French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Je cours - PG13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13280
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 0:45

La chanson ne m'appartient pas et je ne tire aucun profit de son utilisation dans cette songfic

Lien pdf ici



Je cours
(Chanson de Kyo)

Assise au volant de ma voiture, j'allume la radio, par automatisme comme à chaque fois. Je n'écoute jamais vraiment mais ça fait un bruit de fond qui couvre le silence parfois trop oppressant qui m'entoure quotidiennement. Une chanson passe, mon attention est attirée....Les paroles......Elles résonnent en moi, me ramenant des années en arrière. J'aurais pu les prononcer il y a longtemps et une chose est sûre, je les vivais, peut-être même que je les vis encore.


Fais moi de la place
Juste un peu de place
Pour ne pas qu'on m'efface
J'n'ai pas trop d'amis
Regarder en classe
C'est pas l'extase
J'ai beaucoup d'espace
Je suis seul et personne à qui le dire
C'est pas le pire
Quand la pause arrive
Je n'suis pas tranquille
Il faut que je m'ecclipse
Ou alors, accuser le coup
Où dehors ...


Tout me revient. La boule au ventre en attendant le bus, seule dans mon coin alors que plusieurs jeunes de mon âge, allant au même endroit que moi se saluaient et se racontaient le film de la veille ou les projets qu'ils avaient pour la journée. J'écoutais leurs conversations en ayant même l'impression de les espionner. Après tout, ils ne me parlaient pas. Je ne faisais pas partie de leur groupe ni d'aucun autre d'ailleurs. Cela ne se faisait donc pas d'écouter. J'apprenais des choses qui parfois ne me regardait sans doute pas. Avec le temps, mon oreille s'était aiguisée et même à distance je pouvais suivre aisément leurs conversations. Spectatrice de leur vie alors que la mienne était complètement invisible à leurs yeux. Invisible ou inexistante? Avais-je une vie ou ne faisais-je que survivre? Mon corps fonctionnait normalement mais était-ce suffisant pour se déclarer en vie? Une vie n'était-ce pas surtout des contacts? Des joies? Des souvenirs? Qu'avais-je moi comme souvenirs si ne ce n'est les leurs? Il ne m'arrivait jamais rien de suffisamment inhabituel que pour en faire un souvenir. Les journées se succédaient avec la régularité d'un métronome: le lever, le départ à l'école, les cours, le retour, les devoirs, les programmes télés, le souper, la douche, à nouveau la télé et le coucher et le lendemain ça recommençait. Jamais un écart, jamais un imprévu, jamais un grain de sable venant perturber cette routine. Les seuls changements qui intervenait c'était la déprogrammation d'une série ou d'une émission et le remplacement par une autre.


Faudra que je cours
Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu'au bout


Courir.........Courir loin de cette existence. Courir loin de tout et de tous pour ne plus penser à la différence qui est la mienne. Différence invisible et sans doute pas remarquée mais ô combien ressentie. Je ne me sens pas comme eux. Je n'éprouve pas les mêmes joies faces aux choses qui semblent les réjouir. Tout ce que je ressens c'est cette boule au ventre quand je ne suis pas seule dans ma chambre et qui grossit chaque fois qu'un regard est posé sur moi ou pire, lorsqu'on m'adresse la parole : réponds, trouve quelque chose à dire, pourquoi te parlent-ils ? Que te veulent-ils ? Ne montre pas ton angoisse. Fais comme si leur parler, leur répondre était quelque chose de normal. D'ailleurs ça devrait l'être : deux individus côtoyant les mêmes lieux chaque jour se parlent, échangent, parfois même créent des liens. Mais ces liens je n'arrive pas à les nouer réellement, alors je fais semblant et les noeuds serrant les liens avec les autres sont coulants. Ils ne lient pas vraiment et il suffit de tirer un peu sur l'un des bouts pour qu'il se défasse. Je joue à quelqu'un que je ne suis pas. La fille que je joue, je la trouve idiote, sans intérêt, ennuyeuse et c'est donc comme ça que les autres doivent me voir. J'ai parfois envie de hurler en me sentant prisonnière de ce costume et de ce masque qui pèse de plus en plus lourd.


Je n'ai plus de souffle
Je veux que l'on m'écoute
Plus de doutes
Pour m'en sortir
Je dois tenir et construire
Mon futur
Partir à la conquête
D'un vie moins dure
Sûr que c'est pas gagné
Mais j'assure mes arrières
Pour connaître l'amour
Et le monde ...

Le futur, cette promesse d'une vie différente et enfin en adéquation avec la personne que je suis. A l'époque, je fonde tous mes espoirs dessus. Je crois que la délivrance finira par arriver et qu'un jour, moi aussi je serai normale. Alors qu'à cet âge, beaucoup rêvent d'une vie extraordinaire, ont des rêves plein la tête. Moi je n'aspire qu'à une vie on ne peut plus banale et normale. Etre comme tout le monde alors que d'autres cherchent sans arrêt à être différent, à être mieux, à être remarqué. Tout ça je n'en veux pas. Ce que je veux, c'est avoir envie de continuer à vivre et à l'époque, la perspective d'avoir un avenir différent de mon présent suffit encore à le faire. Mais pour combien de temps encore ? A ce moment, je ne sais toujours pas que rien ne changera, que je ne trouverai jamais l'intérêt de la vie sur la mort ? Je me pose pourtant déjà la question : « Qu'ai-je en plus en étant vivante que je n'aurais en étant morte ? » Rien. A part la présence de cette boule qui grossit d'années en années à mesure que je prends conscience que rien ne change.


Faudra que je cours
Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu'au bout
Pour connaître le monde
Et l'amour
Il faudra que je cours
Tous les jours


Les années passent et la seule chose qui commence à changer c'est l'image que je donne. J'arrive mieux à parler ou du moins à faire semblant que ça ne me pose pas autant de problèmes qu'avant. Faire semblant est devenu une seconde nature. Un sourire de façade, alors que j'ai envie de pleurer à chaque seconde. Bien sûr, je ne peux pas mentir sur la réalité de ma vie et sur la solitude qui m'entoure alors la solution est de faire semblant que ça me plaît et que c'est un choix. Pour ne pas qu'on m'approche et qu'on réveille cette angoisse qui m'étrangle à chaque fois qu'on essaie de franchir les barrières de sécurité dont je me suis entourée, je mens. Je raconte que je déteste tout et que par conséquent, je suis bien mieux chez moi. Que les sorties au cinéma ou tout simplement pour boire en verre ne m'intéressent pas et me saoulent même. Mais au fond ce n'est pas ça, c'est l'angoisse de sortir, d'être entourée qui me freine et pas cet absence d'intérêt. Ça en est devenu un cercle vicieux, je suis enlisée dans les mensonges de cette vie que je me suis inventée. Celle du bien-être d'être seule sans aucune attache amicale ou autre. Cette apologie de la solitude a pourtant un goût amer quand je referme la porte de chez moi et que les larmes retenues toutes la journée coulent enfin. Mais si c'est le mal-être d'être au contact des autres qui les a créés, c'est le mal-être de voir ma vie stagner et toujours au point mort qui les fait rouler sur mes joues.


J'voudrais m'arrêter
J'peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous
J'voudrais m'arrêter
J'peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous
J'voudrais m'arrêter
J'peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous
J'voudrais m'arrêter
J'peux plus respirer
Dans ce monde parmi vous


Ne plus respirer, s'arrêter de faire semblant, arrêter tout, tout simplement. J'ai trente-quatre ans et cette idée a commencé à germer en moi il y a un peu moins de vingt ans. Mais si je n'ai jamais réussi à respirer à plein poumons en étant moi, je n'ai jamais non plus réussi à faire tout cesser définitivement.
Oppressée par la solitude et angoissée par son contraire. La voie de ma vie est sans issue des deux côtés. Jean-Jacques Goldman racontait l'histoire d'une femme vivant sa vie par procuration devant son poste de télévision. C'est la seule solution alternative que j'ai trouvé jusqu'à présent. Vivre par procuration à travers un écran, un clavier, des histoires qui appartiennent à d'autres et dans lesquelles j'essaie de me projeter.
Vers vingt ans, une lueur est enfin venue éclairer l'obscurité de mon existence : Internet. J'allais enfin pouvoir peut-être tisser des liens, parler ou plutôt écrire sans être freinée par cette boule invisible qui se rappelait à moi quand je devais le faire dans la vraie vie. Cette lumière, bien qu'artificielle m'a apporté une bouffé d'oxygène l'espace de quelques années. Mais peu à peu, la personne que je fais semblant d'être au quotidien a tellement gommé et effacé celle que je suis vraiment que même dans le monde virtuel, elle se montre présente. Alors que j'avais espéré trouver sur la toile, un endroit, où je pourrais être moi et dire ce que je pense, je me suis rendu compte que je ne le faisais pas. Là aussi, je finissais par dire ce que la personne que je fais semblant d'être, pensait. Je suis devenue prisonnière de mon masque, il m'empêche autant que la boule d'angoisse toujours présente, de respirer et d'être moi et je sais qu'il est trop tard à présent pour tenter de l'enlever. Il me colle trop à la peau. Parfois je finis même par me demander si je ne suis pas réellement devenue cette personne que je fais semblant d'être. Mais non, définitivement non. Je ne partage pas sa vision des choses. Si ce costume m'a permis d'avancer, il est à présent aussi lourd à porter que les chaines qu'il m'a pourtant aidé à porter toutes ces années.


Faudra que je cours
Tous les jours
Faudra-t-il que je cours
Jusqu'au bout


Pour connaître le monde
Et l'amour
Il faudra que je cours
Tous les jours


Fais moi de la place
Juste un peu de place
Pour ne pas qu'on m'efface
Fais moi de la place
Juste un peu de place
Pour ne pas qu'on m'efface
Fais moi de la place

Cette place, l'aurais-je un jour ? Ou devrais-je pour citer Henry David Thoreau « découvrir quand je viendrais à mourir, que je n'avais pas vécu ». Cette phrase, j'avais douze ou treize ans lorsqu'elle a résonné en moi pour la première. J'étais allée au cinéma avec mes parents voir le film « Le cercle des poètes disparus » dans lequel, elle est citée. Pour éviter d'en arriver là, le film avait sa solution, sa devise : Carpe diem. Profite du jour présent. Mais profiter de quoi ? Je ne voyais pas une seule chose dans ma vie dont j'aurais pu tirer profit. Ce film, alors que je ne tenais pas à le voir, m'a donné une claque en plein visage, me faisant prendre conscience de l'état de mon existence. Je vivais dans un futur hypothétique alors qu'il prônait de se réjouir surtout du présent. Ne pouvait y parvenir, que pouvais-je faire ? Serais-je un jour amenée à accomplir le même geste que l'un des protagonistes qui lorsqu'il comprend que son présent ne pourra jamais être en adéquation avec l'avenir dont il rêve et la personne qu'il est vraiment, préfère en finir ?
Depuis ce jour, cette question, je me la pose régulièrement et au fil du temps, elle est même revenue de plus en plus fréquemment et aujourd'hui, il n'est pas un soir où je m'endors sans me l'être posée. Pourtant, à quoi bon se poser une question dont on connaît depuis toujours la réponse ? Peut-être parce que celle-ci nous fait mal. Il parait qu'on devient adulte lorsqu'on fait le deuil des rêves impossibles et irréalisables de notre enfance et de notre adolescence. Si c'est le cas, je crois que j'ai été adulte il y a bien longtemps car on fond de moi, j'ai toujours eu la certitude que je ne serais jamais cette femme normale, cette madame tout le monde dont j'avais rêvé. La question que je me pose à présent quotidiennement c'est « Combien de temps encore me poserais-je une question dont je connais douloureusement la réponse ? ».


Fin


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13427
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 10:12

:j:aime: :j:aime:  Il n'y a que toi pour me bouleverser à ce point quand tu écris comme ça. Tout ce désespoir, cette douleur que l'on ressent dans chaque mot. Ce texte me parle bien plus que tu ne penses et il me fait mal aussi.

Merci pour cette magnifique et intense songfic Yseult.



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14142
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 10:27

:j:aime: :j:aime: je n'ai pas de mot pour décrire ce que je ressens à cette lecture, ce cri du cœur ce désespoir qui semble si familier...  merci d'avoir partagé avec nous Yseult.


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9880
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 11:33

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
Tyoris
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 1927
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 37
Localisation : Dans une usine de Guimauve ^^
Mon pairing du moment: : Sherlock / John

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 12:13

C'est touchant et très triste, on aimerait pouvoir aider la personne qui écrit, mais on ne sait pas comment...


Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard



Merci Lillie!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3133-tyoris
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5021
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 16:24

je suis bouleversée par ce texte et toute cette douleur vécue au quotidien....
c'est un témoignage à la fois magnifique et tellement poignant qu'on ne peut y rester insensible....
ces mots déchirants sont arrivés jusqu'à moi.....

merci Yseult

:j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 8 Sep 2013 - 19:52

Magnifique texte sur cette solitude trop ordinaire dans notre monde devenu tellement égoïste et où il est si facile de ne pas voir les autres... ça craint vraiment 
Un cri du coeur qui nous touche ! :j:aime:


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13280
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Lun 9 Sep 2013 - 18:56

Tyoris a écrit:
C'est touchant et très triste, on aimerait pouvoir aider la personne qui écrit, mais on ne sait pas comment...

Tu peux essayer de construire une machine à remonter le temps et empêcher mes parents de se rencontrer afin que je naisse pas.......Quoi? ça c'est impossible? Bon beh tant pis alors, pas de bol pour moi. 


En tous cas suis contente que vous ayez apprécié cet écrit même si c'était pas une "fiction" et qu'on est sur un forum de fictions. J'avais encore moins le moral que les autres soirs quand je suis tombée sur cette chanson que je connais par coeur et les mots sont venus tout seul pour écrire.
Mais bon, promis, je vais pas déprimer dans mes commentaires et ils continueront d'être le reflet du masque que je me suis posé: toujours aussi  ou  et donnant parfois envie de 
clin d\'oeil


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Je cours - PG13    Ven 13 Sep 2013 - 9:28

waouh c'est sublime vaunie!
tout d'abord j'adore ce groupe et cette chanson ne fait pas exception donc:bravo 
quant à ce texte::j:aime: il est à la fois triste et émouvant. bouleversant aussi.
cela refléte probablement notre société.
chacun ses problèmes!!! on ne prête guère attention aux autres;
et certains, comme ton personnage, souffrent de la situation et s'interrogent sur leur avenir et la place qu'ils occupent au sein de ce monde::j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13280
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Ven 13 Sep 2013 - 10:59

mumu71 a écrit:
waouh c'est sublime vaunie!

et certains, comme ton personnage, souffrent de la situation et s'interrogent sur leur avenir et la place qu'ils occupent au sein de ce monde::j:aime: :j:aime: :j:aime:
C'est pas Vaunie c'est Yseult rire démoniaque  et il ne s'agit pas d'un personnage mais de ma propre histoire. Par contre je ne m'interroge pas sur ma place dans le monde mais plutôt sur ce que la vie a d'intéressant et combien de temps je devrai encore supporter d'être en vie justement


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Je cours - PG13    Ven 13 Sep 2013 - 13:12

Oups je suis confuse. j'ai été lire une fic de vaunie juste avant.
Pardon:oups 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
bleuri59
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Rat
Messages : 6609
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 57
Localisation : LILLE

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Jeu 26 Sep 2013 - 22:31

je suis incapable de dire quelque chose. ça fait tout simplement mal. Mais je ne pourrai jamais me sentir aussi mal que toi.

Savoir une chose c'est quelque chose, le lire en est une autre. chouiner 

L'impuissance a aidé quelqu'un c'est terrible :j:aime: Et tu me diras que pas aussi terrible que tout ce que tu ressens mon hérisson.




Ne cherchez pas à être heureux soyez le
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1983-bleuri59
Renatane
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 134
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Ven 14 Fév 2014 - 17:59

J'ai du mal à trouver les mots pour commenter cette histoire. Ce qui y est raconté ressemble par moment à la lettre qu'un frère d'une personne que je connais avait laissé avant de faire le choix de partir définitivement.
J'espère que l'histoire se terminera autrement cette fois mais je sais que ce qu'on peut dire est souvent complètement inutile dans ces cas-là.
A part, courage je ne vois pas quoi dire.


Merci pour ces images personnalisées
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13280
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Sam 24 Mai 2014 - 20:16

je n'avais pas vu que cette "fic" avait été commentée. J'ai retrouvé la notification de nouvelle réponse dans le fin fond de ma boîte mail que je me suis enfin décidée à ranger et vider.  reflechir 
Merci de ton comm  arigatou  et de comprendre que tout ce qu'on peut dire sur cette situation et ce mal-être qui est le mien est inutile. 
Je suis au niveau plus bas que zéro question moral pour le moment et relire ce que j'avais écrit et qui concerne des choses vécues il y a 20 ans (pour certains passages) me fait encore une fois réaliser que je ne sortirai jamais de cet état.


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
googly81
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Sam 19 Sep 2015 - 20:09

pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar  toujours le mm effet quand je la lis ...
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13280
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 38
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 20 Sep 2015 - 13:21

googly81 a écrit:
pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar  toujours le mm effet quand je la lis ...


toi quand tu la lis moi quand je la vis  ça craint vraiment


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
googly81
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Messages : 23
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: Je cours - PG13   Dim 27 Sep 2015 - 20:17

Yseult a écrit:
googly81 a écrit:
pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar pleurer à chaude lar  toujours le mm effet quand je la lis ...


toi quand tu la lis moi quand je la vis  ça craint vraiment

colére colére colére  mais moi je demande pas mieux que tu ne le vives pas ainsi, tu es si "inapprivoisable".... deviens fou



:j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
 
Je cours - PG13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: