French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Texte court - Il est mort le soleil - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35141
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Texte court - Il est mort le soleil - G   Jeu 5 Fév 2015 - 21:23

Un petit texte destiné à  Ana Lei l'an dernier.

Il est mort le soleil
 
La plage était déserte, à cette heure indécise qui oscille entre jour et nuit, où le ciel se nappe de rubans irisés, où on se sent soudain le cœur en paix devant la magnificence de la nature en comprenant qu’on n’est pas grand-chose et qu’on ne décide de rien.

La plage était déserte et il se tenait là, au bord des flots qui venaient mourir à ses pieds, figé, le regard fixé devant lui. De loin, on aurait pu penser qu’il admirait le coucher du soleil, s’émerveillant de voir la boule incandescente plonger dans les flots où elle s’éteindrait pour mieux renaître au matin. Mais en s’approchant, on se rendait compte que ses yeux ne regardaient pas vraiment et qu’il était simplement plongé dans ses pensées, tourné à l’intérieur de lui au point que le monde environnant ne l’atteignait plus.

Non… Plus rien jamais ne l’atteindrait, ni la beauté, ni la laideur… et l’astre du jour pour lui s’était éteint depuis des jours.
 
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m´as quitté*
Il est mort, l´été
L´amour et le soleil,
C´est pareil.

Il restait là, face à l’infini et il avait l’impression de contempler sa mort : ce vide qui l’habitait depuis qu’elle était partie sur un « au revoir » tellement banal qu’on ne pouvait pas imaginer les ravages qu’il avait accompli en lui.

Soudain cette vie qu’il s’était bâtie s’écroulait, l’étouffant sous ses décombres. Comment accepter de ne plus entendre sa voix, de ne plus percevoir son souffle dans le creux de la nuit ? Comment réussir à rire, à sourire ou à respirer sans elle ?


Il est mort,
Il est mort, le soleil
Mais je suis le seul* à porter le deuil
Et le jour ne franchit plus mon seuil.
 
Il y avait trois mois déjà qu’elle s’était détournée de lui, étouffée par son trop plein d’amour, sa peur de la perdre, sa terreur de faire ce qu’il ne fallait pas…

Trois mois… et c’était comme si cela s’était produit la veille…

Elle lui avait dit de tourner la page, d’essayer d’oublier, de trouver quelqu’un pour lui tenir compagnie, quelqu’un qui répondrait à cet amour qu’il lui réservait jusque là… Tous ces mots qu’elle avait prononcés, ils tournaient en boucle dans sa tête, mais ils n’avaient pour lui aucun sens, comme si elle avait employé une langue étrangère.

Trois mois qu’il ne dormait plus, qu’il ne mangeait plus, qu’il ne sortait plus, qu’il ne vivait plus. Et aujourd’hui, comme poussé par une force irrésistible il avait franchi le seuil de la maison qu’il avait bâtie pour elle et il était venu sur la plage où ils avaient si souvent passé des heures merveilleuses, juste tous les deux.

Hier, on dormait sur le sable chaud
Hier pour nous il faisait beau
Il faisait beau même en hiver
C´était hier

Il aurait voulu pouvoir expliquer, trouver un motif autre que : « Tu m’étouffes, je n’en peux plus. » Il aurait presque préféré qu’elle parte pour un autre, que son cœur se soit détourné de lui. Il aurait pu comprendre : elle était si jeune, si belle, si désirable…

Comment accepter l’usure, la fatigue, l’impression d’être enfermée qui avait fini par conduire à la rupture ? Comment admettre que près de lui elle avait fini par se sentir comme un oiseau en cage ?
Il l’avait aimée, de toute la force de son cœur meurtri par une enfance sans amour, avec toute la fougue de cet espoir nouveau qu’elle avait levé en lui, lui qui ne croyait plus en rien… Elle avait su l’apprivoiser, au point qu’il avait fini par oublier qu’elle aussi avait besoin de liberté.

Et aujourd’hui il avait perdu tout ce qui donnait un sens à sa vie.

Il est mort,
Il est mort, le soleil
L´ombre est sur ma vie,
Dans mon cœur, la pluie
Et mon âme s´habille de gris.

Le vent s’était levé et le fond de l’air était plus frais mais il ne frissonnait pas. Il ne ressentait plus ni la chaleur, ni le froid : son corps était comme anesthésié. Il s’était fermé à toutes les sensations, à tous les sentiments, à tout ce qui fait un être vivant.

Il était devenu une enveloppe vide et les seuls sons qu’il entendait c’était sa voix lorsqu’elle chantait, son rire lorsqu’il éclatait ; les seules images qu’il percevait c’était sa bouche qui souriait, ses yeux qui pétillaient, ses cheveux qui volaient dans ce même vent…

Elle était partie en emportant son cœur, son âme et son esprit… Il ne lui restait que ses souvenirs.

Hier, la couleur que j´aimais le mieux
C´était la couleur de tes yeux
C´était la couleur de la mer
C´était hier.

Il s’était dit qu’elle reviendrait, que loin de lui elle dépérirait comme une plante privée d’eau et de soleil. Mais elle n’était pas revenue… Loin de sa cage elle avait déployé ses ailes et elle avait découvert d’autres paysages, d’autres buts… 

De loin il la regardait, voulant qu’elle soit toujours à lui, souffrant de la savoir heureuse sans lui.

Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m´as quittée
Il est mort, l´été
L´amour et le soleil,
C´est pareil,
Il est mort, le soleil.
 
La nuit était désormais venue et il s’en retourna, le dos voûté. La mer effaçait ses pas tandis qu’il se dirigeait vers la maison, le nid vide, repassant dans sa tête tous leurs moments complices, tous leurs moments bénis.

Et puis soudain il s’arrêta, figé tandis que de l’ombre sortait une silhouette.

- Tu es là ? murmura-t-il, ne voulant pas y croire, persuadé que son esprit lui jouait un mauvais tour.

- Oui… Je n’en pouvais plus de notre brouille. Je t’aime ! Je t’aime mais j’ai besoin de ma liberté, il faut que tu le comprennes.

- Je crois que je suis en train de le comprendre, bégaya-t-il tandis qu’une larme roulait sur sa joue.


- Alors c’est bien… Parce que j’ai besoin de toi papa.
 
FIN
 
Chanson de Nicoletta
 
Paroles originales :
Quand tu m’as quittée
Je suis la seule


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14142
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Texte court - Il est mort le soleil - G   Jeu 5 Fév 2015 - 22:12

:j:aime: :j:aime: beau texte, je ne me souvenais pas l'avoir lu  clin d\'oeil


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9908
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Texte court - Il est mort le soleil - G    Ven 6 Fév 2015 - 8:53

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
magnifique texte cissy, j'ai cru à une histoire d'amour mais c'est encore mieux que ça:
un papa, une maman aussi d'ailleurs; ça aime toujours "trop" et je met ça entre guillemet (car ce n'est jamais trop), ses enfants!
les voir heureux oui mais loin de soi et brouillé non!
histoire qui finit bien  bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9878
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Texte court - Il est mort le soleil - G   Ven 6 Fév 2015 - 11:16

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35141
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Texte court - Il est mort le soleil - G   Ven 6 Fév 2015 - 20:49

Merci beaucoup  à vous trois! arigatou 
Mumu, à dire vrai, à la base j'étais effectivement partie sur une histoire d'amour: l'amant trop possessif qui étouffe sa compagne... Et puis, arrivée à la fin, comme une évidence, m'est apparue cette réplique, que j'ai donc  laissée, parce  que du coup je trouvais qu'elle apportait une touche tout autre et tout aussi intéressante. clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
callypso
Tu guide désormais quelqu'un sur le chemin du rêve et de l'imagination......
Tu guide désormais quelqu'un sur le chemin du rêve et de l'imagination......
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Buffle
Messages : 1507
Date d'inscription : 04/02/2012
Age : 56
Localisation : devant mon écran

MessageSujet: Re: Texte court - Il est mort le soleil - G   Jeu 19 Fév 2015 - 17:32

trés beaux texte :j:aime: bravo
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35141
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Texte court - Il est mort le soleil - G   Jeu 19 Fév 2015 - 21:05

Merci beaucoup Callypso arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Texte court - Il est mort le soleil - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: