French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Calendrier de l'avent 2016 - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 1 Déc 2016 - 18:19





L’autre monde :


 
Romain était un adolescent comme les autres. Il avait sa petite vie tranquille. Il allait au lycée comme bon nombre d’adolescent. Il se rendait souvent chez ses amis pour fêter les grands événements de leur âge. Il aimait le sport et adorait s’amuser avec ses amis sur des jeux vidéos.
Derrière tout cela, le jeune homme avait aussi une passion caché. Il aimait lire certains romans de science fiction et surtout sur des univers parallèle. Il n’ était pas contre son monde. Il l’appréciait tel qu’il l’était. Même si parfois, il désirait ardement plus de paix, moins de guerre et surtout certains bien matériel dont tout le monde rêve à l’adolescence.

Un soir, un peu avant Noël, sa mère avait acheté dans une brocante un vieux miroir aux bordures faites d’une pierre sombre. Les bords étaient sculptés de manières à former des pattes et des yeux de dragons. Où des êtres venus de légendes arthuriennes et moyen-âgeuse se cotoyait.
L’objet avait été placé dans la chambre de l’adolescent qui ne trouva aucune objection à faire. Il aimait bien ce miroir. Même s’il n’imaginait pas que ce dernier allait changer sa vie.

Un peu avant Noël, alors que ses parents étaient partis pour des fêtes de familles. Qu’il avait la maison pour lui tout seul, il entendit quelque chose toquer sur du verre. Il leva les yeux vers sa fenêtre mais n’observa rien. Pourtant, le bruit se reproduisait. Même mieux, il entendit sa propre voix dire :

« Non, par ici. Dans le miroir ! »

Etonné, Romain se tourna vers le miroir pour voir son reflet lui parler. Du moins, son reflet physiquement, sauf pour sa tenue. Ce n’était pas celle d’un jeune homme moderne et dans l’air du temps. Mais ressemblait plus à ces costumes des celtiques et autres magiciens de leur imaginaire.

« Qui… Qui es-tu ? » s’étonna Romain.

« Je suis toi, Romain. Ou plutôt un Romain vivant dans un monde parallèle au tien. »

« Que quoi ? »

« Je viens de la terre, tout comme toi. Seulement, je sens que des choses ont changé dans ton univers et dans le mien. Quelque chose de différent. Regarde nos vêtements et nos chambres. »

Depuis le miroir l’adolescent remarqua en effet que même si la taille de leur chambre était identique, les objets étaient fortement différents. Les lumière électrique était remplacé par des chandeliers. Les ordinateurs par des grimoires dont sortaient des sortes de bulles de lumière. Le lit ressemblait à un matelas de nuage, plutôt que fait de plume, de mousse et de ressorts.

Comme si la technologie n’avait jamais été developpé dans leur univers.

« La technologie ? » demanda curieusement le Romain de l’autre monde. « Je ne connais pas ce therme. Nous connaissons un peu de mécanique et les rares arcs électrique que tu parles, nous en utilisons avec notre magie. »

« La magie ? Chez nous, ce n’est que des illusions créé par des personnes détournant l’attention. La magie n’est pas du tout developpé chez nous. »
« Et les potions ? L’alchimie ? Vous devez connaître ? »

« Juste quelques idées, mais ce n’est pas fortement développé. Ou du moins, nos potions à nous, nous les appelons : Chimie et nous étudions les atomes, les électrons, les protons. »

Ils découvrirent que leur monde était vraiment différents. Et par curiosité, Romain de la technologie demanda :

« Comment vous fêtez Noël chez vous. Ou du moins, se que vous appelez Noël. »

« Noël existe bien chez nous. Je ne sais pas si la légende d’origine est la même que chez vous. Mais pour faire bref, c’est à partir de ce moment que les manipulateurs de glace, d’eau, du vent, de la mort et des ténèbres commencent à voir leur pouvoir diminuer. Tandis que ceux de la lumière, des flammes, de la chaleur et de la vie voient leur pouvoir augmenter. Nous avons des arcs dans le temps où nous avons plus ou moins de force magique selon ces saisons. Le 25 Décembre, ceux ayant plus de pouvoirs doivent offrir un magnifique spectacle à ceux qui en ont moins. C’est leur dernière danse avant de voir leur pouvoir diminuer. En Juin, vers le 25 également, le contraire se produira. Et toi, tu fêtes Noël. Comment cela se passe ? »

Le Romain de la technologie expliqua les différentes manières de fêter Noël dans son monde. Parfois en famille, d’autre fois en amoureux. Avec les présents que l’on s’offre. La traditionnelle Dindon au marron. Les chants et les discussions entre membre de la famille. Le sapin étincellants sous les coups de minuits. Les baisers échnagés et parfois la naissance de petit être dans cette journée particulière. Il racontait que pour faire patienter les enfants, un calendrier de l’avent avait été créer, soit avec des présents, soit avec des écrits, soit avec des images.

« C’est fascinant ! J’aimerai un jour venir visiter ton monde. Mais nous devrions garder tout cela secret entre nous. On ne sait jamais, si quelque chose dérapait dans l’un des deux mondes à cause de l’intrusion d’objets particuliers. »

« Ou de personne mal intentionné. »

Les deux Romains acquiessèrent.

« Je te ferai un petit signe avec l’œil du dragon quand je serai dans ma chambre. Il deviendra violet. Si tu appuies dessus, je pense que tu pourras me voir. »

L’un et l’autre se souhaitèrent un Joyeux Noël en espérant pouvoir découvrir beaucoup du monde de l’un et de l’autre.

FIN.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 1 Déc 2016 - 20:08

J'aime beaucoup ce petit texte! bravo bravo bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 2 Déc 2016 - 14:53

Merci beaucoup Cissy. ^^

Voici la suite !



L’elfe et le Nain




 
C’est à l’époque de l’hiver. La neige était présente en maître, malgré le réchauffement climatique. Mais la douce poudreuse n’était pas la préocupation la plus importante à nos jours. Non, ce qui intéressait beaucoup de personne dans la maison du père Noël était un conflit sans fin.
Car les deux peuples étaient en conflit dans ce monde magique. Ils se battaient un peu comme les humains pour avoir la reconnaissance du père Noël. Ce dernier étant absent, pour finir de compléter sa liste d’enfant sage.

D’un côté de ce pays, il y avait les Nains. Des bâtisseurs de monuments et créateur de beaucoup d’objet mécanique. Ils avaient le savoir faire des plus grands artisants de ce monde. Leur patience était à tout épreuve et préféré travaillé la nuit afin de profiter de la journée pour être avec les leur et se reposer.

De l’autre, il y avait les elfes. Des magiciens qui aimaient également decorer avec minutie toutes les petite figurine. Plutôt joyeux et élégant, il aimait la chaleur du soleil pour les inspirer dans leur création. La nuit était consacré à leur famille et leur rituel.
C’était ainsi qu’ils avaient vécu des centaines d’années. Sans savoir qui de l’elfe ou du Nain était reconnu comme le peuple assistant le mieux le Père Noël.

« Nous allons voir les humains dans les basses terres. Nous rapportons nos rapports et embellissons les poupées. Notre art est toujours plus magnifique et reconnu par les humains. Il est normal que nous soyons LES assistants du père Noël. » affirma le chef des Elfes avec un regard hautains.

« Et alors ? Vous croyez que l’apparence fera tout un monde ? Nous, nous travaillons dans l’ombre. Du allons chercher des mécanismes et les paufiner afin que les jouets durent plus longtemps. Bien souvent, les enfants les conservent et les offre à leur progénitures. Le temps aura beau avoir de l’effet sur leur corps, le jouet tiendra. Les votre tombent en débris en peu de temps. Nous restons dans la mémoire des enfants par notre travail ! » insista le chef des Nains.

« Baliverne. Dans les livres pour enfants, l’image est toujours un elfe, grâcieux et possédant une grande dextérité. »

« Bah ! Les elfes dans ces contes, ou plutôt ses lutins sont dessinés tout petit, comme nous les nains ! Et usant de leur vaillante mains pour travailler leur mécanismes ! »

« IL SUFFIT !! » gronda une voix puissante et imposante, calmant les deux peuples qui se déchirer dans ce pays magique.

Sortant de son bureau, le Père Noël sorti l’air furieux. Ce dernier avait tout suivit de la discussion. Le rouge au joue de colère, il se mit à crier :

« Les enfants ont besoin de vous deux. De vos deux peuples. Certains vivent des guerres terribles et attendent des cadeaux de notre part. Si vous désirez leur faire plaisir, cessez vos conflits imbéciles. Vous n’avez pas compris que vous êties irremplaçable ? Aux yeux des enfants, vous êtes leur message de Bonheur. Si vous avez de la force pour vous disputer, utilisez la plutôt pour créer des nouveaux jouets. En combinaison de vos talents. Les nains useront de leur génie d’ingénérie pour réaliser des jouets à l’épreuve du temps. Les elfes leur apporteront un peu de magie et une touche de décoration afin de les émerveillé et les faire rêver. Ceux sont vos talents ! »

Honteux, les deux chef de clans avaient compris le message. Et se mirent au travail pour les enfants du monde entier.
 
FIN


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13427
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 2 Déc 2016 - 19:34

bravo bravo  Voilà un calendrier qui commence bien. J'ai aimé ces deux textes.

Je n'aurais pas le temps de faire des commentaires élaborés JB, mais je laisserai toujours un mot ou un smileys pour signaler que j'ai lu ce que tu as posté. Et je ferai la même chose sur tes autres calendriers.

Merci pour ce travail que tu fais chaque année. bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 2 Déc 2016 - 22:42

Encore un très joli texte! bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Sam 3 Déc 2016 - 16:27

Merci beaucoup. ^^

Voici la suite avec un petit texte :



Il était une fois…
 




Il était une fois. Dans une forêt lointaine, oubliée de tous. Les arbres étaient nus comme des vers, ressemblant presque à des ombres dans ce paysage blanc. Le froid s’était installé et avait raison de la nature. Les rongeurs hibernés dans leur terrier. Les lapins se regroupés les uns contre les autres. Le hibou n’avait pas envie de sortir son bec hors de son tronc d’arbre et bon nombre d’oiseaux avaient pris le départ vers les pays ensoleillé et chaud.

Pourtant, dans ce petit recoin de fraîcheur et de neige, un renard muni d’une toison blanche avançait délicatement. Ses pas laisser des traces, afin de pouvoir le suivre. Un louveteau se réveille à son tour. Curieux par le passage du renard, il le suit délicatement. Un ourson également, puis, une hermine. Le hibou, se réveilla et vit un petit faon suivre ce groupe étrange qui se dirigeait dans un endroit bien précis. Un lieu reculé, dont les humains n’avaient pas connaissance. Un espace où le froid est plus important pour ceux qui n’ont pas le cœur pur.

La troupe animalière arriva dans l’orée de la forêt, où des ronces glacées bloqués le passage. Le renardeau montra sa petite patte blanche et les végétaux se dégagèrent. Avec toujours une grande douceur, l’équipe arriva vers un théâtre fait de glace et de flocon. Un espace grandiose où une scène spectaculaire était à leur disposition. Les animaux se mirent à marcher sur leurs deux pattes. Descendant les marches pour se diriger vers la scène. Plus ils avançaient, plus leur apparence changer. Ils arboraient des silhouettes humaines, avec un visage d’adolescent curieux et malin pour le renardeau. Un visage plus fort et marqué par quelques batailles pour le louveteau. Un corps fort bien bâti et un visage rondouillard pour l’ourson. Une apparence mignonne et délicieuse pour l’hermine. Et un air princier pour le Faon qui ferma la marche.

Tous rejoignirent un petit flocon de glace qui se posa sur la scène délicate, qui prenait vie. D’un simple cristal de neige, une forme de femme, danseuse à ballerine s’était développé devant eux. Les bras fins et délicat. Les jambes allongées et pointu. Le visage innocent et semblable à celui d’une poupée de porcelaine. Ses paupières s’ouvrirent pour laisser apparaître des pupilles gris-bleuté. Elle salua ses invités avant de clamer doucement :

« Bienvenue mes amis, allons préparer ensemble notre spectacle de Noël. »
 
Fin.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Sam 3 Déc 2016 - 22:31

Il y a une suite? interogation


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Pauvres enseignants!    Dim 4 Déc 2016 - 11:47

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 4 Déc 2016 - 17:00

Merci beaucoup.



Jack Frost :


C’était en hiver. Au dessus de être humains et des animaux, observant dans l’ombre, une créature était assise. La créature était humanoïde. Elle avait une apparence juvénile, porter les vêtements de l’époque et semblait suivre l’évolution des époques. Un long manteau bleus nuit, une peau pâle, des yeux cristallins. Des doigts légers. Ses longs cheveux blond, presque blanc était associé en une tresse qui allait vers ses chevilles.

La créature avait plusieurs siècles d’espérance de vie. Jack Frost, comme on l’appelait dans l’ancien temps. Une légende, une créature que peu de monde se souvient. Même si aujourd’hui, on l’avait décliné en un personnage de dessin animé. Qui comme autrefois, n’a pas franchement marqué les esprits des enfants.

Pourtant, à une époque lointaine, Jack avait pu se délecter d’une certaine célébrité.

Il se rappelait de sa vie d’antan auprés des vikings. Sur les Drakars qui emmené les fiers guerriers au combat. Ils avaient leur religion. Leur croyance. Jack se souvenait de sa première rencontre avec eux.

La créature juvénile n’avait pas encore de longue tresse blanche. Il était installé sur un rocher, entrain d’admirer le spectacle du déchainement de la mer et du flot de neige qui s’écoulait. Jack adorait manipuler la neige pour coincer les aventuriers et les bateaux, afin qu’il reste à tout jamais dans son monde fait de glace et de froid. Il avait envie d’avoir des amis. Des compagnons pour le guerrir de sa solitude.

Hélas, ces maladresses donnait que la neige éliminer les voyageurs qui n’avait pas l’habitude du froid. Cela leur empêcher de pouvoir se nourrir. Et le feu effrayait notre ami Frost.

Personne n’arrivait à survivre au baiser de Jack Frost. Si bien, que les voyageurs avaient peur de passer par son territoire, voir ne désirait plus voyager.

Alors qu’il était entrain de jouer avec un crâne d’un des voyageur décédé, Jack vit un étrange bateau. Ici, pas de sirène comme signe de bien venu. Pas de grand drapeaux aux couleurs de l’Angleterre, Italie ou Espagnol. C’était le visage d’une créature dragonnique. Des yeux effrayants qui pourrait faire trembler de peur n’importe qu’elle être. Sauf peut être Jack qui était plus curieux qu’effrayer.

Il vit le long cou de la créature s’avançant vers lui, puis son corps fait de bois sombre. Des ombres s’agittait hurlé des paroles que Jack ne comprenait pas parfiatement. Il vit ensuite, descendre du gros bateau impressionnant, leur chef. A la barbe imposante et rousse. Un casque à corne, des vêtements robuste et un regard froid. De sa grosse voix et avec son immense arme, il menaça le dieu du Froid.

« TOI GAMIN ! JE M’APPELLE ROUGE BARBE ! JE SUIS LE CHEF DE CES VIKINGS ! NOUS ALLONS CONQUERIR TON MONDE ! ALORS SOIT PRET A TE BATTRE ! »

Jack sourit. Il n’avait pas peur de cette arme qu’il avait sur le cou.

« Très bien, j’accepte votre défi maître d’arme ! Je me nomme Jack Frost. Nous allons voir de qui entre un mortel et un Dieu va réussir à gagner. »
A peine eu-t-il fini sa phrase qu’il posa un baiser sur la hache de Rouge Barbe. Aussitôt, l’arme se cristalisa et explosa en de nombreux morceau de fer froid. Etonné le Viking ne se laissa pas refroidir par cette magie. Il s’apprêta à affronter le dieu dans un duel de Corps à Corps.

Tel une anguille dans un champ de Coton, Jack l’évita et lui posa une main sur ses vêtements qui se refroidirent également. Habituellement son toucher refroidissait n’importe qui et la personne ne serait pas en état de combattre. Mais le fier guerrier se dégagea de la couche de glace qui se formait sur ses vêtements épais et refit face au dieu du froid.

« Je ne crains pas la glace, ni le froid. Je suis Rouge Barbe ! Je n’ai pas peur de toi ! »

C’était la première fois qu’un tel miracle arrivait. Il avait réussi à toucher un être humain sans le tuer. Il n’était pas aussi fragile que les autres. Mieux encore, il était prêt à continuer le combat, qui était un jeu pour le dieu. Un sourire illumina son visage tandis qu’il laissa le viking allait vers lui. Il l’évita et recommença sa petite esquive.

« VIENS TE BATTRE SI TU ES UN HOMME ! » hurla le chef.

« Ah ! Il y a deux contradiction mon cher ami dans ta phrase : 1 – Si je me battais réellement, je t’aurais plus que gelée. Tu n’aurais plus de jambes, plus de bras, plus de barbe. Et la raison est la deuxième contradiction : Je ne suis pas un homme. »
Le barbare s’arrêta brusquement. Il pensait que c’était une ruse du vermisseau qui se dandinait devant lui. Une mesure d’esquive face au combat. Voyant cet air circonspect, Jack leva la main vers l’eau qui se mit à geler immédiatement, jusqu’à former un mur de glace. De ce dernier se créa une statue de dragon de glace. Imposant, inquiétant et si fantastique. Tous les hommes vikings se tournèrent vers la créature de glace prêt à se battre avant d’entendre le hurlement de Rouge Barbe.

« Il suffit ! Ne faites rien. »

Les guerriers furent surpris d’entendre leur chef sans peur et sans reproche parler ainsi. Ils le virent se diriger plus tranquillement vers le jeune Jack Frost. Le chef des vikings posa un genou à terre face à cet être avant de clamer simplement.

« Je reconnais votre pouvoir seigneur Jack Frost. En ce jour, je ne suis pas capable de vous vaincre. Mais peut-être un jour, mes hommes et moi, dans un duel loyal nous vous vaincrons. Car nous aimons le combat. Car nous voulons être à égalité avec vous. Les Dieux. De ne pas être de simple mortels. »

Jack s’amusa de cette remarque. Jamais il n’aurait pensé voir des humains tentés devenir l’égal des Dieux. Ce n’était pas uniquement pour la puissance.

Soudain, le grand homme se releva et tapa doucement dans le dos du Dieu.

« En attendant, cela vous dirait de boire un peu d’alcool avec nous ? Je crois que vous n’arriverait pas à glacer cette boisson. »

Jack s’étonna et accepta. Il ne connaissait pas l’alcool. Et l’idée qu’un liquide ne soit pas facilement glaçable lui donnait envie de découvrir. Le viking attrapa la gourde d’alcool que ses hommes lui avait lancé.

Il déboucha. Bu une gorgée et la tendit à Jack.
« Boit gamin ! »
Le Dieu souria. Il avala une gorgée moins importante que son camarade. Brutalement, il senti le liquide réchauffer son corps. Son cerveau ne comprenait plus se qui l’entourait. Ses yeux se brumaient légèrement. Il ne comprenait plus vraiment les mots qu’on lui récitait à côté de lui. Il ne vit pas le barbare l’attraper et le mettre sur son épaule. Il ne se senti pas être monter sur le bateau. Il sombra dans un sommeil appaisant et d’une chaleur douce et réconfortante.
 
Il se réveilla quelques heures plus tard à l’intérieur du bateau. Dans une des rares cabines. Sans doute cette du chef au vu de la décoration et des trophées de leur bataille en mer. Il vit sur lui des couvertures tissés aux couleurs des armoires de cette famille. Une louve était présente également non loin, entrain de lui lécher le visage. Intrigué, Jack observa s’il avait été attaché au niveau des chevilles. Prenant peur que l’on vienne le capturer pour d’autre fins. Mais rien n’était présent. Pas d’attache. Pas de prison. Juste du confort.

« Qu’est-ce que… » souffla Jack avant de voir Rouge Barbe entrer.

« Eh bien ! Pour un Dieu, tu ne résiste pas une boisson Humaine ! »

« Je…Je dois l’avouer…Vous m’avez vaincu pour le coup. » répondit gênait Jack Frost. « Qu’allez-vous faire de moi ? »

« Bah, tu va venir avec nous. Tu avais envie de voyager non ? Tu ne voulais plus être seul ! Mes compagnons et moi-même nous t’accueillons à bords ! »

« Que… Comment vous savez que j’avais envie de voyager et que… »

« L’alcool brise bien des barrières. Tu étais tellement éméché avec peu, que tu t’es mis à pleurer comme une madeleine en disant que tu voulais juste des amis. Voir ce monde. Que tu voulais voyager et découvrir les êtres qui peuple ce monde. Si c’est ton rêve, on va l’exhausser ! »

« Je…Je…. Comment pourrais-je vous remercier ? » demanda Jack tremblant de gratitude envers ce guerrier.

« Bah, tu n’as qu’à devenir plus fort. Et un jour, on refera une bataille. Je gagnerai et on se souviendra de moi.  Et puis, appelle moi Nicola ! »
 
C’était ainsi que Jack avait rencontré le premier ami humain… Qui arriva à devenir plus qu’un ami. Il réussi à devenir lui-même un ‘’demi-Dieu’’, que certains nomme : Saint Nicolas. D’autres, Santa Claus. Enfin certains l’appeler le Père Noël. Mais ceci est une autre histoire.
 
FIN 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13427
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 4 Déc 2016 - 17:32

bravo bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 4 Déc 2016 - 20:42



Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G    Lun 5 Déc 2016 - 14:10

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Lun 5 Déc 2016 - 19:45

Merci pour vos retours ! Cela me fait chaud au coeur. 

Allez on enchaine.

L’horloge magique de Papi :


 
C’était une journée de vacances d’hiver pour les enfants. La plupart d’entre eux, en profitaient pour rentrer chez leurs parents et aller se river sur leur console.


Ce ne fut pas le cas pour tout le monde.


Théo, Valentin et Nina étaient tous les trois ammené chez leur grands-parents. Les trois enfants, âgé de 6 à 8 ans étaient peu ravi de se rendre là-bas. La télévision était toute petite. Pas d’ordinateur. Pas de DVD. Des vieilles cassettes vidéos, vestige d’un passé révolu.


Comme seul occupations, ils avaient les vieux livres que lisaient leurs parents et leur grand parents dans leur jeunesses. Les vieilles collections que la plupart des enfants ont oublié aujourd’hui. Le tout, rangeait soigneument dans une petite valisette en carton. Avec des décors des héros passés et entourés d’un bleu pastel délavé.


Les trois enfants s’ennuyait bien souvent là bas. Surtout que leur grand-père demandait le silence pour lui écouter les informations et ses séries télévisés. Surtout de la politique. La grand-mère était bien souvent occupé au fourneau. Et les enfants devaient rester silencieusement dans une petite chambre qui leur était dédié.


Soudain, quelque chose intrigua Théo, l’aîné de la famille. Il obsevait la grande horloge de leur grand-père.


Il se demandait comment cette dernière fonctionnait. Et s’il pourrait l’étudier dans tous les sens.


Valentin, moins curieux, mais plus à la recherche de faire toutes les bêtises possible alla aux côtés de son frère aîné. Nina les suivaient de prés, peureuse et ne voulant pas rester seule.


Doucement, Théo ouvrit la porte de la grande horloge de grand père. Et brusquement, les trois enfants se sentirent happer par l’indicateur de temps.


Ils tombèrent sur le dos d’une immense feuille verte qui les accueillait comme dans des petits lits confortable. Devant eux, dans une nature luxuriante, où les fleurs étaient aussi grandes que des immeubles, dansaient des petites fées, aux diverses couleurs. Certaines user de la magie de l’eau pour sortir les perles de la rosée. D’autres utilisèrent le pouvoir de la lumière pour créer des arcs en ciel dans les goutes. La fée des flammes réchauffer les petits êtres qu’ils étaient devenu en dansant un tango enflammé avec quelques homme salamandre.


Des mages liliputhiens utilisés leur pouvoir pour animer des instruments. Ces objets étaient formés de coques de noix et de fils d’araignées. Leur magie provenait de leur chant. Les instruments les acompagné au rythme de la danse de la fée des flammes.


Les trois enfants restèrent ébahis, jusqu’à ce qu’une araignée arrive pour les inviter à monter sur son dos. Elle le emmena dans les tréfonds d’une grotte, où des nains travaillaient la terre. Ils saluèrent les jeunes humains, comme s’ils faisaient parti de leur monde. Ils offraient quelques trésors enfouis dans la terre. Des petites roches précieuses que les humains recherchait bien souvent pour leur richesse. Mais que seul les êtres miniatures pouvaient trouvé dans les tréfonds des sous sol. Un petit mulot traversa les différents quartier de la mine pour aller apporter à Madame la Taupe le nécessaire de cuisine. L’animal aveugle se fiait à son odorat et son ouïe pour réussir ses plats, dévorer par les nains. Il leur fallait bien de la force pour réussir leur métier.


Une fois la visite de la mine terminé, l’araignée emmena nos trois bambins vers un lieu mysthique et secret, caché dans une plaine enneigé. Là, un renard blanc vient prendre la suite de l’araignée, qui n’avait pas envie de s’aventurer dans le froid.


Le renard emmena nos trois enfants à la raison de tous ses spectacles. Vers un immense sapin sous la neige. Des nains étaient entrain de tirer des chariots remplis de pierres précieuses, qu’ils avaient taillés en des boules de multiples taille. Au pied de l’arbre, des oiseaux d’hiver, des écureuils et autres animaux étaient entrain d’aider les fées et les magiciens à décorer l’immense arbre. Tous ensemble, en coopération, ils travaillaient pour réaliser le plus bel arbre de Noël qui puisse paraître. Des bougies enflammées l’arbre pour être vu de loin. Les boules dansaient aux accord des chants de magiciens. Les fées de pluies réaliser des colliers de perles de glace pour arborer cette illustre création de la nature. Elles créait aussi de stalactiques de glace afin de rendre cet arbre encore plus magique. Les fées de lumières créérent une étoile tout en haut du sapin.


Les enfants applaudirent et admirèrent ce spectacle.


« Oh, qu’ils sont mignon. » souffla alors la grand-mère, qui venait de grimper à l’étage.


Elle observait ses petits enfants entrain de dormir les uns contre les autres. Les enfants avaient du observer pendant des heures l’intérieur de l’horloge de leur grand-père. Sur les rouages et les mécanismes, un orfèvre avait taillés toute les pièces afin de sculptés des nains, des fées, des liliputiens. Des animaux et d’autres créatures. Et parfois, quand l’ensemble des rouages étaient en parfait positionnement, on pouvait voir l’ensemble du groupe de participant préparer un sapin de Noël gigantesque dans la nature.


« Eh bien, ma vieille. Que fais-tu ? » demanda le mari.


« Je prépare une couette pour nos petits. Ils se sont endormis, comme bien d’autres enfants avant eux, sur le travail que tu as réalisé mon petit vieux. »


Le grand-père grimpa à l’étage et admira sa descendance. Il comprit que sa création avait encore eu effet sur l’imagination des enfants. Doucement, avec son épouse, ils installèrent des couvertures sur le dos des enfants et paisiblement, la vieille installa une chaise pour veiller sur eux.


A suivre...


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Lun 5 Déc 2016 - 20:09

bravo bravo bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G    Lun 5 Déc 2016 - 21:30

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13427
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mar 6 Déc 2016 - 17:11

bravo bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mar 6 Déc 2016 - 18:11

Merci pour vos similey !

Voici la suite ! (qui sera en deux partie)



Belle mère et Belle fille :

 




Nous sommes en décembre, à quelques jours de Noël. Les cours sont bientôt terminés pour enfants et adolescents. La plupart rêvent de leur vacances d’hiver. D’autres aux présents que vont leur offrir leur parents à la suite de leur bon résultat.
Emeline, une jeune fille de 16 ans avait une toute autre vision de cette fête. Pour elle, cela n’avait plus rien à voir avec les fêtes de son enfance. Et surtout aucune raison d’être joyeux. Depuis que son père était parti, il y a un an, rejoindre les esprits et les cieux. Son père été le dernier membre de sa famille encore vivant. Sa femme était morte en couche. Il ne lui restait plus que sa belle mère. Une femme d’une trentaine d’année qui s’était marié avec le père d’Emeline peu avant sa mort. Ensemble, il avait fondé une famille. Du moins, pour le cœur du père et de cette femme. Emeline ne considérait pas Ariel, sa belle mère comme étant une membre de sa famille.

Alors que tout le monde était prêt à rentrer chez eux pour préparer leur derniers cadeaux à offrir. Emeline attrapa son sac de cours et un second sac plus lourd.

« Emeline ! Passe de bonne fête et à la dans deux semaines ! » souffla l’une de ses amies.

La jeune demoiselle fit signe à cette dernière. Elle faisait semblant que tout aille bien pour ne pas attirer l’attention de tout ceux qui l’entoure. Pas de mauvais résultat scolaire. Être bien intégrer dans le milieu social. Tout pour que personne ne soit inquiet par rapport à son plan. Car dans son second sac, elle avait prévu des affaires pour plusieurs semaines. Elle avait prévu de fuguer de chez sa belle-mère. Ariel n’était pas méchante. Elle n’avait rien à lui reprocher. Elle l’aider dans ses devoirs, lui offrait le gite et le couvert. Mais aucune des deux n’avait de vrai lien. Pas de point de vue identifique. Ni même de passion commune. Alors Emeline avait décidé de changer d’air. De partir loin de tout. Pour ne pas devoir subir les images de son passés. Pour faire une pause. Pour partir là où elle aurait sa place. Un endroit où l’on attendrait quelque chose d’elle.

Le sac bien en main, elle prit le bus. Traversa quelques villes. Pour le moment, elle était dans des lieux qu’elle connaissait. Le centre commercial de son enfance. Les parcs publics qu’elle visitait avec son père quand elle était petite. Ce marché de Noël si petit, mais précieux aux yeux de la jeune demoiselle. Emeline ne voulait plus voir ce genre d’image. Elle ne voulait plus souffrir. Trop de larme avait coulé depuis le décès de son père. Elle avait refusé d’aller au psychologue après son départ. Elle avait refusé de parler avec sa belle-mère de tout se qu’elle ressentait. Car tout cela était à elle. Et à personne d’autre. Elle cherchait encore sa place dans ce monde. La neige plantait son décor blanc dans toute les rues. Emeline rêvait. Elle rêvait de parcourir le monde. A la recherche de quoi ? De qui ? Elle ne savait pas. Elle n’avait pas de grands parents. Pas de véritable amis, ou de petit ami. Tous n’étaient que des camarades de classes qu’elle voyait de temps à autres en dehors de sa vie quotidienne. Rien de bien passionnant.

Le bus s’arrêta à son terminus. La jeune fille descendit lentement. Elle gardait le sourire pour passer encore inaperçu et se mit en route. Le soleil était entrain de se coucher. Elle marchait paisiblement au bord de la route. Les sacs sur le dos. Dès qu’une voiture passé, elle allait se cacher dans les fourrés, comme une fugitive recherchée par la police. Elle savait que ces derniers ne se mettrait à sa recherche qu’à partir de 48h00 après sa disparition. Et comme les fêtes approchait, il risquerait d’y avoir moins de monde en service. Donc, elle pourra parcourir plus de chemin. Elle n’avait pas peur de se qui pourrait lui arriver. Etre kidnappée ? Pourquoi elle ? Elle n’était pas très jolie, s’était-elle dit. Avec les tâches de rousseurs, ses cheveux noirs bouclés en pagailles. Ses quelques kilos en trop. Son nez volumineux. Son apparence passe partout. Pas de maquillage. Pas de décolter ou de jambes magnifique. Pas une fois, elle pensait à sortir avec quelqu’un. Alors on ne pourrait pas l’elever pour cela. Et puis, aucune récompense ne pourrait être à la clé. Certes, l’assurance décés avait ramené un peu de moyen financier à la maison. Mais rien d’incroyable.

Emeline continua à avancer dans le noir, avec sa faible lampe torche. Elle entendit des pas en sa direction. Elle s’arrêta, se cacha et senti l’odeur désagrable d’alcool fort. De la crasse. D’un feu trop léger. Elle tourna sa tête pour voir une bande de voyou qui squatter un petit parc de jeu pour enfant. Ils avaient désagréger le terrain. Les bouteilles roulaient sur le sol. Ils étaient à cinq entrain de rire et boire jusqu’à plus soif. L’alcool leur avait déjà tourné la tête. Emeline ne s’en inquiéta pas et se dirigea dans les recoins plus ombré, pour tenter de passer inaperçu. Elle marcha dans la neige, quand son pied cogna quelque chose au sol. Elle baissa les yeux, attendit un moment pour que son regard s’habitue à l’obscurité et distingue plus précisément se qui était présent. Son esprit frisonna en voyant une main rouge de sang dans la neige avec non loin un corps sans vie. Soudain, derrière elle, les pas se firent plus présent et un couteau se posa sous sa gorge.

« Tu n’aurais jamais du venir jusqu’ici. »

La jeune fille sentait un frisson lui parcourir l’échine. Elle ne se doutait pas de tomber dans un tel endroit. Certes, elle savait que le monde n’était pas idylique. Cependant, elle n’imaginait pas qu’aussi prêt, il y ai des affaires comme celle-ci. Elle retenait son souffle. Ferma les yeux en pensant que son heure était arrivée.

Sa gorge était séche. Elle s’était résoule de mourir. De rejoindre son père. C’était fini pour elle. Elle n’avait plus rien à regretter.

« LACHEZ MA FILLE TOUT DE SUITE ! » hurla une voix derrière. Un son qu’Emeline reconnaitrait parmi toute celle qu’elle entendait.

Elle ne pensait pas l’entendre ici. Et encore moins pour l’aider. Elle ouvrait ses yeux pour être face à Ariel, sa mère adoptive. Le regard déterminé face à ces criminels. La peur ne se lisait pas dans son regard, ni sur son visage. Sa détermination était au plus haut possible. La défaite, elle ne semblait pas la connaître.

« Qu’est-ce que vous fichez là ! Vous voulez mourir aussi ? Avec votre fille ? Ca peut, peut être s’arranger. » souriait l’homme au couteau, maintenant la fille aurpès de lui.

Ariel tendit sa main. Ferma doucement les yeux. Le criminel se demandait se que cette dernière était entrain de préparer, avant de voir son couteau disparaitre de sa main. Puis être propulsé à des kilomètre de là, alors que Emeline était toujours sur place. Le souffle court, elle observa cette femme qui venait d’ouvrir les yeux, d’un rouge éclatant.

« Je vous ai dit : Ne touchez pas à ma fille. Mais si vous ne semblez pas comprendre se que je dis, alors nous allons utiliser une autre méthode. »
Tout en prenant dans ses bras sa fille, Ariel invoqua autour d’elle des flammes. Ces dernière l’encerclèrent pour se diriger dangeureusement vers les criminels. Emeline leva la tête pour voir le visage d’Ariel changer du tout au tout. Elle avait quelques écailles qui étaient visible sur son visage. Ses pupilles semblait être identique à celle d’un chat. Des cornes noires poussaient sur son front, tandis que des dents jaunes poussa dans sa gencive.

A la fois, Emeline était terrifiée, mais également rassurée. Le diable qui était à ses côtés n’était pas venu pour l’éliminer elle, mais pour s’attaquer à ceux qui avait commis un crime. Les hommes appeuré se mirent à courir le plus rapidement possible vers une voiture de police qui arrivait justement dans les parages, appelé par un coup de fil anonyme.

« Nous devons pas rester là plus longtemps. » souffla Ariel en ouvrant des larges ailes de chauves souris et volant au travers les nuages de neige au ciel.

Toujours sans voix, Emeline observa sa belle-mère. Elle ne savait pas quoi penser de tout se qui se passait autour d’elle. Devait-elle être rassurée d’être avec un diable ? Ou devait-elle partir en courant une fois les pieds à terre. Et surtout, est-ce qu’il y avait un lien entre la mort de son père et le diable ? Etait-il au courant de tout cela ?

« Oui. Il était au courant que j’étais une demi-diable. » répondit Ariel, ayant lu dans l’esprit de sa belle fille.

« Ah… Vous…Lisez dans les pensées et euh… Je ne sais pas comment dire… » begaya l’adolescente.

« Je comprends parfaitement, ce n’est pas facile de se dire qu’on a une demi-diable à ses côtés. Mais sache que ton père n’est pas mort à cause de moi. Il m’a grandement aidé et notre histoire est assez longue à raconter. Laisse moi juste le temps de te ramener à la maison. Si tu le veux bien. »

Emeline eut du mal à comprendre cette dévotion envers elle. Pourquoi un diable irait tout lui raconter et surtout, comment pouvait-elle lui faire confiance… Elle réfléchit à la manière dont elle lui a sauvé la vie.

« D’accord. J’accepte de t’écouter. Mais si cela ne me convient pas, je m’en irais. Tu ne pourras m’en empêcher. »
« Nous sommes d’accord. Vient avec moi Emeline. »
                           
A suivre…


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mar 6 Déc 2016 - 21:51

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mar 6 Déc 2016 - 22:25

Voilà une belle-mère de choc! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mer 7 Déc 2016 - 19:53

Merci !

Nouvelle case et non, c'est pas la suite d'hier xD, vous devrez attendre.



La guitariste :




Jouant en solo dans une ruelle, une jeune demoiselle veut égayer les rues de son pays.
 
La journée venait à peine de commencer, qu’Eloïse était déjà dans la rue. Elle observait les personnes circulaient dans la ville sans prêter attention à elle. A son installation non loin du métro. Elle avait reçu l’autorisation pour pouvoir camper ici durant toute la journée. Pour réaliser son petit travail, particulier. Un moment qu’elle souhaitait faire partager à toute la rue, aux parfaits inconnu qui circulait, en vacances ou au travail. Pressés ou au contraire détendu. Elle avait posé un petit bocal pour réceptionner les dons des passants. Elle savait que cet argent ne lui appartiendrais pas. Elle récoltait cet argent pour les orphelins de sa ville. Celle où elle avait grandi en tant qu’enfant.

Elle sorti de sa sacoche une guitare sèche. Elle se posa confortablement sur le tabouret fait de bric à brac, sorti son médiator et se mit à gratter les cordes.

Les premières notes sortirent. Un rythme effréné pour commencer une journée de travail, en pensant aux personnes qui court dans tous les sens quand ils sont en retard. Les notes s’enchaînèrent, quelques têtes se tournèrent en sa direction. Eloïse ne les regarda pas de suite, un petit sourire au visage, elle s’échauffer les doigts avec cette musique rapide, pour ne pas subir les effets du froid. Quelques commerçants qui ouvraient leur magasin non loin de sa scène de fortune écouta un peu son morceau. Ils savaient que de tel nomade pouvait leur amener aussi une bonne clientèle. La valse des tables, chaises et panier garni de marchandises dansaient pour se poser au rythme de la chanson dans les étales et les terrasses de café. Quelques passants s’arrêtèrent un instant parfois pour donner quelques pièces, d’autres pour s’installer en terrasse et prendre un café tout en écoutant la demoiselle.

Le morceau suivant s’enchaîna de suite, sans réel arrêt. Pas d’interruption, une légère transition vers la douceur d’un morceau lié à son passé, à son expérience. A son histoire d’amour avec un jeune marin qui parti en mer. Une évocation au voyage et à l’appaisement de cet vaste étendue d’eau. Transporté par cette douceur, les couples s’approchent. Ils se rapprochent l’un contre l’autre, la tête posé sur l’épaule. Se réchauffant peut être avec une seule et unique écharpe. Quelques hommes blotissent leur compagne dans leur bras chaud. Des couples homosexuels, qu’ils soient hommes ou femmes se tiennent par la main ou épaule contre épaule. Peut être ce morceau leur rappel des doux souvenirs. Quelques rares célibataires se rencontre. Un jeune homme propose à une demoiselle toute timide de lui accorder cette valse aquatique. Bien que rougissant, la demoiselle accepte. La musique l’aidant à briser son défaut pour aller au devant de la personne. Au rythme des notes et de la mélodie, le duo tourne, s’approche, s’accroche pour être proche l’un en face de l’autre. Pas de baiser, mais des rougissements de la part des deux êtres qui se dévorent droit dans les yeux, ayant même oublié les autres couples qui s’amusent et envie ce jeune couple nouvellement formé.
De cette mélodie commence une autre. Une plus enfantine à l’approche d’une trippoté de bambin qui courraient dans la rue, une lettre à la main pour chacun. Surement pour la ramener au père Noël. La plus jeune se stoppa en entendant la mélodie. Curieuse, elle donna sa lettre à un de ses frère pour l’écouter jusqu’au bout. Elle souriait, surement, qu’elle s’imaginer que la demoiselle était une elfe du père Noël envoyé pour les surveiller, mais également pour donner un peu de magie dans ce monde. Une magie musicale. Attiré par cela, elle attrapa sa petite pièce de Monnaie qu’elle avait conservé pour acheter des bonbons à la boulangerie. Elle avança doucement vers le bocal de se qu’elle pensait être une elfe pour poser sa pièce avec un grand sourire.

Après le temps de l’insouciance vient le temps du mystère et du voyage. Les cordes furent pincées pour donner un son ressemblant à celle des guitares gitanes. Le tempo s’accéléra au rythme des supposé galop des chevaux d’autrefois de leur caravanes. Puis de la vitesse de leur voiture. Une rapidité du voyage. Des instants courts partagés dans les différents pays qu’ils voyagent, sans s’arrêter longtemps. Sans prendre de repaire. La sédentarité n’était pas pour eux. Ils devaient continuer de voyager, d’aller dans d’autres pays. Leur monde, c’était leur famille. La chaleur de leur foyer et de leur cœur autour d’un feu de camp, quand ils partagent leur repas ensemble. Quand ils festoyent pour les mariages des couples et d’autres événements qui leur sont propres.

Finalement, à la nuit tombé, Eloïse finit par une douce berceuse, qui est là pour accompagner les enfants dans leur sommeil. Aussi douce qu’une caresse d’une mère ou d’un père venant border son bambin. Une douce lueur dans la longue nuit d’hiver qui est à la fois froide et envahi parfois de cauchemar.

Fin.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G    Jeu 8 Déc 2016 - 10:46

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 8 Déc 2016 - 19:36

La main serrée :


 


En hiver, tout comme été des accidents de la vie existe.
Nous allons vous raconter une histoire de vie, qui pourrait arriver à tous.
C’était sur une autoroute. Tout le monde circulait avec plus ou moins de prudence. Des voitures, des motos. Des personnes partant au travail. D’autre revenant chez eux.
Une jeune femme, d’une vingtaine d’années était à bord de sa moto. Le vent soufflant sur son casque, elle prêtait attention à la voie sur laquelle elle roulait, avec ses amis motard. C’était comme une famille. Une union grâce à une passion. Motard un jour, Motard toujours.
Cette jeune femme du prénom Caroline partait au travail. Elle avait réussi à avoir un job en tant qu’hotesse d’accueil.
Sur cette même route, se trouvait Stéphanie, mère de plusieurs enfants, qui allait justement conduire l’un d’entre eux à son école. Elle avait la quarantaine et n’aimait pas tellement roulait sur autouroute. Prudente, elle veillait à ne pas risquer l’accident, non pas par la peur de la sanction monétaire, mais bien pour ne pas causer de tort à l’intégralité physique d’une personne.
La plus jeune dépassa la plus âgée sans grand soucis. L’une et l’autre respectait les codes de la route, quand soudain, une voiture se mit à tourner vers la voie de la jeune motarde. C’était accident basique. L’angle mort avait caché la demoiselle. La voiture avait mit son clignotant. Et devant cette voiture, une autre avait freiné brusquement.
Aucune de ses trois personnes n’avaient prévu cette attitude. Et le temps de réaction de Caroline ne fut pas suffisant pour éviter la voiture de cette personne.
Stéphanie vit alors la demoiselle se faire emporter par la voiture, l’envoyant quelques mètres plus loin en arrière. Rapidement, la mère de famille stoppa sa voiture. La voiture ayant causé l’accident également. Les feux de détresse allumé, les deux personnes sortirent immédiatement, ainsi que d’autres voitures aux allentours.
« Qu’est-ce que je vais faire ? Qu’est-ce que je vais faire ? Je ne l’ai pas vu et… » souffla la femme ayant causé l’accident, visiblement paniqué par se qui venait de se passer.
Une autre dame alla l’aider à se calmer et appeler une ambulance.
Stéphanie, poussé par l’instinct de mère de famille se précipita aux côtés de la mortarde. Elle lui attrapa doucement la main, pour rester à côté d’elle.
« J’ai peur… J’ai mal… » souffla Caroline.
« Ne t’inquiète pas. Je vais rester auprès de toi, jusqu’à ce que ta mère n’arrive. » répondit Stéphanie.
« Je vais mourir ? » demanda la jeune fille.
« Tant que tu as mal, tant que tu parle, non tu ne mourrira pas. Alors, reste avec moi. Tient moi bien la main. »
Pendant, qu’elles discutaient, que Stéphanie faisait le nécessaire pour garder la jeune fille calme et en même temps consciente, les motards à leurs côtés s’assurer que les voitures ne viendraient pas déranger les secours. Certains restèrent auprès de la blessée également, prêt à aider si besoin. Une autre mère de famille accompagna l’enfant de Stéphanie afin de l’amener à l’école.
Seuls les hommes dans leur voiture ne bougèrent pas. L’opération fut menée par des mains de maître de l’association des différentes femmes et mère de famille avec les Motards pour amener les ambulances au plus vite.
Une histoire qui se termina fort bien à l’arrivée des secours. Rien de bien grave, car les deux véhicules avaient roulé à vitesse correcte. Que Caroline avait du bon matériel pour la protéger. Que Stéphanie l’a gardé consciente et que tout ce petit monde avait aidé à facilité la venue des secours.
Un petit élan de solidarité en cette période hivernale.
Faire une histoire où une dame Claire sort de la voiture pour aller soutenir une personne blessée. Une motarde. Les femmes sont toutes sorties de leur voiture pour venir en aide. Les hommes restaient dans les leurs.
FIN


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35145
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 8 Déc 2016 - 21:18

Deux très jolies histoires! bravo bravo


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9910
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G    Ven 9 Déc 2016 - 11:29

très jolie histoire et belle solidarité féminine :j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 9 Déc 2016 - 17:48

Merci pour vos retours !!! rire démoniaque

Allez on passe un peu en mode Fantastique (même si cela ne plaît pas à notre Nonna.)



La promesse de la neige :



 
Un souvenir, une image dans l’esprit, la petite Estelle rêvait dans la journée, le nez collé à la vitre de la maison de ses grands-parents. Quelques mots restait dans son esprit en guettant ardivement le ciel.

« Dis ? Quand-est-ce que l’on pourra se revoir ? » résonnait sa voix du passé.

« Tu vois ma petite Estelle, on se reverra quand la neige se mettra à tomber du ciel. Quand les mignons flocons de neige viendront se poser sur le sol pour draper le monde d’un voile blanc. A ce moment, je reviendrais. »

« Tu me le promet ? Hein ! Tu me le promet !! » Avait-elle demandé avec beaucoup d’insistance.

« Oui, je te le promet. »

C’était les seuls souvenirs qu’elle avait de son père. Ces quelques phrases. Ses paroles. Elle n’arrivait même plus à mettre un visage à ses paroles. Ce n’était qu’une silhouette. Mais elle croyait encore à cette promesse. Cette histoire qu’on lui avait raconté quand elle était petite. Elle ne savait pas pourquoi elle devait attendre qu’il neige pour que son père réapparaisse, mais elle avait attendu cette foutue neige. Des années s’étaient écoulées. Elle avait prêté attention au ciel chaque hiver dans sa région. Mais les flocons s’étaient fait désiré. Alors que dans d’autre région, dans d’autres pays du monde, la neige tombait en abondance. Chez ses grands-parents, pas une seule fois un flocon de neige n’apparut.

La tristesse se mêlait à la nostalgie du passé. C’était peut être une façon de parler des adultes d’autrefois pour annoncer qu’il ne reviendrait jamais. Elle n’aimait pas les mensonges ou les promesses en l’air. Elle trouvait cela médiocre et misérable. Elle avait espéré, pleuré des nuits entières. Elle n’avait aucune nouvelle de son père. Pas même une lettre pour son anniversaire. Pour la réussite dans certains examens. Pour demander si elle allait bien. Estelle aurait pu l’oublier et ne plus prêter attention. Cependant à chaque hiver, quelque chose lui donner envie de croire qu’il pourrait revenir. Un faible espoir. Une douce lueur dans la nuit noire.

Elle se mordit la lèvre inférieure en pensant à sa situation. Combien de temps sera-t-elle encore prisonnière de son passé ? De ce fantôme qui n’apparaitra jamais. Aussi blanc que le flocon de Neige qui se posa devant son nez.

Brusquement elle sursauta. Elle leva les yeux au ciel à travers la fenêtre qu’elle avait ouvert en vitesse. Au dessus d’elle des flocons de neige tombaient en masse. Des petits cristaux minuscules, jusqu’au gros rassemblés entre eux. Sans prendre la peine de mettre un manteau, sans entendre les appels de ses grands parents, la demoiselle sorti de la pièce pour courir vers l’extérieur. Le temps se raffraichissait, mais elle ne ressentit pas la morsure du froid. Les flocons sur elle ne fondait pas. Pourtant, la neige était fraiche et se posa délicatement sur le sol.

« Il neige !! IL NEIGE !! » riait-elle en courant vers les arbres à la recherche de l’ombre paternelle.

La neige avait recouvert ses pas, le sol intégralement et caché de toute civilisation, Estelle put voir devant elle, un dragon de glace, majestueux. Ses yeux de cristals observèrent la jeune fille. Devant une telle créature, n’importe qui prendrait ses jambes à son cou et s’enfuierai. Cependant, la terreur n’était pas présente. Elle ne savait pas pourquoi. Elle comprenait qu’elle ne devait pas avoir peur de la bête.

Cette dernière leva les ailes pour refermer sur son corps de créature incroyable, avant de se transformer. La paire d’aile se releva pour laisser apparaître, un homme, d’une quarantaine d’année. Les yeux d’un bleu cristallin, les cheveux blond, presque blanc. Longs en forme de tresse qui allait jusqu’à la taille. Et des joues rouge. Il avait une carrure assez imposante et un visage si agréable à voir, des traits certes Nordiques, mais surtout un visage de père.

Oui, Estelle arrivait à comprendre pourquoi ce père ne pouvait pas venir avant. Elle comprenait mieux pourquoi ses grands parents la gardaient enfermé. C’était parce qu’elle était une demi-dragonne. Née de l’union d’une humaine et d’un dragon.

« Fêtons Noël ensemble. Ma chérie. Tous ensemble, avec tes grands parents et moi. »

Estelle pleura toutes les larmes de son corps, ravie d’avoir retrouver son père.

FIN.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
 
Calendrier de l'avent 2016 - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: