French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13

Aller en bas 
AuteurMessage
Aynath
Lentement le rêve s'empare de toi….
Lentement le rêve s'empare de toi….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 643
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 38
Mon pairing du moment: : Merlin & Ar
Mon Fandom du moment: : Merlin

MessageSujet: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Dim 14 Oct 2012 - 22:32

Série Merlin qui appartient à la BBC, je ne fais que les emprunter le temps d'une fiction
Pairing : Merlin et Lancelot.
Résumé : Arthur éloigne Merlin de lui pour profiter de la présence de sa reine Guenièvre à ses côtés. Comment vivra-t-il cette séparation ? PG13






Cesse les excuses !


« Quand je les regarde, je suis heureux pour Arthur et Guenièvre… mais cela me rappelle aussi combien je suis toujours aussi seul… »
— Un baiser pour me porter chance, entendit Merlin de la voix du jeune roi qui s’adressait à sa reine Guenièvre.
Le jeune sorcier sourit devant cette question et se disait qu’Arthur avait de la chance. Le cœur serré de se sentir toujours seul, il les laissa dans sous la tente. A pas lent, il quitta le terrain d’entrainement Merlin n’était jamais du genre à se lamenter sur son sort ou même à en pleurer. Il avait vécu tant d’événements dans sa vie qu’il ne pouvait se permettre que quoique ce soit l’écarte de sa destinée.
Assis sur les marches du château, il fixait un point imaginaire depuis quelques minutes puis il reporta son regard sur ses doigts enlacés. Tout allait bien au royaume et cette période de répit était enfin la bienvenue. Arthur lui avait bien fait comprendre qu’il ne désirait plus être dérangé par sa présence puisqu’il avait envie de passer plus de temps avec sa reine.



Merlin se mordit la lèvre inferieur en se rappelant que la veille, tôt le matin, il avait juste frappé un coup à la porte du roi et par simple habitude, il était entré pour déposer le plateau. Quand il s’aperçut que le roi et la reine étaient l’un sur l’autre et nus… il avait mis rapidement une main sur ses yeux et en se confondant d’excuse, il avait rejoint rapidement la porte en recevant le pantalon du roi sur la tête.

Merlin passa une main sur son visage en se disant qu’il devrait faire un peu plus attention car il n’était plus seul dans sa chambre… Il soupira et se décida de retourner à son laboratoire puisque Gaius avait en quelque sorte pris sa retraite. Le jeune homme se leva et en se retournant il ne vit pas la personne qu’il venait de percuter.


Durant cette chute qui lui parut bien lente à son grand désarroi, deux bras l’encerclèrent durement par la taille pendant qu’il ferma les yeux. Il put sentir le choc qu’a dû supporter l’inconnu et de cet instant, sa tête reposa sur le torse de cet homme tout comme ses deux mains. Les paupières closes, le cœur affolé de se sentir si petit et surtout idiot, il n’osa plus faire un mouvement. Du bout de ses doigts, il palpa la tunique rugueuse et de son oreille, il entendit les battements de cœur de son sauveur qui s’accéléra tout comme le sien.
— Aiiieeeuuu… entendit-il d’une voix qu’il reconnut.
— Lancelot ! s’écria le plus jeune.
Subitement honteux de son comportement, Merlin ouvrit ses yeux et plongea innocemment dans ceux du chevalier. Le regard noisette de ce dernier sembla l’envouter et sans écouter le reste des mots, il sentit une chaleur captivante dont ses paumes s’enveloppèrent aussi vite que ses joues s’empourprèrent. Lancelot dut lui tapoter le dos pour le sortir de ses pensées.
— Merlin ? entendit-il de cette voix qui lui parut si soudainement plus douce à auditionner.
Le jeune sorcier se releva prestement en s’excusant et lui tendit sa main. Lancelot s’en était saisi et Merlin ne comprenait pas ce qu’il ressentait à ce moment, alors baissant son regard au sol, il renouvela ses excuses.
— Arrêtes de t’excuser Merlin… ce n’est rien et puis j’aurais dû faire un peu plus attention… lui avait-il dit en lui souriant.
Le jeune sorcier dirigea son regard sur son interlocuteur et toujours aussi rouge, il lui rendit son sourire avant de partir en courant. Le cœur battant à tout rompre, il s’enferma dans sa chambre, le temps de se reprendre. Le souffle court, il n’avait plus éprouvé ce genre de sentiment depuis… Freya…
Les mains sur la tête, il s’écroula sur son lit et une fois calmé, il finit par se dire que sa mélancolie de l’instant avait dû le désorienter. Soupirant lourdement, il regretta l’époque où Gaius était encore là parce qu’il était le seul à qui il se confiait… puis Gauvain lui vint à l’esprit… Il le verra le lendemain en cherchant des plantes dans la forêt.


Lancelot regarda Merlin s’en allait comme s’il avait la peste mais, pourtant il était certain qu’il avait été réactif à leurs contacts. Il avait apprécié l’avoir eu quelques minutes dans ses bras. Puis un sourire se dessina doucement à ses lèvres, le chevalier dont le cœur battait pour son ami, osa penser que le jeune sorcier pourrait partager ses sentiments. A partir de là, il mit à espérer… donc de tenter une approche…


« Tu étais là, juste devant moi… et moi je ne savais pas ce que j’éprouvais et pourtant mon cœur ne cesse de battre à tout à allure depuis que j’ai réalisé que tu étais bien plus… mais peut-être me trompais-je ? »
La journée avait vite passé et Merlin était en train de manger seul quand quelqu’un frappa à sa porte.
— Entrez, dit-il.
Merlin crut s’étouffer en avalant un bout de pain quand il s’aperçut que c’était Lancelot qui pénétra chez lui. Le cœur palpitant, il contempla son assiette puis prenant une bonne respiration, il lui demanda d’une voix qui se voulut sereine.
— Que vous arrive-t-il ?
— J’ai mal au dos… lui répondit le chevalier.
A ses mots, il ne put cacher sa nervosité et toujours la tête baissée, il réitéra ses excuses.
— Merlin, je te l’ai déjà dit, ce n’est pas de ta faute… et depuis quand me vouvoies-tu ?
Le jeune sorcier se leva sans lui jeter un regard et lui chuchota :
— Désolé, je ne sais pas ce que j’ai… Tu peux t’assoir sur ce tabouret et enlever ta tunique s’il te plait, ajouta-t-il vite en cherchant une fiole d’huile pour le soulager.
Lancelot le détailla et vit le visage teinté d’une légère rougeur. Souriant, il fit ce que lui demanda Merlin. Il s’était toujours demandé si son ami n’était pas attiré par le jeune roi mais au bout du compte en comprenant que le jeune homme ne faisait que le veiller, cela le rassura. Pour son bien-être, Lancelot était plutôt content car il pourrait tenter sa chance.



Fermant ses yeux, il savoura les mains douces du jeune homme lui parcourir les épaules. Sentir la chaleur que diffusait ses doigts parfaitement enchanteurs, Lancelot était simplement bercé par cette douceur.
Si cela n’avait tenu que de lui, il aurait empoigné le jeune sorcier et il l’aurait embrassé directement… mais il était tout de même un gentleman et il désirait que Merlin comprenne ses sentiments. A ces pensées impures, il respira avec difficulté et cela ne s’améliora pas lorsque les mains fines du brun descendirent jusqu’en bas de son dos qui se mit à frissonner.
— Tu as un problème de respiration, Lancelot ? demanda Merlin le faisant tressaillir.
Surpris, ce dernier répondit en cachant sa rougeur :
— Heu non… non ce n’est rien, j’ai juste froid… bredouilla-t-il soudainement paniqué.
Il se leva subitement et devant le regard bleu et médusé du jeune sorcier, il prit sa tunique et marmonna en sortant :
— Je… merci Merlin… on se voit demain…
Merlin, debout, tenait encore l’huile dans une main. Il ne comprit pas ce qu’il venait de se passer.



Lancelot avait du mal à contenir son malaise. Merlin était doué pour la magie mais aussi pour ne jamais rien comprendre et lamentablement, il pouvait entre apercevoir ce que devait supporter le jeune roi. Il n’avait jamais cru ce que lui disait Arthur et finalement, Lancelot dut admettre que le jeune sorcier était parfois tête en l’air.
N’abandonnant pas son idée, il savait ce qu’il allait faire.
Le lendemain matin, il croisa Gauvain dans les couloirs en compagnie d’une jeune demoiselle.
— Ha Gauvain, dis-moi, tu aurais une seconde ?
Lancelot l’écarta de la jeune fille en le saisissant par la manche et lui demanda de lui laisser sa place pour accompagner Merlin cueillir des plantes.
— Si tu veux…souffla Gauvain.
Puis en plissant son regard curieux, ce dernier demanda :
— Pourquoi cette soudaine envie de te retrouver SEUL avec lui ?
Le chevalier amoureux lui murmura en contemplant soudainement le sol qui lui sembla bien plus intéressant :
— Non… pour rien… juste pour le protéger…
En relevant son regard sur Gauvain, il savait qu’il n’était pas du tout convaincant :
— Nous savons tous les deux qu’il n’a jamais eu besoin de nous, lui rétorqua son ami avec un rictus aux coins des lèvres.
Lancelot commençait à sentir des gouttes lui perler le front et lui avoua :
— Bon d’accord mais tu le gardes pour toi…
Gauvain, souriant, hocha la tête et il vit son ami s’approcher de son oreille. Tel un lourd secret, il lui avoua :
— Merlin ne me laisse pas indiffèrent…
— Hum… d’accord… murmura-t-il.
— Mais le problème… c’est que je sais ce que ressent Arthur quand Merlin ne réagit jamais à ses remarques…
— Ha ! Put seulement répondre Gauvain.

Un silence pesant s’installa, rendant Lancelot encore plus nerveux.
— Ecoute, prend ma place et essaie de discuter avec lui… et puis ce ne sera pas la première fois qu’il se confie à toi, dit-il en lui rappelant qu’il était le premier à savoir pour ses dons.
— Oui mais là, c’est parce qu’il pensait que je ne verrais rien… réplique Lancelot.
— Allez vas-y, lance-toi… je ne vais pas te dire comment t’y prendre ! Tu es un chevalier de Camelot !
Gauvain lui tapota l’épaule et le regarda partir. Autant Lancelot était un jeune homme plein de vitalité et de courage, mais jamais il n’aurait cru le voir perdre pied devant Merlin…
— Ah vraiment, Merlin, tu vas le rendre aussi chèvre que notre roi, murmura le chevalier en croisant ses bras.



« Devrais-je demander conseil à Gauvain ? Lancelot était-il seulement fiévreux ? Était-il tombé malade ? »
Merlin était aux abords des bois avoisinant pour cueillir ses plantes habituelles quand il entendit des bruits de pas. Pensant à son ami Gauvain, il chuchota sans se retourner :
_ Ha Gauvain, il faut que je te dise… je pense que Lancelot doit couvrir quelque chose…
Lancelot se figea et à cet instant, il n’avait qu’une envie, celui de partir en courant. Puis il entendit la fin de la phrase en voyant Merlin hausser des épaules qui, soit dit en passant, fini par l’achever :
— Peut-être est-il vraiment tombé malade ou…
Merlin se leva tout en parlant et se trouvant face au chevalier, son cœur se mit à s’affoler si vite qu’il lâcha les plantes qu’il tenait dans une main. La gorge sèche et les mains moites, le jeune sorcier se sentit si soudainement mal à l’aise.
Lancelot croisa le regard brillant du jeune sorcier et il le trouva si séduisant avec son sourire figé qu’il l’aurait bien pris dans ses bras.
— Je… pardon… je pensais que… enfin Gauvain… bredouilla Merlin qui sentait le rouge lui monter aux joues.
— Merlin, quand vas-tu donc cesser de t’excuser… et pour répondre à ta question, non je ne suis pas malade, lui répondit Lancelot qui se félicita d’avoir conservé son calme.
Merlin se mordit l’intérieur des lèvres et s’agenouilla pour ramasser les plantes qui lui avaient échappé. Après quelques minutes de silence insoutenable, Lancelot se permit de le briser :
— Dis-moi Merlin, tu as quelqu’un dans ta vie ?
Le jeune sorcier s’empourpra encore plus et tentant de cacher ses tremblements, il répondit que non. Merlin ne savait pas pourquoi le chevalier lui faisait autant d’effet et cela lui n’était jamais arrivé… du moins avec un homme. Le cœur battant, il déglutit et fixa Lancelot. Il dut reconnaitre qu’il était… wow… il n’arrivait plus à trouver de mot pour le définir.
— Et toi ? réussit à murmurer Merlin en continuant à chercher des plantes.
— Ma foi non… mais j’ai quelqu’un qui me plait assez bien.
A ces mots, Merlin sentit son cœur se briser mais ne le montra pas le moindre du monde. Le souffle court, il dut s’avouer qu’il avait des sentiments envers Lancelot et d’une voix soudainement froide, il lui demanda :
— La personne est-elle au courant ?
Lancelot fut pris au dépourvu par sa demande si détachée.
_ Non, mais je m’y emploie…
Le chevalier s’aperçut que Merlin s’était crispé et n’osa plus parler durant quelques minutes puis prenant son courage, il lui chuchota en tremblant comme jamais il ne l’a été :
— Ça te déplait que j’aie quelqu’un en vue ?
— Euh… non pas du tout… répliqua rapidement Merlin, troublé par sa question qui avait tout de même été directe et franche. Bon je crois que j’ai tout ce qu’il me faut, finit-il par dire sans regarder Lancelot.

Le chevalier emboita le pas derrière Merlin et ne saisissait pas le retournement de sa réaction. Peut-être n’avait-il pas compris qu’il parlait de lui ? Ou peut-être que oui et qu’il l’avait mis mal à l’aise ? Ou qu’il était dégouté ?
— Merci Lancelot, à plus tard ! entendit-il en voyant le jeune sorcier partir en courant.
Le chevalier devait le lui dire alors tentant de le rappeler, il fut interpellé par Arthur qui lui demanda de mettre son armure pour partir en chasse contre des bandits.



« Cette fois-ci, c’est certain… je suis amoureux… enfin peut-être, je ne sais plus… j’aime bien quand il est avec moi… non je dois surement rêver sinon je m’en serais rendu compte… »
Arrivée dans son laboratoire, Merlin déposa les plantes et se mit à faire les cents pas. Il essaya de mettre de l’ordre dans ses idées. Adossé contre un mur, les paupières closes, il sentait qu’il était attiré par Lancelot mais si celui-ci aimé déjà quelqu’un…
La gorge nouée, il n’était pas du genre à s’imposer… Balayant d’un geste de la main ses mèches rebelles, il commença à préparer ses potions. Ainsi toute la journée, il s’occupa en tentant d’éloigner l’image de Lancelot.


Quand le soir, devant son assiette, quelqu’un frappa à sa porte en hurlant.
— Nous avons besoin de vous, préparez un coin, un des chevaliers a été blessé !
Merlin se dépêcha de préparer l’établi et entendit des bruits de pas qui résonnèrent jusqu’à sa porte. Ce fut le cœur battant qu’il s’aperçut avec effroi que ledit chevalier n’était autre que Lancelot. Son cœur sembla s’être arrêté quelques secondes. Des secondes inssuportables et jamais, il voulait ressentir ce genre d’émotion.

« Tu étais là, assis le bras cassé ! J’ai peur de te perdre… si cela ce n’est pas de l’amour… ou peut-être je m’en fais pour rien, ce n’est que de l’amitié parce que ce serait Arthur je serais dans le même état… »
— Merlin ! s’écria le roi en pénétrant dans la pièce, veille à ce qu’il se rétablisse… Ce n’est pas grand-chose, il a dû se casser un bras… finit-il par dire avec un léger sourire moqueur avant de partir.
— Bien sir… répondit le jeune sorcier.
Une fois seul, Merlin se tourna sur le chevalier sans rien dire. Il le trouvait tout simplement beau mais écarta très vite cette pensée. Tout en lui demandant d’enlever sa tunique, il lui prit le bras pour la nettoyer et la bander.

« Non, cela aurait été Arthur, je l’aurais traité de crétin royal et tout ce qui va avec son tempérament… mais Lancelot… je ne pourrais pas… il ne s’est que cassé le bras, comment est-ce que je gérerais quand cela sera pire ? »
— Je peux te demander quelque chose Merlin ? demanda le chevalier qui n’aimait pas du tout son silence.
— Non ! Répondit le jeune homme sans voir qu’il venait de blesser Lancelot.
— Qu’est-ce qui passe ? Questionna le chevalier d’une voix vibrante.
Merlin ne souhaita pas croiser son regard et le corps chancelant, il lui répondit toujours sur le même ton :
— Rien… je suis seulement fatigué donc je pense que tu peux t’allonger sur…
— Tu peux arrêter un moment Merlin, s’il te plait… le coupa Lancelot en l’empoignant de sa main valide. Mais qu’est-ce qui te prend d’un coup ?
L’un face à l’autre, leurs souffles se mélangèrent et dans ce silence, Lancelot plongea son regard dans ceux de Merlin qui paraissait perdu ou… terrifié… soudainement, la gorge nouée, il le lâcha. Et en partant en direction de la sortie, il murmura entre ses dents :
— Je ne te dérangerai plus Merlin…
Le souffle court et hésitant, Merlin l’encercla dans ses bras. Sa tête calée contre le torse du chevalier, il ne voulait pas qu’il parte. Le serrant encore davantage tout contre lui, le jeune sorcier lui chuchota d’une voix tremblante, le faisant presque bégayer :
— Je… excuses-moi… je ne sais pas ce que j’ai… mais… je ne veux pas… qu’il t’arrive du mal…
Il secoua la tête contre la poitrine de Lancelot d’où il pouvait entendre les battements de cœur de ce dernier. Lancelot quant à lui, il savait pertinemment ce qui arrivait à son jeune sorcier. Le serrant de sa main valide, il approcha ses lèvres de l’oreille de Merlin pour lui dire :
— C’est toi qui me plais…
Le chevalier pouvait sentir les tremblements du brun et un sourire se dessina sur son visage. Quand enfin Merlin osa croiser son regard, Lancelot effleura les lèvres de celui-ci. Le cœur palpitant, tout son corps réclamait sa chaleur… sa peau…
Lancelot invita la langue de Merlin dans sa bouche pour retrouver la sienne et d’une caresse timide, elles finirent par se tourner entre elle avec passion. Durant cet échange magique, la magie du jeune sorcier rendit l’usage du bras du chevalier. Leurs respirations devinrent si saccadées qu’ils durent s’arrêter un moment. Yeux dans les yeux, ils pouvaient sentir leur désir augmenter aux rythmes de leurs battements.



Le chevalier regarda l’état de la table contre le mur et poussa les quelques plantes pour y déposer Merlin. Avec tendresse, il passa une main derrière la nuque du brun et de l’autre, il la posa doucement sur le bas de son dos. Basculant la tête de son amant, Lancelot déposa des baisers humides sur son cou… remontant trés lentement jusqu’à ses lèvres qui cherchaient les siennes. Hélant des sons de satisfactions, il l’embrassa fiévreusement son sorcier.
Merlin, chancelant, se cambra sous ses mains et le dévora de baisers ardents. Il passa ses mains sous la tunique de Lancelot le faisant sourire à travers leurs lèvres collées. Ces étranges sensations le picoraient de toute part à tel point qu’il désirait plus de contacte. Gémissant encore plus fortement quand une main du chevalier passa sous son pantalon au niveau des fesses, Merlin lui souffla :
— Je… j’ai envie de toi…
Lancelot, le corps aussi tremblant que le jeune sorcier, le saisi par les cuisses les faisant tressaillir en sentant leurs virilités se frôler. Rapidement le chevalier le porta et se dirigea dans la chambre puis l’allongea sur le lit. Il n’avait qu’une envie, celui de l’embrasser encore et encore, le toucher, l’entendre gémir… rien que pour lui…



Il se mit en califourchon sur Merlin et le caressant d’une main sur la joue, il entendait la respiration entrecoupée du plus jeune. Lancelot l’aimait déjà depuis un moment, qu’il voulait garder en mémoire cet image. Le regard bleu de son amant était étincelant de désir. L’audace de Merlin n’était pas en reste puisqu’il lui prit sa main le forçant à lui caresser le bas du ventre.
En parallèle le jeune sorcier fit de même, il aimait le corps et la peau de Lancelot et il ne sentit aucune gêne. Dans les yeux noisette, il y lisait simplement de l’amour et pour lui c’était son plus beau cadeau… De leurs caresses avides et de leurs gémissements aux timbres rauques, leurs vêtements se retrouvèrent bien vite éparpillés au sol. Nus l’un contre l’autre, plus rien n’existait… ils n’y avaient qu’eux et leurs amours.
— Je t’aime Merlin… souffla Lancelot en lui mordillant l’oreille….
Et dans cette petite chambre baignée de leurs sentiments, ils se laissèrent emporter par leurs gestes amoureux, par leurs baisers sensuels… ils se donnèrent l’un à l’autre…

Pendant ce temps, aucun des deux n’avait entendu la voix du roi qui s’excusait en partant en courant. Perdus, dans leurs intenses ébats, Merlin susurra à l’oreille de son amant :
— Je t’aime Lancelot…

.
Quand Arthur rejoignit sa reine dans son lit, celle-ci lui demanda :
— Tu as vu la lune comme elle est étincelante ce soir ?
— Oh oui, je l’ai bien vu la lune ce soir…


FIN


« Ce soir, je ne suis plus seul parce que j’ai l’homme de ma vie à mes côtés… »


Dernière édition par Aynath le Lun 15 Oct 2012 - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4445-aynath http://www.schevalierkiraeridine.com/
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 360
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 35
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Dim 14 Oct 2012 - 22:52

ah ça pour avoir vu la lune, il l'a vu et quelle lune !! rire démoniaque rire démoniaque

trés beau merlin/lancelot, gwaine qui aide pas , mais qu on aime quand même chouiner .

et lime léger :j\'aime:




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
natasia
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 10060
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 49

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Dim 14 Oct 2012 - 23:50

C'était vraiment très agréable à lire :j\'aime: :j\'aime:
Ils ont eu un peu de mal à se trouver mais n'ont plus perdu de temps ensuite clin d\'oeil
Ah ben Arthur l'a bien vu la lune, on confirme rire démoniaque

bravo bravo bravo



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14266
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 13:46

Aragone mode modo : J'ai mis ton titre aux normes FFF dont tu trouveras le détail : ici

Tu ne dois pas oublier de mettre FIN si l'histoire est finie pour que Miss Catouchka puisse puisse faire ton récap

Là je dois retourner bosser, je lirai ce soir


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13651
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 20:00

Un chevalier et un sorcier. A Camelot tout est possible et il n’y a pas que Merlin qui maitrise la magie. Lancelot maitrise tout autant la magie de l’amour et il l’a bien fait chavirer à Merlin dans tout les sens du terme… Arthur a vu le lune oui, et il en a encore les yeux remplis d’étoiles…

Premier récit sur ce forum et pas le dernier j’espère, j’ai beaucoup aimé…


Merci Aragone, j'allais justement faire la leçon à Aynath Une leçon amicale bien évidement...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Aynath
Lentement le rêve s'empare de toi….
Lentement le rêve s'empare de toi….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 643
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 38
Mon pairing du moment: : Merlin & Ar
Mon Fandom du moment: : Merlin

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 20:53

catouchka a écrit:
j'allais justement faire la leçon à Aynath Une leçon amicale bien évidement...

Hem... sorry^^' mais, je saurais maintenant

Merci pour les reviews !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4445-aynath http://www.schevalierkiraeridine.com/
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14266
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 21:39

ça valait le coup Arthur a pu voir la lune , Merci d'avoir partagé avec nous Aynath très bon moment de lecture


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35977
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 22:04

Très joli texte sur une quête qui arrive à son but!!! Avec un beau clair de lune final!!!
Merci d'avoir partagé avec nous...

Dame Aragone il n'y a pas que Dame Catouchka qui doit faire ses récaps quand l'histoire est finie...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14266
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 22:14

Cissy a écrit:
Dame Aragone il n'y a pas que Dame Catouchka qui doit faire ses récaps quand l'histoire est finie...

désolée, j'avais oublié bon récap dame Cissy


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35977
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 22:18

C'est ça... moque-toi!!!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14266
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 22:21

Cissy a écrit:
C'est ça... moque-toi!!!

mais je me moque pas, désolée si tu l'as pris comme ça


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Louzanes
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Rat
Messages : 8401
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 45
Localisation : Sous l'étang !!!! Venez me chercher si vous l'osez

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Lun 15 Oct 2012 - 22:50

J'attendais d'avoir le mot fin pour le faire mais comme tu es sur le fofo le soir, je n'y ai plus repensé comme quoi heureusement que tu es là rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2930-louzanes
Blanche61
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 30/01/2018

MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   Mer 31 Jan 2018 - 14:51

Waw super
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merlin - Cesses les excuses - Merlin/Lancelot - PG13
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: