French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G

Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36709
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Sam 27 Juil 2013 - 22:25

Les Shadocks pompaient et Cissy recyclait... rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque  Cette songfic a été écrite en son temps pour Homer...




J’en déduis que je t’aime

Etait-ce écrit ? Avait-il provoqué le destin ou celui-ci l’attendait-il au tournant ? Lui, l’hétéro pur et dur, le macho qui n’hésitait pas à rire des homos, ces tafiolles qui n’étaient pas vraiment des hommes, qui n’était pas le dernier dans les plaisanteries de mauvais goût à leur sujet, il s’était laissé prendre au piège.

Deux yeux bleus d’une candeur encore presqu’enfantine, un visage rond, un corps viril et des lèvres plaquées sur les siennes dans un local d’archives… Il avait perdu la tête, vendu son âme.

Alors il avait lutté, fait en sorte que ce ne soit qu’un accident, qu’une erreur de parcours, une faiblesse momentanée…

Mais il devait finir par rendre les armes, s’avouer la vérité, au moins à lui s’il ne voulait pas que le monde la sache.


Par la peur de te perdre et de ne plus te voir
Par ce monde insensé qui grouille dans ma tête
Par ces nuits sans sommeil où la folie me guette
Quand le doute m'effleure et tend mon cœur de noir
J'en déduis que je t'aime
J'en déduis que je t'aime
Etait-ce écrit ? Avait-il rêvé cet homme du moment où il avait su que les femmes ne l’attiraient pas ? Etait-ce le prince charmant qui avait hanté ses rêves d’une enfance pas si lointaine ? Lui qui avait su très tôt que jamais il ne mènerait une jeune fille en blanc à l’autel, il n’aurait pas parié un centime sur ce mec-là : dur, exigeant, limite homophobe dans ses propos et son attitude et pourtant…

Pourtant il était bel et bien accroché, par la magie d’un sourire trop rare, de deux prunelles vert émeraude qui le hantait, d’un corps sec, presque noueux qui lui procuraient des sensations jamais ressenties, de cette bouche qui avait pris la sienne un jour d’énervement, un jour de révélation.

Désormais cet homme hantait ses pensées, menait sa vie et il savait que le piège s’était refermé sur lui.


Par le temps que je prends pour ne penser qu'à toi
Par mes rêves de jour où tu règnes en idole
Par ton corps désiré de mon corps qui s'affole
Et l'angoisse à l'idée que tu te joues de moi
J'en déduis que je t'aime
J'en déduis que je t'aime
C’était si difficile de l’aimer ! Si difficile de se dire que lui aussi éprouvait des sentiments à son égard.

Parfois Kevin aurait préféré le détester, le mépriser comme lorsqu’il avait fait sa connaissance. Mais il savait qu’il n’y avait rien qu’il puisse faire pour échapper aux liens qu’ils tissaient nuit après nuit dans la moiteur de sa chambre, loin du regard des autres. Il n’y avait rien qu’il puisse faire pour gommer ce frisson qui le parcourait dans la journée, lorsque le regard affamé de son amant se  posait sur lui.

Il désespérait qu’un jour celui-ci accepte enfin de se dévoiler, de révéler leur liaison au grand jour, il s’étiolait dans cet amour qui lui semblait à sens unique mais dont il ne pouvait pourtant se passer.

Mourir de ce breuvage qui vous fait vivre, quelle ironie !


Par le froid qui m'étreint lorsque je t'aperçois
Par mon souffle coupé, et mon sang qui se glace
Par la désolation qui réduit mon espace
Et le mal que souvent tu me fais malgré toi
Il savait qu’il devrait un jour faire un choix, qu’il ne pouvait pas rester éternellement entre deux mondes : le jour le flic de la BAC, sûr de  lui, plaisantant des courbes d’une femme, chambrant les mecs un peu efféminés, les homos, les bis, tous ceux qui ne rentraient pas dans un schéma classique, la nuit l’amant ardent et voluptueux d’un homme, vivant une liaison qu’il cachait à tous.

Un jour la vérité éclaterait, forcément, ou bien son amant partirait, souffrant de devoir feindre de l’ignorer dans les occasions où les autres se montraient en couple.

Cela n’aurait dû être qu’une aventure, juste un petit détour de l’autre côté du miroir, histoire de voir, de comprendre, de se faire une idée, une autre expérience… C’était ce qu’il s’était répété, ce dont il s’était efforcé de se convaincre : juste une histoire de cul, rien de profond, rien de durable.

Pourtant il suffisait que Kevin le regarde avec ces yeux là pour qu’il sache qu’il y avait bien plus.


Par la contradiction de ma tête et mon cœur
Par mes vingt ans perdus qu'en toi je réalise
Par tes regards lointains qui parfois me suffisent
Et me font espérer en quelques jours meilleurs
J'en déduis que je t'aime
J'en déduis que je t'aime
Lorsqu’il s’était réveillé à l’hôpital il l’avait chassé : chassé de la pièce, chassé de sa vie…

Les coups lui avaient permis de prendre la juste mesure de l’erreur qu’il avait faite. L’aventure n’aurait dû rester que cela… Il ne devait pas, il ne pouvait pas s’exposer à ces regards, à ces quolibets, à ces souffrances…

Mais les jours passant lui avaient fait comprendre l’immensité de son erreur. Devait-on sacrifier son bonheur pour des imbéciles incapables de comprendre, plus à plaindre qu’à blâmer dans leur bêtise infinie et leur inadéquation au bonheur ?

Devait-il ajouter à la souffrance physique, la souffrance morale infiniment plus douloureuse de l’absence, de la culpabilité, du manque ?

Ces jours de solitude lui avaient ouvert les yeux sur ce qu’il voulait, ce dont il avait besoin, ce qui était vraiment important.


Par l'idée que la fin pourrait être un début
Par mes joies éventrées par ton indifférence
Par tous les mots d'amour qui restent en souffrance
Puisque de te les dire est pour moi défendu
J'en déduis que je t'aime
J'en déduis mon amour.
Alors il était revenu, un peu perdu, hésitant, cherchant à se justifier sans perdre la face, voulant se convaincre que l’orage était loin et que la foudre ne tombait jamais deux fois au même endroit.

Il était revenu avec la peur au ventre, cette peur panique d’avoir tout sali, tout gâché tout détruit.
Mais Kevin était là qui l’attendait.

Kevin…

Et dans la force tranquille des bras de son amour, retrouvant l’odeur qui lui avait tant manquée, initiant les caresses dont il avait tant rêvé, redécouvrant cette bouche qui avait hanté ses heures les plus sombres, Yann se fit le serment de ne plus jamais prendre le risque de perdre son amour.

Demain tout le monde saurait ! Demain ils seraient aux yeux de tous un vrai couple.
Demain…

Mais aujourd’hui, il voulait juste se repaître de lui et oublier les heures sombres dans la volupté qui montait aux creux de leurs reins et dans l’union de leurs corps pour qu’enfin se retrouvent leurs âmes.


FIN
Chanson de Charles Aznavour


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Lun 29 Juil 2013 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 10272
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 34

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Dim 28 Juil 2013 - 11:20

:j:aime: :j:aime:  Merci encore


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36709
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Dim 28 Juil 2013 - 21:12

De rien... clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G    Lun 29 Juil 2013 - 15:07

Ais-je besoin encore de te faire des compliments cissy???
tu choisis pour tes song fic toujours de suberbes interpretes en plus de ça!!!
donc:j:aime: :j:aime: :j:aime: comme d'habitude ai-je envie de dire!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
djorie
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Coq
Messages : 4683
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Lun 29 Juil 2013 - 18:19

J'adore ta façon de décrire les pensées et les émotions de Yann, tout son cheminement pour arriver à être fier d'être en couple avec Kevin :j:aime: :j:aime: :j:aime: 

Une sublime songfic bravo bravo 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1001-djorie http://meshistoires-slash.eklablog.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36709
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Lun 29 Juil 2013 - 21:08

Merci Mumu et Djorie...  arigatou  Oui Mumu, je suis amoureuse de la belle chanson française, ce qui explique pourquoi depuis quelques années je suis tellement frustrée des niaiseries devant lesquelles on s'extasie... ça craint vraiment


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Sissi1789
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cochon
Messages : 74
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 23
Localisation : Entre plusieurs époque
Mon pairing du moment: : Alexandre/Hépha
Mon Fandom du moment: : Akexandre

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Lun 2 Sep 2013 - 22:57

Encore une super Fic
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36709
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   Mar 3 Sep 2013 - 22:12

Merci à toi! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bleus - J'en déduis que je t'aime - Yann/Kevin - G
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: