French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Sam 30 Juil 2011 - 21:39

Je continue mon reclassement... vous allez finir par vous lasser...
Toujours 2010 et toujours un anniversaire, celui de Mamounelle en l'occurrence...



La croix, l’étoile et le croissant
Ils étaient là, trois générations, sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem.

Ils étaient là, un sourire sur chaque visage, et leurs mains s’unissaient.

Ils étaient là et ils prouvaient que c’était possible…

Si les hommes dont le cœur est rempli de haine avaient regardé vers eux à cet instant précis, ils auraient vu le visage qu’aurait dû avoir leur nation, toutes ces opportunités ouvertes à eux et qu’ils refusaient, l’esprit trop étroit et le cœur trop sec pour s’apercevoir qu’ils étaient en train de causer leur propre malheur.


Aux clochers de Jérusalem
Je voudrais voir en même temps
Briller à l'aurore prochaine
La croix, l'étoile et le croissant.

Jacob Meyersohn avait quatre-vingts ans, bon pied, bon œil, une santé aussi solide que possible à cet âge et avec tout ce qu’il avait traversé. Il avait à peine dix ans lorsque les policiers français étaient venus frapper à leur porte les emmenant son père, sa mère, ses deux sœurs aînées et ses deux jeunes frères.

Il se souvenait encore des cris, des gémissements, des pleurs de ceux qu’on arrachait à leur maison avec juste quelques vêtements, des hurlements des policiers qui, pour certains, n’hésitaient pas à frapper les traînards. Dans les bus qui les attendaient, ils avaient retrouvé des amis, des parents. Jacob et sa famille s’étaient regroupés avec la famille de sa mère qui vivait dans cet immeuble depuis l’arrivée en France en mai 1881du patriarche, Eli Bruenberg, survivant des pogroms de Kiev.

Marina, la mère de Jacob, avait souvent raconté à ses enfants qu’ici Eli et sa tribu avaient trouvé la paix, un pays qui ne jugeait pas les gens sur leur appartenance religieuse mais sur leurs qualités. O certes il y avait bien quelques réflexions par-ci par-là : quel peuple n’a pas ses loups en puissance parmi le troupeau bêlant ? Mais ils s’étaient sentis en sécurité et ils avaient fait leur vie.


Aux campaniles de Sardaigne,
Aux mosquées de l'Afghanistan,
Je voudrais tant un jour que règnent
La croix, l'étoile et le croissant.
La nationalité française avait été accordé à Eli, ses cinq fils et leurs familles à la veille de la première guerre mondiale. Désormais ils étaient Français, il ne pourrait jamais plus rien leur arriver ! Ils pourraient vivre leur foi en toute liberté sans avoir à se cacher, sans avoir à redouter des conséquences que ne devrait jamais engendrer le fait de croire en un dieu qui porte un autre nom que celui de la majorité des gens.

La sécurité ! La famille avait essaimé, réussit dans le commerce grâce au travail acharné de tous. Eli était arrivé en France avec son épouse Judith, et ses cinq fils dont deux étaient mariés et pères chacun de trois enfants. Aujourd’hui la tribu comptait une centaine de descendants directs.

Marina, le troisième enfant du troisième fils, mort à Verdun, avait épousé en 1925 Samuel Meyersohn dont la famille s’était installée en France depuis une dizaine d’années. Samuel, lui, avait été naturalisé en 1930. Désormais ils étaient une famille française parmi d’autres.

Et ce jour-là, dans ces bus qui les emmenaient vers l’inconnu, Jacob, regardant les visages figés, effrayés, colériques, abasourdis, qui l’entouraient, se rendait compte qu’ils n’avaient jamais été une famille comme les autres ! Que la bête immonde avait toujours été là, au cœur de certains hommes. Le malheur avait voulu que ces hommes arrivent au pouvoir.


Le coeur des hommes est fait pour danser
Sur des manèges de colombes,
Sur des collines d'oliviers

A Drancy Jacob s’était fait des amis avec lesquels il faisait les 400 coups. A dix ans, rien n’est vraiment grave et malgré les événements l’enfance avait vite repris ses droits. Et puis un jour, dans une course frénétique, il avait mis le pied dans un trou. La douleur qu’il avait ressentie alors il s’en souvenait encore aujourd’hui. Il se rappelait cette souffrance horrible qui montait de sa jambe tandis qu’il s’abattait en poussant un hurlement. Il avait cru mourir alors dans toute la candeur de son enfance jusqu’alors protégée et à l’abri des tourments.

Cette fracture, il lui devait la vie. Elle lui avait permis d’être évacué sur un hôpital. Après trois jours, une infirmière l’avait emmené chez elle, lui disant qu’il devait y rester jusqu’à ce que ses parents reviennent. Il s’était étonné, avait un peu renâclé, mais s’était vite plié aux exigences de celle qui était rapidement devenue une mère de cœur tandis que son mari et ses deux enfants, l’un de son âge, l’autre de deux ans plus jeune, remplaçaient la famille qui lui manquait.

Ce n’est que trois ans plus tard qu’il avait pris conscience du risque encouru par cette famille pour l’avoir hébergé. Ce n’était que trois ans plus tard qu’il avait appris que le camp de Drancy avait été évacué la veille de sa sortie de l’hôpital. Ce n’était que trois ans plus tard qu’il avait compris qu’aucun membre de la tribu ne reviendrait. Ce n’était que trois ans plus tard que la vie de Jacob Meyersohn avait définitivement basculé.

Malgré tout l’amour qu’il portait à sa famille d’adoption qui, après de vaines recherches de survivants proches du clan Bruenberg/Meyersohn l’avait gardé près d’elle, Jacob avait commencé à rêver d’Israël, la Terre Promise, cet endroit où les Juifs seraient toujours chez eux et où personne plus jamais ne pourrait venir les persécuter. A vingt ans, il avait embrassé sa mère, son père et son frère de substitution et il était parti sans se retourner, emmenant avec lui Catherine, la petite sœur de cœur devenue sa femme.


Il y a aux rives anciennes
Beaucoup d'amour et trop de sang,
Où sont-ils donc tous ceux qui aiment
La croix, l'étoile et le croissant ?

Ils s’étaient installés dans ce pays où il y avait tout à construire avec un enthousiasme que partageaient les autres colons. Parfois cependant, Jacob s’énervait du regard qu’on portait sur Catherine, la catholique. Il avait refusé qu’elle abdique sa religion pour épouser la sienne. Pour lui qu’Il s’appelle Dieu ou Yahvé, quelle importance ? Demander à Catherine de renoncer à sa foi le mettrait sur le même plan que ceux qui les avaient persécutés pour la leur. Pourquoi certains de ses nouveaux compagnons ne pouvaient-ils pas comprendre ça ? Là aussi existait donc l’intolérance et la bêtise ?

Comme tous les jeunes hommes, il avait dû partir à la guerre pour défendre les frontières de son nouveau pays. Au hasard de ses patrouilles, il avait un jour croisé le chemin de Fatima. Dans les yeux de cette petite fille de six ans dont la famille avait été exterminée dans une échauffourée entre Palestiniens et Israëliens dans laquelle elle n’avait eu d’autre tort que d’habiter en plein milieu du champ de bataille, il avait reconnu toute la détresse qu’il avait observée des années plus tôt dans les regards de ses frères emmenés comme du bétail vers ce qui serait bientôt leur fin.

Il avait ramené la petite fille à Catherine qui l’avait élevée avec leurs trois enfants nés en six ans, trois garçons qui avaient été élevés dans les deux religions avant de choisir la leur. Son aîné avait choisi le judaïsme, les deux autres le catholicisme. Peu lui importait à lui. Ce n’était pas la croyance qui faisait l’homme ! Fatima, elle, était resté musulmane, guidée dans sa foi par une famille de Juifs Palestiniens avec lesquels les Meyersohn étaient amis.


Ils ont pris des sentiers de haine,
Dieu sait pourquoi ils ont voulu
Aller jusqu'au bout de leurs peines,
Bientôt ils ne le voudront plus

Et puis Samuel, son fils aîné, à l’aube de ses vingt ans, était à son tour parti servir son pays. La guerre du Kippour avait alors éclaté et Adam était parti lui aussi. Il voulait lui aussi se rendre utile. Sa mort l’avait-elle été, se demandait encore Jacob qui se souvenait de la douleur qui l’avait crucifié lorsqu’il avait appris que son enfant était tombé, quelque part dans le Sinaï.

Samuel avait survécu lui, et un jour il leur avait présenté sa future femme : Nisrine, la meilleure amie de Fatima.

La famille s’était agrandie : trois religions différentes se côtoyaient sans haine dans le clan. On pouvait se parler entre catholiques, juifs, musulmans et même athées, sans se battre ni avec les armes, ni avec les mots. Ils croyaient tous en un même Dieu de bonté et de charité et qu’importait le nom qu’ils lui donnaient : ils L’aimaient avec la même foi ; qu’importait si leurs prières n’étaient pas dans la même langue : elles avaient les mêmes mots ; qu’importaient si leurs fêtes n’étaient pas les mêmes : elles les réunissaient dans une même joie, une même ferveur.

Plutôt que de se déchirer autour de leurs différences, il s’étaient réunis autour de leurs ressemblances.


Le coeur des hommes est plein de danger
Ils s'offrent au jour mais il y pousse
Toute fleur que l'on a semée
Les haines qui divisaient ce pays qu’ils aimaient avec la même force, leur brisaient le cœur. Que peut-on construire sur la violence, les ruines et le sang ? Combien d’années faudrait-il pour que se dissipent dans les nuées du temps toutes les horreurs commises et endurées de part et d’autres? Où étaient les hommes de bonne volonté ? Pourquoi était-ce si souvent les fanatiques qui se croyaient seuls détenteurs de la vraie foi qu’on écoutait ? Comment les victimes pouvaient-ils un jour devenir des bourreaux ?

A plus de quatre-vingts ans, Jacob n’arrivait pas à répondre à ces questions. Quelqu’un pourrait-il y répondre un jour ?

Mais en ce jour béni de tous les dieux que peut abriter ce monde où l’on n’a pas accès, en contemplant la nouvelle tribu qu’il avait fondée là où les trois principales religions du clan avait leur berceau, il se disait que c’était possible.

Oui… Il voyait Samia sourire à Jean-Baptiste, Rachel embrasser Nourédine, Marie enlacer Lévi. Il regardait ces gamins faire ensemble une ronde sans savoir si la main qu’ils tenaient était chrétienne, juive ou musulmane, pendant que Catherine berçait Nataniel et Azziz, les jumeaux de leur petite fille Tahera mariée à Issa dont la peau d’ébène tranchait dans le groupe. Il souriait au spectacle de Patrick et Ismaël, son petit fils et son compagnon, qui regardaient en catimini autour d’eux avant d’échanger un baiser furtif, comme s’étonnant encore du manque de réaction de leur entourage. Et s’il se sentait vivant, il se sentait surtout fier de ce qu’il avait accompli.



Aux clochers de Jérusalem
Je voudrais voir en même temps
Tous ceux qui portent au fond d'eux-mêmes
La croix, l'étoile et le croissant
Et ceux qui n'ont jamais eu même
De croix, d'étoile ou de croissant.

Son clan était uni : de toutes les couleurs, de toutes les religions, de tous les partis. Tout le monde y avait sa place et on n’y jugeait les hommes que sur leurs actes…

Dans ce pays de tous les possibles où jusqu’à présent le pire avait trop souvent été le choix, Jacob prouvait que d’autres chemins étaient réalisables.

Plaise à Allah, Yahvé, Dieu, ou la Destinée, qu’un jour d’autres choisissent la même voie.


FIN

Chanson de Frida Boccara


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Ven 5 Aoû 2011 - 16:39

merci pour ce texte beaucoup de gens devrait prendre conscience de ses evenement ce qui c'est passer à drancy et j'encourage au personnage qui ont un libre arbitre peut importe son nom à ne jamais perdre éspoire merci beaucoup pour ce texte émouvant
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Ven 5 Aoû 2011 - 19:34

Et un grand merci à toi d'avoir pris le temps de le lire et de le commenter...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Sam 6 Aoû 2011 - 0:04

mais c'est normal je le pense vraiment tu as une exelente plume tu arrives à faire passer une emotion que je n'avais plus retrouver depuis que j'ai lut Monsieur Ibrahim et les fleurs du corant ca ma boulverser merci
Revenir en haut Aller en bas
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4318
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 38
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Sam 6 Aoû 2011 - 9:17

très beau texte, .merci de nous l'avoir remit car pour ma part je ne l'avais pas encore lu.



" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Sam 6 Aoû 2011 - 21:03

Houlà... tu vas vraiment me faire rougir Encore merci.

Et merci à toi aussi Fanncis d'avoir pris le temps de lire et de me laisser un petit mot, j'avais l'impression d'avoir totalement fait fausse route avec ce texte...
Ou alors c'est qu'il est trop sérieux...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mar 23 Aoû 2011 - 12:37

Un texte magnifique qui dépose une brume salée d'émotion venant voiler les fenêtres de l'âme.

Félicitation et merci pour cet instant !
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mar 23 Aoû 2011 - 20:43

Merci à toi de ce si beau compliment...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Lillie
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 4479
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 28
Localisation : Erebor
Mon pairing du moment: : Sigrid/Fili
Mon Fandom du moment: : Le Hobbit

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mar 23 Aoû 2011 - 23:39

c'est très beau texte cissy plein de tolérance, ce qui manque vraiment dans notre monde



Fili Forever !!!! 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t735-lillie
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mer 24 Aoû 2011 - 20:40

Merci Lillie...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
stephanie
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Cochon
Messages : 1262
Date d'inscription : 06/08/2009
Age : 34
Localisation : La Louvière Belgique

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Ven 26 Aoû 2011 - 21:50

c'est tout simplement magnifique. J'aime beaucoup ce texte tolérant. Bravo


"La nature a fait les hommes semblables, la vie les a rendu différents"

Mon blog sur mes lectures
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t740-stephanie http://passion-des-livres.blog4ever.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Sam 27 Aoû 2011 - 20:51

Merci Stéph'...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Louzanes
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Rat
Messages : 8401
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 44
Localisation : Sous l'étang !!!! Venez me chercher si vous l'osez

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mer 14 Sep 2011 - 10:15

pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar Voilà que je me mets à pleurer comme une madeleine surtout lorsqu'un texte parle à mon cœur
Cela me rappelle un livre que j'ai, il faudra que je retrouve le titre exact dans la bibliothèque, qui est basé sur les mêmes pensées
:j\'aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2930-louzanes
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Mer 14 Sep 2011 - 21:07

Je ne voulais pas te faire pleurer, mais c'est un beau compliment que d'avoir réussi à le faire... Un grand merci à toi.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
callypso
Tu guide désormais quelqu'un sur le chemin du rêve et de l'imagination......
Tu guide désormais quelqu'un sur le chemin du rêve et de l'imagination......
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Buffle
Messages : 1507
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : devant mon écran

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Jeu 17 Mai 2012 - 13:57

Trés beaux texte , émouvant merci de l avoir écrit et de nous le faire partager.
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G   Jeu 17 Mai 2012 - 22:06

Merci à toi de l'avoir lu Callypso...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
[Texte court] - La croix, l'étoile et le croissant - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: