French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Lun 2 Avr 2012 - 20:52





Jusqu'où dois-je aller ?



Disclamer : La vidéo et les personnages qui illustrent ce texte ne m'appartiennent pas. Elles sont la propriété de leurs créateurs.


Inspiré de la musique Rolling Girl des vocaloid.



Levant les yeux vers le ciel bleuté, la main tendu vers ce futur inconnu, la jeune femme d'une vingtaine d'année se pose des tonnes de questions.

"Que vais-je devenir demain ?"
"Où est mon futur ?"
"Puis-je vivre comme les autres ?"
"Par qui je serais blesser encore ?"

Les larmes voudraient couler sur ses joues, mais elle n'arrive pas. Quand elle est malade, elle n'arrive pas à faire sortir se qu'elle a au fond d'elle. Les mots sont si dur à crier. Tout reste coincé dans le fond de son cerveau. Pourtant, des efforts, elle en fait : Théâtre, Chorale, écrits, dessins. Toute sortes d'expression.

Mais elle continue de tendre sa main vers le ciel bleuté qu'elle aperçoit.

Ces mots qu'elle exprime, est-ce que quelqu'un dans ce monde les comprends ? Est-ce qu'elle arrive à faire passager son message ? Elle voudrait tellement les montrer à ses parents et qu'il l'a comprenne à leur tour.
Mais l'un prétextant qu'il n'aime pas la lecture, l'autre qu'il n'a pas le temps, elle enferme au fond de son cœur ses mots si difficile à prononcer.

"Est-ce que tu vas bien ?"
"Tu es pâle ! Tu es malade ?"
"Repose toi...Je suis là pour toi."

Ces pensées qui lui traverser l'esprit, n'était que des songes d'un désir au fond d'elle. De trouver la personne qui resterait auprès d'elle pour lui prononcer ses mots. Pour s'inquiéter pour elle. Pour finalement être le centre de son attention.
Sentir les mains de l'autre entrain de se promener sur son corps, ses joues, ses lèvres. Son front les jours de fièvres. Ses yeux quand elle pleure.

"Je serais toujours là pour toi."
"Je veillerais sur toi."
"Compte sur moi."

Ces mots reste coincé dans sa gorge, et elle n'arrive pas à les prononcer vers une autre personne. Saleté timidité. Saleté complexe d'infériorité. On se sent être un misérable insecte comparé à ses personnes qui font de grande chose.
La jeune femme se lève et ouvre sa fenêtre. Personne ne l'attend. Personne ne l'entend. Personne ne la voit. Elle monte sur le toit, attitude dangereuse pour arriver à son sommet. Elle veut voir le ciel au plus près.

"Et si je disparaissais ?"
"Et si je mourrais ?"
"Et si c'était la fin."

Les mains voulaient se fixer sur son cou. Ne plus entendre parler d'elle. Ne plus sentir l'air au creux de sa gorge. Après tout, qui pourrait s'inquiéter pour elle ? Qui serait là pour ramasser son corps. Peut être pleurait-on un peu, puis se sera l'oubli.

"Tu n'es qu'une égoïste..."

Cette pensée lui survint quand elle a elle même vu amis et parents sombrer dans la dépression. Le monde était certes cruel. Cette jeune femme était juste fatiguée de voir que de nombreuses personnes se font aidés, et qu'elle, avec tous les efforts qu'elle donner ne recevait rien. Pas même de la reconnaissance.
Non, elle devait vivre sa vie, même si elle ne sera pas extraordinaire.
Même si elle ne réalise pas ses rêves.
Même si ce monde sombre dans la folie.

"Monde utopique."
souffla-t-elle en serrant sa main contre sa poitrine.

Tout se qu'elle rêvait, c'était un monde de douceur. Qu'elle puisse comme de nombreuses personnes, se reposer un petit peu. Se dire qu'elle peut avoir du temps à elle, et surtout qu'on ne vienne pas la blesser.

Elle rêvait de faire comme les autres jeunes femmes de son âge. Danser, chanter, aller faire du shopping, lire des livres et partager avec des personnes leur expérience.

Mais en regardant sa petite fenêtre. Elle se rappela que depuis son enfance, elle n'avait fait que palier à son défaut dans ses études. Peu intelligente, elle travaillait jusque tard dans la nuit pour être dans la norme.
Jalousant de temps à autres, ceux qui une fois rentré chez eux ne mettait qu'une demi-heure à faire leur devoirs, alors qu'elle y passer plusieurs heures.
Les seules activités extrascolaire qu'elle avait été l'hôpital pour ses problèmes de genoux. Orthodontistes pour replacer correctement ses dents. L'orthophoniste pour l'aider dans sa manière d'écrire et parler.

"Étouffant."

Oui tout se qu'elle avait vécu jusqu'à la fin de ses études, il y a tout juste un an, était étouffant.
Regardant ses mains, elle comptait sur le bout de ses doigts, les personnes qui se considérait comme des amis proche, prêt à se déplacer pour elle.

Cependant, trop individualiste, enfermé dans sa chambre bleue, elle sait très bien qu'elle n'est peut être pas autant capable que les autres. Ses mots ne sortent pas de sa bouche. La gêne est toujours présente. La peur d'être blessé et de blesser aussi. Se recroquevillant contre elle même, elle ignore comment s'en sortir. Ni à qui en parler.

"Pourquoi ?"

Voilà la vraie question. Pourquoi ? Quelles sont les sentiments que je ressens actuellement ?
Pendant des années elle les avaient ignorer, ne pensant qu'à son objectif : avoir son diplôme pour commencer à travailler.
Maintenant, elle savait conduire, elle savait gérer son argent.
Mais où aller pour savoir parler aux personnes ? Où se rendre pour comprendre le fond de ses sentiments ? Comment faire pour pouvoir demander cette aide sans gêner quiconque ?

Les mains tremblent. Les larmes refusent de couler, comme lors des enterrements. Elle n'arrive pas à les faire couler. Et pourtant elle savait les faire couler lors des représentations de théâtre. Mais c'était les seules fois.

"Pourquoi suis-je si différente ?"

Son visage est un peu rouge. Sa tête est contre ses genoux. Elle sait qu'elle devra bientôt descendre. N'inquiétait personne. Être invisible aux yeux des autres et continuer sa vie. Elle voudrait changer, mais quand elle fait des efforts personne ne l'a remarque. Tous disent que c'est normal. Que rien ne va réellement changer.

"Ma vie ?"

Souffla-t-elle en redescendant dans sa chambre, fermant sa fenêtre.

"Que puis-je encore faire ? Je sais que d'autres sont plus malheureux...Mais..."
Tu souffres. Plus rien ne te fait plaisir. Tes cicatrices intérieures te brûlent et te consument. Tu veux hurler de douleurs, comme lorsqu'enfant on ne pouvait pas te consoler sur tes douleurs aux jambes. Aucun traitement n'était efficace. Aucune personne ne venait te border jusqu'à tu t'endorme pour que la douleur s'atténue. Dans le noir de la nuit, tu ne plonge dans le sommeil, qu'une fois que la douleur arrive au paroxysme.
La douleur est devenue ta compagne de voyage. Tu n'as plus peur d'elle. Tu la regarde et tu essaye de l'éviter au maximum.
Puis tu n'entends plus ton corps. Il se détraque intérieurement. Des fissures se créer. Le corps se dérègle. Tu es obligé de prendre de nombreux traitement. Mais rien ne fonctionne.

Le seul remède miracle est le sommeil.

Allongé sur le lit d'une blancheur immaculée, ne connaissant pas le plaisir d'être aimer d'une autre manière que par l'amitié ou l'amour parental, tu te mets à rêver à cet amour idéal. Tout en sachant qu'il pourrait être brut.

Tu sers les poings, jusqu'à ce que tu fermes tes paupières et finalement te plonge dans le monde de rêve, seul point d'équilibre qui te permet de t'évader.

Alors profite de ce sommeil pour reprendre des forces jeune femme. Car demain, la journée sera toujours aussi compliquée pour toi.

FIN.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)





Dernière édition par juliabaku le Mar 3 Avr 2012 - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34818
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Lun 2 Avr 2012 - 21:31

Un joli texte, très poétique, très bien écrit... et très très triste....
Courage jeune dame... on est tous passés, entre l'adolescence et l'âge adulte par ces périodes où on n'avait plus l'impression d'avancer, où tout nous paraissait noir, voire où on avait l'impression que le destin se liguait contre nouis...
Le truc: apprendre à regarder les bons côtés de la vie, aussi petits soient-ils, savoir se dire que tout ce qui nous est destiné nous vient un jour et ne pas pleurer sur ce qui ne vient pas et n'était donc pas pour nous... Le bonheur de se construit pas sur ce qui nous manque mais sur ce qu'on a...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Lun 2 Avr 2012 - 22:20

Hou là, triste ton texte la Miss et tellement prenant.

La vie n'est pas un conte de fées, ni un long fleuve tranquille et il y a des périodes plus ou moins sombres et d'autres plus gaies, c'est la vie.

Dame Cissy a raison en disant :

Citation :
Le bonheur ne se construit pas sur ce qui nous manque mais sur ce qu'on a...


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 40
Localisation : juste derrière vous ^^

MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Lun 2 Avr 2012 - 23:43

mais très jolie


**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Mar 3 Avr 2012 - 19:15

Merci de vos commentaires. En faite, j'ai juste pensé à se que pouvais ressentir cette jeune fille une fois plus grande avec cette chanson. J'ai cherché différentes traductions et se que comprenait les différents spectateurs, et j'ai voulu l'illustrer. ^^'


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13324
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   Ven 6 Avr 2012 - 18:10

Magnifique texte JB mais d'une tristesse infinie... Certains chemins de vie sont difficiles à arpenter parfois, plus lents, moins lisses et moins rectilignes que pour d'autres. C'est injuste mais c'est comme ça. C'est pas après pas que se construit le bonheur et la sérénité, au gré des aléas de la vie et des rencontres que l'on fait et non de ce que l'on attend. Il faut avoir la sérénité d'accepter ce que l'on ne peut changer et la force de changer ce qui peut l'être. Rien n'est écrit d'avance et même si la marge de manœuvre parait parfois dérisoire, elle existe pour tout un chacun. Il faut savoir parfois s'armer de patience et alors quels que soient les petites ou grandes victoires, elles ont une saveur inégalable...

Merci pour ce texte JB...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Texte Court] - Jusqu'où dois-je aller ? - PG13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: