French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandi
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Tigre
Messages : 6367
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 43
Localisation : Montréal, Québec

MessageSujet: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Ven 21 Oct 2016 - 6:45



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t916-pandihttp://www.frenchficsfanart.com/t916-pandi
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9618
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Ven 21 Oct 2016 - 11:56

bravo  Bon anniversaire bravo


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 4933
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 41
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Ven 21 Oct 2016 - 20:34

joyeux anniversaire


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Aragone17
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14003
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 50
Localisation : Dans les bras du Gallois!

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Ven 21 Oct 2016 - 21:36



MRJ et passe une bonne soirée


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

**
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13249
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Sam 22 Oct 2016 - 14:44



Bon anniversaire MRJ



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34498
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 54
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Sam 22 Oct 2016 - 19:36

Marguerite!


Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Donald P. Bellisario & Don McGill. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.
 
 
Le coup de soleil
 
Tony regardait son équipière d’une manière que lui seul aurait pu qualifier de discrète. Il la regardait au lieu d’effectuer les recherches dont Gibbs lui avait parlé. Elle, de son côté, était plongée dans sa tâche, absorbée par ce qu’elle découvrait, attentive à relier les fils des différents éléments qui lui parvenaient. Elle ne le regardait pas et il ne voyait d’elle que son beau profil et la masse brune de sa chevelure luxuriante.


- Di Nozzo !


Comme un coup de canon, la voix de Gibbs l’arracha à sa contemplation muette et il se replongea dans le dossier qu’il avait sous les yeux et dont il n’avait pas compris même la première ligne. Cela dura trois bonnes minutes avant que, comme un métal attiré par un aimant, loi intangible de la physique, son regard ne se pose à nouveau sur Ziva.
 
J'ai attrapé un coup de soleil,
Un coup d'amour, un coup d'je t'aime
J'sais pas comment, il faut qu'j'me rappelle
Si c'est un rêve, t'es super belle
J'dors plus la nuit, j'fais des voyages
Sur des bateaux qui font naufrages
J'te vois toute nue sur du satin
Et j'en dors plus, viens m'voir demain.
 
Soudain il rougit. Lui, l’homme à femme, le tombeur de ces dames, le Casanova du NCIS, il rougit des pensées bien peu professionnelles qui venaient de lui traverser l’esprit. Heureusement qu’on n’avait pas encore inventé l’appareil à lire dans les pensées parce que sinon il aurait été bon pour le stage le plus long qu’on puisse suivre au sujet du harcèlement sexuel et de ce qui est ou n’est pas acceptable au sein d’une agence gouvernementale.


Un truc à se trouver muté à Pétaouchnok ou au fin fond d’un bled merdique de l’Alaska où il se gèlerait tout ce qu’il avait à se geler y compris ce qui aurait été à l’origine de son bannissement.


Mais qu’est-ce qui lui prenait de fantasmer ainsi sur une fille qui pouvait le dégommer d’une pichenette et n’avait jamais, mais alors vraiment jamais semblé penser à lui en tant qu’homme ?

Mais tu n'es pas là, et si je rêve tant pis
Quand tu t'en vas j'dors plus la nuit
Mais tu n'es pas là, et tu sais, j'ai envie d'aller là-bas
Le fenêtre en face et d'visiter ton paradis.
 
Pourtant… Si elle avait voulu…



Jamais une fille ne l’avait attiré comme elle l’attirait. Il avait l’impression qu’avec elle tout coulait de source. Il aimait son petit accent, ses confusions linguistiques, son petit nez droit, la manière qu’elle avait de vous remettre à votre place, ce regard perçant qu’elle vous jetait comme pour vous sonder jusqu’au fond de l’âme. Avec ça, rusée comme un renard, agile comme une chèvre, habile comme un singe, rapide comme un jaguar, fidèle comme un chien et…


Et il ne parvenait pas à comprendre qu’il était en train de dresser un Ziva-bestiaire ! Mais qu’est-ce qui n’allait pas chez lui ? Est-ce qu’on avait jamais vu un mec gagner le cœur de sa belle en la comparant à tous les animaux de l’univers ? Encore heureux qu’il n’ait pas pensé forte comme un taureau ! Du taureau à la vache il n’y a qu’une minuscule différence anatomique et comparer son équipière à une vache n’était peut-être pas l’idée du siècle pour lui faire comprendre les sentiments qui l’animaient…

J'mets tes photos dans mes chansons
Et des voiliers dans ma maison
J'voulais m'tirer, mais j'me tire plus
J'vis à l'envers, j'aime plus ma rue,
J'avais cent ans, j'me r'connais plus
J'aime plus les gens depuis qu'j't'ai vue
J'veux plus rêver, j'voudrais qu'tu viennes
Me faire voler, me faire je t'aime.

Il rêvait ! Il prenait ses désirs pour des réalités. Ziva n’était pas, n’avait jamais été pour lui. Ils étaient trop différents, trop éloignés l’un de l’autre.


Ces nuits torrides qui faisaient frissonner son corps de bien-être, elles n’étaient que le fruit de son imagination et le sourire qu’il lisait sur le visage de la belle après l’amour, c’était uniquement dans ses songes qu’il naissait.
 
Mais tu n'es pas là, et si je rêve tant pis
Quand tu t'en vas j'dors plus la nuit
Mais tu n'es pas là, et tu sais, j'ai envie d'aller là-bas
Le fenêtre en face et d'visiter ton paradis.
 
Il fallait qu’il trouve un moyen de lui dire qu’elle l’attirait, non, qu’elle l’envoûtait, qu’elle représentait l’idéal féminin qu’il avait si longtemps cherché.


Oui mais…. Si ce n’était pas réciproque ? Si pour elle il n’était vraiment que le partenaire hâbleur, agaçant, dragueur, inconséquent, insouciant, instable et plein d’autres trucs en « in » qu’elle devait connaître et que lui ignorait ? Si, plus simplement, elle ne voyait en lui qu’un équipier, le mec à qui elle pouvait faire confiance dans le boulot mais pas plus ?


En règle générale, Di Nozzo s’enorgueillissait d’être un type plutôt courageux, qui ne reculait pas devant l’obstacle, mais là… Là il s’agissait de Ziva ! Une fille… pardon… une femme qui pouvait vous loger une balle entre les deux yeux à deux cents mètres et vous casser en deux avec son petit doigt pour un peu qu’elle soit agacée !



Non… Ca c’étaient encore des craques qu’il se racontait pour justifier ses hésitations. En vérité il avait simplement peur qu’elle le rejette définitivement et qu’il se retrouve comme un con avec son cœur en berne et son âme en lambeaux !

Ça y est, c'est sûr, faut qu'j'me décide
J'vais faire le mur et j'tombe dans l'vide
J'sais qu'tu m'attends près d'la fontaine
J't'ai vu descendre d'un arc-en-ciel
Je m'jette à l'eau des pluies d'été
J'fais du bateau dans mon quartier
Il fait très beau, on peut ramer
La mer est calme, on peut s'tirer.
 
-Di Nozzo !


Bordel ! Les recherches ! Gibbs ! Il allait finir par se faire virer à ce compte-là et ce n’était sans doute pas ça qui arrangerait ses affaires ! Parce qu’en plus de toutes les épithètes négatives qu’elle pouvait accoler à son nom, Ziva pourrait ajouter « raté » et ce n’était certes pas le qualificatif qu’il ambitionnait !


Alors il se remit au travail, tentant, tant bien que mal, d’empêcher ses pensées de vagabonder et son cerveau de se concentrer sur la tâche à accomplir.


Et lorsque le soir il se retrouva chez lui, dans son appartement qui depuis quelque temps lui semblait simplement vide et hostile, il prit une bière dans le réfrigérateur, s’installa, ou plutôt se vautra sur le canapé après avoir inséré une quelconque comédie sentimentale dans le lecteur de DVD et il permis à ses pensées de revenir à leur préoccupation première.
 
Mais tu n'es pas là, et si je rêve tant pis
Quand tu t'en vas j'dors plus la nuit
Mais tu n'es pas là, et tu sais, j'ai envie d'aller là-bas
Le fenêtre en face et d'visiter ton paradis.
 
Le coup de sonnette le tira du demi-sommeil dans lequel il avait plongé alors que l’héroïne déclarait sa flamme à un héros qui avait plaqué un sourire niais sur ses lèvres en entendant ces mots dont il rêvait.


En maugréant il se leva et alla ouvrir la porte et il resta là, l’air aussi stupide que le blond platiné de la bluette qu’il regardait, en découvrant Ziva sur le seuil.


- Je peux entrer ?


- Oui… Euh… Bien sûr… Mais… Qu’est-ce que tu fais-là ?


Il avait refermé la porte et il la regardait, étonné de la voir là, si à l’aise en apparence. Et puis elle se tourna vers lui et plongea ses prunelles noires dans les siennes :


- J’ai besoin de savoir un truc.


- Oui… Tout ce que tu veux…


Non mais quel con ! C’était quoi cette réponse débile ? Et si elle lui demandait avec combien de filles il avait couché ? Et si elle voulait savoir des trucs sur… des trucs qu’on ne dévoile pas… en tout cas pas à une fille qui vous plaît… Et si…


- Pourquoi est-ce que tu as passé la journée à me tâter ?


Il la regarda, les yeux écarquillés, son cerveau tentant vainement de se souvenir s’il s’était livré à des gestes inappropriés sur son équipière sans même sans apercevoir.


- Quoi ?


- Ne fait pas l’idiot… J’ai bien vu que tu me regardais… Tu me tâtais… C’est bien ça ?


Un soupir de soulagement s’exhala de ses lèvres tandis que la petite lumière de la compréhension clignotait dans son cerveau.


- Te matais… On dit : mater… Et je ne te matais pas.


- A d’autres ! Tu oublies à qui tu parles !


Alors il décida de se saborder, corps et âme, et soudain, les mots qui avaient résonné dans sa tête durant de longs jours, enfin… quelques uns de ces mots, les plus susceptibles de toucher le cœur de celle dont il rêvait, il réussit enfin à les exprimer. Elle était là, debout et elle l’écoutait avec la même attention qu’elle mettait dans son travail, comme si elle soupesait le pour et le contre, les avantages et les inconvénients, comme si elle tentait er réunir les pièces d’un puzzle compliqué.


Et lorsqu’il se tut elle resta là, à le regarder et il pensa qu’il en avait trop dit, ou pas assez, qu’il avait tout foiré et que dès le lendemain elle demanderait à changer d’équipe ou à ce que lui soit affecté ailleurs.


- Et si tu m’embrassais ?


- Pardon ?


- Si tu m’embrassais ?


Elle était contre lui, son corps souple et chaud épousant le sien et il ferma les bras sur elle avant de poser ses lèvres sur les siennes. Oh il en avait des questions et il les poserait, mais pas maintenant.


Maintenant il ne rêvait plus, maintenant Ziva était là et il goutait enfin à sa bouche, il pouvait laisser ses mains découvrir son corps en se faufilant sous le corsage blanc sans qu’elle proteste.


Ou alors il rêvait encore… Mais dans ce cas, il ne voulait pas se réveiller, pas maintenant, plus jamais.
 
FIN
 
Chanson de Richard Cocciante


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
MARGUERITE R - JONES
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2043
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Nikola
Mon pairing du moment: : Nick/Adalind
Mon Fandom du moment: : Grimm

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Mar 25 Oct 2016 - 0:08

Merci à vous toutes, j'aime beaucoup mes cadeaux :j:aime:




- CptJack et MRJ, Délires et Folies rythment leurs vies.
- Une Galaxie de Rêves s'étend devant moi. (by MRJ)
- La chose la plus dure dans ce monde c'est d'y vivre...

**********
Merci Miss Louzanes pour ce MAGNIFIQUE Kit


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2964-marguerite-r-jones
DSandrine
Tu deviens le rêve…….
Tu deviens le rêve…….
avatar

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Serpent
Messages : 1446
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 39

MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   Mer 16 Nov 2016 - 10:19

Avec du retard :

 pour te souhaiter un   Joyeux Anniversaire !!!  

J'espère que tu as passée une excellente journée.

DSandrine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux anniversaire MARGUERITE R - JONES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Le coin café, théS, alcoolS & petits fours :: Et si on parlait de nous? :: On souffle une bougie de plus.-
Sauter vers: