French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
.......
La V3 du Forum est optimalisé pour Firefox et Safari. Il est malheureusement incompatible avec Internet explorer et G Chrome.
Bonne navigation.
Admin.



 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Joyeux anniversaire Iseult

Aller en bas 
AuteurMessage
jo
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
jo

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Cochon
Messages : 3202
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 59
Localisation : Sur Gayland, ma planète

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 9:21

Joyeux anniversaire Iseult 11252610


Joyeux anniversaire Iseult Bannie10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2978-jo http://blog.doctissimo.fr/imaginaire-de-niflette/
homer
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
homer

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Rat
Messages : 10440
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 34

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 11:09

Joyeux anniversaire Iseult 3602195817


Merci Louzanes pour ce kit
Joyeux anniversaire Iseult 91202212
Revenir en haut Aller en bas
Yseult
Modo section
Modo section
Yseult

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13441
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 40
Localisation : Courcelles, Belgique

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 19:46

Merci


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
Joyeux anniversaire Iseult Jsc_ba10 
Joyeux anniversaire Iseult Yseult10

La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy

Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 37532
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 56
Localisation : Normandie

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 19:48

Joyeux anniversaire Iseult 3602195817 Dame Yseult!

DEUX HOMMES DANS LA NUIT
 
Il détestait la nuit. Il détestait ces moments où la lie de l’humanité sort de sa tanière et envahit le monde dit civilisé. Cela faisait plus de trois ans maintenant qu’il roulait ainsi à travers les rues de New-York, le regard aux aguets à veiller sur le sommeil de ces concitoyens dans une ville dont on disait qu’elle ne dort jamais.

Il détestait la nuit et pourtant pour rien au monde il n’aurait demandé sa mutation. Parce que changer d’équipe c’était changer d’équipier et pour lui c’était juste inenvisageable.

Lorsqu’à l’issue de sa période de formation on l’avait affecté au 92ème à l’équipe de nuit, le sergent Bolino lui avait présenté son équipier :

- Bishop je vous présente Wendel. Wendel, voici Bishop.

Ledit Wendel avait levé les yeux sur lui, ces grands yeux bleu azur où Ismaël avait tout de suite eu l’impression de se noyer. Puis il y avait eu son sourire franc et direct, sa main ferme qui enserrait la sienne et sa voix chaude et rassurante…

Mickaël Wendel était un homme bien, un type droit, empathique, tolérant… Dès qu’il l’avait vu, Ismaël avait senti son cœur s’emballer. Leur amitié avait été immédiate et indéfectible. Mickaël s’était marié trois mois avant qu’ils ne commencent à faire équipe. Dix-huit mois plus tard, il avait demandé à Ismaël d’être le parrain de son petit Jackson. Le jeune officier avait un peu hésité : avait-il le droit de s’engager auprès d’un enfant sans savoir ce dont serait fait ses lendemains ? Mais qu’aurait-il pu trouver pour se dérober ? Depuis qu’ils faisaient équipe, il était si souvent venu dans la petite maison de banlieue qu’habitaient Mickaël et Meryl qu’il y était presque comme chez lui. Et puis ce bébé blotti au creux de ses bras, il l’aimait déjà comme s’il était le sien. Dans leur profession, le risque n’était jamais loin et il faudrait qu’il y ait quelqu’un pour veiller sur Jackson si la fatalité venait à s’abattre sur son père.

Cet enfant avait créé un lien supplémentaire entre les trois amis. Désormais, leur but commun  était de faire en sorte qu’il ait une belle vie. Et quand, deux mois plus tôt, Mickaël avait dit à son cadet de trois ans que Meryl était à nouveau enceinte, Ismaël avait été aussi heureux que si lui-même allait devenir père.

- Et à quand ton tour ? lui avait demandé Mickaël dans la foulée.

Il avait botté en touche, comme toujours. Personne ne savait. Pas même Mickaël, surtout pas Mickaël… Il y avait longtemps déjà qu’Ismaël savait qu’aucune des copines que lui présentait son équipier ne lui conviendrait jamais, longtemps qu’il avait compris qu’aucune femme ne pourrait jamais devenir la « sienne ». Pourtant, il n’y avait pas si longtemps qu’il s’était avoué enfin être définitivement et irrémédiablement gay. Pas si longtemps… Trois ans… Le jour où le sergent Bolino lui avait dit :

- Bishop, je vous présente Wendel.

Son cœur battait pour son meilleur ami ! Un ami qui ne serait jamais à lui. De toute façon il ne l’aurait pas voulu. Il adorait Meryl : elle était belle, douce, attentive, elle savait réconforter son époux lorsqu’une journée s’était mal passée, l’encourager à aller de l’avant et à regarder au-delà. Elle était la femme qu’il fallait à Mickaël. Sans elle il n’aurait pas été le Mickaël dont Ismaël était tombé amoureux.

Oui. Il était amoureux de cet homme qui continuait à tenter de le « caser » pour que, comme lui, il ait la chance d’avoir une « femme formidable » et un « adorable bébé ». Comment pouvait-il lui dire que ce ne serait jamais pour lui ? Tel qu’il le connaissait, il ne pensait pas que Mickaël aurait pu se montrer blessant en apprenant que son partenaire était gay. Mais c’était une chose que d’apprendre son homosexualité, une autre que de découvrir qu’il était éperdument amoureux de lui. Et plus qu’à cet amour platonique, Ismaël tenait à leur amitié réelle. Alors non, il ne prendrait aucun risque.

Il n’en avait jamais pris. Personne dans son entourage n’était au courant de sa préférence. Ses parents, juifs traditionnalistes, avaient déjà eu assez de mal à accepter qu’il prenne des distances face à la religion, n’assiste plus aux offices régulièrement, ne fasse plus shabbat et quitte la communauté. Il les voyait, de loin en loin, lui qui, pour ses semblables, avaient tourné le dos aux siens. Il les aimait, bien sûr, mais leur étroitesse d’esprit dû à leur application stricte des lois de leur religion l’avait étouffé trop longtemps. Il savait que pour eux, être gay serait impardonnable. Même si les liens qui les unissaient s’étaient distendus au fil du temps, il n’était pas prêt à les rompre tout à fait.

Lorsqu’il vivait en Pennsylvannie, dans sa communauté, il s’interdisait de fréquenter, ne serait-ce que pour un soir, des amants potentiels. Plus tard, lorsqu’il avait enfin admis sa « différence », il s’était donné pour règle de ne jamais s’afficher là où on le connaissait. Depuis qu’il était à New York, il fréquentait quatre ou cinq bars gays, toujours les mêmes, dans deux quartiers diamétralement opposés à son appartement ou au quartier où il faisait ses rondes. Personne ne devait savoir. Jamais. Quand bien même les comportements homophobes étaient censés être punis dans la police comme dans le reste de la société, Ismaël savait que nombre de ses semblables étaient plus ou moins brimés lorsqu’ils se dévoilaient et que très souvent leur avancement n’était pas comparable à celui des autres. Alors non. Il ne prendrait pas le risque.

Le regard rivé droit devant lui, Ismaël écoutait d’une oreille distraite les mots de son partenaire, plongé dans ces pensées qu’il ressassait régulièrement, trop régulièrement à son gré. La petite voix qui l’encourageait à avouer son penchant, ne serait-ce qu’à Mickaël, se faisait plus forte au fil des jours. Et le même dialogue tournait en boucle dans sa tête.

- Qu’est-ce que tu risques ? Tu connais Mike. Tu l’as déjà vu prendre la défense de collègues gay. Tu sais qu’il fait partie de ces mecs pour qui ça n’a aucune importance.

- Oui… Mais je suis son partenaire.

- Et alors.

- Et alors ? S’il était de ces mecs qui disent : ce n’est pas grave s’il est gay, à condition qu’on ne parle ni de son père, ni de son frère, ni de son fils, ni de son partenaire hein ? S’il changeait ?

- Tu ne crois pas ce que tu dis. On parle de Mike là. Mike qui est le type le meilleur que tu croiseras jamais de ta chienne de vie.

- Oui mais si…

- Si quoi ?

- S’il sait que je suis gay alors…

- Alors tu crois qu’il pourrait deviner que tu es fou amoureux de lui ? A d’autres ! C’est un prétexte à deux balles et tu le sais ! Ca fait trois ans que vous patrouillez ensemble toutes les nuits, et quand vous ne patrouillez pas vous trouvez toujours le moyen de vous retrouver pour une virée à la salle de boxe, un défi de natation, un barbecue avec Meryl ou du camping je ne sais où… Tu crois vraiment qu’il n’aurait pas déjà deviné ton vilain petit secret ?

- Il me croit hétéro.

- OK… Et alors ? Il pourrait aussi bien croire dans ce cas que tu es amoureux de Meryl non ?

- N’importe quoi !

- Exactement : n’importe quoi ! Arrête de t’inventer de fausses excuses.

- Alors ! Qu’est-ce que tu en dis ?

Ismaël sursauta. Il se retourna vers Mickaël :

- Quoi ? Qu’est-ce que tu dis ?

Son partenaire eut un sourire taquin :

- Elle est belle ?

- Qui ? De quoi tu parles ?

- Et bien ça fait près de dix minutes que tu as les yeux dans le vague, ce qui, soit dit en passant, n’est pas très malin quand on conduit, et tu n’as rien écouté de ce que je viens de te dire. J’en conclue qu’il y a une fille là-dessous…

- Pas de fille, non ! Je pensais c’est tout.

- Tu pensais ?

Puis le ton de Mickaël se fit plus grave :

- Tu n’as pas d’ennuis hein ? Tu me le dirais.

- Bien sûr ! Non t’inquiète, tout va bien.

- OK. Mais si jamais tu…

- Je sais. Et je te jure que tout va bien. Je pensais juste à un truc.

- Un truc hein ? Quel truc ?

- Rien d’important en fait.

- C’est-à-dire ?

- Dois-je repeindre mon séjour en bleu ou en vert ?

Mickaël partit d’un éclat de rire tonitruant.

- Tout ça pour ça ? Et bien qu’est-ce que ça sera quand tu auras un décision vraiment cruciale à prendre ! Bon, c’est pas tout ça, tu ne m’as toujours pas répondu.

- Répondu à quoi ?

- On s’arrête pour la pause chez Benny ? On y retrouvera Kay et Jordan.

- OK… Tu préviens le central ?

Les deux hommes prirent alors la direction du petit restaurant de Bennett Harrisson, le père d’un de leur collègue chez qui beaucoup de policiers passaient faire leur pause déjeuner (même quand le « déjeuner » était à minuit), qui offrait une nourriture de bonne qualité à des prix abordables de six heures à une heure du matin six jours sur sept. Ils retrouvèrent la voiture de leurs deux collègues garée de l’autre côté de la rue, face à la vitrine. Les quatre officiers commencèrent à discuter des dernières directives arrivées au poste et qui étaient loin de faire l’unanimité. Voyant que la conversation risquait de s’éterniser, Mickaël prit les commandes pour tout le monde.

Tout à sa discussion, Ismaël le suivit vaguement du coin de l’œil tout en répliquant à Kay pour tenter de la convaincre du bien fondé de son point de vue. Il le vit traverser la rue puis pousser la porte du restaurant. Ensuite il se concentra de nouveau sur ses deux interlocuteurs.

Les trois coups de feu rapprochés les firent sursauter. D’un même élan ils se tournèrent vers le restaurant en s’engageant sur la chaussée. Un homme vêtu d’un sweat sombre, la capuche relevée, sortit en trombe de l’établissement et s’engouffra dans une ruelle adjacente.

- On s’occupe de lui ! Va voir Mike ! hurla Kay en se précipitant, suivie de son coéquipier.

De toute façon, il n’aurait pas pu faire autrement que de s’assurer que Mickaël n’avait rien ! Tout en s’approchant du restaurant, Ismaël essaya de se souvenir des prières de son enfance…

Mais dès qu’il eut poussé la porte, il comprit qu’elles n’auraient servi à rien.

- Un officier à terre ! hurla-t-il dans sa radio. Envoyez des secours ! Vite !!

Puis il se rua sur Mickaël qui gisait au sol, une flaque de sang s’étendant sous lui. Benny était à genoux à ses côtés, faisant pression avec un torchon sur le torse du policier.

- Mike… Mike… Parle-moi vieux !

Son ami ouvrit des yeux où déjà l’ombre apparaissait.

- Isma… Isma… Tu es là…

- Oui… Oui… Tiens bon… Les secours arrivent. Ca va aller, tu m’entends, ça va aller.

A ce moment-là, il croisa le regard de Benny. Il refusa de croire à ce qu’il y lisait.

- Tiens bon Mike… Tout ira bien. Tu vas tenir pour Mery, pour Jack et pour ton bébé ! Tu n’as pas le droit de leur faire ce coup-là !

- Isma…

- Tais-toi. Garde tes forces.

La main gauche de Mickaël vint enserrer son poignet droit avec une force surprenante tandis que la voix de son ami se faisait plus forte.

- Isma, écoute-moi. Je ne vais pas le faire… On le sait tous les deux.

- Non ! Tu la fermes et tu gardes tes forces !

- Ecoute-moi bordel ! Je suis foutu.

- Non… Non…

- Isma… Meryl aura… besoin de toi… Jack… aura besoin… de quelqu’un. Tu…. es son…. parrain…. Veille sur lui…. Veille sur eux.

- Mike…

La voix de Mike était de plus en plus faible, son souffle devenait erratique et pourtant il continua :

- Veille…. sur toi…. mon pote… Dis… à… Meryl que…. je l’aime… Embrasse… Jack… pour moi… Et… le… le bébé… Tu lui… diras… que… je suis… désolé… de… de ne pas… avoir… été… là…

- Tu seras là Mike !!!! Les secours arrivent ! Tu entends les sirènes ?

Mike ancra son regard dans le sien. Ce merveilleux regard qui lui avait fait tant d’effet dès la première fois où ils s’étaient vus. Ce merveilleux regard désormais envahi par l’ombre. Puis il reprit d’une voix quasi-inaudible.

- Et… toi… Toi… Accepte…. ce… que… ce que… tu es… Tu… seras… heureux… Tu le… mérites… Je t’aime…

Ses yeux se fermèrent. Ismaël le prit contre lui avec sauvagerie en criant :

- Non ! Non Mike ! Tu ne peux pas nous laisser ! Tu m’entends ! J’ai trop de choses à te dire ! Mike !!!

Il sentit qu’on lui arrachait le corps des bras. Il se débattit comme un beau diable, jusqu’à ce qu’il entende la voix de Kay.

- Isma… C’est trop tard. Viens…

Il leva des yeux égarés vers son amie, vit les larmes qui roulaient sur ses joues et comprit que tout était fini.

Soudain le calme revient en lui, comme un froid intense et indélébile. Il se releva :

- Il faut que je prévienne Meryl.

- Le sergent va…

- NON ! C’est à moi de le faire ! A moi seul !

Elle hocha la tête.

- Tu sais… Je ne crois pas que ça l’aide mais… dis-lui qu’on l’a eu.

Il la regarda, ne comprenant pas ce qu’elle venait de dire.

- Le tireur…, précisa-t-elle. On l’a eu.

Il hocha la tête. Qu’importait ? Bien sûr, justice serait rendue, mais ça ne ramènerait pas Mike !

Puis, comme s’il portait tout le poids du monde sur les épaules, il se dirigea vers sa voiture de patrouille, indifférent aux collègues qui tentaient de lui parler, et prit le chemin du domicile de Mike.

Meryl comprit dès qu’elle lui ouvrit la porte, le découvrant hagard, l’uniforme couvert du sang de l’homme qu’elle aimait. Elle ne hurla pas. Son instinct de mère lui souffla de ne pas réveiller Jackson, de laisser le petit croire encore qu’il avait un papa, au moins jusqu’au matin. Elle porta les mains à sa bouche et recula jusqu’à ce que ses jambes heurtent le petit canapé où elle aimait se lover dans les bras de Mike. Alors elle s’y laissa tomber. Ismaël s’affaissa près d’elle et la prit dans ses bras. C’est seulement à ce moment-là qu’ils se mirent à pleurer désespérément.

Le jour des funérailles elle lui remit une lettre. Il leva sur elle un regard interrogateur :

- Qu’est-ce que… ?

- C’est Mike. Tu sais comme il était prévoyant. Il avait laissé une lettre pour moi et une pour toi chez Jordan. Il me les a remises ce matin.

Il hocha la tête : c’était du Mike tout craché !

Les mains tremblantes, il ouvrit sa lettre :
 
Cher Ismaël,
 
Si tu lis ces mots, c’est que je ne suis plus là. J’espère que j’ai eu la bonne idée de tomber en « faisant mon devoir », comme ça Meryl et Jack, et peut-être les enfants que nous aurons eu après, seront à l’abri du besoin.
Je sais que je peux compter sur toi pour veiller sur ma famille alors ce n’est pas pour cela que je t’écris.
Je voulais parler de toi.
J’aurais aimé que tu oses me dire la vérité. Je sais que tu es gay. Je crois que je l’ai toujours su. Peut-être parce qu’avant de rencontrer Meryl, j’ai longtemps hésité, connu des hommes.
Peut-être que si je t’avais connu avant, ce serait toi que j’aurais épousé, avec qui un jour j’aurais adopté un enfant. La vie est ainsi faite : Meryl est merveilleuse et je l’aime de tout mon cœur. Elle m’a offert notre merveilleux petit Jackson. Je ne ferais jamais rien qui la ferait souffrir, pas plus que toi d’ailleurs.
J’attendais que tu m’en parles. Je te provoquais en te parlant d’éventuelles petites amies, en t’encourageant à rencontrer des filles. Tu n’as pas osé et je ne t’en veux pas.
Ce que je veux, c’est que tu fasses ta vie, ta vraie vie. Ne te morfonds pas dans un amour qui n’aura été que rêvé et qui n’aurait jamais pu se concrétiser. Trouve-toi un homme qui saura voir en toi ce que j’y ai vu et sois heureux avec lui.
Et comme je te connais, je sais que tu auras peur de ce que Meryl pourrait penser. Alors sache qu’elle savait pour toi, pour moi aussi d’ailleurs : je ne lui ai rien caché lorsque nous nous sommes rencontrés. Quand tu es venu la première fois à la maison, elle m’a demandé si un jour je partirai avec toi, tout simplement. Elle sait et jamais elle ne te jugera. Elle m’a même dit une fois que j’avais une chance folle d’être aimé par deux êtres aussi différents !
Alors va de l’avant mon ami. Va de l’avant sans crainte.
Et sache que je t’ai aimé.
 
Mickaël
 
Il replia la lettre en pleurant, chercha du regard Meryl qui lui ouvrit les bras.

- Nous allons être forts, pour lui, murmura-t-elle.

- Oui. Nous serons forts.

A cet instant précis, Ismaël Bishop se promis que si l’amour frappait une autre fois à sa porte, il oserait lui ouvrir.
 
FIN


Joyeux anniversaire Iseult Signat10Joyeux anniversaire Iseult Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis

Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4671
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 39
Localisation : Derrière toi.

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 20:07

[img]Joyeux anniversaire Iseult Anni_210[/img]


Joyeux anniversaire Iseult <a href=Joyeux anniversaire Iseult Banniy10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Tyoris
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
Tyoris

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 2149
Date d'inscription : 23/10/2011
Age : 39
Localisation : Dans une usine de Guimauve ^^
Mon pairing du moment: : Sherlock / John

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 23:01

Bon Anniversaire  clin d\'oeil


Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.
Michel Audiard


Joyeux anniversaire Iseult Signat10
Merci Lillie!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t3133-tyoris
Yseult
Modo section
Modo section
Yseult

Féminin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 13441
Date d'inscription : 23/08/2010
Age : 40
Localisation : Courcelles, Belgique

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 17:21

Merci et Cissy merci pour l'histoire arigatou


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie!
Joyeux anniversaire Iseult Jsc_ba10 
Joyeux anniversaire Iseult Yseult10

La perfection n'existe pas sur Terre", Mais alors...D'où viens-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1509-yseult http://les-histoires-de-snurf.eklablog.com/
Aragone17
Modo section
Modo section
Aragone17

Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cheval
Messages : 14407
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 52
Localisation : Dans les bras du Gallois!

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeSam 16 Fév 2019 - 12:30

Joyeux anniversaire Iseult 3602195817


Le silence est parfois plus éloquent que les mots

Joyeux anniversaire Iseult Banniy10 ** Joyeux anniversaire Iseult Aragon10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t731-aragone17 http://aragone17.livejournal.com
natasia
Modo section
Modo section
natasia

Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Coq
Messages : 10866
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 50

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeDim 3 Mar 2019 - 10:09

Avec énormément de retard, désolée Iseult

Joyeux anniversaire Iseult Maxres12


Joyeux anniversaire Iseult Montag10

Merci Aragone pour ce super kit !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t1310-natasia
Chatyne
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
Chatyne

Féminin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Serpent
Messages : 1703
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 41

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeDim 3 Mar 2019 - 17:25

Avec du retard :

Joyeux anniversaire Iseult 3049404913 pour te souhaiter un Joyeux anniversaire Iseult 1916874526 Joyeux Anniversaire Joyeux anniversaire Iseult 1916874526 !!!  

J'espère que tu as passée une excellente journée.

DSandrine
Revenir en haut Aller en bas
catouchka
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
catouchka

Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 13849
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 44

Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitimeDim 10 Mar 2019 - 13:37

Joyeux anniversaire Iseult 3602195817  Iseult


Joyeux anniversaire Iseult Catouc10
Rien n'est plus fort et plus intimidant que l'intensité d'un regard posé sur soi...
Rien n'est plus émouvant que la douceur d'un regard que l'on devine mais que l'on ne voit pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.frenchficsfanart.com/t2375-catouchka
Contenu sponsorisé




Joyeux anniversaire Iseult Empty
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire Iseult   Joyeux anniversaire Iseult Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux anniversaire Iseult
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Le coin café, théS, alcoolS & petits fours :: Et si on parlait de nous? :: On souffle une bougie de plus.-
Sauter vers: