French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Sam 15 Fév 2014 - 22:19

Dernier reclassement de la saison: une songfic destinée à l'anniversaire de Christie...  clin d\'oeil 

Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Brad Wright & Robert Cooper. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.



Ca plane pour moi
- Rodney ! Rodney est-ce que vous allez bien ? Mais enfin ! Pourquoi avez-vous fait ça ?

La voix à la fois inquiète et angoissée du colonel retentissait dans la grande salle tandis qu’autour de lui, les membres de l’équipe, abasourdis, regardait le corps du scientifique inconscient après avoir été touché par un rayon inexplicablement venu du dôme.

Furieux, Sheppard se releva, la main sur son arme :

- Non ! s’interposa Gluck, le chef du village qu’il avait découvert quelques heures plus tôt. Nous ne sommes pas vos ennemis ! Nous ne sommes pas hostiles !

- Et ça alors ? répliqua le colonel en montrant le corps de MacKay vers lequel Teyla se penchait maintenant afin de savoir dans quel état il était.

En même temps qu’il se dressait face à leur hôte, John Sheppard s’adressait les plus amers reproches : comment avait-il pu baisser ainsi sa garde ? Certes l’accueil reçu lorsqu’ils étaient apparus à l’orée du village avait très vite émoussé sa méfiance : les gens de ce peuple paraissait doux, heureux de vivre, ne se posant pas les masses de questions existentielles et inutiles avec lesquelles la plupart des gens gâchent une vie qui pourrait être bien plus paisible, ne se plaignant apparemment de rien…

« Des moutons… » avait maugrée Rodney pour qui le simple fait d’être juste heureux était absolument inimaginable.

Et lorsque le chef du village les avait invités à se joindre à lui et à ses conseillers pour envisager une alliance, ils s’étaient rendus sous le grand dôme en toute confiance. Et maintenant…

- Votre ami a bafoué une fois de trop les lois de notre peuple. Le rayon de la sérénité l’a frappé, mais il n’en gardera aucune séquelle. Il ira même mieux qu’avant.

- Mieux qu’avant ! De quoi vous parlez ? Et c’est quoi ce rayon de la sérénité ?

- Nous allons accompagner votre ami dans une pièce où il se remettra très vite. Vous pouvez bien entendu rester à ses côtés.

- Et comment que je vais rester ! Et en attendant…

- En attendant colonel, vos équipiers restent nos invités. Vous nous rejoindrez lorsque votre compagnon aura repris ses sens.

Après un bref conciliabule, les habitants d’Atlantis convinrent que plutôt que se lancer tête baissée dans une vendetta, il valait mieux attendre effectivement de voir si le chef leur mentait ou pas. Sheppard suivit donc les deux hommes qui emportaient Rodney à l’écart après avoir demandé à Ronon et Teyla de rester sur leurs gardes, ce qu’ils ne manquèrent pas de promettre, les yeux farouches de ses compagnons lui indiquant que s’il y avait traquenard, ils seraient prêts à se défendre.

Les hommes allongèrent Rodney sur un grand lit dans une pièce somptueuse d’où s’exhalait une douce senteur fleurie. John se détendit : cela ne ressemblait certes pas à une prison. Il s’installa à côté de son ami, attendant que celui-ci ouvre les yeux, ce qui ne tarda pas à arriver.

- Rodney ! Vous allez bien ?

Le scientifique lui adressa un regard flou avant qu’un grand sourire niais ne vienne se plaquer sur ses lèvres, un sourire que John ne lui avait jamais vu, qui indiquait une sérénité qu’il n’avait sans doute jamais connue.

- Waouh ! Bien sûr que je vais bien ! Et comment !


Wam! Bam!
Mon chat, splatch
Gît sur mon lit
A bouffé sa langue
En buvant dans mon whisky
Quant à moi
Peu dormi, vidé, brimé
J´ai dû dormir dans la gouttière
Où j´ai eu un flash
- Rodney ! MacKay ! Reprenez-vous !

Mais qu’est-ce qui arrivait à leur scientifique ?

Celui-ci se levait et s’approchait du colonel :

- Allez-quoi, John ! La vie est belle ! Le temps est clair, les petits oiseaux chantent ! Soyons heureux ! J’ai envie d’aller me baigner ! Pas vous ?

Et joignant le geste à la parole, Rodney entreprit d’ôter ses vêtements. Eperdu, Sheppard se précipita sur lui et lui tint les mains :

- Mais enfin MacKay ! Réveillez-vous ! Qu’est-ce qui vous prend ?

- Relax mon colo d’amour ! Tout va bien ! Décoince-toi un peu…

Décidément, il était de plus en plus parti le pauvre scientifique s’aperçut un colonel décidément débordé par l’individu qu’il avait en face de lui et qui ressemblait bien peu au Rodney MacKay qu’il connaissait.

Celui-ci se trémoussait maintenant en hurlant d’une voix de fausset :


Hou! Hou! Hou! Hou!
En quatre couleurs
Allez hop!
Un matin
Colonel est v’nu chez moi (1)
Mann’quin de Cellophane (2)
Cheveux chinois
Un sparadrap
Une gueule de bois
A bu ma bière
Dans un grand verre
En caoutchouc
Hou! Hou! Hou! Hou!
Comme un indien dans son igloo
- Rodney !

La bouche grande ouverte, n’en croyant pas ses yeux, Sheppard assistait à la transformation complète du geignard qu’il côtoyait habituellement. Petit à petit un sourire étendit ses lèvres : visiblement le scientifique allait plutôt bien alors il pouvait se permettre un petit coup fourré. D’un mouvement imperceptible, il mit en marche son enregistreur : s’il n’avait pas image et son pour prouver ses dires, personne ne le croirait ! Qui dans la cité pourrait imaginer l’intimidant docteur Mac Kay en train de faire l’avion autour de la grande pièce en clamant :


Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi moi moi moi moi
Ça plane pour moi
Hou! Hou! Hou! Hou!
Ça plane pour moi
John s’était assis sur le lit, souriant de voir, pour une fois le scientifique aussi détendu. Et soudain il comprit les mots de leur hôte. Plusieurs fois déjà celui-ci avait fait référence à leur loi : accepter la vie comme elle venait. C’était pour cela que les habitants de ce monde ne se plaignaient jamais.

Il se rappela aussi que MacKay, en bon pessimiste dubitatif qu’il était, avait posé la question à Kamala, la scientifique du village.

- Jamais personne ne se plaint de rien alors ?

- Si… Ca arrive bien sûr. Mais c’est rare et ça ne dure pas.

- Et ci ça arrivait ? Que se passerait-il ?

- Ca arrive parfois. Mais alors le rayon remet tout en place.

- Le rayon ? Quel rayon ? De quoi parlez-vous ?

A ce moment là Gluck était arrivé et le scientifique avait décidé de remettre à plus tard son interrogatoire. Tandis qu’on transportait Rodney vers la chambre, Gluck avait marché à leurs côtés et lui avait expliqué que le rayon qui venait de frapper l’éternel râleur était une invention de leurs anciens : quand une personne semblait ne pas voir ce que la vie lui offrait de beau, le rayon intervenait.

Et il était évident que s’il était un être qui ne savait pas prendre le bon côté des choses c’était bien MacKay qui, depuis leur arrivée dans le village n’avait cessé de se plaindre de tout et de rien : de l’atmosphère selon lui trop chargée en humidité, de la nourriture qu’il regardait avec suspicion, certain qu’elle allait réveiller ses allergies, des habitants qui lui paraissaient trop gentils pour être honnêtes à moins qu’ils ne fussent complètement décérébrés, avait-il murmuré peu charitablement, de la luminosité qui lui blessait les yeux et tout à l’avenant.

Puis soudain, le colonel fut arraché à ses pensées tandis qu’un Rodney transformé en ventouse se jetait sur lui et entreprenait de le dévêtir tout en claironnant :


Allez hop! Viens par là (3)
Quel panard!
Quelle vibration!
De s´envoyer
Sur le paillasson
Limé, ruiné, vidé, comblé (4)
"You are the King of the divan"
Qu´il me dit en passant (5)
Hou! Hou! Hou! Hou!
I am the King of the divan
- Rodney !!!

- Allez ! Tu en meurs d’envie ! Et moi aussi ! On s’en fout de cette loi débile de non fraternisation ! Tu es mon keum à moi ! Ca fait trop longtemps que j’en ai envie !!! Tu es beau ! Tu es mignon ! Tu es mon chaton…

- Mais…

Sheppard se débattait, mais il ne voulait surtout pas faire de mal à son ami qui s’était assis à califourchon sur lui. Il n’aurait jamais pensé que le scientifique, un peu replet, fut aussi fort. Et puis, le frottement sur une certaine partie de son anatomie commençait à produire son effet et il en arrivait à se demander si finalement il ne devait pas laisser faire : rien qu’une fois…

Depuis le temps qu’il rêvait de MacKay en secret ! S’il n’avait que cette chance d’avoir un moment d’intimité avec lui, pourquoi la laisser passer ?

Les mains du scientifique s’était faufilées sous son tee-shirt après avoir ouvert sa veste et il frissonna au contact des doigts sur son épiderme soudain fort réactif tandis que son esprit partait à son tour à la dérive.


Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi moi moi moi moi
Ça plane pour moi
Hou! Hou! Hou! Hou!
Ça plane pour moi
Non ! Il ne pouvait pas laisser faire ça ! Pas comme ça ! Pas dans ces conditions pensa soudain Sheppard alors que sa conscience se rappelait à son bon, ou mauvais, souvenir. Comment pourrait-il jamais regarder MacKay en face s’il lui cédait alors que ce dernier ne savait absolument plus ce qu’il faisait.

- Rodney… Il est temps de vous calmer maintenant ! Vous savez bien que nous deux ce n’est pas possible.

- Bien sûr que c’est possible ! La preuve ! Toi ! Moi ! J’en rêve depuis longtemps et toi aussi. Je t’ai bien vu me regarder avec les yeux d’un chat qui a vu une belle souris… Tu ne veux pas que je sois ta souris mon chaton ?


Allez hop!
T´occupe
T´inquiète
Touche pas ma planète
It´s not to day
Quel le ciel me tombera sur la tête
Et que l´alcool me manquera
Hou! Hou! Hou! Hou!
Ça plane pour moi
- Rodney !!!

Retrouvant ses réactions, Sheppard réussit à repousser la pieuvre gluante qu’était devenu MacKay et il se releva, mettant quelques mètres entre lui et l’énergumène déchaîné qui le regarda avec tristesse tandis en arborant une lippe malheureuse :

- Je vois ! Je ne suis pas assez bien pour toi ! Trop moche ! Trop gros ! Trop désagréable…

Et de se mettre à gémir :


Allez hop! mon ti chat
S´est tiré
S´est barré (6)
Enfin c´est marre, a tout cassé
L´évier, le bar me laissant seul
Comme un grand connard
John ne pouvait décemment pas le laisser se mettre dans cet état, d’autant qu’il risquait d’être à nouveau frappé par le rayon s’il continuait à se plaindre de cette manière éhontée. Et dans ce cas, il n’osait imaginer dans quel état il serait : si une seule dose l’amenait à se comporter ainsi, que serait-ce s’il subissait une nouvelle décharge ?

- Mais non… Rodney… Je vous assure que vous êtes un type bien. Et que, si je le pouvais…

- Quoi ?

- Je vous aime beaucoup Rodney et même je…

Mais il ne put pas finir sa phrase, recevant de plein fouet le scientifique qui se jetait sur lui avec fougue, les envoyant tous les deux au sol. Il accusa le choc avec une grimace mais n’eut guère le temps de s’attarder à lister d’éventuels dommages parce que le scientifique se mettait à dévorer sa bouche de baisers si torride qu’il ne put s’empêcher d’y répondre.

Et de nouveau il sentit son désir s’éveiller à ce corps si tentant sur le sien, à ses lèvres qui écrasaient les siennes, à cette langue qui affolait la sienne, et ces fesses qui pesaient de tout leur poids sur sa virilité, en initiant un mouvement qui ne pouvait que provoquer une réaction physiologique incontrôlable.

Et soudain il eut l’impression que son esprit fusionnait avec celui de Rodney et qu’ensemble ils scandaient :


Hou! Hou! Hou! Hou!
Le pied dans le plat
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi moi moi moi moi
Ça plane pour moi
Après tout, au diable les scrupules, les regrets, les remords ! Carpe Diem ! C’était la devise de ce monde, il en ferait la sienne pour cette journée. Et si jamais Rodney lui en voulait et bien il le ramènerait au village et il ne faisait aucun doute que le rayon ne tarderait pas à se manifester de nouveau tant, dans son état normal, le docteur MacKay était un insatisfait chronique !

Alors il se laissa emporter par la volupté, acceptant sans hésitation de laisser les rênes à Rodney et s’en félicitant très vite. Il n’aurait jamais supposé que cet homme put avoir autant de « technique ». Et même s’il devait le regretter par la suite, au moins il aurait connu cela.

Et tandis qu’ils s’envolaient ensemble vers des cimes jamais explorées, il avait juste envie de crier à son tour :


Hou! Hou! Hou! Hou!
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Ça plane pour moi
Le docteur MacKay se réveillait doucement. Bon sang ! Il avait un sacré mal de crâne ! Evidemment ! Il avait dû faire une allergie à il ne savait quoi dans ce fichu village peuplé de benêts ravis ! Il s’étira en se demandant pourquoi il se sentait aussi courbaturé.

Et puis soudain il s’aperçut qu’il était entièrement nu. Nu ! Lui ! Ca ne lui arrivait que sous la douche ! Et encore, le plus rapidement possible ! Jamais pour dormir et…

A ce point de ses pensées, sa bouche s’écarquilla en remarquant qu’il n’était pas seul dans le grand lit. Un colonel Sheppard tout aussi nu que lui reposait à ses côtés, un air de profonde satisfaction figé sur ses traits endormis. Il leva la main pour la poser sur l’épaule du militaire et le secouer d’importance pour lui demander des explications.
Et puis soudain il la laissa retomber : inexplicablement il se fichait de savoir ce qui s’était passé, pourquoi et comment ils étaient tous les deux dans le même lit, dans le plus simple appareil. Pour la première fois depuis très longtemps il se sentait parfaitement bien, à sa place, en paix, en sécurité.

Alors il se rallongea simplement et se rapprocha de John qui vint se blottir contre lui en murmurant :

- Je t’aime mon Rodney.

Et il s’entendit répondre dans un souffle :

- Je t’aime aussi chaton…


FIN
Chanson de Plastic Bertrand


Paroles originales :
1 Une louloute est v´nue chez-moi
(2) Poupée de cellophane
(3) Allez hop la nana
(4) Limée, ruinée, vidée, comblée
(5) Qu’elle me dit en passant
(6) Allez hop! ma nana
S´est tirée
S´est barrée


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14127
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Dim 16 Fév 2014 - 11:36

mdr  mdr  mdr  bon sang j'avais bien besoin de rire ce matin, imaginer Rodney se lâchant comme ça, un pur régal  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  finalement il a fallu un petit rayon pour le transformer  :j:aime:  :j:aime:  et John a eu une sacré surprise  clin d\'oeil


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5012
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Dim 16 Fév 2014 - 14:40

je veux des rayons
j'en veux des comme ca


 rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Dim 16 Fév 2014 - 19:37

Merci les filles...  rire démoniaque  Moi aussi j'en veux bien un rayon comme ça!  clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9882
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G    Mar 18 Fév 2014 - 10:03

Là oui c'est sûr ça plane pour lui!!! mdr  mdr  mdr 
ça change de ce que tu écris habituellement cissy mais j e me suis bien amusé en lisant  :haaaa:  :haaaa:  :haaaa:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Mar 18 Fév 2014 - 21:31

Ca m'arrive aussi de délirer de temps en temps...  clin d\'oeil  Merci pour ton commentaire Mumu!  arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
IantoIsAlive
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Cochon
Messages : 77
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 34
Localisation : Quelque part.. partie sauver Ianto.
Mon pairing du moment: : Janto
Mon Fandom du moment: : Torchwood

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Jeu 11 Sep 2014 - 23:20

Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Ven 12 Sep 2014 - 21:13

Tu as vraiment fait de beaux rêves alors? interogation 
Merci d'avoir lu et commenté! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
IantoIsAlive
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Cochon
Messages : 77
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 34
Localisation : Quelque part.. partie sauver Ianto.
Mon pairing du moment: : Janto
Mon Fandom du moment: : Torchwood

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Ven 12 Sep 2014 - 23:47

:j:aime: :j:aime: :j:aime:

Comment te dire ?  mdr
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Sam 13 Sep 2014 - 21:09

Dans une fic peut-être? NC-17? clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Tyoris
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 1924
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 37
Localisation : Dans une usine de Guimauve ^^
Mon pairing du moment: : Sherlock / John

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Dim 14 Sep 2014 - 12:51

Cissy a écrit:
Tu ne veux pas que je sois ta souris mon chaton ?

mdr

C'est très drôle, j'ai adoré les imaginer    rire démoniaque

Merci pour ce moment de délire   clin d\'oeil


Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard



Merci Lillie!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3133-tyoris
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Dim 14 Sep 2014 - 21:55

Merci Tyoris! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
liliwhite33
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Cochon
Messages : 6
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 21
Localisation : Bordeaux
Mon pairing du moment: : MCShepp
Mon Fandom du moment: : Stargate Atlant

MessageSujet: Ca plane pour moi ... aussi   Ven 4 Mar 2016 - 15:36

:haaaa: Dans la catégorie Humour, les nominés sont ...

Non sérieusement, c'était hilarant, Mac Kay qui plane c'est juste à mourir de rire.
Un grand merci pour ce pure moment de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35101
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G   Ven 4 Mar 2016 - 20:58

Merci beaucoup à toi d'avoir lu et commenté ce petit délire. clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Stargate Atlantis - Ca plane pour moi - Rodney/John - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: