French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [texte court] Un défaut de conception. - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: [texte court] Un défaut de conception. - G   Ven 4 Juil 2014 - 15:08

Un défaut de conception.

Depuis qu'elle est petite, depuis la maternelle, on la considére comme quelqu'un de différente. Pourtant sur le papier, entendre : "petite fille blonde, aux yeux bleus et à la peau pâle" pourrait être l'enfant typique sur les images qu'on trouve sur des publicités, ou d'autres petits prospectus. Mais il fallait le dire, dés la maternelle, elle avait plusieurs difficultés :
La première, son apparence. En effet, elle n'a pas un visage très féminine. Elle ressemble à un petit garçon avec ses cheveux coupés au bol. Mais c'est ce qui est plus pratique pour sa maman et pour elle aussi. Moins de problème d'entretien, pas besoin de faire des tresses. Pas besoin de faire des tas de coiffure complexe. Et la tenue y est aussi pour quelque chose. Des pantalons, des jeans, des maillots parfois trop grand pour elle, repris de sa grande soeur. Mais quand on a besoin de payer pour nourrir une grande famille et pour aussi payer un autre soucis, on s'y fait.
La petite fille le sait, elle a un défaut de conception. Un défaut de nature : Dyslexique. Voilà le mot qu'on lui répéte. Elle a des difficultés à lire, à apprendre à écrire et confond pas mal de son.
"Gâteau..." dit la mère de famille.
"Gâdeau..." répéte la petite fille en espérant réussir à parler.
"Non... Soit le Cadeau soit le Gâteau." reprend la mère.
Mais la petite ne comprend pas. Même quand on lui met les deux images, les deux écrits...Elle n'arrive pas à déchiffrer et à comprendre la différence. Et la première année en maternelle est difficile. La petite fille a du mal à se faire accepter par les enfants, car la mère de famille est présente pour aider sa fille à comprendre les mots. A cette époque, en 90, pas d'assistante pour aider et permettre à la mère de famille de reprendre le travail. Elle suit sa fille à l'école maternelle, aide les autres enfants en plus de sa fille et essaye de leur faire comprendre les mots. Mais l'institutrice ne voit pas cela d'un bon oeil. 

La second année se passe mieux. La nouvelle institutrice prend le temps entre les récréations pour apprendre à la petite fille à mieux parler. Elle propose à la mère de famille quelques livres qu'elle peut acheté pour lui permettre d'apprendre plus vite à lire. Puis, la mère de famille contacte une Orthophoniste. Celle qui va grandement aidé mère et fille pendant de longues années. Pendant une grande partie de sa vie, la petite fille va aller dans les différents locaux de cette orthophoniste. Parfois, elle va partager sa séance avec celles de d'autres enfants pour réussir à trouver des solutions à leur problème. La dyslexie, ou parfois des surdoués qui ont quelques difficultés d'élocutions, car ils n'ont pas eu tout les acquis au moment de changement de classes.

Depuis tout à l'heure, vous lisez le mots dyslexie...Mais qu'est-ce que cela veut dire ? Cela peut se présenté sous bien des formes : Dysorthographie : mal orthographié les mots. Dysaphagie : Mauvaise prononciation des mots. Cela peut être d'origine physique, environnemental, ou bien d'autre encore. Oreilles, cerveaux...On ne sait pas bien comment commence la Dyslexie, mais parfois, cela est un vrai parcours du combattant pour des enfants.
Pour cette petite fille aussi, même si sa dislexie est légère, même si elle est prise à temps. Même si elle le soutient et le rapprochement de ses proches, cela la fait souffrir. Et vous allez comprendre pourquoi.

En maternelle, la différence bien qu'importante et moins visible. Elle est facilement effacée et travaillée grâce à la présence des parents qui aident dans les classes. Et par conséquent sa mère qui l'aide dans ses tâches quotidiennes. Tout les vendredi soirs, elles vont à l'orthophoniste et le problème est réglé pendant  cette période.

En primaire, le problème est un peu plus compliqué. La mère ne peut plus être aux côtés de sa fille. La petite doit se débrouillée toute seule pendant les cours. Et les difficultés commence. A 6 ans, elle se fait punir parce qu'elle ne comprend pas un énoncé concernant les triangles. Evidement, elle aurait voulu demander à son professeur de bien lui réexpliquer. Mais cette dernière lui dit de se taire. Qu'il fallait travailler en silence. Du coup, la petite fille ne comprenant pas l'exercice, ne le fait pas et reçoit comme punition d'être au coin, devant tous ses petits camarades de classes qui se moquent du coup d'elle. En rentant, la petite fille a honte d'avouer à ses parents se qu'il s'est passé. Elle leur apprend un peu plus tard et retravaille sur l'énoncé du problème. Tous les vendredi, elle continue ses séances d'orthophoniste. Parfois, il y en a deux par semaine. Parfois le Mardi Soir, laissant le Mercredi pour travailler avec sa mère sur des cahiers de brouillons sur les exercices, avec des dessins pour comprendre et apprendre les sons. Si le Vendredi soir n'était pas disponible, avec la mère de famille, elles vont le samedi matin. Jusque là, le rythme est encore calme. Entre les activités des autres enfants, la petite fille dyslexique et le nouveau né...Tout se passe bien.

A partir de l'âge de 7 ans, cela devient un peu plus embarassant.
En plus de sa dyslexie, de son apparence masculine qui lui a valu une petite déclaration d'amour d'une de ses camarades de classe, la petite fille a de vives douleurs dans les genoux et les dents déformées.

Pour les dents, le père prend en charge le problème. Car l'aîné de la famille a eu le même soucis et a du porter un appareil dentaire. De ce fait, avec le père de famille, et l'aîné de la famille, la petite fille va voir l'orthodontiste. Un beau jeune homme qui travaille avec plusieurs collégues, il étudie la dentition de la petite fille qui en plus d'avoir des caries, même en se lavant les dents, a les dents qui pousse dans tous les sens. De ce fait, le port d'un palais est obligatoire pendant toute la période de sa scolarité en primaire. Ensuite, la fillette vera si cela suffit pour les replacer pendant la croissance de sa machoire. A ce moment, ce n'est pas douloureux, juste un peu désagréable...Mais pas tellement, car en ayant une fois emmené une amie avec elle, pour fêter un anniversaire après, l'amie est tombée sous le charme de l'orthodontiste. Et puis pour la fillette, l'homme était toujours gentil et agréable avec elle. C'était pour elle comme un oncle gentil.

Pour les genoux, c'est tout autre chose. La fillette doit aller à l'hôpital pédiatrique faire plusieurs examens. Plusieurs médecins lui disent des élèments complétements différents, dont celui qui l'a plus marqué : ce qu'elle a des Kyste poplité. En gros des poches de liquides derrière les genoux. Tous le monde en a, mais peu de monde en a des douleureux. Car le liquide peut pousser contre l'articulation et produire des douleurs et si la poche explose, alors il faut opérer pour ensuite tout nettoyé et permettre à l'articulation de fonctionner correctement. A cette époque et encore aujourd'hui, il n'y a pas de reméde pour soigner ce genre de maladie. Il y a bien l'opération chirugicale qui a été proposé pour la demoiselle. Mais avec des risques de rechutes et une possible fragilisation de l'articulation. L'un des médecins affrime même qu'elle risque d'être amputé de la jambe. Tous sont unanime sur le fait qu'elle doit faire le moins de sport possible. Car un choc important pourrait provoquer la rupture de la poche et l'opération est obligatoire. Consciente de tous ces enjeux pour la santé de la fillette, la mère de famille accepte que sa fille ne fasse pas beaucoup de sport, elle donnera les mots d'excuse à ses professeurs. Mais la mère est consciente aussi du risque d'infection d'une opération chirurgicale. Elle refuse cette opération et se dit prête à faire attention à l'état de santé de sa fille.

C'est ainsi que la fillette voit son rythme changé complétement. Une à deux fois par semaine, elle va à l'orthophoniste. Une fois par mois à l'orthodontiste, une fois par mois à l'hôpital pédiatrique pour vérifier l'état de ses jambes et de son ventre, à cause des traitements en expérimentation qui devait soulager ses douleurs. Qui, se que vous imaginez bien, ne fonctionne nullement. La petite fille ne peut pas participer aux jeux de ses camarades et reste toujours à l'écart, entrain de lire un livre pour apprendre à bien parler, pour être dans la norme. Et son physique de garçon manqué ne l'aide pas pour aller vers les autres. Tous la prenne pour un petit garçon, y compris les professeurs. Elle est toujours avec les garçons lors des fêtes de fins d'année. Elle joue le garçon pour les filles car il y avait deux filles de trop par rapport aux garçons. Elle ne peut pas skier avec les autres élèves pendant la classe de neige. Parfois elle est même obligé de rester seule dans l'auberge de jeunesse, attendant les autres. Soignant ceux qui sont malades. Elle subit parfois les moqueries de ses camarades de classes, et la jalousie de certains qui la voient partir de temps à autres pendant les cours pour aller à une séance d'orthophonie ou l'hôpital, ou l'orthodontiste. Mais pour la petite fille, ce n'est pas les meilleurs moment de sa vie. Elle préfére être avec ses camarades de classes entrain de faire des mathématiques ou d'autres matières. Eux, se moquent de son apparence, de sa lenteur d'esprit, car eux peuvent apprendre en une heure une leçon d'histoire, alors qu'elle mettra trois heures ou plus.

Puis, les années passent. Les douleurs sont quotidiennes. La petite fille souhaite arrêter les traitements pour ses genoux. Elle a mal, elle le sait, mais les médicaments la détruise plus que nécessaire.

Elle est au collège quand elle a de grandes crises au ventre, à cause de ses médicaments. C'est pour cela qu'elle demande d'arrêter. Elle porte désormais un appareil dentaire comme son frère, avec des élastiques de toutes les couleurs pour se faire plaisir. Même si elle ne sourit plus...Elle a toujours cet aspect masculin et les adolescents se moquent encore d'elle. De sa lenteur d'esprit, de son aspect masculin et surtout de ses bagues. Les garçons chuchottent que la langue d'un de leur camarade resterait coincé dans ses bagues si on l'embrassait. Les filles chuchottent qu'elle est une traitresse, car elle aurait dénoncé des camarades de classes qui ont envoyé un compas prés de l'oeil d'un professeur. Mais la jeune adolescente se moque de tout cela. Elle sait qu'elle n'a rien fait de tout cela, même si la vie d'un professeur est en danger, elle ne donne aucun nom. Mais des mauvaise langue, il en existe partout. Et de cons, cela existera toujours. Heureusement, parmi toutes les personnes, il y a aussi des gens bien. C'est ici qu'elle rencontre sa meilleure amie, une amie qui a aussi difficulté à être accepté parmi les adolescents. Elles ne sont pas dans la même classe au début de leur scolarité. Elle a un an de plus que l'adolescente. Mais rapidement, elle se retrouve dans les mêmes classes. La meilleure amie qui a aussi des difficulté d'apprentissage redouble sa troisième et ensemble elles passent le brevet. Elles passent les meilleurs et les plus mauvais moment ensemble. Elles entendent parler de jalousie des autres élèves, mais se font aussi remarquer par certains professeurs qui admire leur volonté. Elles donnent le meilleur d'elle même. Et même si parfois leur effort ne sont pas récompensés, les filles avancent. Malgré les remarques désobligeantes de certains professeur qui comprennent pas leur difficulté et qui se moquent d'eux. Malgré les difficultés rencontré dans leur propre famille. Malgré quelques tensions entre elles, les deux filles arrivent à surmonter leur difficulté. Mais l'une et l'autre garde une partie de leur secret enfouis en elle. Pour l'adolescente dyslexique, elle cache l'origine de cette dyslexique et une partie de ses soucis de santé. L'anglais, le sport et le français sont ces matières qu'elles aiments le moins. Pour l'adolescente dyslexique, l'art plastique, la musique et les sciences et vie de la terre sont ces matières préférées. Sa meilleure amie adore elle aussi les sciences et vie de la terre et ensemble, elles vont souvent au club de SVT pendant leur heure de repas.

Puis, les années passent. Elles obtiennent ensemble de brevet...De justesse pour l'adolescente Dyslexique, qui a réussi uniquement parce qu'elle avait des assez bonnes notes pendant toute l'année. Cela au prix d'effort quotidien, alors que le jour de l'examen elle a paniqué. Les deux amies sont séparées. L'adolescente dyslexique part à son premier choix d'un lycée continuant l'italien en langue européenne. Mais c'est à partir de ce moment que les difficultés sont presque insurmontable pour la jeune fille. Ses journées sont bien chargés, du Lundi au Samedi Matin, mercredi inclus, elle travaille deux ans dans un lycée réputé. Là bas, les professeur salue sa maturité et sa volonté...Mais il faut se rendre à l'évidence, la demoiselle n'a pas la bonne méthode de travail et surtout, elle a beaucoup de lacune. Venant d'un collège de campagne, l'éducation et les outils ne sont pas les mêmes. Surtout quand on est la seule de son collége a aller là bas. Le Samedi après midi, contrairement aux autres camarades de classes qui vont faire leur course, elle part à l'orthophoniste pour travailler son français. Ce n'est plus des jeux, mais du travail plus concret, pour se préparer au bac français. De temps à autres, c'est la course. Le samedi une fois les cours terminés, elle grimpe dans la voiture de son père et se rend à l'orthodontiste, mange sur la route et par à l'orthophoniste pour après revenir chez elle pour faire ses devoirs. Pas de repos pour les braves. Elle n'a pas vraiment une minute à elle. Sa mère qui l'a soutenu ne peut plus la suivre. N'ayant pas eu son bac, la mère ne connaît pas bien le reste du programme scolaire et n'est d'aucune d'aide. Ni même ses frères et soeurs qui ne comprennent pas le mécanisme d'apprentissage de la jeune fille.  Le père aide encore au niveau des mathématiques...Et aussi étrange que cela paraître, l'anglais qui est l'une des matières plus difficile à travailler pour la demoiselle, se retrouve renforcer par des cours de soutient prodigué...Par sa propre petite soeur, une petite autodidacte en anglais. Cela pourrait paraître rabaissant pour pas mal de personne. Mais l'adolescente est au contraire ravie de pouvoir comprendre se qu'elle apprend. Pour se détendre, la demoiselle se plonge dans les dessins et les mangas, ses vraies passions, qu'elle use pendant le peu de son temps libre. Car, s'ajoute comme beaucoup de jeune de son âge, l'apprentissage du code de la route.

Le lycée, elle a commencé par une seconde générale avec de l'italien Européenne. Puis une première S Euro Italien. Et c'est là que ce produit le plus grave chez elle. Le plus grave est la présence d'une professeur de Français qui a jeté son dévolu à nuire à la scolarité de la demoiselle. En effet, elle n'arrête pas de la rabaisser. Quand la demoiselle essaye de se défendre, la professeur la remet en place et si quelqu'un essaye de la défendre, alors elle cloue le bec de ces personnes. Elle va jusqu'à lui mettre des notes basses car cela ne correspond pas à l'opinion du professeur. Le plus désobligeant vient le jour d'une dissertation, l'adolescente travaille avec une autre camarade en L, elle lui demande des conseils et fait de son mieux. Mais le professeur barre pratiquement l'intégralité de sa copie et pour récompense écrit : "bonne introduction" en lui mettant un 2/20. Et devant la classe elle indique : "pour une bonne introduction, je mets 3/20".

L'adolescente tombe des nus. Tous la regarde, ils ne comprennent pas pourquoi, la professeur s'acharne sur elle et surtout pour quelles raisons la demoiselle a une si mauvaise note. D'ailleur, elle est là seule à respecter les régles que le professeur a imposé. Elle a lu tous les livres, fait tous les exposés malgrè les mauvaises notes...Mais l'adolescente n'est nullement récompenser. D'ailleurs, le professeur lui même affirme qu'elle ne va pas avoir le bac français. C'était sans compter par la détermination de la demoiselle. Travaillant d'arrache pied, passant beaucoup de temps dans la bibliothèque municipale de sa ville. Elle travaille, apprend les passages important, travaille jusqu'à en épuisé physiquement et mentalement. Mais l'adolescente sait qu'une fois cette année passée, elle changera de voie. Elle partira en ST2S autrement dit dans le sanitaire et le social. Son professeur principal l'encourage dans sa voie et le jour venu du bac fançais, elle passe tous les examens...Le jour des résultats...Elle saute de joie. Son écrit est certes fragile : 8/20. Mais pour elle c'est déjà un grand pas. La professeur qui ne lui mettais que rarement au dessus de 5...Le meilleur reste l'oral. Elle qui est une grande timide avait tout dévoilé de son apprentissage lors de l'oral...Et les résultats sont là : 16/20. Explosion de joie dans la famille et en elle-même. Oui, tout son travail avait enfin payé.

Les vacances passent rapidement et la demoiselle se retrouve dans la nouvelle branche, elle doit reprendre depuis le début pour la matière de l'économie et du social...Mais s'en sort avec facilité en mathématique, physique chimie et surtout biologie. Venant de S cela lui paraît plus facile. Elle doit repasser son bac français et le passe une nouvelle fois haut la main : 9/20 à l'écrit et 15/20 à l'oral. 
Pour sa terminale, la demoiselle ne ménage pas ses efforts...Même si deux nouveaux problèmes de santé s'intégre à sa longue liste de défaut de conception. Lors d'une visite médicale organisé par l'école pour apprendre les différents examens et permettre aussi de prodiguer des soins à ses élèves, elle apprend qu'elle a du cholestérol en grande quantité. La demoiselle est mis au régime. Plus d'aliment gras. Le fromage est limité, les oeufs aussi... Les goûters sont différents d'avant. Et puis, son corps grandit et les hormones aussi. Mais pas de la bonne méthode et fatigue son organisme. Après un rendez-vous chez la gynécologue et quelques examens médicaux, il est vu que les hormones ne sont pas dans les bonnes quantités. Il est demandé alors de prendre un contraceptif, non pas uniquement pour protéger et éviter d'avoir un enfant, mais surtout pour que les hormones fonctionne parfaitement et n'inflige pas les grosses nausées et aussi les malaises répétés de la jeune fille.

La fille jongle encore avec l'orthophoniste pour préparer son concours d'entrée en école d'infirmière, son baccalauréat, ses problèmes de santé, son appareil dentaire et l'apprentissage de la conduite. Par ailleurs, elle retire aussi son appareil dentaire définitivement. Elle a encore des fils derrières les dents pour maintenir le tout. De ces 7 ans jusqu'à 20 ans, elle a conservé ces bagues.

Elle arrive tant bien que de mal à avoir son bac avec la mention assez bien. Le concours d'entrée d'école d'infirmière est réussi aussi. Ses problèmes de santé se régle un peu... La demoiselle passe un peu plus de temps sur un forum pour exprimer aussi ses état d'âme au sein de récit, ou sa passion pour des séries TV et se qu'elle imagine pour certains personnages. Pendant les vacances d'été, elle fait un emploi administratif dans la boîte où travaille son père.

A la rentré, elle part à l'école d'infirmière...Et l'apprentissage bien que difficile est intéressant. Mais entre la théorie et la pratique, le gouffre est énorme. Dès le premier stage, qui devait être travailler sur la toilettes des gens, la demoiselle se retrouve en chirurgie. Pas de soins pour valider sa première année et plus que tout, une partie du personnel peu compréhensif. Ont-ils peur de perdre leur place à cause d'un petite jeune ? La moindre question leur paraît stupide. La jeune femme en est fatiguée, épuisée physiquement et mentalement. Elle rennonce au souhait de sa mère de devenir une infirmière. Mais elle refuse d'abandonner ses études sans avoir quelque chose derrière. Avec l'aide de son paternel, elle trouve une école de secrétaire médicale. Ainsi elle pourra continuer de travailler dans le médical, tout en faisant des tâches qui ne l'a mettront moins dans l'embarras.

La décision est prise, le concours d'entrée est passé, l'entretien aussi d'une école prestigieuse et rapidement, elle est prise dans cette école. Elle quitte un mois avant la fin d'année l'école d'infirmière pour travailler quelques mois dans la société où travaille son père. Elle se lie un peu avec les différents collégue, étant à l'accueil.

Puis, elle commence ses cours de secrétaires médicales à Lille. Elle enchaînes ses études, prépare son stage de fin d'année, 3 mois dans deux services différents d'un même hôpital. Elle n'y est pas rémunérer mais fini ses études là bas. Et à force de travail, elle réussi son examen. Elle réussi le lendemain de son examen de fin d'étude, son permis de conduire. Et juste après un entretien qui se solde par un échec. Mais elle a déjà deux élèments sur les trois. La justification de fin d'étude et d'aptitude à être une secrétaire médicale, puis son permis. 

Une fois cela fait, en septembre elle trouve son premier emploi en intérim en tant que secrétaire et hôtesse d'accueil à Lille. Elle s'en sort pas mal, mais n'est pas épanouis. Ce n'est pas un hôpital, même pas d'examen, contrairement en radiologie pendant un de ses stages. Puis, la société qui l'avait prise pour des emplois saisonniers lui demande de venir pendant 3 mois avec possibilité d'être reconduite pendant quelques mois. La demoiselle accepte, le travail étant plus proche de son lieu de résidence et le travail un peu plus sur que de l'intérim reconduit chaque mois. De 3 mois, elle passe à 6 mois où elle retrouve un collègue vu lors d'un de ses premiers emplois saisonnier. Mais cette fois il est son supérieur.

Une fois le contrat terminé et non reconduit. La demoiselle trouve un CDD de 3 mois dans une polyclinique dans un laboratoire. Elle s'y plaît aussi. Elle rencontre des nouvelles personnes et se plaît dans les nouveautés médicales qu'elle découvre. Mais une fois encore l'entreprise pour laquelle elle a travaillé la rappelle pour un nouveau contrat de 6 mois. Elle repart et fait 9 mois là bas...Puis un mois de pause après ces 9 mois, car il n'y avait pas de possibilité de reconduire à nouveau le contrat. Une fois ce mois passé, elle revient à nouveau dans le même service. Son supérieur est content de son travail, même si les dossiers sont parfois difficile à comprendre pour la jeune fille de 22 ans, car elle n'est pas comptable et qu'il y a énormement de chiffre. Et pendant ce contrat, une proposition de CDI est proposé pour un poste de secrétaire dans son service. La personne n'ayant plus beaucoup d'année avant la retraite voulait se rapprocher de chez elle et profitez d'être plus disponible de sa famille. La jeune demoiselle se souvient qu'elle avait tenté de postuler pour un autre poste lors de son dernier CDD et la DRRH avait refusé, demandant d'abord à ceux qui était en CDI de faire passer leur candidature et malheureusement la sienne ne valait plus rien, car au moment de l'ouverture pour les CDD, elle n'était plus en poste. Mais cette fois, elle ose. Elle postule et attend. Des jours, des semaines, des mois qu'elle en avait oublié qu'elle avait postulé pour ce poste. Quand brusquement, son chef arrive pour la voir en fin de Juin 2013. Croyant avoir un entretien personnel de développement comme les autres, la demoiselle s'était dirigé sans rien espéré. Et ce dernier lui annonce qu'elle a été la seule candidate pour ce poste. Son supérieur étant satisfait de son travail et surtout ayant une personne ayant fait le travail de secrétaire lui confie le poste sans aucun soucis. Malgré sa difficulté avec sa dyslexie, le supérieur la prend. Il l'aide même dans l'élaboration des comptes rendus en lui faisant la remarque de ses fautes d'orthographes ou de la syntaxe qui n'est pas correct. Il l'entraine vers le haut, pour progresser. Pour l'améliorer, pour qu'elle se sente bien.

Aujourd'hui, cette jeune femme de 23 ans, qui va bientôt avoir 24 ans, qui a commencé avec beaucoup de difficulté, qui a toujours quelques soucis de santé, qui a toujours des problèmes dans son orthographe a réussi dans sa vie. Elle a un CDI, elle se projette de vivre seule dans une maison, elle peut se déplacer seule. Elle qui a eu un défaut de conception se voit aujourd'hui un peu normale, un peu plus forte grâce à l'aide de toutes ses personnes qui l'ont soutenues. Toutes ses personnes qui la soutiennent tous les jours. A toutes ses personnes qui continuent de l'entraîner vers les plus grande hauteurs et qui lui font confiance. Elle a encore sa timidité et peut être fragile de temps à autres, mais cette fille est enfin arrivé à quelques chose qu'elle espère, plus que ces fantasmes d'éditer un livre que se soit de dessins ou d'écrit, celui de vivre une vie a peu prés normale. D'être une femme autonome, prête à vivre sa vie de femme, d'avoir sa maison. Une vie basique, mais pour elle, une vie magnifique pour une personne ayant un défaut de conception.

Fin.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 4946
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Ven 4 Juil 2014 - 20:58

j'ai beaucoup aimé , à force de volonté et de courage , tout es possible .

merci pour ce beau partage


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9630
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 45
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G    Mar 8 Juil 2014 - 9:57

alors là  bravo  bravo  bravo 
joli leçon que tu nous donne de par ce texte  :j:aime:  :j:aime:  :j:aime: 
en plus je m'identifie, enfin je veux dire par là que mon fils cadet, âgé aujourd'hui de 13 ans et demi à été diagnostiqué, parce que j'ai pris les choses en main (merci l'école   ) à 7 ans dyslexique dysorthographique!!! c'est pas facile!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13281
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Sam 12 Juil 2014 - 17:49

:j:aime:  :j:aime: Bon sang JB, quelle leçon de courage et de ténacité ! La vie est parfois un long combat contre les autres mais aussi contre soi-même. Et chaque victoire, chaque pied de nez au passé et un jalon que l'on pose pour bâtir son avenir. Pas de rêves de grandeur, juste des rêves de normalité pour atteindre ce à quoi on aspire tous et auquel on a tous droit, la perspective d'un avenir meilleur et le bonheur.

Bravo pour ce magnifique texte Jb, j'ai vraiment adoré.



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34588
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Sam 12 Juil 2014 - 22:05

Très beau texte! Défaut de conception peut-être, mais la volonté, l'envie de réussir ont permis à la demoiselle de s'en sortir aussi bien qu'une autre, peut-être même mieux parce qu'elle peut être fière de son parcours!  bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Dim 20 Juil 2014 - 19:16

Je reviens de mes vacances à la mer (enfin, ça fait deux jours qu'on est rentré mais avec les préparatifs pour les anniversaires.)

Je vous remercie à toutes de vos commentaires. ^^


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
callypso
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Buffle
Messages : 1364
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 55
Localisation : devant mon écran

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Mar 19 Aoû 2014 - 17:55

trés beaux texte et bravo a cette jeune femme de ne pas  s étre decourager malgré tout les obstacles a force de volonté on peut abattre tout les barriéres qui nous empéche d avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Séro
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Masculin Messages : 46
Date d'inscription : 21/08/2014

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Dim 24 Aoû 2014 - 15:12

Vraiment très beau et très émouvant... rien à dire... enfin si, mais que dire de plus?^^
Revenir en haut Aller en bas
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   Dim 24 Aoû 2014 - 17:26

Merci beaucoup de ses commentaires qui me touchent énormément.^^ arigatou


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [texte court] Un défaut de conception. - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
[texte court] Un défaut de conception. - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: