French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13905
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 45

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 17:01

Eh bien, Danny est un gros con ! colére   Tout à fait le genre de mec à te faire fuir les réunions familiales jusqu'à la nuit des temps. Je hais son ton paternaliste par dessus tout. Je n'aurais pas tenu une seconde en face de lui sans lui sans rendre les coups avec encore plus de mordant.

J'ai eu le sentiment que Jamie allait à l'échafaud, cette scène autour de la table m'a mis mal à l'aise. Heureusement qu'il est adulte, parce que franchement, j'ai bien cru qu'il y en a un qui allait l'envoyer se coucher sans dessert.


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 17:48

rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque Mais non.... En général les scènes familiales se finissent plutôt bien. Danny a en effet une tendance à vouloir que tout se déroule selon ses volontés mais le plus souvent c'est avec l'intention de protéger ceux qu'il aime... Il va se racheter, comme d'hab'!  clin d\'oeil
Merci beaucoup de vos commentaires les filles! arigatou


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4690
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 40
Localisation : Derrière toi.

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 18:07

super suite, j'ai aimé la réaction de Danny, je n'en attendait pas moins de lui. Il veut protégé son petit frère et s'y prend très maladroitement . 

Vivement la suite


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 <a href=bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Banniy10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 48
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Sujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G    bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Juil 2016 - 9:53

il y a deux clans même si danny est bien seul dans le sien, en même temps on ne peut pas lui en vouloir il veut ce qu'il y a de mieux pour son petit frère et en plus il sait combien le métier de flic est dangereux! surtout avec ce qu'il s'est passé pour jo, mais il finira par faire comme tout le monde et l'accepter!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeLun 4 Juil 2016 - 19:07

Merci beaucoup de vos commentaires! arigatou


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeMer 6 Juil 2016 - 18:56

- Alors tu vas vraiment le laisser faire ? Sans rien dire ?

Franck soupira. Il aurait dû se douter que son aîné ne lâcherait pas le morceau comme ça, ce n’était tout simplement pas inscrit dans ses gènes ! Mais il aurait aimé que, pour une fois, son bouillant premier né prenne le temps de considérer aussi le point de vue de l’autre, en l’occurrence celui de son frère.

- Danny… Quoi que je dise ou fasse, ton frère a pris sa décision, c’est un adulte.

- Mais il n’est pas de taille papa ! Jamie n’est pas fait pour ça !

- Et sur quoi te bases-tu pour affirmer une chose pareille Daniel Reagan ? Sais-tu qu’on m’a dit exactement la même chose de toi quand tu as choisi la police à ton retour d’Irak ?

- Quoi ? Qui ? s’indigna Danny. Il a toujours été entendu que je serai flic et que mon engagement chez les marines n’était que temporaire !

- Oui, mais ton foutu caractère, ton indépendance, ton incapacité à suivre les ordres quand il te semble qu’on pourrait faire autrement…

- Chez les marines je suivais les ordres sans discuter ! contra Danny un brin vexé.

- Chez les marines… Mais dans le civil hein ? Il y avait pas mal de personnes qui doutaient de ta possibilité à réussir dans le boulot de flic figure-toi.

- Et toi ? Que pensais-tu ? s’inquiéta alors Danny.

Pour lui, c’était un peu comme si le ciel lui tombait sur la tête : en aucun cas il n’aurait pu imaginer que certaines personnes avaient mis en doute sa capacité à être un bon flic, alors que depuis son plus jeune âge il avait déclaré à qui voulait l’entendre que c’était ce qu’il serait.

- Je pensais que tu serais un bon élément si tu apprenais à canaliser un peu tes émotions, ta colère notamment. Mais je pensais surtout que je n’avais pas à t’empêcher de vivre ta vie.

Danny cilla, comprenant la leçon. Pour autant il n’avait pas l’intention de lâcher prise comme cela :

- Papa… Jamie n’a pas fait Harvard pour…

- D’avoir fait Harvard fera peut-être de lui un meilleur flic justement.

- Tu sais très bien que les autres se foutront de lui à cause de ça ! Il sera regardé bizarrement… Il aura du mal à s’intégrer…

- Ca, c’est ton point de vue Danny. Moi je pense que du moment qu’il fait bien son boulot, qu’il se montre bon équipier et bon camarade, on se fout un peu de ce qu’a fait son collègue avant.

- Mais… Il aura une vue d’avocat, pas de flic ! Tu imagines ce que…

- J’imagine que ça pourra justement lui servir, l’empêcher de faire des conneries comme de mettre la tête d’un suspect dans la cuvette des toilettes !

A ce rappel d’un de ses dérapages, Danny eut le bon goût de baisser les yeux tandis que son père continuait :

- L’école lui apprendra ce qu’il doit savoir pour être un bon flic et tu sais combien ton frère aime apprendre et le fait avec facilité !

- Je sais… Mais il ne s’agira pas de bouquins là, il n’y a pas que la procédure qui, effectivement, ne devrait pas lui poser trop de problèmes. Qu’en sera-t-il des épreuves physiques, du tir, du combat ? Jamie est trop fragile pour…

- Arrête ! Ton frère n’est pas en porcelaine ! Tu sais très bien qu’il est plus solide qu’il ne le paraît ! Je te rappelle qu’il ta battu à la course l’an dernier !

- Je relevais d’une grippe…

- Oui, j’ai déjà entendu cette excuse, dit Franck d’un ton qui laissait à penser qu’il ne la croyait pas valide. Ton frère a toujours été plutôt bon en sport, peut-être moins que toi et Jo mais…

- Justement… Jo… Tu sais que c’est à cause de lui qu’il fait ce choix. Ce n’est pas son choix, pas vraiment. C’est juste pour que toi et grand-père vous ayez toujours deux autres Reagan dans la police.

Franck planta son regard dans celui de son fils :

- Si j’avais le moindre soupçon que seule la mort de Jo justifie le choix de Jamie, crois-moi, je serai le premier à l’empêcher de suivre cette voie. Et tu es injuste en insinuant que ton grand-père ou moi-même faisons pression, même inconsciemment, sur lui pour qu’il endosse un rôle qui ne serait pas le sien ! Ton frère est trop intelligent pour se laisser prendre à ce genre de piège ! Tu l’as entendu : il avait déjà pris sa décision, il en avait parlé à Jo…

- Ca c’est ce qu’il dit.

- Et tu ne le crois-pas ? Tu penses qu’il nous mentirait sur un tel sujet ?

De nouveau, Danny baissa les yeux sous le regard scrutateur de son père :

- Non… Non… Jamie ne ment pas… Pourtant…

- Pourtant quoi ? Il a choisi Danny ! Rappelle-toi quand il était gamin : comme toi et Jo il disait qu’il serait flic. Il est juste revenu à son premier choix, celui dont il s’est laissé détourner par la volonté de ta mère notamment…

- Tu vois, tu te contredis toi-même ! Il y a deux minutes tu disais qu’il ne se laisserait pas influencer et là tu admets que…

- Arrête d’être de mauvaise foi Daniel ! Jamie était un gamin ! Depuis son enfance votre mère lui a répété qu’il ferait mieux que flic, l’a mis devant la dure réalité de ce boulot… C’est normal qu’il se soit laissé influencer. Ca n’a rien à voir avec l’homme qu’il est aujourd’hui…

- C’est encore un gamin !

- C’est un homme Danny ! Ton frère a vingt-cinq ans ! Il est diplômé d’Harvard, il a été reçu au barreau de New York ! Crois-tu vraiment qu’il pourrait embrasser une profession juste parce qu’il s’en sent l’obligation ? Si c’était le cas, alors il serait avocat ! C’est un Reagan Danny…

- Et bien parlons-en justement ! Si, et je dis bien SI, il entre effectivement à l’école de police, je sais, et Jo le savait aussi, combien ce nom peut-être difficile à porter ! Tu es le chef de la police, grand-père l’a été avant toi… Pour nous, ce n’est pas toujours facile de gérer la jalousie larvée, l’envie, les mauvaises langues qui attribuent tes succès ou tes promotions non à ton mérite personnel mais à une forme de népotisme.

- Est-ce que ça vous a empêché, toi ou Jo, de faire votre boulot, de vous faire des amis, de progresser ?

- Bien sûr que non !

- Pourquoi en serait-il autrement de ton frère ?

- Jamie n’est pas comme nous…

- Ca non ! Il est lui et c’est tant mieux ! Mais il est tout aussi entêté que tu l’es ou que Jo l’était ! Il sera tout aussi capable que vous de s’imposer et de faire taire les mauvaises langues par son professionnalisme.

- Et s’il n’y arrive pas ? Si c’est trop lourd à porter pour lui ?

- Alors il aura toujours la ressource de démissionner. Contrairement à la plupart des flics, il aura une voie de repli toute tracée…

- Mais justement… Pourquoi ne pas l’inciter à suivre cette voie ! Tu sais très bien qu’en tant qu’avocat il gagnera bien mieux sa vie : il a un prêt étudiant à rembourser ! Comment y parviendra-t-il avec son salaire de flic ?

- Il y parviendra parce qu’il le souhaite… Et si nécessaire je l’aiderai.

- Tu ne feras donc rien pour le décourager ?

- Non Danny… Je n’ai pas l’intention de le décourager, je n’en ai pas le droit.

Danny avait encore une dernière carte à jouer, qu’il avait gardé pour la fin, répugnant à peu à l’utiliser, mais puisque son père l’y obligeait…

- Tu sais que maman se retournerait dans sa tombe si…

L’expression de son père lui coupa la parole. Il y avait de la colère, mais aussi de la souffrance et de la culpabilité dans le regard de Franck lorsqu’il répliqua d’un ton dur :

- Laisse ta mère où elle est ! Tu sais très bien qu’elle aurait été la première à accepter la décision de ton frère. Certes elle ne le voulait pas flic, mais elle se serait inclinée devant son choix parce que ce qui importait avant tout pour elle c’était que vous soyez heureux.

- Tu as raison, abdiqua Danny, excuse-moi.

- Excuses acceptées, sourit son père. A la condition que tu finisses enfin par dire pourquoi tu es si opposé à ce que ton frère devienne flic.

- Il me semble que mes arguments…

- Non ! Tes arguments étaient tous plus foireux les uns que les autres Daniel Reagan.

Mal à l’aise, Danny regarda le bout de ses chaussures, semblant soudain absorbé par la petite tache brune qui déparait son soulier droit. Son père se laissa tomber près de lui sur le canapé et il posa sa main sur son épaule :

- Dis-le Danny… Dis pourquoi tu ne veux pas que Jamie entre dans la police.

Danny regarda son père : une brume suspecte noyait son regard quand il répondit :

- Tu sais bien pourquoi papa… tu le sais…

- Tu as peur de perdre un autre frère ? C’est cela ?

- Bien sûr que c’est cela ! éclata alors le policier. Je ne le supporterai pas ! Jo était mon petit frère ! C’était mon devoir de le protéger ! Et si Jamie…

- Danny ! Arrête ! Ca ne sert à rien ! Tu sais très bien que Jo menait sa propre vie : tu n’aurais pas pu être derrière lui à chaque minute. Tout comme tu ne le pourras pas pour Jamie. On ne peut rien prévoir à l’avance. Jamie pourrait tout aussi bien tomber sous les balles d’un client mécontent, ou se faire renverser par une voiture alors qu’il se rend au tribunal… Et que ferais-tu alors hein ?

- Ce n’est pas pareil ! Les probabilités d’être tué en tant que flic ne sont pas les mêmes qu’en tant qu’avocat…

- Non… Mais regarde nous : ton grand-père, son père avant lui, moi… Nous sommes encore en vie… Jo…

La voix de Franck était empreinte d’émotion en évoquant son fils disparu. Il prit une grande inspiration pour la stabiliser et reprit :

- Jo savait ce qu’il risquait… Tout comme tu le sais… Comme Jamie le sait… On ne peut pas prévoir à l’avance qui va tomber en service… Aussi horrible que ce soit, c’est la vie Danny, juste la vie…

- Alors tu ne t’inquièteras pas pour lui ? Tu le laisseras aller dans les rues sans te demander s’il reviendra le soir ?

- Danny… Chaque jour qui se lève, je prie Dieu de protéger mes fils, ma fille, ma bru et mes petits enfants et durant toute la journée, chaque fois qu’on parle d’une échauffourée où sont impliqués des policiers j’ai peur pour toi, comme j’avais peur pour Jo. Et depuis que celui-ci nous a été enlevé, cette peur est plus prégnante encore. Et chaque soir, je remercie Dieu d’avoir permis que mes enfants, mes petits enfants, aient survécu à cette nouvelle journée. Alors oui… Oui je tremblerai pour lui, comme je tremble pour toi… Mais non, je ne l’empêcherai pas de suivre sa voie. Je n’en ai pas le droit, et toi non plus.

Danny plongea son regard dans celui de son père : il y lut tout le dilemme qui agitait le commissaire, cette déchirure entre la fierté de voir son plus jeune marcher dans ses pas et la terreur de perdre encore un fils, l’envie de le féliciter de son choix et celle de  lui demander de reconsidérer celui-ci. Pour la première fois, Danny se mit à la place de son père et il comprit qu’il devait, à son tour, accepter le choix de son jeune frère. Bien sûr il tremblerait pour lui, comme il avait tremblé pour Jo, mais leur père avait raison : quel que soit son choix, c’était celui de Jamie et lui seul pouvait le faire.

- Tu as raison papa… Jamie est assez grand pour faire son choix.

- Et bien tu auras mis le temps à le comprendre, sourit Franck. N’oublie pas de le lui dire en tout cas.

- Il n’a pas besoin de mon approbation.

- Oh que si il en a besoin ! Quoi qu’il en dise ! Le fait de savoir que tu ne désapprouves plus son choix l’aidera beaucoup.

- Je ne vois pas en quoi…

- Simplement parce qu’il aura un poids de moins sur le cœur, ce genre de poids qui peut faire la différence entre la vie et la mort dans un métier comme le nôtre. Va lui parler Danny. Il en a besoin, et toi aussi…

Danny opina de la tête et quitta la pièce. Son père soupira, se leva et alla prendre la photo de Mary sur la commode :

- Pardonne-moi Mary, murmura-t-il au cliché. J’ai essayé de tenir ma parole mais je crois que tu as su avant moi qu’il ne serait pas avocat, parce que là où tu es tu a pu lire dans son cœur ce que je n’y ai pas vu. Alors ne m’en veux pas de ne pas lutter contre l’inéluctable et surtout, toi et Jo, veillez sur lui… Je ne veux pas perdre un autre fils, je ne pourrais pas le supporter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4690
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 40
Localisation : Derrière toi.

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeJeu 7 Juil 2016 - 7:56

j'aime beaucoup cette suite, Franck avec douceur et fermeté à put canalisé la colère de Danny. Vivement la suite


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 <a href=bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Banniy10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 48
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Sujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G    bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Juil 2016 - 9:49

oui il a raison franck!
jamie est un homme capable de prendre ses propres décisions, n'en déplaise à danny!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Juil 2016 - 21:41

Merci beaucoup les filles! clin d\'oeil


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13905
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 45

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeSam 9 Juil 2016 - 19:48

bravo   Bon sang, voilà une conversation qui me réconcilie presque avec Danny. S'il montrait aux autres un peu plus de ce qu'il cache à l'intérieur de lui, ça le rendrait plus sympathique et abordable.

J'ai adoré cet échange entre le père et le fils. Je comprends la peur et l'angoisse de Danny, j'espère seulement qu'il ne va pas démonter l'adorable Jamie quand il ira lui parler. Danny aime son petit frère, il va devoir lui montrer que malgré sa peur et sa désapprobation, il pourra compter sur lui.


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 10 Juil 2016 - 18:23

bravo bravo bravo Je suis contente de t'avoir (presque) fait changer d'avis sur Danny. clin d\'oeil J'espère arriver à te faire comprendre que malgré les apparences c'est un personnage attachant, quand bien même mon coeur va à Jamie... :j:aime:  Merci de ton commentaire. arigatou

*****


- Qu’est-ce que tu veux Danny ? Tu as l’intention de me poursuivre comme ça jusqu’à ce que je change d’avis ? Mais tu perds ton temps !

L’accueil froid et coléreux de son frère fit monter une boule de regrets dans la gorge du plus âgé. Mais pourquoi fallait-il toujours qu’il y ait entre eux une sorte d’agressivité ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas avoir les mêmes relations que chacun d’entre eux avait avec leur cher Jo ? « Peut-être parce que vous vous ressemblez trop », lui susurra une voix qu’il lui sembla reconnaître pour celle du disparu.

Il se souvint d’avoir eu une fois cette conversation avec lui, quelques années auparavant, alors qu’une dispute tonitruante venait de l’opposer au cadet de la famille. Les mots avaient fusé d’un côté et de l’autre, cruels, injustes, d’autant plus durs qu’aucun des deux ne les pensait au fond de lui. Jamie avait fini par quitter la maison en claquant la porte, partant droit devant lui, comme une furie et Danny s’était alors retourné vers Jo qui le regardait d’un air à la fois désapprobateur et compatissant. C’est à l’issue d’une conversation entre eux qu’il avait posé à voix haute cette question :

- Pourquoi est-ce si facile avec toi et si difficile avec lui ?

- Parce que vous vous ressemblez trop !

- Tu rigoles ! Nous sommes le jour et la nuit ! s’était récrié l’aîné.

- Vous êtes différents certes, sans doute parce que tu es l’aîné et qu’il est le benjamin… Mais pour le reste : aussi entêté l’un que l’autre quand vous pensez être dans votre bon droit, courageux jusqu’à la témérité…

- Il ergote, il réfléchit sur tout…

- Alors que tu ne réfléchis sur rien, ça c’est sûr… Et pourtant… On dit que les contraires s’attirent, on dit aussi « qui se ressemble s’assemble »… Ce qui veut dire que certaines qualités, ou certains défauts vont s’accorder avec leurs semblables alors que d’autres vont se repousser.

Et voyant que son frère l’écoutait attentivement il continua :

- Par exemple, deux personnes courageuses seront attirées l’une par l’autre, mais deux dominants risqueront d’avoir du mal à s’entendre, chacun voulant prendre le dessus, aucun n’étant décidé à laisser sa place. C’est ce qui se passe avec Jamie. C’est d’autant plus difficile pour lui de s’affirmer qu’il est le plus jeune.

- Serais-tu en train de dire que Jamie et moi sommes des dominants ?

- Exactement ! Et c’est pour ça que vous vous entendez bien avec moi : je n’en suis pas un. Je me contente très bien de la place de second.

- Tu sais aussi ce que tu veux je te signale.

- Evidemment : je suis un Reagan ! Mais pour autant, ça ne me gêne pas de vous laisser, l’un ou l’autre décider pour ce qui ne me concerne pas directement. Alors que l’un comme l’autre vous êtes incapables de laisser votre place. C’est comme ça… Jamie et toi ne réussirez à vous entendre que si vous êtes capable d’admettre cela et de mettre un peu en veilleuse votre instinct d’alpha de temps à autre…

Cette conversation il y avait repensé fréquemment dans les années qui avaient suivies, notamment chaque fois qu’une nouvelle querelle l’opposait à son plus jeune frère. Et ce jour-là, elle lui revenait en mémoire de manière encore plus accrue. Jo désormais n’était plus là pour faire le lien entre les deux frères comme il l’avait fait encore à cette occasion, rejoignant Jamie à l’extérieur pour lui faire, à lui aussi, la leçon et le ramener vers leur aîné. Au plus profond de son cœur, Danny savait que s’il n’apprenait pas à « laisser sa place » à Jamie, comme le lui avait suggéré Jo, tôt ou tard il allait perdre aussi son second frère, peut-être de façon moins tragique mais tout aussi irrémédiable qu’il avait perdu Jo.

Alors, plutôt que de s’énerver comme cette entrée en matière le poussait à le faire naturellement, il prit sur lui et s’efforça de prendre un ton apaisant, comme l’aurait fait Jo, pour répondre à la provocation du plus jeune :

- Non Jamie… Je suis juste venu m’excuser.

L’expression qui se peignit sur le visage de Jamie aurait été risible si Danny avait eu le cœur à se moquer. Il le regardait, les yeux écarquillé, la bouche à moitié ouverte, son cerveau refusant visiblement de connecter ensemble les termes : « Danny » et « s’excuser ». Aussi l’aîné reprit :

- Je suis désolé Jamie. Je n’aurais pas dû te parler comme je l’ai fait.

Encore sur ses gardes et poussé par une bonne dose de rancune, Jamie ne put que dire :

- En effet tu n’aurais pas dû. D’autant que ça ne servait à rien. J’ai pris ma décision…

- Je sais Jamie… Et si tu m’invitais à entrer ?

C’est alors que le plus jeune s’aperçut qu’il avait laissé son aîné sur le seuil de l’appartement où il était venu sonner. Lorsque le timbre de la porte d’entrée avait retentit, Jamie était allé ouvrir et à la vue de son frère il était directement passé à l’attaque, sans même lui proposer d’entrer ni lui laisser le loisir de le faire. Un peu gêné de sa réaction, il s’effaça en balbutiant :

- Bien sûr… Entre… Tu veux une bière ?

- Pourquoi pas ? Tu sais que c’est gentil chez toi ? continua-t-il faisant un effort pour se montrer détendu.

- Merci… Mais c’est surtout l’œuvre de Sidney tu sais, répliqua Jamie en allant au réfrigérateur prendre deux bouteilles qu’il apporta.

Danny s’assit sur le canapé et saisit la boisson que son frère lui tendait.

- Et elle en dit quoi Sidney de ta décision de tout lâcher pour l’école de police ?

Jamie se raidit aussitôt et fusilla son frère du regard :

- Elle accepte ma décision ! Oh certes elle n’a pas sauté de joie et nous en avons longuement discuté. Mais elle a compris. Tu sais, toutes les femmes ne rêvent pas d’un mari avocat qui gagne des milliers de dollars par mois !

- Je sais très bien, répliqua Danny de cette voix apaisante qui lui ressemblait si peu. Je le sais même mieux que tu ne le penses : je te rappelle que j’en ai épousé une comme ça.

Jamie rougit de sa mauvaise foi. En effet, s’il y avait bien une femme qui était l’idéal de tout flic, c’était Linda, comme l’avaient été d’ailleurs Mary et Rose avant elle. Le genre de femme qui vous laisse mener votre carrière, qui tremble pour vous sans pour autant vous empêcher d’accomplir votre devoir, qui ne vous reproche pas vos absences aux anniversaires, aux matchs, aux spectacles d’école… Le genre de femme qu’il espérait que Sidney soit.

- Désolé Danny… Je crois que je suis un peu à cran.

- En partie par ma faute frangin… Alors t’inquiète.

- Mais qu’est-il arrivé à mon frère ? Qui est dans ce corps ? plaisanta Jamie, bien peu habitué à voir son aîné calme et compréhensif.

- Bah… Il faut bien que l’un de nous se montre raisonnable non ?

- Justement, que ce soit toi qui le soit, c’est inattendu, ironisa le plus jeune.

- Tout vient à point qui sait attendre, cita sentencieusement Danny.

Puis, d’un ton plus sérieux il reprit :

- J’avais besoin de te parler Jamie, de m’excuser pour mon attitude. Je ne voulais pas dire que tu ferais un mauvais flic.

- Pourtant…, commença Jamie d’un ton chargé de rancune.

Mais Danny l’interrompit en levant une main péremptoire :

- S’il te plaît, laisse-moi parler. Ce n’est pas facile pour moi tu sais… J’ai eu tort Jamie, tort de dire ce que j’ai dit, tort de ne pas écouter tes raisons. J’ai oublié que tu n’étais plus mon petit frère mais un homme adulte, capable de faire ses choix lui-même. Je n’aime pas l’idée que tu deviennes flic…

- Alors je me passerai de ta permission, commença Jamie d’un ton où déjà perçait la colère.

Mais de nouveau son frère lui imposa le silence d’un geste de la main et il enchaîna, comme s’il n’avait pas entendu l’interruption :

- Non… Je n’aime pas ça… Pas parce que je crois que tu feras un mauvais flic… Au contraire… Je pense que tu as tout pour être un excellent policier. Mais… Tu n’étais pas là Jamie… Tu n’étais pas là quand on a ramassé Jo… Moi… moi, j’étais là…

Devant ses yeux qui s’emplissaient de larmes, il revit son arrivée sur les lieux du drame : « 10-13 officier à terre » avait-il entendu dans sa radio alors qu’il patrouillait avec son équipier de l’époque. Ils étaient tout près des lieux d’où l’appel était parti alors ils s’y étaient rendu, à l’instar de toutes les unités de police qui se trouvaient dans les parages. Il n’avait d’abord vu que les gyrophares bleus blancs rouges qui clignotaient et s’étaient dirigé vers la ruelle. Lorsqu’il avait reconnu Malevski adossé à une voiture, il avait senti le malaise ramper au fond de ses entrailles puis il avait croisé le regard de l’un des policiers et son malaise était devenu une peur comme il en avait rarement connue. Et soudain il avait été auprès du corps.

Il ne se souvenait pas vraiment de ce qui s’était passé ensuite : il était à genoux, tentant de réveiller son frère, faisant courir ses doigts sur le visage pâle, tentant de retenir les flots de sang qui coulaient de ses blessures malgré la pression qu’exerçait sur elles l’agent à genoux près du corps. Il se rappelait que les paupières de Jo s’étaient soulevées un moment : il y avait dans ses yeux une infinie douleur et aussi beaucoup de regrets, comme si déjà son cadet s’excusait du mal qu’il allait leur faire.

- Tu diras… tu diras à papa…

Il n’avait pas voulu le laisser terminer, il n’avait pas voulu entendre ses derniers mots. Il lui avait juste ordonné de se taire, de garder ses forces, puis il l’avait supplié de ne pas les quitter, il lui avait rappelé que la famille serait démunie sans lui, qu’ils avaient besoin de lui, que Jamie notamment avait besoin de son grand-frère préféré… Ensuite… Des hommes avaient chargé Jo sur une civière et l’ambulance était partie, toutes sirènes hurlantes tandis qu’il suivait en voiture, les yeux rivés aux portes arrière, priant de toutes ses forces, de toutes son âme… Et soudain les sirènes s’étaient tues :

- Qu’est-ce qu’ils font ? Pourquoi ralentissent-ils ? avait-il tempêté.

Il se souvenait du regard chagrin de son équipier, de la main qu’avait posé l’agent monté derrière eux sur son épaule…

- Non ! Non ! Bordel ! Remettez vos putains de sirènes en route ! Jo ! Non !!!

Il avait hurlé mais les hurlements ne servaient à rien. A l’arrivée à l’hôpital, lorsque les portes s’étaient ouvertes, il y avait juste un drap blanc sur un corps immobile, un drap blanc tâché de sang…

Comment expliquer cela à Jamie, comment lui faire comprendre cette terreur de perdre son autre frère, son unique frère désormais ? Comment trouver les mots pour raconter l’indicible ? Mais il n’en avait pas besoin, Jamie venait soudain de comprendre :

- Danny… Je ne peux pas te promettre qu’il ne m’arrivera rien mais je peux te promettre de faire attention.

- Faire attention ne suffit pas dans ce boulot Jamie.

- Je sais… Tu oublies que je suis arrière petit-fils, petit-fils, fils et frère de flic ! Je sais que ce boulot est dangereux, ingrat, mal payé, mal considéré… Mais c’est ce que je suis Danny : un flic.

- Je sais bien… C’est ce que tu as toujours voulu faire, admit l’aîné. Ca ne rend pas les choses plus faciles.

- Tu sais bien qu’il n’y a rien de sûr… Tu sais que je pourrais tout aussi bien être tué en allant à mon beau bureau d’avocat, ou juste en traversant la route pour m’acheter un beignet ! Tu ne vas pas me tenir la main pour le faire comme lorsque j’avais cinq ans non ?

- Et pourquoi pas ? tenta de plaisanter Danny pour essayer de détendre un peu l’atmosphère. Après tout tu es mon petit frère, c’est mon devoir de veiller sur toi.

- Je suis assez grand maintenant pour veiller sur moi tout seul. Et que dirais-tu si je te demandais de renoncer à ta carrière pour… je ne sais pas moi… devenir entraîneur de foot par exemple ?

Danny le regarda, les yeux ronds, comme si soudain son jeune frère venait de perdre la raison.

- Que crois-tu que je pense, moi, quand je te sais dans les rues, à la poursuite de criminels dangereux ? Que crois-tu que je ressente lorsque j’entends à la télé ou à la radio qu’il y a eu une fusillade entre forces de l’ordre et criminels ?

- Mais… C’est mon job Jamie.

- Oui… C’est ton job… C’est ce que tu aimes, ce que tu es. En aucun cas je n’aurai le droit de te demander de le quitter juste parce que j’ai peur de te perdre un jour comme j’ai perdu Jo.

Soudain Danny comprit : il n’était effectivement pas le seul à avoir perdu un frère sur la ligne du devoir. Jamie aussi en avait perdu un, lui aussi devait avoir peur que celui qui lui restait puisse tomber un jour à son tour… Ce qu’il ressentait depuis que Jamie avait annoncé vouloir devenir policier, celui-ci l’éprouvait pour sa part depuis qu’ils avaient enterré Jo, peut-être même avant parce qu’être parent, fils ou frère de flic c’est vivre toujours avec cette peur au ventre qu’un jour le téléphone sonne pour vous apprendre que votre fils, père ou frère ne rentrera plus jamais. Bien sûr on vit avec, bien sûr on n’y pense pas à chaque instant, sinon on deviendrait dingue, bien sûr à mesure que le temps passe on finit par apprendre à la dompter cette peur, mais elle est toujours là, tapie, ressurgissant à la moindre occasion, et si on n’est pas assez fort, un jour on part. C’était aussi pour cela que tant de flics divorçaient.

- Je comprends, dit Danny. Je suis désolé Jamie…

- Tu l’as déjà dit frangin.

- Je sais, mais je veux que tu comprennes que je le suis vraiment. Si tu veux entrer à l’école de police, je n’ai pas le droit de t’en empêcher.

- Ravi de te l’entendre dire.

- Mais tu sais que ce ne sera pas facile… pour toi moins que pour un autre…

- Pourquoi donc ?

- Parce que tu es un Reagan : tu as avant toi trois générations d’excellents flics… Certains te regarderont avec envie, d’autres  s’attendront à ce que tu sois forcément le meilleur, d’autres espèreront que tu échoueras juste parce qu’ils ont eu maille à partir avec grand-père, papa ou bien Jo ou moi…

- Avec toi surtout je présume, plaisanta Jamie et Danny éclata de rire, d’un rire bruyant qui effaçait enfin la tension qui avait régné entre eux depuis qu’il avait sonné à la porte.

- Hé gamin ! Faut bien que je sois à la hauteur de ma réputation !

Puis, reprenant son sérieux il dit :

- Tu as vraiment réfléchi à tout ça Jamie ? Tu te rends compte que tu devras rembourser ton prêt étudiant sur une base qui est loin d’être celle à laquelle tu pouvais t’attendre lorsque tu l’as contracté ? Tu te rends compte que tu n’auras plus ni week-end, ni nuit, qu’on t’insultera, qu’on te crachera dessus, qu’on te frappera peut-être ? Tout ça pour un salaire de misère et aucune reconnaissance ?

- Si c’est si dur que ça, pourquoi continues-tu ? interrogea Jamie d’un ton légèrement agressif.

- Parce que j’ai ça dans le sang… comme toi…

Plus que n’importe quelle déclaration, ces deux mots : « comme toi » firent comprendre à Jamie que la lutte était terminée. Danny avait accepté son choix, réellement. Oh, il n’était pas idiot, il savait bien qu’il y aurait d’autres moments difficiles, que son frère aurait du mal à le laisser faire ses choix dans son domaine, qu’il voudrait à toute force lui faire partager son expérience, qu’il le veuille ou non. Mais il acceptait sa décision et c’était déjà énorme, il n’aurait pu dire combien il se sentait soulagé.

Lorsqu’il était rentré, la réaction de Danny l’avait ulcéré en même temps qu’attristé. D’un autre côté, celles des autres membres de la famille l’avaient rassuré : eux au moins le laisseraient suivre sa voie et même l’épauleraient sur celle-ci. Mais il avait conscience que l’approbation de son grand-frère lui manquait, quand bien même il avait prétendu s’en moquer. Désormais entre eux tout était clair : Danny acceptait qu’il devienne flic à son tour et c’était tout ce qui importait. Malgré tout, il restait un dernier point à éclaircir :

- Tu sais Danny… Je le fais pour moi… Pas pour grand-père ou papa… Pas pour Jo…

Danny le regarda gravement :

- Je sais Jamie… Je l’ai enfin compris.

Puis, pour dissiper la lourdeur de l’atmosphère il enchaîna :

- Mais je te préviens, tu as intérêt à être le meilleur, parce que sinon tu auras à faire à moi ! Tu es un Reagan ! Ce n’est pas rien !

Jamie sourit, mi-amusé, mi-angoissé de ce lourd héritage dont il savait qu’il ne mesurerait le poids qu’une fois qu’il serait entré à l’académie. A Harvard il n’avait été qu’un étudiant anonyme parmi les autres dont on n’attendait ni plus ni moins que de n’importe quel étudiant lambda. A l’école de police il serait Jamison Reagan, rejeton d’une lignée de grands flics, fils du commissaire principal, frère de Joseph Reagan, mort en service quelques mois auparavant… bref, tout sauf un anonyme. Danny n’avait pas tort : pour de multiples raisons, plus ou moins bonnes, on l’attendrait au tournant. Se rater, ce serait amener l’opprobre sur toute la famille et ça il n’en était pas question.
Alors il fixa ses prunelles dans celles de son frère :

- Je réussirai Danny. Crois-moi, je réussirai.

- Je n’en doute pas gamin… Pourtant…

- Quoi ?

- Si jamais tu trouvais que c’était trop dur… Si tu décidais de revenir en arrière, de  reprendre ta carrière d’avocat…

- … Ma carrière qui n’a jamais débuté, coupa Jamie.

Mais Danny continuait, sans tenir compte de ses mots :

- … Sache que personne dans la famille ne t’en voudrait et qu’on resterait aussi fiers de toi qu’on l’est déjà.

Les yeux de Jamie s’emplirent de larmes : ça arrivait si peu souvent que son grand-frère lui dise qu’il était fier de lui !

- Merci Danny, réussit-il à balbutier.

- De rien gamin… Sur ce… Il faut que j’y aille sinon Linda va me sonner les cloches.

- Comme si Linda était de ce genre-là !

- On voit que tu ne la connais pas ! C’est qu’elle a son caractère !

- Il vaut mieux pour pouvoir te supporter ! plaisanta le plus jeune qui, en réponse, reçut une bourrade de son aîné avant que celui-ci ne se lève.

Au moment où il franchissait le seuil, Jamie le rappela :

- Danny…

Il se retourna, regardant son cadet :

- Quoi ?

- Merci…

- De rien gamin… Tu vas tous les écraser !

Et sur ces mots définitifs, Danny quitta l’appartement, laissant son jeune frère en proie à des pensées bien moins moroses que quelques minutes auparavant. Désormais plus rien ne le retenait : il ferait sa rentrée à l’académie et il serait un jour un grand flic…

- Pour toi Jo…, murmura-t-il en portant un toast à l’absent, mais surtout pour moi…


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 48
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Sujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G    bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeLun 11 Juil 2016 - 10:36

super suite et surtout belles excuses de danny surtout que pour lui ce n'était pas facile!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeLun 11 Juil 2016 - 19:25

Merci beaucoup Mumu. arigatou


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Juil 2016 - 20:44

Suite et fin de cette petit histoire. Merci à toutes celles qui l'ont lue.

*****



Il marchait, accordant son pas sur celui des autres dans la lumière crue des projecteurs. Certains de ses camarades étaient tendus, d’autres présentaient le visage sévère qu’ils pensaient être celui de la loi, d’autres encore avaient un  regard un  peu craintif, comme si soudain ils prenaient conscience de la mission qui bientôt allait être la leur.
Lui, il  arborait simplement un sourire heureux, conquérant, le sourire de quelqu’un qui est enfin là où il a rêvé d’être et qui le sait, un sourire un peu ému aussi parce qu’il savait que toute sa famille était là, dans les tribunes, pour participer à la cérémonie et l’honorer. Toute sa famille, même cette tête de bois de Danny !  Mais en ce jour, la place des absents était plus immense que jamais : sa mère aurait sans doute versé sa petite larme et Jo, son cher Jo, aurait  lui aussi arboré un immense sourire, un sourire de fierté de voir son petit frère là où il avait lui aussi été un  jour.

« C’est avec une grande admiration et une profonde gratitude  que je vous accueille dans la police de New York. Vous avez répondu à l’appel du devoir. Je suis fier aujourd’hui de vous voir rejoindre nos rangs. »

L’admiration et la gratitude de son père, ça n’avait pas de prix ! Bien sûr il ne s’adressait pas à lui seul, mais il avait l’impression que ces mots, ils n’étaient que pour lui. Son père était fier de chacun des officiers assis à ses côtés mais il espérait qu’il était un peu plus fier de lui, perdu dans la masse des nouveaux diplômés. Parfois il lui semblait sentir sur lui le regard paternel, comme si, malgré tout son professionnalisme, Franck ne pouvait s’empêcher de laisser son regard dériver vers son dernier né. Pourtant Jamie savait qu’il y avait bien peu de chance pour que son père l’ait distingué parmi les dizaines d’autres officiers, tous vêtus de la même tenue de cérémonie, tous ayant revêtu les mêmes gants blancs et arborant fièrement la casquette, symbole de leur réussite.


«  Vous avez durement gagné le privilège  d’être les officiers de police les mieux entraînés du monde, désormais prêts à servir et protéger la ville la plus active du monde. Chaque jour vous aurez la responsabilité de la  sécurité de tous les New Yorkais face au crime et  face au terrorisme. Et bien que cette ville soit à la pointe des avancées technologiques, rien ne peut remplacer votre  inébranlable sens du bien et du mal, ni se substituer dans nos rues à vos yeux et à vos oreilles. Notre sécurité à tous est le fruit du travail acharné et du dévouement des hommes et des femmes qui constituent les forces de police de cette belle ville. »

Il serait à la hauteur des attentes de son chef : il serait un bon flic. Il se l’était juré lorsqu’il avait franchi les portes de l’académie le premier jour. Certes les lieux n’étaient pas nouveaux pour lui : il les avait visités plusieurs fois, avec son grand-père lorsqu’il avait quatre ou cinq ans, puis avec son père un peu plus tard et même Danny lui avait fait l’insigne honneur de l’y introduire lorsque lui-même y était élève, à son retour d’Irak. Mais c’était une chose de venir en visiteur, c’en était une autre de faire partie de la maison, d’y avoir un casier où on pouvait lire son nom. Désormais il était des leurs.

Certes la formation n’avait pas toujours été facile et beaucoup avaient abandonné en cours de route. Mais il avait persévéré, même lorsque certains instructeurs semblaient s’acharner sur lui plus que sur les autres. Il avait vite compris que son nom lui valait ce régime « de faveur ». Il était un Reagan, on s’attendait à ce qu’il excelle en tout. Et bizarrement, même s’il n’avait pas été le premier partout, loin s’en fallait, il avait été bon dans chaque discipline, particulièrement bien sûr dans tout ce qui concernait le côté légal du métier, les aspects que beaucoup d’entre eux trouvaient rebutants et qui lui paraissaient si évidents de par sa formation initiale. Mais le corps à corps, les techniques de maîtrise des suspects, le maniement des armes ne lui avaient pas non plus posé de problèmes, comme si coulait dans son sang l’évidence face à ces différentes disciplines. Il se souvenait d’avoir entendu l’un des instructeurs les plus intransigeants à son égard dire un jour à un autre : « Ce sera un bon… Moins fou que Danny, plus affûté peut-être que Jo… Un grand Reagan ». Et ces mots, qu’il n’aurait pas dû surprendre,  l’avaient rasséréné à un moment où il avait douté. Dès lors il avait été conforté dans sa certitude et plus rien n’aurait pu l’empêcher d’être présent ce soir-là, parmi tous ceux qui, comme lui, avaient fait le choix de protéger et de servir.


«  Nous portons désormais le même uniforme, arborons le  même insigne. Vous  faites désormais partie de la plus remarquable police du monde. Toutes mes félicitations à vos familles, à vos amis ainsi qu’à chacune et chacun d’entre vous. Soyez les bienvenus jeunes officiers de police de New York. »

Et tandis qu’il jetait ses gants blancs en l’air en même temps que les autres, Jamie arborait le sourire vainqueur de celui qui a tout supporté, tout défié, tout terrassé. Il était à sa place, là où il était appelé à être un jour où l’autre.
Bon sang ne saurait mentir : dans le sien coulait le sens du devoir, du sacrifice, le courage et la détermination. Il avait mis ses pas dans ceux de son arrière grand-père, son grand-père, son père et ses frères et il savait qu’il avait fait le bon choix.

- Pour toi Jo, murmura-t-il en regardant un instant vers le ciel. J’espère que tu es fier de moi comme je l’étais de toi.

Et quelque part, dans le brouhaha des félicitations qui s’entrecroisaient il crut entendre « J’ai toujours été fier de toi petit frère. Je suis content que tu sois allé au bout de ton choix. »

Il n’était pas stupide : il savait que l’euphorie de cet instant serait vite remplacée par l’implacable et parfois cruelle réalité, mais pour le moment il voulait juste savourer l’instant présent. Il n’était plus Jamie Reagan, petit dernier de la famille Reagan, destiné à être avocat. Il était désormais l’officier de police Jamison Reagan.

Il était à sa place.
 
FIN
 
Note : le discours de Franck Reagan est celui du premier épisode de la série.


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
mumu71

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 10483
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 48
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Sujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Juil 2016 - 13:22

jamie a enfin trouvé sa place, enfin! très jolie fin!!!
Merci d'avoir partagé ton histoire avec nous cissy!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
christelle72

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5165
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 44
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Juil 2016 - 20:36

Jamie est allée au bout se ses projets avec l'accord des membres de sa famille même si ce ne fut pas simple !
Merci pour cette fiction


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 47218699661336250779sign_chris
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Juil 2016 - 19:06

Merci à vous de l'avoir lue et commentée!  arigatou


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13905
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 45

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Juil 2016 - 16:01

bravo  Oui, définitivement, j'ai adoré cette conversation entre frères. Je comprends Danny bien sûr, et je suis heureuse qu'il ait su s'ouvrir à Jamie et lui montrer qui il est vraiment.

Voilà Jamie qui fait désormais partie de la grande famille des forces de l'ordre. Il a dû batailler, montrer à sa famille que là était sa vocation et il a eu raison de s’accrocher. Il fait la fierté de toute sa famille. Un flic de plus pour perpétuer la lignée familiale.

Merci pour cette histoire Cissy.


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Juil 2016 - 19:00

Merci à toi de tes commentaires toujours si justes et si agréables à lire.  clin d\'oeil


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4690
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 40
Localisation : Derrière toi.

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 24 Juil 2016 - 15:23

Beaucoup aimé cette suite , merci de nous l'avoir partagé


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 <a href=bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Banniy10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 24 Juil 2016 - 21:08

Merci beaucoup de l'avoir lue jusqu'au bout et de tes gentils commentaires! arigatou


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Aragone17
Modo section
Modo section
Aragone17

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14453
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 53
Localisation : Dans les bras du Gallois!

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 14 Aoû 2016 - 9:39

j'ai enfin eu le temps de finir de lire ces histoires sur la famille Reagan  :j:aime: en ce moment avec mon emploi du temps de ministre rire démoniaque  j'ai peu de temps à consacrer à la lecture clin d\'oeil merci d'avoir partagé avec nous dame Cissy bravo


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Banniy10 ** bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Aragon10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38037
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 57
Localisation : Normandie

bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitimeDim 14 Aoû 2016 - 19:09

Merci à toi d'avoir pris un créneau dans ton agenda pour la lire... clin d\'oeil


bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Signat10bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G   bloods - Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Blue bloods - Dans le sang - Famille et Jamie Reagan - G
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Divers :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Divers-
Sauter vers: