French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [texte court] - Lève les yeux au ciel - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: [texte court] - Lève les yeux au ciel - G   Jeu 30 Jan 2014 - 21:11

Une histoire que j'avais dans la tête ce soir et que j'avais envie d'écrire. ^^




Lève les yeux au ciel.

Elle léve les yeux vers le ciel. Observe tranquillement les nuages qui se dessinent là haut. Elle a envie de quitter tout. De partir loin de sa vie, qui était bien construite.
Elle a un travail. Des personnes proches, familles, amis, animaux, collégues de travail. Pourtant elle se sent horriblement seule. Elle n'arrive pas à s'intégrer totalement dans les groupes dans lequel elle est. Elle se sent exclus, car elle n'a pas de place bien définie. 
Elle sait pour quelle raison elle ressent cela. Cela remonte dans son enfance, quand on a failli lui enlever un être cher. Quand elle a du se battre pour être dans la norme, car elle avait beaucoup de difficulté à lire, à écrire, à comprendre. Elle avait des difficultés à se lier avec les filles et les garçons, car elle ne ressemblait à personne d'autres. Elle n'était ni petite fille avec les robes et les nattes. Ni un garçon manqué avec la caractère courageux, sportif et joueur. Elle a toujours été un peu sur son nuage à essayer de comprendre comment on parler, comment on écrivait, comment on dessinait.
Elle avait peu d'amis. Elle s'était toujours mis un peu à l'écart des autres, car elle voyait que beaucoup de choses était facile pour eux. Apprendre à connaître les uns et les autres. Savoir comprendre certaines blagues. Parler de relation amoureuses. Créer des liens d'amitié. Elle était toujours resté en retrait. Du coup beaucoup de personnes se moquaient d'elle en la prenant pour une imbécile. Mais quelques personnes lui avait tendue la main. Ils étaient peu nombreux, mais elle chérissait chacun des souvenirs avec ces personnes. Et peu resté en contact avec elle désormais. Sa meilleure amie, n'avait peut être pas beaucoup de bien à offrir. Pourtant, elle était la personne la plus honnête avec elle. Elle lui avait dit qu'elle était introverti, qu'elle devait s'ouvrir plus aux autres et qu'elle devrait d'ailleurs plus parler. Sa meilleure amie avait réussi à lui donner quelques conseils, une épaule à qui confier pleurs, joies et colère. Maintenant, elle pourrait lui confier sa vie si elle le souhaitait.
Puis, elle avait réussi à avoir les diplômes qui pour beaucoup de personnes était facile à acquérir. Mais pour elle, pour sa mère, c'était très important. Car celle ci n'avait pas été jusqu'au bac. Du coup, elle avait demandé à ses enfants d'arriver à ce diplôme.
Mais voilà, elle avait réussi cet exploit malgré son handicap. Et puis après... Elle avait vu plusieurs portes pour son futur, mais elle avait choisi celle que sa mère aurait préféré. Celle dans lequel elle voulait la voir s'épanouir. Et au final...Cette voie ne lui plaisait pas. Elle avait quitté cette voie pour essayer de découvrir une nouvelle. Elle découvrit le milieu du travail. Elle avait aimé aller derrière un bureau et faire du travail administratif. Rien de plus. Et une fois ces études terminées, elle avait réussi à trouver un emploi. Pas dans le domaine dans lequel elle a étudié, mais bien dans un milieu qu'elle aimait.
Et puis une fois le CDI en place, elle avait réussi à se faire une petite place. Pourtant, elle se sent incomplète. Il lui manque toujours des choses qu'elle enviait à tout se qu'elle voyait.
Quand elle voyait ses camarades de classes partageant leur expérience, leur joie, leur peine, sans se soucier du travail à fournir, ou du moins avec moins d'effort qu'elle. Elle ressentait beaucoup d'envie d'être à leur place. Au lieu de passer trois heures sur une leçon de grammaire, qu'un enfant passerait seulement un quart d'heure, une demi-heure. Elle aurait voulut passer plus du temps avec ceux qui l'entourait, au lieu de rester dans ses devoirs pour paraître normale aux yeux des études.
Même pour les professeurs, ce n'était pas assez bien. Donc, elle restait encore mit en retrait. Tout le monde décidait pour elle. Elle n'avait pas le choix. Elle avait beau riposter, elle n'en voyait aucun intérêt à le faire. Rester Normale était son Letmotiv.
Elle léve les yeux vers le ciel. Elle observe cette couleur bleuté comme ses yeux. Pourtant, elle n'arrive pas à se voir dans 5 ans, dans 10 ou même 20. Elle sait que plusieurs portes lui sont ouvertes. Qu'elle peut essayer de tenter sa chance dans le monde de l'art et tout laisser tomber. Ou alors, de rester la personne lambda qui ne sera jamais reconnu.
Elle est assise sur la pelouse d'un parc, entrain de réfléchir à se qu'elle va faire. Elle a aussi des amies sur le net. Mais, toujours elle se sent seule. Elle n'arrive pas à comprendre pourquoi, même entourée de personne elle n'arrive pas à se sentir entouré, ni aimé. Mais elle sait qu'elle ne peut pas demander plus. Ou du moins, elle n'en a pas l'envie. Elle a peut être peur d'être rejetté...Comme par ceux qui lui ont refusé son amitié. Entre ceux qui l'ont ignoré, en se moquant d'elle dans son dos. Camarades comme les professeurs. Et ceux qui avait été honnête. Enfant, comme adulte. Ils lui avaient dit directement qu'ils ne voulaient pas être amis. Simplement camarades, ou collégues. Ces derniers ne l'avait pas fait souffrir tellement. Au moins, ils ont eu l'intelligence de lui dire qu'ils ne désiraient pas d'être leur ami, plutôt que de l'ignorer. Ils ont continué à lui parler tant qu'elle était avec eux et quand ils s'étaient éloignés... Plus aucune nouvelle.
Elle s'était alors formé une coquille. Une protection pour ne plus souffir. Un faux visage. Sans maquillage, sans chirurgie esthétique. Seulement le visage d'une jeune femme naïve, souriante et un peu enfantine.
Elle avait réussi à berner tout le monde. Même le psychologue qui l'avait prit en charge pendant quelques temps. Pendant qu'elle avait faillit perdre un être cher. 
Personne n'avait réussi à entrer au fin fond de la carapace. Pas même sa meilleure amie. Même si elle lui offrirait sa confiance pour une question de vie ou de mort, elle ne la laissait pas entrer d'avantage dans son quotidien. Par peur de la perdre. Par peur de trop s'en attacher et finalement de ne plus la laisser respirer. Elle avait peur de finalement être dépendante de tout se qui l'entourait. Elle savait qu'elle ne serait jamais autonome à 100%. Même si elle a le permis. Même si elle a un travail. Même si elle sait régler ses factures. Même si elle sait entretenir une maison. Elle ne serait jamais autonome. 
Elle se niche, la tête entre les jambes et pousse un soupir. Elle sait qu'elle ne sera jamais autonome, car elle ne sait pas vivre seule. Mais elle a aussi besoin de solitude. Elle veut être entouré d'une personne qui l'aiderait dans les tâches quotidiennes qui lui prennent plus de temps que pour toute personne normale. Mais en même temps, elle veut le faire seule, et montrer qu'elle est capable de réussir.
Mais plus le temps passe, plus elle voit l'écart qu'elle a avec les gens normaux. Elle a beau paraître "normale" aux yeux des autres, elle reste néanmoins "retardé" par son handicap. Et c'est pour cela qu'elle hésite entre tout lâcher ou résister à cette envie d'être "normale".
Elle a vu des gens être un peu "différent" et qu'ils réussissent à s'en sortir. De contrevenir aux régles ériger sans risque de prendre des peines. Mais elle, elle sait combien sortir de ses régles la ferait souffrir. Comme quand elle était petite, ou même jusqu'au lycée et qu'un professeur ne l'aimait pas parce qu'elle était "différente". Qu'elle avait demandé de l'aide pour comprendre. Qu'elle n'avait pas été écouté par ces adultes.
Aujourd'hui elle est devenue une adulte...Avec un coeur d'enfant qui n'arrive pas à maturité. Elle connaît se que veut dire une relation sexuelle. Mais elle ne l'a jamais pratiqué. Parce que les partenaires s'en allait sans rien dire. Parce qu'elle n'en a pas fait la demande non plus. Et parce que tout le monde la prend encore pour une enfant à protéger plutôt qu'une jeune femme. Son coeur reste coincé entre l'enfance et l'âge adulte. Pas d'adolescence où l'on parle de problème d'acnée, de gars qui nous font pleurer pour nous avoir larguer pour une autre, ou des shopping entre filles. Elle avait consacré son temps à être normale. Mais pas à se lier avec les autres.
Elle regarde son portable. Aucun réseau. Cela ne l'inquiéte pas. Elle n'a pas envie qu'on la contacte. Elle ne veut pas qu'on l'appelle. Ce n'est plus un besoin vital pour elle. Combien de temps n'a-t-elle pas eu de caresses, ou même d'être prise dans les bras d'un autre. Sans pour autant que se soit sexuel. Juste un geste d'amitié. Un an ? Deux ? Ou dix ? Même ses parents ne l'embrassait plus. Elle ne recevait plus cet amour de quelqu'un. Pas de léchouille d'un animal non plus. Comme si on évitait tout contact physique avec elle. Elle avait maintenant les mains froides de ne plus avoir de contact avec quelqu'un. De ne plus sentir, la chaleur d'un corps. On l'évitait bien malgré elle. 
Elle léve les yeux au ciel. Elle voit le soleil se coucher. Elle sait que ses parents ne vont pas s'inquiéter. Non pas que ceux sont des parents indignes. Bien au contraire. Mais elle leur avait raconté qu'elle allait jouer à un jeu de rôle dans une chambre d'hotel avec des amies à elle. Elle avait menti certes, mais elle avait besoin de réfléchir et de ne penser qu'à elle. Elle n'arrive toujours pas à sortir de sa tête, que son horloge interne était entrain de se détraqué. Qu'il lui restait peu de temps avant de ne plus avoir d'enfant. Qu'elle avait peu de chance, avec ces problèmes d'hormones, d'avoir un enfant à 30 ans. Mais elle n'arrivait pas à ressentir un désir charnelle avec un homme. Ni avec une femme d'ailleurs. Elle n'avait jamais ressenti ce coup de foudre avec qui que se soit. Elle en avait peur au contraire. Elle sentait que si elle perdait le contrôle d'elle même, elle ne serait plus "normale" et elle pourrait être aussi "victime" d'un acte non désiré.
La nuit tombe, ses larmes aussi. Des perles salées coulent sur ses joues en s'imaginant dans cinq, dix, vingt ans plus tard. Elle a vu seulement une partie de sa vie se dessinait devant elle, et pourtant, beaucoup de regret naissait en elle chaque jour de sa vie. 
Le regret de ne pas avoir su agir pour retenir un être cher.
Le regret de ne pas avoir vu ses parents faire un anniversaire surprise pour elle, comme ils l'avaient fait pour ses frères et soeurs.
Le regret de ne rien avoir demander, de rester toujours à sa place.
Le regret de ne pas avoir plus parler, pour se lier avec quelqu'un.
Le regret de ne pas partager plus de moment heureux avec sa meilleure amie.
Le regret de ne pas l'avoir aidé à certains moments.
Le regret de ne pas réussir là où on l'espérait.
Le regret...D'être né "différente" des autres, et dont les parents s'en sentent parfois coupable.
...
Le soleil se léve. Combien de temps est-elle restée dehors ? Toute une nuit. Pourtant, elle n'a pas froid. Ni faim... Elle sait qu'elle n'est pas morte. Elle n'oserait jamais se donner la mort. Pour avoir souffert d'avoir failli perdre un être cher, qui a failli se donner la mort. Elle ne voulait pas attristé certaines personne, et donner du travail à d'autres.
Elle observe silencieusement le ciel se colorer d'un nuage rose. Elle aime ce paysage d'hiver. Ce ciel qui était obscure. Qui rougit, tel un enfant rougissant d'avoir dit ou fait une bétise. Elle a toujours aimé ce paysage étrange et apaisant. Ses yeux bleus brillent de mille feux en observant depuis cette petite coline, voyant un village se réveillant sous les couleurs de l'aurore. Les lumières des villes s'éteignent. Le rougeoiement du soleil illumine les ruelles, donnant de la couleur aux ruelles, comme si on donnait des coups de pinceaux à une esquisse en noir et blanc, pour permettre de rajouter de la couleur. Elle aime ce ciel, cette terre. Elle sait qu'elle reprendra le court de sa vie. Comme souvent, elle redeviendra la femme-enfant qu'il faut protéger. Comme d'habitude, elle montrera un faux visage. Elle mentira pour cacher ses peines et ses besoins. Et quand elle sentira qu'elle craquera, elle reviendra à cet endroit. Dans un an, cinq ou même dix ans. Elle n'a jamais su pourquoi, mais ce paysage lui a toujours permis d'éclaircir ses idées et de repartir de plus belles dans la vie. Un simple lever de soleil rouge-rosé au coeur de l'hiver et puis elle repartait. Comme si l'hiver était une renaissance pour elle. Elle sortait de son hibernation avec l'hiver et refleurirait au printemps. Elle resterait gaie, parfois triste et en colère, mais sera toujours là. En été, elle fera attention aux coups de soleil, mais profitera des vacances pour essayer de nouvelles choses : aller voir des amis un peu plus loin que sa région. Mettre des tenues un peu plus féminine. Parler avec des garçons ou des filles qui lui plaisent. Et puis en automne, elle se sentira un peu fatigué. Peut être triste. Elle s'éteindra doucement... Mais restera en forme. Enfin arrivera la période des fêtes de fin d'année. La dernière ligne droite avant de passer par l'endormissement. Par le fait d'être complétement HS. Et en fin de Janvier, elle retournera voir ce lever de soleil. Elle renaîtra de ses cendres tel un phénix, en se disant qu'elle peut continuer. Que même s'il y aura des coups durs, même si la vie sera triste, ou parfois des crises de colère arriveront, il y aura aussi des sourires qui renaitront.
Et elle, elle lève les yeux vers le ciel.
"Allez, en route pour ma nouvelle vie." dit-elle en reprenant le chemin de sa voiture, pour retourner chez elle et vivre sa vie qui pourrait être considérer comme "banale" et "quotidienne".

FIN.


Voilà, un petit texte écrit comme ça de tête. Bon désolé si les idées n'étaient pas très claire. J'ai juste fait ça au feeling. ça craint vraiment 

Ne tenez pas compte des fautes d'orthographes, j'ai vraiment tout écrit à la va vite, et je n'ai qu'une envie, de me coucher... Journée pourrie on va dire. confue, perdu 

Du coup...Bah, c'est un texte moyen, mais que j'avais envie de partager avec vous. (entre deux écritures de textes qui seront, je l'espére meilleur que celui ci.) rire démoniaque 

Allez j'arrête avec les Smiley, sinon je risque d'avoir Nonna sur le dos. (J'espère ne pas m'être trompée dans les régles de postages.)

Bacciolino a tutti.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34588
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [texte court] - Lève les yeux au ciel - G   Jeu 30 Jan 2014 - 22:03

Un texte plutôt triste mais où on ressent bien ce désarroi que chacun a connu un jour à la croisée des chemins, à ces instants où on a l'impression de n'avoir pas fait le bon choix, d'avoir d'autres choses à montrer mais où parfois le courage nous manque de lâcher la proie pour l'ombre!  sucette au caramel


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
natalou
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Singe
Messages : 422
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 48
Localisation : 77
Mon pairing du moment: : /
Mon Fandom du moment: : /

MessageSujet: Re: [texte court] - Lève les yeux au ciel - G   Ven 31 Jan 2014 - 0:43

Un moment de grande solitude, de désespoir et de remise en questions.
La différence qui pèse et que l'on ressent dans son cœur et que l'on voit dans le regard des autres.
Cette peine que l'on traine, que l'on expose à soi-même pour mieux la maitriser et la dépasser.
Et ce nouveau départ courage...
J'ai attendu la fin, patientant pour savoir où tu nous emmenais, jusqu'au dénouement.
Et je l'ai vu repartir debout. Ouf !

 arigatou  de ce partage.


Image uploadée gratuitement depuis QuozUpload 

Natalou
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fictionpress.com/~natalou
callypso
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Buffle
Messages : 1366
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 55
Localisation : devant mon écran

MessageSujet: Re: [texte court] - Lève les yeux au ciel - G   Mer 12 Fév 2014 - 17:35

bravo trés beaux texte 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [texte court] - Lève les yeux au ciel - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
[texte court] - Lève les yeux au ciel - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: