !
Ils amènent ruine et chaos
Aux ridelles de leurs chariots
Dans ce pays qui était beau.
Ils amènent la décadence
Avec leur fautive insouciance
Sur les pauvres terres de France.
En tout cas, tous ces parvenus,
Ces pitoyabl’ individus,
Grossiers, ignorants et obtus
Chez nous ne serons jamais les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 19 Juin 2011 - 11:26

Encore une très belle scène... Difficile pour la noblesse légitime d'accepter le changement et les nouveaux riches qui s'octroient des titres et des propriétés...Napoléon 1er et loin de faire l'unanimité...

Ce texte est magnifique...

Vivement la suite...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14015
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 50
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 19 Juin 2011 - 12:51

Une scène très agréable à lire et je me doute bien que les nouveaux riches et les anciens seigneurs vont devoir faire des efforts pour cohabiter ensemble, enfin ils vont tenter dirons-nous .


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 19 Juin 2011 - 15:09

J'adore cette scéne.


Tu décris fort bien la réaction de la vieille noblesse face à l'arrivé d'une nouvelle élite issue du "bas peuple".


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 19 Juin 2011 - 17:10

Merci pour vos commentaires les filles, cette chanson est l'une de mes préférée...

SCENE 15

Il faut cependant vivre avec son époque. Et bien que vitupérant contre les parvenus, l’aristocratie locale n’en demeurait pas moins un petit monde où le paraître primait sur l’être. Ainsi, lorsqu’on annonça que l’empereur en personne allait venir à Cherbourg pour examiner les travaux de la digue du port qu’il avait commandés à ses meilleurs architectes, il n’y eut pas un membre de la noblesse locale pour refuser d’apparaître à la réception donnée en l’honneur du couple impérial. Pas un de ceux qui avaient fustigé « le petit Corse » n’aurait manqué d’aller ovationner le vainqueur d’Austerlitz et Marengo.

Marie-Charlotte et son époux ne rêvaient que d’une chose : puisque l’empereur venait à Cherbourg, pourquoi ne pas l’inciter à faire une halte à Querqueville. Après tout, leur château était tout de même l’une des demeures les plus confortables de la région.

Et que je te monte des scénarios possibles, et que je te prenne des contacts avec les uns et les autres… Une vrai fourmilière pour essayer de marquer un point par rapport aux autres : avoir l’empereur chez soi, quel prestige pour les années à venir !


L'empereur doit venir chez nous

L’empereur est en visite
A Cherbourg, c’est un’ chance pour nous.
C’est un’ chance pour nous !
Il faudra qu’on l’invite,
L’emp’reur doit venir jusque chez nous !
Doit venir jusque chez nous !

On dit que le sieur Delaville
Lui a donné les clés de la ville.
A Querqueville s’il le faut
On lui donn’ra les clés du château.
Au dit aussi que Marie-Louise
A Martinvast a pris le goûter,
Alors notre honneur veut qu’on dise
Qu’ici elle a soupé !

Si il vient, c’est la gloire,
Et on se souviendra des Barbou
(Se) souviendra des Barbou
On sera dans l’histoire,
L’emp’reur doit venir enfin chez nous !
Doit venir enfin chez nous !

Si demain il s’en venait ici,
Notre réputation s’en trouverait faite
Les voisins en crèveraient d’envie,
Ce serait réjouissant de voir leurs têtes !
Je les vois d’ici, qui bisqu’ et ragent,
Furieux du grand honneur fait à cette maison.
Mais aucun d’eux qui ait le courage
De décliner pourtant l’invitation !

Osons-le, faisons vite,
L’empereur n’est pas là pour longtemps.
N’est pas là pour longtemps !
Si il vient en visite
Ce sera un succès éclatant.
Un succès éclatant.

On dit qu’il aime bien les filles,
Il y en a ici de gentilles,
De la marquise à la lingère,
Qui d’leur vertu n’font pas une affaire.
Et puis se donner à l’emp’reur,
A y bien r’garder, c’est un honneur !
Etre cornu au fond on s’en fout
Si l’empereur s’en vient chez nous !

Si il vient, c’est la gloire,
Et on se souviendra des Barbou
(Se) souviendra des Barbou
On sera dans l’histoire,
L’emp’reur doit venir enfin chez nous !
Doit v’nir enfin chez nous !
Chez nous !


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 20 Juin 2011 - 9:34

Je confirme que j'adore aussi cette chanson et cette scène... La musique sur cette chanson est géniale, j'adore son rythme et la façon dont les voix sont posées dessus... Oui j'écoute systématiquement la chanson tout en lisant la scène et je fredonne aussi



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 20 Juin 2011 - 22:19

J'adore ce chapitre.
C'est amusant ce besoin de reconnaissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 21 Juin 2011 - 22:56

Merci les filles...

SCENE 15


MAIS QUI EST CE PETIT CORSE ?

Mais qui est ce petit Corse ?
Au drôle de nom !
Qui est ce petit Corse,
Ce Napoléon ?

Quel est donc ce chef de guerre,
Ce Buonaparté ?
Un nom de mercenaire,
Si vous m’en croyez !

Quel est ce drôl’ de bonhomme
Dont on n’croirait pas
Qu’il a fait trembler Rome,
Mis l’Europe au pas.

Il paraît qu’il débarqua
Dans l’ port phocéen
Un’ femme avec sa smala,
Au petit matin.

Mais qui est ce petit Corse ?
Au drôle de nom !
Qui est ce petit Corse,
Ce Napoléon ?

Il n’a rien de remarquable :
Taill’ de tétard,
Un air bizarre,
Le cheveu rar’,
Le teint blafard.
Il n’est ni beau, ni aimable :
Ni souriant,
Ni bon enfant,
N’perd pas son temps
En compliments.
D’où vient donc,
Qu’il déchaîne les passions ?

Et partout sur son passage
S’élèvent des cris,
Partout on l’encourage
Le peuple est ravi !

Il paraît que ses grognards
Le suivraient jusqu’en enfer
Sans poser de questions.
Il paraît que ses hussards
Ne vont jamais en arrière,
Sous le canon.

Mais qui est ce petit Corse ?
Au drôle de nom !
Qui est ce petit Corse,
Ce Napoléon ?

Quel est donc ce chef de guerre,
Ce Buonaparté ?
Un nom de mercenaire,
Si vous m’en croyez !

Il paraît qu’il fait des plans
Au milieu d’ la nuit,
Il se veut maître du temps
Et du monde aussi :

Quel est ce drôl’ de bonhomme
Dont on n’croirait pas
Qu’il a fait trembler Rome,
Mis l’Europe au pas.

Il a cet ambitieux,
Au fond des yeux
Comme un grand feu
Qui en lui brûle tout.
Il a comme un besoin
D’aller plus loin,
Et d’aller jusqu’au bout.
Il veut ce visionnaire
Que l’univers
Vacille sous son joug.

Il a la chance insolente
Qu’ont les insensés
Ceux qui osent et qui tentent
Sans même y penser.

Quel est donc ce chef de guerre,
Ce Buonaparté ?
Un nom de mercenaire,
Si vous m’en croyez !

Il parait que ses trois frères
Devenus des rois
Trop arrogants et trop fiers
Le gênent parfois

Quel est ce drôl’ de bonhomme
Dont on n’croirait pas
Qu’il a fait trembler Rome,
Mis l’Europe au pas.

Il a doté la famille :
Un roi par ci, un roi par là,
Un duc ici, un princ’ là-bas.
Et les rois comme les quilles
Il déplaça, il détrôna,
Il remplaça, il permuta.
D’où lui vient
Ce pouvoir quasi divin ?

Il a la chance insolente
Qu’ont les insensés
Ceux qui osent et qui tentent
Sans même y penser.

Il a créé un empire
Au pays de royauté
Et se sont inclinés
Et lui ont donné du Sire
Tous ceux qui avaient juré
De l’ignorer.

Mais qui est ce petit Corse ?
Au drôle de nom !
Qui est ce petit Corse,
Ce Napoléon ?

Qui est ce petit Corse,
Ce Napoléon ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 22 Juin 2011 - 17:21

Et Napoléon entre en scène... Cette chanson est magnifique, les paroles superbement mises en lumière sur une musique endiablée, rapide et un passage au milieu plus lent que je trouve d'une très grande beauté... J'adore...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 22 Juin 2011 - 18:46

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 22 Juin 2011 - 19:50

Merci à vous...

SCENE 17

Discours de Napoléon :

Citoyens,

Tout d’abord, laissez-moi vous dire la joie qui est la mienne de fouler votre magnifique terre de Normandie. Et je puis vous assurer que l’impératrice partage ce plaisir.

(Bravo ! vive l’empereur ! vive l’impératrice ! Longue vie à notre empereur !)


Mais hélas, je ne suis pas venu ici en villégiature. En effet, depuis des siècles la perfide Albion nous menace. L’Angleterre n’aura de cesse d’avoir mis la France à genoux ! A cela, nous répondrons : JAMAIS §

(Jamais ! A bas l’Angleterre ! Qu’ils y viennent !)

Jamais nous ne cèderons sous le joug ennemi. Et Cherbourg sera le fer de lance de notre résistance, l’ultime rempart contre les visées de la nation félonne.

(A la mer les Anglais ! Montrons leur de quel bois on se chauffe ! Qu’ils crèvent !)

De Querqueville à Tourlaville, nous allons agrandir et consolider la digue commencée au siècle dernier. Elle doit devenir le symbole même de notre puissance, de notre détermination, de notre grandeur. Elle doit proclamer à la face de tous les roitelets d’Europe, à commencer par celui de cette île qui nous fait face, que la France restera libre et indivisible, que rien ne pourra ébranler l’âme de ses citoyens qui défendront la liberté de leur patrie en brave qu’ils sont. Cette digue assurera le renom de cette partie du monde : nous renouvellerons à Cherbourg les merveilles de l’Egypte !

vivats, hourrah, etc…
NOUS BATIRONS UNE DIGUE

Nous bâtirons une digue de Cherbourg à Querqueville.
Nous construirons un rempart de pierres.
Nous bâtirons une digue de Cherbourg à Tourlaville
D’où nous ferons pleuvoir sur l’Angleterre
Feu et fer

Car de l’autre côté de la mer
Il y’a l’ennemi héréditaire,
Qu’ils y viennent seul’ment ces Anglais
Sous les canons de l’île Pelée
Ah ! Qu’ils y vienn’, viennent donc,
Ceux de la perfide Albion !
Tout le long de notre digue
Ils danseront un’ drôl’ de gigue !
A vos pièces canonniers
Sus à l’Anglais, pas de pitié !
Tirez à boulets ramés !
Pas un bateau ne doit passer !

Nous bâtirons une digue qui défendra le pays.
De tous les agresseurs de la nation
Nous bâtirons une digue qui arrêt’ra nos ennemis.
Qui les enverra tous par le fond
Pour de bon.

Car de l’autre côté de la mer
Il y’a l’ennemi héréditaire,
Qu’ils y viennent seul’ment ces Anglais
Sous les canons de l’île Pelée
Ah ! Qu’ils y vienn’, viennent donc,
Ceux de la perfide Albion !
Tout le long de notre digue
Ils danseront un’ drôl’ de gigue !
Démâtez les bâtiments !
Canonnez-les par le flanc !
Qu’il n’y ait aucun survivant !

Premier rempart de la patrie
On s’ra connu dans tout l’pays.
L’empereur croit en nous,
Citoyens, debout !

C’est le destin qui nous emporte,
Il vient frapper à notre porte :
Saisissons la chance
De servir la France !

Sans quartier ! Porc ! Pouilleux ! Salaud !
Rat ! Pourceau ! Butors ! Blaireau !
Bâtard ! Chien galeux ! Crevard ! Maudit !
Sus ! Tue ! Crève ! pourri !


Si l’empereur nous a élus
Il ne doit pas être déçu :
Entrons dans l’histoire,
C’est notre heur’ de gloire !

C’est un défi si formidable,
Montrons de quoi on est capable,
Nous narguerons les Anglais
Des remparts du fort du Hommet.
Qu’ils s’y risquent seul’ment
Ils repartiront en nageant !

Nous bâtirons une digue, de Cherbourg à Querqueville
Un mur qui fermera l’horizon
Nous bâtirons une digue, de Cherbourg à Tourlaville
Les Anglais danseront au son du
canon !


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 23 Juin 2011 - 19:19

Je l'adore cette scène... Son exaltation, c'est enlevé, rapide... Incroyable texte, magnifique... Chapeau bas à la chorale, il n'est pas facile à chanter ce texte sur une musique aussi rapide, aussi vivante...

Oh que j'aime...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14015
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 50
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 23 Juin 2011 - 20:29

il va falloir que tu remettes la main sur le DVD Dame Cissy, j'aurai bien aimé visionner ce comédie , et oui, j'aime les comédies musicales, qui l'aurait cru . Très belle chorale, ça devait être un spectacle ma bonne dame .

Par contre j'ai une question tu passes de la scène 15 à 17, elle est où la 16


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Jeu 23 Juin 2011 - 20:54

Je te l'ai déjà dit que j'adorais ta comédie musicale?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Lun 27 Juin 2011 - 20:28

Désolée pour le délai, j'avais vraiment trop de boulot la semaine dernière, week-end compris. Les choses se tassant, je peux mettre la suite. Et merci pour les commentaires...

SCENE 18

Châtelain : - Ah ! Sire ! Sire ! Quel honneur de vous recevoir dans mon humble demeure.
Napoléon : - Humble… Vous êtes modeste. C’est charmant en vérité.
Châtelain : - Votre majesté est trop bonne. Soyez certain que cette demeure est la vôtre.
Napoléon : - Tout de bon ? Vous êtes trop généreux. De fait, il se trouve que je cherche une résidence d’été pour le Roi de Rome. L’air marin lui serait éminemment profitable. Ainsi c’est dit : ce château sera le sien…
Châtelain (nerveux d’un seul coup) : - Sire… je ne sais comment dire !
Napoléon : - Et bien ne dites rien. La Nation vous remercie de votre don généreux. (Il entre dans le château, le châtelain reste déconfit sur le perron).
Châtelaine (d’un ton acide -passant devant son mari) : - Et bien bravo mon ami ! Bien joué !

LE ROI D’ROME Y’AURA SON PALAIS


Napoléon :
Le roi d’Rome aura son palais :
A Querqueville on va le bâtir.
Ce petit village me plaît ;
Quand il voudra mon fils y pourra venir.

Chœurs :
Il viendra, il verra,
Il aim’ra cet endroit
Le roi d’Rome.

Napoléon :
Le roi d’Rome y’aura son palais,
Et on viendra de tout le pays
Et de plus loin le visiter ;
Querqueville fera la nique à Paris.

Chœurs :
Les beaux atours, les discours
Petits fours et velours
Le roi d’Rome et sa cour.

Là, le front au ciel, en paix, il pourra vivre sa vie,
En contemplant les flots.
Il pourra, un jour dans cette campagne si jolie,
Trouver le vrai repos.

Le roi d’Rome y’aura son palais
Un château qui s’ra digne de lui
A Querqueville, s’il me plaît,
On lui construira un petit paradis.

Femmes :
Sera invitée
Toute la jeuness’ dorée :
Tous les jeunes gens des environs,
Beaux garçons, gais lurons,
Devisant gaiement d’vant l’océan
Vivant l’instant présent.
Hommes :
Jolies demoiselles,
Abritées sous leurs ombrelles,
Amèneront aussi leur fraîcheur,
Jolies fleurs aux grands cœurs,
Tourneront en un joyeux manège
En délicieux cortège.

Chœurs :
Lutinera à son gré
Dans ce bouquet printanier :
Volera quelques baisers.
Effeuillera, le gredin
Les cotillons de satin
Dans quelque bosquet coquin.

Napoléon :
Croquera la pomme,
Ici mèn’ra sa vie d’homme
Et s’il me ressemble un peu, un jour
Ne rest’ra alentours
Que les plus vilaines demoiselles
Qui soient encor pucelles.

Chœurs :
Ce sera un havre de paix pour la jeunesse,
Un lieu pour abriter leur folie,
Pour échanger un temps des baisers, des caresses,
Avant d’aller affronter la vie.
Ce château devra être un lieu de souvenir
Attaché au temps de l’insouciance envolée,
De ces lieux où l’on rêve un jour de revenir
Quand on ploie sous le poids du fardeau des années.

Le roi d’Rome y’aura son palais
Un château qui ne sera qu’à lui
Où il viendra goûter la paix
L’empire possèd’ra un pied à terre ici
Il viendra, il verra,
Il aim’ra cet endroit

L’roi d’Rome y aura son palais
Et on viendra de tout le pays
Et de plus loin le visiter ;
Querqueville fera la nique à Paris.
Beaux atours, beaux discours
Petits fours et velours
Le roi d’Rome et sa cour.

Napoléon :
C’est un lieu unique
Pour l’héritier impérial :
Il y’aura des fêtes magnifiques,
Des festins, d’la musique,
Dans la douce chaleur estivale
On donnera des bals.
Chœurs (en même temps)
Là aussi face à la mer qui saura bien lui montrer
Le mieux comme le pire,
Il pourra enfin un jour devenir digne héritier
De tout mon vaste empire.

Chœurs :
Le roi d’Rome y’aura son palais,
Comme on dit : « cochon qui s’en dédit ! »
On le fera, juré ! craché !
A cet endroit c’est sûr mes amis.

Napoléon :
Ceci étant dit,
Ce s’ra un palais d’été
Parce que l’hiver en vérité,
On s’les gèl’ trop ici !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 28 Juin 2011 - 9:00

Il a une façon toute personnelle de s'approprier ce qui ne lui appartient pas Napoléon... Il aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler le châtelain...

Voilà une résidence d'été où le Roi de Rome va pouvoir s'amuser et profiter des joies de la vie loin du tumulte de la Capitale...

Le narrateur aurait surement bien des choses a raconter sur ce qu'il a vu...
J'ai adoré cette scène... J'ai cru que tu nous avais oubliés, mais tu es pardonnée pour ce retard...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 28 Juin 2011 - 19:37

Napoléon prend ce qu'on lui donne .
J'imagine que les chatelains ont amèrement regretter la visite de l'empereur.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mar 28 Juin 2011 - 21:18


Bon, en vérité, je ne suis pas sûre du tout que l'anecdote comme quoi Napoléon avait pour projet de faire du château de Querqueville une résidence pour le roi de Rome, soit réelle, mais, encore une fois, étant donné le peu de renseignements qu'on avait, on ne pouvait passer à côté de celui-ci.


SCENE 19

Il croula. Dieu changea la chaîne de l’Europe…. Ce n’est pas de moi mais de Victor Hugo. Comme quoi on peut être un arbre et être cultivé : d’ailleurs, ça va de soi !

Revenons à notre propos…. Waterloo, Waterloo, morne plaine ! Ce nom a couru de bouche en bouche à travers toute l’Europe. 1815 année funeste qui vit crouler le géant. Trahi par les siens, trahi par son corps, il s’en alla finir sa vie sur la triste île de Sainte-Hélène et, petit à petit, on vit revenir les vaincus, les débris de cette grande armée qui avait fait trembler l’Europe et n’était plus aujourd’hui qu’un ramassis de traîne-galoches et de gueux suivant encore des lambeaux de drapeaux ramassés dans la boue des champs de bataille.

Triste spectacle que celui de ces hommes partis si fiers et si altiers dans leurs uniformes flambant neufs et qui s’en revenaient le front bas, vêtus de loques, portant des blessures horribles, ayant perdu tout espoir et pour certains toute dignité.

Je me souviens qu’on avait établi un camp de réfugiés sur les pelouses du château et je vous jure que je n’oublierai jamais ce que j’ai vu ce jour-là, dussé-je vivre encore mille ans.


RETOUR DE LA GRANDE ARMEE

Ils reviennent de l’enfer,
De ce déluge de feu et de fer
Qui sur la plaine de Waterloo
A fait reculer les héros :
Ils ont plié dessous la mitraille,
Ils ont perdu la bataille.

Il s’en reviennent le front haut,
Eux qui n’ont jamais trahi le drapeau,
Eux qui debout, bravant la tempête,
Faisant front devant la défaite,
N’eurent qu’un cri venu d’un seul cœur :
« Et vive l’Empereur ! »

Mais un jour la revanche viendra
Et ce jour à son tour alors l’Anglais souffrira
Il paiera maudit tyran
Mille livres pour un franc !
La Manche ne sera qu’une mar’ roug’ de sang !

La victoire un jour nous sourira,
L’affront d’aujourd’hui on le lavera :
Cœur d’Anglais, de Russe ou d’Autrichien,
On jettera aux chiens !

Tremblez ennemis,
On n’oublie rien ici :
Vous pleurerez un jour aussi !

Soldats :
Compagnons tombés au champ d’honneur
En nous résonnent vos noms.
Compagnons de la légion d’horreur,
Sachez que nous vous vengerons !
Quand le jour enfin sera venu,
Même ventre vide et pieds nus,
Nous irons demander raison
A ce ramassis de félons !

Tous :
A bas l’Anglais sanguinaire, suppôt de Satan !
Maudite soit l’Angleterre, îl’ de mécréants !
En nous la flamme guerrière brûlera longtemps !
Demain verra cette terre à feu et à sang !

Nous reprendrons les armes,
La hache et le fusil,
Ils connaîtront le prix des larmes.
Eradiquons le peuple maudit !

Un jour on saisira la chance
Au bout de nos canonnières.

Tremblez ennemis de la France,
Londres sera cimetière.
A bas le roi d’Angleterre !


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 29 Juin 2011 - 12:15

Et bien ! Elle n'est pas prête à déposer les armes, la France, même après la défaite de Waterloo et la disparition de l'ennemi juré de l'Angleterre...

Magnifique scène, j'adore



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Mer 29 Juin 2011 - 19:49

Comme elle est violente la haine des vaincus.


Bravo pour cette scéne magnifique.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Sam 2 Juil 2011 - 19:51

Merci à vous...

SCENE 20

Pour quiconque connaît la propension naturelle de nos nobliaux provinciaux à changer d’opinion aussi vite que le veut leur survie, nul ne s’étonnera que les mêmes qui hier louaient l’empereur et qui d’ailleurs le dénigraient avant-hier, se félicitent aujourd’hui haut et fort de la Restauration.


La royauté est rétablie

Chœurs
Enfin douce France il t’est revenu un roi,
Tu as retrouvé la foi.
Tu vas retourner à la légitimité,
A l’ordre et à la paix.

Solistes
Peut-on dir’, que c’est une victoire ?
Tant de cris hurlent dans ma mémoire,
Et ce retour en grâce,
Permettra-t-il enfin que ces horreurs s’effacent ?

Choeurs
Royauté bénie, nous t’avons tant espérée,
Mais peut-on oublier ?

Solistes
Tant d’années de malheur, de souffrance,
Tant d’années entre erreurs et errance :
Rêve d’égalité,
Valais-tu vraiment tout ce qu’on t’a sacrifié ?

Choeurs
Enfin au château la fleur de lys à nouveau
Eclaire le drapeau !

Maronnier
Passé aux mains de la famille Lucas de Couville par le mariage de Caroline de la Grimonière et de Désiré Pierre en 1822, le château abrita ensuite deux générations. D’abord Henry Lucas de Couville qui fut maire de Querqueville de 1868 à 1899. Successivement, la révolution de 1830, le règne de Louis-Philippe, la révolution 1848 et la IIème république, puis le second empire virent autant de prise de positions que partout ailleurs, mais sans drame, sans haut fait d’arme de la part des habitants du château. La Commune fut bien évidemment, comme dans toute la France rurale, profondément condamnée par l’aristocratie locale. La première guerre mondiale, sans doute, marqua le vrai déclin de la famille. Et en 1938, Roger, fils d’Henry, dû se séparer du château dont il fit don à la commune de Querqueville. Après la seconde guerre mondiale, Pierre Fernagu, maire depuis 1945 décide d’y installer la mairie. En 1952, les pierres des fenêtres et les portes des remises et des écuries alors en ruine, servirent à la construction des écoles Paul Bert et Paul Claudel, rachetant peut-être ainsi les fautes des premiers Barbou qui ne se préoccupait guerre de la « populace ».
De nos jours, le château abrite tous les services administratifs de Querqueville. Au calme dans son écrin de verdure, il est devenu un des lieux de promenades les plus appréciés des Querquevillais.


Choeurs
Demain je le sais, il sera toujours là,
A jamais témoignera.
Château érigé en pied de nez au destin,
Défiant les lendemains :

Solistes
A l’ombre de ses pierres
Que les temps à venir
Ne voient plus revenir
La haine et la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Sam 2 Juil 2011 - 20:47

Cette scène est magnifique... Mais je l'aime et la musique sur cette chanson (Ah, je la connais cette musique).
Les discours du marronnier sont sublimes... Mais Cissy, il manque une partie du premier discours du marronnier avant la chanson (ben oui je le sais parce que je l'écoute en ce moment). C'est volontaire ou...

J'adore merci pour cette sublime scène



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34576
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 3 Juil 2011 - 18:08

Ah... il est possible que j'aie dû remanier le dialogue pour une question de timing, mais je n'ai que ce texte-là dans mon ordi... faudra que je réécoute la bande pour le réactualiser.

Nous voici à la dernière scène, merci à Ozias, Catouchka, Aragone et Cali d'avoir lu et commenté cette petite fantaisie.

SCENE 21

Et bien voilà, je crois que je vais en rester-là.
Simplement, rappelez-vous bien ceci : lorsque vous venez vous promener par ici, inutile de vous tourner vers ces êtres sans âmes que sont les pierres en vous demandant ce qu’elles pourraient bien vous raconter.
Ne rêvez pas ! Des pierres ça ne parle pas, et, de toute façon, j’étais là avant elles !


Si les pierres...

Si jamais les pierr’s s’animaient, si les pierr’s pouvaient parler,
Qu’est-c’ qu’ell’s nous diraient ? Qu’est-c’ qu’ell’s nous raconteraient
Des heur’s en allées, de ce temps écoulé ?
Si jamais, du fond du passé, ell’s se mettaient à parler,
Tout défilerait, le présent s’inverserait,
Et on verrait tout se réincarner.

Toutes les passions humaines :
L’envie, l’amour et la haine,
L’amitié et la jalousie,
Le pardon, la joie, la loyauté et la félonie ;
Tout ce qui a fait l’homme
Du jour où il a croqué la pomme :
Les alliances et les trahisons,
Doutes et obsessions,
La fidélité, l’orgueil et puis les compromissions
Qui hantent la raison.
Au fil de tant et tant de vies
Elles ont séché larmes et cris
Immuabl’s ell’s ont abrité
Le premier cri du nouveau-né,
Le dernier soupir du vieillard,
Tous les mauvais coups du hasard,
Tout’s les erreurs,
Tout’s les terreurs.
Elles ont vu la vie et la mort,
La décrépitude des corps,
Elles ont absorbé tant de rage,
De lassitude et de courage,
Qu’ell’s ont capté
La vérité !

Si jamais les pierr’s s’animaient, si les pierr’s pouvaient parler,
Qu’est-c’ qu’ell’s nous diraient ? Qu’est-c’ qu’ell’s nous raconteraient
Des heur’s en allées, de ce temps écoulé ?
Si jamais, du fond du passé, ell’s se mettaient à parler,
Tout défilerait, le présent s’inverserait,
Et on verrait tout se réincarner.

Ell’s témoignent de l’histoire,
Le son du canon en mémoire :
Les massacres et la barbarie,
L’intolérance, l’horreur et la tyrannie.
L’histoire qui se construit :
Tout’s les croyances qui cèdent,
Les régimes qui se succèdent,
L’abolition de la monarchie,
L’empire asservi
La république qui sonna l’essor de la démocratie.
Au fil de tout ce temps qui passe,
Elles ont vu défiler, tenaces,
Des méconnus, des anonymes,
Parfois affreux, parfois sublimes,
Et tant de héros ordinaires,
Qui firent ce qu’il fallait faire,
Jour après jour
Depuis toujours.

Si jamais les pierr’s s’animaient, si les pierr’s pouvaient parler
Qu’est-c’ qu’ell’s raconteraient
De la vie et de tous les secrets
De ce temps écoulé ?
Si jamais ell’s parlaient,
Ell’s diraient le passé,
Ell’s diraient le bonheur
De traverser les heures,
Ell’s diraient la mémoire
D’un château sans histoire
Qui se dresse tranquille
Au cœur de Querqueville.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   Dim 3 Juil 2011 - 19:42

Voilà une scène qui termine magnifiquement cette comédie musicale... Oui, si les pierres...
Merci d'avoir partagé avec nous Cissy, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chanson] - Si les Pierres - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chanson] - Si les Pierres - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: