French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Calendrier de l'avent 2016 - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13329
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 18 Déc 2016 - 8:53

bravo bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 18 Déc 2016 - 20:00

Merci pour les encouragements.




Le rocking-chairs de mamie :






La nuit est froide en cette hiver. La brume se forme sur la vitre des maisons, car l’intérieur est chauffé pour l’occasion. Dans l’une de ses bâtisses se trouvait une dame d’un certain âge. Le poids des années et le temps avait marqué au fer rouge sa peau. Des rides d’expression, les mains abimées, le dos voutées, la petite dame se balançait tranquillement dans sa chaise.
Son rocking-chair.


Avec ses petites lunettes rondes, elles observaient ses mains, plus précisément, les doigts. Elle maintenait avec une grande dextérité deux longues tiges de métal. Sur l’une d’elle se trouvait des morceaux de laine qui s’enfilait en boucle les uns derrières les autres. De l’autre elle agitait la barre de métal pour assemblait de nouveau nœud. De fils en aiguille, excusez moi de l’expression, elle forma depuis les pelottes de laines des formes diverses. Une écharpe pour sa petite fille. Un pull-over au couleur des personnages favoris de ses petits garçons. Un petit bonnet pour le nouveau né. Un doudou laine pour les petits voisins dans la rue. Des chaussons pour les bébés orphelins, arrivant dans la vie sans parent pour les soutenir.
La grand-mère continue sa tâche avec ses petits doigts déformés par l’arthrose et le temps. Elle compte le nombre de boucle qu’il faut pour avoir le bon modèle. Tel un maçon, elle suit le plan de l’architecte pour réussir à avoir le résultat parfait. Elle avait prit les mesures de chacune de ses personnes, donnant la possibilité de pouvoir mettre ses créations.


Le rocking-chair grince sous les poussées de la grand-mère et de ses travaux. Sur elle, il y avait trois pelottes de laine. Le patron de son travail était installé sur un support posé sur une petite table de chevet. Une lampe n’était pas loin pour éclairer la pièce dans la nuit.
La radio diffusait quelques chants de Noël tandis qu’elle continuait à se bercer dans son rocking-chair.


« Eh bien. Tu as bien vieilli l’ami. » souffla la grand-mère en arrêtant son travail et caressant les bords de son assise. « Toi et moi nous avons bien vécu. Tu m’as bien soutenu quand j’étais une mère de famille, lorsque je berçais mes nourrissons pour les nourrir. Quand ils étaient enfants et que je leur chantaient des berceuses pour dormir. Quand adolescents, ils venaient se réfugier dans mes bras, ou les tiens pour retrouver ces souvenirs. Et tu es encore là, pour me soutenir en mes vieux jours. »


Alors qu’elle se souleva de cette chaise particulière, qu’elle posait laine et aiguille à tricoter sur le chevet, elle se tourna vers le siége. Elle caressa à nouveau le dossier, se rappelant chacun des moments vécu avec lui. Même après la perte de ses amis, lui avait été toujours là.
C’était un vestige du passé que cette dame ne voulait pas se séparer. Un présent de ses propres parents.


« Après ma mort, j’espère que tu bercera mes enfants et petits enfants, comme tu l’as fait avec moi. »


Comme seul réponse, le rocking-chair grinça légèrement.


« Mais mon temps n’est pas fini. Allez, la vieille dame que tu connais va se coucher. Je te souhaite une bonne nuit mon vieil ami. »


La pièce fut plongée dans l’obscurité la plus total, tandis qu’auprès de ce siège, les fantômes des êtres biens aimés veillés sur la vieille dame.


FIN.


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 18 Déc 2016 - 20:27

Joli texte plein de nostalgie et d'espoir. sucette au caramel


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Lun 19 Déc 2016 - 18:07

Merci  ^^ !



Le sapin :





« Que faites-vous là les enfants ! » fit une voix dans une forêt profonde.
Garry et Johanna levérent leur tête vers l’origine du bruit. Les deux enfants de 10 et 12 ans observèrent une vieux sapin, au branches immense, à la cime haute et possédant d’étrange forme. On pouvait presque voir des yeux se formaient entre les branches en dessous d’épais sourcils. Une moustache imposante souleva une sorte de lévres formé également par des branches.

Au début, Garry pensa qu’il s’agissait d’une illusion du au froid, mais l’arbre se remit à bouger les lévres naturelles :
« Que faites-vous là les enfants ? »

Oui, l’arbre leur parlait bien à eux. Johanna prit le bras de son camarade, légèrement tremblante. Garry se posta devant elle, prêt à la défendre si nécessaire. Doucement, le jeune homme répondit :

« Nous étions entrain de nous promener dans cette forêt. On a apprit qu’elle allait bientôt être détruite par des investisseurs. Qu’il allait construire une grand supermarché à la place. Alors, on voulait savourer une dernière fois ces paysages. Mais vous qui êtes vous…Viel arbre ! »

« Je me nomme Estebane. J’étais un bucheron du temps où j’ai été humain. Je voulais utiliser la nature afin de monter une grande entreprise dans le bois. Cependant la nature s’est vengée. Cette forêt est magique. Elle ne deviendra jamais, comme vous appelez, un grand supermarché. Car une déeesse protége tout ce territoire. Si vous le voulez bien, je vais raconter mon histoire et vous apprendre beaucoup de chose sur la nature. »

Esteban raconta sa vie d’antan. Quand il était un fier bucheron travaillant pour un riche marchand. Il avait rencontré une jeune femme à l’orée de la forêt qui l’avait prévenu de ne pas couper ses arbres, qui étaient comme des frères pour elle.

Le bucheron l’avait ignoré et armée de hache en argent alla couper du bois. De ça et de là, partout. Si bien qu’il ne restait plus qu’un seul tronc dans la forêt. Ravi d’avoir accompli sa tâche et rêvant de richesse pour lui et sa famille, il commença à entailler le dernier arbre.
Dès le premier coup, il senti une étrange sensation en lui. Le vent s’était levé, les animaux étaient autour de lui à l’observer. Il avait observé ses mains qui s’était recouvert d’écailles brunes. Non, ce n’était pas des écailles. C’était des écorces de bois.

Ses doigts se déformèrent, ses cheveux s’élevèrent dans le ciel, ses bras devenirent immense tandis que ses doigts de pieds s’enfoncèrent tel des crocs dans la terre pour ne faire qu’une avec. De plonger au plus profond pour s’ancrer et être les racines de cet arbre dont il se transformer, un immense sapin verdoyant. Les troncs qu’il avait coupé se remirent en place et la jeune femme qui l’avait rencontré à l’orée de la forêt alla à sa rencontre.

« Je vous avais prévenu Bucheron. Maintenant, vous voilà maudit. Vous resterez à jamais le gardien de ces arbres pour que personne ne viennent entièrement détruire la forêt. Les hommes ont le droit de prendre certains arbres, mais pas consummer l’intégralité de la nature. Si quelqu’un vient à essayer le détruire, vous pourrez communiquer avec la nature et les arbres et transformer le criminel en un être de cette forêt. »
 

C’est ainsi que finissait l’histoire du Bucheron Esteban qui observait les hommes depuis des années. Il avait vu des personnes incivilisés qu’ils punissaient en envoyant ses écureuils jetant leur noisettes sur leur tête. Il protégeait de ses feuilles les enfants en fugue contre des personnes violentes, qu’elles soient adultes ou enfants. Il offrait de magnifique paysage aux amoureux qui venait déclarer leur flamme ou passer un moment en famille. Et il conseillait les personnes en besoin de conseil.

« Vous avez compris, mes petits. L’homme ne pourra jamais détruire cette forêt car elle est magique. Vous pouvez allez le prévenir comme l’a fait la jeune femme avant vous. Je pense qu’il ne vous croiera pas, mais vous aurez accompli votre mission, mes petits. »

Garry et Johanna hochèrent positivement de la tête et partirent bras dessus dessous en chantonnant : Mon beau sapin, en l’honneur d’Esteban.

FIN 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Lun 19 Déc 2016 - 19:18

:j:aime:


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9758
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G    Mar 20 Déc 2016 - 14:45

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mar 20 Déc 2016 - 21:46

Merchi !!



Le son de l’apaisement :






L’histoire se passe à notre époque. Dans l’air de la technologie, d’internet et du terrorisme. Elouan est un jeune adolescent de 17 ans. Il mène une vie identique à celle de bien nombreux ado de son âge. Il va au lycée, séche quelques cours, est doué dans certaines matières, tandis que dans d’autre il galère. Il a des amis avec qui discuter et échanger leur pensées et leur vision du monde.

Cependant, le jeune homme ne se doutait pas que sa petite vie bien rangé allez changer du tout au tout. Dans son petit village reculé, où il a besoin de prendre des multitudes de transport en commun pour aller à son lycée, les anciens du village lui avait assigné un bien étrange rôle pour le début des vacances d’hiver. Il était l’élu pour aller apaiser un monstre vivant dans la forêt.

On lui avait raconté cette histoire quand il était plus jeune. Quand il faisait ses premiers pas aux écoles maternelles et primaires. Comme tous les jeunes de son village, on leur avait dit qu’à chaque génération, un individu aller devenir un élu pour aller jouer un morceau de musique au monstre qui habitait la forêt. La créature serait une sorte de gardien qui préserverait leur monde et serait prêt à le défendre si un grand danger le menaçait. Les anciens racontaient également que les précédents gardiens changer du tout au tout à leur caractère après cette rencontre. Les plus timide devenaient de grands locuteurs. Les plus curieux devenaient sages. Les plus idiots devaient cultivés.

Quand il était enfant, Elouan et d’autres de son âge avait essayé de découvrir la créature mystérieuse. Mais des adultes arrivaient toujours à les trouver. Les sois-disant Gardien habitaient non loin de la forêt et veillaient jalousement à la protection de la créature.

Elouan soupira. Il ne voyait pas pourquoi lui avait été choisi. Pour ses parents, cela était un véritable honneur. Il était fier de leur fils. Ils avaient préparé son costume, semblable à un troubadours du moyen orient aux couleurs rougeoyantes et dorés. Il serait le plus jeune élu et il avait un ocarina pour l’acompagner dans son rituel. Un morceau qu’on leur avait enseigné à chaque enfant avec un instrument pour chacun. Le sien, c’était son ocarina. Un instrument que lui avait léguer son grand-père avant sa mort.

« Pourquoi moi… » soupira l’adolescent avant d’aller se coucher pour la dernière nuit dans la maison parental. Demain, après avoir accompli le rituel, il vivrait avec les autres gardiens et pourra suivre les études de son choix.

Ses rêves étaient peuplés de musiques, des dragons qu’il avait vu dans ses livres d’enfant. Il n’arrivait pas à imaginer réellement la créature qu’il allait rencontré. Il ne voulait pas y aller, car il ne voyait pas l’intérêt. Il aurait pu fuguer durant la nuit. S’enfuir à tout jamais et laisser le monde à sa perte. Après tout la créature n’avait rien fait contre les attaques de ces dernières années. Les humains continuaient à s’entretuer. Il ne trouvait pas l’intérêt de protéger une créature qui n’aide pas les humains.

S’il se rendrait dans cette forêt, se sera pour poser cette question à ce monstre : Quand vas-tu nous protéger ?

Dans ce sommeil de songe nébuleux, une petite voix triste supplia :

« Ne me tue pas. Reste avec moi… S’il te plaît. »

Elouan chercha dans son esprit l’endroit d’où venez la voix. Il chercha, fouilla chaque recoin de son âme. Il approcha d’une réplique de son ocarina. La voix venait de là.

« S’il te plaît. Ne me tue pas. »

« Je ne tient pas à tuer qui que se soit. Sauf si on m’attaque. Mais qui êtes vous ? »

Des trous de l’ocarina sorti une petite salamandre bleuté avec sur la tête un crâne qu’elle portait comme un casque.

« Je m’appelle Razel. Je suis l’invocation du monstre qui protége ce monde. Je serai bientôt lié à toi si tu l’appaise. »

Elouan posa un genou à terre et alla récupérer la petite salamandre dans ses mains.

« Qui est cette créature ? Et pourquoi est-ce moi qui doit y aller ? Il y a beaucoup de gens plus talentueux que moi dans cette ville. » souffla Elouan.

« Car je sais que tu as quelque chose que les autres gardiens n’ont pas. Quelque chose qui te rend unique. Quelque chose que la créature aurait besoin de ta part. »

« Et qu’est-ce que c’est ? »

« Ton amitié. Tous les autres gardiens avant toi ont certes changé d’attitude. Ils ont parfois gagné en prestance et en grandeur. Mais aucun n’est parvenu à atteindre le cœur de la créature. Ils savent la garder en vie, mais ne peuvent pas l’aider dans son combat dans le monde. »

« Alors…Tout se qui nous arrive actuellement. Les attaques terroristes, la terre qui se déchaine, les humains qui se déchirent entre eux. »

« Oui, la créature voudrait faire cesser tout cela. Mais les gardiens n’ont pas cette volonté, ni ce pouvoir, ni l’envie. Il leur faut une nouvelle vision. De la jeunesse et de l’espoir. Et non, uniquement les traditions ancestrales. »

La tête remplie de cette idée, les yeux encore embrumés lors de son réveil, Elouan sorti de son lit. Machinalement, il se prépara. Mit les vêtements traditionnels acheté par ses parents. En dessous de cette tenue, il avait gardé ses vêtements d’adolescent. Il attrapa son ocarina et se mit en chemin avec une délégation jusqu’à l’orée de la forêt. Là où la neige était entrain de tomber à gros flocons. Les gardiens étaient également présent.

« C’est l’heure. » fit le plus ancien d’entre eux, laissant la place au jeune.

Portant fièrement son ocarina, il pénétra dans ce tas de feuille morte, d’arbre denudé dont il ne restait que branchage et troncs. Les gardiens restaient à l’entrée de la forêt pour empêcher quiconque d’intervenir pendant le rituel.
Elouan avança lentement sur le sentier tracé. Plus profondément que lorsqu’il y avait été lors de son enfance. Là, au creux d’un tronc d’arbre, il entendit soufflait la petite voix de son rêve. Il s’approcha, pour trouver la petite Salamandre : Razel.

« Est-ce que tu es prêt ? » demanda-t-elle.

Elouan hocha positivement la tête et attrapa la salamandre pour la poser sur son épaule. Il continua son chemin jusqu’à entendre un grognement fort, menaçant, et grave. Il aurait menti s’il disait qu’il n’avait pas peur de se qui allait arrivé sur lui. Cependant, il avait fait une promesse à la salamandre. Il voulait découvrir cette créature et se lier d’amitié avec elle.

Une grande inspiration et la bouche sur le bec de l’ocarina, Elouan appela la créature avec le morceau enseigné. Petit à petit, il entendit des pas lourd s’approchait de lui. De la glace se formait. La fraicheur était plus intense. Les flocons plus intenses. Entre ses cristaux, Elouan pu voir apparaître une sorte de golem de glace, les yeux froid et transparent, des crocs au lieu des dents. Des griffes à la place des mains. Une créature humanoïde qui semblait être menaçante et prête à déchiqueté tout se qui s’y trouver. Brusquement, la mélodie cessa. Elouan ne continua pas la suite de la musique qu’on lui avait enseigné. Il ne savait pas pourquoi, en la jouant, il l’a trouvé si triste. Il ressentait comme une sensation d’emprisonnement. Il décida de changer les notes. Les rendre plus joyeuse. Pour réchauffer le cœur de la créature. Lui montrer qu’il ne venait pas en tant que gardien, mais bien en tant qu’ami. Briser la tradition pour essayer de l’améliorer.

La créature semblait être stupéfaite par ce changement de mélodie. Son visage menaçant se détendit. Ses yeux cristallin se firent plus doux à l’écoute de l’adolesent. La tempête se calma. La neige continuait à tomber à flocon modéré. La brise fraiche laissé une certaine douceur. Au lieu de voir un désert blanc, le paysage autour de la créature et d’Elouan était semblable à une illustration de livre d’enfant. Où la magie opérer pour offrir les plus beaux spectacles que pouvait offrir la glace et l’hiver.

Quand le morceau fut terminé, la salamandre sauta de l’épaule du jeune homme pour prononcer :

« Maître. Moi Razel, et Elouan, nous ne souhaitons pas être gardien. Mais vos amis. Nous souhaitons passer le peu de notre vie avec vous. Vous montrer à quoi ressemble le monde et comment vous pouvez l’aider à s’améliorer. »

La créature s’étonna, puis leva les yeux vers Elouan, pour le voir tendre la main vers elle.

« Oui, restons ensemble. Soyons ami. Je préfère cela qu’à leur tradition d’obéissance et de soumission. »

Des larmes perlaient sur les joues de la créature. En attrapant la main d’Elouan, son corps se méthamorphosa. Au lieu d’une peau de glace, il se rapprochait plus de la couleur d’un être humain. Certes plus pâle que la moyenne, plus froide aussi. Mais proche de ceux qu’elle voulait protéger. Les yeux uniformément glacé possédait désormais une belle iris bleu pastel. Des longs cheveux blond presque blanc couvrait le long de son corps juvénile masculin. Un sourire se lisait sur son visage. Il n’avait pas abandonné son pouvoir. Il le partager désormais entre Elouan, Razel et lui. A trois et non en solitaire ils étaient prêt à aider ce monde, à quelques jours de Noël.
Elouan l’entoura de sa chaleur, comme le fit la salamandre.

« Quel est ton nom ? » demanda l’adolescent.

« Cristal. Je me nomme Cristal. » souriait l’être de glace.

« Eh bien. Allons y Cristal, il y a beaucoup de chose à te faire découvrir. Mais d’abord. »

Elouan retira sa tenue de cérémonie, il était heureux d’avoir garder ses affaires en dessous. Il invita son nouveau compagnon à enfiler la tenue qu’on lui avait cousu afin d’être présentable pour les anciens et ensemble, ils partirent délivrer ce nouveau message de paix.
 
FIN 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13329
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mer 21 Déc 2016 - 18:29

bravo bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mer 21 Déc 2016 - 19:35

Merchi !

Voici la suite !



Les larmes de Cristal :
 
Warren était un adolescent qui semblait être très introverti. Il ne parlait peu, voir jamais avec les personnes qui l’entourait. Il n’exprimait pas ses émotions quand il le fallait. Pas de joie quand il réussissait quelque chose. Pas de colère quand on lui brisait ses affaires. Pas de tristesse quand il perdait un objet précieux. Certains camarades de classes pensait qu’il était fou, ou ne possédait aucun sentiment.

Pourtant, cet hiver, tout allait changer. Alexis, un petit gars du même âge que Warren venait d’arriver en ville, en même temps que la neige. Il était rare d’avoir de nouvelles arrivées en cette période de l’année. Ce qui l’avait amené ici ? C’était son adoption par une famille. Autrefois Orphelin, il eu la chance d’avoir des adultes souhaitant l’emmener loin du foyer d’enfant. Alexis était du genre extraverti, il riait, souriait et n’hésitait à aucun moment à faire les 400 coups en toute discrétion avec ses camarades de classe. Il savait draguer les jeunes demoiselles, tout en leur faisant comprendre, qu’il n’irait pas plus loin que les caresses. Pas de baiser, pas droit à découcher au soir. Il avait un code d’honneur. Il avait grandi dans un orphelinat depuis l’àge de 5 ans, où ses parents ont été assassiné par des voleurs. Il avait été le seul survivant et plus de famille pour l’aider. Alors, il voulait à la fois profiter de sa vie et en même temps ne pas embarassé ses nouveaux parents qui lui donner tant d’affection. Ses parents avaient chacun une soixantaine d’année. Ils n’avaient jamais eu d’enfant. On cherché à en avoir par tous les moyens. Mais à chaque fois, les parents biologiques, ou l’enfant s’en allait de son propre gré. Ils ne restaient que quelques mois. En apprenant cette histoire, Alexis avait décidé de rester dans cette famille. De profiter de cette chaleur humaine et à la fois de leur offrir le bonheur qu’il désirait. C’était un échange de bon procédés qui lui faisait plaisir.

Un jour, alors qu’Alexis se rendait vers la maison de camarades de classe, il vit au loin, Warren se dirigeant vers la forêt. Curieux de nature et surtout se demandant pourquoi le jeune homme ne parlait quasiment jamais, il le suivit. Alexis envoya un SMS à ses amis, afin de leur annoncer qu’il serait en retard. Ce qui lui laisserai le temps de découvrir la personnalité de Warren.

Entre la neige, les branches et les feuilles mortes, Alexis suivi Warren. Il l’observa silencieusement. Il vit l’adolescent se stopper et être devant un étrange arbre. Là, Warren tourna légèrement la tête et Alexis fut surprit de voir couler sur les joues de son camarades des Perles de glace. Non, ce n’était pas des larmes, mais de vrais cristaux de glace depuis ses yeux. L’adolescent introverti pleura toute les larmes de son corps, à cause des messages de ses camarades de classe. Du fait d’avoir perdu son petit lapin : Diego, mort cet hiver. De ne pas pouvoir exprimer ses émotions sous peine de lancer des pics de glace, de former des statues. D’ailleurs, Alexis fut surprit de voir des mignones figurines de lapins autour de Warren, formés de glace et de neige. Les larmes tombèrent sur le sol.

Alexis était si envouté par ce spectacle, qu’il ne senti pas les effets du froid et de l’humidité. Quand soudain, son corps le réveilla et sans aucune discrétion se mit à éternuer.
Warren sursauta, se retourna inquiet pour hurler avec une voix timide et adorable.

« Qui…Qui est là ? »

Alexis se releva, les joues un peu rouge et l’air honteux.

« Désolé, Warren. J’étais curieux de savoir qui tu étais vraiment et je t’ai suivi. » avoua directement l’extraverti.

Aussitôt, Warren fut prit de panique. Rapidement, l’adolescent les joues rouges comme des tomates se mit à dévaler la forêt, avec des perles de glace tombant sur le sol. Derrière lui, Alexis le poursuivait en lui implorant de ralentir. Qu’il allait se blesser. Warren n’était pas un grand sportif et il fut rattraper rapidement par Alexis qui l’attrapa dans ses bras. Warren se débati comme il le pouvait en criant :

« Lache moi ! Je ne suis qu’un monstre ! Je ne ressemble pas un humain. Je ne suis qu’un monstre des neiges !! »

« Calme toi Warren. Du calme ! Je n’ai jamais pensé que tu étais un monstre. Au contraire, je trouve que tes larmes sont très belles. »

Warren continua de pleurer avant de voir les doigts d’Alexis lui attrapant l’un de ses cristaux.

« Je comprend que tu es peur Warren. Mais je t’en prie. N’ai pas peur. Cela n’a pas eu être facile de vivre tout seul cette situation. Ne t’inquiète pas. Je ne dévoilerai pas tes secrets. Mais ne te cache plus. Là, calme toi. »

Tout doucement, Warren se calma, appaisé par les mots et la chaleur du corps d’Alexis. Il tourna sa tête rouge et blanche vers Alexis qui lui souriait.

« Je te promet d’être ton confident quand tu en aura besoin. Cela ira mieux que si tu étais tout seul. Et qui sait, ton pouvoir pourrait aider des personnes dans le monde. »

« Oui…Mais si je les tuais au contraire. »

« Est-ce que tu as déjà blessé quelqu’un avec ? »

« Non. » souffla Warren. « Je fais toujours attention. Même à la maison. Papa et Maman sont au courant. Eux aussi disent que je devrais développer mes pouvoirs. Mais j’ai peur. »

« Alors, ne t’inquiète pas ! Je vais t’aider dans se cas ! On se retrouvera ici le plus souvent possible. Fais moi confiance. »

Fin 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Mer 21 Déc 2016 - 20:10

Mais pourquoi tes personnages ne peuvent-ils pas être juste normaux? Des gens comme toi ou moi (enfin moi... normale... ça dépend des points de vue... rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque ) Mais j'aime bien quand même! clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 22 Déc 2016 - 19:24

Meh ! Meh !!! C'est plus marrant des persos un peu étrange non ? Ca change du quotidien. Et puis, je ne suis pas normale non plus (sinon, je serais pas entrain de faire 4 calendrier de l'avent xD)



Mélange de Culture :




Akito et Héléna sont un couple Fraco-nippon. Ils s’étaient rencontré lors d’un échange scolaire avec leur université. Chacun apprenez la langue de l’autre. Akito rêvait de ce pays Français avec une richesse et sa culture. La gastronomie et le luxe. Le romantisme à la française. Héléna aimait le charme et le zen sur pays du soleil levant. Elle appréciait leur tradition, mais aussi la modernité de ces derniers. Et également les ouvrages divers et variés. Que cela soit des poémes, des romans, ou des mangas.

Pour la première fois, Akito avait quitté son japon natal pour rejoindre sa douce et belle en France, à quelques jours de Noël. Le jeune homme avait déjà imaginé cette fête avec son amoureuse. Car chez eux, la tradition est plus tourné pour les couples. Les déclarations au pieds du sapins. Pour les plus jeunes enfants, il y avait encore les cadeaux. Mais dès l’adolescence, les japonais célibataire sortaient en groupe pour essayer de rencontrer l’âme sœur. Les couples fêtaient ensemble cette journée. C’était un peu comme la Saint valentin, avec l’espoir qu’un miracle arrive aux célibataires.

Cependant, le jeune homme déchanta vite, quand Héléna lui proposa de venir chez elle, dans sa famille, pour fêter cette événement.

« Mais… Noël c’est fait pour le fêter en couple ! Comme n’importe qui ! D’aller manger au restaurant. D’observer les décorations de Noël rien qu’à deux. De ne penser qu’à nous. Maintenant qu’on est en France, le pays du romantisme, on peut profiter de ce genre d’expérience ! »

Héléna pencha la tête de côté avant d’expliquer calmement :

« Ici, en France, Noël est d’avantage une tradition familiale. On se retrouve en famille pour manger un bon repas. Jouer à divers jeu. Raconter des histoires. Partager des cadeaux entre nous. Voir les lueurs de malices dans les yeux des enfants. Voilà comment nous fêtons Noël chez nous. Je pense que chez vous, cela ressemble plus à votre Nouvel an. »

Akito soupira. Son rêve de miracle de Noël ne se produira pas ? Il tourna avec sa bien aimée dans les magasin à la recherche des présents à offrir. Une course dans la foule qu’il n’appréciait pas. L’énervement des gens qui étaient stressé pour préparer leur Noël parfait. Les tenues qui devaient être propre et soyeuse. Pas de faux pas, surtout pas. Cette perfection pour faire rêver les gens.

La fête se passa plutôt bien le jour de Noël. Le repas fut agréable et les discussions intéressantes. Mais Akito était toujours un peu triste de ne pas pouvoir réaliser son rêve.

Quand, Héléna le prit à part et l’entraina à l’extérieur de la maison. Enfoui dans son manteau, le jeune couple observa les flocons de neige tomber sur eux en ce soir de Noël. Aucun autre membre de la famille ne venaient les déranger. Juste apporter du chocolat chaud pour savourer en observant ce neige noir d’où la neige tomber.

« Je crois que par chez toi, on peut se faire des promesses d’amour quand la neige tombe. Dans ton pays, il est rare que la neige apparait au soir de Noël. Tandis qu’ici c’est souvent le cas. C’est aussi pour cela, que je voulais que tu viennes en France à Noël. Pour te promettre que je resterai toujours avec toi. Même si nos cultures sont différentes, elles ne sont pas incompatible pour autant. »

Akito vit alors des décorations lumineuses éclairé le jardin. La neige continuait de tomber en douceur, recouvrant le sol d’un fin tapis blanc.
L’ambiance était froide, et Héléna en profita pour se blottir dans les bras de son bien aimé. Bien qu’il soit gêné, qu’il est vérifié que personne ne le regarde, Akito la prit délicatement et posa un baiser léger sur les lèvres de sa dulciné.

Fin 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Jeu 22 Déc 2016 - 19:29

Jolie histoire d'amour entres des personnes sans aucun autre pouvoir que celui de s'aimer! clin d\'oeil


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 23 Déc 2016 - 17:35

Merci !



Sir Bacon :




--- Disclaimer ---
L'univers et les personnages dont il est question dans cette fan fiction ne nous appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de son créateur : Seroths et le bacon. Nous ne tirons aucun bénéfice de leur mise en situation de cette fiction. Les actions, PNJ et lieux utilisés dans cette fiction ne sont en aucun cas le reflet des opinions de leur créateurs. Merci et bonne lecture !
Le soleil était au Zénith. Les températures jamais en dessous de 20°c. Et pourtant ce n’était pas la canicule en ce mois de Décembre. Non, c’était plutôt normal à la Réunion. Cette chaleur était même très agréable. Alors qu’en France Métropolitaine, les gens étaient surement entrain de se battre dans le temps maussade ou déneigé leur allées pour se rendre au travail, Anthony, jeune réunionnais se satifaisait de sa région, du temps extérieur et également de la beauté du paysage local.
 
Mais en ce mois de décembre, ce n’était pas la beauté du monde extérieur qui intéressait le plus Anthony. C’était le repas de ce Noël. Il allait le passer avec ses abonnés internet et il préparait déjà quelques vidéos d’avance pour leur offrir un peu de son quotidien. Et parmi toute les événements à réaliser, il avait prévu de préparer un délicieux plats à base de Bacon.
Son péché mignon voyez-vous. Comment ça, C’est gras et pas bon pour la santé ? Mais le gras c’est la vie vous répondrait-il. Il faut se préparer pour la période hivernale qui suivra après. 15°C c’est peu chez eux. Ils ont froid et besoin de leur manteau d’hiver quand il fait ce genre de température.
Alors pour cela, il attrapa ses deux tranches de bacon acheté chez le boucher du coin. Il alluma sa caméra et commença son petit monologue.
 
« Oh ! Seigneur de la graisse et du goût. Offrande au grand ventre adoré. Puisses-tu accepté en ce jour de Noël de grillé délicatement sur cette poêle chauffée !  Sur ce lit de beurre et d’oignon. Puisse-tu accomplir dans ce magnifique diner, le rassasiement de ma pense afin d’offrir aux abonnés, la possibilité d’une magnifique recette à partager entre amis ! Ou en famille ! Oh, je t’implore ! Sir Bacon ! Offre nous tes derniers mots, avant ton sacrifice héroïque ! »
A ce moment, où Anthony avait déjà imaginé un montage audio à réaliser avec son logiciel de vidéo. Un insecte fonça sur lui et il se mit à hurler, jetant la tranche de bacon, sans aucune sommation dans la poêle et heureusement pas à côté.
Anthony ria de bon cœur, en s’imaginant la tête qu’il avait du faire à cet instant. Il trouvait que la situation était si naturelle, avec son cri aiguë et l’air effrayé. Cela allait être parfait. Il allait adoré et il espérait que ses abonnés également.
Anthony fini de préparer son repas avant d’aller sur son ordinateur pour préparer la surprise à ses abonnés. Il allait également ajouté des yeux et une bouche pour en faire de l’animation. Et lui proposer un dialogue.
 
FIN. 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Ven 23 Déc 2016 - 19:54

Une prière au bacon? Je n'y aurais pas pensé! rire démoniaque rire démoniaque rire démoniaque


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Sam 24 Déc 2016 - 9:53

xD ! Allez, voici la suite.



Un défi pour la chocolatine :





--- Disclaimer ---
L'univers et les personnages dont il est question dans cette fan fiction ne nous appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de ses créateurs : Iplay4You et la chocolatine. Nous ne tirons aucun bénéfice de leur mise en situation de cette fiction. Les actions, PNJ et lieux utilisés dans cette fiction ne sont en aucun cas le reflet des opinions de leur créateurs. Merci et bon visionnage !
Il était une fois, dans un pays lointain, où le soleil était radieux et le temps agréable, vivait un petit pâtissier. Ce dernier était doux et attentif aux demandes des clients.

Tout le monde le connaissait pour ses créations originales et splendides. Il avait créé un gâteau ressemblant à des nuages en pièces montées, comme gâteau de mariage. Pour Pâques, il avait réalisé un magnifique œuf en gâteau qui tenait debout sur un socle. A l’ouverture de ce dernier, on pouvait retrouver une partie découper en forme de poussin et une coulée de mini œuf en bonbons s’en échappa. En été, il avait conçu des fausses bananes en gâteau. L’extérieur, la peau, était fruitée, tandis qu’à l’intérieur était une gourmandise de chocolat blanc et noir.
Tous étaient impressionné par ce magicien de la pâtisserie. Beaucoup de personnes pouvait lui demander des commandes aussi farfelues que magnifique.

En cette période de Noël, il avait reçu une tonne de demande de buche de Noël les plus inventive. Mais, le jeune pâtissier n’avait pas trouvé quelques chose qui lui fasse envie. Qui lui donne du rêve ou un air de défi.
Soudain, dans la pâtisserie arriva un homme, une trentaine d’année. Des cheveux coupées courts, des petites lunettes sur le nez cachant ses yeux farceurs et joyeux.

Avec énergie et confiant en lui, le client fit une demande :

« Bonjour, avez-vous des chocolatines ? »

Le pâtissier s’arrêta un instant. On ne lui avait jamais demandé ce genre de gâteau et il se trouva fort dépourvu quand la question fut venue. Il chercha dans sa mémoire se que pouvait dire la chocolatine. Etait ce un code secret ? Une nouvelle appelation par les jeunes ? Ou bien une farce ? Dans tous les cas, le pâtissier répondit :

« Euh…Je ne pense pas non. »

Le jeune homme tourna la tête de côté avant de montrer du doigts les petits pains au chocolats qui se trouvait dans la vitrine.

« Bah, si vous en avez, regardez là ! »

Le pâtissier fut ravi de constater qu’il avait bien ce produit en vitrine. Mais cette histoire lui laissa un petit goût de défaite. Lui qui pensait être incolable dans la pâtisserie et viennoiserie venait d’être battu sur son terrain, avec juste un mot.

« Vous m’avez poser une colle là. Je vous lance donc un défi ! Essayer d’imaginer un gâteau dans le thème de la chocolatine que je ne pourrais pas réaliser ! Si vous y arrivez, alors je vous offre pendant des chocolatines tous les jours pendant un an ! »

« Sérieux ! Alors oui, je vais vous trouvez cela ! » sourit l’homme. « Au fait, je me présente, je m’appelle Alexis ! »

« Mon nom est Cyril. » souriait le pâtissier en prenant la main de son adversaire.

Durant la nuit, Alexis et Cyril eurent tous deux des difficulté à dormir. Le premier cherchait une idée de gâteau. Il regarde sur sa communauté d’internet pour trouver quelques idées. Peut être une solution. Il voulait dans tous les cas que le gâteau soit une chocolatine. La viennoiserie. Mais comment le mettre en forme. Cyril était si intrigué par le défi du lendemain. Il espérait avoir quelque chose d’incroyable à fabriquer. Quelque chose qu’il devait le fasciner et l’intiguer. Un vrai défi.
 
La nuit passa et le jour revenait à la charge. Alexis se rendit dans la pâtisserie l’air joyeux, un croquis en main. Cyril l’accueilla à bras ouvert.

« Alors ! Quel est le défi ? » demanda le pâtissier.

Alexis ouvrit son carnet de croquis. Le trentenaire n’était pas très doué en dessin. Il avait semble-t-il réalisé une sorte d’extraterestre cubique vert, avec des yeux cubique noirs et une bouche avec trois cube. L’extraterestre n’avait pas de bras, mais deux paires de jambes minuscules. Son corps était long et fin.

« Je voudrais que vous fassiez un gâteau qui a le goût et le croustillant de la chocolatine en forme de Creeper ! Si vous réussissez, je vous ferais de la pub auprés de mes spectateurs sur internet. » informa Alexis.

Un creeper ? Voici une autre nouveauté qu’il ne connaissait pas. Pour l’aider, Alexis avait ramené de sa collection personnelle une mini figurine de Creeper pour que le pâtissier puisse s’imaginer la forme compléte de la créature.

« Je vous laisse jusqu’à Noël. Est-ce que cela vous va ? »

Le pâtissier se massa le menton tout en acquiessant. Son esprit était déjà entrain de réfléchir à la manière de procéder. Comment allait-il faire un gâteau aussi croustillant que les vienoiseries et leur donner cette couleur si verte ! Et surtout ne pas trop altérér le goût.
 
Durant des jours, le pâtissier réfléchissait. Il ne pouvait pas mettre de pates à sucre. Le goût serait fort prononcé en sucre et la vienoiserie étant grasses, cela allait donner un mélange trop sucré. Il observa les différentes solution qui se trouver à lui. Quand il pensa à un classique recouvrage de chocolat blanc teinté de vert fluo ? Cependant, comment ne pas trempé la vienoiserie et ne pas lui faire perdre son croustillant ?

La difficulté se trouver aussi dans la manière de faire tenir le gâteau. Les petites jambes étaient un faible socle. Il devait réfléchir. Il notait diverses idées sur son papier et à la meilleure manière de procéder pour le montage.

Soudain, l’idée germa. Il se mit à tout noter sur ses feuilles. Et il devait désormais testé sa théorie.

Il du passer plusieurs journées, plusieurs nuit avant d’arrivé au résultat espéré.  Quelques jours avant Noël, Alexis revient dans la fameuse pâtisserie. L’une des vendeuse l’accueillit avant de le diriger vers l’espace de travail de Cyril.

Là, l’étonnement était de rigueur, quand Alexis vit debout sur la table, un Creeper d’une couleur vert fluo de la taille d’un avant-bras. Il tenait en équilibre sur ses petites jambes eux-mêmes cubiques, le tout était en volume et sublimement designé. Alexis ne put s’empêcher de prendre en photo le gâteau. Révéillant par la même occasion Cyril.

« Oh, Vous voilà. Nous allons pouvoir savoir si j’ai réussi mon défi. » souriait-il.

Alexis était un peu triste de devoir voir cette œuvre être découpé. Mais il acquiessa. A sa grande surprise, le pâtissier ne découpa pas son œuvre. Il souleva juste un léger socle fait de sucre qui tenait les jambes avec les torses. Et posa ce torse sur la table délicatement. Il prit un des cubes faisant offices de jambes et le donna à Alexis. Il en prit un également pour le manger.

« A la notre. » sourit Cyril.

Alexis n’attendit pas longtemps pour croquer le dit objet. Et que fut son étonnement, quand il senti croquer sous la dent le chocolat qui avait servit à entourer la viennoiserie. La couche avait été légère afin de ne pas trop chargé la bouche en chocolat blanc. Puis, les papilles décelèrent le croustillant de la pâte feuilleté caché à l’intérieur. Cette dernière était légèrement moins grasse que d’habitude. Cependant, une fois le chocolat blanc en bouche, le gras revenait apaiser les papilles. Enfin, l’amertume de la barre de chocolat noire fondante dans le cœur de ses feuilles de patisserie vient se loger sous la langue de notre joueur de cube. La satisfaction se lisait sur le visage d’Alexis, tandis que Cyril attendait patiemment le verdict.

« Ok, je l’avoue. On ressent bien la chocolatine dans ce gâteau ! C’est une magnifique idée ! Bravo ! Ca mérite un article dans mes pages internet. Vous pouvez compter sur moi. Et puis, j’ai une dernière chose à vous demander. »

« Oui ? »

« Pouvez-vous me préparer ce genre de gâteau pour Noël. Je sais que je demande ça au dernier moment, mais je préfére cela à une buche traditionnelle. »

Le pâtissier accepta volontiers, heureux de voir que son talent n’était pas perdu par un mot qu’il ne connaissait pas.

FIN. 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13329
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Sam 24 Déc 2016 - 13:40

bravo bravo bravo



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 27
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 25 Déc 2016 - 9:01

Merci ! Allez, je vous met deux histoires pour aujourd'hui.



A travers la vitre :

 


L'univers et les personnages dont il est question dans cette fan fiction ne nous appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de ses créateurs : JayKill, ProxyShiki et FonkyFouine. Nous ne tirons aucun bénéfice de leur mise en situation de cette fiction. Les actions, PNJ et lieux utilisés dans cette fiction ne sont en aucun cas le reflet des opinions de leur créateurs. Merci et bonne lecture !



Tristan est un enfant de 15 ans. Il est chétif, blanc comme la neige. Ses longs cheveux blonds, presque blanc descendaient jusque bas du dos. Ses yeux d’un bleu saphir observait le monde extérieur. Depuis sa petite chambre d’hôpital, il regardait les autres enfants jouant dans la cour. Il était au rez-de chaussé et pouvait les voir courir dans la neige, ou rouler avec leur fauteuil roulant dans les petits chemins déneigés par l’équipe médicale qui se trouvait dans ce lieu.

Tristan habitait dans une petite unité de soin, pour les enfants ayant besoin d’une assitance médicalisé tout le long de leur fragile vie. Chacun espérait un jour pouvoir sortir dans le monde extérieur et vivre la vie de n’importe quel enfant. Aller à l’école. Jouer avec des copains. S’amuser avec des amies. Allez voir leur star préférée, que ceux soit des chanteurs, des sportifs, des artistes ou bien des You Tubeurs.

Tristan observait tranquillement, assis sur son fauteuil les autres enfants. Lui, n’avait pas le droit de quitter sa pièce. S’il sortait, il risquait de tomber encore plus malade. Ses parents, il les voyait, mais uniquement avec une combinaison particulière. Il n’y avait plus de chaleur humaine. Pas de baiser ou de tendre câlin. Tout devait être nettoyé du sol au plafond, asseptisé et sans microbe pour ce petit être. Même la nourriture devait être le plus propre possible, quitte à y perdre le goût.

Tristan se demandait si un jour, il pourrait sortir dans le monde extérieur. Il avait vécu d’aussi loin qu’il s’en souvienne dans cette pièce. Il n’avait que cette vitre pour communiquer avec les autres enfants et pouvoir profiter des rayons du soleil. Sa chambre était très grande, spacieuse et surtout, possédait un jardin artificiel avec de l’air contrôler et de fausse plante. Un endroit qui ressemblait au monde extérieur mais qui ne suivait pas le rythme des saisons. On aurait pu croire qu’il s’agissait toujours du printemps dans ce lieu, tandis qu’à l’extérieur, à l’approche de Noël, il faisait un froid de canard.

Noël, pour lui, c’était un jour comme les autres. A part, qu’il y avait à la télévision et parfois sur internet des émissions un peu spéciale. Plus fantastique. Plus merveilleux. Lui faisant oublier pendant quelques heures son du quotidien.

Son seul contact avec les personnes, son seul lien social, était internet. Il pouvait aussi bien communiquer avec les autres patients et les membres du personnel par le biais de petit message quand ces derniers ne pouvaient pas entrer dans sa chambre. Parfois, avec des gens du monde entier.
Et parmi eux, se trouvait une personne qu’il admirait profondément. Une personne qu’il espérait voir un jour dans le monde réel. En dehors de sa bulle. Un joueur de jeux vidéo qui était connu pour son franc parlé, mais également pour ses émissions parlant de légendes sombre ou d’analyses du jeux vidéo. Ce n’était pas un hardcore gamer, ni même un speedRunner, quelqu’un qui réussis tous les niveaux du premiers coups ou réalise des temps records. Il s’agissait juste d’un homme d’une trentaine d’année qui jouait aux jeux vidéo avec ses abonnés durant des lives. Et parfois qui décortiqué les mystères de leurs histoires avec un de ses amis. Sa petite amie réalisée les dessins pour ses émissions et pour aussi progresser dans sa passion.

Il l’avait dit lui-même, ce gars avait un métier, des enfants. Il ne vivait pas de ses vidéos. Mais savourer ces petits moments partagé avec sa communauté. Un public qui connaissait d’autres joueurs comme lui, qui avaient un plus grands nombres d’abonnés, mais qui ne l’effrayait pas.
C’était un passe-temps. Une passion de vivre et d’offrir un moment conviviable avec ses viewers. Tristan qui était très jeune le prenait un peu comme un oncle. Comme un membre de sa famille qui l’avertissait à faire attention à se qu’il regardait sur internet. A les insultes à ne pas prononcer dans la vie courante…Une vie qu’il imaginait possible peut être un jour.

Tristan aimait discuté avec cette petite communauté qui était comme une seconde famille pour lui. C’était son soutient. On ne discutait pas de maladie, de piqure, de médicaments. Ou seulement quand le sujet était abordé dans le jeu vidéo. Il était un internaute comme les autres. Parfois, il se faisait reprendre, d’autre fois on laissait couler ses blagues un peu plate. Mais jamais lui ou les autres avaient été ignoré.
C’était son cocon de réconfort.

Il avait été dans beaucoup d’autres communauté, fort actif et passionné. Mais ce gars là était son préféré de tous. Pas besoin d’être super connu. Il était juste lui-même et cela suffisait à Tristan, tout comme à tous ses abonnés qui s’amusait avec lui. Qui le taquinait sur certaine réflexion. Ou qui le chariait lors de ses morts dans les jeux vidéo. Des élans de soutient se manifestèrent quand il avait quelques soucis. Tout cela dans une bonne ambiance et un grand respect de tous.

Alors qu’il quittait son petit jardin intérieur pour retourner sur son ordinateur, et observer les vidéos en ligne. Il remarqua alors un petit message dans sa boîte mail. Le titre lui était étrange ainsi que l’adresse : « je suis là.  JK. »

Soudain, quelqu’un tocqua à la porte. Tristan sursauta. Personne n’avait jamais osé toquer à sa porte. Le personnel et ses parents, ils entrèrent directement à l’intérieur sans demander la permission. Doucement et avec une voix fluette, Tristan prononça :

« Entrez ! »

Depuis l’extérieur, trois personnes entrèrent. Sans combinaison. Sans masque. Habillé de manière civilisé, comme à l’extérieur, comme dans les séries et les émissions qu’il regardait. Mais pas n’importe quelle personnes. Une fille et deux hommes. Ceux qu’il regardait sur son petit écran d’ordinateur. Ce streameur qu’il admirait.

« Bonjour Tristan. Je m’appelle Jay. Voici Fonky et Proxy. On est venu t’apporter ton cadeau de Noël. »

Tristan s’étonna. De l’écran passé à la vraie vie. Du virtuel au réel. Il ne pensait pas que cela puisse être possible. Rapidement il s’éloigna de son idole en se rappelant de sa maladie et murmurant à voix basse :

« Je voudrais bien vous saluer. Mais je risque d’être plus malade. »

« Justement non. » sourit Fonky.

« Nous sommes là pour cette raison. » reprit Proxy.

Tristan ne semblait pas comprendre avant que Jay n’ai mit en forme ses pensées.

« Le médecin qui te traite est un ami du mien. Un jour, alors qu’ils venaient de sortir de rendez-vous, ce médecin m’a reconnu, car tu es un fan de mes vidéos. Tu as dû subir des traitements plus lourd cette année, je crois. Et ils ont eu les derniers résultats. Tu vas pouvoir sortir de ta bulle. Tu vas pouvoir commencer à vivre une vie d’adolescent comme les autres Tristan. Et je voulais t’annoncer cette bonne nouvelle. Alors, si cela te dit, nous pourrions jouer tous ensemble dehors dans la neige en attendant que ta famille n’arrive et que tu puisses fêter Noël chez toi. »

Tristan n’en croyait pas ses oreilles. Guéri ? Il était guéri ? De cette maladie qu’il avait depuis son plus jeune âge ? Oui, il se rappelait que durant l’année, il avait eu des traitement différents. Il avait même attrapé un rhume. Habituellement, il devait attendre 4 semaines pour guérir du virus et sans bouger de son lit, car il était trop faible pour bouger. Mais cette année. Il avait pu vivre comme habituellement et en une semaine il avait été guéri. Des larmes coulèrent sur son visage alors qu’il s’approchait de son idole.

« Je suis guéri ? Alors, je peux vous demander un autographe. »

Jay riait face à la réaction du petit gars. Il lui frotta énergiquement les cheveux avant de continuer :

« Même mieux, on va s’amuser dehors. Mes enfants doivent m’attendre également. Comme ça tu seras aussi avec des plus jeunes que nous. »

« Ouais, tu veux dire qu’on est des vieux croutons ? » demanda Fonky l’air faussement blessé.

« Mais non, ce n’est pas se que je voulais dire. »

Sous les rires et la joies, ce quatuor sorti de cette petite pièce qui avait permis à ce petit bout d’homme de survivre pendant des années.
Car aujourd’hui, c’était la veille de Noël. Et que les miracles pourrait exister.
 
FIN 


Un nom pour un dindon :




 --- Disclaimer ---
L'univers et les personnages dont il est question dans cette fan fiction ne nous appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de ses créateurs : Krayn et Gloubilly. Nous ne tirons aucun bénéfice de leur mise en situation de cette fiction. Les actions, PNJ et lieux utilisés dans cette fiction ne sont en aucun cas le reflet des opinions de leur créateurs. Merci et bonne Lecture !




C’était non loin de Noël, la neige tombait à gros flocons. Les parents courraient dans tous les sens pour aller chercher les présents à offrir à leur bambins. A chercher les denrhées pour la fête. Les boissons et les cotillons.

Dans une ruelle de Lyon, un petit batiment, une boutique assez ancienne de jouets. L’endroit avait subi les affres du temps. La peinture partait doucement, les vitres étaient légèrement poussiéreuses et les jouets semblait venir d’un autre temps. Ici, pas de gadgets électronique, comme disait le propriétaire. Ce n’était que des jouets fabriqués mains, ou chiné chez des autres artisans un peu partout dans le pays.

La boutique était proche de la fermeture. Le propriétaire se faisait vieux. Ses descendants ne désirait pas reprendre l’affaire, préférant les merveilles de la technologie. Et les quelques jouets encore présent dans la boutique partait, acheté par des anciens.

En tout et pour tout, avant Noël, il ne restait que trois jouets : Un yoyo fait en bois avec des magnifique sculpture. Un petit soldat de plomb. Et enfin, une peluche de Dindon.

La petite peluche avait vu bons nombres d’enfants passés devant lui. Il avait vu ses confrères dindons partir à une époque du passé.
Quand il était une toute jeune peluche, le petit dindon avait entendu une légende de la part des autres peluches de toutes sortes :

« On dit que le plus beau cadeau que l’on peu nous faire et d’avoir un maître, ou une maîtresse et que ce dernier nous offre un nom ! Alors, à ce moment nous devenons réellement important pour eux. »

Le petit dindon rêvait. Il désirait intesivement un nom et surtout l’attention de la part d’un être. On lui avait raconté que les peluches devenaient souvent les confidents des êtres, des maîtres. Qu’ils allaient vivre des aventures et voyager.

Le petit dindon était tout impatient à chacune des ouvertures du magasins d’être choisi. D’être emporté et de partir dans le monde extérieur.

Seulement, les années défilèrent. Il vit les jouets partir un par un. Au départ, les enfants le trouvait mignon… Puis il l’avait délaissé pour être attiré par d’autre jouets. Finalement être oublié au fond des étagères. Dans la poussière et la tristesse. Le petit dindon observait le ciel enneigé avec une grande nostalgie.

Jamais son rêve ne se réaliserait. Jamais, il ne verra un sourire d’un enfant. Il ne sera jamais le confident d’un autre être. Il va disparaître à tout jamais.

Soudain, la cloche du magasin tintilla. Un homme d’une trentaine d’année entra dans la boutique. Le petit dindon cacha sa tristesse. Il n’espérait rien. Il voulait juste écouter.

« Bonjour Monsieur. Que puis-je faire pour vous ? » demanda le propriétaire avec sa voix fatiguée.

Le jeune homme tourna vers les étagères. Il tendit la main vers le dindon surprit avant de l’attraper avec douceur dans ses mains.

« Je voudrais acheter ce petit dindon. Je le trouve adorable ! Et cela fera une bonne mascotte pour ma petite chaîne internet. »

Le vendeur accepta avec plaisir de lui vendre la peluche. Le petit dindon n’en crut pas ses yeux et ses oreilles. Ont été venu finalement l’acheter. Pas un enfant, mais un adulte. Pour être une mascotte ? Il ignorait se que voulait dire ce nom. Mais il était heureux. Finalement, il pouvait voir le monde extérieur.

L’homme paya. Mit le petit dindon dans le col de son manteau, au chaud et dit à la peluche :

« Allez viens Gloubilly, en route pour l’aventure ! »
 
La peluche se remémorait de cette rencontre avec cet homme qui jouait à ses côtés. Il était devenu une icone, une image pour des centaines de personnes sur internet. Il était un symbole. Et contrairement à l’histoire de beaucoup de peluche déchirées et abandonnées par leur maître, Gloubily pouvait compter sur son maître. Jamais il ne l’oubliait. Il avait visité plusieurs pays : La Belgique, la Suisse peut être un jour le Québec. Il avait vu des milliers de personnes. On faisait aussi des dessins de lui et de son maître. Si quelque part il existait un dieu des Peluche…Il voulait le remercier. Car grâce à lui, son vœu était exhaussé d’une manière magnifique.

« Allez Gloubilly ! Dit joyeux Noël à tous nos abonnés ! » sourit le propriétaire en faisant aller une des ailles de la peluche.

Fin 


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34834
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 25 Déc 2016 - 20:16

Joyeux Noël à toi ma JB et un grand merci pour toutes ces jolies histoires! sucette au caramel


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13329
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 42

MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   Dim 25 Déc 2016 - 20:22

bravo bravo bravo 

Encore merci pour ton investissement chaque année. clin d\'oeil



Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9758
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Sujet: Calendrier de l'avent 2016 - G    Mar 3 Jan 2017 - 14:11

merci pour toutes tes petites histoires :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Calendrier de l'avent 2016 - G   

Revenir en haut Aller en bas
 
Calendrier de l'avent 2016 - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: