French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 16:37

PDF - Le sniper

Je vous livre une de mes premières fics... cette histoire se déroule à la fin de la première saison...donc pas de Lindsay!!! Mais Aiden...et tous les autres bien entendu...et Sheldon Hawkes est encore uniquement médecin légiste...

Pardonnez les "petits délires de pensées" tout droit sortis de mon cerveau embrumé...

Disclamer: les personnages de CSI NY ne m'appartiennent pas...heureusement pour eux!


Le sniper


Chapitre 1


Le soleil se levait à peine mais la journée s'annonçait radieuse, claire, ensoleillée. Le mois de juin s'égrainait doucement et l'été qui approchait à grands pas promettait d'être exceptionnel, torride. Michael Matters se moquait bien du temps qui faisait ou qu'il fera. Il aurait aussi bien pu pleuvoir des cordes ou neiger à gros flocons, il serait quand même resté là, allongé dans cette allée à fixer le ciel bleu azur de New York. La tache rouge sur sa chemise élimée avait fini de s'agrandir. Son visage était resté figé dans une expression de surprise. Il n'avait rien vu venir, il n'avait pratiquement rien senti, tout était allé si vite qu'il était mort avant de toucher le sol.

Le détective Don Flack n'était pas arrivé depuis longtemps sur les lieux, pourtant il commençait déjà à ressentir les premiers signes d'impatience. Il attendait ses collègues de la police scientifique et ceux-ci n'avaient pas l'air pressés de faire leur apparition. Décidément, Danny Messer avait toujours eu du mal à se lever tôt. Pourtant, cette affaire préoccupait Don, ce n'était certainement pas une simple bagarre entre S.D.F., une simple altercation après une soirée un peu trop arrosée et qui aurait fini en drame. Non, si ce type avait bien l'air d'être un sans-abri, il n'avait certainement pas succombé à un coup de couteau. Il avait été transpercé de part en part. Si c'était par une arme à feu, celle-ci devait être très puissante, mais où était la douille ?
Flack n'eut pas le temps de se poser d'autres questions qu'il entendit une voiture se garer et vit en descendre Aiden Burns et Danny Messer. Il les observa s'approcher, la jeune femme d'abord suivi de près par son ami. Don s'amusait toujours d'observer le petit jeu qu'ils jouaient tous les deux, ne cessant de s'asticoter, on aurait dit un match de tennis, chacun renvoyant la balle à l'autre, chacun cherchant à ne jamais laisser l'autre gagner. Mais, Don voyait bien que les deux experts aimaient travailler ensemble car ils raffolaient de ce jeu et chaque jour qui passait, ils se rapprochaient un peu plus.
Aiden avait du sonner au moins une bonne dizaine de fois avant que Danny ne daigne lui ouvrir. Elle lui avait juste laissé le temps de s'habiller avant qu'elle ne l'entraîne jusqu'à sa voiture pour rejoindre le lieu du crime. Elle lui avait dit qu'il aurait le temps de prendre son petit déjeuner tout à l'heure, c'était même elle qui régalerait s'il voulait, mais le travail n'attendait pas. Elle s'avançait énergiquement vers le corps étendu dans l'allée, sentant dans son dos Danny que tentait de suivre son rythme effréné. Puis, tout à coup, elle entendit un bruit de chute, juste derrière elle.

-Hé, Messer, tu supportes plus la vue du sang ou t'es en hypoglycémie ? demanda t-elle joyeusement en se retournant.
Mais son sourire disparu aussitôt quand elle vit Danny, étendu sur le sol, du sang avait déjà recouvert une partie de sa chemise, il respirait difficilement. Elle se précipita vers lui et appuya de toutes ses forces sur la blessure tentant désespérément de stopper l'hémorragie, tentant de comprendre ce qui avait pu se passer.
Don, lui avait tout vu et pourtant il n'avait pas compris tout de suite. Danny avait été projeté en arrière comme par une main invisible et il s'était écroulé. Don avait immédiatement pensé à une balle mais pourquoi n'avait-il pas entendu de détonation ? Tout en appelant les secours, ils scrutait les immeubles environnants avec angoisse. Si un tireur les avait encore dans sa ligne de mire, ils n'avaient pas beaucoup de chances de s'en sortir.


Chapitre 1 bis

Qu'est ce que cette fille est sexy! Je devrais pas la laisser passer devant moi, je peux pas m'empêcher de la regarder, j'me fais du mal tout seul, je vais encore me mettre dans un état pas possible et Don va se foutre de moi. Y'a pas à dire, maintenant je suis bien réveillé! C'est quand même plus agréable de se faire tirer du lit par une telle nana... peut-être un peu trop rude à mon goût, mais quand même... qu'est ce que cette fille est sexy ! Même en combinaison au beau milieu d'une barge d'ordures, ou dans cette ruelle sordide, elle est toujours sexy, j'en reviens pas !...
...C'est pas faute d'avoir tenté ma chance avec elle, je me suis tellement pris de râteaux que je pourrais ouvrir une quincaillerie ! Mais c'est quand même plus agréable de bosser avec elle qu'avec Mac... C'est pas que j'aime pas Mac! J'apprends énormément avec lui, tous les jours...mais côté rigolade, on peut pas dire que Mac soit un bout-en-train ! Enfin, je m'égare, on est là pour quoi en fait?...
...Mais qu'est ce qui se passe? Je comprends pas pourquoi j'me retrouve par terre ! Y'a encore une seconde, je matais les fesses d'Aiden et voilà que je me retrouve par terre...Hé ! Mais arrêtes ça ! T'es malade ou quoi ? Tu me fais mal ! T'es en train de me broyer l'épaule ! Aiden ? Je t'ai rien fait...je t'ai juste regardé...Bon, je sais que c'est tes fesses que j'ai maté, mais tu vas pas te fâcher pour ça ? Allez ! Arrêtes s'il te plait ! Tu sais l'amour vache, ça n'a jamais été mon truc...Je plaisantais quand je te demandais si tu voulais que je te sangle à cette voiture...JE PLAISANTAIS !!! ALORS, ARRETES !!! Je peux plus respirer, je t'ai déjà dit que ta beauté me coupait le souffle...mais là, c'est tes mains qui me coupent le souffle, lâches moi !!!
Promis, je ferais tout ce que tu voudras...j'irais même te chercher du café si tu veux...ou laver ta voiture ? Tu pourras disposer de mon corps, mais lâches mon épaule !!! Pourquoi t'entends pas ce que je dis ??? Et toi, Don? Pourquoi tu fais rien? Tu dis que t'es mon ami, mais tu laisses cette furie s'acharner sur moi ! Fais quelque chose quoi ! Pourquoi personne m'entends ???

Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37814
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 19:59

En tant que modo: je me suis permis de rajouter le pairing : tous les persos... et le rating G ( je pense qu'il n'y a pas de scènes choquantes..., sinon tu corriges).

En tant que lectrice : début fort prometteur, donc je n'aurai qu'un mot: :lasuite!plusvi (oui, bon d'accord il y en a 7 mais...)

Et Lillie va être ravie: ce n'est pas du numb3rs.... :mangahein::


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Signat10[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 15:54

Voilà une suite impatiente va!!!
Pour ce qui est du "pairing" et du "rating" j'apprends tout doucement...et merci pour ton aide :mangaclind\'oe


Chapitre 2

Ils entendaient les sirènes de l'ambulance hurler à quelques blocs de d'eux mais, pourtant aucun signe des secours. Don Flack avait réussit à joindre Mac Taylor et celui-ci lui avait assuré qu'il serait sur place dans quelques minutes, cela l'avait un peu rassuré, d'autant que si le tireur avait voulu faire un carton, il aurait certainement déjà continué. Puis, Don avait vu le visage de son ami, tout ce sang, là encore, il avait gardé son calme. Il avait alors croisé le regard d'Aiden...et là, il avait paniqué. Dans les situations d'urgences, la jeune femme ne perdait jamais son sang froid, préférant laisser éclater sa colère ou sa joie une fois le moment critique passé.
-J'y arrive pas!...Il va mourir si j'arrive pas à arrêter tout ce sang, murmura t-elle.
- Mais si, tu fais un super boulot, t'arrêtes pas, les secours vont arriver, la rassura Don.
Il avait un tant soit peu retrouvé son calme, il y était obligé, au moins un des deux devait garder le contrôle de la situation . En réponse à ses prières, l'ambulance tant attendue arriva enfin. Deux hommes en sortirent et accoururent vers le blessé. Don saisit Aiden par les épaules pour la faire se relever et laisser les secouristes faire leur travail.
Elle vit d'un œil absent les deux hommes s'affairer, posant une perfusion, comprimant la blessure, installant un masque à oxygène sur le visage de Danny. Elle pensait avoir été dure avec lui ce matin, mais en réalité, elle n'avait pas été plus dure que d'habitude. Danny avait besoin d'être un peu boosté le matin et elle s'amusait à jouer ce rôle. Mais surtout, ce sang sur ses mains réveillait un souvenir qu'elle avait cru pouvoir enfouir dans sa mémoire à jamais. Un souvenir qui avait forgé sa personnalité, qui avait décidé de la tournure qu'elle avait voulu donner à sa vie.
Don posa doucement une main sur son épaule. Elle n'avait jamais été très proche du meilleur ami de Danny mais à ce moment précis, elle sentit qu'ils étaient en phase tous les deux, qu'ils étaient solidaires. Elle baissa les yeux et vit ce que Don lui tendait : un mouchoir. Un mouchoir pour essuyer ses mains tachées de sang. Elle le prit sans dire un mot.
- Mac va arriver, tu vas avec Danny dans l'ambulance, on vous retrouvera à l'hôpital, parvint à articuler Flack la voix encore chargée d'émotions.
Les secouristes installèrent Danny sur un brancard et le transportèrent vers leur véhicule. Aiden monta avec lui à l'arrière et les portes claquèrent. L'ambulance redémarra enclenchant une nouvelle fois la sirène. Don se retrouva seul à scruter vainement les immeubles environnants pour tenter de déceler un indice sur la position du tireur.


Chapitre 2 bis

...Cà y est ! La furie m'a lâché ! Je sais pas ce qu'elle m'a fait mais qu'est ce que j'ai mal !...Aiden, je crois que tu m'a cassé l'épaule !!! Je t'ai juste maté les fesses, ta réaction est quand même un peu ...disproportionnée...Non? Je sais que t'es de mauvaise humeur ce matin, je l'ai su dès que tu as commencé à t'acharner sur ma sonnette, mais c'est pas une raison pour m'en faire subir les conséquences ! Et toi Don ? Tu lui dit rien ? Tu l'a laissé faire ? A bien bravo ! Sympa les amis !
...Hé ? Mais qu'est qu'ils font ces deux là maintenant??? Hé, mon pote ! Pourquoi tu déchires ma chemise ? Si elle te plaisait pas, suffisait de le dire, t'es pas obligé de la massacrer ! Moi, elle me plaisait bien cette chemise, c'est le premier truc que j'ai trouvé ce matin parce que l'autre furie ne m'en a pas laissé le temps...Enfin, maintenant, elle est bonne pour la poubelle...ou alors à la rigueur pour en faire un chiffon...pour nettoyer la voiture d'Aiden?...Non après ce qu'elle vient de me faire, ça serait plutôt à elle de nettoyer ma voiture...
...Hé ? Mais, il vient de me planter un aiguille à tricoter dans le bras celui-là ! T'es malade ou quoi??? C'est pas vrai, je suis entouré de malades, faut vous faire soigner les mecs !!! Et c'est reparti...voilà l'autre cinglé de la chemise est de retour...Hé ? Mais rends moi mes lunettes ! J'en ai besoin quoi ! ...Voilà qui me met un truc sur la figure ! Ca sent le plastique ton truc ! Hé ? J'suis pas Dark Vador!!! T'en profites parce que j'ai trop mal pour bouger mais tu perds rien pour attendre ! Je te retrouverai mec !...LACHEZ-MOI, FOUTEZ-MOI LA PAIX!!!
...Hé ? Mais qu'est ce qui se passe? V'là maintenant que tout bouge ! Mais c'est pas vrai, où vous m'emmenez ? Pourquoi vous m'avez attaché ? Vous voulez me mettre à l'avant d'une voiture??? Aiden, je t'ai dit que je plaisantais!!! Ou alors, vous avez peur que je me sauve ? Et bien, vous avez raison...si j'arrivais seulement à bouger...Et arrêtez de me ballotter comme ça, je vais vomir ! ...Je vais vomir dans mon masque de Dark Vador!!! Enfin, vomir ça s'rait un grand mot puisque j'ai rien avalé ce matin la faute à l'autre furie...J'te signale Aiden que tu me dois un petit déj' ! Et avec ce que tu viens de me faire, j'peux te dire que l'addition sera salée, tu peux y compter...
..Où est ce que vous m'emmenez les mecs ? Vous pourriez au moins me dire ça ? Je suis pas un morceau de viande ! C'est pas vrai, ils se sont tous donné rendez-vous pour me gâcher ma journée...Y'à un rassemblement de cinglés et c'est sur moi qu'ils ont décidé de passer leur nerfs. Je savais que cette journée allait être une journée de m... mais là, ça démarre fort, je veux même pas savoir comment ça va finir. J'en ai marre et pourquoi est-ce que personne m'entend ? C'est pas vrai ! Répondez-moi!!!

[b]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 15:57

Chapitre 3

Les collègues de Don commençaient à arriver en nombre mais celui qu'il attendait n'était toujours pas là. Qu'est-ce qu'il allait pouvoir raconter à Mac ? Il pourrait lui reprocher de n'avoir pas bien sécurisé le périmètre, d'avoir laissé un membre de son équipe se faire descendre comme un lapin. De toute façon, Mac n'avait pas à lui dire qu'il n'avait pas fait son boulot, Don se sentait déjà assez coupable comme ça. Il se sentait si impuissant, si inutile.
Flack entendit des pneus crisser, il se retourna pour voir Mac sortir en trombe de sa voiture et se précipiter vers l'allée suivit de près par Stella.
-Comment va Danny ?demanda t-il sans préambules.
-La balle lui a traversé l'épaule, il a perdu beaucoup de sang, mais Aiden a bien ralenti l'hémorragie. Les ambulanciers viennent de l'emmener, il était inconscient mais ils ont dit qu'il tenait bien le coup pour l'instant.
-Qu'est ce qui s'est passé ?
- Un tireur embusqué, je pense...Mais en fait, je suis sûr de rien, on a pas entendu de coup de feu, rien.
-Et l'autre victime ?
- Un S.D.F. apparemment, mais il n'a aucun papier sur lui. On dirait qu'il a, lui aussi, reçu une balle, lui aussi de part en part. Personne n'a rien vu ou entendu, c'est le néant.
- Mais tu penses que c'est le même tireur? hasarda Stella.
-Ca y ressemble, répondit simplement Flack.
- Ce type a attendu sur place, attendu que la police arrive ? Un peu risqué non ? s'interrogea Stella.
-Mais pourquoi il ne m'a pas tiré dessus ? J'étais là avant, je comprend pas.
-Mais peut-être que ce n'est pas toi qu'il voulait tuer, dit Stella.
- Quelqu'un qui en voudrait à Danny ? Quelqu'un qu'il aurait mis sous les verrous ?
- Dans ce cas, nous sommes tous en danger également. Danny n'a encore suivit que quelques affaires en solo, constata Stella en jetant un coup d'œil inquiet sur les immeubles alentours.
- Ou alors c'est quelqu'un qui lui en veut pour une toute autre raison, d'avant son entrée dans la police, proposa Don.
- Mais comment pouvait-il savoir que ce serait lui qui viendrait ici ? demanda Stella.
- Un coup de chance !
- Ou alors, il espionne les fréquences de la police, il connait les tours de service.
- Ou alors, il en voulait à la police scientifique et Danny n'est que le premier, proposa Don.
- Mais pourquoi ne pas avoir tiré aussi sur Aiden ? demanda Stella.
- Ca sera pour la prochaine fois, la prochaine scène de crime...termina Don.
Pendant tout cet échange, Mac n'avait pas ouvert la bouche, mais ni Stella ni Don ne semblaient avoir remarqué son silence. Il commençait à avoir une petite idée des intentions du tireur même s'il n'en saisissait pas les motivations. Mac aurait préféré un affrontement direct plutôt que ce petit jeu pervers du chat et de la souris. Le tireur les observait-il encore ? Savourait-il sa victoire en voyant la peur dans leurs yeux?
Tous les trois regardèrent autour d'eux mais aucun nouveau coup de feu ne vient. Le tireur avait eu ce qu'il voulait pour le moment. Ils devaient maintenant tenter de trouver quelque chose pour le stopper. La position des deux victimes ainsi que les trajectoires des balles allaient certainement leur donner de précieuses indications sur la position du sniper.
Mac scruta l'endroit où Danny était tombé, son esprit fonctionnait à toute allure, s'imaginant la scène, tentant de recréer mentalement ce qui s'était passé. D'un coup, il se précipita vers la voiture de Flack, garée au bout de l'allée, juste derrière Danny quand il avait été touché. Dans la portière arrière gauche, il vit un impact. Comment avait-il pu passer à côté sans le voir avant ? Mais la balle était là, logée à l'intérieur de la voiture. La carrosserie avait finalement stoppé sa course folle mais Mac ne voulait pas tenter de la déloger ici. Il voulait pouvoir la ressortir avec le maximum de précautions pour éviter de l'abîmer plus qu'elle ne devait déjà l'être. Sous l'œil incrédule de Flack, il appela une dépanneuse pour faire remorquer la voiture.
- Mais Mac, c'est ma voiture, commença Don.
- Non, maintenant c'est une pièce à conviction, désolé.
- Je sais, je sais, répondit Don résigné.
Ce type, il allait le coincer, c'est sûr, s'en prendre à son meilleur ami et à sa voiture par la même occasion, il allait lui faire regretter son geste. Bien sûr, sa voiture, il s'en moquait mais c'était juste la petite goutte d'eau qui faisait déborder le vase.
Mac laissa le détective sur place et reparti en direction de l'allée. Là, il observa attentivement la position du corps de leur inconnu. Comme il l'avait fait pour Danny, il tenta de recréer mentalement la scène. L'homme avait à peu près la même taille que son jeune collègue mais lorsqu'il avait été touché, il était plus loin dans la ruelle. La balle avait très bien pu ricocher sur le sol et se loger ailleurs. Armé de sa lampe de poche, Mac se mit à arpenter l'extrémité de l'allée, vers la rue. Stella et Don comprirent immédiatement ce qu'il cherchait et firent de même. Au bout de longues minutes de recherches, ils trouvèrent enfin une petite marque blanche sur l'asphalte, une marque très récente. Ils la suivirent et réussirent à extraire une balle logée dans le trottoir en face, une balle complètement déformée, une balle certainement inutilisable pour une quelconque comparaison ultérieure.
Pendant ce temps, dans l'ambulance, Aiden retrouvait peu à peu son calme, gardant la main de Danny jalousement au creux de la sienne, elle savait que Mac avait pris les choses en main. L'état de Danny semblait stable, sa tension était un peu basse mais le secouriste juste à côté d'elle, maîtrisait la situation. Elle se surpris à espérer, à prier si fort que les mots sortirent de sa bouche sans qu'elle s'en rende compte.
- Danny, je t'en prie, accroches-toi...Me laisses pas...
Mais Danny ne semblait pas l'entendre, pourtant elle continua quand même à lui parler.



Chapitre 3bis

...Hé là ! Arrêtez quoi ! Ca bouge trop ! J'vous dis que je suis malade en voiture ! Surtout à l'arrière .Vous êtes pas un peu cinglés de rouler aussi vite ? Et puis cette sirène, c'est pas possible, ça me vrille les tympans ! Décidément, je sais pas ce que je vous ai fait, mais là c'est trop ! J'en ai vraiment raz le bol !!!
...Et l'autre furie, elle est toujours là ! Qu'est ce qu'elle fait encore là ? Ca y est ! Elle me prend la main ! Arrêtez là ! Elle va me la broyer comme elle m'a bousillé l'épaule ! J'vous dit que c'est une cinglée!!! Mais oui ! C'est vrai! Ils sont tous de mèche, ils sont tous contre moi ... Hé Don, t'es où ? C'est vrai que jusque là, tu m'as pas beaucoup aidé, mais me laisser seul avec tous ces malades ! ...C'est pas cool...vraiment pas cool...Je m'en souviendrais t'inquiètes pas !
...Et Mac ? Qu'est ce qu'il fait ? Ca pour me mener la vie dure, il est toujours derrière mon dos, mais dès qu' il s'agit de me sortir des griffes d'Aiden...Y'a plus personne ! Ca c'est sur! Je suis pas prêt de faire une croix sur ce que vous m'avez fait ! Merci les amis ! ...
... Quoi ? Qu'est ce que tu me dis ? Que je « te laisses pas »? Mais, où on va ? C'est le monde à l'envers ! Depuis le temps que je te fais des avances et que tu me remballes, tu crois pas que t'exagères un peu ? Tu te fous de moi ? C'est un peu facile ! Il faudrait savoir ce que tu veux. Tu me massacres l'épaule et après tu voudrais que j'oublie tout ? Et puis quoi encore???
...OK, d'accord ! Arrêtes de parler comme ça ! On dirait que tu vas pleurer...Je supporterai pas de te voir pleurer... Allez ! J'te pardonne si tu dis à tes potes de me conduire à l'hosto ! Tu sais, les pros des sévices corporels...et bien, ils changent leurs plans et ils me déposent au premier service d'urgences qu'ils trouvent sur leur route...Voilà ! Basta! On en parle plus ! Je sais pas ce qu'ils voulaient faire de moi, mais je passe l'éponge...on oublie tout...
...Allez ! Aiden s'il te plait ? J'ai vraiment trop mal ! Je plaisante pas! J'ai pas l'habitude de me plaindre, mais je crois que tu m'as cassé quelque chose ! C'est incroyable la force que t'as ! Non pas que je doute de tes capacités, jamais! J'pourrais jamais faire une choses pareille...surtout après ce que tu viens de me faire simplement pour avoir maté tes fesses ! ...J'arrête, j'arrête! ...Aiden! Excuses-moi ! Je voulais pas que tu le prennes mal, c'est tout. Allez ? S'il te plait Aiden ! REPONDS MOI QUOI ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 15:59

Chapitre 4

Dès que l'ambulance stoppa devant la porte des urgences, deux internes se précipitèrent pour chercher le blessé.
-Lieutenant Daniel Messer, 31 ans, il est policier, blessure par balle à l'épaule droite. La balle a traversé. Tension10/6, pouls 120, sat 96% sous 5litres d'O2, il a une grosse voie veineuse et a déjà reçu 750cc de physio. Pertes sanguines importantes sur place, hémorragie quasiment maitrisée, dit rapidement l'ambulancier.
- Bien, on le met en réa 2, appelez le bloc, il nous faut une salle rapidement, je veux deux culots de O négatif et faites lui 10 de morphine, lança l'interne que se tourna ensuite vers Aiden.
- Vous êtes de la famille ?
- Non, je suis sa collègue...c'est mon ami, je peux rester avec lui ?
- Je suis désolé, mais c'est impossible. Vous ne pouvez pas entrer ici, l'infirmière va vous conduire dans une salle où vous pourrez patienter. Je viendrai vous voir dès que j'en saurais plus.
Aiden lâcha à regret la main de Danny et regarda la porte de la salle de réanimation se refermer sur lui. Toute l'équipe médicale s'affairait déjà. Elle aurait tout donner pour pouvoir sortir d'ici et retourner sur la scène de crime, pour pouvoir faire son travail, pour pouvoir faire ce qui donnait un sens à sa vie. Mais, elle savait que Mac voulait qu'elle reste là et elle avait appris à ne jamais contrarier son supérieur.Lui seul avait su calmer son impatience, lui seul avait réussit à canaliser son énergie. Elle se mit donc à la recherche d'une machine à café, puis quand elle se trouva juste devant, elle se dit que la caféine n'était peut-être pas, dans l'immédiat, la meilleur idée. Finalement, elle tourna les talons et se dirigea vers la sortie, à la recherche d'un bon bol d'air frais.
Dans la ruelle, le corps de l'inconnu avait été transporté vers la morgue. Stella et Flack étaient
partis pour le labo.Seul Mac était resté prétextant des derniers relevés à effectuer. En fait, Mac avait voulu rester seul un instant. Il se doutait que le tireur avait quitté son poste d'observation depuis longtemps mais il voulait imaginer qu'il était encore là. Il aurait voulu le défier du regard, lui montrer qu'il n'avait pas peur de lui.


Chapitre 4 bis

...J'y crois pas ! Cette maudite sirène a enfin rendu l'âme ! C'est pas trop tôt ! Mais hé ? ...Où est ce que vous m'emmenez maintenant ??? C'est quoi toutes ces lumières et c'est qui vos nouveaux potes??? Me dites pas qu'ils font aussi partis du club des sadiques ?...Aiden ! Je t'en prie ! C'est bon, j'ai compris la leçon ! Me laisses pas avec eux ...Je sens que c'est pas des tendres ces mecs là !...
...Hé toi! C'est de moi que tu parles, je suis là! Tu crois que je te vois pas ? Tu crois que je t'entends pas ? Ma tête fonctionne très bien, c'est juste mon épaule qui me fait un mal de chien. Bon d'accord, j'arrive pas à bouger ! Mais c'est pas une raison pour me traiter comme une marchandise...Hé ? Me dites pas que je suis mort???...C'est ça ??? Hein ??? C'est pour ça qu'Aiden est toute bizarre ? C'est pour ça toutes ces lumières ? C'est pour ça que personne m'entend???...Non! C'est pas possible! Je croyais qu'on avait plus mal nulle part quand on était mort ? Enfin, personne n'est jamais revenu, non plus...alors si ça se trouve, la douleur, elle aussi est éternelle ! J'ai pas envie que le paradis soit aussi douloureux...mais si ça se trouve, c'est pas au paradis que je vais ? ...Allez ! C'est pas possible ? Je sais que j'ai pas toujours été un enfant de cœur mais, j'ai changé...enfin je crois...Merde, me faites pas un truc pareil!!!
...Holà, ça bouge encore ! C'est quoi ? Une dernière épreuve ? Un rite de passage ? Mais, j'ai l'impression d'avoir moins mal...Alors ça y est ??? Je suis mort ??? En tout cas si jamais je croise Hawkes et sa scie sternale...alors je serais fixé...J'avais encore tellement de choses à faire, tellement de choses à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 16:01

Chapitre 5

L'inconnu de la ruelle avait pu être identifié grâce à ses empreintes qui figuraient au fichier. En effet, Michael Matters avait été arrêté à de nombreuses reprises pour ivresse sur la voie publique. Son dernier domicile connu était un foyer pour sans-abris à quelques blocs de l'allée où il avait trouvé la mort. Rien ne laissait supposer que le sniper lui en ait voulu personnellement. Tout laissait entrevoir que Michael Matters n'avait été qu'un rouage dans le plan bien huilé du tireur. Hasard des coïncidences ou coup de pouce du destin, mais le tueur n'avait fait qu'abréger les souffrances de Michael. La cirrhose qui le rongeait aurait de toute façon eu raison de lui dans quelques mois maximum.
Après une visite au Dr Hawkes qui terminait l'autopsie de Michael Matters, Mac Taylor avait rejoint Stella au labo informatique. Ensemble, ils tentaient de retrouver l'endroit où s'était installé le tireur, son point d'observation. En regroupant les diverses informations dont ils disposaient, la trajectoire de la balle à travers le corps de Michael et jusqu'au trottoir où ils l'avaient retrouvé, l'endroit où la balle qui avait blessé Danny s'était logée et la position de l'expert à ce moment là, ils purent déterminer avec une certaine précision l'immeuble et l'étage où le tireur avait attendu. Un immeuble de bureaux à deux cent mètres de l'allée, un travail de professionnel, un travail de tireur d'élite.
Mac sentit son sang se glacer, il s'en doutait, mais au fond de lui, il avait espéré qu'il en serait autrement. Les spéculations n'étaient plus de mise, mais pour en avoir le cœur net, il devait se rendre dans cet immeuble et inspecter la fenêtre à travers laquelle le tueur avait visé. Il était possible, même probable, qu'il ai laissé un indice sur place.
Sans perdre un instant, ils appelèrent Don Flack pour lui donner rendez-vous au pied de l'immeuble d'où le sniper avait tiré. Pendant le trajet qui les y conduisit, Mac ne desserra pas les dents et Stella comprit à l'expression de son visage, qu'elle ne devait pas le déranger. Elle aussi était préoccupée par l'état de Danny, elle aussi s'inquiétait et avait peur d'être la prochaine cible, mais Mac lui, semblait perdu dans un monde à part, un monde de souvenirs.


Chapitre 5 bis


Non!...C'est pas possible!...Je ne peux pas le croire...je ne veux pas le croire...Non, non, ne pas se laisser entraîner par ses sentiments, ne pas se laisser emporter par ses intuitions...Je n'arrête pas de le leur dire à tous, pourquoi je n'arrive pas à suivre mes propres conseils? Pourquoi je n'arrive pas à attendre d'avoir des certitudes au lieu de me lancer dans des déductions trop hâtives?
...Je le répète sans cesse à Danny, je lui reproche de laisser parler son cœur, je lui conseille sans cesse de faire confiance à la science, rien qu'à la science. Je ne me rendais pas bien compte à quel point c'est difficile ce que je lui demande. Peut-être que j'attends trop de lui ? Peut-être que je suis trop exigeant avec lui?...Je suis exigeant avec toute mon équipe, tous sans exceptions, mais avec Danny, c'est différent. Je sais que parfois, sa façon de travailler, sa façon de réagir me mettent hors de moi...mais c'est pas qu'il fasse mal son travail...oh non, il est trop consciencieux pour ça...c'est juste qu'il a sa méthode qui n'est pas forcément la mienne. Je ne veux pas qu'il me ressemble...je veux simplement qu'il soit un bon enquêteur, un bon scientifique...Il est déjà un bon enquêteur, il est déjà un bon scientifique, juste un scientifique qui se laisse guider par ses intuitions...Un scientifique qui laisse parler son cœur...
...Je sais que je ne pourrais pas le faire changer...je ne crois pas que je veuille qu'il change de toute manière...mais, j'ai tellement d'espoirs pour lui, il y a tellement de possibilités qui s'offrent à lui...comme pour elle...Non, non, non! Il faut que j'arrête, que je me concentre sur cette affaire et uniquement sur cette affaire...Si ce que je crains se révèle exact, je me pourrais jamais me le pardonner...il ne pourra jamais me le pardonner...
...Bien sur les coïncidences n'existent pas, notamment en matière criminelle, et là, il y a beaucoup trop de coïncidences...Mais si c'est vraiment ce que je crois...NON, NON, NON ! Je dois attendre, attendre d'avoir des preuves, attendre de retrouver cette carte...J'espère de tout mon cœur qu'il n'y aura pas de carte, je prie pour ça...Depuis deux semaines, je ne pense qu'à ça...Les coïncidences n'existent pas, pas dans une affaire criminelle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 16:05

Chapitre 6

Le Docteur Sheldon Hawkes avait enfin terminé son service. Il avait, pour une fois, délaissé la morgue qui était devenue sa deuxième maison. Depuis quelques temps, il caressait l'idée de donner une autre direction à sa carrière, d'ouvrir un peu son horizon, de sortir de l'univers clos et froid mais aussi rassurant de la salle d'autopsie. Ce changement ne se ferait pas sans efforts, ni sans travail, mais ni l'un ni l'autre ne lui faisait peur. De plus, il avait trouvé un allié de choix. En effet, Danny voyait d'un très bon œil l'entrée d'un autre homme dans l'équipe, autre que Mac, et il avait prit plaisir à aider Hawkes dans ses révisions qui pourraient lui ouvrir les portes du « terrain »
Bien entendu, Hawkes ne savait pas si Mac Taylor le prendrait dans son équipe. Même si, secrètement il en rêvait, il ne voulait pas pour l'instant, se faire trop d'illusions. Mac ne prenait que ceux qu'il considérait comme les meilleurs, il choisissait avec soin les personnes avec qui il voulait travailler. Pour donner toutes les chances à Hawkes, Danny avait distillé de nombreux petits conseils au médecin légiste et très rapidement, les deux hommes s'étaient rendus compte qu'ils avaient plus de points en commun qu'ils ne l'auraient imaginé au départ. Danny avait découvert que le Dr Hawkes avait beaucoup plus d'humour qu'il ne le laissait paraître et au fur et à mesure de leurs révisions, ils étaient devenus des amis. Aussi, Sheldon Hawkes se sentait redevable envers Danny, il tenait à être près de lui dans ces moments difficiles, il tenait à lui apporter tout son soutient.
Arrivé à l'hôpital, Hawkes trouva Aiden dans la salle d'attente du service de chirurgie. Elle était assise sur un des fauteuils inconfortables et regardait d'un air absent le gobelet qu'elle tenait à la main. Le café avait refroidi depuis longtemps mais la jeune femme ne semblait pas s'en rendre compte. Elle fixait le liquide brunâtre mais son esprit semblait être à des lieux d'ici, ses yeux étaient encore rougis, les traces de son mascara maculaient encore ses joues mais Aiden ne semblait pas s'en soucier. Hawkes l'observa un instant. Avec tout ce que Danny lui avait raconté sur la jeune femme, il savait qu'elle ne voudrait pas qu'il la voit dans cet état. Discrètement, il s'éclipsa et resta un instant dans le couloir jusqu'à ce qu'il vit un médecin se diriger vers la salle d'attente.
A son arrivée, Aiden sembla sortir de sa torpeur, elle s'essuya rapidement les yeux et jeta le gobelet dans la poubelle tout près d'elle. Hawkes profita de ce moment pour entrer lui aussi. Aiden le salua distraitement de la tête et reporta toute son attention sur le médecin.
-Comment va t-il ? demanda t-elle précipitamment.
-Il est sorti du bloc, il a perdu beaucoup de sang mais ça devrait aller maintenant, lui répondit le médecin dans un sourire.
Aiden poussa un soupir de soulagement, ferma les yeux et se détendit pour la première fois de la journée.
-Les ambulanciers m'ont dit que vous aviez réagit très vite. Je peux vous dire que vous avez certainement sauvé la vie de votre ami, continua le médecin.
Aiden rouvrit les yeux et sourit.
-N'allez pas le lui dire, sinon il ne va plus me lâcher, répondit-elle.
Hawkes s'approcha à son tour et demanda :
-Est ce qu'on peut le voir ?
-On est en train de le transférer dans sa chambre, vous pourrez le voir dans quelques minutes, termina le médecin en prenant congé.
Aiden fixa Hawkes, comme si elle le découvrait, étonnée de le rencontrer en dehors de la morgue.
-Comment avance l'enquête ? reprit la jeune femme d'un ton strictement professionnel.
- Quand j'ai quitté le labo, Mac et Stella avaient réussit à déterminer où le tireur était posté. Ils devaient se rendre sur place avec Flack.
-Et notre victime ?
-Il est mort d'une balle en plein cœur...
- Une balle ?
- Oui et qui pourrait être du même calibre que celle qui a touché Danny.
- A quand remonte la mort ?
- Cinq heures et demi ce matin.
Aiden n'en croyait pas ses oreilles. Leur première victime avait été tuée quasiment vingt minutes avant qu'ils arrivent sur les lieux. Le tireur avait attendu tout ce temps, tranquillement, patiemment. L'audace de ce type, elle n'imaginait pas une femme en sniper, lui fit froid dans le dos.
La jeune femme était encore perdue dans ses pensées lorsque le médecin revint et les conduisit auprès de Danny. Excepté le bandage qui recouvrait son épaule, ils auraient pu croire que leur ami était tranquillement endormi. Son visage semblait reposé quoique légèrement pâle, il ne paraissait pas avoir mal.
- Il devrait se réveiller bientôt, ne vous inquiétez pas, il est sorti d'affaires.
- Est ce qu'il a mal ? demanda Aiden soucieuse.
- Il est sous morphine, on réadaptera les doses quand il se réveillera, répondit le médecin calmement.
- On peut rester un peu avec lui ?
- Oui, mais pas trop longtemps, il a besoin de repos.
- Merci, merci pour tout, termina Aiden.
Elle approcha une chaise près du lit de Danny, bien décidée à attendre son réveil.
- Tu as besoin de quelque chose, je peux aller te chercher un café, si tu veux, demanda Hawkes plein de sollicitude.
- Non merci, je veux juste rester un peu avec lui.
Aiden et Hawkes se sourirent pour la première fois de cette déjà longue journée, ils avaient tout les deux envie de la même chose.


Chapitre 6 bis


...Waouw ! Ce truc est génial ! J'ai plus mal du tout ! C'est le pied! Je crois même que je plane! C'est excellent ! Je dirais même plus...c'est hallucinant !!!... Bon, j'ai quand même du mal à accepter le fait d'être mort...c'est pas possible...j'y crois pas!!! Si j'avais su que c'était mon dernier jour, qu'est ce que j'aurais fait de différent ? J'aurais enfin avoué à Mac que je le considère comme mon père...j'aurais appelé mon frère pour me réconcilier avec lui...j'aurais serré ma petite sœur dans mes bras pour lui dire combien je l'aime et que tout finira par s'arranger...Et surtout...surtout, j'aurais pas maté les fesses d'Aiden, ça jamais!!!...même si mon regard est automatiquement attiré dès qu'elle passe devant moi...En fait, tout d'abord, j'aurais pas du lui ouvrir...j'aurais du la laisser s'exciter sur ma sonnette jusqu'à ce qu'elle perde patience et qu'elle aille se chercher une autre victime...mais bon, j'ai jamais su lui résister...D'ailleurs, je sais pas comment on peut résister à une fille pareille ?
...Je me demande bien ce que Mac va lui dire . Elle mérite au moins un blâme pour avoir tué un membre de l'équipe...Non??? Une petite tape sur les doigts alors ???
« Allez, Aiden, une semaine de mise à pied et on en parle plus. On prend Hawkes à la place de Danny et l'équipe est de nouveau au complet. Je crois même qu'elle fonctionnera mieux sans cette tête de mule de Messer!! »
...Hé, Mac ? Vous pouvez pas me faire ça ?...Elle mérite au moins deux semaines de mise à pied quand même!...Elle m'a tué merde!!!...Enfin, je crois...je sais plus...j'aimerais que quelqu'un me dise ce qui se passe parce que je comprend plus rien...Si ça se trouve, je suis encore dans mon lit...je suis en train de rêver...ou plutôt, je suis en plein cauchemar... Ouaie! C'est ça!...C'est un cauchemar, je vais me réveiller et j'aurais tout oublié, tout!...
...Mais qu'est ce qui se passe, j'entends des voix...Y'a quelqu'un chez moi ? Pourquoi je peux pas me lever, simplement me réveiller??? Hé, mais c'est qui là???...Hawkes! J'le crois pas! Non, ah non, non, non, c'est pas possible!...Ca y est! J'suis mort!...Bon, mais maintenant au moins je sais que c'est fini, j'ai plus de questions à me poser, juste des regrets...
...Hé ! Mais qu'est ce que j'entends ? Tu veux lui apporter un café ??? Hé Hawkes! Pourquoi t'est aussi gentil avec elle...C'EST ELLE QUI M'A TUE, MERDE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37814
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeLun 21 Sep 2009 - 19:17

Bravo!!! bravo
J'adore ton alternance récit, pensées.... Et en plus ça permet d'alléger la tension... :mangagéné:
Continue comme ça!!!! :mangajedevient


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Signat10[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeMer 23 Sep 2009 - 18:09

:mangahein:: moi je veux la suite :svvvvp: :svvvvp:


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 626718suitsignCali ** [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 1:27

Une petite suite...

Chapitre 7

Don Flack avait rejoint Mac Taylor et Stella Bonasera au pied du numéro 284 sur la 25ème rue Est à Brooklyn. Un immeuble de bureaux on ne peut plus ordinaire situé à environ deux cent mètres à vol d'oiseaux de l'allée où le crime avait eu lieu. Jusqu'à présent, Don avait épluché les dossiers que Danny avait traités mais parmi les criminels qu'il avait contribué à mettre sous les barreaux, aucun ne semblait capable d'un tel exploit. Flack accueillit donc avec enthousiasme cette nouvelle piste, cette nouvelle occasion de faire progresser l'enquête. D'après les calculs de Stella et Mac, le tireur devait se trouver au huitième étage. Il se dirigèrent ensemble vers l'accueil et découvrirent rapidement que tous les bureaux du huitième étaient occupés par diverses sociétés, tous sauf un. En effet, une petite société d'import export venait juste de déménager pour un bureau plus grand. Le local était vacant depuis tout juste une semaine leur avait appris la réceptionniste de l'immeuble.
Ils montèrent jusqu'au huitième étage armés de la clé du local que le gardien avait confié à Flack d'un air inquiet. A première vue, la serrure n'avait pas été forcée. Lorsqu'ils pénétrèrent à l'intérieur, une petite inspection sommaire leur appris qu'ils étaient au bon endroit. La petite pièce ne comportait qu'une porte vitrée donnant sur le couloir et elle avait été cachée par une petite plaque de carton. Ainsi, de l'extérieur, les rares personnes qui auraient pu passer à l'étage à cette heure matinale, n'auraient de toute façon, eu aucun moyen de voir à l'intérieur. A gauche de la porte d'entrée, un petit local avec toilettes et lavabo constituait le seul luxe du bureau. Juste en face de l'entrée, deux fenêtres donnant plein sud, exactement dans la direction de l'allée. Tout indiquait que cette pièce avait servi de repère au tireur, et étant donné qu'il avait du passer un certain temps au même endroit pour surveiller l'arrivée de la police scientifique sur place, il y avait de grandes chances pour qu'il ai laissé, involontairement, des traces de son passage.
Les policiers se mirent immédiatement au travail, ramassant et étiquetant le peu de choses qui traînaient par terre. A peine quelques morceaux de papiers éparpillés, peut-être laissés par le locataire précédent, pas le moindre mégot de cigarette malgré la vague odeur de tabac froid qui flottait encore, pas le moindre gobelet de café, pas le moindre emballage de bonbon que le tueur aurait pu manger pour tromper son attente.
Mac avait jeté un rapide coup d'œil sur la serrure et décidé de la démonter pour pouvoir tranquillement l'examiner au labo puis il s'était concentré sur la petite pièce. Flack était allé trouver le gardien pour le prévenir des intentions de Mac puis il était parti à la pêche aux infos et interrogeait les occupants des bureaux voisins. Stella, quand à elle, s'intéressait au petit cabinet de toilettes. A première vue, celui-ci ne paraissait pas avoir été utilisé. Le lavabo ne comportait aucune traces, mais Stella démonta néanmoins le siphon pour ne rien laisser au hasard. Mais, rien, à part quelques dépôts de savons visiblement présents depuis un bon moment. Alors qu'elle se relevait, Stella aperçu, dans la lumière rasante de sa petite lampe de poche, une minuscule tache sur le carrelage immaculé, juste à côté de la cuvette des toilettes. En y regardant de plus près, Stella pensa immédiatement qu'il s'agissait d'une tache d'urine, certes minuscule mais qui pourrait peut-être leur révéler des informations capitales sur le tueur. Triomphante, elle fit un prélèvement à l'aide d'un écouvillon qu'elle rangea précautionneusement dans un petit sachet. Toute joyeuse de sa découverte, elle retourna dans l'autre pièce.
-Mac, j'ai trouvé quelque chose d'intéressant !
Mais, Mac ne l'entendit pas. Il était debout face à la fenêtre de droite fixant d'un regard absent une carte à jouer qu'il tenait du bout de ses doigts gantés.

Chapitre 7 bis

...C'est bon, c'est là, je le sais, je le sens!...Non, c'est juste logique, c'est la solution la plus logique, c'est tout. Le seul bureau vide, le seul endroit où ce salopard pouvait rester tranquillement planqué sans risquer d'être dérangé par les femmes de ménage qui doivent bien être les seules personnes à hanter ces couloirs à cette heure de la matinée... T'as bien préparé ton coup, c'est certain...mais je vais te coincer, je te le jure...Je vais peut-être y mettre le temps, mais je vais te traquer, je vais te trouver...Il n'y aura pas un endroit où tu seras tranquille...
...Il a forcément laissé quelque chose, il a forcément oublié quelque chose et je le trouverai...Il a forcément laissé un message comme la dernière fois...Non ! Il faut que j'arrête, pour l'instant rien ne me dit que c'est le même...Il faut que je me calme...respires et réfléchis, ouvres tes yeux et observes, ne laisses rien passer, ne négliges aucune poussière...Fais ton boulot et arrêtes de te faire des films...restes concentré, toujours concentré...
...Qu'est ce qui dépasse juste sous le montant de la fenêtre ? On dirait un bout de papier ?...Non ! C'est pas ce que je crois ! C'est pas ce que je crains ! Allez bouges ! Fais les quelques pas qui te sépare de cette maudite fenêtre. Si tu ne t'approches pas, tu ne sauras jamais...respires un bon coup, tu y es presque...Avances ta main...Tu peux la toucher...la prendre...la regarder...
NON, NON, NON !!! ...Je le savais ! ...Je le savais depuis le début mais je n'ai pas voulu le croire...je ne pouvais pas le croire ! Mais c'est vrai ! Il a recommencé ! D'abord Olivia et maintenant Danny...pourquoi eux et pas moi???

[i]
Revenir en haut Aller en bas
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 18:34

:moij\'envuexen


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 626718suitsignCali ** [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37814
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 3 Oct 2009 - 22:39

Espèce de sadique!!!
Tu n'as pas honte de nous laisser tomber ainsi????
Il savait quoi Mac?
Et c'est qui le tireur?
:lasuite!plusvi


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Signat10[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeJeu 8 Oct 2009 - 15:58

Eh! Doucement impatiente! Voilà la suite...


Chapitre 8

-Mac, vous m'entendez ? reprit Stella un peu plus fort.
Son patron sembla sortir de sa torpeur, il releva doucement la tête, délaissant un instant la carte qu'il avait découvert.
-Qu'est ce que vous avez trouvé ? demanda t-elle impatiente.
Mais, Mac ne lui répondit pas, son regard devint plus impénétrable que d'habitude, plus dur. Sans un mot, il passa à côté de Stella et s'apprêtait à quitter la pièce quand il se heurta à Don Flack qui revenait prendre des nouvelles des avancées de leurs recherches.
-Hé Mac, où est ce que vous courrez comme ça ? demanda t-il en le rattrapant, Stella juste derrière lui.
Mac s'arrêta devant l'ascenseur mais celui-ci avait déjà quitté leur étage.
-Mac vous ne pouvez pas partir comme ça, qu'est ce que vous avez trouvé?...qu'est ce que vous avez? questionna Stella en agrippant plus violemment qu'elle ne l'aurait voulu le bras de Mac.
Elle était bien déterminée à obtenir une réponse franche, elle ne pouvait supporter cette situation.
Mac regarda ses deux collègues et poussa un long soupir en tendant la carte à jouer à Stella.
-Un valet de cœur ? Qu'est ce que ça signifie ? Ca veut dire quelque chose pour vous?
- C'est un message...un message qui m'est destiné.
- Je ne comprend pas...comment vous savez que c'est un message ? Vous avez déjà eu affaire à ce type? Pourquoi ne pas l'avoir dit plus tôt ? demanda Stella impatiente.
Mac jeta un œil au couloir désert mais pas pour longtemps, les têtes des personnes occupants les bureaux voisins commençaient à fleurir aux portes, alertées par les éclats de voix. Doucement, Mac reprit le chemin du bureau vacant en invitant Stella et Don a le suivre. Une fois qu'ils furent tous entrés, il referma la porte derrière eux.
- Ce n'est pas la première fois que je reçois ce genre de message, commença t-il d'une voix lasse.
-Pas la première fois ? Mais quand? demanda Stella incrédule.
-Il y a deux semaines...le Lieutenant Olivia Mayer a été tuée d'une balle en plein cœur...tirée par un sniper...sur une scène de crime...
- Mayer? De quelle unité? J'en ai pas entendu parlé, le coupa Flack.
- A Chicago. Les policiers chargés de l'enquête ont retrouvé une carte à jouer sur les lieux où le tireur s'était installé...une dame de cœur.
-Pourquoi vous croyez que ce message vous était destiné? continua Stella qui commençait à voir où son patron voulait en venir.
-Olivia a travaillé sous mes ordres quand j'étais à Chicago...c'est moi qui l'ai formée...c'est moi qui l'ai choisit pour entrer dans mon équipe...
-Vous pensez que ce type vous en veut personnellement ? demanda Don incertain.
-Oui...sans aucun doute, parvint à articuler Mac.
Stella et Don se regardèrent un instant. La fureur qu'ils pouvait lire dans les yeux de Mac ne présageait rien de bon.



Chapitre 8 bis


...Je le savais ! Je le savais ! Je le savais !...C'était forcément ça ! J'en était sûr...maintenant, j'en suis certain ? Comment c'est possible ? C'est un cauchemar...je vais me réveiller et Olivia sera vivante, plus vivante que jamais comme dans mon souvenir...Je vais croiser Danny dans les couloirs du labo, les bras chargés de dossiers mais toujours ce petit sourire moqueur, toujours ses remarques et ses blagues qui me font sourire même si je ne veux pas le montrer...Je donnerais tout pour me réveiller et que tout soit comme avant...
...Je ne vais plus pouvoir le regarder dans les yeux comme je n'ai pas pu regarder les parents d'Olivia dans les yeux lors de son enterrement...Danny ne pourra jamais me pardonner...en tout cas, moi, je me pourrai jamais me le pardonner...La seule et unique manière de réparer un peu les choses, c'est de retrouver ce pourri...ce lâche qui s'en prend aux personnes à qui je tiens le plus...Je vais lui faire payer...
...Non ! Je ne peux pas leur raconter ça ! J'ai trop honte ! Après eux non plus ne pourrons pas me pardonner, surtout Don...Je ne pourrais pas supporter leur regard mi-pitié, mi-horrifié...Je sais que je devrais tout leur dire de toute façon, je sais que je dois tout leur dire...tenter de m'expliquer mais je ne pourrais pas minimiser mon rôle dans toute cette sale histoire...d'ailleurs je ne veux pas minimiser mon rôle car je suis responsable...responsable de tout...responsable et coupable!
...Coupable à leur yeux et aux miens et je dois aussi être coupable de quelque chose aux yeux de ce type pour qu'il veuille me faire payer de cette façon...Mais quoi ???Mais qui??? C'est forcément quelqu'un que je connais...que j'ai connu...sûrement quelqu'un que j'ai mis en prison mais qui est au courant de mon passé...quelqu'un qui me connait bien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeJeu 8 Oct 2009 - 16:04

Chapitre 9

Le Docteur Sheldon Hawkes riait de toutes ses dents. Il ne s'était pas senti aussi bien et aussi détendu depuis un temps considérable. Décidément, il avait vraiment bien fait de quitter le cocon rassurant de la morgue. Danny avait ouvert les yeux depuis quelques minutes maintenant et le mouvement de recul qu'il avait eut immédiatement avait d'abord surpris Aiden et Hawkes. Puis, une fois qu'il leur avait raconté qu'il pensait être mort, qu'il pensait qu'Aiden lui avait sauté dessus, ils avaient rit tous les trois. Ils avaient tellement rit que le médecin légiste en avait mal aux côtes, Aiden semblait aux anges et Danny était lui un peu plus crispé par la douleur. Toute la tension accumulée ces dernières heures avait fait place à un immense soulagement.
Puis Hawkes avait observé les deux jeunes experts et il avait pensé qu'il aimerait vraiment faire partie de leur équipe. Cette solidarité qui les unissait, cette complicité, il voulait lui aussi y participer . Mais, pour l'instant, il n'était pas encore tout à fait de la famille et il se dit que sa place n'était pas forcément là.
-Je pense que je vais vous laisser, j'ai encore un peu de boulot, prétexta Hawkes.
- Merci, merci d'être venu. Si tu as un peu de temps plus tard, repasse par ici, répondit Danny dans un sourire.
-J'y manquerai pas, lui répondit le médecin légiste en quittant la chambre.
Il adressa un signe de la tête à Aiden et les laissa seuls. Il sentait que les deux experts semblaient avoir beaucoup de choses à se dire. La jeune femme attendit qu'Hawkes se soit éloigné et reporta son attention sur Danny. Celui-ci grimaça une nouvelle fois et Aiden voulu appeler le médecin pour qu'il réadapte les doses de morphine mais Danny posa sa main valide sur le bras de la jeune femme.
-Non, pas maintenant, je vais bien, ne t'inquiète pas...et je crois que j'ai déjà assez déliré comme ça !
- Tu veux que je prévienne ta famille, je ne savais pas qui appeler.
- C'est pas la peine. Ma sœur est en vacances et elle en a besoin. Je ne veux pas qu'elle revienne pour moi.
- Et ton frère ?
- Je ne sais même pas où il est en ce moment et puis de toute façon, j'ai pas envie de le voir...
- Et tes parents ?
- C'est qui qui a du mal à comprendre ce matin , Je te dis que je vais bien, c'est bon...j'ai tout ce qu'il me faut...
- Arrêtes ça tout de suite, répondit Aiden le regard soudain noir.
- OK ! OK ! J'arrête ...je tiens à mon autre épaule !
- Tu as vraiment cru que je t'avais frappé ?
- J'sais pas mais je crois aussi que je n'étais pas vraiment moi-même... c'était très bizarre.
- Tu m'en crois capable ?
- Sans aucun doute, répondit Danny en fermant les yeux et en attendant le coup de poing d'Aiden.
Elle avait déjà levé la main mais elle suspendit son geste. La jeune femme le regarda mi-amusée, mi-peinée que son ami puisse envisager qu'elle pourrait lui faire du mal intentionnellement. Elle sourit, le poing en l'air, en voyant Danny se préparer à recevoir un coup. Quand celui-ci ne vint pas, Danny rouvrit les yeux. Le sourire d'Aiden s'était envolé pour céder la place à un visage fermé, triste.
- Aiden, fait pas cette tête, je vais bien, dit Danny doucement.
- C'est pas ça...c'est juste que...tu m'as fais une peur bleue...j'ai bien cru que j'allais te perdre...
- Hé non! C'est pas encore pour aujourd'hui ! reprit Danny un large sourire aux lèvres.
Mais, Aiden ne semblait pas d'humeur à rire ni même à sourire.
-Qu'est ce qui t'arrives ? J'aime pas te voir comme ça...dis-moi quelque chose !
-C'est juste...que toute cette histoire m'a rappelé quelques souvenirs...
-Des mauvais souvenirs ?
-Oui ...enfin pas tous...
-Tu as envie de m'en parler ?
-Je sais pas...
-Je te fais cadeau du petit-déj que tu me dois si tu me dis ce que tu as sur le cœur.
-Je sais pas si j'y gagne au change ?
-C'est toi qui vois...mais n'oublie pas ce que je peux avaler quand j'ai vraiment faim !
Aiden esquissa enfin un sourire. C'était peut-être l'occasion ou jamais et puis de toute façon, elle n'avait jamais pu résister à Danny même si elle faisait bien semblant. Elle baissa les yeux et commença son récit d'une voix sourde.
-Quand j'étais gamine, j'étais plutôt un garçon manqué...je trainais dans la rue avec mes copains...l'école j'y allait juste pour faire plaisir à mes parents...Un jour la prof de sciences nous a donné un exposé à faire sur la datation des ossements au carbone 14. Moi,ça m'emballait pas...C'est la prof qui a fait les équipes et je me suis retrouvée avec un gamin...une tête. Il s'appelait Miguel...on habitait à un pâté de maison l'un de l'autre mais c'est tout juste si je savais qu'il existait.
Aiden fit une pause dans son récit, elle voulait choisir ses mots avec soin, elle voulait se souvenir avec précision de Miguel. Danny, lui, ne dit rien. Il savait combien il était dur de se livrer, de se remémorer un passé douloureux.
-Miguel, c'était un phénomène...un gamin génial. Il était passionné par les sciences et il savait comme personne faire partager sa passion. On a bossé ensemble et il m'a fait découvrir tout un monde dont je ne soupçonnait même pas l'existence...Je suis devenue accroc...on est devenu des amis. J'adorais passer mon temps avec lui... d'ailleurs au bout de quelques semaines, je passais tout mon temps avec lui...On partaient à l'école ensemble, on étaient dans la même classe et on revenait ensemble. On se quittait jamais...
Aiden stoppa son récit, ses yeux brillaient, elle faisait tout son possible pour garder le contrôle. Elle cru que son émotion allait la submerger mais elle se reprit quand Danny posa sa main valide sur la sienne et l'encouragea du regard à poursuivre.
-...Un soir, Miguel m'a déposé chez moi. J'avais à peine posé mon sac d'école et commencé à enlever ma veste et mes chaussures que j'ai entendu des coups de feu...Je sais pas pourquoi...mais j'ai tout de suite pensé à Miguel...je pense qu'on devait être connectés en quelque sorte...je suis sortie tout de suite pour voir ce qui se passait...Je me suis retrouvée pieds nus à courir dans la rue...Juste au coin de mon immeuble...je l'ai vu...Miguel était allongé par terre dans une mare de sang...je me suis précipitée vers lui...j'ai essayé de stopper l'hémorragie...j'ai appuyé de toutes mes forces sur sa blessure...mais j'ai pas réussi...Quand l'ambulance est enfin arrivée, Miguel était mort...il était mort juste sous mes yeux...sous mes mains...
-Qu'est ce qui s'était passé ? osa demander Danny.
-Je n'ai jamais vraiment su...Miguel avait été témoin de quelque chose...quelque chose de grave...Il n'a pas eu le temps de m'en parler...et je n'ai pas eu envie de savoir...tout ce qui m'importait, c'était que Miguel n'était plus là...
Un silence s'installa entre eux. Danny ne voulait pas brusquer Aiden. La jeune femme forte et décidée qu'il pensait connaître si bien avait fait place à une autre plus fragile, plus vulnérable qui le bouleversait totalement.
- Quelque chose me dis que tu n'a pas laissé tomber l'affaire ? questionna Danny intrigué.
Aiden posa sur lui un regard entendu en souriant, décidément il la connaissait plus qu'elle ne l'imaginait.



Chapitre 9 bis



      …Allez ! Je sens que je peux y arriver… Je vais pas me laisser faire comme ça ! Je vais regarder la mort en face…Allez ! Ouvres les yeux ! Un petit effort ! Un dernier effort !
      …Waouw !…Je savais bien que c’était Hawkes que j’avais entendu ! J’espère en tout cas que je vais pas sentir ce qu’il va me faire avec son scalpel !… Merde ! Je croyais qu’on était amis ! T’aurais pu laisser un autre faire ça ! J’ai pas envie que tu me vois à poil ! J’ai pas envie que tu mettes tes mains à l’intérieur de ma poitrine et que tu pèse mon cœur sur ta petite balance ! Est ce qu’au moins elle te donne le poids de tout l’amour que j’ai déjà donné?… Le poids de tout l’amour que j’avais encore à donner?…
      …Hé ! Mais y’a Aiden aussi!!! Me dis pas qu’elle va rester là quand tu vas me découper ? Elle veut voir les dégâts qu’elle a fait sur mon petit corps fragile??? Mais, je rêves ou quoi ? Elle sourit ! Je suis mort et elle se marre!!! Mais, hé!!! C’est ma voix que j’entends!!!…JE PEUX PARLER !!! Je peux parler et ils m’entendent !!!…J’suis peut-être pas encore mort finalement, pas cette fois-ci !… JE SUIS PAS MORT… J’SUIS VIVANT!!!
      …Bon ! C’est bien mais faut pas que je bouge de trop, parce que finalement la vie c’est plus douloureux que la mort… Mais, Aiden est là avec moi et ça c’est certainement, beaucoup mieux que la mort !...J'en reviens encore pas de ce que j'ai pu imaginer...C'est terminé, j'arrête de m'endormir en regardant « la 4ème dimension » ...J'crois que j'arrête la morphine aussi...enfin peut-être pas tout de suite...Y vont me faire mourir pour de bon à me faire rigoler comme ça...
En tout cas, si y'a un truc où je me suis pas planté, c'est qu'Aiden, elle non plus, elle est pas dans son état normal... Vas y ! Je t’écoutes ! Racontes-moi tout ce qui te chagrines. Je suis prêt à sacrifier mon petit-déj, alors parles-moi…
      …Waouw ! Pourquoi tu m’en a pas parlé plus tôt de ton ami?… Bon ! Moi, je te parles pas non plus de mes amis d’enfance, j’te parles pas de mon passé ! Mais là, t’aurais pu, t’aurais du ! J'aurais certainement pu t'aider...Je crois que j’aurais bien aimé le connaître le petit Miguel, il me ressemble beaucoup en fait, il serait certainement devenu un mec bien, comme moi, tout pareil… En tout cas, je le remercierai jamais assez, parce que si il t’avais pas transmis sa passion, je t’aurais peut-être jamais rencontré…Et là, ma vie aurait été beaucoup moins…passionnante!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeJeu 8 Oct 2009 - 16:13

Chapitre 10

      Au huitième étage du 284, 25ème rue est, un silence s’était installé entre les trois policiers. Mac ne voulait pas croiser le regard de ses collègues de peur d’y lire toute la culpabilité qui le rongeait. Quand à Stella et Don, ils ne savaient pas quoi dire ou faire pour tenter de calmer la tension qui régnait. Le silence ne dura pas longtemps. Il fut vite interrompu par quelques petits coups sur la porte. Instantanément, ils tournèrent tous les trois la tête dans cette direction pour voir entrer un homme de taille moyenne, maigre presque décharné, le dos voûté, habillé d’une salopette de travail constellée de petites taches de peinture. Ses longs cheveux châtains pendaient mollement autour de son visage, il portait à la main une caisse à outils.
      - J’ai pensé que vous auriez besoin de matériel pour démonter la serrure, commença le gardien de l’immeuble.
      - Je vous présente Sam Rendel, dit Flack en s’avançant vers l’homme qu’il avait déjà rencontré un peu plus tôt.
      - Nous avons tout ce qu’il nous faut, ne vous inquiétez pas. Mais, nous allons avoir besoin de toutes les clefs que vous avez pour cette serrure, commença Mac en se rapprochant à son tour du nouveau venu.
      - Bien sûr, je vais aller vous chercher ça, reprit Rendel, précipitamment.
      Il baissa les yeux et partit aussi vite qu’il était arrivé. La réaction du gardien surpris un peu Stella et Flack, mais ils se dirent qu’il devait certainement se sentir aussi coupable de ne pas avoir bien fait son travail, d’avoir laissé un homme armé entrer dans son immeuble. Quand à Mac, il regardait encore la porte bien que l’homme se soit éclipsé depuis longtemps. Il paraissait encore plus soucieux et ses collègues ne semblèrent pas remarquer ce nouveau changement.
      Ils terminèrent leur travail en silence, chacun tentant de faire le point sur ce que Mac leur avait révélé et sur ce que ça impliquait pour la suite des évènements.



     Chapitre 10 bis


      …Arrêtez de me regarder comme ça ! Je sais très bien ce que vous pensez… Que ce type aurait mieux fait d’économiser ses balles et de m’en mettre une directement dans le cœur. Vous pensez même qu’il aurait eu du mal à le trouver mon cœur, puisque j’en ai pas ou alors il est en pierre ! Mais, je peux vous dire que j’ai certainement beaucoup plus mal avec ce qu’il a fait… Moi aussi, j’aurais préféré qu’il s’en prenne à moi, rien qu’à moi… Arrêtes de me regarder comme ça, Don ! Je sais qu’à cause de moi ton meilleur ami est à l’hôpital, mais pour l’instant on ne peut rien y changer…
      …Sam Rendel, Sam Rendel… Pourquoi ce nom ne m’est pas inconnu ? Et la tête de ce type me dit quelque chose ! On dirait que je lui fait peur… Pourquoi il se sauve aussi vite ? Il a peut-être pas envie d’être prit pour cible si jamais on le voit à côté de moi ! Plus personne ne va vouloir s’approcher de moi et je crois que pour le moment, c’est beaucoup mieux… De toute façon, je veux être seul… je ne veux plus m’attacher à quiconque… je ne veux plus que personne s’attache à moi. J’apporte le malheur avec moi…

Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37814
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 10 Oct 2009 - 0:55

Bon on dirait bien que Mac vient de croiser son méchant sans s'en apercevoir cet idiot!!! :mangahein::
Allez quoi... ne nous fais pas lanterner comme ça sinon gare!!!! :mangajeveuxpas


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Signat10[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeDim 11 Oct 2009 - 21:31

Toujours aussi génial à lire.... mais il y a juste défaut.......... c'est trop court !!!!!!!!!!!!!! [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 506446


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 626718suitsignCali ** [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 9:16

Merci les filles :mangamerci: :mangamerci:
Désolée pour le retard :mangaconfu:
Voilà la suite :mangaj\'yvaisj :mangaj\'yvaisj :mangaj\'yvaisj
Pour Cissy, Mac n'est peut-être pas si idiot que ça...



Chapitre 11

      Aiden avait finalement quitté l’hôpital après que Danny se soit paisiblement endormi. Bien qu’elle n’ait plus rien à craindre pour son ami, elle avait quand même tenu à attendre le retour d’Hawkes pour partir. Maintenant, elle avait rejoint cet univers qu’elle aimait tant, cet univers qui la rassurait et la passionnait: le labo de police scientifique. Après un rapide coup de téléphone à Mac, elle savait ce qu’il lui restait à faire.
       Aiden avait revêtu une salopette bleue marine, attaché ses longs cheveux, enfilé des gants de cuir et chaussé des lunettes de protection. Avec enthousiasme, elle s’était attaquée à la portière de la voiture de Don Flack, découpant le métal avec adresse. Très vite, elle s’était rendu compte que la balle avait quasiment traversé toute l’épaisseur de la portière. Elle s’attaqua donc par l’intérieur faisant sauter d’un coup de tournevis le plastique de protection. Juste sous ses yeux le précieux petit morceau de métal attendait patiemment qu’elle le découvre pour lui livrer tous ses secrets. Du bout des doigts, elle s’en saisit et l’observa dans la lumière. La balle était en mauvais état, vu son parcours, c’était assez évident, mais elle pourrait certainement déterminer le type d’arme utilisée.
      Elle ne voulu pas attendre le retour de Mac et Stella, elle se précipita donc au labo balistique pour commencer les recherches.


      Chapitre 11 bis

      Il va bien ! Il va bien ! II est sauvé !… Je n’aurais jamais supporté de le perdre lui aussi, je n’aurais jamais supporté de me retrouver toute seule une nouvelle fois… C’est marrant comme ils se ressemblent tous les deux… Pas physiquement bien sûr ! Même si je ne sais pas comment serait Miguel maintenant, mais ils ont le même éclat dans les yeux, ce même petit grain de folie qui me fait totalement craquer…
      …C’est bizarre, je viens de me rendre compte que je ne l’avais jamais vu dormir… Avec le nombre incalculable de fois où je suis venue le réveiller, je ne l’avais jamais vu dormir…C’est sûr que ça change un peu ma vision des choses…Heureusement qu’Hawkes est arrivé sinon, je crois que je me serais laissé attendrir…Mais peut-être que j’ai envie de me laisser attendrir…Mais, bon ! Pas maintenant ! Le boulot d’abord…
      …Je sais que je l’ai laissé entre de bonnes mains… J’ai l’impression qu’ils s’entendent bien tous les deux…. Moi, il me fait un peu froid dans le dos ! Passer tout son temps avec des cadavres…Bon, nous aussi, on en côtoient plein des cadavres mais moi je me suis pas installé un lit dans le labo…J’ai une vie en dehors!!!  Sort un peu de ta bulle Hawkes!!!
      …Allez, au boulot, enfin, je revis !…Bon d’accord ! Moi aussi, je suis un peu une obsédée du travail…Mais surtout, ça va me faire du bien après cette attente interminable dans cet hosto…J’ai jamais aimé les hostos, encore moins aujourd’hui !…Enfin, aujourd’hui, c’est la première fois que j’ai une bonne nouvelle dans un hosto, c’est pas trop tôt !…
      …La voiture de Flack !…Super ! Magnifique ! Je suis certaine que Danny aurait bien aimé être à ma place…Je crois que je vais savourer cet instant…peut-être faire un trou un peu plus grand que nécessaire, juste pour voir la tête de Don quand il viendra au labo…Je pourrais même faire une petite photo…juste pour rigoler un peu, juste pour la montrer à Danny…
      …A te voilà, toi! Toi qui a faillit tuer mon ami, je vais te faire parler et tu vas me dire d’où tu viens, à qui tu appartiens…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 9:19

Chapitre 12


      Ils avaient ramassé, étiqueté, emballé le peu d’indices dont ils disposaient : une petite goutte d’urine, une serrure apparemment intacte et son jeu de clef, les traces de poudre sur le montant de la fenêtre, un valet de cœur. Mac savait pertinemment que cette carte ne les mènerait nulle part comme elle n’avait rien révélé à Chicago. Leur moisson était plutôt maigre mais c’est visiblement détendus qu’ils étaient tous les trois sortis de l’ascenseur. Quelques instants avant, alors qu’ils attendaient la cabine au huitième étage, le téléphone de Mac s’était mit à sonner. Le soulagement s’était immédiatement lu sur son visage et Stella et Don n’avaient pas eu à attendre qu’il raccroche pour être, à leur tour, soulagés. Danny était hors de danger, ils allaient pouvoir un peu se détendre.
      Pourtant, lorsqu’ils sortirent dans la rue, la tension remonta d’un cran. Avec appréhension, ils scrutèrent les environs, pressant le pas pour rejoindre leurs voitures. Même si Mac avait exigé que tous les officiers qui travaillaient avec la police scientifique portent un gilet pare-balle jusqu’à nouvel ordre, ils n’en étaient pas moins inquiets. Ils étaient une cible facile, aussi évidente que l’avait été Olivia et Danny.
      S'ils avaient regardé un peu plus attentivement, s' ils n’avaient pas été aussi pressés de rejoindre l’abri rassurant de leurs voitures, ils auraient pu observer un homme juste à l’angle de la rue. Il portait une veste de sport bleue et un jean, rien de bien distinctif. La casquette vissée sur son crane mangeait pratiquement la moitié de son visage et masquait la haine qui hantait son regard. Même si Mac Taylor avait pu savoir qu’il était là, il n’aurait certainement pas pu le reconnaître. Toutes ces années l’avaient changé, la prison l’avait changé, la vengeance l’avait changé, transformant le tueur qu’il était déjà en un meurtrier froid, calculateur, précis, implacable.



      Chapitre 12bis


      Pas mal ! Pas mal ! Je dirais même excellent !… Beaucoup mieux qu’à Chicago ! Il faut dire que là-bas, ils n’ont plus l’immense chance, l’incommensurable honneur d’avoir avec eux le grand, le seul, l’unique Mac Taylor !… T’as pas vraiment changé depuis toutes ces années... T’as peut-être juste un peu perdu ton regard insolent de confiance en toi !..
      …Qu’est ce que ça te fait de savoir que tes petits protégés sont morts à cause de toi? C’était encore plus jouissif de les suivre, de les observer, de les traquer et de les achever que de directement te mettre une balle dans le cœur… Bon! Je sais que je l’ai un peu raté le dernier… le petit Messer… un moment d’égarement peut-être! mais je voulais pas risquer de toucher la belle petite Aiden. Elle sera peut-être la prochaine, ou alors Stella…qui sait!
      …Dommage que ta femme soit déjà morte. J’avais tellement rêver de ce moment, c’est ce qui m’a fait tenir pendant toutes ces années… J’avais imaginé le moment, le lieu, la balle j'allais utiliser…tout!… Je l’aurais tuée juste sous tes yeux et tu n’aurais rien pu faire… comme aujourd’hui … Je regrette juste que les terroristes aient été plus rapides que moi…Mais, c’était quand même le pied!!!…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 9:25

Chapitre 13


 
      Au labo balistique, Aiden avait retrouvé son calme et sa sérénité, sa concentration et son attention. Elle était penchée sur un écran, consultant l’immense base de données de la police de New York pour tenter de retrouver l’arme utilisée par le sniper. La balle qui avait tuée Michael Matters et que Mac avait retiré du trottoir était trop abîmée pour lui être d’une quelconque utilité, par contre celle qu’elle avait extirpé de la voiture de Flack lui avait permis de réduire les recherches à deux armes : un AR-15 ou un M-16. Forte de sa découverte et des indications de Mac, Aiden avait contacté la police de Chicago. L’inspecteur chargé de l’enquête lui avait immédiatement envoyé les quelques informations dont ils disposaient et Aiden était en train de faire des recoupements quand elle entendit le retour de Stella et de Mac.
      Elle détourna la tête de son écran et aperçu son patron pour la première fois de la journée. Celui-ci avait la mine sombre, le dos légèrement voûté, attitude qu’Aiden n’avait encore jamais vu de la part de son supérieur. Il semblait éviter le regard de Stella. Tous les deux marchaient en silence dans les couloirs du labo. Seule Stella semblait au courant que l’état de Danny n’inspirait plus d’inquiétude. Mac, quand à lui, avait le visage fermé, presque hostile. Laissant sa première impression de côté, Aiden s’avança d’un pas décidé vers les deux nouveaux arrivants.
      - J’ai peut-être une piste, commença t-elle.
      - On vous écoute, répondit simplement Mac.
      - L’arme utilisée par le sniper est apparemment un AR-15... en tout cas si on considère que le tueur est le même que celui de Chicago.
      Mac lui lança un regard noir, ce qui coupa un peu l’élan de la jeune femme mais elle se reprit très vite et poursuivit :
      - Les munitions sont des balles recouvertes de téflon, pouvant facilement transpercer un gilet pare-balle, continua Aiden en jetant un œil sur Mac et Stella qui transpiraient sous leur gilet.
      Un silence s’immisça entre les trois experts. Même si ils n’avaient pas vraiment cru être en sécurité en revêtant un gilet pare-balle, ils savaient désormais qu’aucun d’entre eux n’était vraiment à l’abri.
      - D’après les marques sur la balle, le tireur a utilisé un silencieux, ce qui expliquerait qu’il soit passé totalement inaperçu, que personne n’ai entendu de coup de feu, reprit Aiden.
      Le tueur avait définitivement tout prévu, tout préparé minutieusement.
      - Et Danny ? demanda Stella.
      - Il va bien. Quand je suis partie, il s’était endormi, Hawkes était avec lui. Le médecin a dit qu’il lui faudrait certainement plusieurs semaines avant de pouvoir reprendre le travail mais il ne devrait avoir aucunes séquelles.
      - C’est bien, dit simplement Mac. Aiden, cette arme est une arme militaire, continuez vos recherches dans ce sens.
      Sur ce, Mac laissa les deux jeunes femmes au milieu de couloir et parti en direction de son bureau.


     
Chapitre 13 bis


      …Je vais te trouver ! Tu ne pourras pas te cacher longtemps ! Tu ne me connais pas… je ne suis pas du genre à laisser tomber… surtout après ce que tu as fait à mon Danny… Non! C’est Danny ! Juste Danny ! C’est simplement parce que je suis fatiguée que mes défenses tombent un peu, il faut que je me reprenne… Allez, concentres toi, reprends un peu de café !…
      …C’est pas croyable le nombre d’armes différentes qui existent ! Autant de moyens pour détruire la vie, j’en suis malade ! On a beau en retirer de la circulation tous les jours, il y en a toujours des nouvelles… Mais, je te trouverais, tu peux y compter…
      …Ca y est ! je te tiens !… en tous cas, si les indications de ce flic de Chicago sont exactes!… Je comprends toujours pas pourquoi Mac est aussi sûr que ces deux affaires sont liées, que c’est le même tueur. Je sais que Mac ne fonctionne pas à l’intuition, il doit avoir ses raisons mais j’aime pas travailler à l’aveuglette, j’aime pas ne pas comprendre le pourquoi du comment ! Je suis quand même pas une débutante, il pourrait m’expliquer un peu, me mettre au courant !!!…
      …Tiens ! Les voilà déjà ! J’ai pas l’impression que Mac soit passé à l’hôpital ! Pourquoi, il dit à Flack qu’il va aller voir Danny et rien ? Cette histoire est vraiment bizarre, trop bizarre !… C’est plutôt Mac qui est bizarre… Y’a certainement un truc que j’ai raté. En tout cas, c’est pas le genre de Mac de laisser tomber un membre de son équipe, ou alors Danny a encore fait un truc qui a mis Mac en colère ?…Non ! Si c’était le cas, je serais au courant… c’est le genre de truc qui passe difficilement inaperçu… En tout cas, y’a quelque chose, parce que Mac a sa mine des mauvais jours et après ce que je vais lui dire, y’a peu de chances pour que ça change… Ils se sont trimballés combien de temps avec leur gilet qui ne sert à rien? Si la situation n’était pas si grave, ça en serait presque risible…Le si stoïque Mac Taylor transpirant à grosses gouttes pour rien!… Il faudra que je raconte ça à Danny…
      …Hey ! Mac ! Je suis pas une novice, je sais très bien que cette arme est utilisée par les militaires ! Si vous étiez passé juste quelques instants prendre des nouvelles de Danny à l’hôpital et que vous m’aviez laissé un peu plus de temps, j’aurais pu vous en dire plus !… Et si vous me faisiez un peu plus confiance sur cette affaire, ce serait certainement un peu plus facile pour moi !…
      …Hey ! Mais où est ce que vous allez? C’est pas croyable, qu’est ce qu’il a aujourd’hui le boss???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 9:32

Chapitre 14


      Stella s’était accordé une petite pause, rien qu’un petit café pour repartir de plus belle et se lancer dans l’analyse d’un des seuls indices dont ils disposaient. Après un rapide examen, elle découvrit vite que l’A.D.N de l’échantillon d’urines était trop dégradé. Elle ne pu déterminer que le sexe : un homme. Mais, poursuivant sa recherche, elle mit le doigt sur une piste qui pouvait s’avérer intéressante. Outre, les éléments « classiques » contenus normalement dans l’urine humaine, Stella découvrit des traces d’un médicament, un morphinique à libération prolongée, ainsi que d‘un produit de chimiothérapie. Après un rapide coup d’œil dans la liste des utilisations habituelles de ce produit, Stella pu en conclure que la personne qui avait laissé cette goutte d’urine, devait certainement souffrir d’un cancer du poumon, un cancer déjà à un stade avancé. Ce médicament était le traitement classique utilisé en dernière intention, en dernier recours.
      Forte de sa découverte, elle partit rejoindre Aiden et ensemble, elles entreprirent de croiser les données dont elles disposaient. Leur tireur devait certainement être un ancien militaire qui était soigné pour un cancer. Mais, malheureusement pour elles, elles découvrirent assez vite que les malades parmi les militaires étaient nombreux. Elles devaient à tout prix réduire leur champ d’investigation, trouver d’autres éléments leur permettant de diminuer les possibilités.
      De son côté, Mac était retourné dans son bureau avec une idée, pas encore bien définie, mais une impression qu’il n’arrivait pas à préciser tout à fait. Depuis qu’il avait quitté le gardien de l’immeuble, que celui-ci avait si rapidement fuit le huitième étage, Mac ne cessait de se dire que cet homme ne lui était pas inconnu, qu’il l’avait vu auparavant. Suivant sa première impression, il entra le nom de Sam Rendel dans son ordinateur. La réponse à sa question ne se fit pas attendre : le gardien de l’immeuble avait, certes eu quelques contraventions mais rien de bien méchant et il n’y avait aucune trace d’un quelconque casier judiciaire. Un peu dépité, Mac recommença à chercher dans sa mémoire où il avait bien pu rencontrer cet homme. Puisqu’il n’avait jamais été impliqué dans une affaire judiciaire, il devait bien s’agir d’autre chose. Fort des conclusions qu’Aiden avait découvert de son côté, Mac lança une nouvelle recherche, qui elle fut couronnée de succès.



      Chapitre 14 bis


      …Pourquoi ce type ne m’est pas inconnu? Où est ce que je l’ai déjà rencontré? Peut-être que je l’ai déjà arrêté… que je l’ai coffré pour une affaire quelconque !… Il y a peut-être plusieurs années et je ne m’en souviens pas…
      …Non, apparemment ce type est blanc comme neige… non pas tout à fait, il a quelque chose à se reprocher ! Il n’a pas la conscience tranquille et s' il a rapport avec cette affaire, il a raison de s’en faire…
      …Mais, pourquoi je n’arrive pas à me souvenir? Il faut peut-être que j’arrête de me triturer le cerveau et que je lâches un peu prise?…Si je pouvais, ne serait-ce qu’un instant, ne plus penser à tout ça, je suis sûr que ma mémoire reviendrait sans problèmes… Mais, c’est pas possible, cette histoire va me hanter jusqu’à ce que je mette la main sur ce tueur. Même une fois qu’il sera bien l’abri derrière des barreaux, je ne sais pas si je pourrais me défaire de cette culpabilité qui me ronge…Et si Danny ne voulait plus travailler avec moi? Et s'il ne pouvait pas me pardonner ?…
      …Arrête ! Arrête maintenant ! Tu ne peux plus rien changer de ce qui est déjà fait, tu ne peux que tenter de faire ton boulot aussi bien que possible sans te laisser entraîner par tes sentiments…restes professionnel, uniquement professionnel, rien que professionnel.
      …Mais, oui ! Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ? C’était tellement évident que je ne le voyais pas !… Au lieu de chercher midi à quatorze heure, j’aurais mieux fait de regarder devant moi ou plutôt derrière moi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 16 Oct 2009 - 9:37

Chapitre 15

      Mac Taylor retrouva de nouveau Don Flack au 284, 25ème rue est à Brooklyn. Mac avait rapidement expliqué à Don ce qui le reliait à Sam Rendel. En 1983, ils étaient dans la même unité à Beyrouth. Ils n’étaient pas proches à l’époque mais il n’y avait aucune animosité entre eux, aucune rancœur qui avait pu se renforcer en vingt ans. Mais, la coïncidence avait de quoi intriguer Mac. Ils étaient à la recherche d’un militaire, un militaire qui avait connu Mac, un militaire qui avait eu tout le temps de ruminer et de préparer sa vengeance. De plus, Rendel était tireur d'élite à l'époque.
      Ils avaient retrouvé le gardien au sous-sol, occupé à réparer une fuite. Lorsqu’il aperçu les deux policiers, Sam Rendel ne fit aucun mouvement pour tenter de fuir. Il baissa simplement les yeux, résigné, posa ses outils sur le sol et se releva.
      - J’étais sûr que vous alliez revenir, commença-t-il.
      - Je me disais bien que votre visage ne mettais pas inconnu. Vous, vous m’avez tout de suite reconnu, n’est ce pas ?
      - Vous n’avez pas beaucoup changé, tandis que moi…La vie n’a pas été très tendre avec moi depuis vingt ans…
      - Où étiez vous de cinq heures à cinq heures et demi ce matin, coupa Flack.
      - Dans mon lit, je dormais. Je ne commence qu’à sept heures.
      - Est ce que quelqu’un peut le confirmer ?
      - Je vis seul et je dors seul aussi malheureusement.
      - Vous savez ce qui s’est passé ici ? demanda Mac.
      - J’en ai une petite idée. Quelqu’un s’est introduit dans le bureau libre du huitième, mais je ne suis au courant de rien.
      - Permettez moi d’en douter ! lança Flack
      - Je n’ai rien fait je vous jure. Je ne sais même pas ce qui s’est passé !
      - Moi, ce que je ne comprends pas, c’est ce que vous avez à me reprocher. Je vous ai à peine connu. Qu’est ce que je vous ai fait ? demanda Mac en élevant la voix.
      - Je ne sais pas de quoi vous voulez parler, je vous dit que je n’ai rien fait, répéta Rendel suppliant.
      - Si vous n’avez rien fait, vous êtes certainement au courant de quelque chose. Alors, si vous ne voulez pas êtes accusé de meurtre et de tentative de meurtre, vous avez intérêt à vous mettre à table, sinon, vous allez vraiment avoir des raisons de m’en vouloir.
      Sam Rendel n’osa pas soutenir le regard de Mac plus que quelques secondes. Il baissa rapidement la tête. Il était visiblement terrifié et Mac douta que ce soit lui qui lui inspire autant de frayeur.
      - Je veux un avocat, je vous dirais rien de plus tant que j’aurais pas vu un avocat, reprit Rendel la voix tremblante.
      - C’est comme vous voulez, dit enfin Flack en passant les menottes au gardien.


      Chapitre 15 bis


      Mais qu’est ce qui lui arrive à Mac ? Il a la mémoire qui flanche ? C’est L’Alzheimer qui le guète ? Il aurait pas pu s’en souvenir plus tôt qu’il avait déjà vu ce mec quelque part. J’ai pas que ça à faire, moi!.. J’ai aussi une vie ! J’ai un boulot, quoi !… En plus, j’ai récupéré une espèce de poubelle sur roues… Y’a pas la clim, et heureusement qu’on est pas en plein hiver car je pense pas que le chauffage marche! Je sais même pas quand je vais pouvoir retrouver ma voiture… C’est pas que j’ai une relation spéciale avec elle, mais à force, je m'suis habitué... Les taches qui sont sur les sièges, je sais à quoi elles sont dues! Les taches, dans cette poubelle, y’en a tellement, qu’on voit même plus la couleur des sièges et je veux surtout pas savoir ce que c’est!… J' suis sûr, que Danny avec sa lampe à ultra-machin chose, il découvrirait des trésors…
      …Mais, bon passons. J’ai du mal à imaginer que cette espèce de loque soit un tireur d’élite!… Je me demande déjà comment il fait pour tenir debout, alors pour tirer, je sais pas comment il aurait fait! Bon ! C’est vrai que c’est bizarre cette histoire, mais j’ai du mal à le croire…
      … Il pourrait même pas faire un effort et essayer de se sauver ! C’est pas possible, les bonnes vieilles habitudes se perdent !… Moi, j’avais envie de me dégourdir les jambes! Il est vraiment à pleurer ce type, c’est déprimant…D’un autre côté, si j’avais été obligé de lui courir après et de le plaquer au sol, je crois bien que je lui aurais cassé quelque chose. Ce mec a l’air tellement fragile, tellement liquéfié par la peur qu’il fait mal à voir…J’aurais bien envie de le secouer un peu… T’as rien d’autre à dire que « j’ai rien fait »? Tu pourrais pas cracher le morceau tout de suite, ça irait plus vite?…
      …Allez ! On y va ! J’aurais pu le parier que ça allait se terminer comme ça. On est repartit pour un tour. C’est pas encore maintenant que je pourrais aller voir Danny… Je sais qu’il va bien, mais tant que je l’aurais pas vu de mes yeux, j’aurais toujours son image dans la tête… comme je l’ai vu partir dans cette ambulance… J’espère pour ce type qu’il n’a rien à voir dans cette histoire, parce que si c’est pas Mac qui se le fait, moi, je m’en charge !…
Revenir en haut Aller en bas
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 42
Localisation : juste derrière vous ^^

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 17 Oct 2009 - 22:11

Quoi?! J'arrive ici et je trouve 10 petits chapitres à dévorer !!! la vie est belle !!!!!!!!!!!!!!

lianro je t'adore!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Au sainte lianro accorde moi mon souhait ..... Encore !!!!


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 626718suitsignCali ** [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37814
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeSam 17 Oct 2009 - 22:12

Bon, que dire de plus que: j'adore et dépêche toi de me mettre la suite avant que je me fâche!!!!
bravo :mangayoupi.: :mangachatsucet


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Signat10[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous


[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitimeVen 23 Oct 2009 - 15:34

Voilà la suite... :mangaj\'yvaisj :mangaj\'yvaisj :mangaj\'yvaisj



Chapitre 16
 
      De retour au labo, Mac avait laissé Sam Rendel en compagnie d’un policier en tenue  qui attendait avec lui la venue de son avocat. L’ancien militaire n’avait pas ouvert la bouche pendant tout le trajet, mais il pouvait aisément sentir qu’il était terrorisé. Mac doutait fortement qu’il puisse lui faire une telle impression et penchait plutôt pour le tireur lui-même. Rendel connaissait le sniper, il savait de quoi il était capable, il se doutait du sort qu’il lui réserverait si jamais il se mettait à table. Même si Rendel ne leur apprenait rien, son complice devait savoir qu’il avait été arrêté. Mac comptait sur ce point pour faire réagir le tueur, pour l’obliger à commettre une erreur, pour le faire sortir de sa planque.
      Tellement de temps s’était écoulé depuis son séjour au Liban, tellement de choses dont il ne voulait pas vraiment se souvenir. Mais, s'il voulait avancer dans cette affaire, il devait faire l’effort de chercher dans sa mémoire, il devait à tout prix retrouver celui qui avait décidé de faire de sa vie un enfer, avant qu’il ne se choisisse une autre victime. La première personne qui lui venait à l'esprit, la seule personne capable d'un tel acte était encore en prison...enfin normalement.
      Perdu dans ses souvenirs, Mac avançait comme un automate. Sans vraiment s’en rendre compte, il se retrouva devant le bureau de Stella où il retrouva la jeune femme en train d’éplucher de vieux dossiers.
      - Du nouveau ? demanda t-il sans préambules.
      Stella releva la tête, légèrement surprise par le retour inopiné de son patron.
      - Je crois, oui.
      - Je vous écoute.
      - J’ai un peu fouillé dans le passé militaire de Sam Rendel et j’ai découvert qu’il était au Liban en 83...Comme il n’est pas malade, même s'il en a l’air, j’ai donc supposé qu’il connaissait peut-être le tireur. J’ai fait un recoupement avec les militaires présents à Beyrouth à cette époque et les patients traités pour un cancer du poumon. J’ai trouvé cinq noms qui pourraient correspondre. J’ai ensuite recoupé cette liste avec les personnes ayant été condamnées…et je suis tombée sur un nom...
- Greg Wincott, le lieutenant Greg Wincott ?...demanda Mac du bout des lèvres.
      Stella acquiesça de la tête. Elle avait encore d’autres nouvelles a lui apprendre, mais Aiden ne lui en laissa pas le temps.
      - J’ai fini d’examiner la serrure du bureau, annonça t-elle joyeusement en entrant.
      - Et ? demanda simplement Mac.
      - La serrure n’a pas été forcée, mais on a utilisé un double pour entrer.
      - Le gardien avait deux jeux de clef en plus de son exemplaire, constata Stella.
      - Oui et c’est un de ces jeux qui a été utilisé pour faire un double.
      - Très bien, allez communiquer cette info à Flack, reprit Mac.
      Puis se tournant de nouveau vers Stella, Mac continua :
      - Wincott a été condamné à trente ans de prison, comment se fait-il qu'il soit dehors?
      - Il a été libéré il y a sept mois, il a bénéficié d‘une remise de peine…Pour motif médical. Il n’en a plus que pour quelques mois d’après les médecins de l’hôpital militaire.
      - Vous savez où on peut le trouver ?
      - Non, pas actuellement. Il a disparu dès sa libération. Les médecins qui lui ont fait sa première chimiothérapie n’ont plus jamais entendu parler de lui. Ils pensaient même qu’il était décédé.
      - Il est dans la nature alors ?
      - Pas tout à fait. J’ai retrouvé des traces de chimio dans ses urines, ce qui veut dire qu’il est actuellement en traitement. Je m’apprêtais à vérifier dans tous les hôpitaux.
      - Bien, très bien, dit Mac d’un air pensif.
      - Mac, ça va ?
      - Oui…Je repensais juste à cette affaire…
      - Ce viol et ce meurtre à Beyrouth ?
      - Oui…Je n’oublierai jamais le corps de cette fille complètement mutilé. J’aurais du penser plus tôt à Wincott. Déjà à l’époque, c’était un malade, il prenait plaisir à faire mal et c’était un tireur d’élite…
      - Vous pensiez qu’il était encore sous les verrous, vous ne pouviez pas savoir qu’il avait déjà été libéré.
      Stella observa son patron qui semblait à des centaines de kilomètres de New York
      - Vous aviez témoigné contre lui ?
      - Oui, c’est moi qui ai découvert cette fille. Quand je me suis retourné, j'ai vu Wincott qui s'enfuyait...je l'ai poursuivit...on s'est battu...je l'ai maitrisé.
      - Il prépare sa vengeance depuis vingt ans.
      - Oui, mais je ne lui laisserais pas le temps de faire une nouvelle victime, termina Mac.
      Mac reparti vers les salles d’interrogatoire, il était décidé à faire parler Rendell coûte que coûte.
 


      Chapitre 16 bis


 
      Cet ordinateur et tous ces vieux dossiers sont en train de me tuer les yeux !…Enfin, c’est quand même mieux que de se faire tuer tout court!… J’ai quand même la trouille… je sais pas si je vais sortir du labo ce soir !…D’habitude, je suis pas du genre à avoir peur pour un rien, mais là, j’ai vraiment… vraiment la trouille !…Surtout depuis que je sais que nos magnifiques gilets pare-balle ne servent à rien ! Et dire que je me suis baladée avec ce machin inutile sur les épaules pendant des heures ! A part m’avoir fait transpirer toute l’eau de mon corps, ce truc n’a servit à rien !…D’un autre côté…Je me demande s'ils en font qui protègent les fesses…Ca pourrait au moins être utile pour la culotte de cheval !!! Tiens, c’est une idée que je devrais soumettre à Mac…mais peut-être pas tout de suite, je vais attendre un petit peu…
      …Il est pas dans ses meilleurs jours en ce moment… Enfin, si c’est à moi que ça arriverait, je pense que je serais pas bien non plus… Faut dire qu’il a des raisons de s’en vouloir, surtout que ce type est un grand malade à tous les sens du terme ! J’ai déjà du mal à regarder les photos de cette fille complètement défigurée et mutilée, alors je m’imagine Mac découvrant le spectacle…J’espère que Don sera dans les environs quand il mettra la main sur ce type, sinon je donne pas cher de sa peau !… Mac va le massacrer comme Wincott a massacré cette fille…à moins que Wincott soit le plus rapide…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Empty
MessageSujet: Re: [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G   [CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[CSI NY/Les Experts Manhattan] - Le Sniper - ??? - G
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Divers :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Divers-
Sauter vers: