French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9864
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 20 Mar 2014 - 12:07



Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5012
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 20 Mar 2014 - 19:30

les regards se croisent encore une nouvelle fois....


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 20 Mar 2014 - 21:23

Merci de vos commentaires!  arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
natasia
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 9548
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 20 Mar 2014 - 23:35

Cette fois-ci ils se sont juste croisés... Une "rencontre" qui a tout de même permis à Danny de prendre une décision pour son avenir.
Toujours aussi bien écrit et agréable à lire  sucette au caramel 
  



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13407
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 21 Mar 2014 - 20:06

Une "rencontre" éclair et un regard, un simple regard qui détermine l'avenir professionnel de Danny...

Très courte la rencontre, tout comme ce chapitre d'ailleurs...  clin d\'oeil  Vivement la suite...



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 21 Mar 2014 - 23:19

Merci les filles.  clin d\'oeil  Oui, certains chapitres sont très courts. De toute façon, je ne fais jamais des chapitres trop longs (je râle assez lorsque je dois en lire de ce type...  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque )


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Sam 22 Mar 2014 - 22:48

30
 
- Hé Pete ! Tu viens ou quoi ?

L’homme ainsi interpellé se retourna vers celui qui venait d’attirer son attention, un grand gaillard brun qui faisait une bonne tête de plus que lui. Il faut dire que le blond n’était pas très grand mais il était plutôt agréable à regarder et visiblement musclé, habitué à entretenir sa forme.

- Dépêche mon minou !!!

La voix perçante de la femme qui se tenait aux côtés du brun fit tressaillir le blond qui posa rapidement sa paume sur le micro du téléphone dans lequel il était en train de parler, dans le geste de quelqu’un qui ne veut pas que son correspondant sache ce qui se passe autour de lui.

- J’arrive ! Allez m’attendre à notre table ! répliqua-t-il en faisant un geste de la main comme pour chasser les importuns de son champ visuel.

L’homme et la femme haussèrent les épaules et se dirigèrent dans la direction indiquée tandis que le blond reprenait sa conversation à voix basse. Il discuta encore quelques minutes sans se rendre compte qu’un homme brun, bien découplé, écoutait sa conversation sans en avoir l’air, tandis qu’il attendait apparemment qu’on lui serve sa commande. Un sourire vaguement réprobateur s’était dessiné sur les lèvres fermes de l’indiscret en entendant les propos de l’homme. Dans son esprit, il ne faisait aucun doute que celui-ci était un époux en goguette, ayant prétexté un séminaire ou quelque chose du genre, venu se perdre à Las Vegas avec l’asperge qui lui donnait du « mon minou ». Il avait vu ça des dizaines de fois depuis qu’il était en âge de regarder autour de lui. Mais après tout, ce n’était pas ses affaires, pensa-t-il tout en captant les répliques du blond, faute d’avoir mieux à faire puisque le garçon semblait avoir totalement oublié de le servir.

- T’inquiète mon petit chat.

- ….

- Je sais… Je suis vraiment désolé tu sais.

- ….

- Tu me raconteras.

- …

- Oui, moi aussi. Danno t’aime mon cœur.

Et sur ces mots il raccrocha, croisant à ce moment le regard narquois de celui qui l’espionnait.

- Quoi ? questionna-t-il hargneux. Il y a quelque chose qui te défrise peut-être ?

- Hé mon pote ! Si tu n’as pas la conscience tranquille, ce n’est pas à moi qu’il faut t’en prendre ! protesta l’autre.

- Qui te dit que je n’ai pas la conscience tranquille hein ? Et si tu allais voir ailleurs ? Il y a assez de place il me semble.

- Ce n’est pas parce que tu racontes des craques à ta femme pendant que tu sors avec ta maîtresse qu’il faut passer tes nerfs sur moi ! Sinon ça pourrait mal finir !

Ils se dressaient l’un contre l’autre, comme des coqs de combat et dans la mémoire du blond, cela éveilla un vague souvenir, comme une impression de déjà vu, comme s’il avait auparavant déjà croisé ce regard bleu. La même hésitation se lut chez le brun :

- On se connaît ? hasarda-t-il d’une voix incertaine.

- Ca m’étonnerait, répliqua l’autre. Je ne fréquente pas les fouines !

- Si tu me cherches nabot, tu vas me trouver !

- Viens, je t’attends mon pote !

Nul doute que les choses auraient pu vraiment mal tourner si à ce moment là, trois jeunes gens qui accompagnaient le brun n’avaient fait irruption dans le grand hall en disant :

- Steve ! La fête est finie ! Le QG a appelé : c’est pour ce soir !

Aussitôt toute colère s’effaça du visage du brun qui, semblant avoir oublié instantanément son adversaire potentiel, tourna son attention vers ses compagnons :

- Vous êtes sûrs ?

- Affirmatif ! Allez ! On décolle !

Sans un regard vers le blond, Steve emboîta le pas à ses amis et en les regardant se diriger vers la sortie, le blond eut de nouveau une vague impression de déjà vu : cet esprit de corps, ces pas qui s’accordaient l’un à l’autre, ces mises apparemment civiles mais presque uniformes… Au moment de sortir le brun se retourna :

- T’as du pot mon pote ! dit-il avant de disparaître sans laisser à son interlocuteur le loisir de répliquer.
Frustré, celui-ci envoya un grand coup de poing dans le mur qui lui faisait face, grimaçant à la douleur induite par le geste.

Bordel ! Mais qu’est-ce qui lui avait pris d’accepter cette mission à la con ! songea-t-il en se dirigeant vers le bar pour rejoindre l’homme et la femme qui l’attendaient. Non seulement il y avait six semaines qu’il jouait les jolis cœurs auprès d’une pétasse qui le gonflait sérieusement, six semaines qu’il devait feindre d’admirer ce psychopathe de Flanders contre lequel il commençait à avoir pas mal de preuves, mais en plus il passait pour un type qui trompait sa femme aux yeux d’un parfait inconnu. Il était conscient que la colère qu’il avait éprouvée envers celui-ci était avant tout le fait de cette frustration qu’il avait ressentie à devoir être absent ce jour-là entre tous, ce jour où sa petite fille fêtait ses cinq ans. Il aurait tellement voulu être auprès d’elle ! Alors qu’un abruti qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam se permette de faire des commentaires débiles sur le peu qu’il avait entendu avait réussi à le faire sortir de ses gonds.

Que se serait-il passé si les compagnons de ce Steve n’étaient pas intervenus ? Ils avaient parlé du QG : étaient-ils des flics en civil, comme lui ? Non… Il aurait plutôt tablé sur des militaires, des marines ou des commandos, ce genre de types têtes brûlées auxquels il vaut mieux ne pas se frotter si on veut éviter de manger des bouillies à la paille pendant le reste de sa vie ! C’était tout de même bizarre cette impression qu’il avait eu de connaître son ex futur adversaire : il avait beau fouiller dans sa mémoire, il ne parvenait pas à se souvenir quand il l’avait rencontré auparavant, si jamais il l’avait déjà rencontré d’ailleurs. Sa vie de flic lui avait fait croiser tellement de gens de tellement de sortes qu’il finissait peut-être par s’inventer des rencontres.

Puis il se secoua : il avait une mission à remplir et s’il voulait éviter de rater le sixième anniversaire de Grace, il fallait qu’il se remue un peu les fesses afin de réunir assez d’éléments pour pouvoir boucler définitivement ce taré de Flanders ! Sur cet auto-encouragement, le sergent Danny Williams, alias Pete Lesterman, se plaqua un sourire idiot sur le visage et alla rejoindre le malfrat et la blondasse qui lui servait de petite amie.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9870
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G    Dim 23 Mar 2014 - 7:39

Il y a des airs de déjà vu dans leur rencontre.
danny toujours aussi colérique et steve et bien toujours à chercher; du grans steve en somme.
Mais aucun des deux ne semble se souvenir vraiment.
en même temps cela fait quoi? 3 fois qu'ils se croisent?

danny est un flic infiltré alors,
j'ai hâte de lire leur prochaine rencontre!
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9864
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Dim 23 Mar 2014 - 9:55



Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5012
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Dim 23 Mar 2014 - 11:01

j'espère qu'il se rappellera ses rencontres
quoi que chaque fois , qu'il se voit , c'est assez chaud , ca promet....


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13407
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Dim 23 Mar 2014 - 17:56

rire démoniaque   Il démarre au quart de tour le Danno. C'est un sanguin ce garçon. Avec ces deux là, c'est soit je te croise et je te dis rien, soit je te rentre dedans au moindre regard de travers...  rire démoniaque 

Encore une rencontre et des regards qui se croisent. Une petite joute verbale pour mettre un peu de piquant, une impression de déjà vue et les voilà déjà qui retournent à leurs occupations respectives.

Ils vont finir par se sauter à la gorge pour de bon ces deux-là !  rire démoniaque   Prochain round au chapitre suivant...  sadique



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Dim 23 Mar 2014 - 21:34

Merci à vous toutes de vos commentaires encourageants!  clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mar 25 Mar 2014 - 22:11

40
 
- Il va falloir être étonnés ! Tu vas savoir faire ça toi ?

- Non mais pour qui tu me prends ! Bien sûr que je vais savoir le faire… Je n’ai pas besoin qu’une espèce de militaire à peine civilisé me dise comment je dois me comporter !

Steve sourit à la feinte indignation de son compagnon.

Son compagnon…

Si on lui avait dit, cinq ans auparavant, qu’il serait là, ce soir, en train de se disputer pour de rire avec cet homme, qu’il aimerait même un homme, il s’en serait sans doute étouffé de rire ou de rage. Bien sûr, il n’était pas nouveau pour lui d’être attiré par les mecs. Durant sa carrière militaire, il avait eu quelques liaisons rapides avec certains de ses collègues, mais fidèle au DADT, il n’avait jamais voulu que cela s’ébruite. De toute façon, il pensait que ça n’avait rien à voir avec de l’amour : juste l’élan charnel qui poussaient deux corps à s’unir dans un excès d’adrénaline et de testostérone, ni l’un ni l’autre ne manquant dans leur milieu.

Ses vraies liaisons, il les avait connues avec des femmes : il aimait leurs courbes, leur douceur, la manière dont elles ondulaient durant l’amour… Pour autant, le plaisir fulgurant ressenti avec les hommes était aussi une part de lui qu’il ne rejetait pas, même s’il ne l’affichait pas.

Pourtant, lorsqu’il s’était retrouvé dans le garage de son père, face à cet homme qui le visait de son arme tandis que lui-même braquait la sienne sur lui, il n’aurait pas imaginé qu’il serait celui auprès duquel il envisagerait de finir sa vie. Pour lui, il avait toujours semblé clair que s’il décidait un jour de se mettre en couple, ce serait avec une femme qui lui donnerait un ou plusieurs enfants, lui permettant de connaître à nouveau cette vie de famille dont il languissait depuis qu’à quinze ans, son père les avait expédiés, Mary et lui, sur le continent, après la mort de leur mère, ou plutôt après la disparition de celle-ci.

En regardant son époux, Steve McGarrett se disait qu’il avait eu de la chance, tellement de chance de le rencontrer. Auprès de lui, il avait trouvé la paix qu’il recherchait. Certes, c’était une paix entrecoupée d’orages parce que le moins que l’on puisse dire, c’était que son blondinet avait un fichu caractère ! Mais il savait que lorsqu’il s’emportait, c’était toujours pour son bien.

Cinq ans déjà ! Cinq ans qu’il avait croisé le regard bleu de ce flic et qu’il y avait laissé son cœur. Ou plutôt cinq ans qu’il l’avait recroisé. Il se souvenait encore de cette impression de déjà vu, lorsqu’ils s’étaient retrouvés face à face : ces yeux-là, cette silhouette-là, ils les avaient déjà croisés dans sa vie, il n’aurait su dire ni où ni quand, mais il en était sûr. Et lorsque leur relation était devenue intime après être passée par le stade de l’amitié, lorsqu’enfin ils avaient osé se livrer totalement l’un à l’autre, corps, âmes et esprits offerts, ils avaient remonté le temps ensemble et s’étaient souvenus de ces rencontres fugaces qui avaient jalonné leur existence.

- Et dans dix ans, où serons-nous ? avait alors questionné Danny.

- Dans dix ans nous serons là, tous les deux, toi dans mes bras, moi dans les tiens. Nous ferons l’amour dans ce lit, nous nous disputerons à qui gagnera le super bowl et tu pesteras contre les petits mecs qui tourneront autour de ta Grace.

- Notre Grace, avait alors corrigé le blond.

Oui, Grace était devenue leur fille à tous les deux, aussi attachée à son beau-père qu’à son père. C’était d’ailleurs en partie grâce à elle qu’ils avaient osé franchir le pas qui séparait leur liaison clandestine d’une relation officielle et assumée. La petite fille, par ses remarques innocentes et exemptes de la moindre condamnation, leur avait fait comprendre qu’elle savait et qu’elle avait envie de pouvoir vivre auprès d’eux, comme dans une vraie famille.

Le jour où enfin Danny avait obtenu la garde alternée de sa princesse, c’est tous les trois qu’ils l’avaient fêté et chaque semaine qu’elle passait chez eux était une fête. Il avait même fallu que le blond s’insurge contre la propension de Steve à trop la gâter : il avait fini par lui faire comprendre que s’il voulait vraiment être un père pour elle, il devait aussi savoir sévir lorsque cela était nécessaire.
Cinq ans emplis de tant de joie, de tant d’aventures, de tant de moments partagés, heureux ou malheureux, doux ou emprunts d’angoisse.

Et puis deux ans auparavant, Théodore était entré dans leur vie. Le destin leur avait renvoyé en pleine face le passé un peu tumultueux du seal à travers ce gosse qui lui ressemblait comme deux gouttes d’eau et qu’une femme blonde avait amené un jour chez eux. Aucun des deux ne s’était trompé quant à la paternité de Steve même si celui-ci avait mis un petit moment à remettre un nom sur le visage de la femme. Puis il s’était souvenu : quelques mois avant la mort de son père, une permission passé à Hawaii, cette infirmière des urgences croisée un soir de rixe pour quelques points de suture à la main qui avait rencontré une lame aiguisée et cette liaison brève et intense qui s’était achevée avec le départ du militaire pour la traque de Victor Hesse.

Il n’y avait pas eu de grandes promesses entre eux : la jeune femme était consciente que l’homme n’avait pour elle que beaucoup de tendresse et que leur lien principal était ce plaisir qu’ils prenaient ensemble. Elle s’en moquait : elle ne courait pas après un mari ou un compagnon. Elle avait juste eu envie de cet homme dès qu’elle l’avait vu et elle s’estimait heureuse qu’il y ait eu entre eux plus qu’une simple coucherie d’un soir. Ce n’avait été qu’une aventure agréable entre adultes consentants qui savaient, le jour où il était parti, qu’ils ne se reverraient jamais, en tout cas jamais de la même façon.

Et puis elle s’était aperçue que l’aventure sans conséquences n’avait finalement pas été aussi anodine que cela. Elle avait longuement pesé le pour et le contre : mettre au monde un enfant sans père, n’était-ce pas égoïste ? D’un autre côté, elle avait toujours eu ce désir de maternité en elle, quand bien même elle n’envisageait pas vraiment une vie de couple. Elle avait déjà trente quatre ans… Qui savait si le destin ne lui envoyait pas un avertissement à travers cette grossesse non désirée mais que finalement elle accepta totalement et qui la rendit heureuse. Bien évidemment, en femme indépendante qu’elle était, il ne lui vint pas une seconde à l’esprit d’inclure son amant de passage dans cet événement, certaine qu’il était à des lieues de vouloir assumer une paternité. Elle avait un bon boulot, elle saurait faire face.

Et même lorsque, par l’entremise de la télévision, elle avait su que non seulement Steve était revenu à Hawaii, mais qu’il y dirigeait une section spéciale de la police, elle n’avait pas voulu donner signe de vie. Elle était consciente qu’il y avait un peu d’égoïsme dans son choix : après tout peut-être que le capitaine aurait été heureux de savoir qu’il avait un fils, et nul doute que ce fils aurait été ravi de faire la connaissance de ce père sur lequel, en grandissant, il posait de plus en plus de questions. Mais elle avait réussi à se convaincre qu’elle avait fait le bon choix : visiblement, la vie du capitaine McGarrett n’était pas de tout repos. A quoi bon offrir à son enfant un père qu’il risquait de perdre très vite de manière violente ? Mieux valait pour lui penser qu’il n’en avait pas… Il serait toujours temps de repenser sa décision lorsqu’il serait plus âgé, plus apte à supporter l’éventuelle perte de ce père.

Mais le destin en avait décidé autrement et, lorsqu’elle avait appris que les maux de tête récurrents qui la crucifiaient depuis quelques semaines n’avaient rien de bénins, loin de là, elle avait compris que, heureux ou pas de la nouvelle, elle se devait de joindre le père de ce fils qu’elle allait bientôt laisser seul. Elle avait goûté l’amère ironie de la chose : elle s’était interdit de se rapprocher du géniteur de son fils par peur qu’il ne vienne à disparaître très vite à cause de son travail, et voilà que c’était elle qui allait manquer à son enfant, elle qui avait tout fait pour le rendre heureux, elle qui avait décidé de le mettre au monde en imaginant ce qu’il deviendrait…

Elle ne le verrait pas grandir et son dernier devoir était de s’assurer qu’il ne finirait pas entre les mains plus ou moins compétentes des services sociaux. Elle n’avait plus de famille susceptible d’accueillir l’orphelin et aucun ami assez proche pour accepter la charge d’un enfant de trois ans. C’est pourquoi un matin, le cœur battant la chamade, elle s’était présentée au domicile de McGarrett, tenant le bambin par la main, sachant qu’il suffirait à l’homme d’un simple coup d’œil sur lui pour savoir qu’il était bien son père. Pour autant, rien ne disait, bien sûr, qu’il accepterait cette charge qu’il n’avait pas voulu, surtout après avoir été privé de son enfant durant les trois longues années si importantes pour son développement. Mais quelque chose en elle lui disait que le sens de l’honneur de l’homme, à défaut de son instinct paternel, l’obligerait à prendre soin du petit.

Ses désirs avaient été exaucés au-delà de ses espoirs : après un moment d’ébahissement, puis de colère, Steve avait été ravi de faire la connaissance de Théodore, très vite devenu Teddy à ses yeux et à ceux  de son compagnon. Elle avait été étonnée de le découvrir en couple avec un homme, mais cela ne lui posait aucun problème : pour elle, ce dont un enfant avait besoin avant tout c’était d’être aimé, guidé, conseillé et pas forcément d’avoir un papa et une maman. Deux papas ou deux mamans pouvaient tout aussi bien faire l’affaire. Et avec ces deux papas-là, le courant était très vite passé. Teddy s’était accoutumé à eux à une vitesse fulgurante, sans doute assoiffé de ce père qui lui avait manqué plus qu’elle ne l’aurait cru.

Elle avait passé les trois derniers mois de sa vie chez eux, les regardant prendre petit à petit leur place auprès de son petit, rassurée de voir combien Grace était folle de celui qu’elle appelait déjà « son petit frère », heureuse de savoir qu’avec elle son Teddy aurait une figure féminine et tendre auprès de laquelle se réfugier. Et lorsqu’elle s’était éteinte, la famille s’était ressoudée autour du petit garçon dévasté par le chagrin, veillant sur lui avec inquiétude jusqu’à ce qu’il leur fasse à nouveau cadeau de ses éclats de rire magnifiques.

Oui, il s’en était passé des choses en cinq ans ! Catherine était restée une amie fidèle, pas autrement étonnée du choix de son ex amant. Grace, depuis l’année passée, vivait à temps plein avec eux, sa mère étant repartie pour le continent. Et Teddy faisait leur bonheur à tous, enfant intrépide et parfois colérique, mais tellement attachant qu’il arrivait en général à obtenir d’eux tout ce qu’ils voulaient.

- Tu m’aimeras encore lorsque je serai devenu vieux et moche ?

La question de son compagnon arracha Steve à ses souvenirs et il se tourna vers le blond en le soupesant de ce regard affamé qui faisait toujours courir un délicieux frisson sur l’échine de Danny.

- Je t’aimerai toujours parce qu’à mes yeux tu ne seras jamais vieux et moche !

- Tout de même… Quarante ans !

- Et alors ? Tu es au sommet de ta forme ! D’ailleurs j’ai bien l’intention d’en profiter dès que la fête sera terminée.

Cette fête, c’était une idée des enfants, pour leurs quarante ans puisqu’ils étaient nés à quelques jours d’intervalle. Bien évidemment, c’était censé être une surprise, mais ils n’étaient pas flics pour rien. Ils s’étaient donc absentés pour laisser le champ libre à leur progéniture, bien décidés à avoir l’air on ne peu plus surpris à leur retour.

- Obsédé ! sourit Danny à la réplique de son compagnon.

- Tu serais bien embêté si je ne l’étais pas, répliqua l’autre avec un sourire concupiscent sur les lèvres.

- Non mais écoutez-moi ce gros vantard !

- Gros !!! Comment ça gros ! s’indigna le brun en jetant malgré lui un regard alarmé à son ventre, ce qui ne manqua pas de déclencher le rire du blond qui le rassura :

- Mais non ! Tu es parfait ! En pleine forme ! Prêt s’il le fallait à repartir en mission dès demain.

Malgré lui, sa voix était devenue amère sur ces derniers mots. Il se souvenait de ce qui s’était passé dix-huit mois plus tôt, lors de la dernière mission de son homme, de ce coup de téléphone au milieu de la nuit, de ce vol éprouvant vers Bethesda où était soigné le capitaine grièvement blessé dans l’intervention. Il se rappelait chaque seconde de l’attente douloureuse en espérant ce que les médecins avaient qualifié de miracle. Mais Steve avait survécu, il s’était remis et depuis dix mois il avait repris sa place de chef d’unité. Le destin avait été clément cette fois-ci, mais qu’en serait-il la fois suivante, ou celle d’après ?

- Tiens… Je voulais te le donner ce soir, mais je crois que c’est le bon moment.

La voix de Steve mit fin aux souvenirs douloureux qui assaillaient Danny et, étonné, celui-ci regarda l’enveloppe qu’il lui tendait, une enveloppe aux armes de la Navy.

- Qu’est-ce que c’est ? questionna-t-il, le cœur au bord des lèvres, ayant peur de comprendre : non, pas ce soir ! Pas pour leur anniversaire !

- Ouvre… Tu verras…

Les mains tremblantes, il sortit le papier qu’il déplia et il lut… Puis il relut, une fois, puis deux, ne pouvant en croire ses yeux.

- Bon anniversaire mon amour, murmura la voix tant aimée à ses oreilles.

Il releva les yeux, repoussa un peu son compagnon pour pouvoir croiser son regard :

- Tu as fait ça pour moi ?

- Pour toi, pour nos enfants, pour moi… J’ai quarante ans… Il était temps que je raccroche non ?

- Tu es sûr de ne pas regretter ?

- Tant que tu seras à mes côtés, tant que nous serons une famille, je ne regretterai jamais rien !

Alors, tout en serrant précieusement contre sa poitrine le feuillet qui annonçait officiellement la mise à la retraite du capitaine de corvette Steve McGarret en même temps que sa promotion au grade de colonel, Danny Williams se laissa aller dans l’étreinte de son amant.

Désormais celui-ci ne partirait plus jamais loin d’eux. Désormais il ne risquerait plus sa vie dans des missions dont il ne saurait rien. Désormais il n’aurait plus à trembler jour après jour en attendant des nouvelles de celui qu’il aimait. Ils allaient enfin pouvoir vivre ensemble, délivrés de cette épée de Damoclès. Ils allaient enfin être totalement heureux !

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9870
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G    Mer 26 Mar 2014 - 9:01

le destin a fini par les réunir, pour de bon cette fois.
5 ans qu'ils sont ensemble ou en tout cas depuis que steve a croisé de nouveau danny dans le garage de son père.
cette silhouette familière, il était sûr de l'avoir déjà croisé mais où???
et puis ils ont remontés le temps et se sont souvenus.

maintenant ils sont ensemble, père de 2 enfants. Grâce a accepté steve en tant que second papa, steve lui qui justement a un fils, qu'il ne soupçonnait pas.
il a fait connaissance de celui ci dans de bien triste conditions, la maman de celui ci mourante.

et pour leur anniversaire, steve lui fait un merveilleux cadeau, celui de raccrocher pour de bon.

 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9864
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mer 26 Mar 2014 - 11:41



Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5012
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mer 26 Mar 2014 - 14:53

que j'aime ce chapitre

 :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: :j:aime: 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
vaunie59
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Buffle
Messages : 1263
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 32
Localisation : En mode zumba
Mon pairing du moment: : Peeta/Katniss
Mon Fandom du moment: : Hunger Games

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mer 26 Mar 2014 - 19:28

Tes chapitres encore une fois sont superbes clin d\'oeil





[size=52]Un grand [/size]arigatou[size=52] à Galifret  pour ce très beau kit.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t5014-vaunie59
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13407
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mer 26 Mar 2014 - 19:51

Ils en ont fait du chemin ces deux-là depuis leur naissance. Destinés à se rencontrer et finalement à s'aimer. Même si la vie n'a pas toujours été tendre avec eux, elle les a quand même beaucoup gâtés.  Cinq ans d'amour, deux enfants et un avenir qu'ils ne voient pas autrement que dans les bras l'un de l'autre. Qui aurait dit que les deux chenapans de la plage, vingt ans plus tôt, en arriveraient là ?  clin d\'oeil



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Mer 26 Mar 2014 - 21:37

Merci les filles! Je suis contente que vous adhériez à cette fiction un peu spéciale avec ces bonds dans le temps...  clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Lillie
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 4479
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 28
Localisation : Erebor
Mon pairing du moment: : Sigrid/Fili
Mon Fandom du moment: : Le Hobbit

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 27 Mar 2014 - 21:26

Tu sais quoi? J'adore ton cadeau  clin d\'oeil



Fili Forever !!!! 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t735-lillie
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Jeu 27 Mar 2014 - 21:45

Merci LIllie, je suis contente que ça te plaise...  clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
natasia
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 9548
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 28 Mar 2014 - 16:59

J'ai rattrapé les deux derniers chapitres et que dire à part   
Ils se sont enfin retrouvés, aimés, et élèvent leurs petits. Ils restent encore des décennies... Tu ne vas pas les tourmenter j'espère ?



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 28 Mar 2014 - 22:33

Moi? Les tourmenter? Tu me crois capable de ça?  ça craint vraiment  Merci de ton commentaire... Et voici la suite.



50
 
- Le directeur de l’académie demande à vous voir, monsieur.

- Je vous en prie, faites le entrer, et laissez-nous seuls, répliqua le chef de la police à sa secrétaire, la foudroyant gentiment du regard au sourire ironique qui s’était dessiné sur ses lèvres à cette dernière injonction.

Evidemment qu’elle ne resterait pas à tenir la chandelle, pensa la jeune femme en s’effaçant pour laisser passer le directeur de l’académie militaire. Comme à chaque fois, elle ne put s’empêcher de détailler le quinquagénaire d’un œil gourmand, regrettant qu’il ne soit pas du genre qu’elle pourrait prendre dans ses filets, quelles que soient les stratégies développées. En effet, le colonel McGarrett était amoureux fou et heureux en ménage avec le chef de la police de l’île, le commissaire Williams.
Depuis qu’elle avait pris son poste auprès de ce dernier, trois ans auparavant, elle s’était attaché à ce dirigeant charismatique mais coléreux, efficace mais impatient, qui exigeait beaucoup mais rendait au centuple ce qu’on lui offrait. Et elle appréciait tout autant son compagnon.

Sans se soucier outre mesure de ce que la secrétaire pouvait penser d’eux, les deux hommes s’étaient rejoints et enlacés.

- Tu m’as manqué ! dit le directeur de la police.

- Moins que tu ne m’as manqué ! J’avais pourtant bien exigé de ne plus avoir à partir…

Les deux hommes sourirent à ce rappel de la démission donnée dix ans plus tôt par Steve. Mais trois ans auparavant, il s’était laissé tenter par la direction de l’académie militaire d’Hawaii qu’on lui proposait. Il avait cependant posé ses conditions : il ne se réengageait que pour cette unique mission et jamais plus il ne repartirait risquer sa vie aux quatre coins du monde ! Cela lui avait été accordé sans aucune difficulté, d’autant qu’à quarante-sept ans, même s’il était toujours en pleine forme, il avait dépassé la limite d’âge moyenne des commandos. Beaucoup de jeunes aspiraient à entrer dans ce corps d’élite, les vétérans pouvaient certes leur être utiles à leur formation, mais il arrivait un moment où rester sur le terrain était pousser la chance un peu trop loin pour espérer arriver à une retraite bien méritée.

Et tandis que le  brun s’installait dans ses nouvelles fonctions, Danny, lui, avait été sollicité pour prendre la tête de la police. Après avoir longuement hésité, il avait accepté la charge et était, de l’avis de tous les policiers de l’état, l’un des meilleurs dirigeants qu’ils aient jamais connus.

Bien qu’accaparés par leurs nouvelles responsabilités, les deux hommes prenaient toujours du temps pour se retrouver : leur amour n’avait fait que s’accroître au fil des années, fait de tous ces petits riens du quotidien qui soudent plus que de grandes déclarations ou des cadeaux somptueux.

Ils étaient heureux dans leur maison près de la plage qui accueillait désormais deux petites princesses de dix-huit mois et trois ans, les filles de Grace, devenue adjointe du procureur et mariée à un lieutenant de police que les deux hommes appréciaient particulièrement. Les deux pères étaient fiers de cette jeune femme accomplie, bien dans sa peau, et raffolaient de leurs petites filles qui les menaient par le bout du nez, ce qui ne laissait pas de faire rire Teddy, bel adolescent de quinze ans désormais, qui trouvait fort amusant que les deux terreurs qui faisaient trembler des hommes jeunes et moins jeunes, tous solides et maniant des armes, se transforment en gros nounours câlins devant deux gamines hautes comme trois pommes. Mais lui-même fondait littéralement devant ses nièces et n’hésitait pas à jouer les baby sitters chaque fois qu’il le pouvait.

Steve et Danny étaient aussi très fier de leur fils : l’adolescent était le portrait craché de son père et, aux dires de son père policier, tout aussi kamikaze. Il était quaterback dans l’équipe de football du lycée et la liste des cœurs qu’il avait brisés était déjà impressionnante étant donné son jeune âge. Ses pères étaient très à l’affût du moindre problème le concernant, trop au courant des dangers qui pouvaient le menacer pour ne pas s’inquiéter pour lui, mais Teddy se montrait un garçon sain, ouvert, bien dans sa peau et qui semblait avoir décidé de s’engager dans la police dès qu’il aurait terminé son premier cycle universitaire.

Même s’ils étaient touchés de ce choix, ses pères espéraient cependant que, peut-être, il changerait d’avis : ils ne voulaient pas avoir peur pour lui comme ils avaient si longtemps eu peur l’un pour l’autre. Ils étaient bien placés pour savoir ce que ce métier avait d’exigeant, combien il était dangereux et ingrat… Trop de leurs amis et collègues étaient désormais au cimetière pour qu’ils puissent voir avec sérénité leur garçon suivre leurs traces. Mais ils savaient aussi qu’ils ne feraient rien pour l’empêcher de suivre sa voie.

Oui, ils étaient heureux, pensa Danny en se rapprochant de son compagnon, enfin rentré après deux semaines passées sur le continent dans un stage spécial pour lequel on avait requis son expérience de SEAL. Puisqu’il ne s’agissait pas de risquer sa vie, Danny avait accepté de le laisser partir, mais le temps lui avait paru bien long sans lui.

- On fait quoi ? questionna Steve lorsque leurs lèvres se furent enfin séparées. Tu as terminé ou je t’attends ?

- J’ai terminé ! Je m’octroie le reste de l’après-midi ! décréta Danny.

- Tu en as de la chance d’être le patron, rigola Steve.

- Mais si tu préfères, je peux rester là, menaça le blond.

- Non ! J’ai envie d’avoir mon mari avec moi, de lui dire combien il m’a manqué, et de le lui montrer… Et si tu tardes trop, je risque de te prendre là, sur ton canapé ! Et je ne suis pas sûre que ta secrétaire apprécierait le spectacle !

- Tu es toujours aussi obsédé ! protesta Danny pour la forme, mais l’œil aussi égrillard que celui de son compagnon.

- Plains-toi ! sourit le militaire en venant picorer ses lèvres.

Le chef de la police le repoussa pour aller prendre son manteau puis il saisit la canne qui était devenue sa compagne deux ans auparavant, son genou ayant définitivement lâché lors d’une chute à ski, ce qui avait fait dire à Steve qu’au moins, à Hawaii, il n’y avait pas d’accidents de ce genre ! Réflexion qui, bien entendu, avait entraîné une dispute quant aux dangers que recelait l’île si chère au cœur du brun et devenue tout aussi chère à celui du blond, même s’il s’en défendait âprement.

La secrétaire les regarda passer la porte après les salutations d’usage et son cœur se serra en se demandant si elle aurait un jour la chance de vivre un amour aussi fort que celui que vivaient les deux hommes.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
natasia
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 9548
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 28 Mar 2014 - 22:58

Oh pauvre Blondinet qui a la patte dans le sac...  ben voyons Enfin, ce sont les aléas de la vie. Et pour l'instant, elle semble toujours aussi belle leur vie, avec des enfants heureux et épanouis et puis des petites-filles adorables. Je les imagine bien en papy gâteau  clin d\'oeil 
C'était un bien joli chapitre... un peu moins sympa pour la secrétaire néanmoins  rire démoniaque 



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35097
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G   Ven 28 Mar 2014 - 23:05

Il est vrai que pour toi c'est presque du vécu...  clin d\'oeil  Merci de ton commentaire et de continuer à lire...  arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Hawaii 5-0 - Décennies - Steve/Danny - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: