French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Bonjour, chers invités
Vous désirez nous rejoindre? N'hésitez pas, notre petit forum est un concentré de bonne humeur et d'histoires passionnantes. Nous avons une partie réservée aux membres car les histoires qu'elle contient n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Pour y avoir accès vous devez respecter plusieurs consignes. Il n'y pas de passe droit possible.
(Mais tout d'abord un petit extrait de notre règlement):
1) Après votre inscription sur le forum il vous est demandé de "signer" la charte et le règlement du forum pour indiquer que vous avez bien pris note des règles qui régissent FFF. Pour cela il vous suffit de répondre aux messages "J'ai pris connaissance de la charte" et "J'ai pris connaissance du règlement". Toutes personnes n'ayant pas signé verra l'activation de son compte suspendue.
2) Veuillez, avant toute chose, vous présenter dans le topic consacré à cette intention en créant un nouveau sujet. Un petit questionnaire est mis à votre disposition pour nous permettre de mieux vous connaître. Toute personne n'ayant pas fait sa présentation sous 15 jours verra son compte effacé automatiquement sans mail de rappel.
......
13) Pour pouvoir demander l'accès au-delà de l'horizon vous devez répondre à certains critères : être inscrit de puis 15 jours minium, avoir signé le règlement et la charte, avoir fait votre présentation, et avoir posté au moins 15 messages, être âgé d'au moins 17 ans et avoir remplit son profil.
14) L'accès au-delà de l'horizon du forum est un privilège et non un droit, donc il pourra vous être retiré.
Bonne navigation.
Admin.
French Fic Fanart
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G

Aller en bas 
+5
fanncis
UldAses
Admin
Cass Shelly
Cissy
9 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - chapitre 25   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMer 9 Sep 2009 - 18:54

CHAPITRE XXV


Cinq minutes ! Cinq horribles minutes ! Juste cinq minutes et ce serait fini ! Il y était presque, il savait que la solution était là, à portée de ses doigts. Le deuxième digicode n’avait résisté que sept minutes et depuis il s’acharnait sur le troisième, la dernière étape avant de pouvoir enfin serrer son frère dans ses bras, lui dire que tout était terminé, que son calvaire prenait fin et que désormais il veillerait sur lui pour que pareille horreur ne lui arrive plus jamais. Cinq minutes pour réussir à sauver une vie qui lui importait plus que la sienne.

Il était envahi par un calme impressionnant, toute sa fatigue envolée, toutes ses capacités mobilisées dans une seule direction : il devait décoder cette dernière suite. Il en était capable, ce n’était pas un Warden qui pourrait venir à bout des capacités de Charles Eppes ! Et soudain, toute la ligne qui défilait prit un sens : il vit la solution, comme si elle lui était présentée en clair et ses doigts coururent sur le clavier : deux minutes, une minutes, vingt secondes…

« Félicitation PROFESSEUR Eppes ! »

Plus que le premier mot, ce fut le second qui lui fit comprendre qu’il venait de réussir : Warden, pour la première fois, lui accordait ce titre que jusqu’ici il prétendait usurpé. Dans le même temps, le bruit caractéristique du pêne coulissant dans la gâche l’avertit que la porte s’ouvrait. Il poussa le battant et un cri d’horreur lui échappa au spectacle qu’il découvrit alors : Don pendait, inerte, au bout de la corde.

« Noon !!! »

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - Chapitre 26   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Sep 2009 - 22:02

CHAPITRE XXVI


Son hurlement sauvage fut interrompu par l’irruption de David et Colby qui le bousculèrent pour se précipiter vers le corps. Ils avaient suivi de l’extérieur toutes les opérations, rongeant leur frein, taraudés par l’envie de se précipiter dans la cave pour faire quelque chose, mais conscients qu’ils pouvaient ainsi déclencher une catastrophe. Sitôt qu’ils avaient entendu le dernier message enregistré par Warden, ils avaient compris que tout danger était écarté et s’étaient rués à l’intérieur tandis que Nikki et Liz empêchaient Alan d’en faire autant. Personne ne savait si Don serait encore en vie : il y avait désormais plus d’une heure trente qu’ils n’avaient plus de nouvelles. Et il était hors de question de laisser Alan assister à l’horrible spectacle de son fils pendu. Qu’au moins cette dernière vision de son enfant lui soit épargnée ! Le cri de Charlie avait cueilli les deux agents au milieu de l’escalier et ils avaient aussitôt compris ce qui le motivait. Leur sang n’avait alors fait qu’un tour et, sautant les dernières marches, ils s’étaient précipités vers la pièce qui venaient de s’ouvrir, bousculant le mathématicien qui se tenait sur le seuil, tétanisé par l’atroce vision de son frère suspendu au bout d’une corde, le visage déjà bleu.

Colby se précipita et souleva Don par les jambes tandis que David grimpait sur le tabouret, sans se soucier de la présence de la bombe au-dessous et tranchait la corde qui retenait le corps. Colby reçut celui-ci sur l’épaule et tourna aussitôt les talons pour l’emporter hors de la pièce, loin du danger que représentait l’engin explosif. David le suivit en entraînant avec lui Charlie incapable de réagir. A peine avaient-ils franchis le seuil que deux démineurs s’avançaient pour neutraliser la bombe.

Chargé de son précieux fardeau, Colby remonta le plus rapidement qu’il put et sortit de la maison. Là, il étendit Don sur l’herbe et arracha les bandes adhésives sur ses yeux et sa bouche tandis David, qui se tenait sur ses talons, coupait rapidement celle qui maintenait ses poignets dans le dos. Déjà Alan était auprès d’eux.

« Non, Donnie ! Donnie ! Ce n’est pas possible ! »

Liz et Nikki l’empêchèrent de se jeter sur le corps de son fils. Elles savaient que chaque seconde était précieuse et elles le maintinrent fermement tandis que leurs deux collègues pratiquaient la respiration artificielle sur Don : Colby lui soufflait dans la bouche tandis que David se chargeait du massage cardiaque. Comprenant que les agents n’avaient pas perdu tout espoir, Alan cessa de se débattre et se rapprocha de Charlie, qu’il saisit dans ses bras. Le mathématicien était horriblement pâle, visiblement sous le choc mais il répondit à l’étreinte de son père et celui-ci, soudain, l’entendit murmurer :

- Je t’en prie Donnie, je t’en supplie respire, respire.

Et à son tour, Alan se mit à supplier :

- Respire fiston, respire. »

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - chapitre 27   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Sep 2009 - 22:03

CHAPITRE XXVII


Comme s’il avait entendu leur prière, Don se mit soudain à tousser et à se débattre faiblement tandis que David et Colby poussaient un cri à la fois de soulagement et de victoire.

- Il respire !

- J’ai un pouls ! »

Alan et Charlie se laissèrent aussitôt tomber auprès du corps, chacun lui saisissant une main et la portant à ses lèvres dans un geste d’amour infini.

« Donnie, chéri, c’est papa ! C’est papa, tu m’entends ?

- Don ! C’est moi, c’est Charlie, ouvre les yeux, tu es sauvé ! »

Leurs mots se croisaient et se bousculaient, tous destinés à ramener l’homme qu’ils aimaient à la vie, à l’empêcher de les quitter.

Une sirène retentit dans le lointain, puis s’approcha : l’ambulance arrivait.

« Tu entends fiston, le médecin arrive, ça va aller maintenant.

- Tu vas t’en sortir Donnie. Tout ira bien. »

Au moment où l’ambulance s’arrêtait dans un grand crissement de pneus, Don ouvrit les yeux et Alan et Charlie poussèrent un cri de joie tandis que les six personnes qui entouraient le groupe au sol échangeait de vigoureuses poignées de main : le pire semblait passé.

Alan saisit son fils dans ses bras et le serra longuement contre sa poitrine en laissant échapper des larmes de joies. Puis, quand il le lâcha, Charlie à son tour lui fit subir une étreinte dans laquelle il fit passer tout son soulagement de le voir vivant, tous ses regrets de ce qui était arrivé et tout l’amour qu’il avait pour lui. Lorsqu’ils le reposèrent au sol, l’agent regarda fixement les visages qui l’entouraient, comme s’il ne parvenait pas à comprendre qui ils étaient et ce qu’ils faisaient là, puis il porta la main à sa gorge tuméfiée et sembla vouloir dire quelque chose, mais aucun son ne sortit de sa bouche.

« Apportez-moi de l’eau ! commanda alors Alan.

On lui passa très vite un verre et il souleva son fils dans ses bras avant de porter le verre à ses lèvres. L’agent but à longs traits puis se mit soudain à tousser, comme incapable d’avaler le liquide salvateur. Alan le maintint doucement tandis que Charlie lui tapotait dans le dos.

Les secouristes s’agenouillèrent à leur tour près du blessé et Alan et Charlie durent s’écarter pour laisser les professionnels prendre soin de Don. Il fallut très peu de temps pour que celui-ci soit hissé sur un brancard, une perfusion branchée au bras droit, des électrodes fixées sur la poitrine et un masque à oxygène posé sur le visage. Il n’avait toujours pas dit un mot mais ses yeux parlaient pour lui, disant son soulagement, sa joie de les voir tous là et sa reconnaissance envers eux pour l’avoir sorti de sa terrible situation.

Tandis qu’on s’afférait autour de lui, Charlie se retourna vers son père :

- Je te demande pardon papa.

- De quoi ?

Alan détourna son regard de Don pour le porter sur Charlie.

- Ce que je t’ai dit tout à l’heure, au sujet de Don. Comme quoi tu étais prêt à le sacrifier pour moi…

- Ne t’inquiète pas fiston, j’ai compris.

- Parce que jamais toi ou maman vous n’auriez pu…

- Charlie, n’y pense plus, d’accord ?

- Tu es sûr, tu ne m’en veux pas ?

- Non fiston. Bien sûr que non.

Les deux hommes s’étreignirent puis reportèrent leur attention sur Don qu’on était en train de hisser dans l’ambulance. Ils furent invités à monter avec lui et ils ne se firent pas prier. Ils s’assirent à son côté, ne se lassant pas de le regarder, voulant s’assurer qu’ils ne rêvaient pas, qu’il était bien là, vivant et conscient et qu’il ne courait plus aucun risque. Alan posa sa main sur la main de son fils et il sentit que celui-ci la lui serrait presque douloureusement : mais c’était une douleur dont il ne se lasserait jamais. Puis Charlie, à son tour, posa une main sur les deux mains enlacées et les trois membres de la famille Eppes firent passer dans cette étreinte tout l’amour qu’ils avaient les uns pour les autres. De son autre main, Don saisit alors son masque à oxygène et l’écarta un instant de son visage, juste le temps de murmurer d’une voix rauque, presque méconnaissable :

« Merci !

D’une même voix, son père et son frère dirent.

- Tu n’as pas à nous remercier. Et remets ton masque tout de suite ! »

Il y eut un sourire dans le regard épuisé de l’agent, trop fatigué pour sourire réellement. Il reposa le masque et ferma les yeux, à bout de forces.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - chapitre 28   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Sep 2009 - 22:43

CHAPITRE XXVIII


« Charlie, je voudrais…

- Chut ! Don s’est endormi ! »

Alan, qui venait de rentrer avec un sac rempli à ras bord de provisions, suspendit aussitôt son discours et ses gestes se firent précautionneux tandis qu’il refermait la porte, posait le sac et enlevait son blouson avant de s’approcher du salon.

Charlie était assis dans un fauteuil, un bloc notes sur les genoux, devant la télévision allumée. Sur le canapé, Don, un oreiller glissé sous la tête, une couverture recouvrant son torse et ses jambes, semblait dormir calmement. Des cernes soulignaient ses yeux, se détachant sur son visage encore pâle et un bandage entourait toujours son cou meurtri. Des hématomes se voyaient sur ses poignets découverts mais son souffle était calme.

« Il va bien ? s’inquiéta son père.

- Oui, oui, ne t’inquiète pas.

- Mais pourquoi n’est-il pas dans sa chambre ?

Le mathématicien haussa les épaules.

- Tu connais Don. Il a dit qu’il se sentait très bien, qu’il n’avait plus cinq ans et n’avait absolument pas besoin d’aller faire la sieste.

- Tu aurais dû le convaincre.

- J’aurais voulu t’y voir, toi ! Et puis, le principal c’était qu’il se repose non ? Donc je l’ai incité à s’installer dans le canapé, et voilà, il s’est endormi en à peine cinq minutes.

- Oui, tu as bien fait. Il a mangé un peu ?

- Pas beaucoup. Il continue à râler parce qu’il n’a toujours pas le droit à quoi que ce soit de solide.

- Oui, et bien il va pourtant falloir qu’il s’y fasse. Je ne risquerai pas à nouveau un accident comme celui d’hier ! »

La veille en effet, Don, lassé de devoir n’absorber que des denrées mixées et très hydratées, selon les instructions des médecins, avait prétendu être capable d’avaler des aliments solides. Ni son père, ni son frère, trop heureux de le voir recouvrer ses forces, n’avaient tenté de le dissuader et ils avaient cédé à sa demande. Alan, restant tout de même prudent, lui avait donc préparé une purée de pomme de terre accompagnée de jambon coupé très fin.

Mais son pharynx avait été gravement traumatisé par la pendaison et les aliments solides, même hachés, ne passaient pas. Il avait failli s’étouffer sous les yeux affolés d’Alan et de Charlie. Ce dernier avait cependant recouvré assez de sang froid pour procéder à une manœuvre de Heimlich qui avait permis de désobstruer la trachée encombrée. Après quoi, malgré les protestations de l’agent, plutôt gêné de ce qui s’était produit, Alan avait appelé un médecin. Celui-ci avait alors confirmé les prescriptions de ses confrères de l’hôpital : aucune alimentation solide avant qu’une quinzaine de jours se soient écoulés depuis la blessure. Or, à peine trois jours avaient passé et Alan s’en était alors voulu d’avoir cédé à la prière de son fils, réaction dictée par le soulagement de l’avoir près de lui sain et sauf après avoir cru le perdre.

Il aurait pourtant dû savoir que Don ne serait jamais raisonnable en ce qui concernait sa santé : il détestait par-dessus tout se sentir malade ou diminué. On ne pouvait lui faire confiance pour veiller sur lui-même. En tout cas, son père l’avait prévenu : désormais, il pourrait réclamer, il s’en tiendrait strictement au régime imposé. Don l’avait traité de tortionnaire avec cependant dans la voix à la fois du rire et surtout de l’émotion de sentir combien son père se souciait de lui. C’était une sensation plutôt nouvelle pour lui qui s’était débrouillé seul très tôt. Et pas moyen d’échapper à la vigilance affectueuse des siens : ni Alan, ni Charlie ne le laissaient plus seul depuis qu’il était rentré de l’hôpital.

Il n’était resté hospitalisé que vingt-quatre heures, le temps de le réhydrater, de s’assurer qu’il ne souffrait d’aucune séquelle due à la privation d’oxygène et que tout danger était écarté. Il souffrait d’un traumatisme des cervicales et de la cage thoracique, ce dernier causé par la pression de l’air bag. Le plus inquiétant était la blessure au pharynx, due à la compression de la corde, qui rendait la déglutition douloureuse et difficile, d’où l’impossibilité de s’alimenter normalement. Pour le reste il allait bien, même s’il était totalement épuisé après près de quatorze heures passées dans une position précaire. Les médecins n’en revenaient d’ailleurs pas de son endurance : n’importe qui aurait lâché prise bien avant. On lui avait administré des antalgiques pour calmer les douleurs dues aux crampes qui continuaient à le tenailler et Alan et Charlie ne l’avaient pas quitté durant toute la durée de son hospitalisation, malgré ses protestations.

Ils avaient obtenu l’autorisation de le ramener chez eux après vingt-quatre heures, sous réserve de veiller à ce qu’il se repose et ne fasse pas d’imprudence. Les médecins les avaient prévenus : son organisme avait tout de même été rudement secoué et il lui faudrait plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour récupérer totalement. Depuis, ils le veillaient comme le lait sur le feu. Ils ne pouvaient pas se lasser de le regarder, ils avaient besoin de s’assurer qu’ils ne rêvaient pas, qu’il était réellement sorti d’affaire et qu’ils n’avaient plus à trembler pour lui. Mais maintenant le cauchemar était terminé. Alan regardait avec émotion son fils endormi et il se demandait s’il arriverait jamais à le laisser partir à nouveau loin de lui, si la terreur qui l’avait étreint durant ces heures atroces disparaîtrait jamais de son cœur et de son esprit.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - chapitre 29   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Sep 2009 - 22:46

CHAPITRE XXIX


« Il a l’air d’aller bien, dit-il.

- Bien sûr qu’il va bien, dit Charlie, arraché à ses calculs par la réflexion de son père. Cesse de t’en faire pour lui papa, ça ira désormais.

- C’est ce que je me dis sans arrêt. Mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur.

- Ecoute, si ça peut te rassurer, j’ai fait le tour de tous les étudiants que j’ai côtoyés et je ne pense pas qu’il y en ait un autre qui ait un père dans le genre de Warden, tenta de plaisanter le mathématicien.

- Il ne manquerait plus que ça ! répondit son père avec un sourire qu’il aurait voulu plus amusé.

- Mais,tu sais, je te comprends, ajouta soudain Charlie. Moi aussi, je crois que je ne cesserai plus de m’inquiéter pour lui. Tu vois, jusqu’à présent, Don était pour moi le symbole de la force, presque de l’invulnérabilité.

- Nul n’est invulnérable Charlie.

- Je le sais bien. Mais, même si je m’inquiétais parfois pour lui à cause de son boulot, j’avais l’impression qu’il réussirait toujours à s’en sortir. Et là… Pour la première fois, je me suis aperçu qu’il était fragile et qu’on pouvait lui faire du mal. Et le pire…

Il s’interrompit.

- Continue.

- Et bien, c’est de penser que tout ça est arrivé par ma faute, quoi qu’il en dise !

- Ce n’était pas ta faute Charlie ! Tu le sais bien. Warden est un malade mental.

- Et s’il s’évadait de son asile hein ? Que crois-tu qu’il ferait ?

- Tu ne dois pas penser à ça Charlie ou ça t’empoisonnera le reste de ton existence.

- Je sais bien. Je sais bien que les probabilités qu’il puisse s’évader sont infimes, mais je crois que je ne réussirai jamais à me débarrasser de cette crainte là. Je crois que j’aurai de mal à laisser Don sans surveillance désormais.

- Il le faudra bien Charlie. Ton frère ne supporterait pas que tu t’attaches à ses basques.

- Ca, tu peux le dire…

La voix de Don, toujours un peu rauque à cause de sa blessure à la gorge, les fit tressaillir.

- Je pensais que tu dormais ! lui dit son père.

- Et comment voulez-vous que je dorme avec deux fichus bavards comme vous auprès de moi !

- Désolé fiston ! commença Alan.

Puis, décodant, avec retard, le sarcasme dans la réflexion de son fils, il répliqua du tac au tac :

- Et puis après tout, tu n’avais qu’à monter te reposer dans ta chambre.

- Mais je n’ai pas besoin de me reposer, je vais très bien ! protesta alors l’agent en se relevant.

- Bien sûr ! Tu es dans une forme olympique ! se moqua son frère. Allez Don, cesse de jouer les héros et repose-toi. Pour une fois, laisse-nous nous occuper de toi.

- Tu rigoles ! Si tu t’occupes de moi, c’est un aller direct pour la case hôpital ! plaisanta l’agent. Surtout vues tes fréquentations !

Au visage que fit alors son frère, Don comprit qu’il l’avait blessé.

- Non, attends, Charlie, je plaisantais ! s’exclama-t-il alors.

- Oui mais, on dit que toute plaisanterie est basée sur un fond de réalité. Et tu as raison, si je n’avais pas été là…

- Arrête ça tout de suite Charlie ! On en a déjà parlé !

La veille en effet, les trois hommes avaient eu ensemble une longue conversation dans laquelle Alan et Charlie avaient exposé leur sentiment de culpabilité envers Don, non seulement pour ce qui venait de se produire, mais aussi pour toutes ces années où il avait été soi-disant négligé au profit de son frère. Il avait été très clair envers sa famille : s’il avait pu, en effet, se sentir quelquefois un peu laissé pour compte, il avait toujours su qu’on l’aimait et qu’il pouvait compter sur chacun des membres de sa famille. D’autre part, en ce qui concernait les récents événements, ils n’auraient rien pu faire d’autre que ce qu’ils avaient fait et bien fait puisqu’il était là, auprès d’eux. Il refusait qu’Alan ou Charlie se sentent responsables de ce qui était arrivé : c’était donner la victoire à Warden et cela il n’en était pas question.

Malgré cette mise au point, Charlie, avec sa sensibilité coutumière, continuait à se sentir responsable des événements. Don reprit, insistant :

- Si tu n’avais pas été là, je te signale que je serais mort à l’heure qu’il est.

- C’est certain, confirma Alan en serrant la main de son fils rescapé, ne pouvant s’empêcher, malgré lui, d’avoir un frisson d’horreur au rappel de ce qui avait failli arriver.

- N’empêche que…

- N’empêche que rien du tout Charlie. Ni toi, ni papa n’êtes responsables de ce qui s’est passé et je veux que tu en sois convaincu, sinon…

- Sinon quoi ? mais Charlie souriait soudain, délivré de sa culpabilité, pour un moment du moins.

- Ben… Tiens, je quitte la maison sur le champ.

- Alors là, dans tes rêves ! protesta son père. Et s’il le faut, je te menotte à ton lit ! Je connais des gens au F.B.I. qui me fourniront le nécessaire.

- Bien parlé papa ! Et tant que tu y es, ajouta Charlie, tu pourrais le bâillonner, il me fatigue !

- Je vais porter plainte pour séquestration ! gémit Don. Moi aussi, je connais une équipe au F.B.I. et elle va vous faire payer vos agissements !

- Oui, et bien ton équipe elle n’est pas là pour le moment.

- Sincèrement, Don, reprit Charlie sérieusement. Tu es sûr que tu ne m’en veux pas ? Tu as dû me maudire là-bas, tout seul.

- Bien sûr que non Charlie ! Jamais !

- Tu en es bien sûr ?

- Charlie, si les rôles avaient été inversés, est-ce que toi tu m’en aurais voulu, ne serait-ce qu’un instant ? Est-ce que tu te serais dit que j’étais responsable de ce qui t’arrivait ?

- Bien sûr que non !

- Alors, je te remercie de la piètre opinion que tu as de moi ! rétorqua Don, semblant blessé.

Charlie s’affola :

- Mais de quoi tu parles Don ?

- Toi tu ne m’en aurais pas voulu, mais moi, je suis apparemment trop obtus pour faire la part des choses et donc, obligatoirement, tu ne peux pas croire que je ne te jugeais pas responsable de ce qui se passait ?

- Donnie ! Non ! Je n’ai jamais voulu dire ça ! Tu le sais bien, n’est-ce pas ?

Sa voix était suppliante et Don lui sourit : évidemment qu’il n’avait jamais cru cela, il voulait juste secouer un peu son petit frère pour l’amener à réaliser qu’il n’était coupable de rien et que lui-même en était le premier persuadé.

- Bien sûr que je le sais, idiot ! Mais finalement tu as raison, j’ai beaucoup pensé à toi là-bas.

- Ah oui ?

Le ton du mathématicien restait inquiet.

- Oui. J’ai pensé que la seule personne qui était capable de me retrouver, c’était mon petit frère et que Warden avait fait une terrible erreur en pensant qu’il pourrait le mettre dans l’embarras.

- C’est vrai ?

Cette fois-ci, son ton était ravi.

- Si je te le dis ! Je savais que tu allais venir Charlie, à aucun moment je n’ai douté de toi, tu comprends. A aucun moment je n’ai pensé du mal de toi.

- Oh Donnie !

- Et puis, arrête de m’appeler Donnie, protesta l’aîné pour tenter de dissiper l’émotion qui s’emparait d’eux. Tu sais bien que je déteste ça !

Charlie sourit, mais il avait encore besoin d’être totalement rassuré :

- Tu n’es vraiment pas fâché ? Même pour ce que je t’ai dit ?

L’incompréhension se peignit sur les traits las de son aîné.

- Mais de quoi tu parles ?

- Pendant notre dispute…

- Oh ça ! Ecoute Charlie, franchement, si je devais me préoccuper de tout ce que tu me dis lorsqu’on se dispute, je n’aurais pas fini !

- Autrement dit, tu ne prêtes aucune attention à ce que je te raconte !

Le mathématicien saisit aussitôt la balle au bond : quel bonheur de pouvoir de nouveau faire semblant de se quereller !

- Pas quand tu dis des sottises non !

- Ca ne m’arrive jamais !

- La bonne blague !

Puis reprenant son sérieux, Don insista :

- D’ailleurs, il me semble que, moi aussi j’ai dit des choses pas très sympas non ? Alors c’est bon, arrête de culpabiliser tu me fatigues !

- Tu es sûr que tu ne m’en veux pas alors ?

- Bon sang Charlie ! En quelle langue faut-il te le dire ? Non, bien sûr que non ! Et puis d’ailleurs, s’il faut être précis, le seul qui ait une part de responsabilité ici, c’est moi !

- Comment ça ?

- Et bien, j’aurais dû être plus prudent, me méfier de ce soi-disant professeur Caldwell, qui prenait si opportunément contact avec moi. Je suis censé être un professionnel.

- Mais tu était préoccupé à cause de nous ! déclara Alan. Je suis désolé fiston, j’aurais dû insister pour qu’on te protège.

- Papa, tu ne vas pas t’y mettre ? Vous n’y êtes pour rien ! Tout va bien maintenant, je suis là…

- Oui, tu es là. Mais il s’en est fallu de si peu ! dit Alan en frissonnant à l’horrible souvenir de son fils étendu inerte sur l’herbe. Heureusement que tu es solide.

- Mais comment as-tu pu tenir ainsi si longtemps ? lâcha soudain Charlie.

C’était la question qui le taraudait depuis le début, depuis leur entretien avec les médecins qui ne comprenaient pas qu’il ait pu ainsi résister si longtemps.
Don les regarda longtemps, alternativement l’un et l’autre. Il hésitait : devait-il leur dire la vérité ? Ils risquaient de le prendre pour un fou. Et pourtant…

- Don ?

Alan s’inquiétait de son mutisme.

- En fait, je n’étais pas tout seul là-bas.

- Comment ça ? la question interloquée fusa en même temps des deux bouches.

- Maman était avec moi. C’est grâce à elle que j’ai tenu le coup. »

Et il narra aux deux hommes médusés, la sensation qu’il avait eu que sa mère était là, à le soutenir, pour l’empêcher de glisser, les mots qu’elle lui avait dits pour l’encourager et cette impression de sécurité qu’il avait ressentie. Lorsqu’il eut fini de parler, il les regarda d’un air un peu inquiet, comme s’il s’attendait à ce qu’ils se moquent ou le regardent avec anxiété en pensant qu’il avait perdu l’esprit. Mais le regard qu’ils posaient sur lui était plein de compréhension et d’amour.

« Oui, c’est bien le genre de ta mère, dit simplement Alan. Jamais elle n’aurait abandonné un de ses enfants en difficulté.

- Tu crois qu’elle était vraiment là ? questionna Don.

- Elle était là, oui. Par toi, pour toi, et grâce à elle tu es toujours en vie. »

(à suivre)


Dernière édition par Cissy le Dim 13 Sep 2009 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Un spectre du passé - chapitre 30   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Sep 2009 - 22:49

CHAPITRE XXX


Il prit son fils dans ses bras et le serra tendrement contre lui. Don se laissa étreindre, lui qui d’habitude fuyait ce type de démonstration. Mais il se sentait bien, au chaud dans les bras de son père. Lorsqu’ils se séparèrent, Don jeta un coup d’œil vers son frère. Il vit dans les yeux de celui-ci une envie informulée par peur d’être rejeté et il lui tendit les bras avec un grand sourire.

« Allez viens, frangin, viens faire un câlin à ton grand frère !

- Et qu’est-ce qui te fais croire que je peux en avoir envie ? protesta son cadet.
Mais ses yeux démentaient ses mots.

- Bon, comme tu veux. » conclut alors l’aîné.

Mais avant qu’il ait pu refermer les bras, Charlie se jeta contre lui pour l’enlacer et ses yeux se remplirent de larmes lorsqu’il sentit son frère refermer ses bras autour de lui dans une étreinte pleine de tendresse. Don lui avait si peu souvent permis de lui démontrer tout l’amour qu’il avait pour lui ! Il avait si souvent rêvé de se retrouver ainsi dans les bras de son grand frère, assuré enfin de l’affection qui les liait et que rien ne viendrait jamais briser. Les deux frères restèrent un moment dans les bras l’un de l’autre et Alan vint se joindre à leur étreinte convulsive. Ils se retrouvaient tous les trois, mais ils sentaient autour d’eux l’esprit de Margaret : ils savaient qu’ils pourraient toujours compter sur elle, et qu’elle veillerait sur eux, comme chacun d’eux devait veiller sur les autres.

- C’est bon, protesta soudain Don en se débattant, finis les câlins ! On dirait des filles !

- Des filles ! Non mais ! râla Alan en reposant son fils sur l’oreiller.

- Je t’en ficherais ! Des filles ! disait Charlie dans le même temps en s’écartant précipitamment.

Don sourit, de ce sourire qu’ils avaient cru qu’ils ne verraient plus jamais.

- Enfin, je vous retrouve ! J’en avais marre des pleureuses autour de moi.

- Continue comme ça fiston et ça va mal se terminer pour toi ! menaça Alan.

- Tu as raison papa, ne te laisse pas faire ! encouragea Charlie, un large sourire aux lèvres.

- Fayot ! l’accusa son frère.

- Sans cœur ! lui répondit-il.

Don eut un petit rire qui se transforma en quinte de toux, laquelle amena aussitôt une expression inquiète sur les traits de son père et de son frère qui s’empressèrent : Charlie l’aida à s’asseoir tandis qu’Alan lui versait un verre d’eau qu’il lui fit absorber doucement. Et chacun d’eux se reprochait d’avoir provoqué la crise en laissant le malade tant parler et s’énerver au lieu de l’inciter au calme dont il avait besoin pour se remettre.

- Ca va mieux ? interrogea Alan en aidant son fils à s’allonger de nouveau.

- Mais oui, ce n’est rien… Cessez de faire cette tête là ! ajouta-t-il. Ca va.

- Tu es sûr ?

- Tout a fait sûr. D’ailleurs, j’ai faim. J’ai envie d’un énorme steak avec des frites.

- D’accord mon garçon. Je te mixe tout ça avec du lait et je te l’apporte dans cinq minutes, dit alors son père.

Don eut une grimace écoeurée :

- Pitié, papa ! Je veux manger comme un adulte, pas comme un nourrisson.

- Et bien tu mangeras comme un adulte dès que tu te conduiras en adulte.

- Alors ce n’est pas demain la veille ! se moqua Charlie.

Sur quoi son frère saisit l’un des coussins du canapé et le lui envoya à la figure avec la sûreté que procure l’entraînement au tir.

- Papa ! Il m’a attaqué !

- Tu l’avais cherché ! rétorqua le père, un sourire aux lèvres.

- Ce n’est pas juste, tu es toujours de son côté !

- Ce qu’il ne faut pas entendre ! Bon, ça suffit maintenant les garçons. Don, par pitié tiens toi tranquille. Tu dois éviter de t’agiter.

- Papa a raison, opina Charlie, si tu veux, je peux te faire la lecture.

- Ah non ! Tout mais pas ça protesta Don. J’imagine d’ici le genre de bouquin que tu vas choisir ! J’aurai la migraine au bout de trois secondes, ou alors je serai profondément endormi !

- C’est justement ce qu’il te faut, d’après les médecins : dormir un maximum. Donc, mon idée est excellente.

- Papa ! gémit l’aîné.

Alan eut soudain l’impression d’être revenu plus de vingt-cinq ans en arrière, quand ses fils se chamaillaient à tout bout de champ pour n’importe quoi. Il ordonna :

- Charlie, arrête d’embêter ton frère. Vous n’avez qu’à regarder la télé. Don, je vais te préparer un milk-shake si tu veux.

- Excellente idée, merci papa.

- De rien !

- Et pour moi, rien, évidemment ! se plaignit alors comiquement Charlie.

- Toi, tu peux très bien te servir seul, objecta son père. Ton frère, lui, doit se reposer. Je ne veux pas qu’il fasse d’efforts inutiles.

- Et toc ! lança Don narquois à l’intention de son jeune frère.

- Il n’y en a vraiment que pour lui dans cette maison ! dit alors le cadet d’un air dégoûté. Et le pire c’est que c’est MA maison, et c’est autour de lui que tout tourne !

- Et bien ça change un peu. Tu vois ce que j’ai dû endurer durant notre enfance, » se moqua l’aîné.

Une nouvelle quinte de toux le secoua et l’inquiétude reparut sur les visages tandis qu’à nouveau Alan et Charlie l’aidaient à s’asseoir et le faisaient boire, à petites gorgées, un verre d’eau bien fraîche avant de l’installer confortablement, en remontant l’oreiller dans son et en ramenant la couverture sur lui,

« Maintenant ça suffit ! ordonna alors Alan. Je vais te préparer ton milk-shake et en attendant tiens-toi tranquille ! Charlie, je te confie ton frère.

- Ne t’inquiète pas papa, s’il bouge le petit doigt, je l’assomme.

- Dans tes rêves ! » protesta Don d’une voix où résonnait tant d’épuisement qu’aucun des deux hommes ne répliqua pour ne pas l’inciter à continuer une discussion qui le fatiguait.

Alan se dirigea vers la cuisine. Au moment de quitter la pièce, il se tourna vers le salon. Don, enfin calme, était étendu sur le canapé, les yeux fixés sur le match de basket et Charlie s’était installé tout près de lui, semblant s’absorber dans ses calculs. Mais Alan intercepta le regard débordant d’amour qu’il posa sur son frère et il entra dans la cuisine avec un sourire aux lèvres : ses petits à lui allaient bien et ils allaient, tous les trois, pouvoir enfin tourner la page de ce qui venait de se passer et regarder ensemble vers l’avenir. Don retournerait à son métier et Charlie continuerait de l’épauler du mieux qu’il pourrait, et lui il veillerait sur eux, avec l’aide de Margaret.

Il leva les yeux et murmura.

« Merci, mon amour, merci de me l’avoir ramené. »


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Un_spe10

FIN



Voilà, game over!!!! Mais bon, telle que vous me connaissez, vous savez que je ne saurais tarder à recommencer à malmener mon chouchou...
Et un grand merci à JB pour son dessin, vous imaginiez bien qu'il n'était pas de moi!

:mangadémoniaqu


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 7:14

Quelle patate je fais :mangatriste: Avoir mis trois plombes pour venir te lire alors que je me régale à chaque fois! :mangacontant:

C'est comme la scène où Charlie et Don se chamaillent, ça me rappelle ma p'tite soeur et moi sauf que quand l'une des deux geint:

"Pappaaa!! M'embêttteeeeeeeeeee!!!!"

Ben mon papa, il soupire juste:

"Alors ça ma chérie, c'est pas mon problème!"

Bref, on s'en tape de ma vie :mangaheinçacra

Sur ce :mangaj\'yvaisj
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 12:39

Un grand merci de tes compliments!!!!

Comment ça on s'en tape de ta vie???? Nullement. D'ailleurs un petit RPS sur les soeurs Shelly... :mangadémoniaqu (Ce serait du NC-17 au moins non....?) :mangapasconten


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cass Shelly
Modo section
Modo section
Cass Shelly


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Tigre
Messages : 996
Date d'inscription : 30/07/2009
Age : 34
Mon pairing du moment: : Nasir/Agron

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 14:02

:profondeintero Oui ça serait à réfléchir ça... Et oui au moins dans la section NC-17 :hop:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t724-cass-shelly http://x-diary-of-the-girl-x.skyrock.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 19:41

Des détails.... :ohnon.:


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMer 23 Sep 2009 - 22:31

Désolé, je me suis trompé ( l'ordi et moi ça fait deux !!! )

Mais j'adore ta fic et même si je crois l'avoir déjà lu, je suis préssée de la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
Admin


Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Chat
Messages : 509
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 106
Localisation : Votre lieu de réverie préféré.

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Nov 2009 - 18:58

Pour permettre une "meilleure" lecture de cette fic, les commentaires intermediaires ont été suprimés (il m'a été malheureusement impossible de les transférer à la fin de la fic pour des raisons techniques), je tiens a m'excuser personnellement auprés de l'auteur mais également vis a vis de ses lecteurs pour cela.


Mais n'hésitez pas a laisser de nouveaux commentaires.

Admin

Purge éffectué le 28/11/2009


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 391359fff     Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 494950858348Adminsignature2ans

L'imagination est le plus beau cadeau que j'ai reçu. Vous faire rêver est celui que je peux vous donner.

Les images peuvent être floues, les histoires manquer de rigueur mais le principal n'est pas la forme mais le rêve qu'on peut y lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://frenchficsfanart.forumactif.com
UldAses
Lentement le rêve s'empare de toi….
Lentement le rêve s'empare de toi….
UldAses


Féminin Zodiaque : Sagittaire
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 647
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 41
Localisation : Bessèges, Gard
Mon pairing du moment: : LuciferChloe

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Déc 2009 - 7:57

J'adore absolument! Pauvre Don, tu lui en fera baver! Mas au moins tout fini bien!
:mangacontant:


CLIQUEZ POUR AIDER UN DRAGON À SORTIR DE SON ŒUF!
Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 UeY7j
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t717-uldases
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeLun 14 Déc 2009 - 19:55

arigatou
Ben oui, comme on dit: qui aime bien châtie bien...
Et je l'ADOOOOOOOOOOOOOOOOORE MON Donnie. :yeah:


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
fanncis
Le rêve devient ta réalité….
Le rêve devient ta réalité….
fanncis


Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Messages : 4722
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 42
Localisation : Derrière toi.

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Jan 2010 - 19:05

j'ai beaucoup aimé ta fic, on as eu bien peur pour Donni mais tout est bien qui fini bien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t877-fanncis
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeLun 25 Jan 2010 - 20:32

arigatou


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMar 9 Fév 2010 - 19:37

Décidément tu sais tenir tes lecteurs en haleine, j'ai cru que j'allais pété un plomb à vouloir finir à tout prix cette histoire :mangapasconten
Et bien je suis contente de l'avoir terminé :mangacontant: elle est superbe cette histoire :mangayoupi.:
BRAVO

PS: J'aurais juste aimé lire la réaction de l'homme qui avait enlevé Don en le voyant vivant devant lui :mangadémoniaqu et Charlie à ses côté :mangarire:
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMar 9 Fév 2010 - 21:47

Merci à toi...
C'est vrai que j'aurais pu faire un détour par le fêlé, mais bon, il est à l'hosto complètement à l'ouest alors si ça se trouve il n'aurait même pas réagi!!!! :mangadémoniaqu


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Invité
Invité
Anonymous



Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 17:56

Argh :;ahhhhhhhhhhhh !! Quand je pense que j'ai failli passer à côté d'une telle merveille !! je m'en serai voulu à mort ^^ nan mais c'est vrai en plus !!

elle est géniale ta fic Cissy !! j'ai adoré !!

je l'ai lue d'une traite !! je pouvais plus m'arrêter tellement je voulais savoir ^^

mais comme ma Val, j'aurai bien aimé quand même voir la réaction de l'autre malalde quand il aurait su que Don s'en était sorti et ce grâce à Charlie ^^ mais bon c'est ton histoire ^^ mais t'inquiètes, elle est aussi très bien comme ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 19:03

Merci Isa, ravie que cette "petite merveille" (pourquoi petite d'ailleurs??? :mangaclind\'oe ) t'ai autant plu.... :mangastart:


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
Cali
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cali


Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Serpent
Messages : 6396
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 44
Localisation : juste derrière vous ^^

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Fév 2010 - 17:49

Cissy a écrit:
Merci Isa, ravie que cette "petite merveille" (pourquoi petite d'ailleurs??? :mangaclind\'oe ) t'ai autant plu.... :mangastart:
Petite car ton ego est déjà surdimentionner et que ce n'est pas du slash!!!!


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 626718suitsignCali ** Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 246315cali10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t732-cali http://calixetera.livejournal.com/
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Fév 2010 - 23:37

Cali, si tu écrivais les fics que tu as laissé en plan plutôt que de dire tes sottises hein???? :;dingue;:
Ca nous ferait des vacances!!!!! :;furieuse;:


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
ninou024
Douce immersion dans l'imaginaire…….
Douce immersion dans l'imaginaire…….
ninou024


Féminin Zodiaque : Scorpion
Signe Chinois : Chat
Messages : 25
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 34

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 20:59

Ah, encore une histoire que j'ai lu sur un autre site!...Décidément, je me rend compte que j'étais abonnée aux fictions signées "Cissy".

Alors, pour changer de refrain, j'adore!! bravo

Ouais je sais, c'est pas très original mais que veux-tu? Tes fics m'impressionnent toujours!

J'ai vraiment adoré le retournement de situation: on pense que Charlie ou Alan sont en danger mais à aucun moment je n'ai pensé que ça serait Don qui se retrouverait entre les mains de ce fou furieux. Mon côté sadique aime lorsque tu t'en prends à lui! C'est certainement dû au fait que, dans la série, je trouve que les failles du super agent du FBI Donald Eppes ne sont pas assez montrées.

Faut que je fasse le tour des fics sur le forum et après je reviens lire celle-ci...Quand on aime, on ne compte pas. :mangacontant:
Revenir en haut Aller en bas
Cissy
Moderatrice générale
Moderatrice générale
Cissy


Féminin Zodiaque : Lion
Signe Chinois : Tigre
Messages : 38573
Date d'inscription : 20/06/2009
Age : 59
Localisation : Normandie

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 21:17

:oupsssss: :oupsssss: :oupsssss:
Voilà que tu me fais rougir...

Mais j'adore tes compliments: ça me remonte le moral et j'en avais bien besoin ce soir!!! :fête: Alors un grand merci à toi.

Et effectivement, comme toi, si j'ai commencé à m'en prendre à Don c'est parce que j'étais frustrée de voir toujours le pauvre petit Charlie et le grand agent du F.B.I. sans peur et sans reproche... :ange: Et les fanfictions que j'ai lues à l'époque exploitaient le même filon... :mangahein::

Alors j'ai eu envie d'inverser les rôles et je crois que je me suis vraiment prise au jeu... :mangachatsucet parce que dans certaines, tu verras que c'est allé assez loin et ce n'est rien à côté de cinq des dix que j'ai en cours... :lemal:

Alors explore, je crois que tu trouveras des fics qui te plairont, le temps que tu aies ton passeport (et là on ne te décramponnes plus.... :mangadémoniaqu :mangadémoniaqu :mangadémoniaqu )

Encore merci.


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Signat10Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Cissy_10
Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage (S. Guitry)
La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence. L'intelligence, elle, a des limites, tandis que la bêtise n'en a pas (C. Chabrol)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t709-cissy
tarma
L'imagination te tient dans ses bras………
L'imagination te tient dans ses bras………
tarma


Féminin Zodiaque : Vierge
Signe Chinois : Cochon
Messages : 538
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 50
Localisation : Toulouse

Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G   Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 7:19

Encore une superbe fic avec nos 2 frangins, j'adore une nouvelle fois Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 525290 Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 525290 On a l'habitude de voir Don en sauveur, ça change quand c'est Charlie le sauveur et pas seulement l'équipe de Don Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 278417


Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G - Page 2 Brian_10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.frenchficsfanart.com/t1461-tarma
 
Numb3rs - Un spectre du passé - Don, Charlie, Alan & l'équipe - G
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
French Fic Fanart :: Fanfictions :: Friendship :: Séries TV :: Devant l'horizon Série TV Friendship-
Sauter vers: