French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G

Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeSam 18 Avr 2015 - 21:12

Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Robin Green et Mitchell Burgess. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.

Un  OS qui prend appui sur la saison 1, lorsque la voiture de Jamie est sabotée par Malevski

Pour ceux qui ne connaissent pas la série : Jamie Reagan est un jeune flic, fils du commissaire principal de New York, frère d'un lieutenant à la criminelle. Son autre frère, Jo,  flic aussi, est tombé un peu plus d'un an auparavant dans l'exercice de ses fonctions. Jamie apprend que la mort de son frère serait liée à la société, l'Ordre des Templiers, créée des années auparavant par son grand-père (qui a aussi été commissaire principal). Il soupçonne Sonny Malevski, un lieutenant, d'être ripou et à l'origine de la mort de son frère. Celui-ci, se sentant menacé, sabote la voiture de Jamie (qui était celle de Jo).
 
 
Ne plus être seul
 
La croyance commune veut que, lorsqu’on va mourir, on voit sa vie défiler devant ses yeux. Alors, pensa Jamie, il n’allait pas mourir ! Parce que tout ce qu’il voyait à présent c’était sa peur, brute, envahissante, qui pourtant ne lui faisait pas perdre le contrôle. Il agissait machinalement, donnant un coup de volant d’un côté pour éviter une voiture, de l’autre pour ne pas heurter les piétons sur le passage protégé…

Et en même temps que son corps appliquait mécaniquement toutes les stratégies utiles pour ne pas entraîner un innocent dans la tragédie en cours, il sentait une foule de regrets monter en lui : regret de s’être cru plus fort que l’Ordre des Templiers, regret de n’avoir pas parlé à son père et à Danny, regret d’avoir été si insouciant…

Il remontait maintenant la rue qui donnait sur le port à vive allure, priant pour qu’aucun passant, aucun cycliste ne vienne à croiser sa route : il savait qu’il ne pourrait pas l’éviter. S’il devait mourir ce soir, au moins qu’il n’emmène personne avec lui ! Ce n’était pas juste ! Une fois de plus Malevski allait s’en sortir : comme pour Jo, comme pour Gonzalves et désormais il se croirait invulnérable. Jo avait été tué par des malfrats eux-mêmes abattus par les collègues, Gonzalves s’était suicidée et lui, Jamie, serait mort dans un tragique accident de la route comme il en arrivait des centaines par jour à New York. Malevski et ses complices se croiraient désormais intouchables et leurs activités illicites s’en trouveraient renforcées !

Il était désormais sur le port : il y avait ce butoir sur le quai, sa chance peut-être ou au contraire sa condamnation, mais il n’avait pas le choix. Plus loin c’était l’eau noire dont il risquait de ne pas ressortir. Alors il braqua le volant, s’arc-bouta de toutes ses forces, et l’espace d’une fulgurante pensée il demanda à Jo de le protéger. Puis ce fut le choc et le noir soudain.
 
******
 
- Allons bon ! Encore un poivrot qui aura voulu jouer les Fangio ! maugréa l’agent Spike en arrivant sur les lieux de l’accident signalé quelques minutes auparavant par leur superviseur ayant reçu l’appel d’un promeneur.

- C’est peut-être aussi une pauvre femme qui a perdu le contrôle de son véhicule, tempéra l’agent Relif, son coéquipier.

Au loin, s’élevait le bruit des sirènes des secours : ils seraient là d’ici quelques minutes et en attendant, les deux policiers s’avancèrent vers la voiture aplatie sur la pièce d’acier.

- Espérons que, homme ou femme, le conducteur s’en soit tiré, dit Relif en jaugeant l’état du véhicule, supputant la vitesse à laquelle celui-ci avait-dû venir heurter l’obstacle.

Spike arrivait au niveau de l’habitacle : la vitre côté conducteur avait explosé sous l’impact et il passa le bras à l’intérieur pour poser ses doigts sur le cou du conducteur, affalé sur le volant, le visage ensanglanté. Les traits du policier se teintèrent de tristesse et il hocha négativement la tête en direction de son collègue. Celui-ci actionna aussitôt le bouton de sa radio et annula la demande d’ambulance, puis, à la demande de son superviseur, il fournit le numéro d’immatriculation de la voiture qui allait permettre d’identifier le conducteur décédé.

Après quelques minutes d’attente, alors que les pompiers arrivés à leur tour sur les lieux commençaient à désincarcérer le corps en attendant qu’arrivent les légistes qui transporteraient l’accidenté à la morgue, la voix du superviseur résonna à nouveau dans la radio, tendue :

- Vous êtes sûr du numéro ?

- Affirmatif sergent.

- Quel bordel ! fut la réponse stupéfiante du gradé.

- Quelque chose ne va pas sergent ?

- Si vous ne vous êtes pas trompé, il se trouve que le véhicule appartient à l’officier Jamison Reagan.
Avant le nom, ce fut le titre qui toucha les deux hommes :

- Il était de la maison ? s’inquiéta Spike.

- Et comment ! Diplômé il y a quelques mois, il était du 12ème.

Et soudain Rétif réalisa le patronyme :

- Attendez sergent… Reagan… Vous voulez dire comme…

- Comme le commissaire Franck Reagan, oui ! C’est son plus jeune fils, déclara la voix oppressée de son interlocuteur. Vous êtes sûr qu’il s’agit bien de lui ? Après tout, on a pu lui voler la voiture…

Les deux policiers s’approchèrent du corps désormais dégagé de son linceul de ferraille. Rétif regarda le jeune homme étendu dans le sac mortuaire encore ouvert et se pencha pour ouvrir le blouson et atteindre le portefeuille dans la poche intérieure. Il sortit le badge de policier et son regard s’attrista. Il actionna de nouveau sa radio :

- Chef… C’est bien lui… Aucun doute.

- C’est pas vrai ! Il avait déjà perdu un fils en service et maintenant…. Bon… Je préviens qui de droit. Vous restez sur les lieux et vous accompagnez le corps à la morgue. Ca va faire du raffut !

La communication s’arrêta là et les deux hommes suivirent les ordres tandis qu’au commissariat, le sergent avertissait son supérieur, qui lui-même alerta le capitaine qui fit aussitôt un rapport à Baker. Et à chaque niveau de la chaine, la même question venait à l’esprit des hommes et des femmes qui relayaient l’information tragique : comment le commissaire allait-il pouvoir se relever de ce nouveau coup du sort ? Pourquoi celui-ci s’acharnait-il ainsi sur cette famille ?
 
*****
 
La soirée s’achevait chez les Reagan : Jack et Sean dodelinaient de la tête, Nicki elle-même baillait discrètement par intermittence et Henry avait l’impression que, par instant, son menton pesant entraînait résolument sa tête vers le bas. Linda pressa le bras de Danny dans une invite discrète et l’inspecteur se leva :

- Bon… Ce n’est pas que l’on s’ennuie, mais il va falloir aller coucher ces jeunes hommes.

Lesdits jeunes hommes émirent une protestation bien peu énergique qui convainquit plus qu’elle ne dissuada  les adultes qu’il était effectivement temps de mettre un terme à la soirée. Franck se leva à son tour en déclarant :

- Tu as raison. De toute façon, je pense que vue l’heure, il est parfaitement inutile d’attendre ton frère. Il avait pourtant prévu de passer…

- Bah, tu sais comment c’est, le rassura Erin. Il a peut-être pris un tour de garde supplémentaire.

- Ou il avait mieux à faire, plaisanta Danny.

- Oui… C’est un adulte, il est libre de son temps, conclut Franck.

A ce moment-là, la sonnette retentit et les membres de la famille s’entre-regardèrent : qui pouvait bien venir à cette heure-ci ? Puis les regards se tournèrent vers Franck : il était vraisemblable que c’était lui qu’on venait solliciter. C’est pourquoi ce fut lui qui ouvrit la porte, trouvant son adjointe sur le seuil. Le regard qu’elle attacha sur lui le troubla mais pour autant, il ne fit pas le lien avec l’absent dont ils venaient de parler.

- Baker ? Il se passe quelque chose ? demanda-t-il, vaguement inquiet mais plus d’un point de vue professionnel que personnel.

- Oui Monsieur…

Elle se troubla et Franck commença alors à avoir peur. Si Baker, tellement maîtresse d’elle-même était ainsi émue, il devait se passer quelque chose de grave. Insidieuse, une pointe d’angoisse vint se glisser dans son esprit, mais il la repoussa, agacé. Il était le commissaire principal de la ville de New-York ! Il y avait des dizaines de raisons toutes plus graves les unes que les autres pour qu’on vienne sonner à sa porte à plus de vingt-deux heures avec visiblement de très mauvaises nouvelles, sans pour autant qu’il soit question de sa famille !

- Et bien ? interrogea-t-il, impatient maintenant, tandis que le reste de la famille, l’entourait, les regards virant de la surprise à l’inquiétude.

- Monsieur… Il y a eu un accident tout à l’heure…

Une pointe froide commença à glisser dans ses veines. Pourquoi venir le déranger pour un accident ? Sa voix se fit plus métallique lorsqu’il demanda :

- Quel genre d’accident ? En quoi cela relève-t-il de ma compétence ?

Plutôt que de répondre, Baker entra dans le vestibule et, faisant face à son patron, elle dit d’une voix émue :

- Vous devriez peut-être vous asseoir Monsieur.

Alors il sut. Ils surent tous ! Combien de fois l’avaient-ils dite cette phrase ! Ils savaient ce qu’elle annonçait. Comme si le fait de s’asseoir allait retarder l’irrémédiable, rendre la peine supportable ! Il recula, les yeux écarquillés, refusant simplement de croire que c’était arrivé, encore ! Linda avait porté la main à sa bouche et se rapprochait de Danny, tétanisé sur place, incapable de formuler un mot, d’aligner une pensée cohérente. Henry, lui, s’était laissé tomber sur le fauteuil qui meublait l’entrée, l’esprit en déroute et les larmes roulaient déjà sur les joues d’Erin tandis que Nicki assez grande pour avoir aussi compris, venait s’accroupir auprès de ses petits cousins et les serrait contre elle, attirant la protestation des garçons qui, bien que comprenant qu’il se passait quelque chose d’important, étaient trop jeunes pour saisir le drame qui venait à nouveau de frapper la famille.

- Non… parvint enfin à articuler Franck. S’il vous plaît… Ne le dites pas.

- Je suis désolée Monsieur… Vous savez que je dois le faire…

Et après quelques secondes de silence, Baker, d’une voix froidement professionnelle leur asséna la nouvelle, saccageant irrémédiablement leurs derniers espoirs :

- A 20 h 47, le poste 8 a reçu un appel les avertissant d’un accident sur le port. Les agents Retif et Spike sont arrivés sur les lieux à 20 h 54. Ils n’ont pu que constater le décès du conducteur.

- Quelqu’un est mort ?

La voix tremblante de Jack sembla sortir les adultes de l’espèce de transe dans laquelle ils étaient plongés. Linda se détourna de son mari pour se préoccuper de ses enfants : ils ne devaient pas apprendre de cette façon-là. Ils ne devaient pas voir pleurer leur père et leur grand-père… Elle leur dirait, bien sûr, on ne pourrait pas leur cacher la mort de leur oncle adoré, mais pas ainsi, pas tout de suite… Elle fit un pas vers eux puis se retourna : Danny était toujours figé à la même place, l’horreur pure gravée sur le visage, et un petit tremblement agitait ses mains. Elle était déchirée entre son besoin de rester près de lui et celui d’éloigner ses enfants. D’une voix étranglée, à peine reconnaissable, elle parvint à chuchoter :

- Nicki… Sois gentille…

Incapable de parler, l’adolescente prit chacune des mains de ses cousins et les entraîna avec elle au salon, malgré leurs protestations. Elle non plus ne voulait pas entendre la suite. Elle savait déjà qu’elle allait bientôt enterrer un autre oncle, son dernier oncle, le plus jeune, celui dont elle était si proche, qui n’avait que treize ans à sa naissance. Mais tant que les mots n’avaient pas été clairement prononcés en face d’elle, elle pouvait s’imaginer que ce n’était qu’un mauvais rêve et que Jamie allait bientôt revenir parmi eux. Alors la demande de sa tante tombait à point nommé : elle avait une bonne excuse pour fuir une réalité inacceptable.

Lorsque la porte du salon se fut refermée sur les trois plus jeunes Reagan, Linda reprit sa place auprès de Danny, sentinelle attentive, prête à le recevoir lorsqu’il s’effondrerait. Et Baker put terminer sa tâche ingrate :

- Je suis désolée Monsieur. Il s’agissait de votre fils, l’officier Jamison Reagan… Jamie est mort Monsieur…

Le monde s’était écroulé ! Il n’y avait plus rien pour lui ! Il n’y aurait plus rien ! Il avait déjà enterré un fils ! Il ne pourrait pas en enterrer un autre ! C’était au-dessus de ses forces !

Danny s’était tout simplement laissé tomber là ou il était et les larmes coulaient librement sur ses joues tandis que Linda l’enlaçait, ne sachant comment consoler ce chagrin animal qui le secouait. Erin était plaquée contre le mur, livide, tremblant de tous ses membres, incapable de réaliser et Henry, tassé dans son fauteuil se sentait tomber dans un puits sans fond.

Ils avaient perdu Mary et Jo à si peu d’intervalle ! Et maintenant Jamie ! Non ! Ce n’était pas juste ! Tout simplement pas juste !
 
*****
 
Un cri dans le noir, une main qui tâtonne pour trouver un interrupteur et soudain la lumière qui éclaire la chambre. Jamie se redressa, couvert de sueur dans le lit défait, les couvertures à terre et les draps froissés. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre pied dans la réalité : il n’était pas mort ! Il avait juste quelques ecchymoses et un poignet foulé ainsi que de jolies courbatures en perspective. Mais il était vivant ! Les templiers avaient échoué à l’éliminer.

Cependant il savait combien il était passé près de la catastrophe. Comment avait-il été assez présomptueux pour se croire capable, à lui tout seul, d’arrêter les membres de l’organisation ? Comment avait-il pu être assez stupide pour mener sa petite vendetta personnelle sans se préoccuper du reste de la famille ? Si Malevski, parce qu’il ne doutait pas qu’il soit à l’origine du sabotage de ses freins, avait réussi son coup, les siens auraient été anéantis, maudissant le sort qui s’acharnait contre eux, à mille lieues de soupçonner la vérité.

Quoique…. Connaissant Danny, il n’aurait sans doute pas admis l’implacable fatalité sans se battre. Nul doute qu’il aurait fait expertiser la voiture et qu’on aurait décelé la défaillance du système de freinage. Oui, mais Malesvski n’avait sans doute pas été assez stupide pour saboter la voiture du fils du chef de la police sans faire en sorte que justement on ne décèle pas le sabotage, à moins qu’il n’ait des accointances parmi les techniciens, l’Ordre des Templiers était un groupuscule puissant qui ne devait pas se cantonner à quelques policiers enquêteurs. D’autres corps de métier de la police devaient être gangrenés. En l’occurrence,  un complice  aurait falsifié le rapport. Après tout, la voiture était ancienne, rien de très étonnant à ce que des pièces maîtresses lâchent.

Oui… En voulant jouer cavalier seul, il avait couru le risque de mourir pour rien. On n’aurait jamais décelé le sabotage, son meurtrier n’aurait pas été puni, pas plus que celui de Jo. Il aurait manqué sa vengeance et surtout plongé sa famille dans une affliction dont elle ne se serait sans doute jamais remise. Après la mort de Jo, la sienne aurait été le drame de trop…

D’un autre côté, il était peut-être présomptueux de penser ainsi… Certes les siens l’auraient pleuré, auraient été anéantis par sa disparition, mais pour autant, ils auraient continué leurs vies, ne serait-ce que pour Nicki, Jack et Sean qui avaient tout l’avenir devant eux.

Puis il cessa de s’attarder sur ce genre de pensée débilitante : il était vivant ! Malevski avait échoué et cela allait lui coûter cher. Parce qu’il y avait une chose que Jamie avait compris, c’était que seul il ne pourrait rien contre les Templiers et que ceux-ci finiraient par l’avoir, d’une façon ou d’une autre. Et alors sa mort n’aurait aucun sens parce qu’elle ne rendrait pas justice à Jo et à le lieutenant Gonzalves, pas plus qu’aux dizaines de victimes des Templiers. Non… Désormais c’était une affaire de famille : dès le lendemain il parlerait à Danny et vraisemblablement à son père. Bien sûr ceux-ci seraient sans doute en colère contre lui pour son silence, ils lui en voudraient peut-être de ce qu’ils prendraient pour un manque de confiance, s’inquièteraient rétrospectivement de ce qui aurait pu arriver. La réaction de Danny surtout l’inquiétait : qu’allait-il dire ou faire le grand frère protecteur qui n’avait jamais caché qu’il aurait préféré que Jamie choisisse une autre voie, qu’il n’avait pas l’étoffe d’un grand flic, voire d’un flic tout court ? Quelque part, Jamie savait que ce qui motivait les mots de son aîné c’était avant tout la peur de le perdre, mais malgré tout que ça faisait mal de se dire qu’il avait déçu celui qui, dans son enfance, était son héros ! Si ses relations avec Danny s’étaient peu à peu normalisées ces derniers temps, il suffisait pourtant d’un rien pour qu’à nouveau ils se dressent l’un contre l’autre : son frère savait mieux que personne le faire se sentir un moins que rien…. Qu’en serait-il cette fois-ci ?

Et son père ? Nul doute qu’il allait accuser le coup, s’en vouloir de n’avoir rien vu, lui en vouloir, à lui, de n’avoir rien dit… Et si ça creusait entre eux un fossé qui ne se comblerait jamais ? Si le commissaire accusait l’officier d’avoir outrepassé ses fonctions ? Si le père accusait le fils de s’être conduit stupidement et d’avoir mis sa vie en danger ? Si tout simplement, il était déçu du peu de confiance que son fils semblait lui accorder ?

Et puis il y avait Henry… Il était l’un de ceux qui était à l’origine de la création des Templiers. Voudrait-il croire que l’association qu’il avait fondée pour faire appliquer les lois et lutter contre les policiers qui oubliaient leurs devoirs, était devenue elle-même un groupement de ripoux violents et meurtriers, qui avaient assassiné son propre petit fils ? Jamie ne voulait pas entrer en conflit avec son grand-père, il tenait à l’estime du vieil homme, le seul qui l’ait soutenu sans restriction lorsqu’il avait décidé d’entrer à l’école de police. Il savait que le désaveu d’Henry lui ferait mal.

Pourtant, Jamie savait aussi qu’il ne pouvait plus rester seul, il n’en avait plus le droit et il ne le voulait plus. Les Templiers devaient payer pour leurs méfaits. Le meurtrier de Jo devait répondre de son crime. Seul il tomberait à son tour et ils s’en tireraient, plus forts et intouchables que jamais.

Non… Il ne devait pas rester seul. Le temps était venu pour lui d’affronter la famille. Le temps était venu pour lui de la rejoindre, de reformer le clan Reagan. Ensemble ils feraient tomber les responsables de la mort d’un des leurs. Ensemble ils réussiraient parce qu’ensemble ils étaient invulnérables.
A cet instant précis, Jamieson Reagan savait ce qu’il avait à faire : ne plus rester seul, parler à Danny, à son père…

Les Templiers allaient tomber, il s’en était fait la promesse. Et en parlant aux siens, il fourbissait les armes pour la tenir.

Jamie prit  son téléphone et appela Danny. Celui-ci décrocha, en plein mode « inspecteur débordé »

- Jamie ? Ecoute… Je n’ai pas trop le temps là… Je te rappelle plus tard.

- Non Danny, ce n’est pas la peine. Ecoute… J’ai quelque chose à te dire… On se retrouve ce soir chez papa ?

Soudain, il eut au bout du fil le grand frère déjà inquiet, la voix de Danny changea :

- Qu’est-ce qui se passe frangin ? Rien de  grave ?

- Je te parlerai ce soir  Danny. Tu n’as pas le temps et moi non plus. Je finis à  17 h 00. 18 h 30 à la maison ça te va ?

- Oui… Mais… J’aimerais en savoir un peu plus.

- Ce soir Danny, tu sauras tout ce  soir,  je te le promets.

Et  il raccrocha. Il savait que mille questions devaient désormais tourner dans la tête  de son aîné mais  il avait  fait ce qu’il fallait. Le soir il s’arrangerait pour arriver chez son père  avant Danny. Il l’attendrait dehors et il lui apprendrait tout ce qu’il savait, il affronterait sa colère s’il le fallait. Mais il savait que Danny ne le laisserait pas tomber, pas plus que son père ou son grand-père.
Bientôt il ne serait plus seul.
 
FIN


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13872
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 44

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 17:41

Bon sang, elle commençait bien mal cette histoire et j'ai cru qu'elle se terminerait dans un cimetière. Heureusement, il ne s'agissait que d'un mauvais rêve, mais qui aura tout de même fait prendre conscience à Jamie que seul il ne pourrait pas mener cette bataille. La force d'un clan familial comme le sien, c'est le soutien et l'entraide avant tout. Malgré ses craintes d'y faire face, il sait que c'est la meilleure solution, la plus raisonnable aussi.


Mais combien sont-ils dans cette famille ? confue, perdu   Et ils vivent tous ou presque sous le même toit ? confue, perdu   Rien que ça, ça me donne envie de faire mon baluchon et de partir en courant. rire démoniaque   Je n'ai jamais vu la série, mais j'imagine très bien le patriarche au bout d'une immense table, régnant sur une ribambelle d'enfants et de petits enfants. Indépendante et rebelle comme je le suis, il y a longtemps que ma place autour de la table serait vide.

Belle histoire Cissy bravo bravo


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
djorie
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
djorie

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Coq
Messages : 4684
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 38

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 18:59

Effectivement le début m'a fait très peur, j'ai même relu deux fois pour être bien sûre. Tu peux pas imaginer le soulagement en lisant que c'était un mauvais rêve et qu'enfin Jamie allait se confier à sa famille. Je dois dire quand je regardais les épisodes de cette 1er saison j'avais vraiment peur que cela finisse très mal pour le dernier des Reagan.

bravo bravo Cissy pour cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1001-djorie http://meshistoires-slash.eklablog.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 21:22

Merci beaucoup les filles! Je suis contente que vous ayez aimé! clin d\'oeil 

Cat', petit résumé: Franck, le commissaire principal étant veuf, vit avec son père, Henry, retraité de la police (il a aussi été commissaire principal), lui-même veuf. Danny, le fils aîné est marié à Linda, infirmière, et ils ont deux garçons de 7 et 10 ans dans la saison 1. Erin, la seule fille, est divorcée et mère de Nicki, 13 ans au début de la série. Jo, le fils suivant a donc été tué et Jamie, le plus jeune, a abandonné une prometteuse carrière d'avocat (il a fait Harvard) pour devenir flic. Le premier épisode voit sa remise de diplôme.

Je te rassure: chacun vit chez lui. Jamie, après avoir rompu avec sa fiancée, avocate aussi, va se réinstaller un moment chez son père pour faire face à des difficultés financières dues au remboursement de son prêt étudiant. Mais tous les dimanches, la tradition Reagan veut que la famille se retrouve autour du repas dominical. C'est donc lors d'un de ces repas que la mauvaise nouvelle arrive, ce qui explique la présence de toute la tribu! C'est fou comme coïncidence hein?  rire démoniaque


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4677
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 40
Localisation : Derrière toi.

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 20 Avr 2015 - 7:31

très chouette ce petit OS, heureusement que ce n'était qu'un rêve


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G <a href=bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Banniy10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13872
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 44

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 20 Avr 2015 - 16:56

rire démoniaque  Merci pour tes explications Cissy. Pour résumer, le dimanche c'est l'enfer quoi ! rire démoniaque   Ca me rassure qu'ils ne vivent pas tous sous le même toit, même si "l'obligation" de la tradition familiale est pire qu'une prison pour moi. Pas étonnant que les mauvaises nouvelles arrivent ce jour-là. rire démoniaque  C'est un signe qui ne trompe pas, ils devraient peut-être l'enfermer à double tour cette fichue tradition familiale du dimanche en famille et jeter la clé. rire démoniaque

Cela me fait penser à la très belle chanson, très mordante de Serge Lama. Elle m'a toujours parlée cette chanson et j'ai toujours eu les poils en l'écoutant. Le dimanche en famille, tu connais bien-sûr. Je parle de la chanson. clin d\'oeil


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 20 Avr 2015 - 21:08

Merci Fanncis! arigatou 

Oui, je connais la chanson.... Et comme toi il n'y a rien que je déteste plus que ce type de coutume familiale qui se transforme vite en corvée. Chez nous, nous sommes toujours heureux de nous retrouver tous ensemble autour de la table familiale, mais ça n'arrive pas plus de trois ou quatre fois par an et c'est ce qui rend ces retrouvailles plus précieuses.

Maintenant, même si à chaque épisode on a droit à au moins un repas familial, et que c'est justement les liens familiaux qui, de mon point de vue, font la richesse de cette série, tout ne tourne pas autour de la table! clin d\'oeil


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Sujet: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G    bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 9:03

ça m'arrive de regarder quand je tombe sur la série au gré de mon zapping et je la trouve pas mal du tout cette série!

j'aime bien jamie même si je préfère le grand frère, danny, qui bosse à la crim!

j'aime beaucoup ton OS cissy!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 21:29

Merci Mumu!

J'aime beaucoup Danny aussi mais j'ai un petit faible pour Danny: il est plus facile à mettre dans de sales draps!!! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque  Et bien sûr, Danny volera toujours à son secours! J'adore aussi le couple formé par Danny et Linda! :j:aime:


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Sujet: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G    bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeMer 22 Avr 2015 - 9:30

oui j'aime bien aussi linda, il lui en faut du courage et de la patience, car parfois son mari est limite tête brulée, en plus supporter une famille entière de flics, waouh!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Demetra83
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
Demetra83

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chien
Messages : 2667
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 36
Localisation : Thourotte
Mon pairing du moment: : Lucifer/Chloé
Mon Fandom du moment: : SG1/BSG / Lucif

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 27 Avr 2015 - 1:42

Punaise, j'ai eu peur aussi que tu tue le jeune :p
Franck aurait été triste (je me serais bien entendu porté volontaire pour le consoler malgré son grand âge :p )
C'était un beau texte, j'ai adoré !


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Giphy bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Giphy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t5050-demetra83 http://demetrafanfic.eklablog.com/accueil-c25964660
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 27 Avr 2015 - 21:08

rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque Et tu aurais fait quoi de ta poupette pendant que tu consolais FRanck hein? interogation  Je te rappelle que désormais tu es une (honnête) mère de famille.... pas d:accord pas d:accord pas d:accord
Merci de ton commentaire! arigatou


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Demetra83
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
Demetra83

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chien
Messages : 2667
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 36
Localisation : Thourotte
Mon pairing du moment: : Lucifer/Chloé
Mon Fandom du moment: : SG1/BSG / Lucif

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 27 Avr 2015 - 21:18

Cissy a écrit:
interogation  Je te rappelle que désormais tu es une (honnête) mère de famille.... pas d:accord pas d:accord pas d:accord

sadique  Ouais, ouais rire démoniaque
Être mère de famille, ça n'empêche pas les pulsions... si ???? interogation


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Giphy bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Giphy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t5050-demetra83 http://demetrafanfic.eklablog.com/accueil-c25964660
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37751
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitimeLun 27 Avr 2015 - 21:24

rire démoniaque rire démoniaque :riredemonique:Ca ne les empêche pas, mais tu dois sacrifier tes pulsions à ta fille! Voilà! sadique


bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Signat10bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Blue bloods - Ne plus être seul - Jamie Reagan - G
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Divers :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Divers-
Sauter vers: