French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Dim 15 Jan 2017 - 20:18

Reclassement du cadeau d'EmmaAngel.


Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de:  Steven S. DeKnight Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.
 
 
Délivrance
 
Rêve ou réalité ? Cauchemar ou vie réelle ? Ils oscillaient sans arrêt entre deux mondes : leur amour et les batailles, la félicité et l’horreur.


Nasir voulait croire, croire plus que tout en une autre vérité, en une autre existence où ils seraient ensemble, sans peur, hors de danger, libres de s’aimer, de vivre leur vie, de faire leurs propres choix.


Un jour… Un jour ils auraient cette chance.
 
Un éclair dans un ciel d'encre
Une plaie qui s'ouvrira
Comme on a jailli d'un ventre
Ebloui on s'en ira

Une vie comme un rêve
Elle s'achève on l'oublie
On s'éveille dans l'autre monde
Etonné d'avoir dormi

Un matin s'ouvrent deux lèvres
Sur un ciel encore plus grand
Un flambeau dans les ténèbres
Comme un phare dans l'ouragan

Un matin les murs s'effondrent
Sur un vide encore plus loin
Pas d'écho pour nous répondre
Un vent froid qui nous rejoint

Un matin on se rappelle
Le premier feu d'où l'on vient
Et l'élan originel
Qui nous a poussé si loin

Et puis c'est le grand silence
La dérive à l'infini
Le tourbillon recommence
Et s'éloigne au fond des nuits

Attiré hors de son antre
Expulsé du fond de soi
Comme on est sorti d'un ventre
Etourdi on s'en ira

Un voyage sans frontière
Qui commence dans le sang
Entre l'ombre et la lumière
Entre l'être et le vivant
Un éclair dans un ciel d'encre
Une plaie qui s'ouvrira
Comme on a jailli d'un ventre
Ebloui on s'en ira
 
La vie pouvait-elle être belle comme le lui susurrait son amour dans le creux de la nuit, à ces moments où le camp endormi laissait croire à une paix possible ?


Il n’était pas, n’avait jamais été et ne serait jamais un fermier, un sédentaire qui se contente d’une vie paisible auprès des siens. Pourtant, lorsqu’il regardait son « petit homme », il voulait croire qu’il serait capable de déposer les armes et de donner un autre sens à sa vie que tuer et être tué.

Une vie comme un rêve
Elle s'achève on l'oublie
On s'éveille dans l'autre monde
Etonné d'avoir dormi

Ils avaient choisi de suivre Spartacus. Ils avaient choisi la lutte plutôt que la servilité et ils savaient que le prix à payer serait terrible. Mais ensemble, il leur paraissait possible de vaincre même les légions romaines. Après tout, ils auraient déjà dû être morts depuis bien longtemps, avoir rejoint leurs frères bien-aimés et s’être perdus dans les limbes du temps.


Mais ils étaient là… Malgré leurs blessures, malgré leurs fêlures. Ils étaient là et ils savaient que leur renommée serait grande pour les générations à venir.


Auraient-ils réussi s’ils ne s’étaient pas trouvé ?

Un matin s'ouvrent deux lèvres
Sur un ciel encore plus grand
Un flambeau dans les ténèbres
Comme un phare dans l'ouragan
 
Nasir avait toujours cru que sa vie était belle : il était Tibérius, l’esclave personnel de son maître, celui qui avait le pouvoir malgré son apparent dénuement. Lorsqu’il le tenait au bout de sa queue, lorsqu’il le faisait hurler de jouissance, lorsqu’il le faisait le supplier de le prendre, c’était lui qui devenait le maître, lui qui dominait.


Mais cette domination n’était que du vent et le Faiseur de Pluie lui avait montré ce qu’était la vraie liberté, le vrai pouvoir. Désormais il décidait de sa vie, de son plaisir, de son amour.


Son monde s’était renversé en quelques minutes.

Un matin les murs s'effondrent
Sur un vide encore plus loin
Pas d'écho pour nous répondre
Un vent froid qui nous rejoint
 
Il n’avait pas tout de suite reconnu le vent de la liberté. Il avait voulu reprendre les chaînes qui le rassuraient, lui qui depuis trop longtemps avait oublié qui il était et d’où il venait.


Mais l’eau d’un regard océan l’avait rendu à sa réalité. Agron l’avait sauvé de lui-même en lui laissant le choix.
Et il s’était souvenu de tout.


Il n’était pas, ne serait plus jamais un esclave.


Il était Nasir le Syrien, un homme libre, qui se battrait pour conserver cette liberté.

Un matin on se rappelle
Le premier feu d'où l'on vient
Et l'élan originel
Qui nous a poussés si loin
 
Lorsqu’il reposait ainsi dans les bras de son guerrier, il se sentait vivant comme jamais auparavant. Et pourtant il savait aussi combien la mort était proche. Elle rôdait autour d’eux, prenant leurs compagnons, les frôlant de ses doigts glacés.


Un jour sans doute, ils tomberaient dans ses griffes. Un jour elle les emporterait vers les rives de l’autre monde.
Il s’en moquait, tant qu’il partait avec son amour.

Et puis c'est le grand silence
La dérive à l'infini
Le tourbillon recommence
Et s'éloigne au fond des nuits
 
Il avait recommencé à vivre par la grâce d’un corps souple, d’un regard noir et de cheveux de jais. Il était redevenu vivant, avait de nouveau senti son cœur battre dans sa poitrine, son sang couler dans ses veines.


L’amour le rendait vulnérable, certes, mais il le rendait surtout humain.


Après la bataille, après cette éternité d’armes, de cris, de sang, de larmes…
Après tout ça, ils revivraient, ensemble.
En paix.

Attiré hors de son antre
Expulsé du fond de soi
Comme on est sorti d'un ventre
Etourdi on s'en ira

Le fracas des armes n’avaient pas assombri leur amour. Les épreuves partagées n’avaient pas amoindri leur désir. Leurs corps portaient les stigmates de leurs luttes et parfois ils avaient du mal à se remémorer le temps où il n’y avait pas cette balafre, cette cicatrice, ce morceau de peau qui manquait…


Le Faiseur de Pluie était entré dans l’Histoire et eux continuait leur histoire, cette histoire qu’ils racontaient parfois à ces enfants recueillis le long de leur route d’errants, lorsqu’ils cherchaient un endroit pour se faire oublier sans s’oublier, pour pouvoir relever la tête et vivre une vie digne de ce nom.


Un long voyage.

Un voyage sans frontière
Qui commence dans le sang
Entre l'ombre et la lumière
Entre l'être et le vivant
 
Là, sur ce coin de terre à des lieues de Rome, ils avaient bâti leur maison. Une maison simple, comme eux, une maison où ils avaient accueilli les enfants perdus qui étaient devenus leurs enfants, ces enfants qu’ils n’auraient jamais.

Là, sur ce coin de terre, ils n’étaient plus les généraux de Spartacus mais juste Agron et Nasir, deux hommes comme les autres qui ne voulaient rien d’autre que s’aimer et vivre en paix.

Leur monde était peut-être petit, mais ils avaient l’immensité de leur amour pour se perdre jour après jour.
 
FIN
 
Chanson de Michel Sardou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9882
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Re: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Lun 16 Jan 2017 - 6:30

:j:aime: :j:aime: :j:aime:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9866
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Lun 16 Jan 2017 - 11:30

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Lun 16 Jan 2017 - 18:27

Merci à vous deux! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
natasia
Modo section
Modo section
avatar

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 9550
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48

MessageSujet: Re: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Lun 16 Jan 2017 - 21:06

Aah Agron et Nasir ! :j:aime: :j:aime: Très joli, Cissy clin d\'oeil



Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35104
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G   Mar 17 Jan 2017 - 19:28

Merci Natasia!!! sucette au caramel


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Spartacus - Délivrance - Agron/Nasir - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: