French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Textes du concours

Aller en bas 

Quel texte préférez-vous
Qui je suis
70%
 70% [ 7 ]
Compétition
30%
 30% [ 3 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37345
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Textes du concours   Dim 22 Juin 2014 - 22:44

Voici les deux textes du concours.... Je devais les poster jeudi, pour l'anniversaire... j'ai zappé!  rire démoniaque  rire démoniaque  rire démoniaque 
Je rappelle le principe: un texte original ou fanfiction devant obligatoirement comporter les mots:
- Cinq ans déjà. Qui aurait cru qu'on en arriverait là ?

Il n'y a que deux participantes mais il semble normal de publier tout de même leurs fictions.

L'avantage c'est que vous n'aurez pas trop de mal à voter  clin d\'oeil

Je proclamerai les résultats et donnerai le nom des auteurs en début de mois prochain. Vous avez donc jusqu'au lundi 30 juin inclus pour voter.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37345
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Textes du concours   Dim 22 Juin 2014 - 22:45

Qui je suis


Encore un soir de cafard. Cette fois, Arnaud irait noyer ses doutes dans le prochain bar qu’il trouverait. Il se mentait. Il n’allait pas n’importe où. Il allait là où il savait qu’il pourrait avoir des réponses à ses questions.

Cela faisait un moment qu’il déambulait dans les rues, hésitant, passant et repassant devant l’entrée. Dévisageant les couples qui en sortaient. Cherchant le moindre indice qui pourrait l’éclairer sur lui-même. Mais il n’y en avait aucun. Il n’existait qu’un seul moyen.

Après encore une demi-heure de tergiversations, il se décida enfin. Une demi-heure encore plus tard, il était assis au bar, grimpé sur un des ces hauts tabourets. Le nez baissé, son verre à la main qu’il faisait tournoyer, il assistait à la lente fonte de son glaçon. Ignorant les nombreux regards. Du moins, il essayait. En réalité, il les sentait. Dans son dos. Plus bas même.

Il était troublé, parce que cela ne le gênait pas comme il devrait l’être. Non, il résistait encore, mais ce n’était pas si redoutable qu’il le craignait. Quelques gorgées et ses pensées l’amenèrent vers le déclencheur de son problème. Ou plutôt devrait-il dire « ses problèmes ». Du nom de son meilleur et sa meilleure amie, Marc et Cynthia.  

Il ne savait plus où il en était. Marc et Cynthia, ensemble dans ce lit. Sa jalousie, son trouble, son envie. De lui ou d’elle, il ne savait plus trop. Puis les avances de Marc. Sa main qui essayait de saisir la sienne, tandis qu’elle lui souriait, encourageante. Sa bouche qui se rapprochait. Et sa panique, sa fuite,  puis leur éloignement. Sur le moment, il lui avait semblé que c’était ce qu’il voulait. Etre au creux de ses bras virils. Alors qu’avant il ne voyait qu’elle. Mais jamais, non jamais il n’aurait participé à un trio.

« Bonsoir…Je peux m’asseoir ? »
« Bonsoir » Arnaud haussa les épaules. Le siège était libre. Il vit un jeune homme à peine plus vieux que lui, donc environ 25 ans, y prendre place.

« Je te présente Marlon et moi, c’est Yoann »

« Salut chéri… et ton petit nom à toi, c’est quoi ? » appuya le dit-Marlon.

Oh là, on rentrait directement dans les clichés, pensa instantanément Arnaud. Impossible de savoir si c’était naturel ou surjoué... Le blond décoloré lui tendit une main finement manucurée d’un geste maniéré.

Poliment, il la serra et déclina son identité. Même s’il n’avait aucune envie de faire connaissance avec ce genre de personne à l’allure bien trop prononcée. Heureusement, ce Yoann était moins clinquant.

Le blond enchaîna encore :
« On ne t’a jamais vu par ici ? Sinon je suis sûr que je m’en serais rappelé. Un beau garçon comme toi. Tu es seul ? Tu m’emmènes sur la piste ? »

Arnaud fut soufflé. Autant de bagout et de sans gêne. Il ne put s’empêcher de rougir de se faire draguer ainsi, aussi ouvertement, par un autre homme.

« Marlon, lâche-le cinq minutes. Va donc voir Ismaël, il vient d’arriver et si je ne me trompe, Laurent n’est pas très loin… »
« Ouhhh…. J’y vais avant qu’il me pique l’homme de ma vie ! A plus tard, beau gosse ! »

Arnaud regarda avec soulagement s’éloigner le garçon, moulé dans une tenue excentrique, en faisant des signes à un groupe.

« Merci »
« Pas de quoi. Par contre, si je peux me permettre, est-ce que tu es seul ce soir ? »
« Oui »
« Ok. Je t’offre un autre verre alors ? »

Arnaud hésita quelques secondes, sondant le regard de son interlocuteur. Il lui semblait tout à fait franc et prêt à partir sans insister s’il le lui demandait. Il hocha donc la tête et le jeune homme héla le barman pour commander une autre tournée.

Il en était à faire rouler son nouveau cocktail entre ses doigts, en cherchant ce qu’il pourrait bien dire. Il se trouvait tellement ridicule dans cette situation. Et puis les deux autres, là, qui continuaient de lui trotter dans la tête. Il releva brièvement les yeux pour apercevoir son voisin qui sirotait tranquillement en observant d’abord du côté de la piste, avant de reposer ses yeux pénétrants sur lui.

«Toi, tu te demandes ce que tu fais ici, je me trompe ? »

Intrigué, Arnaud tourna vivement la tête et le fixa. Comment cet homme pouvait si bien deviner ce qu’il ressentait ?

« Je ne veux pas te vexer, mais t’es limpide, mec. Des gars comme toi, on en voit assez souvent, tu sais. »

« Des gars comme moi ? »

« Ouais… Des paumés qui ne savent plus dans quelle voie s’engager… sans mauvais jeu de mot, hein »  

Arnaud vit le coin des lèvres de Yoann se courber vers le haut et dévoiler un sourire éclatant. Et sourit en réponse.

« Et toi ? Tu as su tout de suite… Ou bien ça t’est tombé dessus, comme ça ? »

« J’ai toujours su, je crois. Tu veux me raconter ? Je peux peut-être t’éclairer. »

« Je… »

« Eh, les filles ! Venez danser au lieu de déprimer au bar »

« Ou bien… on peut aller rejoindre Marlon sur la piste et parler plus tard » Yoann se leva et tendit sa main vers le jeune homme.

Celui-ci prit cette main lentement. Ce fut comme une décharge qui lui fit fermer les yeux. Un doux frisson s’empara de lui.

Il se laissa bientôt happer par la musique, happer par la voix chaleureuse et rassurante à son oreille. Happer par les bras tendres. Se demandant combien de verres il avait bu, il se sentit doucement étourdi.

Sa tête reposait sur l’épaule de son partenaire qui le berçait en l’enlaçant par derrière. Ainsi, il pouvait sentir toute la musculature de Yoann qui roulait contre ses propres muscles. Et cela lui plaisait. Beaucoup. Il ouvrit les yeux sur le plafond où la boule à facettes tournait et tournait, étincelante.

« Yoann ? Montre moi qui je suis. »

***

Yoann avait salué Marlon qui avait stoppé net sa drague auprès d’Ismaël. Il était bien rare que son ami ramène quelqu’un aussi vite à la maison.

« T’es sûr ? Je te comprends remarque, il a un petit popotin d’enfer, mais… aïe ! T’es con, je vais avoir une marque ! »
« Ne le reluque pas, s’il-te-… »
« Oh mon gode, il te plait vraiment ! » L’interrompit son pote. « Tu ne veux même pas que je vienne ? Je pourrais, je ne sais pas, tenir… »

Marlon leva les bras en l’air.
« Ok, ok… fais comme si je n’avais rien dit. Je suppose qu’il faut absolument que je trouve chaussure à mon pied pour cette nuit ? »

Il n’attendit pas de réponse, la connaissant déjà. Il smacka Yoann et repartit comme une furie vers son bel étalon italo-arabe, pour écarter sans vergogne les sangsues qui essayaient de lui piquer son casse-croûte.

Tout sourire devant la spontanéité et la bêtise de son colocataire, Yoann rejoignit au plus vite son compagnon qu’il n’avait pas quitté des yeux durant sa petite conversation. Bien trop peur qu’il regrette et mette les voiles.

La nuit leur avait semblé si belle, si naturelle.

***

De cette soirée qui marquait le changement de cap de sa vie, il se rappelait la douceur extrême de Yoann. Il lui avait laissé le choix jusqu’au bout. Et même après que… qu’ils l’aient fait, il n’avait pas été pressant avec lui.

Ils s’étaient revus, de plus en plus souvent. Jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus passer une minute sans l’autre. Sans rien imposer, Yoann lui avait pris son cœur. Et lui avait montré qui il était. Un homme fait pour donner de l’amour et surtout pour en recevoir.

Marlon, oui il était toujours présent bien sûr, faisait souvent des petites réflexions faussement jalouses sur le fait qu’il soit tellement chouchouté. Avant, c’était lui le premier dans le cœur de son ami, même si c’était un amour platonique. Maintenant, il devait partager.
Mais tout se passait au mieux. Tout cela les faisait rire.

Ils n’avaient que très peu parlé de cette histoire qui l’avait amené par hasard dans ce bar. Il avait fallu du temps pour pouvoir faire face de nouveau à ses amis.

Mais ce soir était spécial. Ce soir, cela faisait cinq ans qu’ils s’étaient rencontrés. Et quelque part, c’était un peu grâce à eux. C’est pourquoi il les avait conviés pour fêter cela avec tous leurs amis, dans leur propre bar gay qu’ils inauguraient aujourd’hui même.

Heureux et confiant, il se laissa aller dans les bras accueillants de son homme et lui murmura pour eux deux :

« 5 ans déjà! Qui aurait cru qu'on en arriverait là ! »
« Moi. Dès que tu as passé la porte ce soir-là, j’ai su. Que je te voulais près de moi, que je t’aimerai et qu’on ferait des choses exceptionnelles tous les deux »
« Tu m’as tout de suite inspiré confiance. Je me suis lancé. Avec toi, cela semblait si évident. Et je n’ai jamais eu à le regretter. Je t’aime Yoann. »

« Non mais c’est pas vrai ! Encore à se bécoter les follasses ! »
« Marlon ! »

Arnaud rigola en regardant Yoann poursuivre l’ex blond décoloré qui avait opté pour deux couleurs mal définies.

Avec eux, il savait qui il était. Un homme qui avait enfin trouvé l’amour.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37345
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Textes du concours   Dim 22 Juin 2014 - 22:46

Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Michael Brandt et Derek Haas. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.
 
Compétition
 
Ca avait commencé un peu comme un jeu : le ladder 81 contre le squad 53… Ils faisaient le même métier, connaissaient les mêmes angoisses, savaient tous la montée d’adrénaline lorsqu’on part sur une intervention sans savoir ce qu’on trouvera à l’arrivée, avaient tous la même peur au ventre qu’ils n’osaient s’avouer…

Cela avait commencé un peu comme un jeu, une sorte de tradition : les échelles contre les secours… Qui était le plus brave ? Qui était le plus rapide ? Qui était le plus beau ? Qui en avait la plus belle paire ? Dans ce milieu testostéroné, tout était prétexte à compétition, sans cependant jamais perdre de vue la fraternité des hommes du feu.

Cela avait commencé un peu comme un jeu entre deux lieutenants : Kelly Severide, chef du squad et Matthew Casey, chef du ladder… Deux beaux gosses, courageux, fiers, ayant un sens aigu de l’honneur, qui finalement, se ressemblaient sans doute trop pour s’entendre. Pourtant, entre ces deux là, les choses étaient restées plutôt bon enfant : rien d’autres que de petites provocations, des moqueries dont finalement aucun des deux n’avaient cure. Au fond d’eux-mêmes, ils savaient pertinemment pouvoir compter sur leur collègue s’il était en difficulté. Le reste, tout le reste, n’avait pas beaucoup d’importance.

Mais le jeu avait pris fin avec la mort de Darren… cette mort que tous savaient risquer affronter un jour, une mort horrible, injuste, qui pourtant faisait partie du métier. Chacun d’eux connaissait cette appréhension lors du départ : ne pas revenir. Pourtant cela ne rendait pas les choses plus faciles à accepter. Et ni Kelly ni Matt n’arrivaient à admettre la mort de leur ami. Le premier surtout était affecté par cette disparition : lui et Darren se connaissaient depuis toujours et ils avaient toujours voulu devenir pompiers.

Alors, comme toujours lorsque l’on souffre, ils avaient cherché un responsable. Pour Casey c’était Severide qui n’avait pas ventilé assez rapidement, pour Severide, c’était Casey, qui n’aurait pas dû envoyer Darren à l’intérieur. Comment réussir à lui faire entendre qu’il avait tenté de l’appeler ? Mais quel pouvoir a la voix humaine au milieu du brouhaha d’une intervention quand le crépitement des flammes, le mugissement de la bête hideuse, la chaleur intense, la clarté insoutenable agressent vos sens jusqu’à les saturer ? Matt avait essayé : il avait rappelé son collègue… Puis il y avait eu ce souffle brûlant et plus rien de celui qui voulait sauver des vies et n’avait pas pu protéger la sienne !
Maintenant c’était la guerre larvée, chacun ne manquant pas une occasion de souligner les erreurs de l’autre, de s’envoyer de petites piques, celles qui sont si fines qu’un spectateur inaverti ne verra pas, mais qui pourtant font si mal parce qu’elles atteignent directement le cœur. Le chef avait fini par s’en mêler : il savait trop à quoi peu conduire l’inimitié et le désaccord au sein d’une brigade. Dans le sacerdoce dangereux qui était le leur, il n’y avait pas la place à l’erreur, ni au ressentiment. Une simple fraction de seconde d’hésitation, un laps de temps infinitésimal durant lequel on se demande si on doit aller secourir l’abruti qui s’est encore mis en danger fait la différence entre la vie et la mort pour celui-ci. Et ce moment d’indécision, il hantera le survivant jusqu’à le rendre dingue !

Alors non ! Cela ne serait pas ! Il ne le voulait pas ! Il ne l’admettrait pas ! Boden avait été très clair avec ses subordonnés : ou ils géraient, ou ils partaient, tous les deux ! Le jeu était désormais terminé !

Mis au pied du mur, les deux hommes durent réapprendre à s’entendre et à se soutenir. Il ne fallut d’ailleurs pas bien longtemps pour qu’ils soient confrontés à une situation où la fraternité des hommes du feu prit le pas sur leur colère et leur souffrance. Kelly n’hésita pas un instant à secourir Matt, lequel lui rendit la pareille dans les minutes qui suivirent, risquant de retomber avec lui plutôt que de le lâcher. Sans le retour de leurs équipiers, qui sait s’ils seraient sortis vivants du brasier ?

Le jeu était fini : ils étaient tous les deux pompiers, tous les deux courageux jusqu’à la témérité, tous les deux passionnés…. Ils se ressemblaient trop pour se détester.

A quel moment prirent-ils conscience, petit à petit, que cette animosité avait sans doute bien d’autres raisons d’être qu’une rivalité de mâles dominants ? Lequel le premier s’aperçut que voir son rival dénudé ne le laissait plus de marbre ? Lequel le premier sentit son sang bouillonner quand il croisait le regard de l’autre ?

Le chemin fut long entre eux parce qu’il y avait trop de tabous à balayer, trop d’obstacles à soulever. Dans un milieu comme le leur, être gay n’est pas forcément bien vu, pour les hommes en tout cas, parce que l’homosexualité affichée de Jay était bien acceptée : mais pour des hommes, imaginer deux femmes entre elles est plutôt émoustillant, par contre deux hommes…

Il y eut des coups de gueule et des coups de sang ! Il y eut des reproches qui masquaient des aveux, des insultes qui remplaçaient ces mots doux qu’ils ne pouvaient se dire… Il y eut des avancées et bien des reculs… Il y eu beaucoup de questions, et trop de souffrance…

Pourtant, ce soir-là, blottis l’un contre l’autre dans le même lit, le lieutenant Kelly Severide, chef du squad 53, et le lieutenant Matthew Casey, chef du ladder 81, avaient fini de jouer.

- Cinq ans déjà, murmura le brun à l’oreille de celui qui était devenu son époux trois ans plus tôt.

- Qui aurait cru qu’on en arriverait là ? répliqua le blond avant de venir prendre la bouche de son amant et de faire courir ses mains sur son corps, ravivant leur besoin jamais assouvi.


 Ils s’étaient trouvés et rien au monde, jamais, ne pourrait plus les séparer.
 
FIN
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37345
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Textes du concours   Dim 22 Juin 2014 - 22:47

A voté!


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mamypirate
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mamypirate

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chat
Messages : 4102
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 67
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Textes du concours   Lun 23 Juin 2014 - 2:23

Moi aussi !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2330-mamypirate
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Textes du concours    Lun 23 Juin 2014 - 9:44

pareillement  j'ai vôté!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
natasia
Modo section
Modo section
natasia

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 10849
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 49

MessageSujet: Re: Textes du concours   Lun 23 Juin 2014 - 20:17

Voté !  sucette au caramel



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Yseult
Modo section
Modo section
Yseult

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13440
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 40
Localisation : Courcelles, Belgique

MessageSujet: Re: Textes du concours   Lun 23 Juin 2014 - 20:25



Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
 


La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
Demetra83
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
Demetra83

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chien
Messages : 2657
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 36
Localisation : Anglefort
Mon pairing du moment: : J&S / AR
Mon Fandom du moment: : SG1/BSG 2003

MessageSujet: Re: Textes du concours   Lun 23 Juin 2014 - 21:21

A voté, même si c'était dur parce que les deux textes sont fort bien écrits ;)


 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t5050-demetra83 http://demetrafanfic.eklablog.com/accueil-c25964660
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13809
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: Textes du concours   Mer 25 Juin 2014 - 18:49

A voté !



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
homer

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 10403
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 34

MessageSujet: Re: Textes du concours   Sam 28 Juin 2014 - 11:55

A voté


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Textes du concours   Sam 28 Juin 2014 - 18:46

J'ai lu et voté  bravo  

Le résultat est pour quand?  interogation
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37345
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Textes du concours   Sam 28 Juin 2014 - 23:41

Le week-end prochain sans doute.  sucette au caramel


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes du concours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes du concours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Concours et Défis :: Mixte :: Concours Mixte-
Sauter vers: