French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 4 Fév 2012 - 21:57

Petite songfic offerte pour les... euh... 72 ans de Brigitte...


Préambule :
Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de: Hubert Besson, Georges Desmouceaux, Bénédicte Achard, Magaly Richard-Serrano & Olivier Szulzynger. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.

Personnages : Thomas/Florian

Genre : P.O.V. – Romance – Songfic

Résumé : Après la mort de Florian, quelle vie pour Thomas ?



Où s’en vont ?


Il lui avait choisi son plus beau costume, celui qu’il ne mettait que pour les grandes occasions, celui que lui se faisait un plaisir de lui ôter, pièce après pièce, avant de l’aimer avec fougue et tendresse. Il avait déposé un dernier baiser sur ses lèvres déjà froides, il avait laissé une dernière fois sa main caresser le beau visage désormais figé, il avait tenté en vain de retenir les sanglots qui lui montaient à la gorge et puis il s’était réfugié dans les bras de son père tandis qu’on fermait le cercueil d’acajou, emprisonnant à jamais son amour, brisant à jamais son cœur.

Il regardait ce trou, ce trou béant et noir où on allait enfermer l’homme de sa vie, son espoir, son soutien, son soleil.

Florian n’avait jamais aimé l’ombre et l’humidité : il était fait pour le grand jour, la chaleur… Il était la vie…

Et à ce moment-là, Thomas n’entendait pas les paroles de l’officiant, il ne voyait pas ceux qui se tenaient autour de lui… Il écoutait cette plainte qui montait du plus profond de son être, ce gémissement monocorde qui occultait tout le reste, ce cri soudain qui éclatait sous le soleil impavide…

C’était lui qui criait, qui criait sa révolte, qui criait son désespoir…

- Vous ne pouvez pas l’enfermer dans le noir… Vous ne pouvez pas…

Ou s'en vont ? Ou s'en vont ?
Tous ces potes qu'on aime, ces certaines affections.
Qu'on est long, qu'on est long
à dire les je t'aime qu'on pense quand ils s'en vont.

Il y avait eu cette main dans la sienne et ces sanglots qui se joignaient aux siens. Il y avait eu, dans ce brouillard qui l’entourait depuis des jours, le visage d’Elodie, ce visage chiffonné, déformé d’adolescente devenue une petite vieille soudain tant le chagrin la transfigurait.

C’est alors qu’il avait su qu’il n’avait pas le droit de se laisser couler, que, quel que soit son désir de se laisser aller, de rejoindre au plus vite son amour dans l’autre monde, il se devait de continuer, pour lui… Parce que, c’est ce que Florian aurait voulu : qu’il vive et qu’il soit là pour son enfant.

Alors il était resté… Et la vie avait repris son cours… La vie sans lui… La vie sans joie et sans lumière.

Mais il y avait Elodie, Elodie perdue, Elodie révoltée, Elodie désespérée, Elodie à la dérive…

Elodie qui se dressait contre sa mère, se détournait des études, passait ses nuits dans des boîtes peu fréquentables…

Elodie qui, à l’aube de ses dix-sept ans, était arrivée chez lui, brisée, épuisée, sale… et dans ses bras il y avait cette nouvelle vie, ce nouvel espoir…

Avant de s’en retourner vers cette vie qui la consumait, incapable de répondre à son amour, incapable d’affronter sa propre image, elle lui avait simplement dit que c’était son fils et qu’elle comptait sur lui pour s’en occuper, parce qu’elle ne serait jamais une bonne mère pour lui.

Il avait tenté de la retenir mais elle lui avait souri, de ce même sourire qu’avait eu son amour avant de le quitter et il avait compris que cette fois encore il ne pourrait rien : les dés du destin avaient cessé de rouler et ils s’étaient arrêté. Elle se rendait à leur sentence…

La dernière chose qu’elle avait dite en ouvrant la porte, lui laissant l’enfant dans les bras c’était :

- C’est un garçon, il s’appelle Florian.


Où vont les gens qu'on aime quand ils s'en vont?
C'est pas vrai qu'ça s'arrête, ce s'rai trop con.

Alors il y avait eu ce nouveau soleil dans sa vie. Florian…

Il avait son sourire et ses yeux… Il avait ses gestes parfois…

Il lui avait aussi volé son cœur, irrémédiablement, sans espoir de retour.

Bien sûr, parfois, son corps réclamait autre chose que la chaleur fragile de cet enfant, et dans ces cas-là il savait où trouver celui avec qui il pourrait passer un peu de temps, juste pour se libérer de la fièvre avant de revenir vers le gamin.

Florian à un an : ses premiers pas hésitants, ses premières colères, ses éclats de rire…

Florian à trois ans : son petit cartable sur les épaules, ses cheveux soigneusement peignés et ce petit air chiffonné lorsqu’il l’avait laissé à l’école, fuyant pour cacher ses larmes tandis que l’enfant l’appelait.

Florian à six ans : penché sur son livre de lecture, si joyeux lorsque les mots se révélaient à lui, avide de tout savoir, de tout comprendre.

Florian à dix ans : dernière année d’école primaire et les questions qui dérangent… Pourquoi maman ne vient jamais me voir ? Qui est mon père ? Pourquoi… Pourquoi…

Il lui avait raconté et entre eux il n’y avait pas de tabou, pas de silence, pas d’incompréhension.

Les copines, les tontons
ces anges à nous, nos divines affections.
Qu'on est long, qu'on est long
à dire les je t'aime qu'on pense quand ils s'en vont

Et puis un jour Elodie était revenue : une Elodie qui avait appris à vivre avec ses blessures, ses révoltes, sa colère. Elle était mariée à un brave type, elle attendait une petite fille, la petite sœur de Florian, elle voulait qu’il fasse partie de leur vie.

Mais Florian avait Thomas, son Paddy à lui… et il ne voulait pas quitter celui qui l’élevait depuis douze ans. Ce n’était pas de la colère envers sa mère non, juste l’immense amour qui le liait à celui qui lui avait tout appris.

C’est comme ça qu’ils s’étaient installés ensemble dans cette grande maison de la banlieue marseillaise. Thomas et Florian vivaient dans une aile, Elodie, Lagos, et leurs trois enfants dans la partie centrale. Ils étaient une grande famille, une famille heureuse bien qu’atypique : le fils aîné qui vivait avec celui que ses frères et sœurs à la peau mate appelaient papy, le père, enfant de l’immigration, arrivé en France avec des parents trop vite disparus, élevé de foyer en foyer, la mère, la fille du juge qui avait tout connu de la déchéance et de la rédemption et lui… lui…

Lui qui portait la mémoire d’un avant… Lui qui, lorsqu’il voyait la tribu jouer joyeusement sur la grande pelouse, avait l’impression de voir son amour lui sourire, sentait sa main sur la sienne et son souffle dans son cou, comme s’il était là, près d’eux, veillant sur leur bonheur.

Où vont les gens qu'on aime quand ils s'en vont?
C'est pas vrai qu'ça s'arrête, ce s'rai trop con.

Le temps avait passé… Si vite…

- Paddy ?

Thomas tourna la tête vers Florian, souriant de le voir si beau, si fort… Quelque chose qu’il avait réussi dans sa vie : donner à cet enfant toutes les chances qu’il était en droit d’espérer.

- Paddy… Maman m’a appelé… Elle m’a dit que tu n’allais pas bien.

Maman… Encore une de ses victoire que d’avoir réussi à convaincre le gamin que celle qui revenait vers lui était sa mère et qu’elle avait fait de son mieux. Elle ne l’avait pas abandonné, comme il le clamait, elle le lui avait confié parce qu’elle savait qu’il saurait le rendre heureux.

Alors certes elle avait manqué douze années de sa vie, mais elle s’était bel et bien comportée comme une mère en le protégeant et en faisant ce qui était le mieux pour lui.

Ca n’avait pas toujours été simple entre eux… Mais ils y étaient arrivés… Tous ensemble.

Grâce aussi à la bienveillance et à la patience de Lagos… C’était vraiment un type bien qu’Elodie avait trouvé au fond du trou et qui l’avait aidée à remonter à la surface.

Et aujourd’hui en regardant ce petit garçon devenu cet homme qui lui en rappelait tant un autre, Thomas comprenait pourquoi il avait survécu.


Ou s'en vont ? Ou s'en vont ?
Tous ces potes qu'on aime, ces certaines affections.
Qu'on est long, qu'on est long
à dire les je t'aime qu'on pense quand ils s'en vont.

- Mais non… Ca va… Je suis content de te voir fiston. Parle-moi de toi, de Thomas, d’Elvire et de Théo.

Un petit rire le secoua. Comme la vie était à la fois injuste et miséricordieuse !
Il semblait qu’après lui avoir tout pris, elle voulait lui rendre ce qu’elle avait volé.

Très vite Florian avait su qu’il était gay et il l’avait assumé avec cette confiance en soi que lui avait inculqué son Paddy. Il n’avait pas à avoir peur, il n’avait pas à avoir honte… Il était comme il était… Si quelqu’un devait être cloué au pilori pour cela, alors c’était dame nature qui serait jugée… pas lui.

Il y avait eu les petits amis de passage, ces gamins insouciants où Thomas se retrouvait parfois : leur appétit de vivre, leur inaptitude à s’imaginer mortels, leurs petits soucis devenus énormes catastrophes à leurs yeux…

La vie… La vie toute simple avec ses hauts et ses bas.

Et puis un jour Florian lui avait dit qu’il avait rencontre l’homme de sa vie, celui qui allait donner un sens à son existence, son amour à lui… l’ironie du sort voulant que cet amour s’appelle Thomas.

C’était comme un signe du destin : ils avaient une deuxième chance, la chance de vivre leur amour dès le premier jour, sans faux pas, sans trahison, sans appréhension.

Il avait vu cet amour s’épanouir, jour après jour. Les deux hommes s’étaient installés ensemble, s’étaient mariés puisque la législation leur permettait maintenant de le faire, les autorités étant devenues un peu plus intelligentes.

Thomas se souvenait de l’émotion qui l’avait étreint ce jour-là, alors qu’il couvait des yeux ce jeune Florian, ce jeune Thomas, eux qui avaient toute la vie devant eux. Il s’était juré de tuer quiconque chercherait à ternir leur bonheur, à les arracher l’un à l’autre.

Mais il semblait qu’il avait payé pour eux le prix de la sérénité, car aucune tempête ne s’abattit jamais sur eux. Bien sûr il y eut de petites crises : du doute, de la jalousie de part et d’autre, des fâcheries, des bouderies… Mais il était toujours là pour les rapprocher, leur faire comprendre combien ils avaient de chance d’être ensemble, leur rappeler que la vie était courte, le bonheur fugace, et qu’il fallait profiter de chaque instant qui nous était donné.

Il avait appris sa leçon trop tard, de manière trop cruelle pour ne pas savoir trouver les mots qui leur faisait comprendre que le plus important c’était de s’aimer, de se respecter et de s’écouter.

Oh… font les gens qu'on aime quand ils s'en vont.
C'est pas vrai qu'ça s'arrête, ce s'rai trop con.

- Paddy ? Paddy, tu m’écoutes.

- Bien sûr mon grand… raconte encore.

Il riait avec lui de ces anecdotes sans originalité, de ces petits riens qui faisaient de leur vie celle qu’il aurait pu connaître en son temps s’ils n’avaient pas été si bêtes tous les deux, si entiers, si aveugles…

- Paddy… A quoi tu penses ?

- A rien… Juste… Une idée qui me vient… C’est… Tu sais… Te voir comme ça… Parle-moi des petits… Ils sont là ?

- Bien sûr… Tu ne les entends pas ?

Les petits : Elvire et Théo… Ces enfants qu’un jour la loi devenue plus humaine et plus sensée leur avait permis d’adopter. Deux gamins qui avaient actuellement quatre et six ans et qui faisaient le bonheur de la famille : de grand-mère Elodie, de grand-père Lagos des cousins et cousines eux-mêmes parents, et surtout de Paddy Thomas… L’aïeul aux cheveux blancs et aux mains parcheminées qui vous racontait des histoires formidables, qui vous caressait les cheveux de cette main un peu sèche mais si pleine d’amour que lorsqu’elle se posait sur vous, vous vous sentiez quelqu’un d’important parce qu’on vous aimait.

La tribu était restée réunie dans le grand domaine : Florian, Thomas et les enfants vivaient avec leur Paddy, Elodie et Lagos avaient investi l’autre aile pour laisser le corps du logis à la plus jeune fille, installée là avec mari et déjà deux enfants. Les deux aînés revenaient régulièrement avec leurs familles respectives pour de grandes fêtes où chacun se racontait, se retrouvait, se ressourçait.

C’était ça le miracle de son existence… Tous ces enfants qui étaient un peu de son Florian, de cet amour qui avait brisé son cœur le jour où on l’avait descendu dans la terre. Mais depuis il avait appris qu’un cœur brisé peut survivre, et qu’il a encore beaucoup d’amour à donner, certes pas le même, mais de l’amour quand même.

Alors oui… En cette fin d’été, et malgré la fatigue qui s’infiltrait au plus profond de ses os, Thomas savait qu’ils avaient réussi, Florian et lui : ils avaient eu cette lignée dont ils avaient parfois parlé, Florian par le sang et lui par le cœur.

- Tu veux les voir ?

- Oui…

Et tandis que son petit-fils se détournait pour aller chercher les petits, il se sentit fatigué. Il allait fermer les yeux, juste deux minutes… juste le temps de reprendre quelques forces pour affronter les gentils démons.

Où vont les gens qu'on aime quand ils s'en vont?

En arrière plan il entendait toujours la voix des gamins, ces criailleries sans colère, ces rires pleins de joie, pleins de vie.

Et lui savait qu’ils allaient devoir continuer sans lui : son cœur usé le lui soufflait depuis bien des jours déjà… Il n’était pas dupe du retour de Florian qui aurait dû être à Paris pour un séminaire.

Il avait si longtemps veillé sur eux : aujourd’hui c’était eux qui veillaient sur sa vieille carcasse. Petit à petit il se sentait devenir un poids mort et ce n’était pas juste, ni pour eux, ni pour lui…

- Mais ils t’aiment mon amour…

La voix tant aimée le fit sursauter. Il ouvrit les yeux et reçut un choc en voyant Florian se tenir devant lui, pas le Florian qu’il avait élevé non, SON Florian, son juge magnifique au sourire resplendissant.

Il était là, devant lui, auréolé de lumière, aussi beau que dans sa mémoire et il le regardait de ses yeux pleins d’amour.

- Florian… Tu es venu…

- Bien sûr… Tu en doutais ?

- Non… Mais il y a si longtemps que je t’attends.

- Je sais. Mais tu avais tellement de choses à accomplir. Le moment n’était pas encore venu.

- Mais maintenant il l’est ?

- Il l’est, si tu le veux, si tu penses que ta tâche est terminée.

Dans sa tête il repassa ces quarante années : Elodie sortie de son enfer, Florian en couple et père de deux charmants enfants, Roland parti plus de vingt ans auparavant et tous ceux dont il avait croisé la route et qu’il avait aidés du mieux qu’il avait pu.

- Oui… Oui… Je pense que tout est en place maintenant.

- Alors viens…

Son amour se penchait sur lui et ses lèvres se posaient sur les siennes : c’étaient les mêmes lèvres si douces, cette même saveur sucrée, cette même odeur de miel… C’était son Florian et jamais plus rien ne pourrait les séparer.

- Florian…

Et celui qui rentra à cet instant dans la pièce, accompagné de deux gamins rieurs, comprit que ce souffle qui s’exhalait de la bouche de son Paddy n’était pas pour lui. Rapidement il confia les enfants à son compagnon, sans se soucier de leurs protestations et il s’approcha du fauteuil où le vieillard s’était endormi en prononçant le prénom tant chéri.

Il n’avait pas besoin de porter la main à son cou pour savoir que la vie n’y pulsait plus. Il n’avait pas besoin de se pencher sur lui pour savoir que désormais il allait devoir continuer sans ce roc qui l’avait soutenu durant plus de quarante ans.

Mais malgré la tristesse qui l’envahit à cet instant, malgré les larmes qui se mirent à rouler sur ses joues, il savait qu’il ne devait pas être triste. Le visage de Thomas resplendissait de sérénité et de joie, un sourire se devinait sur les lèvres parcheminées.

Alors il sut, il sut au plus profond de lui que Florian était venu chercher son amour et que désormais rien ni personne ne pourrait plus jamais les séparer.

C'est pas vrai qu'ça s'arrête, ce s'rai trop con.




FIN

Chanson de Michel Fugain


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mamypirate
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chat
Messages : 4098
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 66
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 4 Fév 2012 - 22:03

je n'aime pas les death fics mais celle-là est vraiment très belle ... et je dirais que c'est une fin heureuse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2330-mamypirate
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 4 Fév 2012 - 22:05

Merci Mamy...
Je n'aime pas non plus les deathfics quand la mort trop précoce interrompt une histoire. Mais je suis repartie de la mort de Florian dans la série et dans un cas comme celui-ci, comme tu l'as dit, la mort est finalement heureuse: elle marque l'aboutissement normal d'une vie bien remplie et en prime Thomas va retrouver son amour...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Tyoris
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 1924
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 37
Localisation : Dans une usine de Guimauve ^^
Mon pairing du moment: : Sherlock / John

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 4 Fév 2012 - 22:12

J'adore cette chanson, elle me rappelle plein de souvenirs... mais là j'ai les larmes qui coulent toutes seules, elle est magnifique cette histoire... Ils finissent par se retrouver pour l'éternité cette fois, et la vie leur a presque donné une seconde chance, d'une certaine manière...
Merci pour ce moment, aussi triste soit-il, je ne le regrette pas...


Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard



Merci Lillie!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3133-tyoris
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 4 Fév 2012 - 22:15

Tu n'as jamais reçu un coup de pied au cul madame Cissy, par une petite vieille de 72 ans

Hormis ça, j'ai relu et j'ai repleuré. Pleuré et encore pleuré. C'est pas possible C'est toujours aussi beau. J'attends avec impatience le cadeau que tu vas me faire pour mes 100 ans



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
aviva94
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Bélier
Signe Chinois : Tigre
Messages : 7225
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 55
Localisation : Dans les bras de Jack !
Mon pairing du moment: : Janto for ever
Mon Fandom du moment: : Torchwood

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 5:39

Eh voilà, tu as réussi à me faire C'est malin ! Mais toujours aussi bien écrit...


Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous
ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir. (Pierre Dac)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t766-aviva94 http://aviva94.livejournal.com/
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 9:41

J'ai relu ce matin. C'est du pur masochisme........... je suis encore en train de pleurer. Je crois que je ne lasserai jamais de relire ce texte



Merci Cissy



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13274
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 10:09

et bien moi je me marre rien qu'à vous imaginer toutes devant votre écran en train de chialer


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9864
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 10:24

joli texte
Revenir en haut Aller en bas
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14125
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 10:31

Joli texte et très triste aussi , mais ils sont réunis à la fin


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13407
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 11:31

J'aime toujours autant cette songfic que j'ai déjà lue et comme d'habitude je ne peux pas m'empêcher de pleurer... C'est triste mais tellement plein de vie et d'espoir à la fois... Ce texte est vraiment bouleversant et il est aussi magnifique...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Dim 5 Fév 2012 - 18:28

Ouf!!! Que de compliments et de larmes... même si celle d'Yseult sont des larmes de rire...
Promis je vous envoie une boîte de kleenex à chacune... Brigitte, pour tes cent ans je n'ai pas encore réfléchi... D'ailleurs maintenant qu'ils sont morts tous les deux ça va être compliqué...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
tarma
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 537
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 46
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Ven 14 Sep 2012 - 13:52

J'ai fini cette fic les larmes aux yeux, une belle histoire pleine de vie, malgré la tristesse du début. Et puis, finalement, ça finit bien puisque Thomas retrouve Florian


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1461-tarma
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Ven 14 Sep 2012 - 23:12

Merci Tarma.... Tu tiens mieux le choc que les autres: juste les larmes aux yeux là où elles ont pleuré comme des Madeleines...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 22 Sep 2012 - 20:36

Cissy a écrit:
Merci Tarma.... Tu tiens mieux le choc que les autres: juste les larmes aux yeux là où elles ont pleuré comme des Madeleines...

Et ça continue



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 22 Sep 2012 - 21:29

Ben oui, mais là ça devient du masochisme Brigitte.... FAut arrêter de te faire du mal...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
cendrillon-sand
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Cochon
Messages : 45
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 45
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Jeu 11 Oct 2012 - 14:23

Heureusement tout est bien qui finit bien !
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Jeu 11 Oct 2012 - 19:44

Ben oui... tout le monde est mort... tout se termine pour le mieux...
Merci Cendrillon.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Jeu 11 Oct 2012 - 20:40

Cissy a écrit:
Ben oui... tout le monde est mort... tout se termine pour le mieux...
Merci Cendrillon.

c'est pas la mort de Thomas qui me fait pleurer, c'est sa rencontre avec Florian



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Jeu 11 Oct 2012 - 21:10

M'enfin!!! Arrête de revenir la lire!!! Tu vas te ruiner en kleenex!!!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
duneline
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Serpent
Messages : 1236
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Ven 12 Oct 2012 - 19:13

J'ai failli pleurer tellement tu as su faire ressortir toute la souffrance de Thomas...

Magnifique!

:j\'aime: bravo bravo


Elijah Baley, l'inspecteur brun et le chatain R.Daneel Olivaw.



"Le véritable amour efface l'intolérance et les différences."

Duneline 16/03/12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2586-duneline
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Ven 12 Oct 2012 - 22:02

Cissy a écrit:
M'enfin!!! Arrête de revenir la lire!!! Tu vas te ruiner en kleenex!!!

Je sais, c'est du masochisme pur



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 13 Oct 2012 - 0:19

Merci Duneline...
Et encore une maso!!! Mais pourquoi n'y a-t-il que des sadiques ou des masochistes sur ce fofo hein? Bon, vous me direz les unes attirent les autres mais comment suis-je tombée dans cet endroit, moi si pure et innocente que d'ailleurs je ne connais même pas ces mots...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 13 Oct 2012 - 17:06

Cissy a écrit:
Merci Duneline...
Et encore une maso!!! Mais pourquoi n'y a-t-il que des sadiques ou des masochistes sur ce fofo hein? Bon, vous me direz les unes attirent les autres mais comment suis-je tombée dans cet endroit, moi si pure et innocente que d'ailleurs je ne connais même pas ces mots...

Dis Cissy ! C'est pour t'en convaincre que tu le répètes aussi souvent



Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G   Sam 13 Oct 2012 - 23:45

Moi non, je le sais... mais j'ignore pourquoi certaines d'entre vous semblent en douter...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Plus Belle la Vie - Où s'en vont - Florian/Thomas - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: