French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Humour - Descente aux enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34581
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Humour - Descente aux enfers   Sam 8 Sep 2012 - 22:13

Un petit texte écrit à l'occasion des trois ans du forum.
J'aurais aimé pouvoir citer tout le monde, malheureusement cela n'était pas possible. Que ceux et celles qui ne se retrouveront pas dans ces lignes ne m'en veuillent pas... Et que ceux et celles qui s'y retrouveront ne me lynchent pas!!!!

Les personnages de cette fiction n’appartiennent qu’à eux-mêmes (heureusement)…
Les parties « chansons » sont basées sur les chansons suivantes : Bien sûr (Daniel Guichard), le zizi (Pierre Perret), le chanteur (Daniel Balavoine), vaisselle cassée (Pierre Perret), Célimène (David Martial), la maladie d’amour (Michel Sardou), la groupie du pianiste (Michel Berger), sa raison d’être (Pascal Obispo), Ouvrez-la cage aux oiseaux (Pierre Perret), les sœurs jumelles (les parapluies de Cherbourg), les bêtises (Sabine Paturel) et Les p’tites femmes de Pigalle (Serge Lama).
Je ne tire aucun bénéfice de l’utilisation de ces bases.






Descente aux enfers
Comme toutes les histoires lamentables et cruelles, celle-ci commence de la façon la plus anodine qui soit.

Un beau jour, un individu lambda (ou alpha, omega ou têta…) frappe à la porte de ce lieu qui lui paraît engageant. Une accorte hôtesse l’accueille, lui fait l’article, vantant les lieux et leur incroyable prestige et, derrière le sourire de façade, le malheureux ne décèle pas le rictus de joie mauvaise qui fait parfois frissonner la lèvre. En toute ingénuité, il emboîte le pas à son guide qui le mène de pièce en pièce à la découverte du royaume dont les vapeurs délétères ne tardent pas à endormir son cerveau. Au point que, lorsqu’il entre dans une grande salle commune et que quelques dizaines de paires d’yeux se braquent sur lui, parmi lesquelles certaines sont rien moins que rassurantes, il ne bronche pas tandis que l’hôtesse fait les présentations :


Quelques membres :


Bien sûr y’a Duneline, les films en bandoulière
Avec ell’ les héros ne sont pas vraiment fiers,
Puis y’a Mamypirate, qui prouve sans aucun doute
Qu’avec l’âge la sagesse n’est pas donnée à toutes
Y’a aussi Marguerite sadique de haut niveau
Et qui avec Capt’ain forme un sacré duo
Et tous ces membres-là si tu les connais pas,
J’te jure que ça viendra.

Car ici tu verras, il y’a de sacré cas,
Des sadiques patentées aux perverses cruelles
Des voyeuses assumées, des vierges effarouchées,
Ici finalement c’est la tour de Babel

Bien sûr il y a Prue qui a déjà sa place
Au panthéon local des sadiques pure race
Puis y’a Juliabaku qui n’a rien à prouver
Pour c’qui est d’la torture à toutes ses aînées,
Et y’en a tant encore, Finleysf, Laure et Videl,
Jo, Uldases, Tarma, Joséphine et Christelle,
Chacun ses personnages, ses chouchous, ses carnages,
Y’en a bien peu de sages…

Car ici tu verras, il y’a de sacré cas,
Des sadiques patentées aux perverses cruelles
Des voyeuses assumées, des vierges effarouchées,
Ici finalement c’est la tour de Babel

Et au-dessus d’tout ça, évidemment il y’a
La reine du fofo, dans son donjon là haut,
La vieille aux doigts crochus,
Admin… l’ange déchu !
Notre naïf quidam, le visage fendu d’un sourire niais serre une main à droite, une patte à gauche, un nez au milieu puis enfile un couloir derrière sa guide (et n’enfile pas la guide… du moins pas à cette étape de l’histoire, n’étant pas encore tout à fait contaminé). Il arrive alors dans une pièce où une jeune femme un peu étrange se tourne vers lui sans qu’il paraisse vraiment s’inquiéter de ses crocs rougis et des griffes acérées qu’elle tend vers lui tandis que d’une voix que, s’il n’était pas imprégné des ondes maléfiques régnant dans les lieux, il trouverait de moins en moins suave, l’accorte personne lui fait l’article :

EmmaAngel :



Afin de fair’ notre éducation ogué ogué
Emma nous convie à l’occasion ogué ogué
Aux réunions bien sanglantes
Peuplés d’créatur’s charmantes
Qui en quelques coups de dents
Vous saigneront à blanc,
Elle vous déballera sa came :
Que des créatures dépourvues d’âme
Histoire de corser l’aventure ogué ogué
Elle fait collection de tortures ogué ogué
Entre les chaînes et les fouets
Y’a Spike qui a dégusté
Quand à Angel pas de pot
L’est vraiment pas jojo
Et partout ça hurle, ça crie, ça pleure
C’est un peu la maison de l’horreur

Tout tout tout
Vous saurez tout sur les vampires,
Passé présents
Gentils méchants
Dégénérés
Traumatisés
Le pauvre Angel
Cordy la belle,
Spike le maudit
Qu’a rien pour lui
Le mal, le pire
Vous saurez tout sur les vampires
Un petit sourire nerveux crispe les lèvres de notre impétrant tandis qu’il se détourne de l’étrange scène formée par la jeune femme et l’énergumène blond platine avec lequel elle se livre à des contorsions bizarres. A quelques pas de là, dans une alcôve une dame à l’air doux et placide, est en train de positionner des hommes qui paraissent vaguement familiers à notre quidam dans des postures pour le moins manquant d’innocence. Sans paraître gênée le moins du monde, l’occupante des lieux se présente :


Natasia :


J’me présente, j’m’appelle Natasia,
J’aime bien secouer mon Jaja
Comme ça…
J’peux parfois être vraiment lubrique,
Et même carrément sadique,
Ca fait longtemps que j’aime ça,
On se refait pas

Sous mes airs ingénus,
Je les préfère nus,
Je veux les dominer,
Les fair’ marcher au fouet,
Je veux leur soumission
Dans tout’ les positions,
Que de charmants tableaux,
Emerg’ de mon cerveau,
Et vienn’ peupler mes nuits,
Dans mes rêves ravis,
Mes chouchous sont gâtés,
Je sais les câliner…
S’il avait encore toute sa conscience, nul doute que le postulant s’interrogerait, mais il n’est capable que de sourire niaisement tandis que l’hôtesse ouvre une nouvelle porte et notre de moins en moins naïf individu regarde, un peu estomaqué, la quinquagénaire robuste, en train de se livrer avec deux jeunes gens à des activités qu’il est impossible d’expliciter ici, au vu et au su de tous. Avec un rire dans la voix, après s’être excusée du dérangement, la jeune femme referme la porte et, se tournant vers son futur « client », lui déclare :


Bleuri59 :


Thomas fessé,
Ca ça lui plait,
Florian cul nu
Ell’ n’en peut plus.

Savez-vous comment fair’ plaisir à Brigitte,
On va vous l’expliquer tout de suite,
Prenez un Florian
Et puis un Thomas,
Trouvez leur un lit
Ou même un tapis
Et puis l’un dans l’autre,
Sans fin ils se vautrent
Et dans tous les coins,
Se font des câlins
Jamais ne s’arrêtent
Du soir au matin
Et quand ils s’embêtent
Ils reprennent sans fin.

Thomas fessé,
Ca ça lui plait,
Florian cul nu
Ell’ n’en peut plus.
Comme l’ingénu s’étonne que des dames d’un certain âge se livre ainsi à ce type d’occupation, sans paraître autrement choqué d’ailleurs, l’hôtesse lui avoue alors que ladite dame n’a qu’un demi-cerveau, lui indiquant qu’elle va derechef lui présenter l’autre moitié de l’organe, ouvrant une nouvelle porte derrière laquelle, vautrée entre son écran de télévision et son écran d’ordinateur un hybride de hérisson et de requin jette vers eux un regard torve qui n’engage pas plus que cela le jeune éphèbe à se risquer dans le repère. Avec un clin d’œil, la guide explique :


Yseult :


Ell’ n’aime pas lorsque tout va
Le bonheur c’est pas son dada
La guimauve ell’ déteste ça
Ell’ sait secouer et tourmenter
Quand ils passent sous son clavier
Les persos en sort’ essorés

Ell’ n’aime pas quand on s’aime
Et c’est pour ça qu’elle sème
Les mauvais coups, les orages
Un peu partout dans ses pages

Y’a pas d’ joie sans les larmes
Elle manie bien les tracas
Y’a pas d’vie sans alarme
Le bonheur l’intéresse pas
Pour rire il faut des drames
Elle récrit le chemin de croix
C’est ce qui fait son charme
S’moquer de ce dont on n’rit pas.
Voyant le nouveau venu quelque peu remué, la chasseuse de tête lui propose d’aller au salon boire une boisson spéciale maison, dans laquelle elle remet deux doses de sadisme en poudre assaisonné d’un tiers de perversité et de deux dixièmes de guimauve qui, joints aux fragrances entêtantes, vont de nouveau le plonger dans une sorte de béatitude dans laquelle va le conforter la jeune femme qu’on lui présente alors, posant dans un canapé à la manière des vestales d’antan :

Catouchka :


Elle lit, elle lit,
Catouchka jour et nuit
De Torchwood à Buffy,
Et de Twilight à CSI,
Elle va, elle va,
Partout de haut en bas,
Encourageant toujours
Autant la haine que l’amour

Elle est à chaque étage, admirant la souffrance,
Encourageant le vice, se glissant dans les lits,
Elle applaudit l’orage, encourag’ la vengeance,
Au hasard de sévices, Black Catouchka surgit

Elle lit, elle lit,
Sherlock et compagnie
S’amuse des tourments
S’attendrit des bons sentiments
Elle glisse, elle glisse,
De délice en supplice
Elle connaît c’est certain
Du forum les moindres recoins.
Rassuré par la normalité apparente de la lectrice qui, à peine a-t-il repris sa route derrière l’hôtesse, s’est replongée dans son monde, notre futur adepte descend sans hésiter un escalier étroit sans paraître autrement gêné des remugles qui montent alors vers lui, déjà imprégné de l’atmosphère très particulière des lieux. La belle plante qui l’entraîne toque discrètement à une porte et l’ouvre sur une pièce sombre où quelques hommes plus qu’à demi-nus semblent un peu perdus tandis que, sur son haut tabouret, une femme altière les contemple, un sourire satisfait aux lèvres. Elle adresse un signe de tête satisfait aux nouveaux-venus et, après un geste de la main l’encourageant à ne pas se déranger pour eux, la réceptionniste dresse un portrait à son protégé :


Pandi :


Ils passent leurs nuits sans dormir,
A s’affliger et à souffrir,
Les victimes de Pandi,
Dieu que leur existence est triste,
Aux mains de cett’ sadique artiste
Les victimes de Pandi,
Elle fout toute leur vie en l’air
Et tout’ leur vie c’est pas grand-chose,
Elle sait vraiment bien y faire
Pour les réduire à sa merci,
Très éloignée d’un’ vie en rose…

Ell’ blesse, ell’ tortur’,
C’est fou c’qu’ell’ écrit
C’est bien c’qu’ell’s écrit
Ell’ fouett’, ell’ couture
De l’aube à la nuit,
Ca chauff’ pour Danny !
Le sourire du pauvre naïf décidément subjugué par l’étrangeté de ce lieu qui l’attire de plus en plus s’élargit bizarrement alors qu’il devrait prendre ses jambes à son cou, signe que le maléfice agit déjà. Et quand, à la porte suivante, sa guide s’arrête, c’est de lui-même qu’il ouvre la porte, découvrant un spectacle quelque peu similaire à celui de la pièce voisine, à ceci près que les hommes ne sont pas forcément les mêmes, quoiqu’il lui semble bien en voir qui se ressemblent étrangement. Et tandis qu’il observe attentivement la femme, encore une, qui enchaîne l’une de ses proies tout en surveillant du coin de l’œil celle qu’elle a branchée sur le secteur, l’accorte blonde de la réception lui récite :

Fanncis:


Elle en fait voir de tout’ les couleurs
A son Tony qu’ell’ n’épargne pas.
Ell’ lui tricot’ des pull’s de douleur
Et lui mitonn’ de drôl’ de p’tits plats
Il faut les lir’s certain’s histoires
Où la souffrance devient un art.
Et dans sa prose
Quand tout explose
Y’a un mec qui croise les doigts
C’est peut-être dû à son caractère
C’est peut-être ce qu’il y a dans l’air…

Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Déjà, le naïf qui s’est présenté une heure plus tôt n’existe plus, la drogue insidieuse court dans ses veines, l’empoisonnant rapidement et très sûrement, au point que, lorsqu’ils descendent encore de deux niveaux, arrivant dans un coin sombre où l’air se raréfie, il ne s’inquiète pas plus que cela de l’humidité des lieux et des créatures étranges qu’ils croisent dans le long couloir éclairé par quelques torches suintantes. L’hôtesse semble moins à l’aise à ce niveau mais cela ne met pas pour autant la puce à l’oreille du nouvel arrivant qui s’extasie lorsque dans une pièce il aperçoit une matrone au sourire sympathique qui toutes dents dehors déshabille avec dextérité un jeune brun un peu blafard. Lui envoyant un coup de coude bien peu protocolaire dans les côtes, tout en se gardant de hausser la voix, son guide lui chuchote à l’oreille :

Aragone17:


Si Aragon’ fait cuicui sur son balcon
Avec un Ianto qu’a perdu son cal’çon
Un Owen exsangue, un Jack rabougri,
A vot’ tour fait’ leur des chatouillis.
Sournois’ment exclamez-vous, Dieu, qu’ils sont sages !
Mais chère sadique on vous d’mande au troisième étage
Et dès qu’la perverse, aura l’dos tourné
Même si elle doit pas vous l’pardonner

Ouvrez ouvrez la cage aux Iantos
Regardez-les s’évader c’est beau !
Les enfants si vous voyez
Des pauv’ Ianto prisonnier
Ouvrez-leur la porte vers la liberté !
Mais pourquoi donc se mettre à dos cette ravissante créature ? se demande le candide qui la trouve fort à son goût la dynamique quadragénaire. Sans s’attarder plus longtemps, ayant surpris le regard aiguisé de la maîtresse des lieux qui flaire les traîtres à des milliers de kilomètres et lâche sur eux ses bêtes infernales, l’hôtesse l’entraîne dans une crypte où deux drôles de dames, vêtues de tenues bigarrées agrémentées de plumes multicolores (non, pas là où vous pensez les plumes espèces d’esprits mal tournés !) se lèvent à leur entrée et se présentent, souriant de tous leurs crocs :

Cali & Lillie:


Nous sommes deux soeurs cruelles
Nées sous le signe sado-maso
Dépourvues de cervelles
Et sans pitié pour les héros
On tranche, on écartèle
On piétine on lie et on broie
On tranche, on cloue, on pèle,
On profite bien de nos proies.

Nous fûmes toutes deux élevées normal’ment
Mais y’avait en nous des trucs pas rassurants
On a eu les mêmes lectures favorites
De celles qu’on ne lit pas chez les Carmélites
Nous sommes toutes deux très corrompues
Avec un esprit complèt’ment tordu
Qui passe entre nos mains s’en souvient à jamais,
A condition bien sûr d’pouvoir toujours penser.

Nous sommes deux soeurs cruelles,
Parmi les pires des fléaux
Qu’il pleuve ou bien qu’il gèle
Bien à l’abri dans nos bureaux
On démembre, on morcelle,
Jouant du fouet ou du couteau,
Nous sommes deux sœurs cruelles,
Eminences gris’ du fofo.
Le tour du propriétaire s’achevant, il revient à la réceptionniste de s’assurer que son pigeon est bien ferré. Pour cela, elle se dirige vers les catacombes, et pénètre précautionneusement dans l’antre de celle qui, même sous l’effet des pires des hallucinogènes, arrive parfois à décrocher les cœurs les plus endurcis. C’est l’ultime test : s’il ne bronche pas, alors il est désormais des leurs. Dans le repère obscur maculé de sang, jonché de morceaux de chairs, une jeune femme au sourire angélique, couverte d’hémoglobine de la tête au pied, entonne d’une voix boudeuse :


Louzanes:



J’ai tout abîmé le Tony…
J’ai tout massacré le Donnie,
Et comm’ je m’ennuyais un max
J’ai tout torturé le pauv’ Mac…
J’ai tout tourmenté le Danny
J’ai tout dépecé le Charlie
Tout traumatisé le Ianto
Et à Spike fait de gros bobos

Fallait pas m’lâcher tu vois
Il est beau le résultat !
J’ai décrété la torture,
La luxure, comme des lois
Fallait pas m’encourager,
Maint’nant j’sais plus m’arrêter,
C’est mon clavier je le jure !
Je le jure que c’est pas moi !
Vous vous direz : à cette vue, il prend ses jambes à son cou le naïf. Hélas ! Ce naïf du début n’existe plus, ayant définitivement voué son âme à Admin et ses suppôts infernaux. Au point qu’au moment de quitter les lieux, il hésite, recule et se tourne vers sa guide en gémissant :

Le membre lambda:



Un Danny à New York, un autre à Hawaii
Un Ianto à Cardiff, un Kevin à Paris,
Un Spike, un Angel, une Lily
Une Olivia et une Buffy,
Un Tony

J’m’en vais traîner sur FFF le soir,
Je prends des not’s au fil de leurs histoires
J’m’aperçois qu’en sévic’ je n’valais pas un clou
Mais grâce à leurs p’tits cours je vais apprendre tout !
J’m’en vais traîner sur FFF le soir,
Passant sans transition du rose au noir
Et de Tyoris à Mapi, d’Angelgym à Christie
Je suis au Paradis !

Qui aurait dit qu’un jour j’en arriverais là
A épier les amours d’Eliott et Olivia,
A marier Alice et Bella, ou Kakashi et Iruka,
J’y crois pas !

J’m’en vais traîner sur FFF le soir
J’y croise Homer, au détour d’un couloir,
Cass Shelly dans la cave, Terryjones au salon,
Sugar Boy en cuisine et Lilouche au balcon
J’m’en vais trainer sur FFF le soir
Y’a DSandrine qui se pointe au parloir
Y’a Edw et Sweet et Mumu, Cybelia, Gred et Prue,
C’est une belle tribu !

J’m’en vais traîner sur FFF le soir
J’veux d’la guimauve et puis du désespoir
Du bien dégoulinant, des câlins, d’la passion,
Des serments écoeurants et d’ardentes fusions
J’m’en vais traîner sur FFF le soir
Je suis addict, c’est vraiment sans espoir
Et d’Actarus à Aviva, de Jennifer à Anshaca
Je ne m’en lasse pas !

J’men vais traîner sur FFF le soir
Quand ma connexion lâch’, je broie du noir
J’ai besoin des imag’s et puis des vidéos
Et des derniers outrages exposés en photo
J’m’en vais traîner sur FFF le soir,
C’est mon pêché, ma drogue, mon défouloir,
Et de Zuran à Dobby, de Nicopas à Djorie
Elle est plus belle la vie !
Voilà… Voilà l’histoire pathétique d’un des nombreux pièges tendus sur la toile aux âmes angéliques.
Pleurez sur leur sort ô vous qui êtes compatissantes et humaines…
Quoique si vous l’êtes, vous n’aurez pas pu lire ceci…
Comme quoi, on se demande à quoi il sert d’avoir pris le temps de cet avertissement.



FIN


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Sam 8 Sep 2012 - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14017
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 50
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Sam 8 Sep 2012 - 22:21

je me souviens de ce texte, j'avais beaucoup ri à l'époque .


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
EmmaAngel
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Chien
Messages : 6973
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Sam 8 Sep 2012 - 22:30

J'adore Et j'en veux encore


Some say the world will end in fire, some say in ice. From what I’ve tasted of desire I hold with those who favor fire. But if it had to perish twice, I think I know enough of hate to say that for destruction ice is also greatand would suffice @Robert Frost.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1551-emmaharknessjones
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34581
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Sam 8 Sep 2012 - 22:50

Aragone17 a écrit:
je me souviens de ce texte, j'avais beaucoup ri à l'époque .
Ca veut dire que cette fois-ci tu n'as pas ri du tout?

EmmaAngel a écrit:
J'adore Et j'en veux encore
Euh... faut pas pousser Admin dans les orties quand même... Vais pas en faire une habitude!

Merci à vous deux!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mamypirate
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chat
Messages : 4098
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 66
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Sam 8 Sep 2012 - 23:43

ça me fait toujours autant rire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2330-mamypirate
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9665
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 11:24



Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
ozias
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Singe
Messages : 1935
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 48
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 20:26

Aaaahhhhh, mais je l'avais raté ce texte.

Quel délice cette descente aux enfers et c'est si vrai... Une fois qu'on y est on a pas vraiment envie d'en sortir !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2172-ozias
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13214
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 20:40

Cissy a écrit:

Yseult :

Ell’ sait secouer et tourmenter
Quand ils passent sous son clavier
Les persos en sort’ essorés

Je suis pas d'accord :pasd\'accord: je ne leur fais rien du tout à mes personnages. Ils vivent juste leur train train quotidien


Cissy a écrit:

Yseult :
S’moquer de ce dont on n’rit pas.

ça par contre entièrement d'accord. bravo Pour moi on peut rire de tout et surtout je suis une fervente adepte du "Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer" sucette au caramel


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13268
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 20:52

J'adore toujours autant ce texte et je n'ai pas pu m'empêcher de chanter sur toutes ses chansons revisitées par toi avec tellement de talent... C'est du pur plaisir et du rire du début à la fin... Merci Cissy...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14017
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 50
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 21:51

Cissy a écrit:
Aragone17 a écrit:
je me souviens de ce texte, j'avais beaucoup ri à l'époque .
Ca veut dire que cette fois-ci tu n'as pas ri du tout?

tu te poses la question Dame Cissy, tu me connais pourtant, j'en avais mal au ventre


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34581
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Dim 9 Sep 2012 - 22:48

Merci à vous toutes!!
Yseult, d'accord avec toi: il faut savoir rire de tout et même si certaines choses ne me semblent pas drôle, je ne condamne jamais un humoriste sur son soi-disant mauvais goût en matière de rire parce que certaines choses qui moi me font rire ne semblent sans doute pas drôles à d'autres... Euh... suis-je assez claire sur ce coup-là?


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4234
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 38
Localisation : Derrière toi.

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Lun 10 Sep 2012 - 9:41

Très sympa ce texte que je n'avais pas encore lu !


" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Louzanes
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Rat
Messages : 8401
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 44
Localisation : Sous l'étang !!!! Venez me chercher si vous l'osez

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Lun 10 Sep 2012 - 9:59

Heureusement que je n'envoie pas ceux de l'assoc ici parce que pas sûr que ma réputation soit à la sortie aussi blanche que la colombe rire démoniaque

Moment de détente dès plus exquis bravo


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2930-louzanes
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 40
Localisation : juste derrière vous ^^

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Lun 10 Sep 2012 - 20:09

J'aime toujours ton texte ^^

Par contre une question : POURQUOI JE SUIS TOUJOURS ASSOCIÉE A CETTE FOLLE DE LILLIE? pour rappel nous sommes deux personnes distingues !!!!


**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34581
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Lun 10 Sep 2012 - 22:23

Merci de vos Commentaires...
Cali tu es associée à Lillie parce que vous êtes les deux âmes damnées du forum et qu'en ces lieux vous êtes indissociablement unies par l'enfant que vous avez construit ensemble avec la vieille.... qui est votre mère spirituelle... enfin spirituelle... encore faudrait-il qu'elle ait de l'esprit!!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6398
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 40
Localisation : juste derrière vous ^^

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Mar 11 Sep 2012 - 18:39

Cissy a écrit:
Merci de vos Commentaires...
Cali tu es associée à Lillie parce que vous êtes les deux âmes damnées du forum et qu'en ces lieux vous êtes indissociablement unies par l'enfant que vous avez construit ensemble avec la vieille.... qui est votre mère spirituelle... enfin spirituelle... encore faudrait-il qu'elle ait de l'esprit!!

Je te savais pas suicidaire .... si elle te mets la main dessus se que toi et louz réunit faites vivre à vos chouchou sera de la pure guimauve en comparaisons de se qu'elle va te faire


**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34581
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   Mar 11 Sep 2012 - 21:54

Bah... j'ai des arguments pour me défendre!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Humour - Descente aux enfers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Humour - Descente aux enfers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: