French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Dim 9 Oct 2011 - 13:30

Un petit texte pour m'excuser de ma présence vacillante ces derniers temps. Assez peu joyeux, il prend place vers la fin du tome 7 de Harry Potter : la bataille est finie et voldemort est mort. J'ai juste du mal à adhérer à la réaction des personnages face à tout ça... Alors voici ma version.
Je me demande d'ailleurs si ce texte n'aurait pas plus sa place dans la partie derrière l'horizon, mais je ne l'ai pas trouvée o0
Les paroles entre guillemets viennent de la chanson Chien mouillé, de Renan Luce.
J'ai écris ce texte sans vraiment penser à son narrateur, qui peut donc être Harry mais aussi n'importe quel combattant "de la lumière" encore en vie.

Disclaimer : comme toujours, les personnages et l'univers d'origine ne m'appartiennent pas, je ne me fais pas d'argent dessus, blablabla

Lettre à un enfant sorcier.

Tu souris, tu refuses de dormir, tu joues les prolongations de soirée, tu réclames une histoire, encore.
Laquelle ? Mais toujours la même, celle du Sauveur, du prince sorcier qui a sauvé le monde, qui a tué le monstre qui se cachait dans chaque ombre, dont même tes parents avaient peur.
Alors tu réclames, tu veux en savoir plus, tous les détails, toutes les anecdotes, de son enfance malheureuse à l’amitié des autres sorciers, à l’attention de ses professeurs et de tant d’inconnus…
Ses histoires d’amours, ses aventures dès l’enfance. Onze ans et déjà combattant ! Tuant des monstres, ceux que tu pourfends dans tes jeux d’enfant.
Tu t’imagines à sa place, si fort, adulé, mais modeste bien sûr, le parfait gentil.
Le héros de conte de fée par excellence.
Petit prince que tu imagines adulé, si bon, si doux, sans aucun défaut, aimé de tous. Sauf des méchants, bien sûr…

Et puis tu te lasses, tu ne veux pas entendre ses problèmes, sa vie normale, ce que tu veux savoir finalement ce sont les batailles, le sang des méchants hommes cruels, les combats et les blessures infligées aux ennemis, mais sans jamais penser à la douleur.
Le héros a été fort, courageux. Il n’a pas eu peur, non bien sûr, c’était un sorcier du bien après tout, il ne pouvait pas connaître la peur. Comme si les héros hésitaient à tuer les méchants…
Non, il les a tué tous les méchants, c’est ce que tu veux entendre. Il a tué les méchants, alors tu n’as plus rien à craindre, tes mains sont blanches et innocentes, tes yeux ignorants sont naïfs, tes ombres muettes et immobiles, ton avenir paisible assuré.
Et il a tué le sorcier noir, un être même plus humain, sans nom, un monstre. Le monstre de l’histoire.
Et on sait tous comment ils finissent les monstres, dans les contes de fée, n'est-ce pas ? Après tout ils font le mal, ils sont le mal… Monstres…

Et les méchants, et bien, il faut qu'ils meurent n'est-ce pas. Pour que tes parents n’aient plus peur, pour que le monstre sous ton lit redevienne une paire de chaussettes innocente bien qu’un peu malodorante, qui fera rire ton papa et soupirer ta maman. Pour que les ombres redeviennent inoffensives, que ton sommeil soit à nouveau bercé par les histoires de tes parents, et non plus par leurs angoisses et leurs sanglots.
Oui, il fallait qu’ils meurent, pour que les adultes cessent de mentir si mal pour te rassurer, ne pas t’inquiéter, tout en sursautant à chaque murmure un peu fort, à chaque porte qui claque, à chaque bruit de transplanage. En refusant de lire les journaux, pour ne pas apprendre la mort d’un gentil de plus.
Alors tu veux entendre cette histoire, et tu demandes toujours celle du dernier combat, que tu vois glorieux, fier, courageux, plein de couleurs flamboyantes, sous un ciel d’orage retenant sa pluie pour ne lâcher que quelques éclairs et leur son pour appuyer l’ambiance dramatique de la scène, la connotation définitive de cette bataille… Pour le Bien…
Sans penser à la boue, au sang, aux corps qui tombent, s’entassent, aux cris, d’agonie des blessés, des moribonds, de désespoir, de folie furieuse… C’est un charnier en construction, une bataille. C’est la mort sur grand écran, l’horreur qui te promet qu’elle peut se révéler pire encore… Que les hommes sont capables de pire, et que tu en fais partie, de ces hommes… Mais ce n’est pas ce que tu veux savoir, ce que tu veux entendre.
Ça ne fait pas partie de l’histoire, ça.
Après tous le méchants ne sont pas des hommes, et les monstres ne souffrent pas, c’est bien connu. Ils sont tous cruels pour le plaisir, surtout les sorciers noirs. Surtout ce sorcier noir.
Et toi tu préfères la version de la bataille entre deux camps, bien propre, digne d’un jeu d’échec, ou chacun des cadavres en devenir a un camp bien défini, et sera sauvé s’il a choisi le bon. Et où bien sûr ce sont les blancs qui gagnent, le Bien, mené par cet enfant sorcier auquel, entre deux jeux, tu penses vouloir ressembler.
Le Sauveur, le héros, celui qui a tué le sorcier noir, qui a puni tous les méchants, qui les a tués. Qui a sauvé le monde, surtout, et c’est ce que tu veux entendre.
Tu veux qu’on te raconte tous les détails, qu’on te décrive la mort du grand méchant, pour que tu sois sûr que tu n’as rien à craindre, que tu sois certain que qu’il ne reviendra pas, que même si dans un cauchemar il te hante il restera impuissant, car tué par un enfant. Que tu saches que tu peux dormir sans crainte, apaisé, car même si tu ne le dis pas c’est aussi pour ça que tu refuses de dormir.
Tu veux qu’on te raconte encore et encore cette histoire, chaque soir, à chaque coin de ce monde, quel que soit ton âge ton sexe et ta couleur, pour savoir que tu ne crains rien, que le méchant de l’histoire a bien été massacré par l’enfant héros, comme il se doit, comme il le fallait, pour que l’histoire finisse bien, pour l’achever comme il le faut. Il n’y a pas d’autre fin possible, c’est ce que tu veux entendre, c’est ce que tout le monde dit et veut dire, entendre, savoir. Le méchant est mort, tué par l’enfant, et c’est bien ainsi.

C’est ce qu’il fallait.

Alors tu peux t’endormir, tout doucement, car tu sais que tu n’as rien à craindre.

Le méchant est bien mort.

L’enfant l’a bien tué.

C’est bien.

Tout va bien.

« Dans les bras de Morphée tu dors tout en douceur,
dans mon bras la morphine atténue la douleur… »




Lettre du sauveur à un enfant sorcier. À un sorcier enfant. À un de ces sorciers qui veulent croire que la guerre a été une bataille propre, où chacun avait un rôle bien défini, digne des contes de fée où les méchants le sont pour le plaisir et où les gentils n’ont ni défaut ni peur, ni part d’ombre, aucune hésitation, aucun regret. À tous ces sorciers qui ont oublié le charnier, la souffrance, la peur, le désespoir, les sentiments partagés par tous les combattants. La ressemblance entre ces combattants, tous aussi perdus, fous, souffrants. Et seuls. À tous ceux qui sont persuadés que tout va pour le mieux, que tout va bien aujourd’hui. Que les tueurs d’hier sont des héros aujourd’hui. Que le sang ne reste pas sur les mains, que les taches de sang, de mort, sur les âmes, s’effacent facilement. S’effacent.
Et que ces tueurs, ces nouveaux monstres qu’ils veulent voir avec un visage humain, ne regrettent rien.

Ils sont beaux vos rêves… Alors gardez-les pour vous. Ne me mêlez pas à ça. Vous ne comprenez pas.
Les vrais contes de fée sont cruels, vous l’avez oublié.

Et dans mon bras, la morphine…
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36878
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Dim 9 Oct 2011 - 19:19

ouf!! Je suis sans voix! C'est tout simplement magnifique: à la foi empreint de violence et de désenchantement et superbement maîtriser du début à la fin...
Bref, au cas où tu ne l'aurais pas deviné, j'ai adoré...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13760
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Dim 9 Oct 2011 - 20:56

Merde, je suis soufflée !!! Désolée je suis vulgaire là mais bon sang la claque !!! Ce texte est incroyable, bouleversant, magistral... Peu importe l'identité du narrateur. Il est un combattant de la dernière bataille et de la paix retrouvée qui conte à un enfant les instants glorieux d'un héros magnifique et d'une victoire éclatante.
C’est une lettre empreinte d’amertume,de tristesse et de douleur. Une lettre pour raconter que cette histoire n’est pas un conte de fée et qu’elle ne finit pas si bien que ça. Que comme tous les héros de cette bataille, il porte en lui des souffrances qui ne s'effaceront jamais, du sang qu'il ne peut laver, des morts qu’il ne peut ressusciter, des cauchemars auxquels il ne peut échapper...

Ce texte est vraiment très puissant, il est magnifique. J’ai vraiment adoré… Bravo à toi...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Dim 9 Oct 2011 - 23:17

Merci beaucoup à vous deux ! oups

Je trouvais, encore une fois, la version originale bien trop niaise, comme si la fin de la guerre pouvait apporter le soulagement et le bonheur d'un claquement de doigts...
Tous le monde sait que les taches de sang ne s'en vont pas à l'eau, et c'est ce que je voulais rappeler ici, porté par cette phrase qui me tournait dans la tête. ça me fait plaisir que ce texte ait su vous toucher !

merci encore ^^
Revenir en haut Aller en bas
laure59
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 394
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 31
Localisation : Nord de la france

MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Sam 19 Nov 2011 - 2:23

Je suis entrain de pleuré c'est très bien écrit et très émouvant. On ressent bien les sentiments.

A bientôt,
Ciaossu.



Merci ma Cali chérie ^^ pour cette superbe signature
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1766-laure59
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Sam 19 Nov 2011 - 14:35



Waw ! Ca c'est du lourd !

Bravo bravo bravo !!!!!!

C'est super bien écrit, la fin est très forte, c'est le petit coup de poignard qui tue une personne déjà agonisante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Lun 21 Nov 2011 - 20:44

Merci beaucoup pour vos commentaires !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   Sam 30 Mar 2013 - 1:07

ce texte est très puissant. on ressent plein d'émotion en le lisant.
bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Harry Potter] Lettre à un enfant sorcier - No pairing - PG16
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Divers :: Livres :: Devant l'horizon Livres Divers-
Sauter vers: