French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie

Aller en bas 
+6
juliabaku
fanncis
UldAses
Cali
Cass Shelly
Cissy
10 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis


Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4722
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 42
Localisation : Derrière toi.

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeLun 31 Mai 2010 - 22:43

une suite s'impose. Je n'aime pas c mike il est louche.... :mangaheinçacra
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 18:08

Superbe suite (encore un tas de chapitre à lire Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 871632 ) et j'adore toujours autant cette histoire, Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 604750, par contre je l'aime pas du tout ce Mike Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 250827 (pourquoi j'ai la curieuse impression qu'il est le poseur de bombes !!!!)

BRAVO Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 953944
Revenir en haut Aller en bas
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 18:52

Cartouche44 a écrit:
par contre je l'aime pas du tout ce Mike (pourquoi j'ai la curieuse impression qu'il est le poseur de bombes !!!!)

Hey ^^ Rassurant de constater que je ne suis pas la seule à le penser :p

Sur ce, je ne cracherais pas sur une suite moi :mangacontant:


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 20:02

Oh les filles!!!! N'allez pas plus vite que la musique tout de même... :mangaclind\'oe
Merci de vos commentaires...


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Signat10Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - chapitre 32   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 20:10

CHAPITRE XXXII

Domicile de Benjamin Alscot

Une vingtaine de minutes plus tard, Don stoppait devant le domicile de Benjamin Alscot. A son arrivée, il vit Mike sortir d’un véhicule garé le long du trottoir. Son ami tenait un papier à la main :

- Hello Don ! Tout va bien ? Tiens, David a fait des miracles, voici ton mandat, signé, en bonne et due forme !

- Super ! Merci. Ca va vieux et toi ?

- Et bien, mis à part que je n’ai pas beaucoup dormi la nuit dernière, tout baigne.

- Désolé de vous avoir laissé tomber les gars.

- Tu n’as pas à t’excuser Don. N’importe qui aurait fait la même chose à ta place.

- Oui, mais c’est moi qui dirige cette enquête…

- … conjointement avec moi, précisa Mickaël, arrachant un sourire amusé à son collègue.

- Conjointement avec toi, j’allais le dire. Ce n’était donc pas très professionnel de vous laisser vous débrouiller seuls ainsi.

- Don, on est tout à fait capables de se débrouiller sans toi je te signale. Il était bien plus important que tu t’occupes de ton frère. Au fait, comment va-t-il ?

Don fut touché de l’intérêt sincère qui s’entendait dans la voix de son ami, sachant combien les relations de celui-ci avec Charlie étaient délicates.

- Ca va : il est un peu endolori mais son cerveau s’est déjà remis en route…

- Alors, rigola Mike, c’est l’essentiel.

- Tu l’as dit.

- Justement, est-ce que tu vas enfin m’expliquer quelle idée à eu ton frère ? Et ce que nous faisons-là ? Ne me dis pas que tu penses que ce malade va être assez stupide pour se pointer chez Alscot ? C’est ça l’idée de ton frangin ?

- Non, en fait Charlie a vraisemblablement découvert le mobile de notre bomber.

- Quoi ?

Abasourdi, Mike arrêta Don par le bras et lui fit face.

- Répète-moi ça un peu ?

Don sourit de l’incrédulité proche de la stupeur qui vibrait dans le ton de Mike. Il remit cependant l’explication à plus tard car ils arrivaient à la porte de la maison. Par acquit de conscience, Don sonna. Mais, comme il s’y attendait, personne ne vint ouvrir. Cela était logique dans la mesure où Benjamin Alscot était célibataire. Sa famille, composée de ses parents et de deux sœurs, qui avait été avertie de son décès, ne tarderait sans doute pas à arriver, mais, pour le moment, les lieux étaient à eux.

Don sortit un passe de sa poche et ouvrit la serrure sans trop de difficultés: visiblement, Benjamin Alscot ne s’était pas senti en danger. Au moins jusqu’à ces derniers jours. C’est d’ailleurs la réflexion que se fit aussi Mickaël :

- Et bien, on ne peut pas dire qu’il ait investi dans un système de sécurité.

- Bah ! Ce quartier est fort tranquille. Il devait s’y sentir en sécurité.

- Ouais… Il aurait peut-être mieux fait d’assurer ses arrières, grommela Mike.

Les deux hommes pénétrèrent dans le grand hall d’entrée. Celui-ci était meublé assez succinctement de meubles anciens visiblement de grand prix. Devant eux, un grand escalier s’élevait vers l’étage. A droite s’étendait un grand espace à vivre meublé, lui aussi, de meubles anciens et précieux. A gauche, c’était la cuisine. Au fond, s’ouvrait un vaste espace qui était vraisemblablement l’atelier de conception de l’architecte : des maquettes meublaient les tables, des esquisses au fusain ornaient les murs. Des chiffres s’alignaient sur des tableaux. Don pensa que cet espace aurait plu à son frère.

Mais ce n’était vraisemblablement pas là qu’il trouverait ce qu’il cherchait. Il fit donc signe à Mike qui le suivait sans mot dire, rongeant apparemment son frein, mais ayant selon toute vraisemblance décidé qu’il devait laisser l’initiative à son ami et que celui-ci, de toute façon, finirait bien par lui dire la raison de leur présence ici.

L’un derrière l’autre, les deux agents gravirent l’escalier et se trouvèrent alors dans un vaste espace éclairé par une verrière sur le toit. Des classeurs couraient le long du mur du fond, un grand bureau, équipé du dernier cri de la technologie informatique, faisait face à l’escalier, les murs opposés au bureau étaient garnis de rayonnages où s’alignaient toutes sortes de livres. Visiblement, c’était là le bureau de l’architecte, la pièce qui intéressait les agents au premier chef.

Malgré tout, il prirent la précaution de vérifier les portes qui s’ouvraient de chaque côté de l’escalier. Celles de droite se révélèrent donner sur une grande chambre à coucher, munie d’un vaste dressing, vraisemblablement la chambre d’Alscot, et une vaste salle de bain. Celles de gauche découvrirent deux autres chambres reliées par une deuxième salle de bain commune.

Don fit signe à Mike et les deux agents remirent leurs armes dans leurs étuis : ils les avaient sorties par habitude, pour appliquer le règlement plus que par véritable crainte de trouver un intrus dans les lieux. Mickaël suivit docilement son ami qui se dirigeait vers le bureau.

*****

- Bon et si tu me disais ce qu’on cherche exactement, tu ne crois pas que ce serait plus simple pour que je t’aide ? questionna Mike en le voyant se mettre à fouiller dans les papiers qui s’entassaient dans des corbeilles mais aussi sur les côtés de la vaste table.

- Oh c’est vrai pardon. En fait on cherche tout ce qui pourrait s’apparenter à une lettre de menaces, du chantage, la preuve qu’il ait versé de l’argent sur des comptes off-shore…

- Quoi ?

A nouveau Mike l’arrêta par le bras et se planta en face de lui.

- Attends… Tu es en train de me dire que le mobile de ce malade c’est le fric ?

- D’après Charlie oui.

- D’après Charlie hein ? Et il ne te vient pas une seconde à l’esprit que Charlie puisse se tromper ?

Un soupir à la fois de lassitude et d’exaspération échappa à Don.

- Mikey, on a déjà eu cette conversation. Tu ne trouves pas qu’on tourne en rond là ?

- Désolé Don, mais là c’est un peu trop pour moi. Ce type a tué près de soixante-dix personnes ! Alors je veux bien croire qu’il s’agit d’un malade, d’un désaxé, d’un vengeur dont le mobile nous échappe… Mais l’argent !

- Pourtant, je t’assure que la théorie de Charlie tient la route. Et puis il y a eu effectivement des virements suspects chez bon nombre de victimes.

- Bon nombres ? C'est-à-dire ?

- Au moins une sur trois à chaque fois, parfois deux sur trois…

- D’où la théorie…

Mike laissa sa phrase en suspens pour que Don complète.

- …que notre bomber fait chanter ses victimes. La première explosion est vraisemblablement juste un avertissement. Soit il choisit ses victimes au hasard, soit parce qu’elles ont un lien avec les autres. Ensuite il doit entrer en contact avec les victimes suivantes en leur envoyant un message du genre : « Voici ce que je suis capable de faire, si vous ne voulez pas subir la même chose, versez telle somme sur tel compte avant tel jour… »

Mike n’avait pas l’air convaincu.

- Ecoute… Je ne doute pas que Charlie ait fait un magnifique boulot. Mais… On n’a trouvé aucun lien entre nos victimes.

- Alors peut-être qu’il choisi les premières au hasard. Si on venait te présenter les preuves qu’on a fait sauter une ou plusieurs personnes en te menaçant de te faire subir, à toi et ta famille, le même sort, tu crois que ça changerait quelque chose pour toi de connaître ou non les premières victimes ? Tu crois que tu ne serais pas tenter de céder d’abord et de réfléchir après ?

- Mais… Si vraiment ils paient, pourquoi les éliminer quand même ?

- Pour ne pas laisser de témoin, pour que personne ne comprenne ses réelles motivations, peut-être par simple sadisme. On ne le saura qu’en l’arrêtant.

- Tu m’as l’air bien sûr de toi.

- Ecoute, maintenant qu’on a un mobile, il va être plus facile de circonscrire un profil. Et puis on sait aussi autre chose.

- Ah oui ? Quoi donc ?

- Ce type nous touche de près.

- Comment ça ?

- Comment est-ce qu’il a pu identifier Carter ? Et comment a-t-il fait pour localiser Charlie ? Il faut qu’il soit au courant de tous nos faits et gestes.

- Attends tu es en train de dire quoi là ? Que ton bomber a un agent chez nous ?

- Pas forcément, mais il se tient au courant des progrès de l’enquête, d’une manière ou d’une autre.

- Quoi ? Tu penses qu’il y a une taupe qui le renseigne ?

- Je ne sais pas.

- Don, ça ne tient pas la route. Je poursuis ce malade depuis cinq ans. Je n’ai jamais eu la même équipe avec moi.

- Pas un agent n’a travaillé à chaque fois avec toi ?

- Pas un. Le seul nom qui ressortira sur chaque enquête, c’est le mien.

Le ton de Mike se durcit soudain quand il remarqua le regard de Don sur lui.

- Quoi ? Dois-je me considérer comme suspect, monsieur l’agent spécial Don Eppes ?

- Mikey, arrête de dire des sottises !

Mais Don n’était pas complètement franc en disant ces mots. Déjà dans la voiture l’idée lui avait effleuré l’esprit, qu’il avait repoussée avec horreur. Pourtant ç’aurait expliqué tellement de choses !

Mickaël dut sentir la réticence dans le ton de son ami car soudain, sa voix se mit à trembler :

- Don, tu n’es pas sérieux là… Tu n’a pas pu penser que…

Don ne pouvait pas supporter la peine qu’il lisait dans les yeux de son compagnon. Bien sûr que Mickaël ne pouvait rien avoir à faire avec cette horreur. Comme s’il ne suffisait pas que la hiérarchie le taxe d’incompétence, voilà que lui ajoutait encore à son stress en lui laissant entendre qu’il figurait parmi les suspects potentiels.

- Ecoute, je sais bien que tu n’es pour rien dans tout ça Mike. Mais soit quelqu’un passe effectivement des infos à cet assassin, vraisemblablement contre de l’argent, soit c’est le bomber lui-même qui nous côtoie de près sans que nous y prêtions attention. Tu n’as vraiment aucune idée ? Je ne sais pas moi : un technicien que tu aurais sollicité à plusieurs reprises, un journaliste qui s’intéresserait à l’affaire, un gratte- papier quelconque qui t’aurait demandé des rapports… N’importe quoi peut nous être utile Mikey. Comme tu l’as dit toi-même, tu es le seul qui ait enquêté sur tous les cas, donc tu es le plus à même d’avoir remarqué ce type.

Mickaël se laissa tomber sur la chaise de bureau, l’air accablé :

- Tu es en train de me dire que, depuis toutes ces années, non seulement j’ai été incapable d’arrêter ce salopard, mais qu’en plus il était tout près de moi et que je n’ai pas été fichu de le repérer ?

- Mike…

- Décidemment je crois que les patrons ont raison : je ferais mieux de leur remettre ma démission !

- Arrête, Mikey, tu sais très bien que tu n’y es pour rien.

Don s’approcha de son ami et lui posa la main sur l’épaule. Il ne pouvait pas le laisser se dévaloriser ainsi. Il avait vraisemblablement fait tout ce qu’il pouvait. Si seulement on avait mis une véritable équipe à sa disposition !

- De toute façon, Charlie va être capable de nous présenter un panel de professions susceptibles de donner accès au dossier. Cela rafraîchira sans doute ta mémoire et alors…

- Charlie va être capable de ça hein ?

Le ton de l’agent était amer à l’idée qu’un mathématicien pouvait faire mieux que lui dans son domaine.

- Je te dois des excuses Don.

- Des excuses pourquoi donc ?

- J’étais persuadé que tu te leurrais quant à l’efficacité de ton frère sur ce cas, mais visiblement je me trompais.

- Bah, tu n’es pas le premier qui a des doutes sur le fait d’utiliser les maths pour résoudre des cas criminels, et je suppose que tu ne seras pas le dernier. T’en fais pas. Le principal c’est de savoir reconnaître ses torts.

- Mais tu avais raison, ton frangin fait vraiment un super boulot.

- Je sais.

- C’est vrai, on a plus avancé ici en une semaine qu’en cinq ans. Grâce à lui on a un mobile et peut-être bientôt une liste de suspects…

- Oui, enfin, il ne pourra pas non plus faire de miracles tu sais. Il faudra lui fournir les éléments adéquats et tu es le plus à même de le faire.

- Compte sur moi.

- Bon c’est pas tout ça, si on finissait notre perquiz.

- C’est vrai.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - chapitre 33   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 22:34

CHAPITRE XXXIII


Domicile de Benjamin Alscot

Il y eu un instant de silence tandis que les deux hommes compulsaient en silence les papiers qui étaient disséminés à droite et à gauche. On ne pouvait pas dire que l’architecte brillait pas son organisation dans le classement des documents !

- Tout de même, reprit soudain Mickaël.

- Oui ?

- Je n’arrive pas à croire que ce soit l’argent le mobile.

- Mikey, ne me dis pas que, depuis le temps que tu es au F.B.I., la vénalité des gens t’étonne encore. Tu sais très bien que certaines personnes sont capables de tout pour du fric.

- Quand même ! Imaginer que ce type a tué près de soixante-dix personnes pour… combien a-t-il pu récolter en fait ?

- Difficile à dire…

- Attends : ici il a tué huit personnes, neuf en comptant la grand-mère, et tout ça pour 250 000 dollars ?

A ces mots, un grand froid envahit Don. Il se retourna brusquement vers son ami tandis qu’une sueur glacée descendait le long de son échine.

- Comment ? Qu’est-ce que tu viens de dire ? souffla-t-il d’une voix rauque.

Mike le regarda, sans comprendre la raison de son bouleversement évident.

- Quoi, ce que je viens de dire ? Je n’arrive pas à imaginer qu’il ait pu tuer tant de gens pour…

- Non, après ça, les neuf personnes qui sont mortes pour…

- 250 000 dollars, oui. Et alors, où est le problème ?

- Le problème ?

Don reculait doucement, les yeux braqués sur son ami, ne voulant pas croire à ce qui arrivait.

- Le problème… c’est que je ne t’ai jamais dit ce montant.

- Quoi ? Mais si, bien sûr tu…

- Non Mickaël, non ! Je n’ai pas mentionné la somme versée par Ascot.

- Et bien c’est que je l’aurai vue ailleurs. Oui ! Je me souviens ! C’était sur le relevé de banque que m’a montré David hier : même qu’on s’était demandé à quoi correspondait ce virement. Sauf que nous, nous n’avions pas un petit génie pour nous permettre de comprendre.

- A quelle heure t’a-t-il montré ce relevé ?

- Don, tu peux me dire à quoi ça rime tout ça ? Ne me dis pas que tu crois que je trempe dans cette horreur !

Mike s’avançait vers lui et Don sortit soudain son arme, la braquant sur son ami :

- Non Mikey, tu ne bouges pas ! Réponds à ma question maintenant !

- Don, tu fais une grave erreur…

- Et bien, si je fais une erreur, je l’assumerai. Réponds Mike : à quelle heure as-tu vu ce relevé ?

- Don… Si tu crois que je regarde ma montre toutes les cinq minutes ! Attends… C’était au moment où on t’a tous fait notre rapport… Non, juste un peu après puisqu’il ne t’en a pas parlé à ce moment-là. Oui, c’est ça ! Après que tu sois parti rejoindre Charlie. Je ne sais pas moi, vers 18 h 00.

- Perdu Mike ! Le mouvement n’est apparu qu’aux alentours de 21 h 00 ! Tu n’as pas eu l’occasion de le voir !

- Don, arrête de dire n’importe quoi ! Baisse cette arme et discutons !

- Pas question Mikey ! Bon sang ! Pourquoi est-ce que je ne l’ai pas deviné avant ? Quoi de mieux que d’être celui qui mène l’enquête pour détourner les soupçons et éliminer les gêneurs ? Pour éviter de faire les rapprochements qui pourrait s’imposer du genre : à chaque fois de fortes sommes sont virées des comptes des victimes ? Mais pourquoi Mike, pourquoi ?

- Pourquoi ?

*****

Soudain l’homme ne se donna plus la peine de nier. Il se redressa, un sourire cruel aux lèvres et Don vit alors se confirmer ses pires craintes, ce qu’il avait pressenti depuis sa conversation avec son frère, mais qu’il avait voulu à toutes forces nier, par fidélité à son passé, par amitié pour l’agent.

- Mais ton précieux petit frère te l’a dit Don. Pour le fric ! As-tu au moins la moindre idée de ce que j’ai amassé durant ces années ? Près de deux millions de dollars mon pote ! Plus d’argent que tu n’en verras jamais dans ta chienne de vie où, le mieux que tu aies à espérer, c’est une pension minable après avoir passé des années à courir après des malfrats bien mieux protégés que toi et ceci si tu ne termines pas au cimetière avant d’avoir droit à ta pension !

- Des gens sont morts Mike !

- Et alors ? Pourquoi auraient-il eu le droit de vivre mieux que moi ? En quoi étaient-ils plus dignes que moi d’avoir de l’argent, d’être heureux ? Tu sais bien que ça a toujours été mon but : sortir de cette crasse dans laquelle j’ai été élevé. J’ai cru que le droit me le permettrait, je me suis trompé. Et puis il y a eu cette affaire, et là j’ai touché le jackpot !

- Evidemment Charlie avait raison : il y a eu un premier bomber.

- Evidemment, ton génial petit frère avait raison là encore ! Et oui, il y a bien eu un premier bomber. C’est lui qui m’a donné l’idée…

- Je présume que tu l’as identifié et éliminé…

- Bravo Don ! Je vois que tu sais aussi penser sans Charlie. Et oui, il ne m’a pas fallu trop longtemps pour l’identifier ce minable. Figure-toi qu’il faisait sauter ses cibles par idéalisme : pour lui elles contribuaient à la dégradation de notre planète. Il leur envoyait des avertissements puis passait aux actes. Ces idiots n’ont jamais cru devoir s’inquiéter des menaces. Bref, il m’a donné un schéma. J’ai repris son petit business en l’améliorant. Et moi, ce n’est pas la dégradation de notre planète qui me préoccupait.

Il fanfaronnait, heureux de pouvoir enfin se montrer sans masque, fier d’avoir ainsi, pendant des années, posé une énigme insoluble à l’une des meilleurs forces de police du monde.

- Tu es en état d’arrestation Mickaël.

- Il va falloir que tu me tires dessus si tu veux m’arrêter Don. Je n’ai pas l’intention d’aller moisir en prison en attendant l’injection létale. J’ai près de deux millions de dollars qui m’attendent dans une petite île paradisiaque et j’ai bien l’intention d’en profiter.

En disant ces mots, le traître s’avançait vers Don qui recula à nouveau, jusqu’à ce qu’il sente la balustrade de l’escalier derrière lui. Mickaël continuait à avancer et les deux hommes se trouvèrent face à face, de chaque côté de la rambarde, le grand escalier s’ouvrant entre eux deux.

- Alors, qu’est-ce que tu attends… Tire Don ! Fais ton devoir brave petit agent du F.B.I. !

- Mikey, je ne veux pas tirer sur toi.

La voix de Don était tremblante : il savait qu’il devait arrêter cet homme, coûte que coûte, mais il savait aussi qu’il ne pourrait jamais tirer sur son ami d’enfance.

- Pourtant il va falloir que tu le fasses si tu veux m’arrêter. Ou alors tu me laisses partir.

- Ca, c’est hors de question…

- D’accord, alors tire vieux parce que si c’était l’inverse, sois sûr que je ne te laisserais aucune chance !

L’homme s’était rapproché, insensiblement, et soudain son pied parti, fulgurant, venant heurter le poignet armé de Don qui poussa un cri de douleur tandis que son arme lui échappait et tombait sur le sol. Avant qu’il ait pu se baisser pour tenter de la rattraper, Mickaël avait reculé d’un pas et désormais c’était lui qui tenait l’agent au bout de son automatique.

- Ne bouge pas Don. Parce que, comme je te l’ai dit, moi je n’aurai pas tes scrupules.

- Tu vas tirer sur moi Mike ?

- Si tu m’y obliges je n’hésiterai pas Don. Alors ne bouge pas.

- Tu sais très bien que je n’ai pas le droit de te laisser filer Mikey.

- Je n’irai pas en prison Don. Personne ne m’y mettra, ni toi ni un autre. Mais je préfèrerais n’avoir pas à tirer sur toi, crois-moi.

- Et que crois-tu qu’il va arriver ? A l’heure qu’il est je suis sûr que mes agents sont sur ta piste. Charlie ne va pas tarder à découvrir le pot aux roses, s’il ne l’a pas déjà découvert d’ailleurs.

- Charlie hein ?

- Oui, Charlie.

- C’est drôle cette confiance que tu as en ton frère. Il y a vingt ans, c’est en moi que tu avais confiance.

- Il y a vingt ans j’étais un gamin idiot. Depuis j’ai appris à faire la part des choses.

- Alors il n’y a aucune chance pour que tu me laisses partir hein ?

- Aucune chance Mikey.

- Je ne te laisserai pas m’arrêter Don, jamais. J’ai mis assez d’argent de côté maintenant pour profiter de la vie et ni toi ni personne ne m’en empêchera.

- Même si tu me tues Mike, il y aura toujours quelqu’un à tes trousses. Tu ne t’en tireras pas.

- Sauf si je suis mort.

- Quoi ? De quoi tu parles ?

- J’avais un plan, depuis longtemps déjà. Lorsque le moment serait venu, je comptais être la dernière victime du bomber et ensuite, celui-ci aurait définitivement disparu. Toi et ton frère m’avez obligé à mettre ce plan en œuvre un peu plus tôt que prévu. Mais j’ai tout ce qu’il me faut finalement, alors il est temps.

- Et comment comptes-tu t’y prendre ? Mes hommes ne sont pas des amateurs tu sais.

- Je sais. J’ai pu en juger. Mais le temps qu’ils découvrent le pot aux roses, si jamais ils le découvrent d’ailleurs, je serai hors de leur portée, définitivement.

Mike se tut quelques instants, dans son regard il y avait comme une prière.

- Don… Tu peux me laisser partir : il n’y a que toi qui est au courant. Qui t’en voudra si je t’échappe ?

- Dans tes rêves Mike.

- Mais pourquoi ? Nous sommes amis…

- Non Mikey. Nous étions amis, lorsque nous étions gosses. Mais tu as choisi la mauvaise voie et moi, maintenant, je dois t’arrêter. Tu as tué plus de soixante personnes Mike ! Et tu as tenté de tuer mon petit frère !

- Voilà donc la vraie raison hein ? Que j’ai tué soixante ou cinq cents personnes t’importerait peu en fait ! Tout ce qui compte à tes yeux, c’est que ton cher petit frère a failli y laisser sa peau ! Si j’avais su qu’il te mettrait sur la piste, je l’aurais éliminé bien plus tôt. J’ai eu tort : je ne t’ai pas cru quand tu m’as dit combien il était doué, je n’ai pas pensé qu’il représentait un danger. Don ! Qu’est-ce qu’il est pour que tu risques ta vie pour lui ?

- Il est mon frère Mike. Et jamais personne ne pourra s’en prendre à lui sans me trouver sur son chemin. Je pensais que, depuis le temps, tu le savais mieux que personne.

- Alors c’est ça… Tu as choisi son camp.

- Je n’ai choisi aucun autre camp que celui de la justice. Et toi, tu as choisi le camp adverse. Et c’est pour cela que je ne peux pas te laisser partir, que je ne dois pas te laisser partir.

En disant ces mots, profitant d’un moment où l’homme avait abaissé son arme, saisissant l’opportunité, Don se précipita sur son ex-ami. Mais il avait sous-estimé les réflexes de celui-ci. Avant qu’il ne l’ait atteint, Michael releva son arme et fit feu. Don sentit une brûlure intense au niveau du bras gauche, juste à la lisière de l’épaule. Il y porta la main. Dans le même temps, déséquilibré par le choc, il plongea dans l’escalier sans pouvoir se retenir. Un cri lui échappa lorsque son dos entra violemment en contact avec la première marche. Il tenta vainement de se raccrocher mais ne put que continuer à dévaler les marches, ressentant douloureusement dans le corps chaque choc contre le carrelage. Une douleur fulgurante traversa son genou, lui arrachant un nouveau cri. Et puis soudain la chute cessa. Il se retrouva au pied de l’escalier, étourdi, endolori, tentant tant bien que mal de remettre ses idées en ordre. Deux pieds entrant dans son champ de vision attirèrent soudain son attention. Incapable de se défendre, il leva les yeux vers Mickael qui se tenait au-dessus de lui, l’arme pointée dans sa direction. Il tendit la main vers lui, comme pour empêcher le mouvement qu’il pressentait, comme pour se défendre, geste dérisoire face à une arme.

- Désolé Don, tu n’aurais pas dû vouloir m’arrêter.

Comme dans un brouillard il vit l’agent prendre son arme par le canon et se pencher sur lui. Il eut l’impression que sa tête explosait au moment où la crosse de l’automatique entra en contact avec son occiput, puis la nuit l’envahit.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis


Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4722
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 42
Localisation : Derrière toi.

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 23:22

j'en été sur je le savait :mangadémoniaqu mike est un vilain pas beau :manganon: Et Donni en prends encore pour son grade :mangarire: heu là je suis sadique :manganeutre: :mangapleure: il ne manque plus que :lasuitee!!.: :lasuite!svp: et :lasuite!plusvi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
juliabaku
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
juliabaku


Féminin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Cheval
Messages : 2125
Date d'inscription : 12/07/2009
Age : 31
Localisation : Entourée de manga, série TV et d'immenses peluches
Mon Fandom du moment: : HirokiXNowaki

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 9:24

toujours aussi bien amené cette histoire.
Bon, ben il reste plus qu'à attendre la suite.^^


"Grand-mère forever!!! (Pour Cissy)"
"Chaque imperfection de l'homme lui permet de faire des miracles."
"Si les yeux sont le reflet de notre âme, alors mon âme est d'un bleu dans lequel vous vous noierez."
"Mais oui tu sais... Et tout le monde le sait que pour tu es la plus belle!" (Garou à Mimie Mathy)
" Une nouvelle amitié vous apportera beaucoup de bonheur" (Gâteau de fortune ouvert à Noël 2014, espérons que cela se réalisera.)


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Sign310
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t733-juliabaku
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 15:00

Je le savais, je le savais Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 822143 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 822143 que c'était Mike le poseur de bombe Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 998758

Pauvre Don qu'est-ce qu'il va encore lui arriver maintenant Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 898849

Vivement la suite Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 2613

BRAVO Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 953944
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 20:02

Merci les filles...
Ben oui... c'est très vexant en fait: je croyais que ce serait un méga coup de théâtre et c'est juste ce que vous attendiez!!! :mangaclind\'oe
La prochaine fois le gentil restera gentil et toc!!!! :mangadémoniaqu


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Signat10Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - Chapitre 34   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 20:07

CHAPITRE XXXIV


Domicile de Benjamin Alscot

Mike se pencha sur le corps inanimé : rapidement il fouilla sa victime, lui arrachant son bipper dont il ôta la pile et son téléphone portable qu’il éteignit avant de retirer d’une main experte la carte sims de manière à ce qu’il soit impossible de le localiser. Ensuite, il sortit tranquillement de la maison et regarda autour de lui : rien ne bougeait. A cette heure de la journée, ce quartier résidentiel était désert. Cela faisait parfaitement son affaire.

Déjà un plan se dessinait dans son esprit : il était temps qu’il disparaisse. Ce n’était pas la première fois qu’il se le disait depuis qu’il était arrivé à Los Angeles. Nulle part ailleurs il n’était passé si près de la catastrophe. Tout ça à cause d’un fichu mathématicien. Il serra les poings de rage : il aurait aimé pouvoir rendre la monnaie de sa pièce à Charlie ! Mais inutile d’y compter : le professeur était sous bonne garde et il ne pourrait pas l’approcher.

Le plus urgent maintenant c’était de se mettre à l’abri ! Il savait ce qu’il avait à faire. Il y avait déjà longtemps qu’il avait prévu une solution de repli lorsque le moment serait venu. Bon, c’était un peu plus tôt que prévu, il n’avait pas atteint les deux millions qu’il s’était fixé comme objectif lorsqu’il s’était lancé dans cette machination, mais il n’en était pas loin. Et mieux valait vivre en paix avec près de deux millions de dollars que de mourir pour avoir absolument voulu dépasser ce seuil.

Un nouveau regard circulaire lui confirma qu’il n’y avait pas âme qui vive dans les parages. Il approcha alors au maximum le véhicule de Don de la maison et le gara à l’arrière, sous le porche, de telle façon que personne ne pouvait voir ce qui se passait entre la porte et la voiture. Il alla ensuite chercher l’agent toujours inconscient et l’installa sur le siège passager où il le sangla de manière à ce qu’il ne bouge pas et que sa posture paraisse tout à fait naturelle. Il avait préalablement nettoyé sommairement le sang qui ruisselait sur le côté droit de son visage et lui avait passé une veste qui cachait ainsi le sang qui maculait sa manche.

Il rentra ensuite à nouveau dans la maison et nettoya rapidement les traces de sang à terre. Puis il sortit et monta à la place conducteur. Il jeta un nouveau coup d’œil à Don qui ne bougeait pas : malgré lui sa main remonta à la carotide pour vérifier s’il y avait bien une pulsation. C’était le cas, elle était un peu faible mais régulière. L’agent était simplement évanoui.

*****

Il sortit alors son téléphone de sa poche et forma un numéro :

- Sinclair, répondit la voix de David.

- David, c’est Mike.

- Oh! Mike!!! Où en êtes vous ? Vous avez trouvé quelque chose chez Alscot ?

- Non, rien de probant. Et de votre côté ?

- Pas grand-chose… Charlie vient d’arriver.

- Ah !

A ces mots, un flot de rage froide envahit Mickaël : s’il avait pu tenir le mathématicien entre ses mains !

- Et qu’a-t-il encore inventé notre petit génie ?

- Et bien il semble qu’il ait une théorie sur une taupe…

- Oui, Don m’en a parlé… Il a une idée précise ?

- Il en est encore à aligner les calculs avec les éléments que nous lui fournissons. Mais tu le connais, il trouvera la solution.

- Bien sûr…

- Tu peux me passer Don s’il te plaît ?

- Don ?

- Ben oui, vous êtes bien ensemble non ?

- Oui, mais il est parti nous chercher des cafés.

- Comment ça, vous n’êtes plus chez Alscot ?

- Non, on a fini. La perquiz n’a rien donné. Mais comme on était en manque de caféine l’un comme l’autre. Il m’a dit de vous appeler pour avoir des nouvelles.

- Et ben tu vois, rien de bien palpitant encore.

- Et tu as un message particulier à lui transmettre ?

- Non, ça peut attendre que vous rentriez. Vous revenez directement là ?

- Ah ben non, justement, c’est aussi pour ça que je vous appelle. Ca va être un peu plus long que prévu.

- Comment ça ?

- Et bien par rapport à la recherche de Charlie, Don veut que je lui fournisse des renseignements sur les gens que j’ai côtoyé au cours de l’enquête.

- Oui, nous avons lancé aussi une recherche de notre côté.

- Mais certains noms n’apparaîtront pas dans les fichiers informatiques. Je les ai juste consignés dans mes carnets personnels.

Il entendit David soupirer à l’autre bout du fil et comprit ce que l’agent pensait : pourquoi fallait-il toujours qu’il y ait des collègues qui veuillent absolument garder des éléments par devers eux, comme lors des heures les plus sombres de la guerre des polices ? C’était comme ça que certains éléments se perdaient, que d’autres étaient jugés irrecevables, ça n’arrangeait vraiment pas leurs affaires. D’un autre côté, cette démarche était aussi parfois dictée par la nécessité de protéger un témoin.

Mickaël sourit : si David, l’honnête David, le probe David avait pu imaginer, ne serait-ce qu’un instant ce que lui-même pensait à ce moment-là, ce dont il s’était rendu coupable, ce qu’il s’apprêtait à faire, il ne se serait pas contenté de soupirer.

Il continua son explication :

- Donc on va aller chercher mes carnets chez moi.

- Chez toi ? Mais c’est à au moins une heure du bureau…

- Un heure dix très exactement, et, à cette heure-ci, je dirai plutôt une heure et demie.

- Ca veut dire que vous ne serez pas là avant trois heures ??!!!

- Bien, je vois que tu es doué en calcul toi aussi !

David rit.

- Pourquoi, poursuivit Mike, il y a un problème ?

- Non, pas de problème, mais est-il vraiment nécessaire que vous y alliez tous les deux ?

- Ben écoute, tu peux demander ça à Don, c’est sa décision, pas la mienne.

- Ah…

- Peut-être qu’il me soupçonne et qu’il veut me garder à l’œil, osa le criminel avec un cynisme remarquable.

A nouveau David rit et Mickaël joignit son rire au sien avec un sang-froid incroyable, amusé aussi à l’idée de la réaction qu’aurait l’agent s’il savait à qui il s’adressait.

- Bon alors dans ce cas, évidemment rien à dire ! Est-ce qu’il faut lui envoyer des renforts ?

- Bah… Je pense qu’il arrivera bien à s’en tirer. Bon, de toute façon, s’il y a quelque chose, tu nous appelles.

- Compte sur moi.

- Et puis, peut-être qu’à notre retour Charlie aura trouvé la solution !

- Rigole pas vieux, il en est bien capable !

- Je sais, Charlie est un vrai génie ! Je vais vraiment finir par devoir intégrer cette notion.

L’amertume qui perçait dans le ton de Mickaël n’échappa pas à David.

- Tu as toujours un problème avec Charlie ?

- Mais non, aucun problème. Seulement que veux-tu, quand j’ai quitté Los Angeles Charlie n’était qu’un gamin horripilant à force de nous gaver avec ses théories mathématiques. Et quand je reviens, tout le monde ne jure plus que par lui ! Il faut bien que je m’y fasse…

- Oh tu sais, il peut rester tout aussi horripilant d’après Don.

- Ben ça me rassure. Bon allez, je vois Don qui arrive, il faut qu’on y aille.

- O.K. Oh Mike…

- Oui…

- Si jamais tu trouvais quelque chose de vraiment important, appelle-nous. Je crois que plus vite il aura les éléments en sa possession, plus vite Charlie y verra clair.

- T’inquiète. Je n’aurai garde de faire attendre Charlie. A plus tard David.

- Oui, à plus tard.

Mickaël mit fin à la conversation, jeta à nouveau un regard vers son ami toujours évanoui puis il démarra la voiture et s’éloigna de la maison de Benjamin Alscot.

La maison que le F.B.I. avait mise à sa disposition se situait dans un petit lotissement paisible, lui aussi fort peut fréquenté en ce milieu de matinée. Au passage, Mike entrouvrit la fenêtre du véhicule pour faire un petit signe à l’un de ses voisins : un retraité, incurable curieux, qui passait ses journées dans son jardin à épier ce qui se passait.

C’était important que l’homme puisse témoigner qu’il avait bien vu l’agent arriver et, vue la curiosité du bonhomme, Mike savait qu’il n’avait pas manqué de remarquer son passager, même si, compte tenu de la distance, il n’avait par contre pas pu juger de l’état de celui-ci. Mais lorsqu’on l’interrogerait, ce qui ne manquerait pas d’arriver car, si la police n’allait pas à lui, lui irait à la police, il dirait avoir vu deux agents rentrer dans la maison louée par ce si obligeant monsieur qui ne manquait jamais de le saluer au passage.
Mike actionna la télécommande qui ouvrait le garage et rentra à l’intérieur. Il descendit du véhicule et fit le tour pour ouvrir la portière passager. Il chargea le corps inanimé sur ses épaules et descendit à la cave.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeJeu 3 Juin 2010 - 22:04

ah enfin je peux dire je le savais que c'etait mike : roh le vilain, le malotru, le goujat.....

la suite pleeeeeaaaaaaaaaaaaasssssssssssseeeeeeeeeeuh
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - chapitre 35   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Juin 2010 - 22:55

D'accord TPE!!!! Tu as bien gardé le secret... arigatou

CHAPITRE XXXV


Bureaux du F.B.I.

David raccrocha le téléphone, un peu soucieux : il avait vaguement l’impression que quelque chose ne tournait pas rond. Il se dirigea vers le bureau où, impavide, Charlie continuait à aligner ses équations. Depuis qu’il était arrivé, escorté par son garde du corps, il refusait obstinément de prendre du repos malgré les réitérations des agents qui n’oubliaient pas qu’il avait subi un choc la veille. Ils étaient d’ailleurs étonné de la capacité de récupération du mathématicien, ne soupçonnant pas que l’impression qu’ils étaient sur le point d’aboutir agissait sur lui comme la meilleure des médications.

Charlie se tourna vers lui, l’air interrogateur :

- Tu as eu Don ?

- Oui, il revient d’ici trois heures environ.

- Quoi ? Trois heures ? Mais qu’est-ce qui se passe ? Il a trouvé quelque chose ?

- Non rien chez Alscot. Il est parti avec Mike pour chercher des éléments chez lui.

- Comment ça des éléments ?

- Des noms qui n’apparaissent pas dans les dossiers officiels.

- Comment ça ? Pourquoi ?

- Charlie, tu sais comment ça marche.

- Ben non, pas vraiment tu vois.

- Bon, lorsqu’on mène une enquête, on est parfois amené à dissimuler l’identité de certains témoins…

- … pour les protéger.

- Entre autre choses oui. Ca peut-être aussi pour d’autres raisons que je ne vais pas perdre de temps à t’énumérer. Mais du coup, Mike s’est souvenu qu’il y avait des éléments qui te seraient sans doute utiles et ils sont donc partis les récupérer.

- Comment ça, tous les deux ?

Le front de Charlie était soucieux d’un coup.

- Quoi ? Quelque chose te tracasse ? demanda David.

- Ca ne paraît pas très logique : pourquoi aller perdre son temps à deux là où un suffirait amplement ?

- Ben, Mike a dit que Don voulait le garder à l’œil, essaya à son tour de plaisanter l’agent.

Mais Charlie ne rit pas de la boutade, lui.

- MIKE a dit ? Attends, tu as parlé à Don ?

- Non, Don était allé acheté des cafés.

- Tu n’as pas parlé directement à mon frère ?

David commençait à s’inquiéter du souci manifeste qui s’entendait dans le ton du mathématicien. Avant qu’il ait pu ajouter quoi que ce soit, Colby, Nikki et Liz, qui s’était faite remplacer auprès d’Amita par, avait-elle précisé à Charlie, une autre collègue féminine, entrèrent à leur tour dans la pièce. Ils se rendirent aussitôt compte de la tension qui y régnait.

- Quoi, il se passe quelque chose ? interrogea Liz.

- Non, rien. Simplement Don et Mike sont partis rechercher des éléments dans la maison de Mike et Charlie pense que…

- Charlie ne pense rien ! coupa le mathématicien sèchement. Ou plutôt quand il pense il aimerait qu’on le laisse s’exprimer par lui-même si tu permets.

- Hé Charlie, répliqua David, qui commençait à en avoir assez de l’attitude du consultant. Je veux bien comprendre que tu sois énervé, surtout après ce qui t’est arrivé hier soir. Mais ce n’est pas une raison pour t’en prendre à moi ou pour nous faire une crise de nerf sous prétexte que ton frère ne rentrera que dans trois heures !

- Dans trois heures ? Pourquoi ça ? questionna Nikki, sans se préoccuper de l’air excédé de Charlie. Ils ont trouvé quelque chose ?

- Non, comme je le disais, ils vont récupérer des éléments chez Mike. Ce n’est pas la porte à côté.

- Et ils y sont allés tous les deux ? s’étonna Colby à son tour, arrachant un soupir exaspéré à David qui commençait à en avoir par-dessus la tête d’entendre cette question qu’il s’était lui-même posée.

- Ben oui, tous les deux… Pourquoi, tu as quelque chose à redire à ça ?

- Non, simplement ça paraît quand même un peu…

- … illogique, souffla Charlie ironiquement.

- Oui, si on peut dire… C’est vrai quoi. Pourquoi faudrait-il deux agents expérimentés pour ramener quelques documents ?

- Don avait peut-être simplement envie de passer un peu de temps seul avec son ami, émit Liz. Après tout ils se sont peu vus en tête à tête depuis l’arrivée de Mike.

- C’est en effet plausible, admit David, ravi de voir que quelqu’un était capable de prendre cette nouvelle avec naturel.

- Oui, sauf que David n’a pas parlé à Don.

- Charlie, Don ou Mike, c’est la même chose ! rétorqua David.

- Ah non ! Permets moi de te dire que ce n’est pas du tout pareil ! contrat le consultant. Don n’a rien à voir avec ce… ce…

- Et voilà, en fait tu es jaloux, rien de plus ! constata David.

- Jaloux ?

Cette fois-ci, Charlie sortit littéralement de ses gonds !

- Non monsieur je ne suis pas jaloux ! Mais il me semble que vous oubliez tous un point essentiel.

- Ah oui lequel, demanda Colby, désireux avant tout de calmer le jeux.

- Quel que soit le moyen qu’il emploie, votre bomber a un pied chez vous. C’est comme ça qu’il a pu atteindre Carter et moi aussi. Et dans ce cas, le premier suspect est…

- STOP ! cria David. Charlie bon Dieu, ne me dis pas que tu soupçonnes Mike d’être complice de notre bomber.

- Ah non ? Pourtant ce serait parfaitement logique que ce soit lui. Quoi de plus facile d’être toujours où il faut, de savoir qui piéger et quand, sans prendre le moindre risque, qu’en étant aussi chargé de l’enquête ?

- Charlie, je crois que tu as vu trop de films de série B, ironisa alors Liz.

- C’est vrai Charlie, soupçonner un agent du F.B.I. c’est tout de même un peu gros, appuya Nikki.

- Elles ont raison, il faudra autre chose que des équations pour convaincre les patrons sur ce coup-là, conclut Colby.

Le mathématicien les regarda les uns après les autres : il comprenait leur réaction et d’autant plus que lui-même ne croyait pas vraiment à l’hypothèse qu’il venait d’émettre.

- Non, vous avez raison. Je n’ai aucune preuve de ce que j’avance. Simplement je ne sais pas… Ca paraît tellement évident.

- Justement, n’est-ce pas trop évident ? insinua David.

- Si bien sûr que c’est trop évident. L’agent félon qui est chargé de l’enquête sur ses propres exactions ! Liz a raison, ça fait un peu série B.

Un sourire vint enfin détendre les lèvres de Charlie.

- D’accord les gars ! On oublie. N’empêche que Don va m’entendre pour être parti se balader en nous laissant tout le boulot !

- Là, compte sur nous pour t’appuyer, plaisanta Liz, heureuse de le voir se détendre.

- Et justement, le boulot ne va pas avancer à discuter. Vous avez des éléments pour moi ?

Chacun s’empressa alors de lui donner les données récoltées et il se mit à les mettre en chiffres. Les quatre agents quittèrent alors la pièce pour voir s’ils pouvaient trouver d’autres éléments à lui fournir.

*****

Colby saisit son téléphone et appuya sur une touche, il porta l’appareil à son oreille, écouta quelques instants et raccrocha, une lueur soucieuse dans le regard.

- Quoi ? lui demanda Liz qui était restée auprès de lui.

- J’essaie d’avoir Don…

- Et ?

- Il est sur messagerie…

- Et ?

Elle le regardait bien en face, visiblement désireuse de comprendre ce qui le chiffonnait.

- Et rien ! Je crois que je devrais éviter d’écouter Charlie parfois.

- Oui…

Elle hésita un instant.

- Pourtant, il a souvent raison, ajouta-t-elle.

- Je sais, c’est justement ce qui me fait peur !

Les deux agents échangèrent un regard et se dirigèrent ensemble vers l’un des bureaux. Liz s’assit et tapa le code : l’écran s’afficha à la page qu’ils voulaient.

- Tu es sûre de ce qu’on fait ? chuchota Colby.

- Non. Mais il y a une chose dont je suis sûre, c’est qu’on ne se pardonnerait pas de ne pas l’avoir fait si jamais…

Elle ne finit pas sa phrase et Colby se contenta de hocher la tête : ils se comprenaient à demi-mot.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 12:42

Même si j'ai mis trois plombes à venir lire, j'ai le droit de fanfaronner comme quoi j'avais raison?

Nan parce J'AVAIS RAISON!!!! C'était pas pour des clopinettes que tu avais intégré le personnage de Mike ^^

( Merci les thrillers dont je raffole lire :mangacontant: )


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 17:59

Bon d'accord, tu avais raison... pour une fois... :mangaclind\'oe
Du coup, il est inutile que je te mette la suite puisque tu es extra-lucide, tu vas pouvoir me dire comment ça se termine!!!! :mangadémoniaqu


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Signat10Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 20:48

Pour une fois? Comment ça pour une fois??? Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 250827 Je ne dis pas que des bêtises!! Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 898849

Et puis la suite... Colby et Liz vont finir par trouver le pot aux roses, Don va morfler, Mike va essayer de se faire la malle en essayant de le tuer. Sûrement va-t-il actionner le minutage d'une bombe dans la cave où il va certainement le laisser.

Puis, Don va être sauvé in-extremis. Mike, je suppose qu'il va se donner la mort d'une manière ou d'une autre.

Et enfin, dans l'épilogue, Don va être en convalescence et lui et Charlie vont s'obliger à se confier l'un à l'autre pour ne pas garder tout ce qui s'est passer pour eux.

J'ai bon Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 942496

Mais ça ne veut dire que je ne veux pas la suite!!!! Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 871632 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 871632Et nan ma Cissy, je ne suis pas extra-lucide, c'est juste que maintenant, je sais comment tu fonctionne Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 604750


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 21:14

Bon ben comme je disais: puisque tu sais (presque) tout, inutile de mettre la suite!!! :mangagéné:
Je te passe le flambeau tiens... :mangaclind\'oe
Et si désormais mes fics n'ont plus de secret pour toi c'est que je ne sais pas me renouveler, donc peut-être vaudrait-il mieux que j'arrête tout bonnement d'écrire.... :mangaintero:


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Signat10Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 21:25

Cissy a écrit:
Bon ben comme je disais: puisque tu sais (presque) tout, inutile de mettre la suite!!!
Je te passe le flambeau tiens

Si tu veux que je te massacre ta fic Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 100320 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 100320

Cissy a écrit:
Et si désormais mes fics n'ont plus de secret pour toi c'est que je ne sais pas me renouveler, donc peut-être vaudrait-il mieux que j'arrête tout bonnement d'écrire.... :mangaintero:

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 605243 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 605243 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 605243

Nan mais ça va pas nan????? C'est hors de question!!!!!!!!! Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 250827 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 250827 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 250827


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - chapitre 36   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 22:13

Et pourquoi que tu massacrerais ma fic d'abord?
Tu es tout aussi capable que moi de la terminer je suis sûre...
Et en échange je termine petit frère... (bon avec le risque que ça devienne "grand frère" bien sûr... :mangaclind\'oe )
Je vais songer à un arrêt de ma vocation contrariée... après avoir fini quand même celle-ci... :mangadémoniaqu
Alors, une petite suite pour aujourd'hui...

CHAPITRE XXXVI

Bureaux du F.B.I.

Charlie lui, après le départ des agents, avait commencé à étudier de plus près les éléments qu’ils lui avaient fournis. Mais toujours son esprit dérivait vers autre chose, ça l’obsédait, ça l’empêchait totalement de se concentrer. Il comprit qu’il n’arriverait à rien s’il ne vérifiait pas son hypothèse.

Il saisit un bloc sur lequel il recopia soigneusement les recherches qui recouvraient le tableau, puis il effaça le tout d’un geste prompt. Il hésita encore quelques instants : Don risquait de ne pas lui pardonner ce qu’il s’apprêtait à faire. Avait-il le droit de perdre du temps à vérifier une hypothèse qui ne reposait sur rien, ou plutôt qui ne reposait que sur un vague antagonisme datant de son enfance, alors que, peut-être, le criminel s’apprêtait à frapper encore ?

Puis, avec un haussement d’épaules, il se dit que son frère n’avait pas intérêt à lui faire ce genre de reproches. Il aurait beau jeu alors de lui clouer le bec en lui démontrant qu’aller à deux récupérer quelques carnets à trois heures de route n’était pas l’exemple le plus typique qu’il connaisse d’une bonne occupation du temps ! Après tout, s’il avait voulu qu’il ne se perde pas sur une fausse piste, il n’avait qu’à être là pour l’empêcher d’échafauder des théories qu’il aurait qualifié d’abracadabrantes.

Il hésita encore un instant et décrocha son téléphone, comme pour avoir une confirmation. Lorsqu’il tomba sur la boîte vocale de Don, ses derniers scrupules volèrent en éclats. Il resta une seconde immobile, comme pour rassembler toutes ses facultés, puis, très vite, ses mains se mirent à aligner des chiffres. Pourtant, pour la première fois depuis qu’il se servait des mathématiques pour vérifier ses théories, il se surprit à prier pour ne pas aboutir au résultat qu’il entrevoyait !

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeSam 5 Juin 2010 - 22:26

Je massacrerais ta fic pour la simple et bonne raison que ma plume n'égale pas la tienne ma Cissy.

A un arrêt de ta vocation contrariée Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 942496 Quézaquo Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 942496

Mais euh... Elle est courte ta suite... ( Même moi, j'en fais pas des aussi courtes Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 822143 )

( Quant à Petit frère... Ahem... Ca ferait un peu lâche si je te la donne à terminer? Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 994167 )


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 18:04

Ma vocation ce serait l'écriture... :mangaclind\'oe
contrariée parce que tu devines tout à l'avance!!!!! :mangacolére: :mangacolére:
Un arrêt ça veut dire : on s'arrête.... :mangadémoniaqu
Mais d'abord quand même je finis celle-ci eu égard à ceux qui la lisent (même s'il semble qu'il n'y ait plus que toi sur le pont ces temps-ci.... :mangaclind\'oe )

Ben j'ai bien le droit d'écrire des chapitres courts aussi non... :mangacolére: :mangacolére:
Et arrête de me contrarier d'abord!!!!! :mangaheinçacra
Quant au fait que ta plume n'égale pas la mienne: elles sont différentes sans doute, pour autant y en a-t-il une meilleure que l'autre? :mangaintero: Je suis sûre qu'il y a plein de lecteurs qui préfèrent tes fics aux miennes et vice versa....
Mais je ne finirai pas petit frère pour la bonne raison que c'est TA fic et que j'en attends la suite avec impatience.... D'ailleurs, comme je le disais, à l'origine, avec moi, ce n'est pas Charlie qui se serait fait un peu malmener.... :mangaclind\'oe


Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Signat10Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)


Dernière édition par Cissy le Dim 6 Juin 2010 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 18:07

ah mais non je suis toujours de la partie meme si je ne me manifeste guère!!!!

alors je vais peut etre me répéter mais j'adore!!!!la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38570
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Poseur de bombes - chapitre 37   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 18:12

Oups!!! désolée TPE, je croyais que tu avais décroché...
Alors merci à toi aussi de continuer à lire...

Voici la suite et j'entends d'ici Cass s'exclamer: J'avais raison!!!
! :mangaclind\'oe

CHAPITRE XXXVII

Domicile de Mickaël Spooner

Don geignit en reprenant doucement connaissance. Sa tête lui faisait mal : il avait l’impression qu’elle était sur le point d’exploser. Il voulut y porter la main et s’aperçut alors qu’il était incapable de remuer.

Il tenta de bouger un peu et un gémissement de douleur lui échappa : outre sa tête douloureuse à en pleurer, son épaule lui envoyait de longues ondes de souffrances et son genou et son poignet l’élançaient aussi affreusement. Petit à petit cependant ses idées s’éclaircissaient. Il parvint à se souvenir de ce qui s’était passé : Mikey ! Ainsi c’était lui, c’était son vieux pote, son vieux copain, l’ami de toujours qui avait commis toutes ces atrocités. C’était lui qui avait essayé de tuer son petit frère. C’était lui qui lui avait tiré dessus et qui, vraisemblablement, le retenait prisonnier.

Un nouveau gémissement lui échappa et une voix retentit alors :

- Désolé Don, j’aurais aimé que ça se termine autrement.

Il ouvrit les yeux et rencontra aussitôt ceux de Mickaël, fixés sur son visage. Il y avait, dans le regard de l’homme à la fois de la culpabilité, de la souffrance, mais aussi une lueur implacable qui lui fit comprendre qu’il ne servirait à rien de faire appel à sa pitié ou de tenter de le raisonner.

Pourtant, il essaya tout de même :

- Mikey, pourquoi ? Pourquoi tout ça ?

- Ton frère te l’a dit non ? Pour l’argent.

- L’argent ? Est-ce que l’argent valait tous ces morts ? Mike, tu as failli tuer mon petit frère !

- Oui, et je suis désolé de ne pas y avoir réussi figure-toi. Parce que maintenant c’est toi qui va devoir mourir, à cause de lui !

- Tu n’es pas obligé de me tuer.

- Bien sûr que si ! Tu as tout découvert et je ne peux pas te laisser me dénoncer.

- De toute façon tu ne t’en tireras pas Mike. On te retrouvera.

- Non, parce qu’on ne me cherchera pas.

- Ben voyons…

- On ne me cherchera pas parce que je serai mort, toi aussi tu seras mort d’ailleurs. Et à partir de là, qui irait soupçonner un mort ? A fortiori le rechercher ?

- Charlie ne se laissera pas avoir…

- Charlie est très fort Don, oui, très fort. C’est pour ça que j’ai essayé de l’empêcher de continuer ses investigations. C’est vrai, je n’aurais jamais cru qu’un mathématicien pourrait s’approcher si près de moi. Pourtant il y a réussi. Mais il ne pourra jamais remonter jusqu’à moi. J’ai pris toutes les précautions nécessaires.

- Il remontera jusqu’à toi, forcément…

- Je ne crois pas. Mais quand bien même il le ferait, comme je te le disais, je serai mort. Donc, toute action sera éteinte contre moi.

- Que comptes-tu faire ?

- Tu vois bien. J’ai déposé des explosifs un peu partout dans la maison. Et sur toi aussi d’ailleurs.
Ce n’est qu’à ce moment-là que Don s’aperçut qu’en effet plusieurs pains d’explosifs étaient fixés à sa taille et reliés à un détonateur. Une sueur froide se mit à couler le long de son front, se mêlant au sang qui suintait de sa blessure.

Mickaël continuait son explication :

- J’ai ramassé toutes mes affaires et un avion m’attend à l’aéroport. Dans six heures je serai loin, loin et riche !

- Et moi ?

- Toi, tu périras en héros dans l’explosion de ma maison. Et oui, le bomber que je poursuis depuis si longtemps va malheureusement me piéger, et par la même occasion, il va piéger mon ami qui a eu le malheur de m’accompagner.

- Ca ne marchera pas Mikey, les analyses ADN te confondront.

- Quelles analyses ADN ? Il y a ici assez d’explosifs pour tout désintégrer. On ne retrouvera rien. Le voisin témoignera nous avoir vu rentrer tous les deux et puis BOUM ! Le F.B.I. va perdre deux valeureux agents aujourd’hui.

- Tu ne pourras pas me tuer Mike. Tu n’arriveras pas à appuyer sur le détonateur, je le sais.

Mickaël le contempla gravement, presque tristement :

- Tu as raison sur ce coup-là Don. Je n’y arriverai pas.

Don poussa un soupir de soulagement qui ne fut que de courte durée. L’agent félon continuait :

- C’est pour ça que j’ai programmé un minuteur. Dès que je serai parti il se déclenchera.

Don blêmit : à cet instant précis il venait de comprendre qu’il n’avait aucune pitié à attendre de son ex-ami.

- Combien de temps ?

- A quoi cela sert-il que je te le dise ?

- J’ai le droit de savoir non ? Tu me dois bien ça !

- D’accord, si tu y tiens… Le dispositif est relié sur cinq heures.

- Cinq heures ? Mais pourquoi…

- Peut-être pour te laisser une chance, malgré tout.

- Tu parles d’une chance ! Je n’y crois pas une minute.

- Et pourquoi pas, au nom de notre amitié ?

- Arrête ! Tu as piétiné tout ce en quoi tu croyais. Tu as trahi ton serment, ton pays, tes amis, tes collègues, tous ceux qui te faisaient confiance. Alors ne vient pas me dire que tu me laisses une chance par simple bonté d’âme. Il y a forcément autre chose derrière n’est-ce pas ?

- Tu es trop perspicace mon pote ! Oui, dommage pour toi. Tu es un trop bon agent.

Et soudain il changea de ton :

- Don, allez, viens avec moi. Tu n’as aucune idée du fric que j’ai mis de côté en cinq ans. On pourrait mener la belle vie tous les deux.

- Rien à faire, et tu le sais.

- Mais pourquoi ? Qu’est-ce qui peut bien te retenir dans ce boulot misérable, mal payé, mal considéré ? Tu vaux cent fois mieux que les minables qui te donnent des ordres, que les friqués qui se pensent meilleurs que toi parce qu’ils ont du pognon ! Laisse tomber tout ça et accompagne-moi.

- Jamais Mike.

- Pourquoi ?

- Sans doute parce que je suis fidèle moi !

- Fidèle ou idiot ?

- Idiot si tu préfères. Mais de toute façon, quand bien même j’aurais pu être tenté par ta proposition, tu as commis la seule erreur à ne pas commettre quand on veut m’influencer.

- Laquelle ?

- Tu t’en es pris à mon frère ! Tu as failli tuer Charlie !

- Charlie ! Charlie ! Charlie ! Tu n’as que ce mot là à la bouche ! On dirait qu’il n’y a plus que lui qui compte, que tu as oublié tout le reste, les copains, les amis, ceux à qui tu dois tant.

- Je ne dois rien à personne d’autre qu’à mon frère justement. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, je ne laisserais jamais personne s’en prendre à lui. Tu le sais bien.

- Oui, je le sais.

*****

Le ton de Mickaël était de nouveau triste.

- D’accord, alors je suis désolé Don, mais ta route va s’arrêter là. Je pars à l’aéroport : je trouverai bien un avion pour décoller dans deux heures, ensuite…

- C’est ça ! s’exclama soudain Don.

- Quoi ça ?

- C’est pour ça que tu as réglé le détonateur sur cinq heures. Pas pour me laisser une chance non, mais pour te laisser une porte de sortie.

- Que veux-tu dire ?

- Quoi que tu en dises, tu n’es pas si sûr que ça que Charlie ne remontera pas jusqu’à toi avant que tu ne sois dans cet avion. Et dans ce cas, tu gardes une monnaie d’échange non ? Mais ça ne marchera pas Mike, jamais ils ne cèderont à ce chantage.

- Je le sais d’autant mieux que je suis persuadé que je n’aurai pas à y avoir recours. Mais un as dans la manche est toujours le bienvenu dans une partie de poker serrée.

- Tu es de la maison Mikey, tu sais qu’on ne cède pas au chantage sur un agent.

- Les autres agents non. Mais ton petit frère ? Qu’est-ce qu’il en pensera lui ? Comment il se sentira lorsqu’il comprendra qu’il a condamné son grand frère à mort ?

- Non ! Tu ne peux pas faire ça.

Don se débattit dans ses liens, comprenant soudain toute la portée de la vengeance qu’envisageait Mike. Un cri de douleur lui échappa, et son souffle se fit oppressé tant la souffrance issue de son épaule et de sa tête le taraudèrent dans ce mouvement.

Il eut l’impression qu’il allait de nouveau s’évanouir et lutta de toutes ses forces pour rester conscient. Il sentit soudain qu’on pressait un verre contre sa bouche :

- Tiens bois.

Il absorba le liquide et se sentit mieux.

- Merci…, murmura-t-il.

- Don, quoique tu en penses je ne suis pas un sadique, répondit Mickaël.

- Pourtant tu veux faire vivre à mon frère le pire des cauchemars : lui laisser croire qu’il sera responsable de ma mort.

- Mais ça c’est ma petite vengeance, tu comprends. Ton frère s’est mis une fois de trop sur ma route. S’il n’avait pas été là tu ne serais pas remonté jusqu’à moi. A cause de lui j’ai perdu un ami qui comptait pour moi.

- Ce n’est pas à cause de lui que tu as perdu un ami, mais à cause de toi, juste à cause de toi. Et te venger sur lui n’y changera rien. Je t’en prie Mike, ne lui fais pas ça !

Mickaël hocha la tête, impressionné malgré lui :

- C’est dingue : tu es là, blessé, prisonnier, sur le point de mourir, et tout ce que tu trouves à faire, quand d’autres imploreraient pour qu’on leur laisse la vie, c’est de me supplier pour ton frère. Mais qu’est-ce qu’il a bien pu te faire à la fin ? Quand je pense qu’au lycée…

- Non, tu sais très bien qu’au lycée déjà je n’aurais laissé personne lui faire du mal. Tu le sais très bien ! Alors d’accord nous ne nous entendions pas et nous n’avions rien en commun, mais il était déjà mon petit frère et je ne l’aimais pas moins qu’aujourd’hui. Seulement maintenant je sais que nos mondes ne sont pas si différents et surtout qu’ils sont complémentaires. Et j’ai découvert que Charlie était autre chose qu’un petit génie déconnecté de la réalité : c’est lui mon meilleur ami aujourd’hui.

Le visage de Mickaël se ferma à cette déclaration :

- Oui, c’est ce que j’ai compris. Et c’est pour ça qu’il devra payer ! Navré que tu doives aussi payer pour lui Don. Vraiment. J’aurais voulu que ça se termine autrement.

Avant que l’agent ait pu ajouter un mot pour tenter de convaincre le malfaiteur, celui-ci s’approcha de lui et lui noua un foulard autour de la bouche.

- Désolé : ce ne sera pas très confortable. Mais je ne veux pas que tu risques d’ameuter le voisinage. Et puis il n’y en a que pour cinq petites heures… Par contre évite de trop gigoter, on ne sait jamais. Les charges sont tout de même assez sensibles. Tu ne voudrais pas partir avant l’heure non ?

Don ferma les yeux quelques instants, en proie à un vertige. Lorsqu’ils les rouvrit, il était seul dans la pièce.
Et soudain il perçut le tic-tac lancinant de la minuterie : le compte à rebours avait commencé.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 18:44

Cissy a écrit:
Voici la suite et j'entends d'ici Cass s'exclamer: J'avais raison!!! :mangaclind\'oe

Ben oui Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 822143 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 822143

Mais j'ajouterai juste que je veux la suite Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 871632 Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 871632


-/-

Je crois tellement en l'indifférence du monde que si un chien suivait mon corbillard, je penserais que c'est dans l'espoir qu'il en tombe un os.

-/-

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Cass_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis


Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4722
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 42
Localisation : Derrière toi.

Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie   Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie - Page 5 Icon_minitimeDim 6 Juin 2010 - 22:14

enfin, j'ai rattrapé mon retard ce mike est vraiment fou. Bon vite la suite car tu n'as pas le droit d'arrêté comme ça!!!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
 
Numb3rs - Poseur de bombes - PG-13 - Don & Charlie
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Friendship :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Friendship-
Sauter vers: