French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Sam 18 Fév 2017 - 20:03

Reclassement de la songfic destinée à Lillie l'an passé.

Préambule : Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : Brad Wright & Robert Cooper. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.
 

 
 
Je suis un homme
 


Le docteur Beckett reposa son stéthoscope et sourit :

- Vous avez l’air d’aller mieux major, je pense que je vais pouvoir vous relâcher demain.

- C’est pas trop tôt, grommela Lorne. Dix jours ici c’est déjà dix jours de trop.

- Si vous le dites, répliqua le praticien en s’éloignant.

Il ne voulait pas montrer combien ces mots l’avaient blessé. Après tout, à qui la faute ? se disait-il en s’éloignant pour masquer son trouble. Comment Lorne pourrait-il savoir ce qu’il avait au fond du cœur ?
 
Je fais partie de ces gens un peu veules
De ces gens qui n'font jamais c'qu'ils veulent
J'fais partie de ces gens un peu lâches
Qui vous aiment bien mais qui vous lâchent

Qui aurait pu imaginer ce qu’il ressentait pour le militaire et qu’il cachait de son mieux ?

Depuis dix jours il vivait un véritable calvaire : l’avoir si près de lui, devoir jour après jour, heure après heure toucher ce corps qui l’attirait, palper cette peau appétissante, écouter ce cœur qu’il aurait voulu accaparer avaient mis ses réflexes professionnels à rude épreuve.

Mais apparemment il avait bien donné le change, comme toujours…

J'fais partie de ces gens qui causent
Qui vont jamais au bout des choses
Ni en amour, ni en affaire,
Je suis un menteur vraiment sincère

Arriverait-il un jour à se décider, à franchir le pas ? Arriverait-il à forcer le destin ?

Il en doutait : Lorne était son ami, un ami fidèle, et lui parler risquait de l’éloigner. Il préférait être son confident qu’essayer d’être son amant si cela devait rompre ce lien entre eux.

Pourtant, parfois, comme à cet instant précis, il aurait aimé trouver le courage d’affronter ses peurs, de bousculer ses tabous, de proclamer son amour et d’enfin provoquer la chance.

J'entreprends tout mais j'finis rien
J'écris "Je t'aime" et puis je gomme
Je crois en tout mais j'crois en rien
Mes chemins n'arrivent jamais à Rome
Je suis un homme

Il y avait pourtant eu des moments durant ces dix jours où il avait été à deux doigts de craquer. Certes pas durant les soixante-douze interminables premières heures, quand il se demandait si toute sa science allait réussir à sauver celui qu’il aimait en secret, mais ensuite, lorsque celui-ci l’avait remercié de l’avoir, une fois de plus, sorti d’affaire et puis ensuite, dans ces moments d’intimité obligatoires entre un médecin et son patient alité, lorsque, inconscient du trouble qu’il éveillait chez le médecin, le major s’offrait en toute impudeur à ses regards, se laissait toucher longuement sans esquisser un geste de défense. Cela aurait-il été semblable s’il avait su ? Sans doute que non : vraisemblablement il l’aurait repoussé avec dégoût en lui enjoignant de ne plus jamais posé ses sales pattes sur lui !

Je suis mon ennemi intime
Velléitaire, pusillanime,
Influençable et sûr de moi
Je fais tout le contraire de ce qu'on croit

Combien de fois la palpation professionnelle avait-elle failli dégénérer en caresses ? Combien de fois avait-il rêvé de transformer les grognements d’inconfort qui s’échappait parfois des lèvres du blessé en gémissements de plaisir ? Combien de fois, après avoir terminé les soins du militaire, avait-il dû s’isoler le temps de faire redescendre la pression de son corps et de lui procurer le soulagement nécessaire ?

Il s’en voulait d’être si lâche et de ne pas oser. Parce que, que risquait-il finalement ? Lorne pouvait le rejeter comme ami et ça ferait mal, mais pour le reste ? Etre homosexuel n’était pas un crime et aucune loi sur Atlantis n’interdisait la « fraternisation » entre membres de l’équipe. Professionnellement on n’avait rien à lui reprocher. Il faisait son boulot et il le faisait bien, chacun en convenait.

Parfois il avait hésité, prêt à parler, puis il s’était tu… comme quelques minutes auparavant. Il aurait tant aimé être certain d’avoir fait le bon choix !

Quand j'entends hurler à la lune
Les bergers allemands des tribunes
Je me demande comment ils font
Pour être si sûrs d'avoir raison
 
- Beckett, ai-je dit quelque chose qui vous a blessé ?

-Qu’est-ce que vous faites-là Lorne ? s’exclama le médecin en se tournant vers le major qui venait d’entrer dans son bureau. Vous devriez être au lit !

- Vous venez de me dire que tout allait bien et que j’allais pouvoir regagner mes quartiers dès demain, alors je ne pense pas que de venir jusqu’à votre bureau va mettre ma vie en danger non ?

- Non… Et effectivement vous allez pouvoir rentrer chez vous : vous n’avez pas fait mystère de votre joie à ce sujet.

Il n’avait pu s’empêcher de laisser perler de l’amertume dans sa voix et le militaire réagit aussitôt :

- C’est à cause de cette petite phrase ? Mais vous savez bien que ça n’a rien à voir avec vous Carson.

Lorsqu’il disait ainsi son prénom, Beckett sentait fondre toutes ses peurs et il se mordit la lèvre pour ne pas laisser échapper les mots qui y montaient tandis que le major enchaînait :

- Ce n’est pas vous que je cherche à fuir, c’est juste ce lieu… Partir d’ici signifie que je vais pouvoir reprendre mon poste, mais vous me manquerez.

Il avait avancé d’un pas et soudain le médecin eut l’impression qu’il cherchait à lui dire beaucoup plus que ces simples phrases. Etait-ce enfin le moment de se risquer, celui d’affronter la vérité ?
 
J'entreprends tout mais j'finis rien
J'écris "Je t'aime" et puis je gomme
Je crois en tout mais j'crois en rien
Mes chemins n'arrivent jamais à Rome
Je suis un homme
 
Il avait reculé jusqu’au mur et Lorne avait posé ses bras de chaque côté de lui, pour l’empêcher de sortir :

- Tu n’as vraiment rien à me dire Carson ?
 
Je suis un homme
 
Et le tutoiement qui remplaça le vouvoiement cérémonieux auquel ils n’avaient pas dérogé durant ces dix jours fit battre plus vite le cœur du médecin qui plongea ses yeux dans celui de son vis-à-vis. Ce qu’il y lut lui donna enfin la force de se lancer :

- Tu veux vraiment que je te le dise ?

- Comment pourrai-je être sûr autrement ?

C’était un jeu, comprit-il soudain. Mais que ferait-il si c’était juste un jeu cruel, si, une fois les mots échappés de sa bouche, Lorne ne faisait que rire cruellement de lui ou de lui enjoindre de se tenir désormais à distance respectable ? Oui, mais s’il ne « jouait » pas, il ne saurait jamais.
 
Je suis un homme
 
- Tu sais que nous ne pourrons plus revenir en arrière.

- Je n’aime pas regarder en arrière.

Ces yeux dans les siens et la proximité de ce corps embrasaient ses sens et obscurcissaient son jugement. Il prit une longue inspiration et décida de se jeter dans le vide :

- Je t’aime.

Il ferma les yeux, s’attendant à ce que le ciel lui tombe sur la tête sous la forme d’un grand éclat de rire ou d’un juron. Mais le silence seul lui répondit et, après quelques secondes, il se décida à soulever les paupières, plongeant directement dans le regard intense du militaire qui, après l’avoir ainsi fixé de longs instants, esquissa un sourire en murmurant :

- Et bien… Tu y auras mis le temps !


Un flot de questions se bouscula sur ses lèvres mais avant qu’il ne put même formuler la première, elles se retrouvèrent prisonnières de celle de l’homme qui peuplait ses rêves depuis si longtemps et à ce moment-là tout devint limpide. Les questions pourraient attendre, les explications n’étaient pas urgentes.
Il échangeait enfin un baiser avec l’homme qu’il aimait et tout le reste n’était qu’accessoire.
 
Je suis un homme
 
FIN
 
Chanson de Serge Lama


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 9873
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Dim 19 Fév 2017 - 11:09

:j:aime: :j:aime:


Merci Louzanes pour ce kit
Revenir en haut Aller en bas
mumu71
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 9898
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : quelque part dans mon imaginaire

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Dim 19 Fév 2017 - 14:00

Superbe songfic comme d'habitude!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t6805-mumu71
christelle72
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chat
Messages : 5016
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 42
Localisation : Namur
Mon pairing du moment: : Eliott/Olivia

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Dim 19 Fév 2017 - 15:00

Je ne connais pas cette série mais c'est une très belle fiction


Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3706-christelle72
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Dim 19 Fév 2017 - 19:37

Merci mille fois à  vous trois! arigatou


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
orora
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chien
Messages : 294
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 35
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Mer 8 Mar 2017 - 22:11

Bloquee au lit malade depuis presque 3 semaines tu viens de m offrir un merveilleux moment de douceur avec un couple que j adore mais trop rare. bravo.arigatouarigatou




Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t4412-orora http://cassookkie.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 35129
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G   Mer 8 Mar 2017 - 22:19

Merci beaucoup et ravie de t'avoir apporté un peu de réconfort! clin d\'oeil 
J'espère que tu n'as rien de grave et que tu te remettras vite. svp


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
 
Stargate Atlantis - Je suis un homme - Beckett/Lorne - G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Slash :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Slash-
Sauter vers: