French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sin Application

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sin Application   Dim 23 Mar 2014 - 20:31

Holà, bonjour/bonsoir ! J'ai, depuis quelques temps, revisité une série de chansons sur les pêchés, et après quelques cliquages sur Youtube, je me suis dis... pourquoi pas moi ? Je vous présente la (ou le ?) préface de cette petite série, que je n'ai pas pu m'empêcher de mélanger à un aspect un peu trop science-fiction. Mais si vous vous imaginer en l'an 2020 ou un truc comme ça, ça devrait passer... ~ Bonne lecture j'espère, pour cette petite annonce trés courte ?



Épisode 0 : Préface

Il n'est qu'un humain comme un autre, tout comme sa jeune sœur. Ces deux personnes, unies par un lien fraternel incassable, jurent à tout va et silencieusement que rien ne les séparera; hormis la mort lorsque l'heure viendra, bien entendu. Sauf qu'elle vint bien trop tôt.

Ce fut un bête accident comme un autre. La petite sœur avait traversé devant son frère, elle n'avait pas vu le camion arriver à vive allure. Tout est arrivé très vite, si bien qu'elle n'a pas non plus réalisé qu'elle était déjà morte. Son frère, paniqué et détruit, accouru aux côtés de son corps ensanglanté. Les yeux de la demoiselle étaient plissés, mais ils ne fixaient que le vide, et ne possédaient plus aucun signe de vie, plus aucune lumière n'y scintillait comme il y a quelques secondes. Le frère hurla de désespoir, au centre des badauds de la ville qui commençaient à approcher. Il cria au ciel que ce n'était pas juste. Puis il la vit.

La Mort. Ou plus précisément, sa forme humanoïde. Elle, ou plutôt il, ressemblait à un jeune garçon des rues avec des ailes de chauve-souris dans le dos et des cornes sur le haut du crâne. Il affirma qu'il n'est qu'un des nombreux employés de la Mort, un simple démon éternel. Il était venu emporter l'âme de la fille. Le frère le supplia, s'agenouilla presque, était même sur le point de s'agripper à ses jambes. Le démon était têtu, et cruel. Il refusa tout net, sans même prendre la peine de réfléchir. Personne n'y échappe, il n'a aucune raison de faire exception cette fois-ci. Mais voyant les larmes en signe de désespoir, le démon sourit et lui proposa un marché.

Il lui demanda de ramener sept âmes. Sept âmes d'humains bien vivants, toutes souillées par le pêché. En échange de cette compensation, il lui rendra sa sœur. Sept âmes pour une seule, telle fut la seule ligne du contrat. Sans réfléchir, le frère accepta, puis il vit le démon repartir avec le corps de sa sœur. Personne ne peut la mettre à la morgue, personne ne peut l'enterrer. Elle est juste... quelque part, à attendre qu'on vienne la sauver.

Aujourd'hui, dans des temps bien avancés du 21ème siècle, les technologies sont étonnantes et presque trop faciles à utiliser. Ce sont elles qui vont l'aider. Le frère a inventé un Programme, le genre de choses que toute personne inconsciente et fautive d'un crime quelconque s'encombrerait bien pour se faciliter la vie. C'est la Sin Application, qu'il rend téléchargeable sur tout support électronique, fixe ou mobile. Il suffit qu'une personne remplisse une des conditions d'un des Sept Pêchés Capitaux pour être dévoré par sa faute et envoyée en Enfer.

Depuis l'écran d'un ordinateur, il attend patiemment. Les âmes les plus souillées seront attirées par cette irrésistible envie de commettre un bien mauvais pour leur propre personne.

Sept âmes pour une seule, sept crimes pour une vie humaine. Le prix est égal à sa valeur.



à suivre...


Voilà voilà... J'espère que ce petit début vous aura donné une idée. Premier pêché à paraître : la Paresse !
Revenir en haut Aller en bas
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14061
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Sin Application   Dim 23 Mar 2014 - 20:41

intriguant cette préface, 7 âmes pour le prix d'une  rire démoniaque  je me demande comment il va faire pour les attraper  interogation


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sin Application   Dim 23 Mar 2014 - 21:04

C'est pourquoi j'ai créer ce temps futur, où comme par magie, l'âme serait envoyée en Enfer dés sa mort... Un peu trop facile, mais je n'ai pas encore réfléchis pour la fin, lorsque toutes les âmes seront réunies ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Sin Application   Dim 23 Mar 2014 - 22:01

Je ne suis pas fan de SF, mais je dois avouer que ton début m'interpelle vraiment. 7 vies pour 1, même des vies de criminels, est-ce bien logique? Accepter ce marcher ne fait-il pas du frère le premier des criminels? La vie de sa soeur vaut-elle 7 âmes? Certes on ne réfléchit pas lorsqu'on aime et on peut comprendre sa réaction: garder sa soeur près de lui, à tout prix, quel que soit ce qu'on lui demande.
Avec à cette application qui va propulser en enfer toute âme "noire", le frère pense retrouver sa soeur. Mais celle qui reviendra d'entre les morts, sera-t-elle celle qu'il a vue mourir?  interogation 
Bon... Quand je commence à me poser autant de questions sur une histoire, c'est que je suis accrochée...  clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sin Application   Dim 23 Mar 2014 - 22:45

La trame complète n'est pas terminée : la fin n'a pas encore de... fin. L'idée de Sin Application m'est venue sur un coup de tête, et s'est développé toute seule, ce n'est pas le genre d'histoire dans lequel il y a beaucoup de logique, d'où la question "comment un programme peut-il envoyer une personne en enfer ?"; c'est pourquoi c'est une série de one-shot, on ne va pas dire que les événements se suivent vraiment. Mais si je devais vraiment répondre, je dirais que non, il n'y a pas de raison pour que l'âme d'une humaine accidentée valent celles de 7 "criminels". Disons que si je devais créer un démon, il serait profiteur et cruel, s'aidant du désespoir (ou folie) du frère qui veut retrouver sa soeur à n'importe quel prix.

En fait, j'aurais pu ne pas introduire ce préface, mais je n'avais pas envie de donner une série de OS sur la "Sin Application" sans savoir d'où elle vient et pourquoi elle a été créer... ~
Revenir en haut Aller en bas
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9758
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Sin Application    Lun 24 Mar 2014 - 8:59

je ne suis pas trop fan de science fiction. mais j'aime l'idée d'un grand frère capturant et ramenant 7 âmes pour sauver celle de sa petite soeur.
J'attends donc la suite pour me faire une idée précise de ton histoire.
en tout cas j'apprécie le début.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Sin Application   Dim 30 Mar 2014 - 17:35

J'aime bien la préface. J'ai hâte de lire la suite et d'en savoir plus.

Bon courage pour la suite. rire démoniaque


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sin Application   Ven 4 Avr 2014 - 12:40

Heey, julia, ça faisait un bail o/ Merci en tout cas, contente que ça plaise à d'autres (du moins, le concept. la pratique après, on peut être moins sûr). Je suis de retour avec le premier one-shot sur la Paresse ! Personnellement, je ne suis pas spécialement fière de la façon dont je l'ai écrit, donc je suis ouverte aux critiques. Maintenant, petit HS : vous vous souvenez de Mickey et sa magie sur les balais qu'il contrôle pour faire le ménage ? Je dis ça, juste pour la compréhension du titre... J'espère que vous apprécierez celui-là ! Bonne lecture ?



Épisode 1 : la Paresse, le syndrome de Fantasia



Chaque jour, c'est la même rengaine. La même tâche, la même chose, les mêmes habitudes. Bien normal, pour le quotidien d'une lycéenne en dernière année. Mais on a beau lui répéter que toutes ces épreuves sont pour son avenir, Scarlet trouve toujours une bonne excuse pour râler. Ou pour remettre le travail à plus tard.

Cette demoiselle a la mauvaise manie de toujours terminer son boulot à la dernière minute, même si ce dernier est prévu quelques semaines avant. Que ce soit pendant les périodes de cours ou de vacances, elle finira toujours par se mettre dans le pétrin, même lorsqu'il n'y a aucune raison pour que ça arrive. Et lorsque ses parents lui demandent des explications – non sans élever le ton – ça se termine de deux façons : soit elle trouve une excuse tangible, soit elle n'assume pas ses actes et se laisse disputée en se disant que, de toutes façons, ce n'est pas la première fois et ce ne sera certainement pas la dernière. Enfin, ce n'est pas la fin du monde non plus. À part se faire enguirlandée moult fois par son paternel, très à cheval sur les principes, qu'est ce qu'elle risque de plus ? À côté, la vie continue.

Au diable les contraintes et les devoirs d'une pré-adulte, Scarlet se dira toujours qu'après ces moments difficiles ou elle a usé d'efforts ou non, le réconfort viendra. Ça n'annulera pas ses week-end. Ça ne la privera pas de sortir pour retrouver ses amis. Ça ne l'empêchera pas non plus de rester enfermée dans sa chambre pour profiter de trois écrans à la fois – soit l'ordinateur, la télévision et le téléphone. Mais malheureusement, il y a toujours une boule au ventre qui lui rappelle que, tôt ou tard, le travail et les responsabilités reviendront à la charge. Elle avait beau rentrer chez elle le soir après les cours, ils seront toujours là le lendemain. Elle avait beau faire des efforts qui portent plus tard leurs fruits, on lui en redemandera encore. Certes, c'est tout ce dont elle a besoin pour le moment. C'est ce qui compte pour une adolescente comme elle, mais...


- Aah... Si seulement il y avait un autre moi pour tout faire, la vie serait beaucoup plus simple.

Puis son téléphone vibra, silencieux.

Scarlet venait de rentrer d'une autre journée bien remplie, là où une fois de plus, elle n'avait pas daigné travailler dans la moyenne. Fatiguée, elle s'était jeté sur son lit, faisant face au plafond de sa chambre. Puis son portable annonçait un message, ce qui l'avait surprise et tiré de sa rêverie. Elle s'étire longuement, tend le bras pour l'atteindre, celui-ci posé sur sa table de nuit, puis jeta un œil à l'écran pour connaître le destinataire.

Elle resta perplexe. Le numéro lui était inconnu. En fait, il était faux. Il n'était composé que du chiffre 0, du début à la fin. Elle pense un instant qu'il peut s'agir d'un spam, d'un virus quelconque, mais en même temps, elle est très curieuse. Elle reste immobile, fixe l'écran, et ouvre le clapet pour lire.

« Sélectionné(e) N°000356,

vous avez reçu l'opportunité de télécharger une application spéciale. Ce programme est construit de manière à satisfaire vos désirs. Si vous acceptez, les configurations seront automatiquement ajoutées à votre appareil. Si vous répondez négativement, ou supprimez ce message, nous ne pourrons pas vous le renvoyer.

Voulez-vous télécharger l'application ? »

Un ange passe à nouveau. Scarlet n'y comprenait pas grand chose. Une personne un peu plus réaliste aurait sans hésitation supprimer le message, pensant à une pub inutile. Mais quand on y pense : le numéro affiché au début semble indiquer qu'avant elle, d'autres ont reçu le message et l'ont refusé. Aussi, c'est une drôle de coïncidence de recevoir ça juste après avoir formulé son vœu digne d'un monde utopique, non ? Confuse, elle hésita. Au pire, si c'est un virus, elle pourra toujours le faire réparer. C'est bien différent d'un « désir » rendu possible grâce à la magie de ce quart du 21ème siècle, n'est-ce pas ? Le prix à payer n'est pas plus important. Si vraiment, ça peut rendre les choses plus faciles...

Scarlet appuya sur un bouton, et aussitôt, un téléchargement de cinq secondes se poursuit. À peine est-il terminé que toutes les options de son téléphone apparaissent par icônes, comme d'habitude. Alors c'est tout, il n'y a rien d'autre ? Elle lâche un soupir, ravie de voir que ce n'est pas un spam. Mais elle doit encore confirmer. Une icône en forme de croix brisée s'est ajoutée aux autres. En dessous, le titre « Sin Application » y est inscrit. Par réflexe, comme à chaque fois qu'elle ajoute un programme, elle le sélectionne et l'écran affiche un fond noir avec seulement un bouton solitaire rouge en plein milieu, affichant un bête symbole de bonhomme; un peu comme ceux que l'on voit en vert ou rouge dans les feux pour piétons sur la route. Qu'est ce que c'est que tout ça, pensa Scarlet. Pour un programme qui prétend réaliser tout les désirs, ça n'a rien d'impressionnant.

Malgré tout, elle testa l'application en appuyant, déçue, sur le bouton. Puis...

Rien. Il ne se produisit rien. Elle tendit l'oreille pour capter le moindre bruit, mais tout ce qu'elle entend sont les badauds et les voitures qui passent à l'extérieur de la maison. Elle attendit encore quelques secondes, mais le résultat fut le même : il n'y en a pas.

- Évidemment...

Elle avait envie de se tirer les cheveux, s'étant cru assez bête pour se laisser bernée par une publicité aussi irréaliste. Finalement, elle jette son téléphone sur son lit, d'un geste mou, puis lâche un profond soupir qui clôt une nouvelle journée épuisante et similaire aux autres.


*

Le lendemain, Scarlet était partie avec une grande flemmardise au lycée. Même si en apparence, ressasser les mêmes cours comme chacun de ses camarades ne semble en rien l'ennuyer, elle n'en pense pas moins, et beaucoup de choses négatives passent en revue dans son esprit. Tandis que la matinée passe tranquillement, la paresseuse élève ne peut s'empêcher de vérifier l'heure sur sa montre à plusieurs reprises tellement elle trouve que le temps est long. C'est un rituel devenu habituel chez elle, si bien qu'elle ne s'en rend pas compte. Certains de ses amis lui ont même déjà fait remarqué que, parfois, elle était bien trop impatiente; pour si peu d'efforts ! Mais elle rétorquait toujours quelque chose avec mauvaise humeur.

Alors que la pause déjeuner approche, Molly, la déléguée de classe, vient lui demander de donner un dossier à un professeur, et revenir lui rendre après; prétextant qu'elle est déjà occupée. Scarlet a toujours eu horreur de ce genre de tâches. Si, le genre auquel elle répond toujours :


- On peut remettre ça à plus tard non ?
- Ce sera fait, comme ça !

En vérité, c'était plutôt une excuse pour, non seulement le reporter, mais aussi lui rendre cette requête qu'elle pouvait remplir elle-même. Mais Molly a si bien insisté sans faire attention à ses remarques qu'elle ne lui a pas laissé le choix. Et puis, le contre-argument qu'elle lui a donné ne lui convenait pas du tout : « ce sera fait ». Oui, eh bien, que ce soit maintenant ou après, ce sera fait aussi, non ? En ruminant, le dossier sous le bras, Scarlet parcoure un couloir vide et silencieux. Certains sont en cours, et ces gens-là seront les premiers à profiter de l'heure du repas. Scarlet pesta à cette pensée. Seuls ses pas résonnent. Ennuyée, elle regarde par la fenêtre; elle peut distinguer sur la vitre le reflet de son uniforme scolaire, ses longs cheveux châtains clairs longer son dos, ses deux petites tresses entourer son visage et ses grands yeux verts la dévisager.

Tout à coup, un court jeu de pas s'ajoute aux siens, puis une voix retentit :

- Je vais le faire à ta place !

Scarlet sursauta, puis retient un petit cri de surprise en fixant la jeune fille qui lui tend une main pour prendre le dossier, un sourire angélique fiché sur le visage. Cette demoiselle qui vient gentiment lui proposer son aide, elle l'a déjà vu; dans son miroir le matin, dans ses photos de famille, et surtout... dans le reflet qu'elle vient juste de balayer du regard. L'autre fille s'avança vers elle, innocente, tandis que Scarlet recule de quelques pas, apeurée.

- Il vaut mieux aller directement à la salle des professeurs, non ?

Elle ne put bégayer que quelques mots incompréhensibles. Puis, se rappelant de la veille, elle lui tendit lentement mais sûrement la paperasse. Ses mains ne peuvent toutefois s'empêcher de trembler. Sans la brusquer, l'autre saisit le document et lui sourit encore. Finalement, elle lui tendit son autre main libre. Prise au dépourvue, Scarlet fixa cette dernière en levant un sourcil, toujours confuse.

- Tu peux compter sur moi.

Puis, en comprenant petit à petit, elle finit par la serrer, signe de compréhension. Les yeux dans les yeux, elle réalise à peine ce qui est en train de se produire. Lorsqu'elles se lâchent et que l'autre élève fait demi-tour pour remplir sa mission, Scarlet lui demande :

- Mais tu sais où ça se trouve, la salle des professeurs ?

Avec une mine presque intriguée, l'autre la regarde avant de lui sourire une troisième fois, sûre d'elle.

- Évidemment ! Après tout... je suis toi.

Puis elle s'en va. Ça, Scarlet l'attendait. Elle voulait juste confirmation, être certaine que ce n'était pas une blague. Mais elle est forcée d'admettre que la personne à qui elle vient de confier l'une de ses fatigantes tâches était un véritable sosie d'elle-même. Que ce soit sa voix, son physique, même sa façon de partir au loin en marchant, sans compter qu'elle semble parfaitement connaître la disposition de l'école. Elle venait de s'adresser à un parfait double. Désorientée, elle fit un pas en avant, puis se rendit compte qu'elle ne tenait déjà plus beaucoup sur ses jambes. L'émotion frappe seulement maintenant, juste après que la cause ne se soit éloignée. C'est arrivé de façon si brutale et en même temps si normale qu'elle n'a pas pu réagir sur le coup... ! Elle s'adosse au mur, puis lentement, finit par s'asseoir par terre, la tête levée vers le plafond.

- J-Je n'ai pas rêvé, n'est-ce pas... ?

La fille à qui elle avait serré la main était bien réelle. Elle l'a vu, entendu, et touché. Et en plus, elle est partie avec un objet qu'elle avait encore dans les mains, il n'y a pas même pas une minute. Un sourire d'abord crispé, puis soulagé, s'étire alors sur ses lèvres. Ses jambes tremblent d'excitation, et enfin, elle ricane. Elle ricane, puis finit par lâcher multiples soupirs de soulagement, et pose une main sur son cœur, un visage détendu, se considérant comme la fille la plus veinarde de la Terre.

- Ça a marché...


*

Le lendemain arriva aussi vite qu'une bonne nuit de sommeil. Hier, Scarlet n'avait pas fait que rencontrer son clone et la laisser donner le dossier à sa place : elle a constaté qu'elle travaillait tout ses devoirs sans même en avoir reçu l'ordre. Plus elle observait ce double se mettre à la pâte, plus elle avait envie de rire, toujours un sourire impossible à cacher sur le visage. Sans que personne ne se doute de rien, cette autre « Scarlet » est allé en cours à son propre bureau, a correctement suivi les indications du professeur et a tout noté sans rien rater. Non seulement elle ne se fatiguait pas, mais en plus, les résultats étaient tous corrects, propres et rapides ! Un ordinateur n'aurait pas fait mieux ! Hier, elle s'est tout simplement promené autour de l'établissement jusqu'à ce que sonne la dernière cloche.

Et le double avait disparu dans la nuit, prenant un chemin opposé à celui de sa maison. Aujourd'hui est une nouvelle journée hors du commun qui s'annonce : de bonne humeur comme rarement, Scarlet attend patiemment devant le bâtiment, tremblant d'excitation à l'idée de tout laisser encore à ce sosie. Molly, en avance, passe devant elle et lui adresse un sourire avant de lui lancer :

- Bravo pour hier, c'était bien joué ! Je pourrais encore compter sur toi ?
- Pas de soucis ! s'écrie-t-elle en pensant à son autre elle.

Puis, un peu après, une petite troupe d'élèves totalement inconnues lui sourit également. Un peu confuse, elle le leur renvoi, cependant intriguée. Quelques minutes passent avant que plus personne ne soit devant le portail; seule Scarlet y est encore. Elle comprit qu'il valait mieux que personne ne se rende compte de la supercherie lorsqu'elle aperçoit son sosie la rejoindre, pas inquiète pour autant. Toutes deux se font un signe de main amical. Comme un général à son subordonné, Scarlet lui lance d'une voix enjouée :

- Tu es prête pour aujourd'hui ?
- Absolument ! Que vas-tu faire pendant que j'y serais ?
- Eh bien, je ne serais jamais loin, tu sais. Je ne peux pas te laisser complètement seule, alors je reste toujours aux alentours.

Le double affiche alors un sourire malin.

- Ce n'est pas grand chose, ça ! Et si tu me montrais ton téléphone ?

Intriguée, elle le lui tendit, et comme elle le pensait, l'autre trouve sans problème l'emplacement de tout ses programmes installés; comme s'il s'agissait du sien. Après avoir appuyé sur quelques boutons, elle lui montre l'écran noir de la Sin Application. Scarlet lève un sourcil, ne comprenant pas où elle voulait en venir.

- Tu sais que l'application est sans limites ? Si tu as si peur que ce soit trop pour moi, il suffit de faire appel à « une autre », non ?
- O-On peut ?!

Elle n'y avait pas pensé. Avec excitation et un grand sourire, elle reprend son téléphone, effleurant l'écran du doigt. Tout semblait si incroyablement facile avec ce programme, c'en est totalement... utopique ! Qui aurait cru que les avancées de la technologies pouvaient un jour permettre aux gens les plus ordinaires du monde d'accéder à une chose pareille ? Cette application, autant le dire, réalise au sens propre comme au figuré n'importe quel vœu... Et pouvait-elle faire plus que convoquer des sosies d'elle-même ? Avec un petit rire satisfait, Scarlet appuie une nouvelle fois sur le bouton solitaire de l'écran.

Elle envoie ensuite à son autre elle un sourire communicatif. Mais elle ne se rend pas tout de suite compte que celui qu'elle lui renvoi a quelque chose d'un tantinet différent.

*

Presque deux semaines sont passées. Deux semaines depuis que Scarlet a appuyé une première fois sur ce bouton rouge. Presque deux semaines que tout le « sale boulot », ce n'est plus à elle de le faire. Et pas seulement à son premier double, ou au deuxième qu'elle a rencontré quelques heures après la découverte de l'option « sans limites » de l'application... Mais bien à la petite dizaine de « Scarlet » qui répond toujours aussi bien qu'une petite armée de soldats. Une dizaine, environ. Peut-être même onze ou douze. En tout cas, elle n'avait pas fait appel qu'à une paire de jumelles. Elle avait invoqué une autre elle pour nettoyer sa chambre, pendant qu'elle sortait faire les magasins. Elle avait invoqué une autre elle pour rendre les trois devoirs qu'elle avait déjà en retard. Elle avait même invoqué une autre elle pour la charger de remplir les plus ennuyeuses fonctions d'élèves qu'on lui avait confié.

Aujourd'hui, Scarlet n'avait pratiquement plus rien à faire. L'école ? Cinq d'entre elles y sont. Les tâches ménagères ? Elles sont trois. Là où elle est supposée être, autant pour le lycée que pour les courses ? Le reste; alors deux, ou trois ? Alors que le soleil brillait en ce jour d'école parfait, l'excentrique adolescente se promène en ville, sifflotant. Jamais on ne l'a autant félicité, jamais on ne l'a autant admiré pour son zèle; et elle ne se sentait même pas coupable du fait que tout ces mérites ne lui reviennent pas ! C'était tellement plus simple d'avoir un autre « soi » pour que, quelque part, « elle » faisait quand même le travail.

Au détour d'une rue commerciale, alors qu'elle se hâtait pour rejoindre une de ses boutiques préférées, elle aperçut une bande de lycéennes portant son uniforme. Elle recula rapidement d'un pas, veillant à ce qu'on ne la remarque pas. Cachée, elle jette un bref coup d'oeil à ses camarades – parce qu'il s'avère que ce sont des jeunes filles de sa classe – pour chercher un moyen de passer sans que la supercherie ne soit découverte; même si à part penser qu'elle s'est changée très vite, il n'y a pas beaucoup de risques qu'elles découvrent ce qu'il en est. C'est là qu'elle remarque une chose pour le moins surprenante : dans ce groupe, se trouve... elle-même. Sans aucun doute l'un de ses sosies, bien entendu. La véritable question est : que fait-elle ici ? Après les cours, il a été clair qu'elle devait se dépêcher de disparaître afin de ne pas causer de malentendus.

Hors, ce n'est pas tellement ça qui la préoccupe, maintenant. Cette sortie après l'école avait tout d'une sortie amicale. En effet, son double riait, parlait avec beaucoup d'attention, et ses amies – ou plutôt, celles de Scarlet – semblaient y prendre goût. Un petit pincement au cœur lui confirme que, oui, ce n'est pas normal. Alors là non, pense-t-elle. Je ne lui ai pas permis de s'amuser comme ça ! Ce n'est qu'une simple sortie entre camarades de classe, mais voilà : ce ne sont pas les siennes ! Ce genre de choses doit revenir à la véritable Scarlet ! Tout en rebroussant chemin, elle se jure de lui passer un savon plus tard.


*

Très vite, le soleil se coucha, et bientôt, le ciel se teinta d'une magnifique couleur orangée. Scarlet attendait au coin d'une rue son double, ayant espionné cette dernière afin de la suivre, voulant être certaine d'être seule à seule avec elle lorsque la sortie s'achève. Le temps venu – c'est-à-dire lorsque le double encore en uniforme marche tranquillement sur le trottoir d'en face, sans personne à ses côtés – l'excentrique jeune fille la rejoint en affichant un visage contrarié. Mais lorsque l'autre la remarque, elle lui sourit, tout simplement. Si pour elle, tout s'est bien passé, il est temps de mettre les points sur les « i »...

- Bonsoir ! s'écrie-t-elle joyeusement. Tu as bien profité de ta journée ?

Son ton laissait paraître qu'après tout, le rôle du double, c'est de permettre à son original d'en profiter, en effet.

- Eh bien, pas vraiment, vois-tu, fit-elle avec un ton agacé. Il semblerait qu'il y avait une sortie juste après l'école... et je l'ai loupé.

Malgré le ton monotone qu'elle prenait, le double ne peut s'empêcher de sourire et même de lui répondre avec la même voix enjouée, fière d'elle.

- Oui oui, ne t'inquiète pas, j'y suis allé à ta place !
À ma place ?!

Elle hausse le ton, faisant mine de lui sauter à la gorge. Le faisait-elle exprès ? La nuit commençant à tomber, les deux « jumelles » rentrent à pied, prenant la direction de la maison.

- Il n'a jamais été question de faire quoi que ce soit à ma place ! Tout ce que je te demande, c'est de faire le travail que je dois faire, pas de te prendre pour moi !
- Je ne comprends pas, fit le sosie, le visage soudainement neutre. Si ce n'est que ça, tout les autres « nous » devraient pouvoir se montrer en même temps alors, non ?
- Mais non... ! Personne ne doit savoir qu'il y a plusieurs « moi » !
- Alors, en définitive, je prends ta place.
- Mais... Mais non !
- Pourtant, c'est bien ça qu'il faut faire, non ? Se faire passer pour toi.
- I-Il faut se faire passer pour moi quand je le demande... Pas selon ton bon vouloir !

Il y eut un silence avant que le sosie ne reprenne, pensive :

- Tu m'as demandé d'aller à l'école à ta place, et surtout, faire attention à ce qu'elles ne se rendent compte de rien. Donc si je reste avec elles, ça devrait aller... ?
- C'est... Je ne voudrais pas qu'il y ait de malentendu !
- De malentendu... ?

À ces mots, le sosie se mit à sourire doucement. Puis le sourire finit par s'élargir, si bien que Scarlet ne comprend pas sa réaction. Ce n'est pas un sourire normal. On dirait plutôt qu'elle allait rire, rire à gorge déployée, exactement comme Scarlet l'avait ressentit le jour où elle s'est rendu compte que le programme fonctionnait. Elle en déglutit, intriguée, mais toute aussi tendue.

- On se ressemble toutes comme deux gouttes d'eau... Comment pourrait-il y avoir de malentendu ?

Son ton était différent. Il sonnait faux, une fausse joie, ou plutôt, une fausse sincérité. Son regard était empli de malice. Il est clair que le sosie ait quelque chose à dire, mais pour l'instant, elle se fait un plaisir de la faire mijoter. Arrivées à la maison, le double fut la première à entrer, sûre d'elle plus que jamais. Elle est si détendue qu'on jurerait que cette maison et que les parents qu'elle s'apprête à interpeller sont... les siens.

- Je suis rentrée !

Effrayée à l'idée d'être en deux exemplaires devant la mère qui vient l'accueillir en premier, l'originale Scarlet se retire rapidement, restant à l'extérieur. Qu'est... Qu'est ce qui vient de se passer ? Elle ne comprends pas. Pourquoi l'un de ses doubles a-t-elle fait semblant d'être elle à ce moment, de passer la porte à sa place ?! Paniquée, elle contourne la maison pour rejoindre la fenêtre qui donne sur sa chambre. Les rideaux sont fermés, impossible de voir à l'intérieur. Elle toc sur la vitre, espérant au moins les voir s'ouvrir. Qu'est ce que ce double mijote, bon sang ? Les autres sont si obéissants, pourquoi fait-elle tout ce cirque ? Devait-elle demander de l'aide à l'un d'entre eux ? Selon le programme, le vœu qu'elle a formulé devait se réaliser... et il n'a jamais été question de littéralement prendre sa place ! Le terme de « se faire passer pour » a des limites !

Mais lorsque le rideau s'ouvre de l'intérieur, ses yeux sont écarquillés à l'extrême. Dans sa chambre, se trouve la totalité des doubles. Ceux qui devaient ranger et nettoyer, ceux qui devaient travailler, ceux qui devaient être là où elle devrait être... Mais ils ne sont pas censés être ici et maintenant ! Elle frappe sur la vitrine, confuse.

- Q-Qu'est ce que vous faites toutes là ?!

Elle n'entend rien bien sûr, mais elle pouvait les voir toutes ricaner. Aussitôt, le visage de Scarlet fut déformé par la peur, l'incompréhension et l'impuissance. Tout ses sosies semblent contre elle, et pire, ils se moquent d'elle. Alors, l'un des doubles vient ouvrir la fenêtre, une expression démoniaque l'accueillant.

- Pourquoi paniques-tu comme ça ? Tu es bien rentrée, n'est-ce pas ?

Elle n'eut pas le temps de réagir qu'une autre s'écria :

- Pour que personne n'ait de doutes, il faut que Scarlet rentre chez elle... C'est bien ça ?
- Qu'elle ait fini ses devoirs, dit à ses parents qu'elle a fini sa journée... Non ?

Toutes sourient. Toutes la regarde. Pourquoi ces visages, comment en sommes-nous arrivés là ? La voix tremblante, elle articule difficilement :

- P-Pourquoi vous êtes toutes là... je ne comprends pas...
- Nous devons faire des choses à ta place sans que personne ne se rende compte de la supercherie, n'est-ce pas ?
- Mais... Mais pas comme ça...
- Pourtant, personne n'a rien remarqué. Personne n'a vu de différence.

Personne n'a rien vu. En effet, lorsque Scarlet a rencontré son second double, il lui était déjà bien difficile de la différencier de la première. Elle avait songé à les marquer chacune d'un signe distinctif, bien entendu, mais ce petit détail aurait pu soulever des doutes chez les autres. Elle pensait pouvoir les reconnaître, les gérer, les contrôler... Hélas, comme de véritables être humains, la jeune fille se rendit malheureusement compte qu'elle n'a jamais eu aucune emprise sur elles.

Son vœu était d'avoir des doubles afin d'avoir une vie simple, sans préoccupations. Mais son désir est allé trop loin : ses doubles ont finit par lui arracher les mauvaises choses, les plus dérangeantes, les plus ennuyeuses, les plus radottantes, certes... Mais il en était de même avec les plus agréables, celles qu'elle voulait vivre d'elle-même. Ça devrait pourtant être évident, non ? Elle se ressaisit et s'exclame à l'attention des 14 – seigneur, il y en avait en fait 14 – autres « elle ».

- Je veux que vous preniez uniquement les choses dont je ne veux pas ! Mes amis, ma famille, mes hobbies... tout ça, c'est à moi !
- « Si seulement il y avait un autre moi pour tout faire, la vie serait beaucoup plus simple. »

Scarlet réagit à cette phrase. C'était le vœu qu'elle avait formulé l'autre jour. Précisément. Le double qui l'avait dit afficha un sourire tordu.

- Nous faisons tout... exactement comme tu le voulais.

Et à ces mots, les autres sosies se lèvent, la fixant d'un regard transperçant. Comme si elles possédaient maintenant toutes le pouvoir de lui voler la moindre petite chose essentielle de sa vie.

- N-Non...

Elle se prit la tête entre les mains, paniquée.

- Non !

Et elle se sauva, quittant son domicile, et coura à vive allure dans la rue. Où pouvait-elle aller ? Comment pouvait-elle continuer de vivre ? Comment peut-elle également aller chez quelqu'un si, de toutes évidences, un des doubles a fait en sorte que « Scarlet est chez elle » ?! Elle souhaitait se simplifier la vie, finalement, elle n'a fait qu'être désordonnée et pire. Tout ça de la faute de ce fichu programme. Si seulement elle n'avait pas été tenté ! Est-il seulement possible de retourner en arrière ? N'y a-t-il pas un moyen d'effacer ses erreurs ? Essoufflée, elle s'adosse contre le mur d'une boutique fermée; la nuit tombée, plus personne n'est dehors, et seul l'éclairage de quelques réverbères lui permet de voir dans le noir. Elle tombe à genoux sur le trottoir et sort son téléphone de la poche. Ce misérable objet, au moins, est encore à elle. Peut-être parce qu'elle est toujours « cliente » du programme... Dans ce cas, n'y a-t-il pas encore un espoir ?

Lorsque apparaît l'écran de la Sin Application, quelque chose pique son intérêt. L'écran n'était plus noir, mais blanc. Le bouton rouge au symbole de bonhomme avait disparu : c'était un bouton bleu ciel qui comportait une croix; une croix blanche comme celles qu'on trouve sur un ordinateur pour fermer une fenêtre. Alors qu'une larme perle au coin de son œil, un bête sourire de soulagement s'étire sur son visage. Est-ce un signe ? Celui que tout peut se terminer ? Ravie de se sentir bientôt libérée, elle laissa ses émotions s'exprimer et pleura à chaudes larmes, veillant tout de même à retenir sa voix tremblante, mais reconnaissante envers le ciel de lui laisser encore une chance...

Alors, Scarlet appuya sur le bouton bleu qui, aussitôt, disparaît. À la place, un message de la même couleur s'affiche sur l'écran blanc :

« Mode Accompli. »

Elle tiqua.

- Q-Qu'est ce que ça veut dire... ?

Un long silence, puis enfin, un pas résonnant derrière elle. Une voix calme mais familière lui explique :

- Ton vœu n'était pas encore satisfait jusque là. C'est moi qui vais m'en charger.

Scarlet se retourne lentement, les yeux humides. Sans voix, elle découvre un nouveau double qui, semble-t-il, ne l'avait encore jamais rencontré. Ce dernier lui sourit calmement, sans aucune sincérité apparente, avec un regard qui semble annoncer une fin à bon nombres de choses.

- Je suis « l'autre toi » que tu attendais ce jour-là. Maintenant, ta vie sera plus simple...

Elle s'approcha d'une Scarlet tétanisée par la peur; mais en même temps, cette dernière sentait qu'elle aurait beau essayé de se relever pour fuir, ce serait inutile. Aussi inutile que de lutter pour reprendre la place de « véritable Scarlet ».

- Car désormais, moi, je vais vivre à ta place.

La dernière chose qu'a vu la paresseuse adolescente fut la lame d'un poignard au-dessus d'elle, la pleine et scintillante lune en arrière-plan.



*


Le téléphone, laissé à l'abandon dans la rue, semblait complètement éteint, comme vidé de sa batterie. Mais sans que personne n'y touche, ou soit témoin de ce qui arrive, l'écran s'allume d'une lumière blanche comme neige et affiche un chargement, exactement comme lorsque la Sin Application a été téléchargée à l'intérieur. Une fois terminé, un message de quelques secondes s'affiche avant que le téléphone ne s'éteigne définitivement.


« Le prix pour être possédée par le pêché de la Paresse est... l'avenir. »






Et voilà... j'ai bien teinté de me battre avec la mise en page, l'édition des messages, je la trouve drôlement savonneuse x_x Enfin bon, tant que ça reste lisible. Voilà voilà~ ahem. En espérant que ce chapitre sur la Paresse vous a plu, le prochain sera sur : l'Envie.
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34823
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Sin Application   Ven 4 Avr 2014 - 21:23

Un récit prenant et très bien mené!  bravo  bravo  bravo  J'aurais simplement préféré qu'il soit posté en deux fois... (je sais je suis chiante, mais j'ai du mal avec les "chapitres" trop longs étant donné le nombre de trucs que je lis chaque soir....  clin d\'oeil )

J'attends le pêché suivant de pied ferme!  svp


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sin Application   Ven 4 Avr 2014 - 23:00

Ha ha, mais moi, j'aime les trucs longs ~ *pan*

Merci en tout cas  rire démoniaque
Revenir en haut Aller en bas
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9758
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Sin Application    Sam 5 Avr 2014 - 6:52

super chapitre, vraiment  :j:aime:  :j:aime:  :j:aime: 
j'attends le prochain avec impatience!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sin Application   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sin Application
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: