French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Mer 16 Sep 2015 - 10:09

euh oui mais non , arthur n'est pas un salaud non mais!!!

et oui il y a quiproquo et ça colére
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Mer 16 Sep 2015 - 10:34

comme vous voulez, mais je sais ce que j'écris




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 19 Sep 2015 - 17:16

chapitre 7



Le roi Uther réfléchissait à tout ce qu’il venait d’apprendre. Son fils unique aimait un homme, un sorcier qui portait la future génération des Pendragon. Malgré qu’il croyait les dires de Merlin, il voulait en avoir la preuve. Il décida donc de trouver le sorcier pour lui en parler. En passant devant sa chambre, il y vit un chevalier.
- majesté.
- vous êtes de garde ?
- non, oui, enfin.
- c’est très clair. Vous pouvez me parler normalement, même en concernant Merlin.
- pardonnez-moi majesté. Je suis de garde mais pour le tour de ronde. Deux chevaliers m’ont demandé de surveiller la chambre de Merlin, en cas que…
- continuez.
- que le prince vienne.
- je vois. Je vous remercie. Continuez votre ronde, je reste quelques instants avec Merlin.
- bien majesté.
 
Le chevalier lui ouvrit la porte en s’inclinant puis après qu’il soit rentré, il referma la porte.
 
Il s’avança dans la chambre. En regardant le sorcier recroquevillait dans ses draps, il se fit la réflexion qu’un coup de vent pourrait l’emporter tellement il était maigre.
 
En s’avançant vers lui, il aperçut des traces de larmes séchées sur ses joues. Comment un pauvre garçon comme lui pouvait être un grand sorcier ? S’il doutait de la magie, ce garçon lui prouvait qu’il avait tort. Il avait l’air si fragile.
 
Perdu dans ses pensées, il n’avait pas réalisé que Merlin s’était éveillé quand entendant sa voix.
 
- majesté ?
- désolé de troubler ton repos, mais j’ai besoin de te parler.
- je vous en prie majesté, vous avez tous les droits.
 
Il s’assit sur l’un des fauteuils.
 
- peux-tu me prouver que tout ce que tu dis avoir fait pour le mon fils, pour le royaume est vrai ?
- oui, mais cela ne vous fera que douter un peu plus.
- pourquoi ?
- la seule manière de vous le montrer, serait la magie.
- comment ?
- un globe du temps. Les druides m’en ont confié un.
- tu peux voir le futur ?
- non majesté, ce globe montre le passé, et la conséquence d’un acte. Ainsi je peux arranger les choses si je le peux.
- montre-moi.
 
Il vit le sorcier aller dans une des commodes et en sortir une boîte en bois. Il vint vers lui et l’ouvrit. Dedans il y avait un petit globe pouvant tenir dans le creux d’une main.
 
- prenez-le dans vos mains et pensez à moi depuis mon arrivée. Le globe vous montrera.
 
Il s’exécuta.
Il vit tout. Ses actions, ses pertes, ses pleurs, ses sourires, ses encouragements, ses sentiments. Il vit aussi que sa fille pouvait être une sorcière. En se demandant ce qui allait lui arriver, il vit la noirceur de son cœur par sa faute. En pensant qu’il donnait sa bénédiction à Merlin, il vit le changement de sa fille. Sa magie devenant pure. Il pensa alors à son royaume sans magie et le vit presque en ruine, mais avec la magie, il vit son fils en bon roi rire avec un garçon d’une dizaine d’années et de Merlin.
Il ouvrit les yeux, ayant prit une grande décision, mais avant il devait s’assurer que sa fille ne plonge pas dans la magie noire. Il lui rendit le globe.
- Merlin. Tout ce que tu as fait, tout ce que tu as perdu. Je suis désolé pour ton père.
 
Le sorcier ne lui répondit rien, il lui fit juste un maigre sourire avec un petit hochement de tête.
 
- j’ai vu aussi, que Morgana possédait la magie.
- majesté, ce n’est pas…
- peux-tu l’aider à comprendre ses pouvoirs ?
- oui majesté mais…
- nous irons donc lui en parler tous les deux.
Il vit le brun le regarder avec surprise.
 
- tu es le seul à pouvoir nous sauver de moi. De ma haine. J’ai confiance en toi.
- merci majesté.
 
Les larmes de Merlin lui prouvèrent qu’il avait raison. Dès demain, le royaume allait changer et ce pour des meilleurs jours.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 19 Sep 2015 - 21:15

Merlin vient de trouver un allié de poids dans la personne d'Uther. Mais réussiront-ils à déjouer la magie noire? Leur union permettra-t-elle au bien de triompher et à Arthur de comprendre son erreur? interogation


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Dim 20 Sep 2015 - 13:48

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Ven 25 Sep 2015 - 17:42

Chapitre 8






Lancelot et Gwaine étaient toujours dans le couloir. Lancelot recula de deux pas réalisant ce qu’il venait de faire. Il souffla un ‘’désolé’’ avant de s’enfuir. Il ne pouvait pas affronter le regard empli de dégoût de son ami, ni entendre ses paroles écœurées. Il ne savait pas où aller. Il aurait aimé parler à Merlin, mais il n’allait pas déranger son sommeil, et surtout lui parler de cela avec ce qu’il vivait en ce moment.
 
Marchant sans but, ni sans faire attention, il était reparti vers sa chambre. Il venait à peine d’ouvrir la porte, qu’il se fit pousser à l’intérieur. Il ne put dire quoique ce soit, ni faire un mouvement, qu’il sentit des mains sur ses joues et des lèvres contre les siennes. Surpris, il n’avait pas fermé les yeux, mais il les écarquilla en voyant qui était la personne contre lui.
 
- Gwaine.
- tais-toi si c’est pour me dire que tu regrettes.
- jamais je ne dirais cela, mais je suis étonné que tu répondes à mes sentiments. Enfin, tu le fais en m’embrassant à ton tour, non ?
- oui, je le fais Lancelot.
- mais, tu n’aimes que les femmes.
- non, je t’oubliais en étant avec des femmes.
- tu m’ou…
 
Gwaine lui avait repris ses lèvres pour un nouveau baiser.
 
*****
 
Arthur regardait, sans le voir, le royaume par la fenêtre de sa chambre. Il ne cessait de penser à Merlin. Il l’aimait, il ne doutait pas de ses sentiments, alors pourquoi avait-il flirté et embrassé Guenièvre ?
 
- Merlin. Souffla-t-il en posant son front contre la vitre.
 
En voyant la petite buée qui apparut contre la fenêtre, il se rappela du jour où sa relation avec le brun avait changé. C’était un jour des plus froids de l’hiver, il commençait à neiger.  Il était aussi face à cette fenêtre regardant le paysage devenir peu à peu blanc quand son regard avait remarqué son valet. Le brun souriait, le regard vers le ciel. Il l’avait trouvé adorable. Une étrange constatation, mais n’avait pas cherché plus loin.
 
Quand son valet était venu lui apporter son repas, il avait encore des flocons dans ses cheveux bruns. Sans réaliser son geste, il avait enlevé le flocon, mais surtout, il avait laissé sa main dans la chevelure de Merlin. Ce dernier avait soufflé son prénom et c’était à ce moment-là qu’il avait remarqué du peu d’espace qu’il y avait entre eux. D’un mouvement lent, perdu dans le regard bleu de son vis-à-vis, il s’était approché et avait posé ses lèvres sur les siennes.
 
Il s’était écarté un instant croisant le regard confus mais désireux du brun, avant de reprendre  possession de ses lèvres. Le baiser avait été tendre et langoureux.
 
A partir de ce jour-là, à chaque fois qu’ils se voyaient seuls, ils s’embrassaient, se découvraient, s’aimaient.
 
C’était le soir du bal de l’hiver qu’ils avaient eu pour la première fois une relation charnelle.
 
Il soupira en sachant qu’il ne pourrait plus éteindre son tendre amant. Son sorcier. Il avait toujours su que Merlin lui cachait quelque chose, mais il n’aurait pas pensé à la magie. Malgré cela, il ne l’avait pas banni, car il lui en voulait, enfin, sur le coup, si. Mais quand il y avait à tête reposée, il avait eu honte de lui. Comment avait-il pu rejeter la seule personne qui l’avait aimé pour lui-même ? Mais d’un autre côté, ainsi, son père ne pourrait pas faire du mal à l’homme qu’il aimait, s’il apprenait la vérité. C’était ce qu’il avait cru.
 
Il avait été des plus étonné de voir son amant dans la salle du trône avec son père, et que ce dernier sache pour les pouvoirs de Merlin tout en le laissant en vie. Il avait été heureux, certes, mais surpris.
 
Il sortit de ses pensées en entendant frapper à sa porte. Un chevalier lui demandant de venir sur les balcons, le roi allait faire une annonce.
 
En arrivant sur les lieux, il fut intrigué en voyant son amant auprès du roi et agacé de le voir sourire à sa demi-sœur. Il y avait un petit quelque chose entre eux et cela ne lui plaisait pas du tout. Il sursauta légèrement en entendant la voix de son père.
 
- peuple de Camelot. Ces dernières années, je n’ai pas été à la hauteur du rôle qui est le mien. J’ai moi-même fait tuer les miens à cause de ma haine contre la magie, et j’en suis désolé. Je ne peux refaire vivre vos personnes disparues, mais je peux vous promettre qu’aucune autre personne considérait comme sorcier sera brûlé. Une personne m’a fait changer d’avis, car malgré la peur d’être tué, il nous a tous sauvé un nombre incalculable de fois, sans rien demander en retour, alors qu’il aurait pu devenir Roi à ma place. Cet homme, vous le connaissez tous, au moins de vu. C’est Merlin. Je mets ma foi en lui pour nous protéger comme il l’a toujours fait et de ce fait, moi Uther Pendragon, en ce jour, abolie la loi contre la magie. Je fais de Merlin Emrys, enchanteur officiel du royaume de Camelot. Toute personne possédant ou voulant pratiquer la magie peut le faire et notre enchanteur les aidera, mais si la magie est noire et dangereuse, notre enchanteur à la charge de régler le problème.
 
La fin de cette déclaration fut suivie des cris du peuple. Des ‘’vive le roi’’.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Ven 25 Sep 2015 - 21:33

Voilà Merlin officiellement intronisé enchanteur du royaume! bravo bravo bravo  Mais cette mise en avant risque de déchaîner sur lui les mauvaises vibrations des magiciens noirs... ça craint vraiment


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Sam 26 Sep 2015 - 8:34

c'est officiel, Merlin est donc l'enchanteur du royaume!
est-ce une bonne chose? Pas sur!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 10 Oct 2015 - 12:55

chapitre 9

Arthur n'en revenait pas. Son père venait d'abroger la loi contre la magie. Il avait du mal à y croire. Cet homme l'avait élevé dans la haine de la magie, lui disant qu'il fallait la craindre, qu'elle était mauvaise et là, il changeait d'avis et ce grâce à son ancien amant ? Il ne savait pas pourquoi, mais il était certain que cela caché quelque chose.
 
Après cette annonce, ils se rendirent dans la salle à manger pour le repas.  A ce moment-là, un homme apparut devant eux. Son ancien amant se plaça devant son père et leva les bras.
 
- il ne vous fera rien.
 
Son brun se tourna vers cet homme.
 
- Andras.
- Emrys.
 
L'homme fit une révérence comme on doit le faire à son père.
 
- c'est gênant, relevez-vous Andras. Balbutia son sorcier.
- roi Uther, je suis ici pour vous remercier de la part du peuple magique.
- la nouvelle est déjà venue jusqu'à vous ?
- depuis notre rencontre dernière Emrys, je suis resté dans les parages. J'ai assisté à votre discours, Sire Uther et je l'ai fait partager à tous.
- j'en suis heureux si tout s'arrange entre nous et que votre peuple accepte mon pardon. Acceptez de venir à ma table.
- j'en serai honoré.
 
Arrivé dans la salle à manger, il se plaça à la droite de son père, alors que Merlin se mit près de Morgana, qui était à la gauche de son père. Il n'apprécia pas de les voir parler à voir basse, se souriant presque tendrement.
 
*****
 
Après avoir parlé avec le roi, Merlin et ce dernier étaient allés parler à Morgana. Merlin lui avait dit qu'il savait qu'elle possédait la magie et qu'il l'aiderait à la contrôler. Le roi avait pris la jeune femme dans ses bras, comme tout père ferait, en la rassurant et en lui disant que les choses allaient changer d'ici ce soir. Il s'en était allé les laissant tous les deux seuls.
 
Morgana lui avait posé des questions sur la magie, il lui avait montré des sorts basiques et elle en réussi un parfaitement. Après, elle lui avait posé des questions sur ses sentiments pour Arthur et sur leur bébé. Il lui avait donc raconté l'histoire que le druide lui avait dite sur la venue d'Albion.
 
Il ne savait pas combien de temps était passé quand Lancelot venait les chercher.
 
Lors du discours, il avait fait abstraction du regard de son ancien amant sur lui, se concentrant sur les paroles du Roi. La joie qu'il ressentit en réalisant ce qu'il se passait, fit bouillir sa magie dans ses veines.
 
Il avait été gêné de voir Andras être ainsi avec lui. Il était peut-être important pour le peuple magique, mais il n'aimait pas être traité ainsi.
 
Dans la salle à manger, il fut installé auprès de Morgana. Cette dernière lui dit qu'ainsi, elle pourrait vérifier s'il mangeait assez.
 
*****
 
Les chevaliers étaient eux aussi, présents au repas. Gwaine s'assit aux côtés de son amant. Il n'arrivait pas à croire que ses sentiments étaient réciproques, mais il en était plus qu'heureux. Il était un peu frustré d'avoir dû écourter leur moment de tendresse après leur étreinte passionnée, mais ils avaient dû se lever pour suivre Léon et s'occuper de Merlin et d'Arthur.
 
Ils avaient été fiers et heureux avec Lancelot, pour Merlin après l'annonce du roi Uther. Ils en avaient parlé après le discours, ils espéraient que maintenant, leur ami sorcier pourrait vivre une grossesse tranquille.
 
Malheureusement, il aurait dû savoir que tout était trop beau pour continuer ainsi.
 
*****
 
Le repas se passait bien. Autant Morgana, que le roi Uther, le druide et Gaius, vérifièrent que Merlin mangeait assez. La joie et la légèreté d'esprit emplissaient la pièce quand un vent fort ouvrit violemment les fenêtres.
 
Merlin se leva, Andras à ses côtés. Il demanda à tous de se reculer, ce vent n'était pas normal. Il évita une boule de feu quand un homme apparu face à lui, le visage marqué de symbole.
 
- darach. Souffla Andras.
- confrère. Sourit le druide maléfique.
- nous n'avons rien en commun. Rétorqua le druide.
- si tu le vois ainsi. Mais je ne suis pas venu ici pour toi, mais pour Emrys.
 
Merlin était sur ses gardes depuis le début, mais il fut prêt à combattre en entendant cela.
 
- que me voulez-vous ?
- que tu te joignes à moi. Regarde-toi, tu es servant d'un prince ingrat alors que tu possèdes assez de pouvoirs pour qu'il devienne ton propre valet et bien plus.
- jamais je n'agirais ainsi. Je protégerais la famille royale et le peuple de Camelot jusqu'à mon dernier souffle.
- alors cela arrivera plus tôt que prévu.
 
Merlin bloqua la première attaque magique du darach tout en demandant à Andras de reculer avec les autres.
 
Le darach créa des chevaliers de l'ombre. Lancelot, Gwaine, Léon et les autres chevaliers s'occupèrent d'eux.
 
 Le sorcier tint les contre-attaques un moment, ne laissant pas le darach prendre le dessus, bien au contraire, il le toucha en plusieurs fois et réussit même à le mettre à terre. Mais quand le darach jeta une attaque contre Arthur, il ne fit attention à rien d'autre qu'à son ancien amant. Il détourna l'attaque et ne vit pas le druide maléfique lui planter une dague dans son ventre.
 
Merlin cria en se tenant le ventre, mais il réussit à jeter une dernière attaque contre le darach et le tua avant de s'écrouler au sol.
 
Il eut à peine le temps d'entendre son prénom crier qu'il sombra dans l'inconscience.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 10 Oct 2015 - 22:26

Merlin est touché en protégeant Arthur: qu'en est-il de l'enfant qu'il porte? Celui-ci va-t-il survivre à cette blessure? interogation ça craint vraiment


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Lun 12 Oct 2015 - 8:39

Merlin touché c'est un fait mais j'espère toutefois que le bébé qu'il porte n'a rien, ce serai dramatique autrement!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Dim 25 Oct 2015 - 16:24

pas tuer l'auteur pleure




chapitre 10




Andras, Gaius, Le roi Uther, Morgana, Lancelot, Gwaine et Leon courraient auprès de Merlin. Arthur lui, choqué par la vision de son ancien amant au sol et entendant encore son cri de douleur, était figé.
 
Andras posa ses mains sur le ventre de Merlin, mais les recula vivement.
 
- magie noire. Je ne peux rien faire.
- il faut l’amener dans mon laboratoire. S’exclama Gaius.
 
Lancelot et Gwaine le portèrent. Les autres les suivirent.
 
- Arthur.
 
La voix de son père sortit le prince de son état de fixation.  
 
Dans le laboratoire du médecin, ce dernier alla dans la chambre de Merlin chercher le livre de sorcellerie qui lui avait confié. Il revint auprès de son apprenti et chercha dans le livre un moyen d’éliminer la magie noire.
 
Au bout d’un certain temps, le vieux médecin sursauta légèrement en entendant la voix d’Andras.
 
- ils s’affaiblissent. Emrys puisse en sa magie pour le protéger. Il ne tiendra pas longtemps à cause de la magie noire.
- qui ? Merlin ou l’enfant ? Demanda le roi. Mais peu importe, vous devez les sauver tous les deux.
- quel enfant ? Demanda Arthur.
- le tien. Merlin est enceint. Lui annonça Uther.
 
*****
 
Un enfant. Merlin portant la vie, le fruit de leur amour ? Non, impossible.
 
- c’est un homme.
- et le plus grand sorcier qui existe, ta moitié. Il t’a conté son histoire, son destin, tu sais qu’il ne vit que pour toi. Albion est bien le travail de vos destins liés, ce n’est pas la réunification des royaumes, mais le nom de votre enfant.
 
Les larmes se mirent à couler sur ses joues sans qu’il puisse les arrêter. Il avait banni l’homme qu’il aimait alors qu’il portait la vie. Il se haïssait. Et là, il risquait de les perdre tous les deux.
Il s’avança auprès de son ancien amant et lui caressa les cheveux.
 
- pardon mon aimé. Je suis tellement désolé de ce que je t’ai fait subir.
 
Il posa un baiser sur le front, bien trop froid, de son amour, tout en posant sa main libre sur le ventre de ce dernier. A ce contact, il sentit comme une brulure contre la paume de sa main. Il retira sa main, mais elle n’avait aucune marque.
 
- deux faces d’une même pièce. Souffla Andras. Prince, maintenez le contact. Vous êtes le seul à pouvoir les sauver.
- pourquoi ? Demanda le roi.
- la raison de votre haine pour la magie sire.
- vous pouvez être plus clair et me dire pourquoi je suis le seul à pouvoir sauver mon aimé et notre fils ?
- vous êtes né grâce à la magie jeune prince, elle coule dans vos veines.
- je n’ai pas de pouvoirs.
- si, mais ils sont endormis. Enfin, ils l’étaient. Ce que vous avez ressenti, c’est votre magie. Elle veut sortir pour aider.
 
Il regarda son père.
 
- fais-le. Je t’aimerai toujours.
 
Il reporta son regard sur son aimé et tout en l’embrassant chastement, il remit sa main sur le ventre de ce dernier et laissa agir sa magie.
 
Il ne sut le temps qui était passé quand il ne sentit plus de sensation de brûlure sur sa main et les lèvres de son ancien amant trembler contre les siennes.
 
Il recula son visage et le regarda tendrement, continuant ses caresses dans ses cheveux bruns.
 
- mon amour, ne me fais plus de peur pareil, je n’y survivrais pas.
- Arthur.
- pardonnes-moi mon amour, par tous les dieux anciens pardonnes-moi. Je t’aime tellement. Je vous aime.
 
En voyant les larmes de son aimé, il le prit contre lui.
 
- je suis tellement désolé, je t’aime Merlin.
- je t’aime aussi.
 
Ils s’embrassèrent tendrement.
 
*****
 
- merci de nous avoir soignés.
- comment sais-tu que c’était moi ?
- je ne peux pas l’expliquer, c’est comme si je l’avais ressenti.
- on peut te prendre dans nos bras, ou c’est réservé à la princesse ? S’exclama Gwaine.
- peux-tu arrêter de m’appeler comme ça ? C’est Morgana la princesse.
- elle porte mieux le pantalon que vous.
 
Tous rirent, même le roi.
 
Merlin sourit à son ami et lui tendit les bras. Gwaine le serra pas trop fort, mais assez pour lui montrer son attachement et sa peur de le perdre. Ce fut ensuite le tour de Lancelot, de Gaius et Morgana.
 
- heureux de voir que vous allez bien.
- merci sire.
- tu devrais le raccompagner dans ses quartiers Arthur. Et prends soins de lui.
- oui père.
- reposez-vous Merlin, vous en avez besoin.
- bien sire.
 
Arthur le porta comme il le ferait avec une femme.
 
- Arthur, je peux marcher.
- non.
- mais…
 
Il le fit taire par un baiser.
 
- mon père vient de te dire de te reposer.
- oui, mais que va dire les gens en nous voyant.
- peu importe.
- je pense que vous devriez officialiser votre union. Dit le roi.
- père.
- nous en reparlerons, raccompagnes le. Sourit le roi.
 
Lancelot leur ouvrit la porte.
 
Dans les couloirs, les murmures se firent en les voyants, mais Arthur marchait la tête haute.
 
- j’aurais dû marcher. Murmura-t-il.
- tu es trop affaibli. Le druide a dit que tu as utilisé énormément de magie pour protéger notre enfant. J’ai failli vois perdre. Répondit le blond sur le même ton.
- tu nous acceptes ?
- je t’aime Merlin. J’avoue avoir été surpris et m’être senti trahi que tu ne m’ais pas dit plus tôt qui tu étais vraiment, mais d’un autre côté, je savais au fond de moi que tu me cachais quelque chose. Je n’aurai pas dû réagir ainsi, surtout envers la personne que j’aime.
- Arthur.
- c’est pour cela que je t’ai banni, je voulais te protéger, mais j’avais tellement tort mon amour.
 
Ils entrèrent dans la chambre d’Arthur.
 
- ce n’est pas ma chambre.
- elle l’est à présent. C’est notre chambre.
 
Il n’avait pas envie de ruiner la douce ambiance, mais il devait être sûr. Après que son blond l’ait déposé sur le lit, il lui prit les mains dans les siennes.
 
- Arthur.
- oui mon aimé.
- que s’est-il passé avec Guenièvre.
- une erreur.
- petite ou…
- minuscule, mais trop grande. Je l’ai embrassé.
- vous n’avez pas…
- non mon amour, je te le jure sur tout ce que j’ai. Mais tu dois savoir qu’après ton retour, elle m’a embrassé, ne comprenant pas pourquoi je l’avais éconduit. Mais je l’ai repoussé. Il y a eu donc deux baisers.
- je te crois. Et je te pardonne, car je t’aime.
 
Son amant l’embrassa avec passion.
 
- je ne te mérite pas.
- peut-être.
Il vit son aimé sourire et le lui rendit.
 
- je t’aime Merlin.
- je t’aime aussi Arthur.
 
 
 Pour le retard de postage rire démoniaque rire démoniaque




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Dim 25 Oct 2015 - 21:32

Tu es toute pardonnée à la lecture de ce chapitre plein de tendresse entre les deux amants! :j:aime:


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Lun 26 Oct 2015 - 8:37

trop mignon tous les deux :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Lun 26 Oct 2015 - 8:48

arigatou arigatou




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Jeu 17 Déc 2015 - 17:15

Chapitre 11



Merlin se réveilla après une bonne nuit de sommeil. Il avait fait un rêve étrange, le roi Uther le faisait revenir acceptant sa condition, annuler la loi contre la magie le déclarant enchanteur de la cour, et Arthur lui avouait l’aimer malgré quelques mésaventures et il acceptait leur enfant. En s’étirant, il remarqua qu’il n’était pas sur le sol, Lancelot l’avait-il porté jusqu’au lit de la maisonnée ? Il ouvrit les yeux et eut un hoquet de surprise en reconnaissant la chambre de son amant.
 
- ce n’était pas un rêve. Souffla-t-il.
- tout va bien mon aimé ?
 
Il regarda son amant qui lui caressait la joue gauche.
 
- j’ai cru que tout ceci n’était qu’un rêve. Je pensais me réveiller auprès de Lancelot dans cette vieille maison.
- comment ça te réveiller auprès de Lancelot ? Il s’est passé quelque chose entre vous ?
- serais-tu jaloux mon tendre amour ?
- bien sûr que oui ! Tu es l’homme que j’ai choisi, que j’aime et tu portes notre enfant.
 
Il sourit et s’avançant vers son prince pour l’embrasser tendrement en caressant sa joue droite.
 
- il n’y a que de l’amitié entre Lancelot et moi, cela n’a jamais changé, même pendant mon…
- bannissement.
- oui.
 
Il releva le visage de son aimé.
 
- je suis tellement désolé Merlin.
- je sais.
 
Il s’avança pour l’embrasser, mais il fut coupé en entendant la porte de la chambre s’ouvrir et claquer violemment. Machinalement, il se mit devant Arthur pour le protéger, mais il se détendit en voyant Gwen.
 
- alors c’était vrai ! Le prince et le nouveau sorcier sont amants ! Tu l’ignores Merlin, mais ton cher Arthur et moi avons eu une liaison. C’était si passionné. Alors je suis sûre que tu as jeté un sort au prince. J’en ai parlé au roi, il ne va pas tarder et tu vas finir comme tes semblables, brûlé.
- Gwen ! Comment oses-tu…
 
Il coupa son amant en lui prenant l’une de ses mains dans les siennes.
 
- si tu crois ceci, c’est que tu ne m’as jamais réellement considéré en tant qu’ami. Pour être honnête, cela ne me touche point. J’ai déjà des amis sur qui je peux compter, et ce peu importe les épreuves. Mais toi, tu finiras seule, rejetée pas tous, car tu es une profiteuse, une jalouse. Je ne te jette pas un sort, comme je suis certain que tu es entrain d’y penser, je te dis juste ce qui va t’arriver. Vois cela comme une prédiction.
 
Il vit le Roi arriver, suivit de ses amis Lancelot et Gwaine, ainsi que les chevaliers Perceval et Léon.
 
- majesté/père. Dit-il en même temps que son aimé.
 
Il vit la servante se tourner vers le Roi et le saluer à son tour.
 
- Sire, je vous en conjure, croyez en mes paroles. Merlin vous manipule. Il vous a jeté à tous un sort. Il veut Arthur, pour avoir la couronne et détruire Camelot.
- y suffit. Léon, amenez cette demoiselle chez elle et donnez lui quelques pièces  pour subvenir pendant quelques jours.
- mais Sire.
- ne prononcez plus un mot, ou celle qui se fera brûler ce sera vous. Votre jalousie vous égare. Ne croyez pas que je suis aveugle pour ne pas avoir vu vos regards envers le futur héritier au trône. J’ai donné ma confiance en Merlin, même si je doute de la magie. S’il avait voulu détruire Camelot, il n’avait pas besoin de devenir l’amant de mon fils, il le pouvait avec ses pouvoirs. Maintenant partez et ne revenez plus nous faire face. Je vous conseille même de quitter Camelot.
 
Il vit la métisse partir le pas rapide, après lui avoir jeté un regard mauvais.
 
- Sir Léon, suivez là, accompagnez le Sir Perceval.
- bien sire. Dirent les deux chevaliers en même temps.
- je suis désolé pour cela Merlin.
- vous n’avez pas à vous excuser Sire.
- je pense qu’il serait mieux d’officialiser votre union et annoncer l’arrivée du futur héritier.
- je le pense aussi père.
- non. Enfin, pour notre union, je suis d’accord, mais pas pour l’enfant.
- pourquoi ?
- je suis un homme, un sorcier, qui va donner la vie. C’est assez déroutant. Laissons le peuple de Camelot s’habituer à avoir un couple sodomite, nous verrons plus tard pour l’héritier.
- je comprends ce que tu veux dire Merlin, mais ils vont se demander comment avoir cet héritier si mon fils aime un homme.
- je ne veux pas devenir un monstre pour les gens.
- tu n’es pas un monstre ! S’exclama Arthur en le prenant dans ses bras.
- dans deux jours, nous annoncerons les deux nouvelles. Avant ce jour-là, va te promener, te mêler au peuple comme avant. Tu verras déjà q’ils acceptent que tu sois un sorcier. Si cela ne se passe pas bien, tu resteras au château, sans rien regretter et je te promets que tu ne seras pas malheureux pour autant.
- bien Sire.
 
Le Roi quitta la chambre. Il en profita pour se blottir dans les bras de son amant.
 
- tout se passera bien mon amour.
- j’aimerai te croire, mais je ne peux m’empêcher d’avoir peur.
 
Il serra le haut d’Arthur, alors que ce dernier lui caressa le dos.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Jeu 17 Déc 2015 - 19:19

Pas sûre effectivement qu'un peuple ignorant, pétri de préjugés et superstitieux puisse facilement accepter que son prince vive avec un homme et surtout que ce dernier puisse donner la vie! Uther me semble un peu optimiste sur ce coup-là! ça craint vraiment


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Ven 18 Déc 2015 - 10:59

Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Ven 18 Déc 2015 - 11:02

je sais que mon Uther ne correspond pas avec celui de la série.

Merci pour le com




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Ven 18 Déc 2015 - 21:01

Comme je ne connais pas la série je ne peux pas le savoir... rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Sissi1789
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cochon
Messages : 74
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 23
Localisation : Entre plusieurs époque
Mon pairing du moment: : Alexandre/Hépha
Mon Fandom du moment: : Akexandre

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 19 Déc 2015 - 3:18

Revenir en haut Aller en bas
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Dim 20 Déc 2015 - 21:32

Chapitre 12



Blottit dans les bras de son aimé, les paroles de Gwen lui revienne en tête.
 
- Arthur.
- oui.
- tu as eu une liaison avec Gwen ?
- non.
- mais elle a dit…
- jamais. Je t’ai dit qu’il n’y avait eu que deux baisers, et je te jure sur mon honneur qu’il n’y a eu que cela.
- je te crois.
 
Il resta dans les bras de son aimé quand ce dernier posa une main sur son ventre.
 
- tu le ressens ?
- pas lui, mais sa magie. Elle se lie à la mienne.
- et ma magie ? Tu la ressens ?
- que depuis que tu nous as sauvés. Mais je dois t’avouer que je savais que tu étais né grâce à la magie. Tu m’en veux ?
- non.
 
Comme pour confirmer ses dires, son aimé l’embrassa tendrement.
 
¤¤¤
 
Après le petit-déjeuner, il alla dans la ville basse. Certains le regardaient simplement, d’autres cachaient leurs enfants, ou encore ils rentraient chez eux. Triste de cette réaction, il alla faire demi-tour quand sa veste fut agrippée. C’était un petit garçon.
 
- c’est vrai que tu es un sorcier ?
- oui.
- tu peux me faire un tour de magie ?
 
Il sourit et fit apparaitre dans le creux de sa main un lapin en glace.
 
- waw. Encore !
 
Il fit donc des petits tours, ce qui attira d’autres enfants et certains villageois. Il commençait à se dire que ça pourrait peut-être bien se passer quand il reçu une pierre sur le front. Avant qu’il ne puisse réagir, Lancelot se mit devant lui pour le protéger.
- qui a fait cela ! Clama ce dernier.
- moi ! Mon fils a été brûlé à cause de la sorcellerie, cet homme aurait pu le sauver. Et bien d’autres !
- ton fils est mort bien avant son arrivé. Dis l’un des villageois.
- vous croyez qu’il n’a rien tenté ?
- alors il n’est pas le grand sorcier que le roi a dit s’il n’a pas réussi ! Qu’il parte ! Qu’il meurt comme mon fils !
 
Sans plus attendre, il parti en courant au château. Il réussit à semer son meilleur ami.
 
*****
 
Arthur bouillait l
 
- tu as quoi !
- Arthur calmes-toi.
- je suis désolé vos majestés.
- vous n’y êtes pour rien. Vous l’avez protégé, vous ne pouviez pas être de partout.
- désolé Lancelot. Je n’aurai pas dû m’en prendre à toi.
- ce n’est rien.
- où peut-il être ?
- si vous permettez Sire, vous êtes lié à lui, concentrez-vous et votre magie vous guidera à lui. Dit Andras.
 
 Il s’exécuta, mais rien.
 
- je n’y arrive pas.
- fermez les yeux Prince et pensez à Emrys.
 
Il écouta le druide et il sentit sa magie glisser dans ses veines. Il se laissa guider et atterrit devant la porte du sous-sol.
 
- que vient-il faire ici ? Se cacher ?
- parler à un ami. Lui répondit le druide.
- je dois tenir mes promesses. Continua son père.
- de quoi parlez-vous ?
- tu verras. Mais surtout ne dégaine pas ton épée.
- père ?
- fais-moi confiance.
 
Il hocha la tête pour acquiescer avant de descendre.
 
En arrivant à la dernière marche, il se figea en voyant son aimé la tête posé contre le torse d’un dragon.
 
- Merlin ?
- Arthur.
 
La voix prise de sanglot de son brun lui fit mal. Il courut à lui pour le prendre dans ses bras, ne prêtant pas attention à l’immense animal à leurs côtés.
 
- mon amour, Lancelot nous a raconté.
 
Il entendit les pleurs de son aimé et le serra un peu plus contre lui. Il sursauta en entendant une voix caverneuse.
 
- le jeune Emrys a besoin de vous jeune prince.
 
Il releva la tête pour voir le dragon pencher la tête sur le côté et fixer son père.
 
- Kilgarrah, je ne peux expier mon crime pour ce que j’ai fait subir à ton peuple, mais tu as dû entendre ce que j’ai promis à tous, ceux possédant la magie.
- oui. J’avais douté de votre réaction quand la vraie version de la prophétie se soit exaucée, mais j’en étais surpris et ravi. Vous avez changé Uther.
- je le dois à celui que vous nommez Emrys. Et c’est pour cela, que je vais vous libérer. Il se peut que vous vous vengiez de moi, mais je crois que vous fêterez plutôt la future venue d’Albion. Mais j’accepterai votre punition.
- comme vous l’avez dit, j’ai toutes les raisons du monde de vouloir me venger, mais une nouvelle ère va voir le jour. Jeune sorcier, vous serez trouvé comment toucher le cœur du peuple, et votre union ainsi que votre enfant sera reconnu et béni de tous.
- vraiment ?
- ai-je déjà eu tort ?
 
Il vit son amant sourire.
 
- non, jamais.
 
Son amant le regarda à présent.
 
- les deux faces d’une même pièce.
- uni à jamais.
 
¤¤¤
 
Le grand dragon fut libérer après un discours de son père au peuple. Il s’était envolé après avoir promis de venir voir la naissance du futur héritier.
 
Il regardait à présent son amant dormir contre lui. Gaius avait soigné le front de ce dernier dès leur sortie des sous-sols. Il était heureux que ce soit Lancelot qui avait été aux côtés de son aimé, si cela avait été lui… Quoique non, même si souvent la jalousie le rongeait quand il voyait son homme et le chevalier ensemble, il les savait seulement amis. Mais c’est justement cette amitié qui avait dû faire mal aux villageois s’en étant pris à Merlin. Il savait que même s’il n’était pas aux côtés de son aimé, malgré que cela soit sa place et son honneur,  d’autres personnes seront toujours là pour le protéger.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 36706
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Dim 20 Déc 2015 - 21:41

Le malheur rend parfois injuste et cruel, ce villageois en est la preuve! La mort de Merlin ne lui ramènera pas son fils et celui-ci n'aurait pas pu être sauvé, aussi triste cela soit-il. Les choses vont-elles se normaliser? interogation


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10484
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 47
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13    Lun 21 Déc 2015 - 11:37

il est évident que la douleur peut faire faire ou dire des choses débile! perdre un enfant est ce qu'il a de plus cruel!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
orora
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 457
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 36
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   Sam 2 Jan 2016 - 20:32

Chapitre 13


Lancelot faisait les cent pas dans sa chambre. Il s'en voulait de ne pas avoir rattrapé Merlin, de ne pas avoir empêché la pierre de l'atteindre.
 
- Lancelot, calmes-toi.
- me calmer ? Et si cela avait de nouveau blessé son enfant ? Si au lieu d'une pierre cela avait été un poignard ?
- il l'aurait dévié avec sa magie.
- il n'a même pas vu la pierre venir ! Alors ne sors pas d'ineptie Gwaine.
 
Il vit son amant serrer les poings et baisser le visage.
 
- Gwaine, je ...
- tu as raison. Comme je ne peux t'aider, je vais te laisser.
 
Il ne put faire un pas que son amant fut au pas de la porte.
 
- tu oublies une chose Lancelot, Merlin est aussi mon ami.
 
Sur cette phrase il partit. Il soupira. Il ne voulait pas blesser son aimé. Il était juste pensif et en colère contre lui-même.
 
*****
 
Merlin se retint de rire, mais il entendit le gloussement de Morgana.
 
- je n'y arrive pas !
- ça viendra mon aimé.
- elle a commencé en même temps que moi et elle y arrive. Dit Arthur en montrant Morgana.
- je suis une élève attentive et concentrée.
- je le suis aussi !
- tu es trop nerveux.
- je...il soupira. Tu as raison.
- le ciel va nous tomber sur la tête, mon frère vient d'admettre qu'il avait tort et que j'avais raison. Sourit la jeune femme. Merlin, tu as une merveilleuse influence sur lui.
- merci.
 
Il embrassa la main droite de son homme. Il savait que son prince avait peur pour eux, son enfant et lui. Tout comme le roi qui lui avait proposé de commencer à entraîner Morgana pour penser à autre chose que l'incident. Il lui avait trouvé une pièce pour lui, pour faire ses potions. Il l'avait remercié sincèrement. Il avait par contre était surpris en voyant son aimé, mais il l'avait été bien plus quand il lui avait demandé de l'entraîner lui aussi étant donné qu'il possédait la magie.
 
- Merlin ?
 
Il sortit de ses pensées en entendant la voix de son amie.
 
- tout va bien ?
 
Il regarda son aimé qui le regardait avec angoisse.
 
- oui, ne vous en faites pas. Je pensais juste à combien tu étais adorable en apprenti sorcier mon cher et tendre aimé.
 
Il embrassa son prince sous le rire de son amie lady.
 
*****
 
Il quitta le bureau de Merlin car son père l'avait fait demander, ainsi que Morgana. Il savait que son aimé n'était pas seul, Gwaine était avec lui, mais il avait du mal à le laisser.
 
Il sortit de ses songes en sentant une pression sur son avant bras droit.
 
- il ne risque rien Arthur.
- je sais, mais... J'ai failli le perdre tellement de fois en peu de temps que j'ai peur quand il quitte mon regard.
- je peux le comprendre. Mais père nous attend.
 
Il acquiesça d'un signe de tête.
 
Dans la salle du trône, il fut surpris, et au vu de l'air que prit sa sœur, elle aussi, de voir la plupart des chevaliers et des conseillers. Ce que son père allait dire devait être important.
 
Dès qu'ils furent assis à ses côtés, le roi prit la parole.
 
- comme vous le savez, j'ai fait annuler la loi contre la magie et j'ai proclamé Merlin enchanteur de Camelot. J'ai confiance en ce garçon, et en plus de sa place de sorcier, il va avoir une place plus importante dans le royaume. Arthur, votre prince, le futur roi, va le prendre comme époux.
 
S'il n'avait pas été assis, il serait tombé sous le choc de cette annonce. Il fut si surpris, qu'il sursauta quand son père frappa de ses poings sur ses accoudoirs.
 
- il suffit ! Vous pouvez penser ce que vous voulez, mais ce jeune homme ne nous a pas ensorcelés. Il est celui qui nous a tous sauvé, à maintes reprises,  sans rien attendre en retour, dans le secret, perdant les gens qu'il aime. Il ne vit que pour fils et ce royaume. Ceux qui sont contre, rien ne vous retient ici. Et ceux qui ont peur pour la lutte de pouvoir car il n'y aura pas d'héritier, sachez qu'il y en aura un. Comment ? Vous le saurez en temps et en heure. Pour le moment, vous pouvez disposer.
 
Quand il fut seul avec son père et sa sœur, il regarda le premier.
 
- vous êtes sûr père ?
- tu n'aimes pas Merlin ?
- je ne pourrais pas vivre sans lui.
- alors pourquoi me demander cela ?
 
Pour la première fois de sa vie, il vit son père sourire.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merlin-Albion-Merlin/Arthur-pg13
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: