French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Mer 16 Jan 2013 - 22:25

Reclassement de l'anniv' de Tyoris:

Préambule :
Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de: Hubert Besson, Georges Desmouceaux, Bénédicte Achard, Magaly Richard-Serrano & Olivier Szulzynger. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.




Si j’étais un poète
Thomas arpentait nerveusement la pièce, regardant sa montre toutes les trente secondes, s’impatientant au fur et à mesure qu’il voyait l’aiguille des minutes pointer de plus en plus vers le six fatidique puis le dépasser légèrement.

Non ! Pas ce soir : il n’allait pas justement lui faire ce coup-là ce soir !

Et puis il y eut le bruit de la clé dans la serrure et il fut là, devant lui, vêtu de ce petit costume noir qui semblait être son uniforme professionnel, les traits tirés de lassitude qui pourtant s’éclairèrent à sa vue.

Florian ouvrit la bouche pour parler mais Thomas le devança, le prit par la main et l’entraîna vers le canapé en disant :

- Non… S’il te plaît… Laisse-moi parler… Laisse-moi te dire…


Si j'étais un poète
Je crois que je saurais
Pour faire ta conquête
Trouver des mots qui chanteraient
Quand il pensait combien il avait toujours détesté écrire ! Encore plus des vers…

Et pourtant tout cela était venu si facilement : peut-être parce que pendant qu’il les gribouillait sur une nappe en attendant les clients qui ne venaient pas, il avait devant les yeux le visage de son amant, ses yeux sombres, son corps magnifique, ses mains douces…

Peut-être qu’il réentendait les mots qu’il lui avait jetés au matin dans l’emportement de la colère et qu’il revoyait la lueur triste qui s’était allumée alors dans les prunelles de Florian qui n’avait rien dit, s’était contenté de saisir sa mallette et de quitter l’appartement comme ça, sans un mot, sans un au-revoir.

Lui-même avait rejoint son travail, répondu par monosyllabes au bonjour de son père qui avait grommelé quelques vagues paroles où il lui avait semblé distinguer « cécorescagasséavecsonmeclui » qu’il avait mis quelques secondes à décortiquer et qu’il n’avait pas jugé bon de commenter. De toute façon il n’avait pas envie de parler.

Mais les mots s’étaient alors mis à voleter dans sa tête et un à un il les avait capturés pour les poser sur le papier.


Je pourrais te parler de la pluie et du vent
Qui graveraient ton nom sur la mousse des ans,
Je pourrais te parler des brouillards de l'automne
Ou des oiseaux mouillés qui doucement frissonnent,
Pourquoi ne pouvait-il pas lui dire tous ces mots en face songeait-il tout en les écrivant, indifférent à ce qui se passait autour de lui ? Pourquoi fallait-il que, depuis des semaines maintenant, leurs discussions tournent toujours en querelle ? Pourquoi se faire tant de mal quand on s’aimait si fort ?

Et si un jour Florian ne rentrait pas ? Et si, lassé de sa jalousie, de ses emportements, de ses erreurs, il décidait de revenir à sa vie d’avant, sa vie calme, paisible, « normale » ?

Il devait réussir à lui faire comprendre ce qu’il avait dans le cœur, dans la tête, dans le corps…


Je te dirais peut-être "Je suis comme un chien
Qui veut suivre ton ombre sur tous les chemins,
Je pourrais faire un lit de pétales de roses
Afin que, près de moi, pour toujours tu reposes"
Florian le regardait maintenant et son regard avait cette lueur qui lui donnait instantanément envie de le dévêtir et de le prendre là, sans autre forme de procès. Mais c’était trop souvent ainsi que les choses se terminaient : après la guerre, l’amour…

Combien de temps cela durerait-il ? Combien de temps ces mots qu’ils ne se disaient pas pourraient contrebalancer ceux qu’ils se lançaient comme des armes ?

Alors non, il ne cèderait pas, pas maintenant, pas tant que toutes les paroles qui sommeillaient en lui depuis trop longtemps et qui aujourd’hui enfin s’étaient animées sur le papier fuchsia n’auraient pas atteint leur destinataire.


Mais je ne suis pas poète
Et je n'sais pas parler
Quelquefois, j'ai l'air bête
Lorsque j'reste à te regarder
Thomas s’était assis à son tour, rivant ses yeux sur ceux de son amour dont les prunelles, petit à petit, s’embrumaient et dont le sourire tremblait.

Il était beau ainsi, pris dans les feux de l’émotion qui le traversait !

De nouveau, tandis qu’il continuait à débiter les mots qu’il connaissait par cœur à les avoir répétés tant et tant de fois depuis le matin, Thomas se demanda pourquoi ces orages qui obscurcissaient si souvent leur ciel. L’amour va-t-il de pair avec la souffrance ?

Il ne voulait plus de cela, il ne voulait plus jamais le voir partir aussi triste qu’il était parti le matin, comme un enfant perdu qui a l’impression que son monde s’est écroulé. Il devait le rassurer, lui faire comprendre qu’il serait toujours là, parce qu’il avait besoin de lui plus que de tout autre être au monde.


Quand je suis devant toi je suis comme un enfant
Comme un môme qui vivrait tous les jours au printemps,
Parfois, j'te dis tout bas "Au fond de tes mirettes
Il y a comme un soleil Il y a comme une fête"
Thomas posa le petit morceau de nappe déchirée sur la table basse : il n’en avait plus besoin maintenant pour se donner une contenance.

Il prit la main de Florian et la posa sur son cœur pour qu’il sente combien il battait vite, et qu’il comprenne qu’il ne battait que pour lui.

Sans lui il n’était rien, il était vide, il était mort. Même s’il ne savait pas le dire, même s’il n’arrivait pas à le montrer…


Des fois, j'ose rien dire alors je prends ta main
Et toi, tu me comprends même si je ne dis rien,
Je cherche pas mes mots pour te dire que tu m'bottes
C'est ma manière à moi de dire en quelque sorte
Que j't'aime
Il le regarda encore, approchant son visage du sien, plongeant dans les yeux sombres qui s’aimantaient aux siens, et il répéta, encore et encore, pour que les mots lavent les blessures, guérissent les cicatrices, cimentent leur entente :


Je t'aime
Je t'aime
- Je t’aime aussi… Tellement !

La réponse de Florian il la recueillit contre ses lèvres, avant que leurs bouches ne s’unissent et que leurs langues ne se rejoignent, avant que le corps chaud de son amant ne se colle contre le sien, que leurs mains n’effeuillent les vêtements qui séparaient leurs peaux qui se réclamaient l’une l’autre.

Et au moment où la jouissance les emporta dans ce monde de plénitude où jamais les orages n’auraient droit de cité, la bouche contre l’oreille de son amant, enchâssé dans le corps brûlant qui s’imbriquait au sien, Thomas murmura :

- Je t’aime. Epouse-moi !


FIN
Chanson de Daniel Guichard


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13274
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Jeu 17 Jan 2013 - 7:48

Citation :
Je t’aime. Epouse-moi !

Un ordre carrément, il ne lui pose même pas la question? M'enfin! ça m'étonne pas que tu n'aies pas mis la réponse, si ça se trouve il a dit non car il aurait préféré qu'il demande et pas qu'il impose rire démoniaque


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14127
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Jeu 17 Jan 2013 - 18:56

c'est une façon comme une autre de faire sa déclaration . Du coup je suppose que la réponse est : oui .


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Jeu 17 Jan 2013 - 21:25

Qui sait? Je ne me suis pas penchée sur la réponse: à chacun de l'imaginer...
Merci à vous!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: j'adore   Sam 19 Jan 2013 - 14:15

j'adore s'est super bien écrit et super mignon =)
Revenir en haut Aller en bas
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13417
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Sam 19 Jan 2013 - 20:22

Jolie texte et très originale demande en mariage...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Sam 19 Jan 2013 - 21:36

Merci à vous deux...


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
duneline
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Serpent
Messages : 1236
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G   Jeu 16 Mai 2013 - 16:32

C'est trop mignon!

Bravo!

:j\'aime:


Elijah Baley, l'inspecteur brun et le chatain R.Daneel Olivaw.



"Le véritable amour efface l'intolérance et les différences."

Duneline 16/03/12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2586-duneline
 
Plus belle la vie - Si j'étais un poète - Thomas/Florian - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: