French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Machine du vieux Monsieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nicopas
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Masculin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 26
Localisation : haut de france

MessageSujet: La Machine du vieux Monsieur    Mer 19 Juil 2017 - 9:35

bonjour à toutes et tous , 

Pour commencer je tiens à signaler aux lecteurs que les sujet qui va suivre est une fiction toute ressemblances avec des personne qui existe (pour les personnages personnages principaux ) serait totalement fortuites. 

De plus j'inclus des chansons existante dans le sujet et ne détient aucun droits dessus . 

Des personnages historiques sont cités et ont nécessité des recherche préalables.

Je tiens à ajouté qu'aucune créature n'a été blessé durant l'élaboration de ce projet .

* note de l'auteur : ceci est un divertissement donc pas de sang, ni de sexe !


Nico pas Théâtralement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
nicopas
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Masculin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 26
Localisation : haut de france

MessageSujet: La Machine du vieux Monsieur    Mer 19 Juil 2017 - 9:43

La machine du vieux Monsieur
 
Personnages :
-      Ernest : Viel homme érudit ancien professeur d’histoire ….
 
-      Jordan dit « jay-jay » : jeune homme peu fréquentable qui est l’archétype du beau gosse tout en muscle mais au qi très moyen.
 
-      Lydie : adolescente mal dans sa peau solitaire et mystérieuse.
 
-      Antoine : Soufre douleur de Jay-Jay passionné d’histoire, c’est le petit-fils d’Ernest.
 
 
Le rideau s’ouvre sur une pièce poussiéreuse ou l’on trouve un bureau, un fauteuil une lampe à l’abas jour craquer et de travers un vieux phonographe tourne et l’on entend (j’ai deux amours de Joséphine Baker).
Le vieux monsieur rentre, il a au moins soixante-quinze ans, il s’affaire à chercher dans de vieux classeurs.


Ernest : Sacré non de non ou est -ce que je l’ai mise ? Bon sang ! Ou est cette satané notice, non pas là, ici non plus ! Ernest mon ami tu perds la boule mon pauvre vieux ! un jeune homme à lunette rentre  


Antoine : T’as perdu quelque chose papy ?


Ernest : Oui je cherche la notice de cette satané machine à faire le café


Antoine : Ah les vieux et la technologie ça remonte à quand la dernière ou tu es sortie de planque ? Je suis sûr que dehors tu serais complètement perdu !


Ernest : Moquez-vous jeune homme mais à ton âge j’étais sur le front comme tout le monde ! c’est d’ailleurs là que j’ai rencontré ta grand-mère !


Antoine : Je te crois pas les femmes ne savent pas se battre, elle a toujours détesté la violence mémé Lucienne !


Ernest : Oh si monsieur elle savent et mieux les hommes si tu veux savoir ta grand-mère est la personne la plus courageuse que j’ai rencontré ! Elle était infirmière de guerre mon petit monsieur et je peux te dire qu’avec elle dans le bataillon, y’en avait pas un qui bougeait ou qui répondait quand elle causait !


Antoine : peut-être mais c’est loin tout ça ! noir en fondu
 
Sur le côté de la scène un jeune homme et une jeune fille se dispute la jeune fille tente de s’échapper de l’étreinte du garçon ….


« Jay-Jay » : Allez quoi fais pas ta timide je sais tu me kiff


Lydie : Moi te kiffer ? T’a fumé ou quoi ? T’es pas du tout mon genre de mecs et puis tu ne sais même pas faire une phrase correctement


« Jay-Jay » : Moi j’sais pas faire une phrase correctement ? arrête ! la vie de ma mère que j’sais bien causer, j’ai été à l’école comme tout l’monde ! je sais pas c’est qui qui t’as dit des truck relou çà comme sur wam !


Lydie : Génial un vrai poète ! la prochaine apprend le Becherel avant de me parler « Jay-Jay » !


 « Jay-Jay » : D’où tu connais mon nom ?


Lydie : Allo on est dans le même lycée ! Pas étonnant que tu me connaisse- pas t’as plus de journée d’absence au bahut qu’il n’y a de jour dans la semaine !
Antoine et son grand père arrive à leur rencontre ….


« Jay-Jay » : Tiens voilà l’intello pas rigolo de ma classe ! Alors Einstein tu va ou comme ça avec le dinosaure qui t’accompagne ?


Ernest : Un dinosaure voyez-vous ça ! mais tiens mademoiselle Truchard, j’ai eu ta mère en cours et que ces résultats n’étaient pas très à la hauteur de sa réputation ! et vous devez être Jordan, Antoine m’a beaucoup parler de vous…


Antoine : Papy s’il te plait, ne me met pas la honte devant eux !


« Jay-Jay » : Allez dans ta face la pet….


Lydie : Oui ça va on a compris ! Et vous êtes ?


Ernest : Monsieur Levieux j’étais son
 professeur de français et d’histoire mais ça c’était hier …


« Jay-Jay » : Genre tu vas me dire que hier tu faisais l’école à des darons ?


Ernest : Mais non c’était quand j’étais jeune !


Hier encore, 
J'avais vingt ans, 

Je caressais le temps, 
Et jouais de la vie,
Comme on jour de l'amour,
Et je vivais la nuit,
Sans compter sur mes jours,
Qui fuyaient dans le temps,
J'ai fait tant de projets,
Qui sont restés en l'air,
J'ai fondé tant d'espoirs,
Qui se sont envolés,
Que je reste perdu,
Ne sachant où aller,
Les yeux cherchant le ciel,
Et le cœur mis en terre,
Hier encore,
J'avais vingt ans,
Je gaspillais le temps,
En croyant l'arrêter,
Et pour le retenir,
Même le devancer,
Je n'ai fait que courir,
Et me suis essoufflé,
Ignorant le passé,
Conjuguant au futur,
Je précédais de moi,
Toute conversation,
Et donnait mon avis que je voulais le bon,
Pour critiquer le monde,
Avec désinvolture,
Hier encore,
J'avais vingt ans,
Mais j'ai perdu mon temps,
A faire des folies,
Qui ne me laissent,

Au fond,
Rien de vraiment précis,
Que quelques rides au front,
Et la peur de l'ennui,
Car mes amours sont mortes,
Avant que d'exister,
Mes amis sont parties et ne reviendront pas,
Par ma faute,
J'ai fait le vide autour de moi,
Et j'ai gâché ma vie,
Et mes jeunes années,
Du meilleur et du pire,
En jetant le meilleur,
J'ai figé mes sourires,
Et j'ai glacé mes pleurs,
Où sont-ils à présent,
A présent,
Mes vingt ans


(rendu célèbre par Charles Aznavour )


Nico pas Théâtralement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34821
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: La Machine du vieux Monsieur    Mer 19 Juil 2017 - 18:39

Début sympathique.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
jozéphine
Tu as rejoint le monde des muses…..
Tu as rejoint le monde des muses…..
avatar

Féminin Zodiaque : Balance
Signe Chinois : Rat
Messages : 1160
Date d'inscription : 20/09/2015
Age : 44
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: La Machine du vieux Monsieur    Jeu 20 Juil 2017 - 17:18

Je croyais avoir commenter !!!!

Présentation des personnages !!!
 En attente de la suite pour voir si ce Jay-Jay va m'énerver !!




Tous les silences ne font pas le même bruit... 
Revenir en haut Aller en bas
nicopas
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
avatar

Masculin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 8
Date d'inscription : 17/07/2017
Age : 26
Localisation : haut de france

MessageSujet: La Machine du vieux Monsieur la suite !!!!   Mar 25 Juil 2017 - 8:45

Deux jours plus tard dans le grenier de Mr Levieux …. Il est en train de construire quelque chose ….
 
Antoine : Papy c’est quoi tous ce raffut ?


Ernest : En parlant à tes amis, je me suis aperçu que je commençais à être sur le départ c’est pourquoi j’ai décidé de construire une machine qui va me faire revivre mes vingt ans !


Antoine : Ça y’est tu délire ma parole je vais t’emmener voir un docteur qui va te faire retrouver la raison !


Ernest : Mais pourquoi ? je ne me suis jamais senti aussi bien !
 
Il continu à construire son engin, effrayé Antoine court vers Lydie et « Jay-Jay »
 
Antoine : Aidez-moi c’est mon Grand -père il est devenu fou il est en train de construire une machine à voyage dans le temps il est persuadé que ça va le conduire à l’année de ses vingt ans !


« Jay-Jay » : Nan ! C’est trop cool ça !


Lydie : Non c’est pas cool justement ! on y va !


« Jay-Jay » : Wesh euh ça fait flipper un peu quand même !


Lydie : Tu dégonfle « Jay-Jay » ? Je m’en doutais t’es qu’un looser, Antoine ? Il est ou ton grand père ?


Antoine : Suivez-moi !


« Jay-Jay » : J’suis une mauviette moi ?


Lydie : Tais-toi et court !


Ils arrivent chez le grand-père la machine fume et émet des bruits de vieux moteur usé


Antoine : Papy on est là !


Ernest : ha ! ha ! ha ! ça marche ! les enfants ! la machine s’élève


Antoine : Papy non ! il s’agrippe à son grand père


Lydie : Antoine ! elle attrape la main d’Antoine et le tire vers elle « Jay-Jay » aide -moi !


« Jay-Jay » : J’suis une mauviette moi ?


Lydie : C’est pas le moments !


« Jay-Jay » : J’suis une mauviette moi ?


Lydie : Justement prouve le !


« Jay-Jay » s’agrippe à Lydie qui tiens Antoine accroche à son grand père qui est assis dans la cabine de sa machine soudain un gros flash apparait ainsi qu’une fumé blanche  et nos quatre personnages disparaissent ….
 
 On entend maintenant un bruit d’avion qui s'écrase dans un nuage de fumée ....
Le rideau s’ouvre sur un paysage caverneux avec un campement rudimentaire , Des peau de bêtes ont disposé sur des troncs d’arbres et sols , on voit également des ossement et des crane d’animaux …..


Antoine : toussant se débarrassant de la poussière sur ses vêtement … Papy ? « Jay-Jay » ? Lydie ? Tout le monde va bien ?


Lydie : oui enfin je crois …


« Jay-Jay » : Franchement j' t' avouerais que j’suis presque au bout d’ma life .


Ernest : Ça a marché ? Ça a Marché ! Oui enfin après toute ses année j’ai réussis je savais que j’y arriverait !


Antoine : on est ou la papy ?


Ernest : Ça par exemple ! A en juger par rapport au éléments qui nous entoure et des outils qui 
traînent à terre …. Il examine un des outils


« Jay-Jay » : La vérité j’suis paumer là , Prof’ dites on serait dans la campagne genre dans le massif centrale ?


Ernest : Dans le mille mon petit Jordan nous sommes bien dans le massif central mais presque douze mille avant notre ère !


Antoine, Lydie et « Jay-Jay » : Quoi ?!


Lydie : Vous voulez dire qu’on a été transporter dans la préhistoire ?


 « Jay-Jay » : Nan ! Genre on va voir des dinosaures ?


Antoine : Mais non ça fait des centaines d’années qu’ils ont disparu …. Chut quelqu’un vient ! cachez-vous !
Nos quatre personnages se cachent derrière un gros rocher … et l’on voit arriver un groupe d’hommes et de femmes vêtus de peau de bêtes leur cheveux sont en batailles et couvert de poussière…


« Jay-Jay » : elles font flipper ces meufs là !


Lydie : Tais-toi tu vas nous faire repérer ….


Antoine : Papy, ils font quoi ? y’en a un qui n’a pas L’air bien !
 
Ernest : Et bien à cet époque les jeunes hommes comme cette pauvre créature était très souvent tuer par les mâles dominants si celui-ci se sentait menacé ! Il y’a des castes, comme chez les animaux ! A en croire leur formation, je dirais qu’ils vont l’enterrer !


Lydie : Quoi ? vous voulez dire que y’avait des croque-morts et tout ?


Ernest : Non mais il y’avait des chasseurs, des artisans ,et bien évidement des guérisseurs qui faisait office de prêtres et le savoir de transmettait de bouches à oreilles et  de pères en fils ! Voyez, c’est celui avec la peau d’ours sur la tête.


Le guérisseur demande le silence aux hommes et  femmes de son éspèce, et commence a taper et à créer une mélodie sur des rondins de bois taillés …
(Notes de l’auteur : la production fait  traduire quelque passages de la langue prehistorique en francais pour le confort des spectateur. )


Les Chœurs :
Hin wiyama hin winamabala
hin wiyama hin wiyamabala
hin wiyama hin wiyamabala
hin wiyama hin wiyamabala

Le guerisseur :
La nuit
Et l'esprit de la vie appellent
Maméla yo
Et une voix,
Comme l'enfant qui a peur répond
Ai-yo maméla io

Rubu gosaga Coco
Whea néva seev de songué

Attend
Nul sommet n'est trop grand
En ces mots aies confiance

Oh oh ih oh
Confiance !

hela henab... ela
hela henabela,
hela henabela,
hela henabela,


Il vit en toi, il vit en moi
Toujours il veille
Sur ce que tu vois
Dans tous les êtres , dans chaques étoiles
Même dans ton images  il vit en toi

(Le guérisseur) et les chœurs
Il vit en toi, il vit en moi
Toujours il veille ( ai-yo)
Sur ce que tu vois (ananayo x2)
Dans tous les êtres , dans chaques étoiles
Même dans ton images  il vit en toi (il vit en toi)

Il vit en toi, il vit en moi
Toujours il veille ( ai-yo)
Sur ce que tu vois (ananayo x2)
Dans tous les êtres , dans chaques étoiles
Même dans ton images  il vit en toi (il vit en toi) .

(tiré de la comédie musicale le roi lion )


Les hommes préhistoriques recouvrent la dépouilles . Une vielle femme, s’avance, tous les autres se prosternent à son passages


Ernest : parlant tous bas aux trois jeunes, regarder les enfant ca c’est la matriarche , la doyenne si vous préféré dans certaines tribus elles sont les gardiennes du savoir et des connaissances en quelques sortes
La vielle femme se met a genoux et commence à bouger comme si elle exécuter une dance mortuaire ….


Madi ao ha
Leka sebete chia ho oele sebatha
Mo leka qeme tsaba hoa
Lebo haleng ha o bue ka le ha
Lebo haleng ha o bue ka le ha
Oh oh
Halala humba heh heh heya heeyahee
Halala humba hoiya hiya heyha
Halala humba heh heh heya heeyahee
Halala humba hoiya hiya heyha
Humala humala humala humala hah hah...
Ai-yo mabanekere mabanekere iyo iyo
Ai-yo mabanekere mabanekere nta-te
Ai-yo mabanekere aiyo aiyo
Ai-yo nta-ta aiyo
Ai-yo mabanekere mabanekere aiyo
Ai-yo ngwa-na-mme aiyo

( tiré de la comédie musicale le roi lion (texte en zulu retranscrit en phonétique )


Soudain « Jay-Jay », se penche pour mieux voir et tombe tous les hommes sauvages se retournent et commences à courir en leur direction et brandissant leurs armes de chasses ….


« Jay-Jay » : j’crois qu’il faut qu’on se tire !


Lydie : Et on fait quoi maintenant professeur ?


Ernest : On court !

Nos quatre compagnons  prennent leurs jambes à leurs coups et se jettent dans la machines qui disparaît dans un flash 


Nico pas Théâtralement vôtre
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
avatar

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 34821
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 55
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: La Machine du vieux Monsieur    Mar 25 Juil 2017 - 19:27

Pour le coup, il était très très très très vieux le grand père d'Ernest!!! Avoir vingt ans à la préhistoire... clin d\'oeil 
Un bond dans le temps qui pourrait révéler les caractères.


Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Machine du vieux Monsieur    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Machine du vieux Monsieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Originales :: Divers :: Devant l'horizon Originales Divers-
Sauter vers: