French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mar 4 Aoû 2015 - 21:28

Une fiction offerte l'an passé à Catouchka sur un couple fort bizarre à mes yeux mais apparemment pas aux siens... clin d\'oeil 

Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Donald P. Bellisario & Don McGill. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.
 
 
Je suis quand même là
 
- Tim…

- Non ! C’est bon ! J’ai compris, crois-moi ! Pas la peine de me faire un grand discours ! Pas la peine de me dire que tu regrettes, que c’était fantastique et que tu garderas un souvenir très doux de nous deux ! Pas la peine de m’assurer qu’on restera amis et que je pourrai toujours compter sur toi !

- Mais qu’est-ce que tu racontes ?

- Ce que je raconte ? Mais ce que toi tu n’arrives pas à me raconter Jethro : la fin de notre histoire.

- Quoi ? Mais non ? Tim !!! Ecoute-moi ! S’il te plaît !

Et pour la première fois depuis aussi longtemps qu’il se souvenait, Leroy Jethro Gibbs décida d’abandonner toute pudeur et de laisser parler son cœur, rien que son cœur.
 
Je sais bien qu´ c´est pas facile, de voir l´homme qu´on aime si fragile.
Je sais bien qu´ j´ai ma part, dans le froid de ton regard.
Je t´ai trahi* peut-être, j´ me suis menti sûrement.
J´ sais pas c´ que j´ voulais être, mais qui le sait vraiment...
Y avait une place pour toi, et c´est toi qui l´a prise.
Même si j´ai pas pris l´ temps, d´ouvrir mieux tes valises.

Il s’en voulait : il avait été absent trop longtemps, parti chercher une paix qui ne lui avait pas apporté le bonheur. Son bonheur il était là, auprès de Tim, pas sur une plage du Mexique. Comment avait-il pu rester si longtemps loin de lui, loin de son équipe, loin de tout ça ? Comment avait-il même pu penser qu’il pourrait être heureux sans l’homme qu’il aimait à ses côtés.

Maintenant il lui fallait le rassurer, lui faire comprendre qu’il ne repartirait plus et qu’il pouvait compter sur lui. Maintenant il fallait combler les brèches que son absence avait ouvertes.

J´ suis quand même là... j´ suis quand même là...
Même immobile, même maladroit.
Malgré tous mes retards,
On vit la même histoire.
Maintenant j´ suis là...
Si tu veux d´ moi.

Leroy Jethro Gibbs n’avait jamais aimé les grands mots, les grands serments, les engagements qu’on ne tiendra jamais parce qu’ils nous fixent un objectif bien trop difficile à atteindre. La seule qui avait réussi à percer son armure c’était Sharon. Il n’y avait eu qu’elle pour voir le vrai Gibbs, l’homme de chair et de sang, de doutes et de craintes, de tendresse et de douceur.

Mais Tim avait réveillé cette part de lui enfouie au plus profond de sa mémoire : certes il savait que rien ne serait facile, mais il voulait essayer parce que sans son Italien il sentait qu’il ne serait jamais entier.

Y aura des réveils difficiles, y aura des mots lancés pour rien,
Tous ces pièges inutiles qui font du mal mais qui font rien,
Puis ces éclats de rire, tellement plus forts que nous
Qu´on osera enfin se dire qu´on s´aime et puis c´est tout.
Bien sûr y a eu l´absence, bien sûr y a eu le doute.
Si tu m´ rends ta confiance, j´ me perdrai plus en route.

Il devait le convaincre que sans lui il n’était rien, qu’il était le principal moteur de son retour. Là-bas, auprès de Mike, dans ce décor paradisiaque, jour après jour il avait imaginé Tim à ses côtés, les réactions qu’il aurait eues, les mots qu’il aurait dits. Il avait si souvent rêvé de leurs étreintes, de leur corps s’unissant sur le sable chaud ou dans la moiteur de la cahute où il vivait.

Certes revenir signifiait reprendre sa vie avec le stress, les obligations, les difficultés. Mais rester signifiait ne plus vivre vraiment. L’absence lui avait fait comprendre combien il tenait à Tim, combien il avait besoin de lui pour être entier.

Alors il devait à son tour faire comprendre à son amant que tout était possible, que désormais il était revenu et qu’il n’avait plus l’intention de partir.

J´ suis quand même là... j´ suis quand même là...
Même immobile, même maladroit.
On y croyait si fort...
Normal qu´ j´y croie encore...
Maintenant j´ suis là...
Si tu veux d´ moi.

Il ne ferait pas de ces belles promesses proférées dans le feu de la passion et oubliées dès que celle-ci cède le pas à quelque chose de plus doux, de moins exigeant mais de tout aussi apaisant pour l’âme et le cœur. Il ne s’engagerait à rien qu’il ne soit sûr de pouvoir tenir : être simplement là, tenter d’être moins renfermé, moins strict, ne plus jamais partir et savoir se livrer quand il le faudrait.

Et à ce moment précis il le fallait : Tim avait besoin de savoir ce qu’il avait fait durant ces trop longs mois d’absence, de comprendre pourquoi il l’avait laissé derrière lui, sans un mot, sans un regard, de s’assurer que plus jamais cela ne recommencerait, ni demain, ni dans dix ans.

Allez viens, on va s´ parler, tu veux.
On s´est pas tout dit, on mérite mieux.
Allez viens, faut qu´ ça ait d´ l´allure.
J´ vais t´aimer, j´ vais t´aimer, j´ te jure!

Comment trouver les mots pour rassurer celui qui se sent trahi ? Comment lui faire comprendre que, loin de lui, on a découvert qu’il était notre moteur, notre oxygène, notre phare dans la nuit et que désormais on ne s’écartera plus de la chaleur de sa présence ? Comment exprimer ses regrets, ses désirs, ses angoisses, ses engagements ? Comment dire que ce mal d’hier était nécessaire pour se transformer dans le bien d’aujourd’hui ?

Gibbs n’avait jamais tant parlé, ne s’était jamais tant livré : il découvrait son cœur et son âme parce qu’il savait que si Tim franchissait cette porte sans espoir de retour, l’un et l’autre ne seraient plus que des enveloppes vides.

- Je suis revenu Tim…. Je suis revenu pour toi, pour nous… et je ne partirai plus !

J´ suis quand même là... j´ suis quand même là.
Regarde-moi, faut qu´ tu m´ croies.
Si les mots qui me manquent
Veulent sortir de leur planque,
Tu verras...
Je s´rai là.

Tim hésitait sur le seuil. Les larmes embuaient ses yeux. Tout ce temps sans nouvelles, sans savoir ce que l’homme qu’il aimait vivait, si même il vivait encore. Tout ce temps à faire de son mieux pour se montrer à la hauteur devant le reste du groupe, pour tenter de cacher à tous le vide de son cœur et le chaos de son esprit. Tout ce temps à penser que lorsqu’on aime on ne part pas, pas comme ça, pas sans un mot. Tout ce temps passé et pas une explication au retour, rien… Comme s’il suffisait simplement de reprendre le cours des choses là où elles s’étaient arrêtées.

Alors aujourd’hui il avait explosé : il n’en pouvait plus des silences, des non-dits, des secrets, des réticentes. Il n’y a pas d’amour possible sans confiance. Si Gibbs ne pouvait pas se confier à lui, c’est que son amour n’était pas aussi profond que le sien.


Mais maintenant il savait que ce n’était pas le cas. Il savait que Jethro l’aimait autant que  lui l’aimait, il comprenait ce qui s’était passé, tous les pourquoi et les comment trouvaient une réponse pendant que son amour se livrait à cœur ouvert comme il ne s’était jamais livré avant.

J´ suis quand même là... j´ suis quand même là...
Jj´ suis quand même là.
Regarde-moi, on y croyait si fort.
Normal qu´ j´y croie encore...
Je suis là... oui, vraiment là!
Je suis là... si tu veux d´ moi...
 
- Oh oui je veux de toi Gibbs ! Je veux de toi jusqu’à ce que toi tu ne veuilles plus de moi, murmura Tim en venant se lover dans les bras ouverts de son amant.

- Alors tu vas vouloir de moi bien longtemps Tim, parce que je te jure que désormais seule la mort pourra m’éloigner de toi.

Tim frémit à cette idée et, pour la chasser, il pressa son corps contre celui de son compagnon et chercha sa bouche pour initier un baiser : la mort, elle viendrait bien assez tôt. Pour le moment ils étaient vivants, et les mains qui couraient sur les peaux enfiévrés, le désir qui montait irrépressiblement entre eux, leurs corps qui se fondirent bientôt l’un dans l’autre, les gémissements de plaisir qui leur échappèrent, tout le prouvait : ils étaient vivants, vivants et amoureux. Ils étaient tout simplement heureux.
 
FIN
 
Chanson de Patrick Bruel
 
* paroles originales : trahie


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9898
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G    Mar 4 Aoû 2015 - 22:07

euh oui pour un couple bizarre!!!
après comme l'on dit les gouts et les couleurs!

jolie fic en tout cas :j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9873
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mer 5 Aoû 2015 - 11:36

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
djorie
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Coq
Messages : 4680
Date d'inscription : 19/02/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mer 5 Aoû 2015 - 18:12

Comme toi Cissy je trouvais ce couple étrange, mais à force de lire des histoires sur eux j'en suis venu à l'apprécier.

Donc une très jolie songfic, j'aime beaucoup voir Gibbs laisser parler ses sentiments.

bravo bravo Cissy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1001-djorie http://meshistoires-slash.eklablog.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mer 5 Aoû 2015 - 21:19

Merci à vous trois! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14141
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 51
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mar 11 Aoû 2015 - 12:48

Tim/Gibbs clin d\'oeil  pourquoi pas, ce n'est pas plus improbable que Tony/Gibbs rire démoniaque , il est vrai que je ne connais pas trop les personnages de cette série heu .

Belle histoire dame Cissy bravo


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G   Mar 11 Aoû 2015 - 21:31

Merci dame Aragone! bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
NCIS - J'suis quand même là - Tim/Gibbs - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: