French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeMar 20 Aoû 2013 - 18:09

Disclaimer : Les personnages mis en scène dans cette histoire sont à la propriété exclusive de Anthony E. Zuker, Ann Donahue et Carol Mendelsohn. Je ne tire aucun profit de ce récit.

Au Revoir Fils

En cet instant, le lieutenant n'est plus l'homme fort que tout le monde connaissait. Il n'est plus qu'un père déchiré par la douleur. Les larmes ne s'arrêtent pas de couler le long de ses joues et il ne fait rien pour les essuyer. Il ne les sent pas, il ne les sent plus. Cela fait des jours qu'il ne peut que pleurer et prier. Perdu dans son monde de tristesse et de désespoir, il n'entend ni les murmures de réconfort de ses proches, ni les paroles de l'homme religieux. De toute façon, personne ne peut et ne pourra calmer la souffrance qui le poignarde le cœur. Il devra vivre ou plutôt survivre pour le restant de ses jours avec ce mal. Ce sera son fardeau pour le restant de ses jours. Il sent quelqu'un le secouer légèrement. Il lève la tête et s'aperçoit que tout le monde est en train de se lever. Les croques morts sont en train de soulever le cercueil. Il se met debout et en silence suit la boîte en ébène. Il y a plusieurs minutes de marches pour arriver au cimetière, il les fait à pas lent. Il ne s'aperçoit pas comparé à ses amis et collègues qu'il se tient courbé depuis la triste nouvelle. Mais qui peu lui en vouloir...
La nécropole est certes petite mais bien entretenu où une odeur d'herbe fraîchement coupé mélangé aux parfums des divers fleurs embaument les lieux. La plupart des tombes se trouvent protéger par l'ombre de vieux chênes bordant les allées de graviers. Plusieurs statues d'anges semblent veiller sur les proches enterrés en ces lieux. Ces chérubins de pierre sont l'une des raisons qui ont aidé Julia et Horatio à choisir l'emplacement. En effet, ils donnent l'impression à l'ancien couple que leur enfant ne sera jamais seul. La famille du défunt et ses plus proches amis s'installent sur les chaises tandis que des dizaines de personnes restent debout par manque de place. Le curé reprend son sermon avant de laisser place aux proches endeuillés. Un soldat se lève et se dirige au côté du religieux. Ses yeux sont gonflés démontrant qu'il vient de pleurer. Il tourne la tête vers la photo encadrée de son camarade, de son meilleur ami avant de faire face à l'assemblée endeuillé.
             - Kyle était un homme exceptionnel, commence-t-il d'une voix rauque et grave. C'était un soldat courageux et intègre. Plusieurs membres de son unité doivent leurs vie à son dévouement dont moi. Je lui dois beaucoup ! Il m'a sauvé la vie au péril de la sienne et ce, sans hésitation. Il était aussi un ami au grand cœur. Toujours prêt à aider, à soutenir et à réconforter... Aujourd'hui, on enterre un grand homme... Repose en paix, mon ami et ce, où que tu sois...
Ces dernières paroles créent une nouvelle vague de douleur qui déchire la poitrine d'Horatio. Cela lui rappelle une nouvelle fois que le cercueil face à eux est désespérément vide. En effet, son enfant à été déclaré pour mort après avoir disparu au cours d'une mission de sauvetage.


Flash Back

Ils étaient dans le bureau du lieutenant quand celui-ci blêmit d'un seul coup. Tous se retournèrent pour voir ce qui effrayait tant leur patron. Dans le couloir, un groupe de trois officiers de l'armée les observent, le visage sombre. Horatio mit fin à la réunion et quitta la pièce rapidement pour s'approcher des soldats. Le plus gradé se présenta comme étant l'Etat Major Wilsone avant de lui demandait s'il était possible d'aller discuter au calme. A la surprise de ses collègues et amis, le roux déclara qu'ils pouvaient parler devant eux. Le militaire hésita un instant.
             - Je pense que vous seriez mieux assis, finit-il par dire.
Calleigh leur fit signe de la suivre dans une des salles de réunion. Elle ne désirait pas réfléchir à ce que cette simple phrase pouvait signifier. Elle l'avait entendu tellement de fois depuis qu'elle faisait ce métier ! Elle-même l'a prononcé plusieurs dizaine de fois...
Les cinq personnes s'installèrent silencieusement attendant la suite. Ils regardèrent les officiers qui étaient resté debout auprès d'Horatio.
             - Nous sommes au regret de vous annoncer la disparition de votre fils le sergent Kyle Hamon, déclare solennellement Wilsone. Il est porté disparu depuis le 6 décembre au cours d'une mission spéciale et a été déclaré comme mort le 10 décembre...
Il n'avait pas le temps de terminer ses explications que le père se leva fou de chagrin, des questions plein la tête. Son équipe ne l'avait jamais vu dans cet état. En effet, pour la première fois, ils virent des larmes tremper son visage.
             - Comment ça disparu ! Hurla-t-il désespéré et prêt à se jeter sur l'homme porteur de mauvaise nouvelle.
L'homme resta pourtant calme, sûrement habituer à ses scènes de désespoir. Il demanda au lieutenant de se rasseoir afin qu'il puisse terminer ces explications. Ce dernier hésita puis fini par se laisser tomber dans le fauteuil abattu.
             - L'unité de votre fils a été envoyé en mission de sauvetage dans les montagnes, expliqua l'homme de l'armée. Nous pensons qu'ils sont tombés dans une embuscade. Ils ont envoyé un message de détresse. Cependant quand l'aide est arrivé sur les lieux, il ne restait plus que des corps mutilés. Nous avons rapatrié les corps au campement afin de les identifier. Cependant, votre fils n'en faisait pas partie...
             - Ca veut dire que Kyle est peut-être vivant ? Demanda Ryan ayant écouter toute l'histoire attentivement.
             - Malheureusement, nous ne le pensons pas, reprit vite le soldat brisant la lueur d'espoir des agents de police. Aucun groupe armée n'a fait de déclaration pour revendiquer l'attaque et personne n'a mentionné d'otage. Il est probable que le corps de votre fils soit un jour retrouvé au pied d'une falaise...
Un lourd silence fit place à cette déclaration. Calleigh se leva pour prendre Horatio dans ses bras. Celui-ci s'effondra totalement secouer par de terribles sanglots. Le pire était arrivé ! Il n'entendit pas son entourage parler aux militaires comme il ne les voit pas partir. La seule chose qu'il ressentait était la douleur qui lui poignardait le cœur.

Fin du Flash Back


Plusieurs amis du jeune défunt se succèdent pour parler de lui, de ses exploits, de quelques unes de ses bêtises. Puis, vient le moment où c'est au tour de la famille de prendre la parole. Le curé invite le père de la victime à venir parler. Ainsi, le lieutenant finit par se lever lentement un papier à la main. Il s'avance debout au côté du cercueil sans un regard pour le bout de bois. A quoi bon de toute façon, son enfant ne repose pas ici ! Il regarde la foule en noire et retient un sourire triste en voyant de nombreuses filles en larmes soutenu par des proches. Son fils était un charmeur... Ses yeux finissent par tomber sur la mère de son enfant. Celle-ci tente de lui offrir un sourire remplit de courage mais qui ressemble plus à une grimace.Cependant, cela lui donne la force qui lui manquait. Il prend une grande inspiration et commence à parler. Sa voix est tremblante sous le poids de la souffrance et du désespoir. Il ne tente pas de lire le discours qu'il a préparé. Sa vision remplit d'eau rend sa vue floue.
             - Kyle est l'enfant que tout parent désirent avoir, déclare-t-il en tentant de retenir ses larmes. J'aurais toujours le regret de ne pas l'avoir vu grandir... Mais je remercie quand même le ciel de m'avoir donner la chance de le voir devenir l'homme fort et courageux que nous connaissions.
Il s'arrête un instant laissant échapper un sanglot. Ses mains serrent convulsivement le papier qui se froisse petit à petit. Il baisse un instant les yeux sur la feuille blanche la tâchant de quelques larmes.
             - Je n'ai jamais ressenti une telle douleur quand on m'a annoncé sa disparition... Je ne la souhaite à personne... J'ai détesté Kyle de m'avoir abandonné, finit-il par avouer doucement. Maintenant, je m'en veux d'avoir eu de telle pensées car je l'aime comme je ne pourrais jamais aimé une autre personne. Il est... Il était celui qui m'appelait papa, se reprend-t-il difficilement. Il est mon sang et ma chaire ! Il est mon fils unique et aujourd'hui, il n'est plus-là et cela hantera mes jours et mes nuits... Aujourd'hui, je ne te dis pas adieu mon enfant mais à bientôt...
Il retourne s'asseoir sans un regard pour la foule émue. Il n'écoute pas la mère de Kyle dire un dernier au revoir à leur enfant. De toute façon, il sait ce qu'elle pense, ce qu'elle vit et ce qu'elle peut dire dans une telle situation. Il regarde le reste de la cérémonie dans une sorte de transe. Il entend vaguement l'hymne national jouer par les soldats musiciens. Il voit les militaires plier en un triangle serré le drapeau qui recouvre le cercueil vide de son fils avant que l'un d'eux s'approche de lui. Il le reçoit solennellement avant de le coller contre sa poitrine. Les croques-morts descendent alors la boîte en ébène dans le trou fraîchement creusé. Yelina lui tend un bouquet de roses et il comprend que le moment tant redouté depuis la terrible nouvelle est arrivé. Il se relève et s'approche de la fosse où gît le tombeau vide de son fils. Cette douloureuse vision le fait chanceler un instant. Personne n'est préparé par la vue de la tombe de son enfant ! Il laisse tomber la composition florale sur le couvercle en bois. Il reste quelques secondes à observer les quinze rouges ressortant sur le noir du cercueil avant de s'écarter pour laisser place aux autres. Chacun à leur tour, l'entourage de Kyle vient offrir une dernière fleur au disparu. Enfin, les gens s'éloignent et quittent la nécropole tandis que les premiers coups de pelle commence alors à remplir la fosse. Yelina s'approche d'Horatio pour le soutenir dans ces derniers moments et pour la première fois depuis plusieurs jours celui-ci lève les yeux vers elle.
             - Tu sais ? Je me suis toujours demandé pourquoi il n'existe aucun mot pour nommer quelqu'un qui a perdu un enfant... Maintenant, j'ai compris pourquoi, dit-il tristement. Aucun mot ne peut décrire la douleur, l'absence et le vide que nous ressentons...
La femme ne répond rien. Il n'a rien à dire. Aucun mot, aucune phrase ne peut et ne pourra soulager la souffrance que ressent son beau-frère. La seule chose qu'elle peut faire est de lui montrer qu'il peut compter sur elle s'il en a besoin. Elle regarde une dernière fois la tombe désespérément vide de son neveu avant de se retourner et de quitter la nécropole silencieuse suivit par Horatio.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Aragone17
Modo section
Modo section
Aragone17

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14427
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 52
Localisation : Dans les bras du Gallois!

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeMar 20 Aoû 2013 - 19:19

Bien triste histoire, chouiner   j'aimais bien cette série, :j:aime:    dommage qu'elle soit finie. Merci d'avoir partagé avec nous bravo


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Banniy10 ** CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Aragon10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37746
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeMar 20 Aoû 2013 - 21:34

Un texte très triste et très bien mené sur l'horreur de la perte d'un enfant! bravo 
Comme je n'aime pas du tout David Caruso, je n'ai jamais regardé les experts Miami: dis-moi, est-ce que son fils est vraiment mort ou est-ce qu'ils finissent par le retrouver? interogation


CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Signat10CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5155
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 43
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeMar 20 Aoû 2013 - 22:12

quel texte triste et émouvant ; c'est un plaisir de te lire


CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G 47218699661336250779sign_chris
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Sujet: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G    CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 9:47

Très bel fic...::j:aime:  j'ai décroché totalement de cette série, et de tous les experts en général mais je me souviens de Kyle son fils!!!
rien n'est plus douloureux que la perte d'un enfant. Horatio a raison, aucun mots ne peut expliquer cela. personne ne peut imaginer l'ampleur d'une telle douleur, même si dans ces cas là on dit souvent. "j'imagine la douleur des parents, cela est horrible" etc...

Mais dans la série, son fils n'est pas mort si??? car je me répète mais j'avais totalement décroché alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Invité
Invité
Anonymous


CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 16:36

Merci pour les commentaires arigatou 

Pour mumu71 et Cissy, Kyle ne meurt pas dans la série bravo  (ou du moins je ne le crois pas, je n'ai pas vue la dernière saison...)
C'est moi qui ai eu envie de le faire disparaître comme ça sadique 

Et pour répondre à Cissy, peut être que je vais faire une suite où soit Kyle va réapparaitre (par miracle) ou soit son corps... Je ne sais pas encore heu
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37746
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitimeJeu 22 Aoû 2013 - 22:14

Bonne idée!!! Plutôt qu'il réapparaisse: je n'aime pas Horatio Caine, mais j'aime encore moins les deathfics... clin d\'oeil


CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Signat10CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Empty
MessageSujet: Re: CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G   CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
CSI Miami- Au Revoir Fils- Horatio- G
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Friendship :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Friendship-
Sauter vers: